Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

9 février 2022 3 09 /02 /février /2022 18:52

Ce genre de personnage est élevé dans la contemplation de l'égo, ils sont légions tel des narcisses se mirant dans l'onde admirant leur image et contemplant leur pensées et actions ; aussi ne faut il pas s'attendre a un tant soit peu de compassion ou de recul sur leurs agissements. Donc ils iront jusqu'au bout parce qu'ils ne comprennent que le rapport de force.

Mais il y a différentes manières d'appréhender le rapport de force, la violence se retournerait contre ceux qui l'initierait !

 

_________________________________________________

 

Trudeau : "Des individus tentent de bloquer notre économie, notre démocratie et la vie quotidienne de nos concitoyens. Il faut que cela cesse." pic.twitter.com/GF26yqp1wV

— Carter john (@Carterj37919661) February 8, 2022

Le projet de loi canadien sur la censure en ligne est de retour

Et ses « protections de la liberté d’expression » sont insuffisantes.

Caricatures: La Liberté D'expression A Ses Limites, Estime ...

Le gouvernement libéral canadien ressuscite son projet de loi sur la censure en ligne dont beaucoup se réjouissaient de la disparition l’année dernière.

 

Le nouveau projet de loi – désormais appelé projet de loi C-11 – vise à réglementer les plateformes en ligne.

L’objectif du projet de loi C-11 est de mettre à jour la Loi sur la radiodiffusion qui a été adoptée en 1991, avant qu’Internet ne devienne un phénomène courant.

Nous avons obtenu une copie du projet de loi pour vous ici.

Si le projet de loi est adopté, les plateformes qui hébergent du contenu, comme Netflix et Spotify, seront tenues de suivre les règles de contenu que les radiodiffuseurs traditionnels suivent, ainsi que d’être obligées de montrer une quantité spécifique de contenu local et de contribuer aux fonds culturels.

Les libéraux affirment que le projet de loi C-11 répond aux préoccupations relatives à la liberté d’expression soulevées par le projet de loi C-10. Dans le nouveau projet de loi, le contenu généré par les utilisateurs sera exempté de la réglementation du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC).

Le professeur Michael Geist, de l’Université d’Ottawa, a contesté que les nouvelles propositions protègent la liberté d’expression.

En effet, malgré tout ce qui se dit sur le contenu généré par les utilisateurs, la vérité est que tout, des podcasts aux vidéos TikTok, s’inscrit parfaitement dans la nouvelle exception qui donne au CRTC le pouvoir de réglementer ce contenu comme un « programme » », a écrit M. Geist dans un billet de blog.

En fait, le projet de loi signifie que le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes aura la permission de réglementer une grande partie du contenu des médias sociaux créé par les Canadiens.

 

Lors d’une conférence de presse la semaine dernière, le ministre du Patrimoine, Pablo Rodriguez, a déclaré que le gouvernement « a écouté les préoccupations concernant les médias sociaux et nous les avons corrigées ».

Il a expliqué que seul le contenu commercial des médias sociaux sera réglementé, les « influenceurs » des médias sociaux et les « vidéos de chats » seront exemptés.

L’ancien vice-président du CRTC, Peter Menzies, qui était également éditeur de journaux, ne croit pas que le projet de loi mis à jour corrige les préoccupations soulevées par le projet de loi C-10.

« La plus grande différence est qu’il s’appelle le projet de loi C-11 au lieu du projet de loi C-10 », a déclaré Menzies, s’adressant à Global News. « Je pense qu’ils méritent un peu de crédit pour avoir reconnu que certaines des préoccupations soulevées par de nombreuses personnes au printemps dernier avaient effectivement du mérite, mais leurs efforts pour les résoudre, je pense, sont faibles. »

Menzies a en outre fait valoir que le gouvernement croit à tort qu’Internet et la radiodiffusion sont similaires.

« Ils ont ajouté ce qu’ils pensent être des garde-fous, mais ils en ont aussi retiré certains de la législation précédente. Dans l’ensemble, le gros problème reste qu’ils continuent de croire qu’Internet est de la radiodiffusion, et je ne pense pas qu’ils comprennent vraiment ce que c’est », a-t-il déclaré.

M. Menzies estime également que le projet de loi constitue un excès de réglementation de la part du gouvernement.

« C’est malheureux parce qu’ils donnent au CRTC des pouvoirs énormes – des pouvoirs énormes – et ce n’est pas dans l’ADN d’un organisme de réglementation de ne pas continuer à étendre son territoire », a-t-il dit. « C’est donc troublant ».

L’ancien vice-président du CRTC a également noté que le projet de loi ne définit pas ce qui serait considéré comme un contenu commercial sur les médias sociaux.
« Il est presque difficile de dire qui ne devrait pas être inquiet (d’être réglementé), car une grande partie est laissée à la décision du CRTC », a-t-il déclaré.

Le projet de loi actualisé se heurte également à l’opposition des conservateurs.

 

« Lorsque le gouvernement libéral a présenté le projet de loi C-10 au cours de la précédente législature, les experts et les défenseurs ont soulevé de sérieuses préoccupations quant à la façon dont cette législation affecte les droits et les libertés des Canadiens sur Internet », a déclaré John Nater, porte-parole du parti conservateur en matière de patrimoine, dans un communiqué.

« Les conservateurs du Canada sont favorables à la protection des Canadiens sur Internet et à la création de règles du jeu équitables entre les grands services de diffusion en continu étrangers et les diffuseurs canadiens, mais pas au prix des droits et libertés fondamentaux des Canadiens. »

Source: Reclaim The Net

 

_________________________________________________________

 

La police menace d’arrêter les personnes qui donnent de l’essence au convoi de la liberté

La police d’Ottawa a menacé d’arrêter toute personne fournissant au Convoi de la liberté des bidons d’essence et de diesel, après avoir initialement bloqué les camions équipés de réservoirs de carburant venant en aide aux manifestants.

 

Les autorités ont annoncé que toute personne apportant un « soutien matériel » aux manifestants serait susceptible d’être arrêtée à partir de minuit hier soir.

 

Interrogé sur le fait de savoir si le « soutien matériel » incluait des produits de première nécessité comme la nourriture et l’eau, un porte-parole de la police a déclaré à Fox News que l’annonce « concerne les matières dangereuses qui représentent un danger pour la sécurité publique ou un risque d’incendie ».

Des vidéos sont rapidement apparues montrant des personnes arrêtées et la police saisissant l’essence des manifestants.

 

 

La police avait auparavant barricadé les principaux points de passage dans toute la zone et fermé de nombreuses routes afin d’empêcher les camions dont les réservoirs sont remplis de carburant d’atteindre le convoi.

Plus tôt dans la journée de dimanche, le maire Jim Watson a déclaré l’état d’urgence et a affirmé que les manifestants, dont l’activité principale est de klaxonner, représentaient un « grave danger et une menace pour la sûreté et la sécurité des résidents. »

Les autorités et les médias ont tenté de diaboliser les camionneurs en les présentant comme des extrémistes potentiellement violents. Des provocateurs ont même tenté de faire des cascades stupides dans le but de salir leur réputation.

 

Comme nous l’avons souligné la semaine dernière, les autorités n’ont toujours pas exclu de recourir à l’armée contre les manifestants.

