Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

29 juillet 2021 4 29 /07 /juillet /2021 09:13
Les soignants lâchent la vérité - Tous les médecins, labos, pharmacies ont eu un ordre du gouvernement… (la grande manipulation)
 

 

Une soignante s’exprime en fin de manifestation 24/07: « je ne me vaccinerai pas mais je ne démissionnerai pas ! »

Maître Fabrice Di Vizio va saisir la CADA pour avoir accès aux données publiques des admis en réanimation par statut vaccinal !

Incroyable !! Les vaccinés transportent de plus hauts niveaux de virus que ce qu’on avait pensé précédemment

Maximilien Delvallée: « Pfizer reconnaît officiellement la chute d’efficacité du vaccin au bout de 8 mois dans toutes les classes d’âge. Comme il est impossible de vacciner toute la population 2 fois par an, il me semble que nous observons ici la fin de l’objectif Zero COVID. Raoult avait encore raison. »

Philippe Béchade: La comm’ anxiogène pourrie de Macron/Véran/castex est en train de se faire désintégrer par les plus hautes autorités de santé US et israéliennes, mais également… néerlandaises. Combien de temps les médias vont-ils encore nous le cacher et faire la propagande du pass sanitaire?

 

 

 
 
 

 

Partager cet article
Repost0
29 juillet 2021 4 29 /07 /juillet /2021 09:11
2 MILLIONS €Le cabinet McKinzey serait payé 2 millions d’euros par mois pourconseiller le gouvernement.

Alors que la loi prévoyant l’extension du pass-sanitaire vient d’être adoptée par la commission mixte paritaire du Sénat et de l’Assemblé nationale, celle-ci doit être étudiée par le Conseil constitutionnel pour vérifier sa conformité avec les grands principes fondamentaux de la République établis par la constitution. L’institution qui est composé de 9 membres et est présidée par Laurent Fabius – l’ancien premier Ministre de François Mitterrand – vient de préciser qu’elle rendrait sa décision d’ici le 5 août.

Cette loi qui a été largement pilotée et décidée par la Présidence de la République et le gouvernement à l’initiative de ces mesures est considérée par de nombreux français comme portant atteintes aux libertés fondamentales et ils attendent avec impatience que statue cette instance indépendante garante de notre Constitution.

Dans cette affaire, le point troublant est le rôle du cabinet de conseil et de lobbying américain Mc Kinzey qui, selon des informations déjà dévoilées en janvier par le site Politico, a été engagé comme consultant par la Présidence de la République pour le déploiement en France de la politique vaccinale dans le cadre de la lutte contre le covid. Ce cabinet est donc rémunéré pour que ses « experts » accompagnent les fonctionnaires chargés de la politique vaccinale pour définir le cadre de la logistique et « soutenir la coordination opérationnelle du groupe de travail ». Selon le Point, cette prestation est payée 2 millions d’euros par mois.

Le député Olivier Marleix, par ailleurs auteur du livre « Les liquidateurs », avait dénoncé sur Twitter cette situation : « Absolument sidérant ! Qu’est-ce que McKinsey vient faire là-dedans ? On a un ministère de la Santé, un ministère de l’Intérieur et un ministère de La Défense armée en gestion de crise… pour peu qu’on sache les mobiliser. Après les ARS hors-sol, un cabinet de conseil US ».

On peut effectivement s’interroger sur la présence d’un cabinet de conseil et de lobbying comme structure d’accompagnement de l’Elysée mais on ne peut qu’être sidéré lorsque l’on apprend sur le propre site Internet de la compagnie que celle-ci se range parmi les leaders dans le conseil des sociétés pharmaceutiques :

«  Notre cabinet s’est imposé comme le leader mondial du conseil dans le secteur biopharma au sens large, avec plus de 3 750 missions effectuées au cours des cinq dernières années, auprès de grands laboratoires pharmaceutiques, mais aussi d’acteurs des biotechs, de laboratoires de taille moyenne, d’industriels des dispositifs médicaux, de génériqueurs… Nous avons ainsi contribué au développement de huit des dix principales marques de médicaments sur ordonnance et à la conduite de huit des dix plus grosses opérations de fusion-acquisition du secteur ».

Le site français de l’entreprise précise également avoir accompagné « 18 des 20 plus gros laboratoires pharmaceutiques ».

Dès lors il apparait clairement que le cabinet de conseil qui accompagne la Présidence de la République en France sur la politique vaccinal actuelle est également celui qui conseille dans le monde les principaux laboratoires pharmaceutiques pour leur développement commercial.

Encore plus troublant, l’un des directeurs associés du cabinet Mc Kinzey en France qui bénéficie de ce contrat de conseil de l’Elysée n’est autre que Victor Fabius le fils de Laurent Fabius, Président du Conseil constitutionnel, chargé de censurer ou non la loi qui établit le pass-vaccinal et qui donc contribue au déploiement « logistiques de la vaccination en France ».

A ce stade il est difficile de savoir si Victor Fabius est impliqué ou non dans le dossier de la vaccination et du pass-vaccinal. Il n’en demeure pas moins qu’en tant qu’associé, il participe financièrement aux succès financiers du cabinet à ce titre.

Source : Economie matin

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2021 3 28 /07 /juillet /2021 19:25

Ce contrat a été annoncé samedi par la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Les nouvelles livraisons sont prévues dès cette année et jusqu’en 2023.

Article rédigé par
France Télévisions
 
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des doses du vaccin de Pfizer-BioNTech à Suhl (Allemagne), le 6 mai 2021. (CHRISTOF STACHE / AFP)

Une pluie de nouvelles doses. La présidente de la Commission européenne a annoncé, samedi 8 mai, un nouveau contrat pour acheter jusqu'à 1,8 milliard de doses de vaccins contre le Covid-19 à Pfizer-BioNTech. "Heureuse d'annoncer que la Commission vient d'approuver un contrat pour 900 millions de doses fermes (+900 millions en option) avec BioNTech et Pfizer", a tweeté Ursula von der Leyen.

Le contrat avec les laboratoires allemand et américain, alliés dans la production de vaccins contre le Covid-19, prévoit des livraisons dès cette année et jusqu'en 2023. Ces nouvelles doses permettront notamment de protéger la population contre les nouveaux variants du Sars-CoV-2, mais aussi de vacciner les enfants et les adolescents. "La vaccination progresse bien" en Europe, "maintenant nous préparons la nouvelle étape de notre réponse" à la pandémie, a expliqué la cheffe de l'exécutif européen.

