Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

26 décembre 2020 6 26 /12 /décembre /2020 17:21

https://s2.qwant.com/thumbr/0x380/7/c/cbb10369d9e3438b2dac30b132f993f32a6cd9439ecbaf68803e21f312429e/Veran-Masques-Gel-web.jpg?u=https%3A%2F%2F1.bp.blogspot.com%2F-igzN_WjKOTo%2FXnp0cERbHxI%2FAAAAAAAADtA%2F8mK2MlHowE0A-zi-b-m0-3AX4WDMuJWFQCLcBGAsYHQ%2Fs1600%2FVeran-Masques-Gel-web.jpg&q=0&b=1&p=0&a=1

 

 

L'air faussement contrit notre Ministre du gouvernement de pharisiens s'aplatit et se débat sur le chantage aux vaccins que son collègue Castex s'était empressé de déposer en projet de loi ; projet condamnant les réfractaires gaulois aux rétorsions de transports publics mais également d'activité, mais çe n'était qu'une ébauche qui préludait au passeport vert, vous savez celui qui instaure la ségrégation vaccinale ou l'ostracisme sanitaire.

Le voici qui se répand en “mauvaise polémique” selon lui, pour un texte qui “n’a pas du tout vocation à envisager la vaccination obligatoire” Mais bien sûr et la marmotte emballe le chocolat dans du papier alu.

 

Pour rappel,  : “Le Premier ministre peut, le cas échéant […], subordonner les déplacements des personnes, leur accès aux moyens de transports ou à certains lieux, ainsi que l’exercice de certaines activités à la présentation des résultats d’un test de dépistage établissant que la personne n’est pas affectée ou contaminée, au suivi d’un traitement préventif, y compris à l’administration d’un vaccin, ou d’un traitement curatif…”

 

 

Partager cet article

Repost0
26 décembre 2020 6 26 /12 /décembre /2020 17:04

https://s1.qwant.com/thumbr/0x380/b/7/c15b582cc8c46bde7a45fa422b0ba3557c2f9b13abd44925af120f3effa71c/T%C3%AAte-de-noeud-V%C3%A9ran-07.04.2020-1000x1024.jpg?u=http%3A%2F%2Fwww.caricature-animation.com%2Fwp-content%2Fuploads%2F2020%2F05%2FT%25C3%25AAte-de-noeud-V%25C3%25A9ran-07.04.2020-1000x1024.jpg&q=0&b=1&p=0&a=1

 

Oui, le chantage aux vaccins et l'instauration de la dictature sanitaire ont été prorogés, mais pour combien de temps. En effet en France on peut tout faire à condition d'y mettre les formes, alors on nous resservira le plat à peine tiède en nous arguant que ç'est le plat unique que l'on sert sur  la planète.

Si en Angleterre on ne prend pas de détour pour imposer les vues de la coterie de Big Pharma, nos politiques aux manettes avancent et freinent à mesure des audiences et des sondages, ayant en alerte le fantôme de la pétaudière du XIXème siècle ; celle du libéralisme triomphant.

 

Alors restons vigilants car quand l'on avance et l'on recule ses pions avec autant d'agitations ç'est que l'on peut soupçonner que la situation est bien tangente et facile à retourner en peu de choses, et il ne faudra en aucun cas hésiter à le faire. Le courage et la franchise ne sont certainement pas l'apanage de l'équipe qui nous gouverne.

 

"Un tollé massif contre le “chantage aux vaccins” signifie un retard dans la proposition de loi

Un projet de loi radical proposé par le gouvernement français qui verrait les personnes non vaccinées se voir refuser des services de base tels que les transports publics a été mis en veilleuse après un tollé massif.

 

La proposition de loi exige que les citoyens apportent la preuve d’un test de dépistage du COVID négatif ou d’un “traitement préventif, y compris l’administration d’un vaccin” afin “d’avoir accès aux transports ou à certains endroits, ainsi qu’à certaines activités”.

Cependant, le gouvernement a été contraint de retarder la législation après des protestations de colère.

Le ministre français de la santé, Olivier Véran, a publiquement reporté le projet de loi dans une annonce mardi soir.

“Parce qu’il faut que les Français aient confiance pour aller se faire vacciner de leur plein gré, parce que nous sommes toujours en état de crise sanitaire … le gouvernement ne présentera pas le texte [à l’Assemblée nationale] avant plusieurs mois, avant la sortie de crise”, a déclaré M. Véran.