Les routiers disent qu’ils ne partiront pas tant que les obligations en matière de vaccination qui imposent aux routiers revenant des États-Unis de se mettre en quarantaine une fois arrivés chez eux n’auront pas été levées.

 

Pendant ce temps, les mêmes gauchistes qui, pendant des mois, ont juré de rendre la vie invivable aux non vaccinés, pleurnichent désormais en raison des klaxons.

 

______________________________________

 

L’Alberta va supprimer le programme de passeport vaccinal et annonce qu’elle s’apprête à lever « presque toutes » les restrictions

Et c’est ainsi que les coups de klaxon pourraient prendre fin, puisque le premier ministre de l’Alberta, Jason Kenney, a annoncé mardi qu’il mettait fin au système de passeport vaccinal de la province.

 

Le programme a pris fin hier soir à minuit, selon Kenney.

 

Comme le note le Toronto Star :

Le système de passeport, appelé Programme d’exemption des restrictions, est la première des restrictions de santé publique actuelles de la province à disparaître dans le cadre d’une approche progressive exposée par M. Kenney lors d’une conférence de presse mardi.

« Il est maintenant temps de commencer à apprendre à vivre avec le COVID », a déclaré M. Kenney. « Ces restrictions ont conduit à une terrible division ».

« Nous ne pouvons pas rester à un état d’urgence élevé pour toujours. Nous devons commencer à guérir. »

Kenney a annoncé une approche en trois étapes pour l’assouplissement des mesures de santé publique.

Premièrement, la province supprimera presque toutes les restrictions pour les enfants, y compris l’obligation de porter un masque de la maternelle à la 12e année, d’ici la fin de semaine prochaine. Les enfants de 12 ans et moins n’auront pas non plus à se conformer à l’obligation générale de porter un masque en Alberta. L’obligation générale s’applique toujours au reste de la population.

« Il est temps de laisser les enfants être des enfants », a déclaré M. Kenney.

Comme le rapporte le Star, après trois semaines, les autorités détermineront si la province peut passer à l’étape 2, qui verrait « presque toutes les restrictions restantes levées », y compris l’obligation de porter un masque, les limites de capacité et les ordonnances de travail à domicile. M. Kenny espère que cela pourra être fait d’ici le 1er mars.

La dernière étape consisterait à lever toutes les restrictions, mais elle pourrait être interrompue si le système de santé est trop stressé par le Covid.

« La menace du COVID-19 pour la santé publique ne l’emporte plus sur l’impact dommageable des restrictions sanitaires », a déclaré M. Kenney, ajoutant : « Nous sommes en bonne position pour vivre avec le virus. »

Cela dit, Ezra Lavant, de Rebel News, affirme que Kenney est « Il va encore avoir les codes QR. Et il permettra toujours à d’autres entités, y compris des entreprises privées, de faire de la discrimination sur la base de ces codes QR. »

 

L’annonce marque une divergence importante par rapport à un Justin Trudeau clairement ébranlé.

 

Partager cet article
Repost0
9 février 2022 3 09 /02 /février /2022 18:47
 

Pr. Didier Raoult: « Les personnes infectées dans les 7 jours suivant la dose booster ont la charge virale la plus élevée et sont très contagieux ! »

Partager cet article
Repost0
9 février 2022 3 09 /02 /février /2022 18:38

http://

 

 

 

____________________________________________

 

Pensées au professeur Montagnier
 
 
 
Partager cet article
Repost0
8 février 2022 2 08 /02 /février /2022 19:11
 
 

 

 
 
 
 
Un collectif de citoyens s’est lancé dans une aventure ambitieuse : réaliser un film documentaire qui revient sur la crise de ces deux dernières années en donnant la parole à des scientifiques et des personnalités de premier plan qui ont osé aller contre le narratif officiel. 
 
Les premières bandes annonces (une courte de 2 minutes et un teaser de 18 minutes) nous en donnent un aperçu : The Big Reset promet d’être au niveau technique de Hold Up et Hold On, avec un casting international assez incroyable. Rencontre avec ces anonymes qui se cachent derrière cette future pépite.
 

« Nous Sommes de simples citoyens qui avons décidé de passer à l’action »

Le Média en 4-4-2 : Bonjour, et bienvenue sur Le Média en 4-4-2 ! Avant de rentrer dans le vif du sujet, que pouvez-vous nous dire sur vous-même et les personnes qui se cachent derrière ce film documentaire, The Big Reset ?

The Big Reset :  Nous sommes des simples citoyens qui, après avoir constaté au début de cette crise que la version officielle avait énormément d’incongruences, avons décidé de passer à l’action en interviewant un panel de scientifiques et d’experts internationaux expliquant une réalité différente de celle du discours de propagande des mass média ; avec l’objectif de partager les informations avec tous les citoyens du monde entier en réalisant un documentaire. Nous avons consciemment voulu rester anonymes pour le bien du projet, car nous sommes dans un contexte de censure et de risques inouïs et inimaginables autrefois.

Le Média en 4-4-2 : Dans quel but vous êtes-vous lancé dans la réalisation de ce film ? Quand avez-vous attaqué ce grand projet ?

The Big Reset : Ce projet a pour objectif d’apporter une réflexion critique, une vision panoramique et profonde sur cette crise en abordant des informations scientifiques, médicales, juridiques, sociologiques, politiques, etc., grâce à un documentaire qui réunira et donnera la parole à des experts et personnalités reconnus des différents domaines et qui sont systématiquement censurés. Face au rouleau compresseur des médias de masse, nous pensons que ce documentaire apportera des informations clés pour comprendre ce qu’il se passe depuis deux ans, et enrichira le débat autour de la pandémie, les thérapies géniques expérimentales, la perte de droits et de libertés, la manipulation médiatique, le reset de l’économie, le transhumanisme, etc. Le projet a démarré avec le lancement d’un teaser de 18 min pour lancer une campagne de crowdfunding afin de financer la réalisation d’un long métrage.

 

 

 

Le Média en 4-4-2 : Votre bande annonce est explosive et sa réalisation d’une grande qualité. Comment avez-vous réussi cette prouesse technique ?

 

The Big Reset : Nous sommes très conscients que dans la société de l’image dans laquelle nous sommes, la manière de faire passer un message a parfois plus d’impact que le message en soi. Donc nous devions produire une pièce de grande qualité et à la hauteur, où les vrais protagonistes de cette histoire, qui sont systématiquement censurés, insultés et diffamés, soient cette fois-ci mis en valeur avec un message clair. Les médias de masse ont tout fait depuis le début pour discréditer toutes les voix dissidentes afin de manipuler l’opinion publique. Il était donc impératif de mettre tous les moyens possibles afin de produire une pièce de qualité tant technique qu’argumentaire.

« Nous sommes convaincus que l’humanité gagnera, car on ne peut pas éviter que la vérité émerge »

Le Média en 4-4-2 : Cette bande annonce lance un véritable appel à la résistance et au sursaut, tout en délivrant un message d’espoir : quel est votre point de vue sur les mois et les années à venir ?

