Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

26 juillet 2020 7 26 /07 /juillet /2020 09:55
Partager cet article
Repost0
24 juillet 2020 5 24 /07 /juillet /2020 18:49
INOVIO le vaccin Covid19 qui modifie l'ADN financé par Bill Gates et coup de gueule !

"Le vaccin d’Inovio, appelé INO-4800, consiste à injecter un code génétique ADN dans l’organisme de la personne afin de déclencher une réponse immunitaire spécifique contre le coronavirus SARS-CoV-2. Le vaccin est injecté sous la peau par une aiguille, puis il est activé par un appareil ressemblant à une brosse à dents, qui délivre une mini-impulsion électrique, d’une fraction de seconde, permettant à l’ADN de pénétrer les cellules du corps et d’y remplir sa mission. "

 

Eh OUI ! Mais quelle mission !

" C'est une roulette génétique avec une arme chargée. 
Toute personne et toute personne sur Terre à qui l'on a injecté un vaccin à ADN subira des changements génétiques permanents et inconnus.....
Et les autres implications sont claires. 

Les vaccins peuvent être utilisés comme couverture pour les injections de tous les gènes, dont l'objectif réel est de réinventer les humains de manière approfondie.
L'émergence de cette technologie de Frankenstein s'accompagne d'une poussée aiguë vers des vaccins obligatoires, à tous les niveaux, tant pour les enfants que pour les adultes. 

La pression et la propagande s'étendent à toute la planète.
La liberté et le droit de refuser des vaccins a toujours été vital. 

Elle est plus vitale que jamais.
Cela signifie le droit de préserver votre ADN inhérent."

Jon Rappoport

 

Bill Gates dans sa mégalomanie jubile à l'intention de réaliser un coup financier sans précédent sans se préoccuper des conséquences génétiques futures sur la population mondiale, à moins que ce ne soit pour favoriser les consortium pharmaceutiques quand aux résultats probables de cette vaccination (maladies génétiques, cancers, stérilisation humaine...).

je vous propose d'évaluer les compétences de ce monsieur dans son parcours d'expérimentations vaccinales toutes ponctuées d'échecs et de revers médicaux plus  ou moins irréversibles quand ils n'étaient pas émaillés de décès. (la figure du sauveur palit devant celle de l'apprenti sorcier)

Comment peut on laisser un genre de sérial killer agir sans freins, je vous rappelle qu'aux USA, une pétition recueillant plus de 700 000 personnes demande à ce qu'une enquête soit ouverte contre la fondation Bill et Mélinda Gates pour faute professionnelle et crimes contre l'humanité.

je vous encourage a voir le site de Robert F. Kennedy qui liste les crimes de la fondation Bill et Melinda Gates.

 

Donc comment peut on laisser supposer qu'un vaccin expérimental quand on ne connait pas les suites de modifications de la structure Adn d'un individu puisse être mis sur le marché.

A peine 0,01 % de la population mondiale détient 99 % des biens de ce monde, jamais on ne se pose et se posera la question de savoir si cette élite est mentalement responsable, équilibrée, sage. Jamais on ne se pose la question de limiter des actions qui puisse être préjudiciables aux populations, aux états. Evidemment ces individus arrosent à tour de bras les politiciens corrompus, les médias et les entreprises. Aucun mal a trouver des corruptibles quand on veut corrompre et surtout quand on n'en a  les moyens. Qu'en est il de ceux qui subissent les affres de cette corruption permanente.

 

Je vous laisse les liens concernant ce triste sire, mais je vous laisse également un autre lien en dernier une vidéo sur le fameux Bazil Zaharoff aujourd'hui oublié, cet homme n'a cesser d'oeuvrer a la guerre avant et pendant la guerre 1914-1918, il était marchand de canons.

Il vendait tantôt à la France, à l'Angleterre à l'Allemagne, à la Russie accroissant ainsi le risque de guerre, il corrompait allégrement. A cette époque une princesse Russe épouse du Ministre de la guerre du Tsar Nicolas II portait un collier qui équivalait à un cuirassé, et se vantait de ce qu'il provenait de la corruption de son mari.

