Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 18:20

BIG PHARMA : ou comment renflouer le  Grisbi des apprentis sorciers !

 

Hystérie vaccinale! L'UE a pré-commandé pour quasiment 2 MILLIARDS de doses de vaccins contre le COVID

 

 
L'UE a annoncé la signature d'un contrat avec le laboratoire américain Moderna pour l'achat de 160 millions de doses de vaccin contre le Covid-19. Il s'agit du sixième contrat de ce type signé par l'UE dans cette crise sanitaire.
 
 La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a annoncé le 24 novembre 2020 la signature d'un contrat avec la société américaine Moderna pour fournir jusqu'à 160 millions de doses de vaccin contre le Covid-19, le sixième conclu par l'UE avec un laboratoire pharmaceutique.
 
 «Je suis heureuse d'annoncer que nous approuverons demain un nouveau contrat pour sécuriser un autre vaccin contre le Covid-19 dans notre portefeuille», a déclaré Ursula von der Leyen, lors d'un point presse, évoquant aussi un septième contrat de vaccins à venir, sans plus de précision.
 
Avant cette annonce, la Commission européenne avait déjà signé cinq contrats pour précommander des vaccins : avec le suédo-britannique AstraZeneca et l'américain Johnson & Johnson (jusqu'à 400 millions de doses auprès de chacun), le duo franco-britannique Sanofi-GSK (jusqu'à 300 millions de doses), le duo américano-germanique Pfizer-BioNTech (jusqu'à 300 millions de doses) et enfin avec l'allemand CureVac (jusqu'à 405 millions de doses). 
 
«Nous sommes en train de constituer l'un des portefeuilles de vaccins contre le Covid-19 les plus complets au monde», a affirmé Ursula von der Leyen. «Il fournira aux Européens un accès aux vaccins les plus prometteurs en cours de développement.» Ces livraisons n'interviendront toutefois que quand ces vaccins auront prouvé qu'ils sont sûrs et efficaces, selon la présidente.
 
La distribution de tout vaccin sera notamment suspendue au feu vert du régulateur, l'Agence européenne des médicaments (EMA). L'UE a jusqu'ici évoqué «début 2021» pour la disponibilité des premières doses.
 
Source: RT
 
Fawkes: Vous vous demandez pourquoi l'UE compte acheter autant de doses?
 
"Le contrat envisagé « permettrait à tous les États membres de l'UE d'acheter le vaccin et également de faire des dons à des pays à revenu faible ou moyen ou de le retransférer vers des pays européens », est-il souligné."
 
Par ailleurs, chacun de ses vaccins fonctionne avec un rappel environ 1 mois après la première dose (28 jours pour la plupart, 21 jours pour Sanofi, 57 pour J&J).

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 18:17

Menaces contre Didier Raoult, conflits d’intérêts… le service d’infectiologie du CHU de Nantes dans la tourmente...

 

http://

Alors que l’un des coups de téléphone menaçant Didier Raoult aurait été émis depuis le CHU de Nantes, il apparaît que le professeur François Raffi, chef du service d’infectiologie nantais, aurait perçu plus de 500.000 euros de la part de l’industrie pharmaceutique, dont une partie d’un laboratoire en concurrence directe avec l’hydroxychloroquine dans le traitement contre le Covid-19.

 

Menaces de mort contre le professeur Raoult : enquête transférée à Nantes

 

Si le professeur Didier Raoult aime comparer les villes de Marseille et de Paris dans la gestion de la crise sanitaire du Covid-19, voici que Nantes vient s’inviter dans l’équation… pour une toute autre raison !

 

Après des menaces de mort proférées à l’encontre du directeur de l’Institut Hospitalo-Universitaire Méditerranée, le parquet de la Cité des ducs s’est vu transférer une enquête depuis Marseille car c’est à Nantes que « se trouve l’auteur présumé des faits » selon les déclarations faites au mois de mars dernier auprès de 20 Minutes de la procureure de la République de Marseille, Dominique Laurens.

 

Didier Raoult, dont le nom est désormais associé pour longtemps à celui de l’hydroxychloroquine dont il a prôné l’usage face au coronavirus, avait alors déposé plainte contre X pour « menaces de mort » et « actes d’intimidation envers un chargé de mission de service public ». Les menaces proférées lui intimidaient l’ordre de ne pas poursuivre son traitement à l’hydroxychloroquine.

 

Quant à la piste de la Loire-Atlantique sur laquelle se sont dirigés les enquêteurs, le Canard Enchaîné rapportait alors que « le téléphone portable à l’origine des appels malveillants fait partie de ceux mis à la disposition des médecins du CHU de Nantes ».

 

Un professeur nantais en tête des revenus versés par Big Pharma

 

Si les semaines se sont écoulées depuis le début des investigations, un article de France Soir du 24 juin apporte une nouvelle grille de lecture à cette affaire.