The Big Reset : Nous sommes convaincus que l’humanité gagnera cette guerre, car on ne peut pas éviter que la vérité émerge. Vous savez, quand on ouvre la porte d’une chambre qui est complètement dans le noir, il est impossible d’éviter que la lumière entrant éclaire l’intérieur. Même une lumière faible peut rendre les objets visibles, et l’obscurité ne peut rien faire pour l’empêcher… C’est ce qui va se passer dans les prochaines années et nous avons voulu y contribuer avec ce documentaire. Avec cette bande d’annonce, nous voulions lancer un message clair et puissant et aussi transmettre du courage et de l’espoir à toutes les personnes qui sont conscientes de tout ce qui se passe et qui peut-être se sentent seules ou tombent dans le désespoir. Nous devons nous unir pour nous en sortir et nous n’avons aucun doute que nous réussirons.

« Les mesures absurdes que nous sommes en train de subir sont utilisées pour épuiser les populations et pour justifier le besoin d’un organisme de pouvoir supranational pour « mieux gérer » la crise, au vu du fort niveau d’incompétence des gouvernements de chaque nation qui « n’arrivent pas à faire mieux » »

Le Média en 4-4-2 : Cette bande annonce est d’ailleurs disponible en cinq langues via Google Drive. Et cela paraît tout à fait logique tant cette guerre contre les peuples est mondiale… Cependant, on voit que les narratifs évoluent de façons différentes ces dernières semaines dans des pays européens pourtant voisins. Comment analysez-vous ce phénomène, vous qui avez une vision « internationale » sur le sujet ?

The Big Reset : C’est un excellent sujet d’analyse, et qui nous amène à une question fondamentale : est-ce possible qu’un virus « respecte les frontières politiques » ? Pourquoi face à un même virus, des pays voisins ont parfois appliqué des mesures totalement disparates ? Est-ce que cela a un sens ? Nous ne connaissons malheureusement leur agenda en détail, mais on peut penser que les règles, les mesures et les narratives complètement absurdes et écervelées que nous sommes en train de subir depuis quelque temps soient  utilisées pour épuiser les populations et pour justifier le besoin éventuel d’un organisme de pouvoir supranational pour « mieux gérer » la crise, au vu du fort niveau d’incompétence des gouvernements de chaque nation qui « n’arrivent pas à faire mieux ». En tout cas on est déjà habitués à des scénarios à la dialectique hégélienne (problème / réaction / solution) créés par ces élites mondiales pour changer le monde à leur guise, donc ce ne serait pas une surprise…

Le Média en 4-4-2 : Vous avez de nombreux intervenants connus pour leur prise de position sur cette plandémie (par exemple : les Prs Perronne et Montagnier, Jean-Dominique Michel et Alexandre Juving-Brunet pour les francophones). Comment êtes-vous parvenus à réunir un tel casting ?

The Big Reset : La problématique à laquelle nous sommes confrontés aujourd’hui est une problématique globale, donc il était nécessaire d’aller à la rencontre des vrais protagonistes au niveau international afin d’enrichir le discours et agrandir la perspective, et aussi pour construire un discours qui puisse toucher à un public élargi international. Cela n’a pas été facile, mais c’était très important pour nous de trouver un panel d’intervenants varié et multidisciplinaire, afin de pouvoir aborder des éléments factuels et conceptuels qui sont indispensables pour comprendre ce qu’il se passe dans le monde depuis deux ans.

« Le film sera mis à disposition en ligne de manière gratuite en plusieurs langues, notre objectif étant que le plus grand nombre de personnes puissent le visionner »

Le Média en 4-4-2 : Votre film est à but non lucratif. Comment l’avez-vous financé ? Êtes-vous à la recherche de fonds pour sa diffusion ?

The Big Reset : Oui, nous avons lancé une campagne de crowdfunding pour le financer. Le film sera mis à disposition en ligne gratuitement en plusieurs langues, notre objectif étant que le plus grand nombre de personnes puissent le visionner. Notre financement est assuré exclusivement par les dons des citoyens qui croient au projet et qui ont envie de participer. Nous espérons recevoir les fonds nécessaires pour pouvoir finir le documentaire, et faire sa promotion, etc.

Le Média en 4-4-2 : Pouvez-vous nous en dire plus sur cette campagne de crowdfunding ? Où en êtes-vous au niveau du financement de votre film ?

The Big Reset :  Dans la campagne de crowdfunding, nous proposons plusieurs options : faire un don sans contrepartie (montant libre) ; faire un don de 5 € pour que votre nom figure dans le générique du film ; faire un don de 10 € pour avoir votre nom dans le générique et recevoir un lien pour regarder le film avant sa première ; faire un don de 30 € pour avoir deux places pour assister à la première en salle avec la participation des quelques protagonistes qui répondront aux questions du public ; faire un don de 30€ pour un T-shirt The Big Reset qui contient un code QR qui renvoie sur un lien pour visionner le documentaire ; faire un don de 50 € pour un Sweat-shirt The Big Reset avec le code QR ; faire un don de 100 € pour que votre logo d’entreprise ou association apparaisse dans le générique ; etc. Nous vous invitons à aller jeter un coup d’œil pour voir toutes les options de récompenses disponibles, nous avons besoin d’un dernier coup de pouce : http://thebigresetmovie.com/recompenses/

Le Média en 4-4-2 : Sa sortie est donc proche : où pourrons-nous le voir ? Et dans quels pays sera-t-il diffusé ?

The Big Reset : Nous avons prévu d’organiser deux séances en avant-première en salle à Madrid et à Paris simultanément, dans lesquelles certains des protagonistes seront présents et pourront répondre à d’éventuelles questions du public. Un moment d’échange convivial entre les protagonistes et les personnes qui ont soutenu financièrement le projet. Les billets sont disponibles sur notre site, ce sont une des différentes récompenses du crowdfunding que nous proposons afin de financer le projet. Une fois les séances en avant-première terminées, le film sera mis en ligne sur notre site en visionnage gratuit partout dans le monde et en plusieurs langues.

Le Média en 4-4-2 : Merci beaucoup pour toutes ces explications sur The Big Reset que nous avons évidemment hâte de visionner ! Nous vous laissons le mot de la fin.

The Big Reset :  Merci à vous pour cette interview, et merci à toutes les personnes qui nous soutiennent. Ce projet est une énorme aventure dans laquelle nous avons eu des rencontres extraordinaires et à travers laquelle nous apprenons tous les jours qu’un monde meilleur n’est seulement possible, mais inévitable. Allons-y !

Retrouver The Big Reset sur :
son site internet
son canal Telegram
son compte Instagram


Propos recueillis par Yoann pour lemediaen442

Partager cet article
Repost0
8 février 2022 2 08 /02 /février /2022 19:08

Après ça vous reste t il des doutes !

Partager cet article
Repost0
8 février 2022 2 08 /02 /février /2022 18:44
 

François Asselineau: « CORRUPTION L’ÉTAU SE RESSERRE SUR VON DER LEYEN ! La présidente de la Commission européenne, « choisie » par Macron et Merkel, est soupçonnée de corruption: – dans les contrats Pfizer avec Bourla – dans ses anciennes fonctions de ministre allemand de la Defense »

 

Ursula Von der Leyen, cette femme non-élue dont le mari travaille chez Big Pharma, a décidé que votre Pass vaccinal ne sera valable que pendant 3 mois. Vous devrez vous piquer 4 fois dans l’année pour conserver vos droits et écouler les 4,5 milliards de doses qu’elle a commandées

 

_____________________________________

La famille von der Leyen, l’UE et les lobbys, par Didier Maïsto
 

 

Ursula Von der Leyen, présidente de la Commission européenne  Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne

 

Alerté par diverses infos troublantes concernant Ursula von der Leyen, l’actuelle présidente de la Commission européenne, le journaliste Didier Maïsto les a recoupées et exposées dans un fil Twitter purement factuel dont chacun se fera une opinion. Extraits.