Voici donc un des hommes animé par l'appât du gain qui s'agite autour et avec les principaux acteurs et décisionnaires des nations il manoeuvre en tous sens pour obtenir ce qu'il veut et l'obtient.

Mais combien dites moi y a t il eut de morts durant cette boucherie.

 

Voilà donc une conséquence entre autre visible de la corruption.

 

Il ne faut pas se tromper de combat,

Le combat contre l'esclavagisme n'est pas celui du passé qui n'a concerné qu'une partie infime de la population occidentale, mais celui de l'esclavagisme actuel qui perdure et qui maintient des marqueurs sociaux.

Le combat contre la mondialisation économique n'est pas les manifestations dansantes aux airs de chahut de collégiens, il est dans l'opposition à l'anéantissement de la structure sociale et par la même de l'Etat.

 

Ce qui se joue n'a rien d'une tragi-comédie, ç'est une tragédie dont nous sommes les acteurs, mais au fait, qui décide du texte jusqu'à présent, QUI ! OUI QUI ! Nous Tous, chacun !

 

 

 

Partager cet article
Repost0
20 juin 2020 6 20 /06 /juin /2020 19:11

Dans son livre "Y a t il une erreur qu'ils n'ont pas commise"

le Pr Perronne accuse l’Etat et démontre les bénéfices de l’hydroxychloroquine dans son service.

 
Partager cet article
Repost0
20 juin 2020 6 20 /06 /juin /2020 18:48

Mieux vaut tard que jamais ! Enfin les médias Français se réveillent, saluons ici France Soir qui édite l'information que j'avais moi même diffusé sur mon blog le 12 avril 2020 puis réédité le 24 avril, et je ne suis pas journaliste d'investigation.

Vous trouverez les articles en liens en dessous, le brevet est en dernier liens pour mes deux articles.

 

Donc la traduction Française :

Donc comme promis je  vous poste le texte préliminaire sur le dépôt de découverte de la chimère de laboratoire à Wuhan par l'équipe de la doctoresse Zhengli, vous avez le lien sur Nature à la fin de l'article !

"L'émergence du coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV) et du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) -CoV souligne la menace d'événements de transmission inter-espèces conduisant à des épidémies chez l'homme. Ici, nous examinons le potentiel de maladie d'un virus de type SRAS, SHC014-CoV, qui circule actuellement dans les populations de chauves-souris chinoises en fer à cheval1. En utilisant le système de génétique inverse SARS-CoV2, nous avons généré et caractérisé un virus chimérique exprimant le pic du coronavirus de chauve-souris SHC014 dans un squelette SARS-CoV adapté à la souris. Les résultats indiquent que les virus du groupe 2b codant pour la pointe SHC014 dans un squelette de type sauvage peuvent utiliser efficacement plusieurs orthologues de l'enzyme de conversion de l'angiotensine humaine II (ACE2), se répliquer efficacement dans les cellules des voies respiratoires humaines primaires et atteindre des titres in vitro équivalents à une épidémie souches de SARS-CoV. De plus, des expériences in vivo démontrent la réplication du virus chimérique dans le poumon de souris avec une pathogenèse notable. L'évaluation des modalités immunothérapeutiques et prophylactiques basées sur le SRAS a révélé une faible efficacité; les approches à base d'anticorps monoclonaux et de vaccins n'ont pas réussi à neutraliser et à protéger contre l'infection par les CoV en utilisant la nouvelle protéine de pointe. Sur la base de ces résultats, nous avons dérivé synthétiquement un virus recombinant infectieux SHC014 de pleine longueur et démontrons une réplication virale robuste à la fois in vitro et in vivo. Nos travaux suggèrent un risque potentiel de réémergence du SRAS-CoV à partir de virus circulant actuellement dans les populations de chauves-souris."

Partager cet article
Repost0
22 mai 2020 5 22 /05 /mai /2020 17:53

Rien de mieux de lire dans le texte, ou d'écouter l'apôtre de la vaccination tout azimut.

Dans la ligne de l'OMS, de la Fondation Bill Gates deuxième fortune mondiale, on se demande pourquoi !

