Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

28 janvier 2021 4 28 /01 /janvier /2021 18:44

Si vous prenez l'avion vous savez ce qu'il vous reste à faire

 

Chine

Les agents de bord en Chine auraient été exhortés à porter des couches jetables et à éviter d'utiliser les toilettes des avions pour aider à arrêter la propagation du coronavirus.

 

Selon un rapport de CNN, les directives émises par l'Administration de l'aviation civile de Chine recommandaient que «les membres d'équipage de cabine portent des couches jetables et évitent d'utiliser les toilettes, sauf circonstances particulières pour éviter les risques d'infection»

Rapports Business Inider : La recommandation accompagnait les règles pour d'autres équipements de protection individuelle standard, ou EPI, comme les masques, les gants et les lunettes. Ces règles font écho à celles publiées par les Centers for Disease Control (CDC) des États - Unis , qui appellent également l'équipage de conduite à porter des gants et des masques jetables.

Les directives du CDC, y compris des détails sur la façon de nettoyer soigneusement un avion après chaque, et comment se débarrasser des équipements de protection sans propager le virus. «Après utilisation, l'EPI doit être soigneusement retiré pour éviter de contaminer votre peau ou vos vêtements», précisent les directives. 

En octobre, les données ont montré que les agents de bord et autres employés des compagnies aériennes avaient des taux inférieurs d'infection au COVID-19 . Les compagnies aériennes ont déclaré à l'époque qu'elles illustraient l'efficacité des EPI. 

 

L'Association américaine des agents de bord-CWA a, quant à elle, exhorté le personnel de bord à «porter un masque, se laver les mains fréquemment et utiliser tous les outils de sécurité à notre disposition pour rester en bonne santé». En juin, le syndicat a déclaré que les masques faciaux étaient essentiels pour renforcer la confiance des clients. 

Les directives chinoises allaient cependant plus loin, affirmant qu'en portant des couches jetables, le personnel de cabine pouvait éviter les salles de bain généralement étroites des avions. Ils ont déclaré que les petits espaces pourraient être des points chauds pour la propagation du coronavirus. Les recommandations s'adressaient aux agents de bord des zones à taux d'infection particulièrement élevé. 

Pendant ce temps, les pilotes et les autres membres de l'équipage de conduite ont été invités à porter des lunettes et des masques, mais pas des couches, selon Bloomberg

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2021 4 28 /01 /janvier /2021 18:39

Préparez vous ! ça va peut être arriver en Europe au point ou nous en sommes !

Chine

La Chine a commencé à utiliser des prélèvements anaux pour tester les résidents de Pékin pour le coronavirus au milieu d'une nouvelle vague d'épidémie

 

Des experts en maladies infectieuses auraient prétendu que la méthode était un moyen plus précis de détecter le virus.

Le New York Post rapporte: La méthode de détection de derriere est utilisée plus fréquemment à Pékin après qu'un garçon de 9 ans ait été testé positif pour la variante britannique très contagieuse du virus le mois dernier, a rapporté Newsweek .

Mais des prélèvements anaux y sont utilisés depuis l'année dernière, réservés aux personnes vivant dans les hotspots COVID-19 tels que Shanghai. Les prélèvements nasaux et de gorge restent les méthodes les plus populaires en raison de leur commodité et de leur rapidité, selon le point de vente.

"Bien sûr, les prélèvements anaux ne sont pas aussi pratiques que les prélèvements de gorge, ils ne sont donc utilisés que sur des individus dans des zones de quarantaine clés", a déclaré Li Tongzeng de l'hôpital You'an de Beijing, selon Newsweek. «Cela réduira le retour des faux positifs.»

 

Les écouvillons sont insérés de 3 à 5 centimètres 1,2 à 2 pouces à l'intérieur du rectum, selon la sortie.

Tongzeng a déclaré que la méthode peut augmenter le taux de détectabilité et réduire les chances de rater un diagnostic.