 

Avant de quitter précipitamment Berlin pour Bruxelles en juillet 2019, où elle fut nommée présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen était la ministre de la Défense d’Angela Merkel.

Un rapport a été rédigé par les députés issus de l’opposition, qui ont activement participé à la commission d’enquête parlementaire sur cette affaire. Un an de travail, et ces conclusions des députés Verts, libéraux-démocrates et du Parti de Gauche, qui sont accablantes :

« Sous Ursula von der Leyen, la gestion du ministère était “un échec complet”, avec des procédures de contrôle des contrats de consulting qui n’étaient pas respectées, et cachaient souvent des liens de copinage, de connivence entre hauts fonctionnaires et lobbyistes privés. »

« Il n’y a plus guère de doute sur la raison véritable qui a poussé Ursula Von der Leyen à fuir à Bruxelles », résume le chef du service investigation de Die Welt, Wolfgang Büscher, pour qui l’ex-cheffe de la Bundeswehr est bien coupable « d’avoir laissé ces oiseaux parasites que sont les consultants privés faire leur nid au ministère de la Défense, d’avoir donné les clés de la Défense nationale, à travers ces lobbyistes, aux intérêts des grandes compagnies du secteur de l’armement en particulier. »

Une affaire de famille(s)

Amie des lobbyistes au point de confondre les intérêts de l’État allemand avec les leurs, Ursula von der Leyen est à la ville l’épouse de Heiko von der Leyen, médecin et directeur médical d’Orgenesis Inc., société biopharmaceutique qui développe, fabrique et transforme des technologies et des services dans le domaine cellulaire et de la thérapie génique.

 

Lien vers le site de la société Ogenesis Inc

L’un des fils von der Leyen, David, 34 ans, fut associé chez McKinsey de 2015 à 2019. McKinsey est présent dans le monde entier et « accompagne les grands acteurs de l’Industrie pharmaceutique et des dispositifs médicaux afin de les aider à anticiper les évolutions du secteur, concevoir des approches innovantes et développer les compétences qui garantiront leur performance durable et leur croissance rentable. »

Rappelons que McKinsey conseille au plus près l’exécutif français sur la stratégie vaccinale, à prix d’or. Victor Fabius, fils du président du Conseil constitutionnel, y est directeur associé. Il accompagne les clients McKinsey dans l’identification de relais de croissance fondés sur une compréhension « fine » des consommateurs.

Selon deux sources contactées ce matin, n’ayant rien à voir entre elles et ne se connaissant pas, « les liens [du service de Victor Fabius, ndlr] avec la présidence de la République sont permanents et étroits, par le biais d’une sorte de “cellule grise” qui n’a pas d’existence officielle »

Ursula von der Leyen au coeur des soupçons dans l’affaire des consultants du ministère de la Défense
Partager cet article
Repost0
8 février 2022 2 08 /02 /février /2022 18:35

#Macron#Ukraine #Poutine
Après s'être fait ridiculiser avec l'affaire des sous-marins australiens, Macron remet le couvert.
Le porte parole du Kremlin déclare que Macron bluffe et s’attribue des résultats imaginaires lors de sa rencontre avec Poutine.

1/3https://t.co/BvVtwDJCHP

Vu la publicité de l'affaire en Russie on comprend pourquoi, c'est un camouflet diplomatique !

https://www.profession-gendarme.com/wp-content/uploads/2022/02/edika-791x1024.jpg

Partager cet article
Repost0
8 février 2022 2 08 /02 /février /2022 12:07
 

 

La police d'#Ottawa est intervenu en soirée pour saisir le stock de carburant du convoi à Ottawa. L'État d'urgence a été déclaré dans la capitale et la police a arrêté plusieurs personnes pour avoir apporté de l'essence ou du soutien matériel aux camionneurs. #Canada pic.twitter.com/v5lIFSttiK

— Anonyme Citoyen (@AnonymeCitoyen) February 7, 2022

 

__________________________________________________________________________

La situation “complètement hors de contrôle” à Ottawa: “Ce sont les protestataires qui font la loi”

 

___________________________________________________

 

 

______________________________________________

Marie-Josée P.Comeau, journaliste Radio-Canada: « Les fermiers nourrissent la population » . Un slogan sur les tracteurs qui s’approchent du centre-ville #ottawa. Des manifestants s’ajoutent d’heure en heure depuis ce matin. La police n’a toujours pas bloqué les sorties vers le centre-ville de l’aut. 417.

 

_________________________________________________

 

 

_____________________________________________________________

 

France

 

Protestation contre le pass vaccinal: un « convoi de la liberté » s’organise en France… Des citoyens de tous horizons sont appelés à gagner Paris par convoi le 13 février, et bloquer la capitale Une page Facebook regroupe déjà plus de 170 000 personnes

 

_____________________________________

 

État d’urgence à Ottawa — La police procède à des arrestations et saisit du carburant sur le site de protestation du Convoi de la Liberté
VEUILLEZ PRENDRE EN NOTE : Au cas où je serais éventuellement banni du réseau Twitter (plus de 12 500 abonnés), je vous invite à vous inscrire sur la plateforme VKontakte (VK). Voici ma page personnelle (plus de 8 757 abonnés) : https://vk.com/guy.boulianne.

J'ai récemment créé un site Web miroir afin de contourner la censure éventuelle qui pourrait survenir de la part des autorités et des GAFAM. Je vous invite donc à visiter régulièrement mon « nouveau » site internet et à vous inscrire à ma nouvelle lettre d’information hébergée chez Follow.it, et ceci même si vous être déjà abonné à ma lettre d’information actuelle. >>> Lettre d’information: follow.it / Site Web: guyboulianne.info.

La police de la capitale du Canada, Ottawa, a commencé à saisir du carburant et à procéder à des arrestations après avoir publié une déclaration disant que ceux qui tenteraient d’apporter des fournitures pour soutenir les milliers de manifestants opposés aux mandats et restrictions du COVID-19 rassemblés dans la ville seraient arrêtés. « IMPORTANT : Toute personne tentant d’apporter des supports matériels (gaz, etc.) aux manifestants pourrait faire l’objet d’une arrestation. L’application est en cours », a déclaré la police d’Ottawa dans un communiqué sur les réseaux sociaux le 6 février en début d’après-midi.

Dans la soirée, la police a déclaré que les policiers avaient arrêté plusieurs personnes pour méfait et saisi plusieurs véhicules et bidons de carburant. Plus tôt le 6 février, le maire d’Ottawa, Jim Watson, a déclaré l’état d’urgence, ce qui, selon lui, « met en évidence le besoin de soutien d’autres juridictions et paliers de gouvernement ».

Les organisateurs de la manifestation disent que leur manifestation est pacifique.