L'Europe aussi participe à la fête !

Seulement voilà un quart des Français refuserait la vaccination :

«Le principal motif de cette réticence est l’idée que ce vaccin sera réalisé trop vite et risque par conséquent d’être peu sûr» écrit Jérémy Ward

 

Partager cet article
Repost0
7 mai 2020 4 07 /05 /mai /2020 16:48

Deux vidéos susceptibles de vous renseigner sur la façon, la méthode, la manière dont le pouvoir en place met en place à marche forcée un système de surveillance généralisée ou les données personnelles risques d'échapper à tout contrôle.

 

 

Il y a une volonté de ce fait et une préméditation effective, alors il s'agit bien de s'émouvoir de cela et ne plus rester dans une attente d'évènements improbables d'amélioration étant donné que tous les contre pouvoirs sont réduits à des portions congrues. En d'autres mots : "il va falloir se bouger le cul !"

 

Partager cet article
Repost0
7 mai 2020 4 07 /05 /mai /2020 16:21

Tout semble se précipiter : Un Médecin lance l'alerte :

 

Donc lisez bien attentivement ce qui suit j'ai mis en lien les éléments nécessaires, entre autre le lancement d'une nouvelle base de données de santé baptisée "Health Data Hub". Elle a été officiellement lancée le 1er décembre 2019, je souligne bien la date le 1er décembre 2019. Elle dépend de la technologie Microsoft.

Ensuite vous aurez l'application Stop CoVid19. et ses séquelles que sont les brigades sanitaires.

 

CECI EST INACCEPTABLE !

 

Je tiens à signaler car je ne suis pas un novice en certaines matières, que des fuites de données sont courantes en Amérique du Nord pour ce qui concerne la Santé, en effet les fichiers fuites moyennant finance, et l'on peut se retrouver avec les difficultés suivantes.

L'emploi, certains employeurs notamment les les grosses peuvent connaître vos informations médicales dans le détail, je vous laisse le soin d'imaginer la suite

Les assurances, les crédits, ces sociétés ne reculent pas a obtenir vos informations médicales si vous êtes demandeur de crédit, notamment pour l'achat d'une maison ou d'un véhicule,

Donc ç'est d'une importance vitale et non un article de plus ! A bon entendeur !

 

Transcription de la vidéo :

 

"Bonjour à toutes et à tous,j'ai décidé de faire cette vidéo aujourd’hui pour vous alerter contre 3 violations du secret médical qu'est en train d'organiser sciemment le gouvernement

 

La première :

il nous demande de faire remonter tous les cas positifs mais cela existe déjà dans le cadre des maladies à déclaration obligatoires mais en plus, il nous demande de recenser les personnes qui vivent avec vous et tous les cas contacts avec leurs coordonnées et leur adresse pour le faire remonter à l'assurance maladie afin qu'il leur envoie une brigade sanitaire.Je suis MEDECIN, je suis PAS FLIC! D'accord? On nous demande contre quelques euros de vous fliquer. C'est hors de question que je viole le secret médical et votre confiance contre quelques euros et je sais que beaucoup de mes confrères sont dans le même état que moi: absolument ulcérés qu'on leur demande de transgresser l'éthique la plus élémentaire. Voilà la première chose.

 

La deuxième :

il y a un projet de Loi qui est en train d’être examiné aujourd'hui où ils sont train de trier, de nouveaux systèmes d'information de données de santé et où on va avoir des nouveaux systèmes qui sont sans votre consentement.c'est à dire que vous n'aurez plus votre mot à dire sur où vont vos données de santé. Soit disant que c'est pour la crise covid...Soit disant que c'est dans le cadre de l'urgence sanitaire... qu'ils ne pourront pas les garder plus d'un an, mais on sait ce que cela donne avec l'état d'urgence contre le terrorisme, c'est reconduit 6 fois jusqu'à que cela soit entré dans la loi organique donc là c'est pareil, ils sont en train de prendre vos données de santé, et d'en faire ce qu'ils veulent sans meme que vous puissiez avoir votre mot à dire et ce sera écrit dans la loi.