"Ce que nous avons constaté, c'est que chez certains patients infectés, le coronavirus survit plus longtemps dans leur tube digestif ou dans leurs excréments que dans leurs voies respiratoires", a déclaré Tongzeng au journal.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2021 4 28 /01 /janvier /2021 18:36
Le professeur de génétique moléculaire, le Dr Dolores Cahill, met en garde contre les effets secondaires des vaccins à ARNm

Le Dr Dolores Cahill est professeur de génétique moléculaire à la faculté de médecine de l'University College Dublin et présidente du Parti irlandais de la liberté. Dans une récente interview, elle met en garde contre les effets secondaires des vaccins à ARNm .

Le professeur de génétique moléculaire, le Dr Dolores Cahill, met en garde contre les effets secondaires des vaccins à ARNm

Nous publions ici des extraits de l'interview (voir ci-dessous).


Ensuite, les vrais événements indésirables se produiront, contre quel que soit le véritable ARNm dans les vaccins, et lorsque la personne vaccinée rencontrera (ce coronavirus) quelque temps plus tard…. ce qui s'est passé dans les études sur les animaux, 20% ou 50% ou 100% des animaux sont morts. Parmi les personnes de plus de 80 ans, environ 2,5% subiront peut-être des effets secondaires graves, des événements indésirables où les gens ne peuvent pas travailler ou vivre normalement.

Ensuite, avec la deuxième vaccination, il pourrait être de 1 sur 10 ou dix pour cent. Pour les plus de 80 ans, je pense que 80% d'entre eux auraient des réactions limitant la vie ou mourraient lorsqu'ils rencontreraient à nouveau l'ARN messager.

Pour d'autres (pas les personnes âgées), cela pourrait être la moitié des personnes qui pourraient être gravement blessées.

Ce qu'il fait, c'est que cette thérapie génique ou dispositif médical crée une maladie auto-immune de manière chronique.

C'est l'anaphylaxie dans la première vague. C'est anaphylaxie + réaction allergique la 2ème vague. Mais la troisième réaction se produit lorsque vous rencontrez tout ce que l'ARN messager est contre (virus), et maintenant vous avez stimulé votre système immunitaire pour avoir une maladie auto-immune de bas grade, pas une immunité contre vous-même en soi parce que l'ARNm exprime une protéine virale. .

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2021 4 28 /01 /janvier /2021 18:20
 
La vaccination de masse anti Covid-19 préparerait une catastrophe sanitaire mondiale
 

http://

Les communiqués de victoire des fabricants de vaccin à ARN messager proclamant 95% d’efficacité a été très efficace sur leurs cours de bourse, mais a mal caché l’absence de données sur la mortalité et en particulier sur la seule cible éventuelle des vaccins : les personnes très âgées avec comorbidités multiples.

 

 

 

En l’absence de données probantes publiées, les campagnes massives de vaccination en Israël et en Grande-Bretagne constituent des essais thérapeutiques phase 3 sur des populations mal informées. Leurs résultats constatés du premier mois font craindre qu’elles se transforment bientôt en catastrophe/scandale sanitaire.

Signal d’alerte fort venant d’Israël

 

Les médias sacrent Israël, le champion de la lutte anti covid19 par le vaccin Pfizer. Superbe opération financière pour Pfizer qui a obtenu un bonus de prix de 40% pour cette priorité accordée à Israël. Depuis le 20 décembre, en un mois, près de 25% de la population (plus de 2 millions de personnes) auraient été vaccinées.

 

Mais depuis cette date, selon les chiffres de l’OMS, les nombres quotidiens de contaminations et de morts attribuées au Covid19 explosent.

 
 

Les contaminations quotidiennes sont ainsi passées de 1886 cas le 21/12 à 5674 cas le 20 janvier 21.[1]

 

Le Dr Sharon Elrai-Price, [2] des services de santé publique au ministère israélien a averti le 12/1/2021 qu’une seule dose du vaccin contre le coronavirus n’offrait pas une protection suffisante contre l’infection par le virus.

 

Elle a ajouté que 17% des patients gravement malades actuellement hospitalisés sont des patients qui ont reçu une première dose du vaccin avant leur hospitalisation. Les données montrent qu’à cette date, 4.500 personnes ont été diagnostiquées positives au coronavirus après avoir reçu la première dose de vaccin.