Le troisième contrat entre l'UE et Pfizer-BioNTech

Le contrat annoncé samedi est le troisième conclu entre l'UE et l'alliance germano-américaine. La Commission, qui négocie au nom des Vingt-Sept, avait signé un premier contrat en novembre avec BioNTech et Pfizer pour un total de 300 millions de doses (y compris une option pour 100 millions).

Bruxelles avait conclu un second contrat le 8 janvier, également pour 300 millions de doses (dont 100 millions en option). Au total, l'UE a reçu, au premier trimestre, 67 millions de doses du vaccin BioNTech-Pfizer, et en attend 250 millions au cours du deuxième trimestre. Quelque 280 millions de doses devraient suivre sur la seconde moitié de l'année.

L'UE mise désormais ouvertement sur les vaccins dits à ARN messager, comme ceux de Pfizer-BioNTech et de l'américain Moderna, une technologie innovante jugée plus efficace contre les variants apparus en Afrique du Sud et au Brésil.

Dans cet article du 16 avril 2021 du Parisien vous découvrez que l'on commande une quantité faramineuse de vaccin auprès de Pfizer , en France la question de la vaccination des adolescents n'est pas posée à cette date ; nous savons désormais ce qu'il en est ! Mais il reste la vaccination des enfants en ligne de mire, puisque l'on a découvert Véran en train de piquer la Secrétaire d'Etat Olivia Grégoire. Faut bien écouler les vaccins commandés avant que n'arrivent les traitements.

 

_____________________________________________________________________

 

Le menu était simple : vaccination en entrée, en plat et en dessert. Ce vendredi midi, Thierry Breton, commissaire européen chargé du Marché intérieur, Clément Beaune, secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, Agnès Pannier-Runacher, ministre de l’Industrie, et Jean Castex se sont retrouvés pour un déjeuner de travail, à Matignon. L’occasion de faire un point sur l’approvisionnement pour les prochains mois… et les prochaines années.

Le gouvernement, que l’opposition accuse de ne pas avoir assez anticipé depuis le début de la crise, a voulu montrer qu’il pensait bien à la suite. « Il faut aussi anticiper pour demain et passer de nouveaux contrats », souligne Clément Beaune. Dans les quinze prochains jours, justement, des contrats vont être signés avec Pfizer pour les années 2022 et 2023. Ils porteront sur près de deux milliards de doses de vaccins « adaptés aux variants et à des futurs possibles variants ».

Vacciner les adolescents ?

Il s’agissait également d’afficher un certain optimisme en misant sur Pfizer, alors que la campagne autour de l’AstraZeneca continue de connaître des ratés et de créer de la défiance. « C’est grâce à la task force européenne pilotée par Thierry Breton que notre pays recevra d’ici 15 jours plus de sept millions de doses supplémentaires du vaccin BioNTech-Pfizer (+250 millions de doses à l’échelle de l’UE), tout en renforçant nos capacités de production. On accélère ! » s’est ainsi vanté le Premier ministre, dans un message publié sur Twitter, accompagné d’une photo des participants au déjeuner.

« Le risque industriel paraît maîtrisé », confirme un conseiller. « Nous confortons nos doses au niveau français », avait assuré Agnès Pannier-Runacher dès le matin sur BFMTV, réaffirmant que la promesse d’Emmanuel Macron que tous les volontaires de plus de 18 ans pourraient être vaccinés d’ici la fin de l’été serait tenue.

« A l’automne, nous aurons la capacité en nombre de doses pour vacciner les 12-17 ans », avait également assuré la ministre, précisant pour l’instant que cette décision de vacciner les adolescents n’était pas encore prise. « Je ne suis pas médecin, a-t-elle ajouté, mais intuitivement, tout ce qui peut être mis en œuvre pour freiner durablement la circulation du virus doit être regardé ». Avant de préciser : « Les experts trancheront. »

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2021 3 28 /07 /juillet /2021 19:09

Emmanuel Macron, le banquier qui voulait être roi ...

 

Macron a des liens particuliers avec Pfizer comme vous le découvrirez dans ce document, une commission bien légère pour un rachat équivalent à presque 10 milliards. Comme vous le savez Nestlé est une société Suisse.

Mais on est surpris de cette commande faramineuse de 2 milliards de vaccin chez Pfizer, via l'Europe ; ne serait pas un goût de reviens y par Hasard

 

______________________________________________________________________

 

A la banque d’affaires Rothschild, pour laquelle il a travaillé pendant près de quatre ans comme gérant puis associé-gérant de 2008 à 2012, Emmanuel Macron n’a conclu qu’une unique grosse transaction. Il s’agissait du rachat par Nestlé, du département Nutrition infantile de l’américain Pfizer, face à Danone : une transaction de 12 milliards d’euros et qui l’a rendu millionnaire.

macron banquier – Anti-K

Ainsi, la société Nestlé était auditée par KPMG. La société Pfizer, quant à elle, a été auditée par KPMG après l’avoir été par PwC depuis 1987.

Enfin, en tant qu’associé gérant de la banque d’affaires Rothschild & Co, Emmanuel Macron a nécessairement eu à connaître le commissaire aux comptes de la banque qui n’était autre que KPMG.

Dans sa fonction, il était aussi acteur au sein d’une organisation qui détient des filiales (gestion d’actifs et conseils financiers) dans des paradis fiscaux où les industriels de l’évasion fiscale sont systématiquement implantés : des paradis fiscaux  européens comme le Luxembourg (29 sociétés), la Belgique, la Suisse,  mais aussi d’autres plus « exotiques »  comme Monaco , les Bermudes,  les îles anglo-normandes à Guernesey, à Jersey,  les Iles vierges britanniques, les Iles Caïmans, Curaçao,  Hong Kong ou Singapour.

Quant aux Usa, 18 filiales y sont détenues, presque toutes immatriculées au Delaware, paradis fiscal bien connu. Emmanuel Macron fréquentait les membres du conseil de surveillance de la banque dont certains étaient aussi administrateurs de sociétés situées dans tous ces paradis fiscaux, mais aussi dans d’autres comme Panama où Pfizer a planqué plus de 74 milliards entre 2008 et 2014 (période durant laquelle Emmanuel Macron a participé à la cession/acquisition entre Pfizer et Nestlé).