 

Et la troisième chose :

c'est qu'ils sont en train de déployer une plateforme nationale de partage de données de santé qui s'appelle le "Health Data Hub" et qui est propriétaire de ces données? les serveurs de Microsoft! On est en train de forcer tous les hôpitaux bientôt les pharmacies Les dossiers médicaux partagés tout va se retrouver sur les serveurs de Microsoft. Si vous trouvez ça normal, moi non...donc j'espère que vous aller partager en masse cette vidéo parce qu'il faut que tout le monde sache ce qu'ils sont en train de faire c'est vos données de santé, c'est votre vie Parce que derrière les assurances elles vont monter leur prix, les banques aussi vont refuser de faire les prêts c'est cela qui est en jeu, c'est tout cela les employeurs qui vont refuser de reconduire vos contrats parce qu'ils savent que vous etes malades etc.. Donc soyez vigilants,partagez s'il-vous-plaît, partagez! bonne journée à tous.

Partager cet article
Repost0
6 mai 2020 3 06 /05 /mai /2020 10:07

Hôpital Pompidou ..du 29/04/2020 FUITE AUDIO PERSONNEL HOSPITALIER ANONYME PARIS 15ème

Source : Netizen Souljah

Bon n'ayant pu vérifier exactement la source, je ne puis qu'affirmer qu'effectivement les forces de l'ordre ne peuvent pas porter de masque et qu'il y a eut des contaminations dans leur profession ainsi qu'un décès. A vous de juger !

 

Partager cet article
Repost0
4 mai 2020 1 04 /05 /mai /2020 12:22

Visionnaire ou escroc ! Mais je suppose qu'avec les éléments qui sont notés dans mon dossier Fondation Bill Gates votre choix sera rapidement fait !

 

Donc le texte en ligne de son Ted Talk de 2015 intitulé "La prochaine épidémie ! Nous ne sommes pas prêts!"

Visiblement lui si !

 

J'ai mis en exergue en jaunes les phrases les plus significatives de l'action de Bill Gates, car il finance bien l'OMS pour une grande part, et ce notamment depuis que les USA se sont retirées de sont financement, ensuite il a investit dans de nombreuses recherches sur les vaccins, et notamment dans un système de puçage de vérification de la vaccination qui semble lui tenir à coeur. Aux vues de ses expériences passées dans différents pays au sujet de campagnes de vaccinations qui se sont soldées pour certaines par des échecs cuisants (notamment en Inde ou plus de 490 000 enfants ont développés une paralysie flasque conséquente de cette vaccination ; tant et si bien que le gouvernement Indien lui a demandé, (son association) de quitter le pays.

Bill Gates est dans les premières fortunes mondiales si ce n'est la première et ce milliardaire mégalomane, à vision messianique qui caractérise la culture américaine mais à l'avers de la pièce corrompue par l'avidité et la cupidité n'hésite pas à faire du lobbying auprès des médias influents, notamment en France tel le Monde. Médias en déliquescence subventionnés et acceptants des dons de lobbys privés qui donnent une piètre image du soit disant 4ème pouvoir indépendant. En ce cas il vaut mieux aller voir outre Atlantique ou même si le veau d'or est adoré il existe encore quelques parcelles d'éthique professionnelle.

 

« Nous avons investi énormément dans les moyens de dissuasion nucléaire, mais nous avons investi très peu dans un système pour arrêter les épidémies. Nous ne sommes pas prêts pour la prochaine épidémie. »

Dans le documentaire « Dans le cerveau de Bill Gates » produit par Netflix en 2019, Gates a prédit qu’un virus mortel pourrait provenir des marchés humides de la Chine pour infecter rapidement le monde.