 

Le nombre de cas confirmés a atteint un nouveau sommet, nous avons passé la barre des 9.000 tests positifs. Il n’y a jamais eu un tel chiffre et la mortalité journalière a été multipliée par 3 passant de 18 le 20 décembre à 50 le 19 janvier 2021, et conduisant le gouvernement à prolonger le 3ème confinement du pays pour une durée indéterminée.

 

Forte inquiétude en Grande-Bretagne depuis la vaccination

 

La Grande-Bretagne est le second pays dans la course à la vaccination qui a débuté le 4 décembre avec le vaccin développé par Pfizer et BioNTech.

 

Depuis cette date, le nombre de contaminations quotidiennes a explosé passant de 14898 le 4/12/2020 à 33355 le 20/1/2021 (après un pic de 68063 le 9 janvier 2021.

 

 

Et malheureusement la mortalité Covid19 aussi, qui après une augmentation de près de 300% (414 le 4/12 à 1610 le 20/1/2021) dépasse de 30% celle observée en mars-avril 2020 (pic maximal 1224 le 22 avril 2020)

 


 

Dans ces deux pays les vaccins, présentés comme le moyen de sortir des confinements mortifères, aboutissent en fait à les prolonger !

 

Inquiétudes aux USA

 

Depuis le début de la vaccination, la mortalité Covid19 a augmenté de près de 200% (1296 le 28/12 à 3557 le 17/2021) et dépasse la moyenne des décès quotidiens observés en mars-avril 2020.

 

 

Ces augmentations considérables et simultanées des incidences journalières des contaminations et des décès après la première dose de vaccin Pfizer dans les trois pays à la couverture vaccinale les plus élevées sont très inquiétantes et constituent des signes d’alarme forts.

 

Alerte en Norvège pour les personnes fragiles

 

La Norvège a émis le 15/1/2021 une alerte après la constatation de 23 décès liés au vaccin Pfizer [3] [4]chez des personnes âgées en Ehpad. Parmi ces décès, 13 ont été autopsiés, les résultats suggérant que les effets secondaires courants pourraient avoir contribué à des réactions graves chez les personnes âgées fragiles. Selon l’Institut norvégien de santé publique : « pour les personnes les plus fragiles, même des effets secondaires relativement légers peuvent avoir des conséquences gravesPour ceux qui ont une durée de vie restante très courte de toute façon, les avantages du vaccin peuvent être marginaux ou non pertinents » et l’Institut national de santé publique a modifié le guide de vaccination contre le coronavirus, y ajoutant de nouveaux conseils de prudence sur la vaccination des personnes âgées fragiles.

 

Évolution en France non vaccinée pendant cette période

 

En France, tant le nombre de nouveaux cas que le nombre de morts quotidiennes ont diminué lentement durant cette période à un niveau beaucoup plus faible (par million) que dans les pays champions de la vaccination.

 

 

On est donc frappé par les différences évolutives de l’épidémie Covid19 entre les pays gagnants de la course à la vaccination et la France plus lente à vacciner.

 

Cet éloge de la lenteur rappelle qu’il n’y a pas de médicaments ou de vaccin sans risque et qu’ils peuvent paradoxalement augmenter la gravité de la maladie qu’ils sont censés combattre.

 

Vaccins anticancer à risque et vaccin contre le SIDA et la dengue

 

Cela a été constaté avec les vaccins prétendument anticancer (les vaccins anti-hépatite B censés prévenir le cancer du foie [5]et les vaccins anti-papillomavirus prétendument anticancer du col de l’utérus)[6], quelques candidats vaccins contre le Sida et plus récemment avec le scandale du vaccin contre la dengue aux Philippines qui a entraîné plusieurs centaines de morts.

 

Mais les leçons de la catastrophe du Dengvaxia n’ont pas été tirées et la propagande provaccin actuelle, en l’absence d’essais suffisants, met en danger ceux qui se font vacciner contre le Covid19.

 

Peter Doshi, un associé de l’Université du Maryland chargé de recherche sur les services de santé pharmaceutiques a prévenu dès novembre 2020 : « attendons de disposer des données complètes des essais » car les communiqués de victoire de l’industrie sont imprécis et incomplets. Il a rappelé aussi que les essais n’étudiaient pas le seul critère pertinent, la mortalité [7] seulement le nombre de cas basé sur des tests souvent faux [8] « le monde a tout parié sur les vaccins pour apporter la solution à la pandémie, mais les essais ne sont pas centrés sur la démonstration qu’ils le seront ».