Avant d’entrer dans le monde politique, Emmanuel Macron a donc été un acteur important de ces milieux d’affaires et de leurs conseillers, ces grands cabinets d’audit organisateurs de l’évasion fiscale qui considèrent l’impôt comme une charge devant être réduite au maximum (au même titre que n’importe quelle autre charge), si possible même à zéro.

Installé aujourd’hui au pouvoir, il perpétue “malgré lui” les relations avec la Pfizer. Effectivement, manque de bol une pandémie est venue se greffer dans le mandat de l’ancien banquier. Mieux, la pandémie mondiale permet au Président de la République de renouer des liens avec ses vieux amis. Et notamment, un qu’il connaît particulièrement bien : un certain Frédéric Thomas

Frédéric Thomas est en charge de l’activité Santé et Sciences de la vie chez KMPG France. Il a travaillé 7 ans chez Pfizer en tant que contrôleur de gestion, avant de devenir consultant interne puis responsable du Marketing Stratégique et de l’Organisation. Frédéric Thomas a passé 18 ans dans le conseil en stratégie uniquement dans la santé avec trois grandes activités : la pharmacie, dont les sociétés de Biotechnologies, le Private Equity, dont le contrat Manufacturing Organisation, les établissements de soins et les laboratoires d’analyses médicales au travers de l’évaluation des politiques publiques.

Frédéric Thomas a notamment conseillé IK Investment Partners sur l’acquisition de la majorité du capital du fabricant français de prothèses orthopédiques Marle Orthopaedics (150 millions d’euros de CA) auprés de Carlyle. Une acquisition consolidée fin 2019 par le fonds d’investissement familial Dentressangle. Il est intéressant de savoir que ce fond d’investissement familial a incroyablement prospéré suite au rachat de Dentressangle Transport acheté par le géant du transport américain XPO Logistics en avril 2015. Norbert Dentressangle, était l’une des plus importantes entreprises françaises de transport et de logistique. En vendant le groupe familial à l’américain XPO, Norbert Dentressangle et ses héritiers ont touché un chèque de 1,45 milliard d’euros. La fortune familiale a été multipliée par 10 à ce moment là… Un plan de sauvegarde validé par un certain Emmanuel Macron à l’époque ministre de l’économie, qui 6 mois auparavant, donné son feu vert au rachat d’une partie d’Alstom par le géant General Electric. Montant de la transaction: 12 milliards d’euros. Bien entendu KPMG est un bon client d’Alstom.

4 ans après avoir racheté Dentressangle, le groupe américain XPO Logistics a annoncé sa mise en vente au mois de janvier 2021. Le siège administratif de la branche transport du groupe européen est situé à Beausemblant dans la Drôme et emploient entre 1 500 et 2 000 personnes dans le département.

En 2016, quelques mois après la vente de Dentressangle Transport validée par le ministre Emmanuel Macron, Norbert Dentressangle acquiert la majorité du capital de l’IFOP (Institut de sondage), soit un an avant l’élection présidentielle.

Par ailleurs, en 2016/2017, Frédéric Thomas a supervisé la 4ème édition de l’Observatoire des investissements productifs pharmaceutiques et biotechnologiques réalisée par KPMG pour Polepharma et Leem, qui regroupe les industriels pharmaceutiques. Une action qui (bien évidement) vient en prévision de la campagne du candidat Macron dont ce dernier aura pris soin de fournir les preuves de son engagement vis à vis de Big Pharma peu avant sa démission du poste de ministre de l’Économie et de l’Industrie. On peut le lire dans ce document du ministère, produit en 2016 et soigneusement appelé : “Nouvelle France Industrielle”, dont voici un extrait ci-dessous.

 

À SAVOIR AUSSI : Ces 6 dernières années, Dentressangle Investissement’s a connu une progression fulgurante. En 2018, la holding familiale de capital développement Dentressangle réalise son premier investissement et acquiert la majorité du capital de ACTEON en 2018.  La société d’investissement de la famille Peugeot y a apporté des capitaux fin 2019. Le 30 avril 2019, PSA annoncait l’arrêt de la production de la Peugeot 2008 sur son site de Mulhouse (Haut-Rhin) débouchant sur la suppression d’un millier d’emplois. Le groupe ACTEON se positionne comme un leader mondial de la fourniture de matériel dentaire en imagerie, équipements, ultrasons, chirurgie dentaire, instrumentation manuelle et pharma. Rappelons que le gouvernement Macron a instauré le reste à charge zéro pour les soins dentaires, depuis 2020.

Un autre collaborateur de KPMG a des liens très proche avec Pfizer, il s’agit de John A Morris qui est l’un des partenaires clients mondiaux les plus expérimentés de KPMG. Il est titulaire d’un doctorat en chimie et travaille avec les clients multinationaux de KPMG depuis près de 20 ans. Il est actuellement le principal client partenaire mondial de KPMG pour Novartis, basé en Suisse, qui ne développe pas de vaccin lui-même contre la Covid-19, mais qui a annoncé fin janvier 2021 avoir signé un accord avec Pfizer/BioNTech, pour mettre en flacon les doses de son traitement.

Au cours de sa carrière, John A Morris a dirigé des équipes KPMG chez Nestlé, Roche, Pfizer, Alliance Boots et AstraZeneca. Il a également travaillé avec Eli Lilly et Merck.

KPMG partenaire de “confiance” de la République Française

Le 16 mars, à 20 heures, Emmanuel Macron fixe la date du confinement au lendemain. Quelques jours plus tôt, dans un article publié par Les Échos le 13 mars 2020, Jay Nirsimloo, le président de KPMG France déclare à propos de la crise Covid qui s’annonce :

“ Tous les dirigeants savent qu’il y aura un avant et un après, les entreprises qui n’ont pas achevé leur migration technologique ont un handicap.”

“ KPMG International présent dans 150 pays, nous permet d’être dans l’anticipation et dans l’action. KPMG France a mis en place une cellule de veille et d’action 24 heures sur 24. Une véritable tour de contrôle, car il est important dans ce contexte d’informer et de trouver des solutions. Nos 10.000 collaborateurs dans nos 220 bureaux sont connectés et susceptibles d’être simultanément en télétravail dans toute la France. Nos investissements paient.” se félicitait le patron de KPMG France, alors qu’Emmanuel Macron n’avait pas encore fait sa déclaration du 1er confinement.