Transcription de la conférence de Bill Gates

"Quand j’étais enfant, le désastre qui nous inquiétait le plus était une guerre nucléaire. C’est pourquoi nous avions un baril comme celui-ci dans notre sous-sol, rempli de bidons de nourriture et d’eau. Lorsque l’attaque nucléaire est survenue, nous étions censés descendre, mordre et manger dans ce baril. Aujourd’hui, le plus grand risque de catastrophe mondiale ne ressemble pas à cela. Au lieu de cela, cela ressemble à ceci. Si quelque chose tue plus de 10 millions de personnes au cours des prochaines décennies, il s’agit très probablement d’un virus hautement infectieux plutôt que d’une guerre. Pas des missiles, mais des microbes.

Maintenant, une partie de la raison en est que nous avons investi énormément dans la dissuasion nucléaire, mais nous avons en fait investi très peu dans un système pour arrêter une épidémie. Nous ne sommes pas prêts pour la prochaine épidémie. Regardons Ebola. Je suis sûr que vous en avez tous lu dans le journal. Beaucoup de défis difficiles. Je l’ai suivi attentivement à travers les outils d’analyse de cas que nous utilisons pour suivre l’éradication de la polio. Et si vous regardez ce qui s’est passé, le problème n’était pas qu’il y avait un système qui ne fonctionnait pas assez bien. Le problème était que nous n’avions pas de système du tout.

En fait, il manque des pièces clés assez évidentes. Nous n’avions pas de groupe d’épidémiologistes prêts à partir qui seraient partis, vu ce qu’était la maladie, voir jusqu’où elle s’était propagée. Les rapports de cas sont arrivés sur papier. Cela a été très retardé avant leur mise en ligne et ils étaient extrêmement inexacts. Nous n’avions pas d’équipe médicale prête à partir. Nous n’avions aucun moyen de préparer les gens. Maintenant, Médecins Sans Frontières a fait un excellent travail en orchestrant des bénévoles, mais même ainsi, nous avons été beaucoup plus lents que nous aurions dû faire entrer des milliers de travailleurs dans ces pays. Et une grande épidémie nous obligerait à avoir des centaines de milliers de travailleurs.

Il n’y avait personne pour étudier les approches de traitement. Personne pour regarder les diagnostics, personne pour déterminer quels outils doivent être utilisés. À titre d’exemple, nous aurions pu prendre le sang des survivants, le traiter et remettre ce plasma chez les gens pour les protéger, mais cela n’a jamais été essayé. Il manquait donc beaucoup de choses, et ces choses sont vraiment un échec mondial. L’OMS est financée pour surveiller les épidémies, mais pas pour faire ces choses dont j’ai parlé. Maintenant dans les films, c’est assez différent. Il y a un groupe de beaux épidémiologistes prêts à partir. Ils emménagent, ils sauvent la situation, mais ce n’est que du pur Hollywood. L’absence de préparation pourrait permettre à la prochaine épidémie d’être dramatiquement plus dévastatrice qu’Ebola.

Regardons la progression d’Ebola cette année. Environ 10 000 personnes sont décédées et presque toutes se trouvaient dans les trois pays d’Afrique de l’Ouest. Il y a trois raisons pour lesquelles cela ne s’est pas propagé davantage. La première est qu’il y a eu beaucoup de travail héroïque de la part des agents de santé. Ils ont trouvé les gens et ont empêché plus d’infections. La seconde est la nature du virus. Ebola ne se propage pas dans l’air et au moment où vous êtes contagieux, la plupart des gens sont tellement malades qu’ils sont alités. Troisièmement, il n’est pas entré dans de nombreuses zones urbaines, et ce n’était que de la chance. S’il avait pénétré dans beaucoup plus de zones urbaines, le nombre de cas aurait été beaucoup plus élevé. La prochaine fois, nous n’aurons peut-être pas autant de chance.

Vous pouvez avoir un virus où les gens se sentent assez bien lorsqu’ils sont contagieux qu’ils prennent l’avion ou qu’ils se rendent au marché. La source du virus pourrait être une épidémie naturelle comme Ebola ou le bioterrorisme. Et donc il y a des choses qui aggraveraient littéralement les choses mille fois. En fait, regardons un modèle de virus propagé dans l’air, comme la grippe espagnole en 1918.