 

Après examen du dossier remis à la FDA, il estime : « l’efficacité réelle beaucoup plus faible que celle affirmée jusqu’à présent : “bien en dessous du seuil d’efficacité de 50 % fixé par les autorités réglementaires pour l’approbation”. Ce chiffre ne serait donc pas de 95% mais bien en dessous, entre 19% et 29%. Si ces données avaient été présentées et analysées, il n’y aurait pas été possible d’obtenir d’autorisation de diffusion de ces vaccins par les autorités compétentes.

 

Les anticorps facilitateurs sont-ils responsables de cette catastrophe annoncée ?

 

Après vaccination, les anticorps peuvent entraîner une aggravation paradoxale de la maladie. Ce phénomène immunologique particulier est appelé anticorps facilitateur (en anglais Antibody-dependent enhancement [9]).

 

Chez l’homme, un tel phénomène a été observé dans les essais de vaccins contre le virus respiratoire syncytial[10](VRS) et lors de la campagne de vaccination contre la dengue [11]  entraînant plusieurs centaines de morts aux Philippines en 2017, l’arrêt de la vaccination et une cascade de procès en attente de jugement.

 

Chez le chat, le vaccin contre le coronavirus responsable de la péritonite virale féline  a été abandonné à cause de ce mécanisme [12]. Chez les macaques vaccinés contre le SARS-COV spike protéine, les infections post vaccinales ont été marquées par l’aggravation de la pathologie pulmonaire. Lors d’essais de vaccin contre le coronavirus du Mers, les lapins développent des anticorps mais leur pathologie pulmonaire est aggravée.

 

Dans un communiqué récent l’Académie de médecine [14]  avertit : « sur le plan collectif, l’obtention d’une couverture vaccinale élargie, mais fragilisée par un faible niveau d’immunité, constitue un terrain favorable pour sélectionner l’émergence d’un ou de plusieurs variants échappant à l’immunité induite par la vaccination

 

Ni pro ni antivaccin, je suis fermement opposé pour l’instant à la généralisation d’un vaccin insuffisamment évalué et dont les premiers résultats en population réelle sont catastrophiques.

 

Contrairement à ce que prétendent les décodeurs /déconneurs liés à l’industrie pharmaceutique, je ne suis pas contre la vaccination. Je suis pro-vaccin lorsqu’un vaccin est efficace, sans danger et qu’il permet d’éviter une maladie grave.  Je suis contre un vaccin lorsqu’il est inutile, comme pour les maladies transmises uniquement par l’eau (polio, typhoïde, choléra) dans les pays à l’hygiène publique disposant d’eau potable et de traitement des eaux usées ou lorsqu’il n’a pas été correctement étudié et évalué : vaccin contre la dengue (qui a causé des centaines de morts), vaccin Gardasil (qui augmente paradoxalement le risque de cancer du col).

 

L’indication de n’importe quel traitement ou vaccin doit reposer sur l’évaluation de sa balance avantages/ risques.

 

On ne peut espérer aucun avantage individuel à vacciner contre le Covid les moins de 65 ans, puisque la maladie est chez eux plus bénigne que la grippe ; cette population ne peut donc rien espérer des vaccins anticovid si ce n’est des complications.

 

Et l’argument sociétal (on se vaccine pour protéger les autres) n’est pas non plus pertinent puisqu’il n’est pas démontré que le vaccin soit capable d’empêcher ou de ralentir les transmissions virales.

 

En l’état actuel des connaissances, la vaccination des plus âgés présentant des facteurs de risques (population où un vaccin efficace et sans danger pourrait être utile) n’a pas été correctement évaluée, car les essais refusent d’inclure cette population à risques.

 

Le principe de précaution soulevé par l’alerte norvégienne justifie de ne pas les vacciner systématiquement, tant qu’on ne disposera pas de données transparentes en nombre suffisant affirmant l’efficacité et l’absence de toxicité en population réelle.