La manifestation a commencé comme une manifestation de camionneurs contre l’exigence du gouvernement fédéral selon laquelle les camionneurs transfrontaliers doivent être vaccinés, mais s’est depuis transformée en un vaste mouvement rejoint par des personnes de partout au Canada pour s’opposer aux différents mandats et restrictions de la COVID-19. Des convois de véhicules sont arrivés à Ottawa le 29 janvier, et beaucoup sont restés dans la ville, avec des camions et d’autres véhicules garés près de la Colline du Parlement. De nombreux manifestants disent qu’ils resteront jusqu’à ce que les mandats soient levés.

Le Centre de justice pour les libertés constitutionnelles (JCCF), un groupe juridique représentant le Freedom Convoy à Ottawa, a déclaré que « la police enfreindrait la loi si la police tentait d’intimider ou d’arrêter des personnes qui apportent de la nourriture ou d’autres fournitures à des camionneurs qui exercent pacifiquement leur charte, droits et libertés à Ottawa. »

« Les personnes qui apportent de la nourriture, de l’eau, de l’essence ou d’autres fournitures aux camionneurs qui manifestent pacifiquement n’enfreignent aucune loi. Il n’y a aucun fondement à cette menace policière », a déclaré l’avocat du JCCF, Nicholas Wansbutter, dans un communiqué.

« Dans une société libre et démocratique régie par la primauté du droit, les citoyens peuvent s’associer librement les uns aux autres, y compris pour donner et recevoir des biens et des cadeaux. Il n’y a aucune loi qui permettrait à la police d’Ottawa d’arrêter des personnes pour avoir donné de l’essence ou de la nourriture à un autre Canadien. »

Les organisateurs de la manifestation disent qu’ils sont prêts à parler avec le gouvernement, mais jusqu’à présent, aucun représentant du gouvernement ne les a contactés.

« La première chose qu’ils doivent faire est de nous appeler. … Nous sommes assis ici, nous attendons au téléphone », a déclaré l’organisateur de la manifestation Benjamin Dichter lors d’une conférence de presse à Ottawa le 6 février.

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau a déclaré qu’il ne rencontrerait pas les manifestants.


La vidéo ci-dessous a été sécurisée et partagée sur plusieurs réseaux en ligne : Internet Archive, Bitchute, Rumble, UGEtube, VKontakte, Youtube, Odysee, Facebook et Telegram.
CANADA : Le maire d’Ottawa déclare l’état d’urgence…C’est de l’insurrection nationale ! Le CONVOI DE LA LIBERTE assiège la capitale…Extraordinaire paralysie pacifique !!!
 

Les manifestants ont continué à se rassembler et à manifester contre les obligations vaccinales et les restrictions du vaccin COVID-19 dans la capitale du Canada le 6 février, marquant le premier anniversaire de cette « occupation ».

« Nous sommes au huitième jour de cette occupation. Notre ville est assiégée. Ce que nous constatons est plus important qu’un simple problème dans la Ville d’Ottawa. C’est une insurrection nationale. C’est de la folie. Nous avons besoin d’un plan concret pour mettre fin à cela », a déclaré la présidente du conseil d’administration, Diane Deans, membre du conseil municipal d’Ottawa, au début de la discussion virtuelle de près de deux heures.

Le chef de la police d’Ottawa, Peter Sloly, était d’accord avec sa description de la situation, affirmant que les forces de l’ordre locales n’avaient « jamais eu l’intention de traiter avec une ville assiégée », et a dénoncé le manque de ressources – et d’autorité légale – pour disperser la manifestation.

À un moment donné, Deans s’est demandé si la ville avait des motifs juridiques pour déclarer un rassemblement illégal puis une émeute, afin de procéder à des arrestations massives, au lieu de poursuivre « une accusation pénale à la fois ».

« Il y a tellement de gens là-bas engagés dans un acte plus large de… chaos, que nous devons être en mesure de tout maîtriser », a-t-elle déclaré.

« Nous ne pouvons pas permettre à ce genre de terrorisme dans notre communauté de continuer ainsi. ”

Oui, conformément au récit établi sur le fil Twitter de Trudeau, l’establishment appelle maintenant les camionneurs qui manifestent – des terroristes !

Et à la suite de toute cette hystérie, The Epoch Times rapporte que le maire d’Ottawa, Jim Watson, a déclaré l’état d’urgence en raison de la manifestation des camionneurs qui se poursuit dans le centre-ville de la ville.

Dans un bref communiqué, la ville a déclaré que la décision reflétait le « grave danger et la menace pour la sûreté et la sécurité des résidents posés par les manifestations en cours et soulignait la nécessité du soutien d’autres juridictions et niveaux de gouvernement ».

« Cela donne également une plus grande flexibilité au sein de l’administration municipale pour permettre à la Ville d’Ottawa de gérer la continuité des activités des services essentiels pour ses résidents et permet un processus d’approvisionnement plus flexible, ce qui pourrait aider à acheter l’équipement requis par les travailleurs de première ligne et les premiers intervenants », a déclaré certains responsables de la Ville, dans leur déclaration.

Les organisateurs de la manifestation disent que leur manifestation est pacifique… à part cette attaque terroriste terrible, horrible, horrible contre un bon citoyen local honnête qui essayait juste de traverser la route…

La manifestation a commencé comme une manifestation de camionneurs contre l’exigence du gouvernement fédéral selon laquelle les camionneurs transfrontaliers doivent être vaccinés, mais s’est depuis transformée en un vaste mouvement rejoint par des personnes de partout au Canada pour s’opposer aux différentes obligations vaccinales et restrictions de la COVID-19. Des convois de véhicules sont arrivés à Ottawa le 29 janvier, et beaucoup sont restés dans la ville, avec des camions et d’autres véhicules garés près de la Colline du Parlement. De nombreux manifestants disent qu’ils resteront jusqu’à ce que toutes les obligations soient levés.

Des camions sont garés au centre-ville d’Ottawa alors que les manifestants continuent de protester contre les obligations vaccinales et les restrictions de la COVID-19 le 2 février 2022.
Des klaxons peuvent être entendus tout au long de la journée dans le secteur de la Colline du Parlement, ce dont les résidents se plaignent.

L’organisateur de la manifestation Benjamin Dichter a déclaré que les personnes mécontentes du klaxon devraient contacter le premier ministre Justin Trudeau et lui demander de lever les obligations COVID-19.

« À tous ceux qui sont dérangés, nous nous excusons. Veuillez appeler Justin Trudeau, son bureau, et faire lever ces obligations vaccinales, et nous nous en sortirons », a déclaré Dichter lors d’une conférence de presse à Ottawa le 6 février.

Trudeau a refusé de rencontrer les manifestants.

Tom Quiggin, qui aide les organisateurs avec des « renseignements protecteurs », a déclaré que de nombreuses personnes à travers le Canada ont perdu leur emploi, leur maison et leur entreprise à la suite des obligations vaccinales et des restrictions de COVID-19, et qu’elles ont aussi des griefs, c’est pourquoi ils sont venus protester dans la capitale nationale.