 

Voici donc ce qui se passerait. Elle se répandrait dans le monde très, très rapidement. Et vous pouvez voir que plus de 30 millions de personnes meurent de cette épidémie. C’est donc un grave problème. Nous devons être inquiets. Mais en fait, nous pouvons construire un très bon système de réponse. Nous bénéficions de toutes les sciences et technologies dont nous avons parlé ici. Nous avons des téléphones portables pour obtenir des informations du public et leur communiquer des informations. Nous avons des cartes satellites où nous pouvons voir où se trouvent les gens et où ils se déplacent. Nous avons des avancées dans le domaine de la biologie qui devraient considérablement modifier le délai d’exécution pour examiner un pathogène et être en mesure de fabriquer des médicaments et des vaccins adaptés à ce pathogène. Nous pouvons donc avoir des outils, mais ces outils doivent être intégrés dans un système de santé mondial global, et nous avons besoin de préparation.

Les meilleures leçons que je pense sur la façon de se préparer ou encore, ce que nous faisons pour la guerre. Pour les soldats, nous avons plein temps à attendre. Nous avons des réserves qui peuvent nous étendre à un grand nombre. Et l’OTAN dispose d’une unité mobile qui peut se déployer très rapidement. L’OTAN fait beaucoup de jeux de guerre pour vérifier, les gens sont-ils bien formés? Comprennent-ils le carburant et la logistique et les mêmes fréquences radio? Ils sont donc absolument prêts à partir. Voilà donc le genre de choses dont nous avons besoin pour faire face à une épidémie.

Quels sont les éléments clés? Premièrement, nous avons besoin de systèmes de santé solides dans les pays pauvres. C’est là que les mères peuvent accoucher en toute sécurité. Les enfants pourraient recevoir tous leurs vaccins, mais aussi où nous verrons l’épidémie très tôt. Nous avons besoin d’un corps de réserve médicale. Beaucoup de gens qui ont la formation et l’expérience qui sont prêts à aller avec l’expertise. Et puis nous devons jumeler ces médecins avec les militaires, en profitant de la capacité des militaires à se déplacer rapidement, à assurer la logistique et à sécuriser les zones.

Nous devons faire des simulations, des jeux de germes, pas des jeux de guerre pour voir où sont les trous. La dernière fois qu’un jeu de germes a été fait aux États-Unis, c’était en 2001, et ça ne s’est pas si bien passé. Jusqu’à présent, le score est un germes un, les gens zéro. Enfin, nous avons besoin de beaucoup de R&D avancée dans les domaines des vaccins et des diagnostics. Il existe de grandes percées comme le virus adéno-associé qui pourraient fonctionner très, très rapidement.

Maintenant, je n’ai pas de budget exact pour ce que cela coûterait, mais je suis sûr que c’est très modeste par rapport au préjudice potentiel. La banque mondiale estime que si nous avons une épidémie mondiale de grippe, la richesse mondiale diminuera de plus de 3 billions de dollars, et nous aurions des millions et des millions de morts. Ces investissements offrent des avantages importants au-delà de la simple préparation à l’épidémie. Les soins de santé primaires, la R&D, ces choses réduiraient l’équité en santé mondiale et rendraient le monde plus juste et plus sûr.

Je pense donc que cela devrait absolument être une priorité. Pas de panique. Nous n’avons pas à amasser des boîtes de spaghetti ou à descendre dans le sous-sol, mais nous devons y aller parce que le temps n’est pas de notre côté. En fait, s’il y a une chose positive qui peut sortir de l’épidémie d’Ebola, c’est qu’elle peut servir d’alerte précoce, de réveil pour se préparer. Si nous commençons maintenant, nous pouvons être prêts pour la prochaine épidémie. Je vous remercie."

__________

RÉFÉRENCES :

Partager cet article
Repost0
24 avril 2020 5 24 /04 /avril /2020 16:19

de 2011 a 2015 l'administration OBAMA  a financé des recherches sur le coronavirus de chauve souris.