KPMG semblait donc informé bien amont de l’arrivée d’une crise sanitaire mondiale. Étrangement, en plus de McKinsey, le gouvernement a fait appel aussi à deux autres grandes entreprises mondiales pour l’aider à « organiser » sa stratégie vaccinale : KPMG et Price, deux multinationales spécialisées dans l’audit, l’expertise comptable et le conseil.

Pourtant KPMG doit régulièrement faire face à des accusations de créer des stratagèmes de fraudes pour aider les clients fortunés à éviter des milliards de dollars d’impôts. C’est l’univers de la finance globalisée, qui se situe dans les grands centres de l’économie mondiale, comme New York, Hong Kong… où les Big Four de l’audit comptable et financier (Ernst & Young, Deloitte, PwC et KPMG) fructifient dans ce système offshore. Un milieu que connaît parfaitement Emmanuel Macron.

Lorsque l’on a connaissance de tout ces énormes conflits d’intérêts et notamment que KPMG travaille en collaboration avec le gouvernement et les industriels pharmaceutiques, que KPMG a déjà été condamné à plusieurs reprises pour fraudes, se pose alors une question légitime et cruciale : Le refus de fournir des traitements (ivermectineHydroxychloroquine…) pour soigner les français et surtout l’absence de transparence sur les contrats passaient entre les laboratoires qui produisent les vaccins et l’Europe, pourrait en fait cacher un immense système de corruption organisé offrant le Jackpot de tous les temps à Bigpharma et bigtech… le tout financé par des peuples que l’on mène à des jours sombres, mais qu’importe puisque KPMG est là pour blanchir les cols blancs.

Sentinelle Citoyenne : https://sentinellecitoyenne.fr/actualites/le-jour-ou-pfizer-a-rendu-macron-millionnaire-et-peut-etre-plus-encore-grace-a-kpmg/

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2021 3 28 /07 /juillet /2021 19:02

Vous trouverez le document de plainte contre la France pour crime contre l'humanité auprés de la cour Européenne des Droits de l'Homme.

 

 

_______________________________________________

Extraits

Sur ces fondements rappelés, nous avons décidé de déposer une plainte nominative contre :
* Pour avoir organisé une situation de dommages considérables et de crimes sur la population française :
Le président de la république française, monsieur Emmanuel MACRON ;
Le premier ministre, monsieur Jean CASTEX, chef du gouvernement ;
L’ensemble du gouvernement actuel représentant l’exécutif ;
L’ensemble du comité scientifique dirigé par monsieur Jean-François DELFRAISSY;
L’Institut Pasteur en son Président : Christian VIGOUROUX, président de section au Conseil d’État et les
Membres de droit représentants du ministre de la Recherche, du Budget, de la Santé, du président du
Centre national de la recherche scientifique, le directeur général de l’Institut national de la santé et de la
recherche médicale, ainsi que Sanofi Pasteur.
* Pour avoir participé activement en France :
La ministre de la santé, madame Agnès BUZYN ;
Le directeur générale de la Santé, Jérôme SALOMON ;
Le président de l'Assemblée nationale, monsieur Richard FERRAND ;
L’académie nationale de médecine, Dr CHARPENTIER Bernard, 1ère division, Président
Le conseil de l’ordre des médecins, Dr Patrick BOUET ;
Le conseil de l’ordre des infirmiers monsieur Patrick CHAMBOREDON ;
Le conseil de l’ordre des masseurs-kinésithérapeutes, monsieur Pascale MATHIEU;
L’ensemble des ARS (agences régionales de santé) dont la liste des noms est communiquée ;
L’ensemble des académies scolaires dont la liste des noms est communiquée ;



* Pour avoir organisé et participé activement depuis l’international :
Le directeur général de l’OMS, Tedros Ghebreyesus (Genève, Suisse);
Le docteur Christian Drosten (Berlin, Allemagne);
Bill Gates (Seattle, Washington, États-Unis);
La commission européenne en sa présidente Ursula von der Leyen (Bruxelles, Belgique);
L’Agence européenne du médicament (EMA) en sa directrice Emer Cooke (Amsterdam, Netherlands)
En France, toutes les personnes ayant organisé ou participé à la répression disproportionnée et à ces
crimes ont été mises en demeure de fournir des réponses à des questions précises (Pièce 1). Leur silence
démontre la volonté, la détermination absolue de ne rien faire, témoignant l’intention de persister dans
cette folie de violer les droits humains. Seul le comité scientifique a répondu, par la personne de monsieur
DELFRAISSY, que son avis étant consultatif, sa responsabilité ne peut être engagée (Pièce 2). Comme nous
allons le démontrer ci-après, cette position ne pourra être retenue.
Nous demandons à la Cour d’ouvrir une enquête contre ces personnes pour crime contre l’humanité,
atteinte à la dignité humaine, servitude et génocide.
Aux motifs d’avoir délibérément violé : Le code de Nuremberg, droit coutumier opposable aux Etats ; Le
PACTE INTERNATIONAL RELATIF AUX DROITS CIVILS ET POLITIQUES droits égaux et inaliénables, dont la
France est signataire ; La Déclaration Universelle sur la bioéthique et les droits de l’homme, dont la France
est signataire (UNESCO) ; La Convention sur les droits de l’homme et la biomédecine, signée à Oviedo le 4
avril 1997 dont la France est signataire, La Convention Internationale des Droits de l’Enfant de l’UNICEF
dont la France est signataire ; La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme dont la France est
signataire, le Pacte international relatif aux droits civils et politiques dont la France est signataire

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2021 3 28 /07 /juillet /2021 18:53

Vous retrouverez au son du tocsin la Croixdusud au 28 juillet 2021.

Elle résume en gros les articles que pour ma part j'ai mis en ligne à la suite de celui-ci.

Attaques et contre-attaques par les textes sourcées, notamment manifestations, témoignages du personnel hospitalier, médecins, spécialistes, scientifiques et patients. actions juridiques de défenses et d'attaques, Boycott. à vous de lire ceux ci pour étayer votre jugement et discerner le faux du vrai. Je pratique au mieux, sans intérêts, paiements, ou conflits d'intérêts. Merci !

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2021 3 28 /07 /juillet /2021 18:33
L’oxyde de graphène présent dans tous les vaccins fait des vaccinés des bombes à retardement ambulantes s’ils se trouvent avec des Ondes 5G !