 

En conclusion :

 

Il faut se réjouir paradoxalement de la lenteur que met le gouvernement à généraliser la vaccination anti Covid19. Les résultats actuels du vaccin génique dans les populations israélienne et britannique laissent en effet craindre un possible catastrophe sanitaire vaccinale.

 

Dr  Gérard Delépine chirurgien, statisticien

 

 

Notes :

 

1T Zrihen Dvir Israël : plus ils nous vaccinent, plus la pandémie progresse Riposte Laique 20 janvier 2021

 

2 i24NEWS Israël/Covid-19 : 4.500 personnes infectées après avoir reçu la première dose de vaccin janvier 2021

 

3 La Norvège lance une alerte après la découverte de 23 décès liés au vaccin Pfizer Businessman 15/1/2021 https://fr.businessam.be/la-norvege-lance-une-alerte-apres-23-deces-possiblement-lies-au-vaccin-pfizer/

 

4 Norway Warns of Vaccination Risks for Sick Patients Over 80 https://www.infobae.com/en/2021/01/15/norway-warns-of-vaccination-risks-for-sick-patients-over-80/

 

5 www.docteurnicoledelepine.fr

 

6 Hystérie vaccinale, N et G Delépine éditions Michalon 2018

 

7 ] Peter Doshi : Pfizer and Moderna’s “95% effective” vaccines—let’s be cautious and first see the full data November 26, 2020 https://blogs.bmj.com/bmj/2020/11/26/peter-doshi-pfizer-and-modernas-95-effective-vaccines-lets-be-cautious-and-first-see-the-full-data/

 

8 ] Peter Doshi associate editor Will covid-19 vaccines save lives ? BMJ 27 10 2020 Current trials aren’t designed to tell us : BMJ 2020 ;371 :m4037 http://dx.doi.org/10.1136/bmj.m403.

 

9 Dejnirattisai, W. et al. Cross-reacting antibodies enhance dengue virus infection in humans. Science 328, 745–748 (2010).

 

10 Polack, F. P. Atypical measles and enhanced respiratory syncytial virus disease (ERD) made simple. Pediatr. Res. 62, 111–115 (2007).

 

11 Sridhar, S. et al. Effects of dengue serostatus on dengue vaccine safety and efficacy. N. Engl. J. Med. 379, 327–340 (2018

 

12 Vennema, H. et al. Early Death after feline infectious peritonitis virus challenge due to recombinant vaccinia virus immunisation. J. Virol. 64,1407–1409 (1990).

 

13 Hohdatsu, T., Nakamura, M., Ishizuka, Y., Yamada, H. & Koyama, H. A study on the mechanism of antibody-dependent enhancement of feline infectious peritonitis virus infection in feline macrophages by monoclonal antibodies. Arch. Virol. 120, 207–217 (1991).

 

14  Communiqué de l’Académie du 11 janvier 2021 : Élargir le délai entre les deux injections de vaccin contre la Covid-19 : quels risques pour quels avantages ?

 

Source

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2021 4 28 /01 /janvier /2021 18:06

Les vases communiquant ce qui sort d'un côté va dans un autre.

Comment Pfizer n'a pas voulu faire son vaccin a prix coutant, en effet il n'en portera pas la responsabilité puisque cela est prévu dans les contrats de vente. Donc la marge est de 50 % selon l'intervenant de cette vidéo, ce qui est considérable.

Tout est expliqué, le financement du vaccin a été provisionné pour 1 milliard mais déduit du budget de la Santé. Donc au final ç'est bien le personnel, les soins, le médical qui est impacté par de telles mesures. Cqfd.

 

Outre la forte présomption de mise sur le marché de "vaccins" a thérapie génique de futur scandale sanitaire, il s'ajoutera celui de scandale financier qui ne fera que porter une sacrée ombre sur le secteur de la Santé, mais aussi sur le décisionnaire des Etats.

 

Thread by @JeanneKarp, Klaus Schwab et le " Grand Reset " fasciste, un  homme, un [...]

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2021 4 28 /01 /janvier /2021 17:09

Maître Brusa évoque la situation actuelle au niveau politique et juridique concernant l'évolution des vaccins à thérapie génique ainsi que les mesures de confinements qui ont été dénoncées par plusieurs pays en Europe.

La vidéo est longue mais vaut le détour, Merci de la visionner ç'est important !