Le projet de loi a été critiqué par des personnalités politiques de tous bords, le député conservateur Fabien Di Filippo l’ayant qualifié de “chantage aux vaccins”.

La leader du RN, Marine Le Pen, a qualifié la mesure relative au vaccin “d’essentiellement totalitaire”.

“D’une manière détournée, ce projet de loi ne vise pas à rendre les vaccinations obligatoires, mais empêchera toute personne qui ne s’y conforme pas d’avoir une vie sociale”, a-t-elle déclaré.

Le porte-parole du parti RN, Sébastien Chenu, a qualifié le plan de “dictature de la santé”, tandis que la sénatrice centriste Nathalie Goulet a déclaré que le projet était “une attaque contre les libertés publiques”.

 

Guillaume Peltier, leader adjoint du parti de centre-droit LR, a averti que la loi permettrait au gouvernement de “prendre tout le pouvoir pour suspendre nos libertés sans contrôle parlementaire”.

Le programme de vaccination de la France, qui doit débuter dimanche, ne sera pas obligatoire, mais une majorité de 55 % des citoyens disent qu’ils ne se feront pas vacciner."

Aube Digitale

 

 

 

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2020 4 24 /12 /décembre /2020 19:31

Alors à quoi servirait un vaccin fabriqué à partir d' une souche ancienne ; puisqu'il deviendrait inefficace et donc inutile !

 

 

Des scientifiques mettent en garde contre la mutation du COVID au Royaume-Uni, “différente de tout ce que nous avons vu”

Comme nous l’avons noté la nuit dernière, Boris Johnson a placé Londres (et certaines parties du sud-est de l’Angleterre) dans une situation encore plus restrictive, les scientifiques ayant mis en garde contre une nouvelle souche mutée du SARS-CoV-2 – ce que la presse et le ministre de la santé Matt Hancock ont appelé “une nouvelle variante” – qui serait 70 % plus infectieuse que le COVID-19 initial.

Nous ne sommes pas des épidémiologistes, mais cela nous semble certainement être une différenciation notable dans le profil du virus. Peut-être même pas assez importante pour que les scientifiques s’inquiètent de savoir si les chiffres d’efficacité manifestement élevés donnés pour les vaccins de Pfizer et de Moderna ne s’appliquent pas à d’autres souches du virus.

 

Après qu’une infirmière s’est évanouie en direct à la télévision après avoir reçu sa première dose du vaccin Pfizer, les autorités sanitaires ont reçu des rapports sur au moins six patients qui ont fait un choc anaphylactique après avoir reçu le vaccin. Ce type de réaction allergique, qui pourrait être mortelle, a été attribué à un ingrédient contenu dans le vaccin. Selon les CDC, au 18 décembre, 3 150 personnes ont signalé ce que l’agence appelle des “événements ayant un impact sur la santé” après avoir été vaccinées, la plupart d’entre eux étant moins graves que les réactions allergiques.

En attendant, une semaine après que les premières doses du vaccin Pfizer aient été chargées dans des camions dans le Michigan, le vaccin Moderna nouvellement approuvé commencera à être distribué à travers les Etats-Unis à partir de dimanche, après qu’un panel des CDC ait recommandé son utilisation pour les personnes de 18 ans et plus. Malheureusement pour tous les acheteurs de dernière minute dans l’État d’Or, Apple ferme temporairement tous ses magasins de détail en Californie, alors que la pandémie de COVID-19 continue de s’étendre dans tout l’État. Samedi, le nombre de cas dans l’État de New York a battu le record établi vendredi. Samedi, Moderna a voté pour recommander le vaccin à toute personne âgée de 18 ans et plus.

Dimanche, alors que des inquiétudes concernant les allergies ont éclaté dans la presse nationale, les CDC ont reconnu qu’ils avaient été mis au courant des réactions allergiques au vaccin et qu’ils allaient enquêter, tout en publiant de nouvelles directives, sur ces réactions et d’autres “événements ayant un impact sur la santé”. De tels événements se sont également produits au cours des essais, bien que le lien avec les vaccins ait été dissimulé dans chaque cas.

Pour revenir à la situation au Royaume-Uni, le Financial Times a publié dimanche un long article dans lequel des scientifiques ont commenté les données où la nouvelle “variante” virale fait des ravages. Dans le deuxième paragraphe, le journaliste a reconnu la vitesse alarmante des mutations observées dans le code génétique du virus.