« N’oublions pas que la plus grande partie d’Ottawa est le gouvernement, un grand nombre de fonctionnaires réside ici. Ils n’ont aucun problème en termes de chèque de paie. Ils ont des augmentations de salaire, certains d’entre eux ont récupéré leur salaire, la plupart d’entre eux travaillent à domicile. Certains d’entre eux qui ne peuvent pas travailler à domicile ne font tout simplement rien et sont toujours payés », a déclaré Quiggin lors de la conférence de presse.

« Alors oui, c’est dommage qu’ils se sentent mal à cause des klaxons, oui, c’est dommage qu’ils se sentent mal à propos de la perturbation, mais le reste du pays souffre. »

Daniel Bulford, un ancien officier de la GRC qui a quitté la force de l’ordre en raison de cette obligation vaccinale et aide maintenant les organisateurs de la manifestation, a déclaré que ses enfants ne veulent plus jouer au hockey en raison de la position que sa famille a prise sur les questions de vaccins, comme ils se sentent « isolés et aliénés ».

« Les personnes qui s’occupent des coups de klaxon ne sont pas les seules à faire face à l’impact de tous ces obligations vaccinales », a déclaré Bulford lors de la conférence de presse.

Source: zerohedge

Source: theeconomiccollapseblog

Partager cet article
Repost0
8 février 2022 2 08 /02 /février /2022 12:01

Par Gérard Delépine

« Il n’y a aucune logique médicale ou épidémiologique dans le pass sanitaire et de nombreux experts s’accordent à le dire »

(Avigdor Lieberman, ministre d’Israël)

Dans le monde réel, les pass se révèlent à l’usage sanitairement contre-productifs et économiquement et sociologiquement désastreux.

Les pass favorisent les contaminations.

Une quinzaine de pays ont instauré des pass. Partout leur installation a été suivie d’une augmentation des cas et d’une épidémie échappant à tout contrôle !

Israël en est le modèle

Avant les injections Pfizer, le record des cas journaliers atteignait 6000. Depuis la campagne massive d’injection et l’instauration du pass sanitaire, puis vaccinal, les vagues ont été de plus en plus fortes. Fin janvier (malgré ou peut-être à cause des injections et des pass) le nombre de contaminations quotidiennes a dépassé les 100000.

L’échec des pass traduit l’échec des injections Pfizer incapables d’éviter les contaminations. La comparaison des nombres de cas cumulés par million en Israël et en Palestine suggère que la stratégie du tout vaccinal et des pass pourrait peut-être même favoriser les contaminations.

Nadav Davidovitch, expert conseillant le gouvernement israélien constate « maintenir le “pass vert” sous sa forme actuelle peut créer de fausses assurances ».

Les injections Pfizer n’empêchant ni les contaminations ni les transmissions réunir des gens en leur faisant croire que les pass les protègent peut favoriser les contaminations.

Constatant cet échec, le ministre des Finances israélien Avigdor Lieberman s’est prononcé pour la fin du pass sanitaire qui sera effective en février 2022.

Grande-Bretagne : sévère échec du pass

La Grande-Bretagne a suivi la même politique vaccinale et restrictive des libertés qu’Israël. Depuis Omicron, l’échec est évident.

Constatant l’échec sanitaire et les lourdes conséquences économiques et sociales des pass, le gouvernement britannique en a lui aussi décidé la suppression dès le 28 janvier 2022.

L’Irlande constate l’échec du pass et le supprime également
Le Danemark constate l’échec du pass et l’abandonne

À l’arrivée d’Omicron, le Danemark a imposé le pass qui s’est révélé totalement incapable de ralentir l’épidémie et qui vient logiquement d’être abandonné.

Malte

Malte espérait contenir « épidémie grâce au Pass. L’explosion de l’épidémie malgré le pass a confirmé son inutilité et justifié son abandon »

l’Espagne abandonne le pass inefficace

Le pays avait mis en place la mesure en décembre, en espérant contrer la vague liée au variant Omicron.

Il n’aura duré que 6 semaines !

La Suisse abolit le pass à partir du 9/2/22
En France aussi les pseudo vaccins et les pass ont démontré leur totale inefficacité contre Omicron

Comme en Israël et en Grande-Bretagne, nous n’avons jamais été aussi « vaccinés », aussi soumis à autant de mesures sans justifications scientifiques et souffert d’autant de contaminations chaque jour !

Tout dirigeant sensé reconnaîtrait l’échec de cette stratégie et abandonnerait toutes ces mesures inefficaces et mortifères qui démolissent notre jeunesse et notre économie.

Mais comme toujours depuis le début de la crise nos dirigeants refusent de considérer les faits et persistent dans leur autoritarisme religieux hygiéniste médicalement stupide et socialement tragique.

Le 25 janvier 2022 sur LCI après avoir réduit unilatéralement la validité de l’immunité « naturelle » de 6 à 4 mois, Olivier Véran annonçait avec gourmandise que des millions de Français allaient bientôt « perdre le bénéfice du pass vaccinal » confirmant ainsi qu’il ne s’agit que d’un chantage politique sans intérêt médical.

Actuellement les pays européens adeptes des pass vaccinaux ne sont plus qu’une poignée (France, Allemagne, Autriche, Italie, Lettonie, Grèce) et leurs mesures liberticides médicalement infondées ne pourront pas se prolonger très longtemps maintenant que les peuples comprennent qu’il n’y a pas de surcharge hospitalière réelle.


Source : Nouveau monde

Partager cet article
Repost0
8 février 2022 2 08 /02 /février /2022 11:46

 

D’après un sondage récent, Valérie Pécresse devancerait Emmanuel Macron au second tour de l’élection présidentielle du mois d’avril 2022. Alors qu’on nous annonce un peu partout la fin du mondialisme, il est curieux de voir ces deux personnes se retrouver en finale.

Leurs cursus sont assez voisins. Valérie Pécresse, tout comme Emmanuel Macron, sort de l’ENA. Tous les deux ont été distingués comme « young leader » par la French American Foundation. Valerie Pécresse le fut en 2002 et Emmanuel Macron en 2012. Ils sont aussi tous les deux passés par le Bilderberg, Macron en 2014  et Pécresse en 2012.

Qui sont les « young leaders » ?

Certains y voient « la fabrique des présidents ». On peut les comprendre. Comment sont-ils recrutés ? Apparemment, cela se fait assez discrètement. On constate simplement que tous ont en commun un parcours qui les a amenés à côtoyer les cercles de pouvoir. Beaucoup ont fait l’ENA, mais pas tous. D’après certains témoignages, l’approche initiale se fait par l’ambassade américaine dans le cadre des « international visitors », qui est un programme d’échange entre jeunes français et américains, mais qui existe aussi entre les Etats-Unis et de nombreux autres pays. Une inflexion sensible dans la sélection  a été faite après le 11 septembre 2001 pour ouvrir « à la diversité » ces voyages d’études. Certes, tous ces brillants jeunes gens ne deviendront pas « young leaders » mais, hasard ou intention, beaucoup en sont issus.

Il est intéressant de constater la liste des gens à qui la la fondation franco-américaine a décerné cette distinction qui, d’une manière évidente, facilite la trajectoire de ceux qui, rapidement, feront partie de l’élite politico-médiatique et qui trouveront des rôles de premier plan dans notre société.