 

La publication en question rapporte qu’au début de l’année 2020, le collectif Data+Local a recoupé les données de la base Transparence Santé. Une base mise en place à la suite du scandale du Médiator. Dans un contexte où les potentiels conflits d’intérêts sont au cœur des débats sur la gestion de la pandémie de Covid-9 en France, les résultats de ces travaux font apparaître que les 30 000 praticiens répartis dans 32 CHU (Centres hospitaliers universitaires) du territoire se sont partagés plus de 92 millions d’euros versés par l’industrie pharmaceutique.

 

Une somme à laquelle il faut aussi ajouté 78 millions d’euros versés par les laboratoires aux CHU au nom de certaines conventions.

 

Mais, plus intéressant encore, le Top 13 du classement des revenus récents versés par l’industrie pharmaceutique accorde la première place au professeur François Raffi. L’homme, chef du service d’infectiologie du CHU de Nantes, aurait perçu 541 729 euros, dont 52 812 € de la part de Gilead. Ce laboratoire pharmaceutique américain est notamment connu pour avoir mis au point une molécule de remdesivir, concurrent direct de l’hydroxychloroquine dans le traitement contre le coronavirus.

Professeur François Raffi. Source : Edimark

Or, il s’avère que, toujours selon France Soir, c’est depuis le téléphone portable du service d’infectiologie du CHU de Nantes qu’a été émis le coup de téléphone anonyme menaçant Didier Raoult. La mise en perspective de ces deux informations interroge. Le hasard peut-il être la seule réponse à cet étrange parallèle ?

 

AK

 

Source

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 18:15

Vaccin ARN: l'appel solennel du Pr Perronne

 
 

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 18:14

Êtes-vous “positif” au COVID-19 ? N’oubliez pas de poser cette question

Les confinements sont basés sur des “cas” en augmentation qui sont basés sur des résultats positifs aux tests PCR.

Toutefois, qu’est-ce qu’un résultat positif au test PCR ? Qu’est-ce que cela signifie ? Comme l’a récemment résumé le Dr Tommy Megremis :

 

Si vous le savez, le test PCR est utilisé pour amplifier de petites quantités de matériel génétique afin de reconnaître des modèles d’ADN par “cyclage”. (De même, pour le virus à ARN, l’ARN est converti en ADN afin d’être détecté, c’est ainsi que le test fonctionne). C’est ainsi que nous avons pu reconnaître les génomes de momies égyptiennes et de mammouths laineux. Cela fonctionne parce que si vous amplifiez et faites des cycles assez longtemps pour “cultiver” des fragments d’ADN légitimes, vous obtenez quelque chose avec une bonne dose de spécificité. Ce qui devient de plus en plus évident, c’est que le test PCR n’a pas été conçu comme un outil de diagnostic de l’infection, et ne peut vraiment pas fonctionner comme tel sans avoir une énorme quantité de faux positifs, point.

En ce qui concerne le COVID, la présence de particules virales captées par la technique PCR n’est pas et n’a pas été quantitativement liée à une infection “symptomatique” active. Il ne peut tout simplement pas en être ainsi, car le seuil d’infection résultant de la charge virale est différent pour chaque patient. Il s’avère que si l’on “fait le cycle” environ 25 fois, le taux de faux positifs au COVID commence à être très élevé.

D’autres et moi-même avons expliqué dans des blogs comment les gens peuvent être exposés à un virus, monter une simple réponse immunitaire innée et ne jamais savoir qu’il en est autrement. Lorsque vous testez ces personnes dont la charge virale est très faible, qui ne sont pas malades, vous pouvez trouver le code ARN viral qui est utilisé pour “diagnostiquer” si vous faites un cycle suffisamment de fois. La dernière fois que j’ai lu, Labcorp a effectué au moins 40 cycles pour détecter des fragments de génome viral. Le test PCR n’a jamais été destiné à diagnostiquer une infection, mais à tester qualitativement la présence de parties du génome d’un virus. Je sais qu’il y a eu une certaine confusion sur le net quant à ce que l’inventeur Kary Mullis avait dit à ce sujet. Mais nous nous promenons quotidiennement avec des personnes qui ont un nombre quelconque de parties de génomes de virus ou de bactéries tueuses que l’on pourrait détecter avec un test PCR si l’on disposait du test spécifique pour cela. Pourrions-nous prétendre que cette personne est un patient infecté ? Non !

Compte tenu de tout cela, Chris Martenson de PeakProsperity explique ci-dessous, de manière très détaillée, la réponse à la question la plus importante que vous devriez poser si vous ou un de vos proches obtenez un résultat positif au test PCR.