 

Le tribunal régional de Weimar déclare inconstitutionnel le confinement voir article ci dessous.

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2021 3 27 /01 /janvier /2021 19:22
Plainte pénale pour génocide des Français contre Macron, ses ministres et son administration

 

Plainte pénale pour génocide du peuple français contre Macron, ses ministres et son administration
Klaus Hausmann

 

Auteur(s): FranceSoir

 

Après les saisies chez divers ministres ou ancien ministres (Edouard Philippe, Olivier Véran, Agnès Buzyn), ce 1er décembre, une plainte au pénal pour "génocide du peuple français" a été déposée par Mme Bonny, ancien médecin militaire aux maladies infectieuses, contre le président de la République, ses ministres et son administration.

Pierre-Alain Depauw, de medias-presse.info, rapporte que Mme Bonny encourage chacun à adresser copie de cette plainte aux parlementaires, à son député et son sénateur.

La plainte a été transmise en français avec traduction dans six autres langues : allemand, anglais, espagnol, italien, danois, néerlandais.

La plainte complète est reproduite ci-dessous.


A Mesdames et Messieurs les parlementaires, 

à Monsieur François Molins, Procureur général près la Cour de cassation,
à Monsieur Rémy Heitz, Procureur de la République près le tribunal judiciaire de Paris,

Je soussignée, Madame Marion BONNY, née le 9 décembre 1980 à Nice (06), de nationalité française, thérapeute domiciliée xxxxxxx.

Ancien médecin militaire formée aux maladies infectieuses et à la prise en charge de catastrophes sanitaires. Suite à une blessure de guerre j’ai été réformée le 14 juillet 2020, à cause de mes séquelles d’un syndrome de stress post traumatique suite à une mission de cinq mois en Afghanistan.

Après huit ans de psychothérapie, je me suis spécialisée dans la prise en charge des traumatismes psychiques. Désormais je n’exerce plus la médecine. Je préfère, dans ma thérapeutique, faire le lien que je crois essentiel entre l’histoire émotionnelle du patient et la survenue d’une maladie, car l’environnement socio-économique et le contexte émotionnel sont des facteurs importants de notre état de santé global.

Forte de mon expérience, je veux contribuer à mettre un terme aux abus du gouvernement dans le cadre de la crise sanitaire, épidémie ou pandémie dite du « coronavirus », puis du « covid-19 ».

La population de notre pays subit depuis le mois de janvier 2020 une insupportable persécution faite de terreur alimentée par des informations floues ou contradictoires et par des mesures en tous sens : « gestes barrières », masque déconseillés puis obligatoire, confinements à échelle variable, couvre-feu, obligation de rester chez soi sans soins en cas de symptômes, drame des EPHAD, fermeture administrative des magasins, des bars, des restaurants et des dancings, des cinémas et des théâtres, interdiction de se réunir, mises au chômage, travail et enseignement à distance etc.

Cela se paie d’une épouvantable casse économique, sociale, culturelle, spirituelle, éducative et scientifique. Toutes ces mesures sont sources de traumatismes psychiques qui auront toujours plus de conséquences (isolement, violence, burn-out, dépression, intoxications médicamenteuses, usages de stupéfiants, suicide). En particulier, les jeunes générations sont privées d’un accès au savoir qu’elles ne rattraperont jamais, et spécialement les tout petits sont en danger, parce qu’ils sont privés de phases essentielles à l’humanisation (depuis leur premier souffle jusqu’aux années d’apprentissage de la parole et de la socialisation).

L’argument du protocole sanitaire doit être sérieusement interrogé. Nombre de scientifiques se sont élevés, en vain, contre l’absurdité des mesures prises. Derrière l’irresponsabilité d’un appareil administratif aveugle, il ne faut écarter ni l’œuvre de corruption d’une industrie pharmaceutique orientée exclusivement par la soif de profit, ni la possibilité de la volonté délibérée d’un ennemi invisible qui se sert de la crise sanitaire comme d’un prétexte.

Il est nécessaire d’établir ce fait par une enquête indépendante, sérieuse et objective, notamment en clarifiant les conflits d’intérêts entre gouvernants, administratifs et lobby pharmaceutique.