Les recherches s'arrêtent en octobre 2015 ; en novembre la doctoresse Zhengli dépose sur Nature la création d'un coronavirus Chimère composé de coronavirus de chauve souris et de SRAS, extrêmement dangereux, Je vous poste en ligne les éléments de vérifications :

" Le gouvernement américain, sous la présidence d'Obama, avait accordé une subvention de 3,7 millions de $ au laboratoire P4 de Wuhan pour participer aux expérimentations sur le coronavirus, menées sur des chauves-souris capturées à plus de 1600 km de Wuhan dans des grottes du Yunnan, et dont le séquençage du génome correspond à à celui trouvé dans le virus du Covid-19...  Partie article : Stéphanie Omnes le 24 avril 2020"

L'expérience était résumée sous le titre : Chauves-souris dans une cave du Yunnan, en Chine, capturées et échantillonnées pour des expériences sur les coronavirus, en laboratoire.. Le NIH d’Obama a versé 3,7 millions de dollars au laboratoire d’armes chinois pour mener des recherches sur le SRAS et les coronavirus. Des documents obtenus par le Daily Mail confirment que la Chine communiste avait récolté, développé et testé de nouveaux coronavirus sur des mammifères en utilisant des subventions du gouvernement des Etats-Unis d’Amérique sous l’ancien président Obama. Des preuves montrent que l’Institut de virologie de Wuhan a entrepris des expériences de coronavirus sur des chauves-souris, soutenues par des subventions de l’Institut national de la santé. « Toutes les procédures d’échantillonnage ont été effectuées par des vétérinaires avec l’approbation du Comité d’éthique animale de l’Institut de virologie de Wuhan. »«Des échantillonnages de chauves-souris ont été effectués dix fois d’avril 2011 à octobre 2015 à différentes saisons dans leur habitat naturel à un seul endroit (grotte) à Kunming, dans la province du Yunnan, en Chine. Des échantillons d’écouvillons fécaux ont été prélevés.» Il est important de noter que tous les éléments constitutifs du génome du SARS-CoV, y compris le gène S très variable, ORF8 et ORF3, pourraient être trouvés dans les génomes de différentes souches de SARSr-CoV à partir de ce seul endroit.»  (partie article : Stéphanie Omnes) https://www.dailymail.co.uk/.../Wuhan-lab-performing...
 

Donc comme promis je  vous poste le texte préliminaire sur le dépôt de découverte de la chimère de laboratoire à Wuhan par l'équipe de la doctoresse Zhengli, vous avez le lien sur Nature à la fin de l'article !

"L'émergence du coronavirus du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS-CoV) et du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) -CoV souligne la menace d'événements de transmission inter-espèces conduisant à des épidémies chez l'homme. Ici, nous examinons le potentiel de maladie d'un virus de type SRAS, SHC014-CoV, qui circule actuellement dans les populations de chauves-souris chinoises en fer à cheval1. En utilisant le système de génétique inverse SARS-CoV2, nous avons généré et caractérisé un virus chimérique exprimant le pic du coronavirus de chauve-souris SHC014 dans un squelette SARS-CoV adapté à la souris. Les résultats indiquent que les virus du groupe 2b codant pour la pointe SHC014 dans un squelette de type sauvage peuvent utiliser efficacement plusieurs orthologues de l'enzyme de conversion de l'angiotensine humaine II (ACE2), se répliquer efficacement dans les cellules des voies respiratoires humaines primaires et atteindre des titres in vitro équivalents à une épidémie souches de SARS-CoV. De plus, des expériences in vivo démontrent la réplication du virus chimérique dans le poumon de souris avec une pathogenèse notable. L'évaluation des modalités immunothérapeutiques et prophylactiques basées sur le SRAS a révélé une faible efficacité; les approches à base d'anticorps monoclonaux et de vaccins n'ont pas réussi à neutraliser et à protéger contre l'infection par les CoV en utilisant la nouvelle protéine de pointe. Sur la base de ces résultats, nous avons dérivé synthétiquement un virus recombinant infectieux SHC014 de pleine longueur et démontrons une réplication virale robuste à la fois in vitro et in vivo. Nos travaux suggèrent un risque potentiel de réémergence du SRAS-CoV à partir de virus circulant actuellement dans les populations de chauves-souris."

Partager cet article
Repost0

Pages