La caractéristique la plus remarquable de la variante est le nombre de mutations qui l’ont façonnée. Sir Patrick Vallance, le principal conseiller scientifique du gouvernement, a déclaré que 23 lettres du code génétique viral ont changé, dont beaucoup sont associées à la protéine de spicule que le virus utilise pour pénétrer dans les cellules humaines. Les coronavirus ne mutent généralement pas aussi rapidement, accumulant environ deux changements génétiques par mois.

“Cette nouvelle variante est très inquiétante et ne ressemble à rien de ce que nous avons vu jusqu’à présent dans la pandémie”, a déclaré Jeffrey Barrett, directeur de l’initiative Covid Genomics au Wellcome Sanger Institute.

Après être apparue dans le Kent fin septembre, la mutation était responsable de 28 % des infections à Londres début novembre et de 62 % dans la semaine se terminant le 9 décembre.

Hier, le gouvernement a fait passer Londres et ses environs au “niveau 4” en raison des inquiétudes suscitées par la nouvelle souche.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson s’est engagé à donner à 350 000 personnes leurs premières doses de vaccin dans deux semaines. De plus, l’autorité britannique de réglementation des médicaments devrait approuver le vaccin AstraZeneca-Oxford avant la fin de l’année, malgré ses défauts et les nombreuses questions entourant la recherche.

Si l’on regarde les chiffres internationaux, les cas ont dépassé les 76 millions dès dimanche matin, avec des décès dépassant les 1,6 millions.

 

Aux États-Unis, les hospitalisations, les décès et les nouveaux cas ont tous dépassé les records de la semaine dernière

Voici les dernières nouvelles sur l’épidémie de COVID-19 des dernières 24 heures.

  • L’état de New York a rapporté 9 900 cas, le lendemain de l’établissement d’un record depuis le début de la pandémie de 12,7K nouvelles infections, a déclaré le gouverneur Andrew Cuomo. Les hospitalisations et le taux de tests positifs ont légèrement diminué. L’État a fait état de plus de 100 décès pour le troisième jour consécutif.
  • La Californie a ajouté 43 600 nouveaux cas de Covid-19 hier, dépassant la barre des 1,8MM, tandis que les décès ont augmenté de 272 pour un total de 22.432, selon le site web du département de la santé. Le nombre de lits d’unité de soins intensifs dans l’État a augmenté de 50 pour atteindre 1 300, malgré une augmentation des admissions à l’hôpital de 433 pour atteindre 17 400.
  • La France a enregistré 17 565 nouveaux cas samedi, la moyenne mobile sur sept jours grimpant pour un quatrième jour à 13 605 cas, le plus haut niveau en trois semaines. La part des tests positifs est tombée à 5,6 %, contre 5,9 % un jour plus tôt. Les décès liés au virus ont augmenté de 189 à 60 418, selon les autorités sanitaires.
  • L’Italie a vu le nombre de décès quotidiens dus au coronavirus baisser à 553 le samedi contre 674 la veille. Il y a eu 16 308 nouveaux cas contre 17 992 le vendredi.
  • La Pologne, qui a annoncé de nouvelles mesures sévères de confinement pour la période des fêtes, a signalé 11,3K nouveaux cas de coronavirus samedi, contre 11.013 vendredi ;
  • Le vaccin Oxford-AstraZeneca Covid-19 devrait être approuvé pour une utilisation au Royaume-Uni avant la fin de l’année, a rapporté le Telegraph, citant des sources de haut niveau de Whitehall.

* * *

Nous avons constaté hier que l’Inde, bien qu’elle ait réussi à ralentir le rythme de son épidémie de COVID-19, est devenue le deuxième pays après les États-Unis à dépasser la barre des 10 millions de cas. Le deuxième pays le plus peuplé du monde a atteint ce record samedi après avoir enregistré 25 000 cas par jour au cours de la semaine écoulée, contre un pic de près de 100 000 nouvelles infections par jour en septembre. L’Inde a enregistré plus de 145 000 décès dus au virus, soit le troisième plus grand nombre de décès après les États-Unis et le Brésil. Et dans les bidonvilles les plus surpeuplés, des études montrent que jusqu’à la moitié de la population a déjà développé des anticorps anti-Covid.

Aube Digitale

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2020 4 24 /12 /décembre /2020 19:03

Une interview non dénuée de bon sens, en effet à force de mener au pas de charge et en marche forcée la société civile l'aréopage scientifique risque d'attiser l'esprit de révolte et de contestation de leurs autorités.

 

Le professeur Luc Montagnier, co-lauréat du prix Nobel de médecine en 2008 pour avoir découvert le virus du sida, au micro de Richard Boutry (FranceSoir).