Parmi les nombreuses infractions en cause, la principale et la plus claire à établir est celle qui figure à l’article 211-1 du code pénal :

Constitue un génocide le fait, en exécution d’un plan concerté tendant à la destruction totale ou partielle d’un groupe national, ethnique, racial ou religieux, ou d’un groupe déterminé à partir de tout autre critère arbitraire, de commettre ou de faire commettre, à l’encontre de membres de ce groupe, l’un des actes suivants :

– atteinte volontaire à la vie ;
– atteinte grave à l’intégrité physique ou psychique ;
– soumission à des conditions d’existence de nature à entraîner la destruction totale ou partielle du groupe ;
– mesures visant à entraver les naissances ;
– transfert forcé d’enfants.

Le génocide est puni de la réclusion criminelle à perpétuité.

C’est pourquoi

Vu que d’après l’article 68 de la Constitution et la Loi organique du 24 novembre 2014, dans le cas de manquement aux devoirs d’un Président de la République manifestement incompatible avec l’exercice d’un mandat, une Haute Cour peut prononcer la destitution du chef de l’Etat. L’initiative de cette procédure appartient à un dixième des parlementaires de l’une ou l’autre chambre qui déposent sur le bureau de leur assemblée une proposition motivée de résolution portant mise en accusation et tendant à la réunion de cette Haute Cour.

Vu l’article 68-2 de la Constitution du 4 octobre 1958 et les articles 13 et suivants de la loi n°93-1252 du 23 novembre 1993 sur la Cour de justice de la République, étant donné que pour la saisine de la Cour de Justice de la République, s’agissant de la responsabilité de ministres, le procureur général près la Cour de cassation peut agir d’office.

Vu l’article 40 du code de procédure pénal et la compétence des magistrats judiciaires, s’agissant de voie de fait et de crime commis par des fonctionnaires dans l’exercice de leurs fonctions.

J’ai l’honneur de porter plainte, en tant que victime individuelle directe, contre le chef de l’Etat, contre ses ministres et contre son administration, et par conséquent, la chaîne de commandement et la spécialisation des procédures commandant une action trine,

De demander

Au parlementaire, de prendre l’initiative de déposer une proposition de résolution portant mise en accusation du président de la République, Emmanuel MACRON,

A Monsieur le Procureur Général près la cour de cassation, de saisir d’office la Cour de justice de la République concernant les premiers ministres, les ministres de la santé et de l’intérieur en exercice depuis janvier 2020 jusqu’à aujourd’hui. Nommément Madame Agnès BUZYN et Messieurs Edouard PHILIPPE, Jean CASTEX, Gérald DARMANIN, Olivier VERAN ainsi que tous ceux dont l’enquête déterminera la responsabilité,

A Monsieur le Procureur de la République, d’ouvrir une enquête afin de déterminer les négligences et les intentions, et, en fonction des résultats de cette enquête, de requérir les mises en examen nécessaires.

Sous toutes réserves

Le 30 novembre 2020

Marion BONNY
 

Madame ou Monsieur le sénateur

Palais du Luxembourg

15, rue de Vaugirard

75291 PARIS Cedex 06
 

Madame ou Monsieur le député

Assemblée nationale

126 rue de l’Université

75355 Paris 07 SP

 

Monsieur le Procureur près la Cour de cassation

Cour de cassation

5 quai de l’Horloge – TSA 19201

75055 Paris Cedex 01

 

Monsieur le Procureur de la République

Parvis du Tribunal de Paris

75017 PARIS

 
 

Auteur(s): FranceSoir

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2021 3 27 /01 /janvier /2021 18:06
181 Américains sont morts des vaccins COVID-19 en seulement 2 semaines

Selon les données du Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS), au moins 181 Américains sont morts des vaccins COVID-19 en seulement 2 semaines. Il y a eu un décès d'un bébé à naître mourant juste après que la mère ait reçu l'injection de Pfizer COVID-19 pendant sa grossesse.

181 Américains sont morts des vaccins COVID-19 en 2 semaines

Le Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) est une  base de données financée par le gouvernement américain  qui suit les blessures et les décès causés par les vaccins.