Il est curieux de constater comment un groupe de gens aussi restreint, (quelques centaines tout au plus) tient une telle place dans la vie politique française. Et vous remarquerez que seuls très rares récipiendaires font état de cette distinction. Il y en a également qui ont le sentiment de s’être fourvoyés dans cette aventure qui est aux antipodes du patriotisme national.

Des « young leaders » au Club des Bilderberg

Ce club très fermé a été fondé par David Rockefeller et le Prince Bernhard des Pays-Bas en 1954, précisément à l’hôtel du Bilderberg. Au départ créé pour renforcer la crédibilité de l’OTAN auprès des Européens, ce club très fermé s’est progressivement transformé en support du mondialisme.

Et ce n’est pas que le mondialisme économique qu’il défend. Les choses vont beaucoup plus loin puisqu’il préconise, par la voix de son fondateur, la mise en place d’un vrai gouvernement mondial, et cet exécutif planétaire devrait être aux mains de chefs d’entreprise.

Voici un court extrait de ses Mémoires (P 405)

« Quelques-uns croient même que nous (la famille Rockefeller) faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des États-Unis, caractérisant ma famille et moi en tant qu’internationalistes et conspirant avec d’autres autour de la Terre pour construire une politique globale plus intégrée ainsi qu’une structure économique – un seul monde si vous voulez. Si cela est l’accusation, je suis coupable et fier de l’être. »

On peut également lire, prononcée en 1994, la phrase suivante, dont le coté prophétique est saisissant :

« La présente fenêtre d’opportunité, durant laquelle un ordre mondial pacifique et interdépendant peut-être construit, ne sera pas ouverte pour très longtemps. Nous sommes à l’orée d’une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est une crise majeure appropriée, et les nations accepteront le Nouvel Ordre Mondial.»

Enfin, parlant des conférences du Bilderberg, il s’est adressé à la presse par ces mots :

« Nous sommes reconnaissants envers le Washington Post, le New-York Times et le magazine Times, ainsi que les autres publications dont les directeurs étaient présents à nos réunions et qui ont promis de garder le silence pendant près de 40 ans. Il aurait été impossible de développer notre plan pour le monde si nous avions été sous les feux des projecteurs. Maintenant, le monde est plus évolué et mieux préparé pour une marche forcée vers un futur gouvernement mondial. »

Il est difficile d’être plus clair.

Alors, pourquoi le faire à l’insu des peuples ? Qu’y a-t-il de si inavouable dans ce projet ?

La face cachée du mondialisme

Guy Boulianne, sur son site, nous fournit une explication assez complète :

Comme je l’ai déjà dit, nous sommes confrontés à une tromperie colossale, fondée sur le mensonge et la fraude.

« Cette tromperie part du principe que les justifications invoquées par l’autorité à l’appui de son action à notre égard sont sincères. Plus simplement, l’erreur consiste à considérer les dirigeants comme honnêtes et à supposer qu’ils ne nous mentent pas. Nous nous obstinons donc à trouver des justifications plus ou moins plausibles, dans le seul but de ne pas reconnaître que nous faisons l’objet d’une conjoncture planifiée dans les moindres détails. Et tandis que nous essayons d’expliquer rationnellement des comportements irrationnels ; alors que nous attribuons une logique à l’action illogique de ceux qui nous gouvernent, la dissonance cognitive nous amène à fermer les yeux sur la réalité et à croire aux mensonges les plus éhontés.

Nous aurions dû comprendre – je l’écrivais dans le passé  – que le plan du Great Reset [de la Grande Réinitialisation] n’était pas le fruit des divagations de quelques « complotistes », mais la preuve brute d’un dessein criminel, conçu depuis des décennies et visant à l’instauration d’une dictature universelle dans laquelle une minorité de personnes incommensurablement riches et puissantes entend asservir et soumettre toute l’humanité à l’idéologie mondialiste. Parce que l’accusation de « conspirationnisme » pouvait peut-être avoir un sens alors que la conspiration n’était pas encore évidente, alors qu’aujourd’hui nier ce que l’élite a conçu depuis les années cinquante est injustifiable. Ce que Kalergi, les Rothschild, les Rockefeller, Klaus Schwab, Jacques Attali et Bill Gates ont dit après la guerre a été publié dans des livres et des journaux, commenté et repris par des organismes et fondations internationaux, réalisé précisément par des partis et des majorités gouvernementales. Les États-Unis d’Europe, l’immigration incontrôlée, la réduction des salaires, l’annulation des garanties syndicales, la renonciation à la souveraineté nationale, la monnaie unique, le contrôle des citoyens sous prétexte d’une pandémie, la réduction de la population par l’utilisation de vaccins avec de nouvelles technologies ne sont pas des inventions récentes, mais le fruit d’une action planifiée, organisée, coordonnée. Une action qui de toute évidence colle parfaitement à un seul scénario sous une seule direction. »

Quoi de plus simple que d’inventer une fausse concurrence entre deux candidats dont on peut penser, compte-tenu de leur parcours respectif, qu’ils seront nécessairement dans la continuité de ce plan dont le but est d’installer un gouvernement mondial dont on ne voit pas comment celui-ci pourrait être issu d’un processus démocratique.

Electeurs, après avoir bien tout ceci en tête avant de déposer votre bulletin dans l’urne, ne faites pas en sorte de condamner à jamais cette démocratie à laquelle nous sommes si attachés.

Jean Goychman

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

____________________________________________

 

Valérie Pécresse est membre de la Grande Loge Féminine de France (GLFF). Elle a participé à la réunion du Bilderberg en 2013. Et elle est Young Leader 2002 de la French American Foundation.

 

Lorsqu'elle était ministre :

  • Valérie Pécresse a été invité par la loge maçonnique Dialogue et démocratie française (D&DF) sur le thème "Quel Université pour demain ?"
  • Valérie Pecresse a créée au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM) une Chaire de criminologie qui a été immédiatement attribuée à Alain Bauer, ancien Grand Maitre  du Grand Orient de France (GODF).

 

Valérie Pécresse est favorable :

_ aux expériences génétiques sur les personnes âgées.

_ à la recherche sur les embryons

_ au travail dominical

- elle est également pour la vaccination obligatoire

Corruption : nos chefs d’Etat sont de merveilleuses marionnettes
 

Volte-face et incohérences des chefs-d’État nous font douter : le font-ils exprès ? Réponse de Normand : oui et non. Le vilain petit canard Philippe Huysmans, le 5 février 2022, nous explique la vie des marionnettes qui nous gouvernent.