La traque continue avec de nouvelles découvertes d’OG dans des solutions salines employées depuis un certain temps.
Clare Edwards est une ancienne haute fonctionnaire de l’ONU. Magda Havas est une spécialiste des ondes d’une université canadienne qui a publié les documents déclassifiés par l’armée américaine sur les études conduites jusqu’en 1972 sous le titre “Les archives de Zory” surnom d’un scientifique officier de la Navy des USA.

Pour la vie sur Terre.weebly.comFor life on Earth.weebly.com

Claire Edwards, 26 juillet 2021Dans une nouvelle vidéo, La Quinta Columna révèle que de l’oxyde de graphène (GO) a été trouvé dans une solution saline et ils en déduisent que l’utilisation du GO est beaucoup, beaucoup plus répandue et a commencé bien plus tôt que les seuls vaccins “Covid”.[i] On a constaté que les bébés sont magnétiques, et les personnes qui n’ont pas pris le vaccin “Covid” ou qui n’ont pas été testées par PCR ou qui n’ont pas porté de masques montrent également du magnétisme, donc cela doit venir d’ailleurs. Ils en déduisent que le GO est utilisé depuis quelques années dans tous les vaccins, y compris le tétanos, la méningite, les vaccins pour enfants, etc. La Quinta Columna affirme que le GO était aussi dans le vaccin contre la grippe de 2018 et que cela pourrait expliquer pourquoi des personnes présentent du magnétisme alors qu’elles n’ont pas eu le vaccin “Covid”.  Cela pourrait également expliquer le nombre élevé de décès dus à la “grippe” après la campagne de vaccination contre la grippe de 2018. Cela explique aussi le fait que tant de personnes soient mortes à Wuhan. Le gouvernement chinois avait rendu le vaccin contre la grippe obligatoire pour la population juste avant d’allumer les dizaines de milliers d’antennes 5G flambant neuves à Wuhan.  De même, les personnes âgées décédées à Milan avaient également été vaccinées contre la grippe et il y avait un grand nombre d’antennes 5G à Milan (voir les cartes des installations d’antennes en Italie en mars/avril 2020, qui montrent que la région de Milan a enregistré le plus grand nombre de cas de “coronavirus”).  

Magda Havas a constaté que les cas de Covid-19 par million étaient supérieurs de 95% et les décès de Covid-19 par million étaient supérieurs de 126% dans les États américains dotés de la 5G. La Quinta Columna rappelle que la 4G LTE utilise également des ondes millimétriques et que la 5G n’est donc pas la seule à être impliquée. Bartomeu Payeras i Cifre a publié une étude sur la corrélation 5G-Covid en avril 2020. Il a souligné le fait que Saint-Marin a été le premier État européen doté de la technologie 5G et l’État qui a enregistré le plus grand nombre de cas de “coronavirus” pour 1.000 habitants, soit 4,07 fois plus de cas que l’Italie et 27 fois plus que la Croatie, qui ne disposait pas de la 5G à l’époque (voir la carte ci-dessous).

M. Payeras i Cifre a également observé que le “coronavirus” semblait peu enclin à franchir les frontières. Le nombre moyen d’infections pour les quatre États américains limitrophes du Mexique était de 0,242, soit plus de 2.000 % de plus que le Mexique. La moyenne pour l’ensemble des États-Unis était de 0,814, soit 7.000 % de plus qu’au Mexique (voir la carte ci-dessous). L'”effet frontière” entre le Mexique et les États-UnisDonnées pour le 3 avril 2020 – infections pour 1.000 habitants
Californie Arizona Nouveau-Mexique Texas Mexique USA    0.28 0.31 0.20 0.18 0,012 0.814 

Je me demande comment il se fait que toutes ces informations utiles émanent d’Espagne. Même Andreas Kalcker (basé en Espagne) est sur une vidéo discutant de GO en espagnol. Ricardo Delgado, de La Quinta Columna, souligne que nous devrions prendre note du fait que chaque période de vaccination a été liée à un saut technologique. Le graphique ci-dessous illustre comment chaque expansion de l’utilisation des rayonnements électromagnétiques (EMR) et chaque nouvelle génération de technologie sans fil a été accompagnée d’une nouvelle maladie. 