“Quelle est la valeur du seuil de cycle (CT) pour ce test ?”

Cela peut sembler bizarre, mais c’est en fait très important à comprendre. Une faible valeur CT signifie que quelqu’un est porteur du virus. Une valeur élevée, au contraire, signifie une charge virale moindre.

Au-delà d’un certain niveau, la charge est insuffisante pour infecter quelqu’un d’autre ou pour avoir une quelconque pertinence clinique ou épidémiologique.

Quel est le problème ? Les gouvernements de tout le pays et du monde entier fondent leurs décisions sur des valeurs de CT très élevées. Trop élevées.

* * *

Liens :

OMS PCR 47 (!) Cycles

https://www.who.int/diagnostics_laboratory/eul_0489_185_00_path_covid19_ce_ivd_ifu_issue_2.0.pdf?ua=1

Les CT supérieurs à 35 sont non infectieux

 

https://www.infectiousdiseaseadvisor.com/home/topics/covid19/ct-value-may-inform-when-patients-with-covid-19-can-be-safely-discharged/

Les seuils du cycle sont trop élevés

https://www.nytimes.com/2020/08/29/health/coronavirus-testing.html

Demande de rétractation de Corman Drosten

https://cormandrostenreview.com/report/

Vidéo sur les mauvais tests 1er septembre

https://youtu.be/ZFNdsRHKUM4

Normes positives du PCR britannique

https://www.england.nhs.uk/coronavirus/wp-content/uploads/sites/52/2020/03/guidance-and-sop-covid-19-virus-testing-in-nhs-laboratories-v1.pdf

CT au Kansas : seuil de 42

 

https://www.coronavirus.kdheks.gov/DocumentCenter/View/1505/SARS-CoV-2-COVID-19-PCR-Ct-Cutoff-Values-PDF-10-5-20-10-5-20

Aube Digitale

 

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2020 1 14 /12 /décembre /2020 17:21

Cet article est reposté depuis Wikistrike.

Partager cet article

Repost2
14 décembre 2020 1 14 /12 /décembre /2020 17:16

Cet article est reposté depuis Wikistrike.

Partager cet article

Repost3
14 décembre 2020 1 14 /12 /décembre /2020 17:16

Cet article est reposté depuis Wikistrike.

Partager cet article

Repost3
14 décembre 2020 1 14 /12 /décembre /2020 17:14

Cet article est reposté depuis Wikistrike.

Partager cet article

Repost4
9 décembre 2020 3 09 /12 /décembre /2020 13:01

Oui ne le dites pas trop fort surtout si vous travaillez dans le milieu hospitalier, car gare aux remontées de bretelles. On connait tous cela, ou l'on a tous connus cela ; ne pas déplaire à la hiérarchie, parfois juste mais parfois autoritaire et bornée. Ce que nous voyons sur les chaînes des médias mainstream n'est simplement que l'allégeance répétée aux autorités, et comme les spécialistes médicaux ou pseudo médicaux sont les conseillés du Prince ou disons ont son oreille attentive. Cette épidémie sert d'autres projet beaucoup plus occultes, par exemple de mettre la France dans la voie de la mondialisation économique et libérer l'économie française de ses contraintes sociales, alors quoi de mieux qu'une épidémie pour réduire quelques libertés, travailler au corps le peuple psychologiquement, bref le laminer moralement et faire passer en douce quelques lois scélérates anéantissant les acquis sociaux.

Et pourtant, tout ces spécialistes croient en leur utilité bien sûr avec le coup de pouce des laboratoires qui n'ont guère la réputation de faire dans la philanthropie.

Ainsi ce que vous vivez vous le voyez sur les écrans mais avec des enjeux démultipliés, comme on dirait en finance avec l'effet de levier médiatique mainstream qui va avec.

Alors ne voyez qu'une vaste farce qui se déroule devant vous ni plus ni moins, avec les petites intrigues et de petits intérêts. Ceux que l'on voit toujours au devant de la scène on souvent moins de mérite que  de ceux les plus discrets auxquels on devrait accorder du crédit !

 

Enfin la vaste farce n'en serait pas moins drôle s'il n'était question de votre santé propre ou de vos proches ceux que vous aimez et là on aborde un autre sujet puisqu'il y va de votre intégrité physique, qu'a priori sans sûreté réelle on s'apprête a brader pour les menus intérêts d'actionnaires de laboratoires et voire des potentiels émoluments qu'auraient touchés les intermédiaires lors de la conclusion des contrats. Si après ça vous n'avez pas compris ç'est que vous êtes totalement con ! Enfin bonne piquouze pour ceux qui se sentent une âme de kamikaze.

Partager cet article

Repost0
4 décembre 2020 5 04 /12 /décembre /2020 18:55

Partager cet article

Repost0

Pages