Les données actuelles sur les vaccins COVID-19 qui ont été signalés volontairement sont disponibles pour une période de deux semaines de la fin décembre au 13 janvier 2021.

Selon la base de données , 181 Américains sont morts des vaccins COVID-19 en 2 semaines.

Selon les données du Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS), au moins 181 Américains sont morts des vaccins COVID-19 en seulement 2 semaines.

Il y a eu un décès signalé d'un bébé à naître mourant juste après que la mère ait reçu l'injection de Pfizer COVID-19 pendant sa grossesse.

J'étais enceinte de 28 semaines et 5 jours lorsque j'ai reçu la première dose du vaccin COVID19. Deux jours plus tard (25/12/2020 dans l'après-midi), j'ai remarqué une diminution du mouvement du bébé.

Il a été constaté que le bébé n'avait pas de rythme cardiaque tôt le matin le 26/12/2020 et j'ai mis au monde un fœtus femelle non viable de 2 lb 7 oz à 29 semaines de gestation.

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2021 3 27 /01 /janvier /2021 18:03
La Cour allemande déclare que les verrouillages COVID-19 sont inconstitutionnels

Un tribunal allemand, dans une décision historique, a déclaré que les verrouillages COVID-19 imposés par le gouvernement sont inconstitutionnels. Le verrouillage printanier de la Thuringe était une «décision politique catastrophiquement erronée avec des conséquences dramatiques pour presque tous les domaines de la vie des gens», a déclaré le tribunal, justifiant sa décision.

La Cour allemande déclare que les verrouillages COVID-19 sont inconstitutionnels

Un tribunal de district allemand a déclaré que le verrouillage strict imposé par le gouvernement de l'État central de Thuringe au printemps dernier est inconstitutionnel, car il a acquitté une personne accusée de l'avoir violé.

L'affaire concernait un homme violant les règles strictes de verrouillage allemand en célébrant un anniversaire avec ses amis.

 Le tribunal de district de la ville de Weimar n'a pas seulement acquitté le prévenu, mais a également déclaré que les autorités elles-mêmes avaient enfreint la loi fondamentale allemande.

Le verrouillage printanier de la Thuringe était une «décision politique catastrophiquement erronée avec des conséquences dramatiques pour presque tous les domaines de la vie des gens», a déclaré le tribunal, justifiant sa décision.

C'est ce règlement qu'un homme de la région a violé en organisant une fête à laquelle assistaient ses sept amis.

Cependant, le juge a déclaré que le gouvernement régional lui-même avait violé la «dignité humaine inviolablement garantie» garantie par l'article 1 de la loi fondamentale allemande en imposant en premier lieu de telles restrictions.

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2021 3 27 /01 /janvier /2021 18:02

Vue de l'étranger :

 

Pas de conversation, pas d'appels téléphoniques dans le métro - Nouvelle mesure COVID-19 en France

L'Académie nationale de médecine française a exhorté les gens à éviter les conversations et les appels téléphoniques dans le métro , les bus et les trains bondés, où la distanciation sociale est impossible.

Pas de conversation, pas d'appels téléphoniques dans le métro - Nouvelle mesure COVID-19 en France

L'Académie nationale française de médecine a déclaré dans un communiqué :

«Le port obligatoire du masque dans les transports publics, où la distance physique ne peut être respectée, doit être associé à une précaution très simple: éviter de parler et de téléphoner.

Le Conseil supérieur de la santé publique, qui conseille le gouvernement français, avait précédemment recommandé une augmentation de l'exigence minimale de distance sociale de un à deux mètres.

La nouvelle intervient alors que le ministre français de la Santé, Olivier Veran, a exhorté tout le monde à porter des masques FFP2 de type respirateur de qualité supérieure.

Selon les rapports, le gouvernement français envisage de rendre les FFP2 obligatoires, à l'instar de l'Allemagne et de l'Autriche, où les gens se sont récemment vu dire de porter des masques chirurgicaux et d'autres masques de qualité supérieure dans les supermarchés et dans les transports en commun.

La recommandation française intervient à un moment où un  tribunal allemand, dans une décision historique, a déclaré que les verrouillages COVID-19  imposés par le gouvernement étaient inconstitutionnels.

Partager cet article
Repost0

Pages