On pourrait ajouter que la grippe dite espagnole est apparue six mois après que l’armée américaine a commencé à utiliser des émetteurs radio très puissants à la fin de la Première Guerre mondiale, en 1917. La grippe asiatique s’est produite en 1957-1958 lorsqu’un puissant système de surveillance radar a été mis en service. La grippe de Hong Kong est apparue en 1968, lorsque 28 satellites militaires de surveillance de l’espace ont été mis en service. En 1997, lorsque les téléphones portables ont été utilisés en masse, on a constaté une augmentation de 31% du diabète aux États-Unis en un an. Au Royaume-Uni, entre 1994 et 2002, parallèlement à l’adoption soudaine de la technologie des téléphones portables, la population de moineaux domestiques a diminué de 75% et elle a été classée parmi les espèces en voie de disparition. Notons également qu’en octobre 2018, juste après que des centaines d’avions aient été équipés d’un tout nouveau WiFi embarqué venant directement du satellite, des cas massifs de “grippe” se sont déclarés à bord des vols et des ambulances ont dû être appelées et des vols détournés.
De même, alors que nous avons commencé à entendre parler de cas de “coronavirus” à bord de bateaux de croisière début 2020, nous avons appris simultanément que les paquebots venaient de déployer la 5G complète et la reconnaissance faciale à bord, tous les passagers étant irradiés avec des brassards et des pendentifs prêts pour la 5G. Ce sont deux médecins italiens, Montanari et Gatti, qui ont été les premiers à alerter sur les vaccins contenant mystérieusement des nanoparticules non déclarées dans un article publié début 2018. Ils ont notamment trouvé de l’acier inoxydable et du carbure de tungstène, hautement toxique, dans des vaccins. Pour leur peine, leurs domiciles ont été perquisitionnés par la police, qui leur a retiré toutes leurs données et ordinateurs. Dans une interview, les deux chercheurs ont expliqué qu’il est interdit que des nanoparticules se trouvent dans toute solution injectable car, contrairement aux autres nanoparticules auxquelles nous sommes exposés et que nous pouvons respirer et expulser en grande partie si nos poumons sont sains, les nanoparticules injectées restent piégées à jamais et peuvent circuler dans tout le corps, y compris dans le cerveau, provoquant des démences et des maladies comme le cancer et le diabète.
Si l’on ajoute à cela le fait que les téléphones portables ouvrent la barrière hémato-encéphalique pour laisser entrer les toxines, y compris les particules de l’air et les nanoparticules des vaccins, nous avons un mélange très dangereux de menaces[i]. Je dis depuis le début de tout cela, fin 2019, qu’il n’y a pas de “Covid”. “Covid” est une désignation générale pour une collection de symptômes discrets, qui sont tous les mêmes que l’exposition aux rayonnements électromagnétiques. Et, fait intéressant, nous apprenons que l’hôpital de Barcelone, en Espagne, a décidé de changer le nom du service où sont traitées les personnes réagissant à l’exposition aux rayonnements électromagnétiques, dites “électrohypersensibles” ou EHS, en un service “post-Covid”. Comme c’est approprié !
Mais ce que je ne savais pas en 2020, c’est que cette exposition est massivement renforcée par l’implantation de nanoparticules métalliques dans l’organisme.  C’est reconnu dans la littérature scientifique, même par la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP ; pas internationale, pas une commission, et ne protégeant personne contre quoi que ce soit, sauf peut-être l’armée et les sociétés de télécommunications contre des poursuites pour des crimes contre l’humanité remontant à des décennies) qui déclare dans ses propres directives de “sécurité” sur l’exposition aux CEM que si vous avez du métal dans votre corps, il va agir avec les champs électromagnétiques (CEM) pour vous rendre malade :[ii] “Les procédures médicales peuvent utiliser des CEM, et les implants métalliques peuvent modifier ou perturber les CEM dans le corps, qui à leur tour peuvent affecter le corps à la fois directement (via une interaction directe entre le champ et le tissu) et indirectement (via un objet conducteur intermédiaire). Par exemple, l’ablation par radiofréquence et l’hyperthermie sont toutes deux utilisées comme traitements médicaux, et les CEM de radiofréquence peuvent indirectement causer des dommages en interférant involontairement [je ne savais pas que les CEM possédaient une intention] avec des dispositifs médicaux implantables actifs (voir ISO 2012) ou en modifiant les CEM en raison de la présence d’implants conducteurs.” Les nanoparticules sont utilisées dans les traitements contre le cancer. Elles sont injectées dans la tumeur, puis un rayonnement électromagnétique est appliqué afin que chaque nanoparticule brûle les cellules cancéreuses adjacentes. C’est ce qu’on appelle la “thérapie par ablation thermique”[iii]. Que se passe-t-il donc lorsque vous remplissez tout le corps de nanoparticules d’oxyde de graphène et que vous exposez tout le monde aux rayonnements électromagnétiques inéluctables et omniprésents qui couvrent toute la planète, y compris depuis les satellites et les plates-formes de haute altitude (HAPS) telles que les planeurs et les drones dans la stratosphère[iv] ?
Ricardo Delgado, de La Quinta Columna, a la réponse : “Chaque personne qui a été inoculée avec cette nanotechnologie de l’oxyde de graphène a maintenant une mèche, de la dynamite, une bombe à retardement qui est prête à exploser par l’activation d’une micro-onde.” La réponse est que vous avez un génocide. C’est ce qu’a expliqué avec force détails graphiques un ingénieur français dans une vidéo de 2020 (supprimée depuis par Youtube), mais dont nous avons la transcription :”Pour moi, ces nanoparticules font partie d’un système d’armes qui permettra la dépopulation sans résistance de masse. Si vous comparez cela à un système d’explosifs, la nanoparticule serait la barre de l’explosif plastique, c’est-à-dire la matière active qui va exploser. La deuxième chose qui serait nécessaire est un détonateur. Pour moi, c’est l’onde électromagnétique qui va faire vibrer la nanoparticule, et la troisième chose c’est le contrôle, je pense qu’on l’a trouvé maintenant, c’est l’idée de 2020 060606,[v],[vi] c’est-à-dire la vaccination sous-cutanée que les maîtres du monde vont proposer pour qu’ils puissent savoir où nous sommes et puissent nous tracer avec la 5G. L’avantage de la 5G comme détonateur est qu’elle peut nous tracer. C’est une arme à énergie dirigée. Donc, on est tracé, ils savent où envoyer l’onde et ils savent qui ils vont chauffer. De quoi avez-vous besoin pour que ce système d’armement soit opérationnel ?  Il faut être capable d’injecter les nanoparticules dans le corps. Le seul moyen qui semble cohérent au regard de l’histoire est de les mettre dans les vaccins.”
Ce que cela signifie, c’est que chaque adulte ou enfant qui a reçu les vaccins “Covid”, et apparemment n’importe quel autre vaccin au cours des deux dernières années, est maintenant une antenne relais et risque de mourir à tout moment d’une exposition aux CEM, mais cela se manifestera par toute une série de maladies différentes.  N’oublions pas non plus que la géo-ingénierie qui se déroule au-dessus de nos têtes pendant tout ce temps est également pleine de nanoparticules, et inclut probablement aussi le GO.
Les canaris dans la mine de charbon à l’heure actuelle sont les pilotes qui ont été vaccinés. Les pilotes et le personnel navigant sont exposés professionnellement à des niveaux de radiation très élevés. Faut-il s’étonner, dès lors, que quatre pilotes de British Airways soient morts après avoir reçu les vaccins et cinq autres de Jet Blue Airlines ?  Un vol de Singapore Airlines a dû se dérouter vers l’aéroport de Moscou parce qu’une hôtesse de l’air a eu une attaque. D’autres rumeurs font état de décès de pilotes d’autres compagnies aériennes. 

Je pense que nous avons été la cible d’une énorme opération psychologique et que pratiquement tout le monde regarde dans la mauvaise direction.  Tout tourne autour des radiations électromagnétiques et c’est la clé.  Maintenant que tous ceux qui se sont fait piquer sont pleins d’oxyde de graphène, leur seul recours est de suivre les précautions que prennent les personnes dites électrohypersensibles (EHS) et de se débarrasser de leurs téléphones portables et de tous les appareils sans fil et de s’assurer qu’ils n’entrent jamais en contact avec une quelconque technologie sans fil. 