« Si les gens acceptent le vaccin à ARNm, c’est une erreur. On risque d’avoir des effets absolument imprévisibles. On joue à l’apprenti sorcier ! ».

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2020 4 24 /12 /décembre /2020 18:32

l'usage de l'administration intranasale qui peut contourner la barrière hémato-encéphalique et délivrer des produits chimiques directement au cerveau. Les nanosystèmes d'hydrogel peuvent adhérer aux muqueuses du nez dans le but d'augmenter la période de contact avec la muqueuse nasale et d'améliorer l'absorption du médicament. Les chercheurs de l'Université Johns Hopkins ont mis au point de minuscules «théraptiques» en forme d'étoile qui imitent la façon dont l'ankylostome parasite se fixe sur les intestins d'un organisme. Certains critiques suggèrent que ces nano-dispositifs ont déjà été déployés dans les tests COVID-19 qui utilisent des prélèvements nasaux. -

Donc on parle bien ici des test à écouvillons pour la covid19.

 

Donc par précaution préférez une autre sorte de méthode de test, celle ci peut s'avérer dangereuse aussi je vous conseille de lire le second article scientifique sinon le premier, tiré de sites américains. Ils sont traduits automatiquement

 

 

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2020 4 24 /12 /décembre /2020 18:17

 

 

On s'interroge sur l'innocuité réelle des vaccins concernant la covid 19 ; vaccins expérimentaux pour le moins s'il en est des cas d'allergies extrêmement graves apparaissent de type choc anaphylactique traités à l'épinéphrine et  stéroïdes. Pour ceux qui font des allergies lisez attentivement les articles qui suivent. Merci de votre attention !

Les articles sont traduits automatiquement cliquez sur les liens

 

 

 

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2020 4 24 /12 /décembre /2020 18:09

Par un communiqué de presse sur sa page Facebook, ce jeudi 17 décembre, le professeur Christian Perronne annonce que M. Hirsch, directeur général de l'AP-HP (Assistance Publique Hôpitaux de Paris), lui a remis un arrêté mettant fin à ses fonctions de chef de service suite à une convocation le 17 décembre à 8 heures.Il est reproché au professeur Perronne des propos publics jugés "indignes de la fonction qu'il exerce".

Le Pr Perronne s'est essayé au Défi de la vérité, notre nouvelle émission. Au micro de Richard Boutry, il a relaté hier (jeud) soir, son entretien du matin et déclaré qu’avec l’assistance de son avocat, il va attaquer certains médecins devant le Conseil de l’Ordre. 

Entre les tweets de Martin Hirsch, de l'APHP, d’un médecin qui diffuse impunément la décision de la CME, et le communiqué de presse nominatif de l'APHP, on peut s’interroger sur les motifs de cette cabale qui s’apparente à du harcèlement moral en meute. Il ne serait en rien étonnant de voir une plainte voire une saisine directe en correctionnelle de la part du Pr Perronne.

Avec un CV aussi éloquent que celui du professeur Perronne, qui met ses patients avant tout est un martyr pour avoir voulu soigner

De forts soutiens des Français et des soignants

Durant l’interview, Richard Boutry a appris qu’une manifestation en soutien du Pr Perronne serait organisée ce mardi 22 décembre à 13 heures devant l’hôpital de Garches (92).

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 19:23

Le bien nommé couillonavirus s'attaque aux testicules, ah le vilain !

 

 

Une nouvelle étude a révélé que le SRAS-CoV-2, le virus responsable du Covid-19, infecte les testicules et a probablement un impact sur la fertilité masculine. Rappelons qu’en mars, nous avions signalé que des médecins du centre de Wuhan avaient exprimé des inquiétudes concernant les dommages aux testicules après avoir observé une baisse du rapport testostérone / hormone lutéinisante (T / LH).

Maintenant, neuf mois plus tard, une équipe de 14 chercheurs de Wuhan, en Chine, a publié des preuves inquiétantes provenant d’un petit échantillon de patients prouvant que le Covid-19 infecte non seulement les testicules, mais peut interférer avec la production de spermatozoïdes en provoquant une inflammation et une perte massive de jeunes spermatozoïdes.

 

Les découvertes de l’équipe sur la façon dont le Covid-19 infecte les testicules corroborent les rapports de mars – à savoir, la protéine de pointe du SARS-CoV-2 qui se lie aux récepteurs ACE2, qui sont produits dans tout le corps, y compris les tubules séminifères qui transportent le sperme pendant sa maturation.