« Ces petits cercles d’élites, principalement basées aux USA et au Royaume-Uni ont donc conçu un système de cooptation des hommes de pouvoir en s’assurant de leur totale soumission.   Comment?  En usant d’un moyen vieux comme le monde, le chantage.  Et si vous voyez Bill Gates comme un des marionnettistes, détrompez-vous, ce n’est qu’un pion à leur service, et il est tenu par le chantage (cfr. affaire Epstein). Pourquoi croyez-vous que la Reine d’Angleterre a pris la décision inouïe de retirer tous ses titres, honneurs et privilèges à son fils favori, Andrew ? Tout simplement parce que la révélation du contenu du dossier aurait pu faire tomber la monarchie. On pourrait continuer avec Justin Trudeau, qui avait pu échapper à des poursuites pour viol sur mineur au moment où il exerçait encore la profession d’enseignant. Tout ceci ne constitue qu’une toute petite partie de ce que je crois être un système mis en place patiemment au fil des années par les marionnettistes. Petit à petit, ils ont placé des pions à eux, des gens sur qui ils ont barre, recrutés via des officines comme le Forum Économique Mondial et les Young Leaders. Leur dépravation n’est pas la conséquence de leur pouvoir, mais bien la condition sine qua non pour y être élevé. »

La marionnette Trudeau

– En août 2000, Trudeau a peloté une très jeune journaliste. Il s’est excusé auprès d’elle : « Si j’avais su que vous faisiez un reportage pour un journal national, je n’aurais jamais été aussi direct ». Autrement dit pourquoi se gêner avec l’envoyée d’un petit journal local ! En 2018 l’affaire est exhumée et confirmée à CBC par un communiqué de la journaliste concernée, Rose Knight, « rédigé à contrecoeur, en réponse à la pression médiatique croissante« .

– L’ex-ministre de la Justice, Jodie Wilson-Raybould, a dénoncé, au début 2019, le Premier ministre Trudeau d’avoir fait pression pour qu’elle intervienne afin d’éviter un procès à la société SNC-Lavalin (9000 salariés au Canada, dont 3000 au Québec).
Accusé de corruption au Canada et en Libye, le groupe d’ingénierie a plaidé coupable et paiera 280 millions de dollars canadiens (192 millions d’euros) sur cinq ans. Il évite ainsi un procès pénal. Les accusations de « corruption d’agent public étranger », qui aurait valu à l’entreprise d’être bannie des contrats publics pendant dix ans, sont abandonnées.

Trudeau a donc des choses à se reprocher. Obéissant fidèlement à Big Pharma, il va jusqu’à cette déclaration bien clivante : « Mais il y a aussi des gens qui sont farouchement opposés à la vaccination, qui ne croient pas en la science, qui sont souvent misogynes, souvent racistes. C’est un petit groupe mais qui prend de la place. Et là, il faut faire un choix, en tant que leader, en tant que pays : est-ce qu’on tolère ces gens-là ? »

La marionnette Macron

La vie des marionnettes sous le chantage de Big Brother et Big Pharma n’est pas tous les jours facile. Cette contrainte est visible lors des discours télévisés débités par un Macron robotisé, et lorsque Francis Kalifat l’a coincé au Crif.

Baroud d’honneur du soldat Macron, les déclarations provocatrices au moment où le gouffre entre la propagande et la réalité est creusé au maximum : « Eh bien, là, les non-vaccinés, j’ai très envie de les emmerder. Et donc, on va continuer de le faire, jusqu’au bout. C’est ça, la stratégie. Je ne vais pas les mettre en prison, je ne vais pas les vacciner de force. »

Macron au CRIF 2019
Macron au CRIF 2019

Les casseroles dont parlent les médias

L’État profond semble vouloir se débarrasser des pions devenus inutiles. Il attaque Macron, mais seulement sur des points de détail :
– Les gestes barrières non respectés : « Scandale après l’embrassade de Brigitte Macron à Line Renaud. La toile crie au scandale pour non-respect des gestes barrière, en pleine 5e vague du Covid-19. »
– Cela ne suffit pas vraiment. Alors on passe à Complément d’enquête. Dans People et politiques, petits services entre amis ? sur France 2 revient sur l’utilisation du budget de fonctionnement du ministère de l’Économie. Ça sent quand même un peu le réchauffé. Marion L’Hour et Frédéric Says, dans leur livre Dans l’enfer de Bercy (JC Lattès), paru le 25 janvier 2017, l’avaient déjà expliqué en long et en large. Le ministre de l’économie « a utilisé à lui seul 80 % de l’enveloppe annuelle des frais de représentation accordée à son ministère » (soit au moins 120 000 des 150 000 euros) avant sa démission du gouvernement, le 30 août 2016.

De quoi les médias ne parlent surtout pas

Ce qui pourrait gêner les généreux donateurs de Macron est toujours passé sous silence. Après la loi Macron (article 34) de 2015, de défiscalisation des stock options (une économie de 900 millions d’euros pour les cadres du CAC 40), en 2017, tous les banquiers, tous les médias de milliardaires (organigramme) et les grands patrons du CAC 40 étaient pour Macron.

Les propriétaires des médias en France.
Les propriétaires des médias en France.

La Haute autorité pour la transparence de la vie publique trouve d’ailleurs le patrimoine de 675 000 € d’Emmanuel Macron tout à fait conforme (pas de bien immobilier, pas de voiture, une vie simple). De même en 2017 après les doutes émis par l’association Anticor, la HATVP n’y avait déjà pas vu malice.

Et pourtant il y en a des casseroles !

Où sont passés les millions empochés lors de la cession Pfizer-Nestlé gérée par Macron chez Rothschild ?

Dans quel paradis fiscal a fini l’argent de la vente du palais de Marrakech chez Christies (propriétaire : François Pinault) en 2014 ?

Le sujet super tabou

L’omerta est totale sur la vente par Emmanuel Macron en novembre 2014 de la branche énergie d’Alstom à General Electric, amputant ainsi la France de son indépendance énergétique et de son autonomie stratégique. Le rapport déposé le 19 avril 2018 et les transcriptions des auditions par la commission d’enquête parlementaire menée par le député LR Olivier Marleix ont mis en évidence qu’Emmanuel Macron avait menti en expliquant que lors de l’offensive de General Electric. Le gouvernement français aurait été mis devant le fait accompli en apprenant l’opération en avril 2014 par l’intermédiaire d’une dépêche de l’agence Bloomberg. Nommé ministre de l’Économie et des Finances au cœur de l’été 2014, il n’aurait donc eu d’autre choix que d’apposer sa signature pour la vente d’Alstom. Or il fut établi qu’Emmanuel Macron avait en fait œuvré, en liaison constante avec la banque Rothschild, au démantèlement d’Alstom dès le mois d’octobre 2012, c’est-à-dire, dès son arrivée à l’Élysée comme secrétaire général adjoint du cabinet de François Hollande. Encore une fois, c’est dans la chronologie des faits que se nichait le mensonge. Emmanuel Macron est apparu comme la pierre angulaire de ce complot contre les intérêts français.

Le Canard Enchaîné publia à l’époque un article très complet sur le rôle central de la banque Rothschild, tout à la fois ancien employeur d’Emmanuel Macron, conseil de Martin Bouygues (vendeur de ses parts dans Alstom) et de Patrick Kron, le PDG d’Alstom, mais cet article n’a bizarrement pas eu le même écho que celui sur l’emploi d’assistant parlementaire de Pénélope Fillon…

Pour se débarrasser d’une marionnette il faut :

1. Des moyens de chantage,
2. Une omerta totale sur ce qui mettrait en difficulté la stratégie économique et politique en cours.

Après Alstom à General Electric, Macron a vendu Alcatel à Nokia, la France (sécurité sociale, hôpitaux, etc.) à Vanguard, BlackRock et State Street par le biais de la dette. La France est devenue le pays le plus endetté d’Europe… devant la Grèce, conclut Guy de la Fortelle, fondateur de la newsletter L’Investisseur sans costume.

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

Partager cet article
Repost0

Pages