Et bien sûr, si les gouvernements ne désactivent pas immédiatement toutes les antennes partout dans le monde (et ils n’ont pas besoin de nous dire que c’est une notion ridicule alors qu’ils étaient tout à fait heureux de fermer l’économie mondiale entière pour le Covid inexistant), alors c’est une preuve prima facie d’intentions génocidaires, parce que la littérature scientifique est sans équivoque que les métaux dans le corps deviennent des antennes lorsqu’ils sont exposés aux EMR. Le pistolet fumant de la conspiration de Covid est les nanoparticules d’oxyde de graphène dans les vaccins. Maintenant que nous le savons, la priorité de chacun doit être d’éteindre toutes les technologies sans fil et toutes les antennes de la planète, ainsi que tous les satellites 5G. Ne pas le faire sera une condamnation à mort pour les vaccinés.
RÉFÉRENCES[i] Solution saline physiologique contenant du graphène : https://www.brighteon.com/36a8d0c6-0c43-4acc-b5ea-5d6cc642f97d

[i] Le portail EMF de l’université d’Aix-la-Chapelle répertorie 34 études traitant de la perméabilité de la barrière hémato-encéphalique. Disponible sur www.emf-portal.org/en/article/overview/mobile-communications-med-bio/g-84/t-84003#level-3

[ii] Directives de l’ICNIRP pour limiter l’exposition aux champs électromagnétiques (100 kHz à 300 GHz). Health Phys. 118(5):483-524 ; 2020. Disponible à l’adresse
www.icnirp.org/cms/upload/publications/ICNIRPrfgdl2020.pdf.

[iii] Ablation par radiofréquence (RFA) : Il s’agit probablement du type d’ablation thermique le plus couramment utilisé. La RFA utilise des ondes radio à haute énergie pour le traitement. Une fine sonde en forme d’aiguille est insérée dans la tumeur pendant une courte période, généralement de 10 à 30 minutes. La sonde est guidée en place à l’aide d’ultrasons, d’une IRM ou d’un scanner. L’extrémité de la sonde émet un courant à haute fréquence qui crée une chaleur très élevée et détruit les cellules dans une zone donnée. Les cellules mortes ne sont pas éliminées, mais deviennent des tissus cicatriciels et rétrécissent avec le temps. L’hyperthermie pour traiter le cancer.
www.cancer.org/treatment/treatments-and-side-effects/treatment-types/hyperthermia.html

[iv] [iv] “Des constellations massives de … satellites en orbite terrestre basse sont en cours de planification et de fabrication et … couvriront le globe d’une capacité à faible latence et à large bande passante” afin d’étendre la portée de l’Internet mondial aux zones rurales et reculées et de compléter les réseaux terrestres 5G.” Union internationale des télécommunications ; Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture. Commission du haut débit pour le développement durable. Groupe de travail sur les technologies dans l’espace et la haute atmosphère. Identifier le potentiel des nouvelles technologies de communication pour le développement durable. Septembre 2017. www.broadbandcommission.org/Documents/publications/WG-Technologies-in-Space-Report2017.pdf.

[v] Brevet Microsoft 060606 – Monnaie numérique à interface corporelle. 
www.disclose.tv/t/microsoft-patent-060606-body-interfaced-digital-currency/298

[vi]  Pour une discussion détaillée du vaccin proposé, voir Rapport d’enquête des officiers de réserve de l’armée française sur la pandémie de Covid-19 et ses relations avec le SRAS-COV-2 et d’autres facteurs, chapitre 13 : Vaccin et puce électronique. French Army Reserve Officers’ Investigative Report on the Covid-19 Pandemic and its Relationship to SARS-COV-2 and Other Factors, chapter 13: Vaccine and electronic chip.

Partagé par : https://truth11.com/2021/07/26/graphene-oxide-in-all-vaccines-makes-the-vaccinated-walking-time-bombs/

Source : Changera

Plus de la moitié des patients hospitalisés ont été testés positifs au COVID-19 seulement après avoir été admis – Fuite des données du NHS

Selon les fuites de données du NHS, plus de la moitié des personnes hospitalisées avec Covid-19 au Royaume-Uni n'ont été testées positives qu'après leur admission à l'hôpital .

 

https://bsvave34vonzgi6f4ydthefdaa--greatgameindia-com.translate.goog/covid-19-positive-after-hospitalized/

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2021 3 28 /07 /juillet /2021 18:21
"Un mensonge d'Etat" : Jean-Michel Claverie, virologue et fondateur de la Société Française de Virologie, jette un froid sur BFMTV

 

 

"Un mensonge d'Etat" : Jean-Michel Claverie, virologue et fondateur de la Société Française de Virologie, jette un froid sur BFMTV

Une anomalie "rassuriste" chez une chaîne d'alarmisme en continu : c'est peu après 13h15 aujourd'hui, que le virologue Jean-Michel Claverie a instauré une certaine gêne sur le plateau de BFMTV. Il y a jeté un pavé dans la mare en développant "une voix un peu dissidente", de son propre aveu.

Il a d'abord souligné que "les gens qui sont dans la rue ne sont pas tous des gens qui pensent que la terre est plate ou qui sont antivax, ou des extrémistes politiques. Il y a de vraies bonnes raisons, à la fois éthiques et scientifiques, à trouver que le passe sanitaire est quelque chose qui est à la fois inacceptable, et probablement pas très efficace."

Pour l'éthique, il a renvoyé aux dix points d'alerte que la Défenseure des droits a relevés, déplorant qu'ils n'aient eu pratiquement aucun écho médiatique ni politique.

 

Pour le scientifique, il a donné un exemple en Corse, pour en conclure qu'il "faut arrêter avec ces 20 000 cas de gens qui ne sont pas malades, mais positifs" : relevant que les populations sont différentes : le virus circule chez les jeunes qui ne font pas de formes graves, "la plupart des seniors sont vaccinés" et que les symptômes du variant delta semblent s'apparenter le plus souvent à un gros rhume - ce dont nous avions parlé, notamment dans les billets du Dr Maudrux ou bien une tribune du Dr Gérard Delépine.

Voir aussi : Rien à craindre du variant Delta : il donne le rhume, curable par traitements précoces

 

Un désaccord s'est dessiné sur les chiffres, les journalistes de BFMTV s'accrochant aux "70% d'augmentation d'admission à l'hôpital en une semaine", le virologue les contestant en prenant des valeurs quotidiennnes (qui on le sait sont soumises à trop de variations liées à la rentrée des données - impact des week-ends et jours fériés par exemple - pour être significatives, il est préférable d'observer l'évolution des moyennes glissantes sur 7 jours par exemple).