« De façon frappante, dans quatre des cinq cas, la perte de GC (cellules germinales) était massive, avec seulement quelques GC attachés aux tubules séminifères », lit-on dans l’étude publiée lundi dans « Nature, Cellular & Molecular Immunology ». Cinq patients Covid-19 inclus dans l’étude étaient âgés de 51, 62, 70, 78 et 83 ans, tandis que les patients témoins avaient 71, 78 et 80 ans. Et bien qu’ils puissent se trouver à l’extrémité la plus âgée de la courbe où la fertilité masculine a commencé à décliner, les cellules germinales du groupe témoin étaient bien alignées autour de l’ensemble des tubules séminifères » par rapport aux patients Covid-19.

« Conformément aux résultats d’immunohistochimie, la RT-qPCR a montré une augmentation significative des taux d’ARNm d’ACE2 et de TMPRSS2 dans les testicules de tous les patients Covid-19 par rapport aux testicules des patients témoins », lit-on dans ce rapport, ce qui confirme l’hypothèse selon laquelle le SRAS-CoV-2 est capable d’attaquer les cellules testiculaires. « On ne sait pas comment le virus augmente la production d’ACE2 dans les testicules. »

 
 

« Collectivement, nos résultats fournissent des preuves que le SRAS-CoV-2 peut infecter les testicules et les GC, indiquant l’impact potentiel de la pandémie de Covid-19 sur la spermatogenèse et la fertilité masculine. »

Bien que l’étude soit peu connue pour le moment et avec seulement cinq participants, les auteurs écrivent « qu’une étude plus approfondie est essentielle pour révéler le mécanisme sous-jacent de l’infection par le SRAS-CoV-2 des cellules testiculaires et la corrélation de l’infection des testicules avec l’évolution clinique du covid-19. »

Peut-être que les hommes qui se sont remis du Covid-19 devraient se faire tester afin de connaître leur nombre de spermatozoïdes ?

Source: zerohedge

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 18:44

Cet article est reposté depuis Wikistrike.

 

L'Angleterre défigurée en à peine quelques mois ! mais d'où provient ce drame !

 

AVANT VACCIN

 

Anthony Quinn - Hollywood Star Walk - Los Angeles Times

 

 

APRES VACCIN

 

https://s1.qwant.com/thumbr/0x380/b/9/62434084c53789ab052e242d839a1f7facc012d2644a9b579b250da4b34701/recordado-actor-anthony-quinn-rol-quasimodo-filme-1956-803613-160417.jpg?u=https%3A%2F%2Fimg.lagaceta.com.ar%2Ffotos%2Fnotas%2F2019%2F04%2F15%2Frecordado-actor-anthony-quinn-rol-quasimodo-filme-1956-803613-160417.jpg&q=0&b=1&p=0&a=1

 

Vu d'outre manche nous ne sommes pressés de tester les effets spéciaux remboursés !

Partager cet article

Repost3
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 18:26

Ca commence à se savoir !

 

“On les comptabilise comme morts du Covid mais ces patients ne sont pas morts du Covid” explique le Docteur Laurent Montesino

 

Le Docteur Laurent Montesino, réanimateur, s’est exprimé dans une vidéo publiée par ReInfo Covid sur les morts comptabilisés Covid qui “ne sont pas morts du covid” affirmant par ailleurs qu’il n’arrivait pas “à trouver l’explication de plus de 500 morts par jour en france” et que “la situation [était] sous contrôle”. Vidéo.

[…] “La plupart des gens qui meurent du covid maintenant sont des gens qui ont plus de 80 ans et qui ont beaucoup de co-morbidités. Il est vraiment exceptionnel d’avoir des gens de moins de 60 ans qui meurent du covid. […] Tous les patients porteurs d’une PCR Covid positive ne meurent pas du Covid. Il y a certains qui meurent d’autres pathologies et qui sont testés Covid positif et qui sont donc considérés comme étant morts du Covid mais qui ne meurent pas du Covid.”

“Il y a des gens qui sont en bout de course, qui ont une espérance de vie de quelques mois, qui font des pneumonies bactériennes, qui font des insuffisances rénales, des infections urinaires, et qui sont Covid positif et qui meurent, et quand ils sont morts on les comptabilise comme morts du Covid mais ces patients ils ne sont pas morts du Covid. […] Dans mon quotidien, je n’arrive pas à trouver l’explication de plus de 500 morts par jour en france, je ne comprends pas.” […]
 
 
 

Partager cet article

Repost0

Pages