En réalité, aucun n'avait les bons chiffres :

Force est de constater que sur cet aspect précis des chiffres, BFM se trompait moins que son invité. De là à en conclure que leur position est plus juste... Ce qui compte, davantage que les chiffres, est leur interprétation. Comme le rappelait Pierre, de Décoder l'éco, invité d'une "Pause", les données brutes n'ont pas de valeur pure, c'est la capacité à les analyser qui compte.

Les plus alarmistes voient dans cette remontée la fameuse "exponentielle" des modélisations et la promesse d'une tension voire d'une saturation des hôpitaux courant août. Rappelons-le, cette exponentielle n'a pas toujours été confirmée par la réalité, loin de là - et quoi qu'en disent les modélisateurs, pas seulement en raison de la prise en compte de leurs modélisations. 

D'autres, dont fait partie Jean-Michel Claverie, qui sera à coup sûr désormais condamné à l'infamie médiatique pour cet accès impardonnable de "rassurisme", considèrent qu'il est absurde de s'affoler pour une "épidémie de cas" alors que la donne a encore changé pour les raisons sus-évoquées. Et qu'il faut justement lever le nez des chiffres pour aller observer la réalité - clinique, hospitalière, médicale, sociale, politique...

En ce sens, c'est lui qui a posé la seule question qui vaille :

"Est ce que vous pensez que ça justifie de faire ces lois qui sont incroyablement liberticides, sans aucune justification réelle, clinique et sanitaire ?"

Question à laquelle les présentateurs n'ont pas répondu, coupant le virologue dans son propos pour enchaîner avec le journal des sports... 

Une escarmouche télévisée qui illustre en quatre minutes un des grands malentendus - et certains diront une des grandes erreurs - de cette gestion de crise sanitaire : la focalisation excessive sur l'hôpital, et l'hypnotisation par les chiffres : ceux qui vouent déjà Jean-Michel Claverie aux gémonies diront que c'était la négation de la réalité qui avait la parole, tandis que ceux que l'étroitesse de vue de la doxa insupporte auront jugé au contraire savoureuse et salutaire l'irruption passagère du réel, à la fois dans le récit terre-à-terre et dans la prise en compte de sa complexité, sur un tel plateau.

 
 

 

 

 

 

 

Dr. Inaoui-Rozé: « les données israéliennes montrent une baisse de l’immunité chez les personnes vaccinées en janvier. Les vaccinés doivent garder le masque… » Kevin Bossuet a encore plus la Rage !!

 

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2021 3 28 /07 /juillet /2021 18:19
Plaintes au CSA contre Emmanuel Lechypre et Martin Blachier - Virginie de Araujo-Recchia
 
Me Virginie de Auraujo-Recchia
FS
PARTAGER CET ARTICLE :
 
Auteur(s): FranceSoir
 

Debriefing avec Me de Araujo-Recchia qui a déposé une première plainte au Conseil supérieur de l’audiovisuel contre l’éditorialiste Emmanuel Lechypre qui est parti en roue libre sur BFM TV:

« On vous vaccinera de force, moi je vous ferai emmener par deux policiers au centre de vaccination. Faut aller chercher avec les dents et les menottes s’il le faut »

Voir aussi : Le non-vacciné, cette espèce à abattre

Ces propos sont pour l’avocate des atteintes indéniables à la dignité humaine et un appel à la violence.

Une seconde plainte a été déposée contre le docteur Martin Blachier pour la teneur de ses propos, et l'impact de ses liens d'intérêts sur ses positions.

On peut lire à l’article 37 de la charte de déontologie de BFMTV, la chaîne sur laquelle M. Lechypre officie – un mécanisme de régulation interne qui à la connaissance de Me de Araujo-Recchia n’a pas été utilisé :

32. Les journalistes des services audiovisuels d’Altice Media ne tirent pas profit de leur position pour valoriser des idées partisanes. Ils respectent une présentation honnête des questions prêtant à controverse et assurent l’expression des différents points de vue. Les éditorialistes des services audiovisuels d’Altice Media, dont le rôle est de mettre en perspective une actualité en exprimant leurs positions, sont identifiés comme tels à l’image et peuvent valoriser des opinions jugées partisanes. Dans le choix de leurs éditorialistes présents à l’antenne, les services audiovisuels veillent à une représentation équilibrée des points de vue.

Pour conclure Me de Araujo-Recchia nous explique que le consentement libre et éclairé des Français est un droit fondamental, et que les députés et parlementaires devront prendre leurs responsabilités s'ils votent des lois qui vont à l’encontre des droits fondamentaux.

Un debriefing proposé en partenariat avec BonSens.org.

Auteur(s): FranceSoir

Partager cet article
Repost0
28 juillet 2021 3 28 /07 /juillet /2021 17:53
Vous trouverez les éléments d'informations dans les liens plus bas (ces informations proviennent du site humansarefree USA, cliquez ç'est traduit automatiquement, on a beaucoup de difficultés à trouver ces infos via google France, si vous doutez essayez tapez "femmes enceintes vaccins accidents") :

 

- Données officielles du gouvernement : 5400% d'augmentation du nombre de femmes qui ont perdu leur bébé à la suite du vaccin contre le Covid-19 (du 11 juillet 2021)

- Choquant! Les fausses couches augmentent de 366 % en seulement 6 semaines grâce aux vaccins contre le Covid (du 20 mars 2021)

- 34 femmes aux États-Unis et 8 au Royaume-Uni ont subi des fausses couches et des mortinaissances après avoir pris des vaccins contre le COVID-19 (du 4 mars 2021)

- Avertissement COVID Jab de Pfizer : pas d'allaitement, évitez la grossesse pendant 2 mois ou cela pourrait endommager l'enfant (du 8 décembre 2020)

 
Philippe Béchade: Pfizer a délibérément écarté les femmes enceintes des tests probatoires de « phase II et III » du fait de la vulnérabilité particulière de cette « population »

 

 

Philippe Béchade: Pfizer a délibérément écarté les femmes enceintes des tests probatoires de « phase II et III » du fait de la vulnérabilité particulière de cette « population ». Nous avons zéro recul… donc Olivia démontre une foi immense, sauf s’il s’agit d’un placebo. Je préfèrerais ça pour elle

 

Partager cet article
Repost0

Pages