Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

1 août 2020 6 01 /08 /août /2020 13:17

Je ne posterai pour l'instant pas de grandes informations économiques et financières, pour moi tout est bouclé. Ce qui semble un sursaut n'est qu'un vague soubresaut, dont la fin est assez proche.

 

Que ce soit en Europe ou aux USA, Chine etc... tout le système capitaliste est en recul très net, toutes les tendances virent au rouge violet.

Cette histoire de covid et de vaccin est aussi encore un moyen de se faire de l'argent facilement, toutes les valeurs à part les grosses valeurs comme les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon etc...) s'effondrent littéralement, hors évidement celles concernant le secteur pharmaceutique. Un des derniers secteur prometteur quand aux perspectives de bénéfices.

 

Nous savons que nous sommes à un tournant décisif, mais nous n'en connaissons pas vraisemblablement le dessein final, mais nous avons la trame.

Le capitalisme dans sa forme actuelle est terminé, s'ouvre un nouvel ordre réservé à une élite contrôlant les moyens de communications  qui sont accessoirement des moyens de contrôles. De plus les populations passerons de produit non modifié à OGM comme les plantes, il semble que les liens entre les ondes et le injections a ADN soient liés.

 

Le chaos qui va en résulter va bouleverser bien des plans, dont ceux en cours du gouvernement obscur.

 

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2020 5 10 /07 /juillet /2020 10:09

Dans cet article des Echos Jacques Attali évoque la crise à venir sous différents angle ainsi que les conséquences de celle déjà en place. Une interview qui mérite le détour. Nous sommes a l'orée de grands bouleversements qui risquent d'ébranler voire de faire s'effondrer le système actuellement en cours !

Partager cet article

Repost0
10 juillet 2020 5 10 /07 /juillet /2020 10:04

Piero San Giorgio: « Aujourd’hui, je vais vous parler du Krach Boursier qui arrive ! Il est inévitable et imminent !!"

La précaution est de liquider les actifs boursiers, les grands investisseurs sont en train de se débarrasser de ceux ci, prévoyants donc une crise imminente. Pour ce qui concerne les banques, prenez les dispositions nécessaires en cas de Krach bancaire également, certaines banques sont en état de quasi faillite. Merci !

Partager cet article

Repost0
4 mai 2020 1 04 /05 /mai /2020 15:09
La vente du mobilier national, bien national est il sur le point d'être vendu par portion

Le mobilier National est un bien national inaliénable, et pourtant, pour ses bonnes oeuvres  Mme Macron ne se gêne pas, à quand le surnom de Madame Déficit :

 

"OU IL Y A DE LA GENE IL N'Y A PAS DE PLAISIR"

« Lutte contre le Coronavirus : la France va vendre du mobilier national contre le Covid 19. Une vente aux enchères de meubles issus des collections publiques aura lieu en septembre au profit de la fondation hôpitaux de France présidée par Brigitte Macron. »

 

Pardon ?

Décodage :

  • « La France » ? Qui donc ? Quelle autorité publique a pris cette décision ?
  • Le mobilier national appartient à l’État, et par conséquent à la Nation. Il est inaliénable. Si l’on souhaite le vendre il faut auparavant le déclasser. Qui va le faire et pour quelle raison ?
  • Le produit de la vente sont des fonds publics et l’on se demande bien pourquoi les sommes obtenues en seraient attribuées à un organisme privé ce qu’est la fondation « hôpitaux de France ». Pourquoi et à quel titre ? Sur quelles bases juridiques ?
  • Comment est-il possible que Madame Macron qui bien qu’elle n’ait aucune fonction officielle publique soit manifestement intervenue par l’intermédiaire de son mari pour prendre la décision de vendre à l’encan des biens d’État. Et puisse recueillir ensuite le produit de cette vente en tant que personne privée présidente d’un organisme de droit privé ?

Au-delà de l’aspect moral profondément déplaisant de cette opération de communication, celle-ci sent le droit pénal à 100 km.

Explication :

• Tout d’abord, pour se mettre en avant et jouer les humanitaires soucieuses des intérêts de la Nation et après que son époux ait détruit le système hospitalier français, Madame Macron joue les bons samaritains. Mais elle se garde bien de solliciter ses amis milliardaires oligarques, vous savez, ceux qui nous avaient annoncé le versement de sommes ronflantes au moment de l’incendie de Notre-Dame, sommes que pour certaines on attend toujours. Non non elle tape dans la caisse publique, c’est plus facile. A priori Bernadette Chirac ne s’est jamais autorisée cette facilité au profit de la fondation quand elle la présidait.

• Ensuite cette opération est menée exclusivement dans l’intérêt personnel de Madame Macron. Sur le plan juridique, cela ne semble pas permettre de justifier le déclassement de biens publics inaliénables pour les vendre à l’encan. Ce montage semble bien justiciable de l’application de l’article 432–15 du code pénal qui sanctionne le détournement de biens publics. De plus celui-ci serait double, d’abord les meubles dont on va quand même rappeler que Monsieur et Madame Macron n’en sont pas les propriétaires et qu’ils appartiennent à tous les Français. Ensuite les fonds recueillis sont évidemment des fonds publics, et les voilà attribués à Madame Macron personne privée pour faire reluire sa communication.

• Enfin les époux Macron ont pris cette initiative en tant que personnes publiques. Ils auraient dû le faire en théorie exclusivement pour des motifs d’intérêt général. Or le produit de la vente sera versé à Madame Macron personne privée en tant que présidente de l’organisme privé Fondation des hôpitaux de France. Ce mélange des genres public-privé, cette double casquette que l’on porte en étant des deux côtés de la barrière est sanctionnée par le code pénal et l’article 434–12 du code pénal qui sanctionne la « prise illégale d’intérêts ». Le caractère « intérêt général » de la décision de la vente à l’encan du mobilier national doit être chimiquement pur. Or en la circonstance le fait d’en attribuer le produit à la structure privée présidée par Madame Macron fait peser un lourd soupçon sur la motivation en la polluant avec un caractère privé. Monsieur et Madame Macron en tant que personnes publiques ont la surveillance et l’administration de la décision de cette vente. En tant que personne privée, Madame Macron destinataire des sommes à un intérêt personnel privé, Monsieur Macron en tant qu’époux de celle-ci, un intérêt personnel indirect également privé. Dura lex sed lex. La jurisprudence désormais séculaire concernant cette infraction est de ce point de vue intraitable.

Peut-être serait-il nécessaire d’arrêter de faire n’importe quoi. Et la moindre des choses serait de donner toutes les informations plutôt que de confier la communication aux journaux officiels de la flagornerie, Paris-Match et Gala.

source : https://www.vududroit.com

 

 

Partager cet article

Repost0
4 mai 2020 1 04 /05 /mai /2020 12:59
Une loi d'aide économique et financière déposée le 24 janvier 2019 prévoyait une grande dépression aux USA

Dans sa forme originale a été présentée au Congrès des États-Unis en tant que H.R.748 (Middle Class Health Benefits Tax Repeal Act of 2019) par le Représentant des États-Unis pour le 2e district du Connecticut, Joe Courtney, le 24 janvier 2019, bien que le projet de loi ait été modifié avant d’être adopté.

Pour finalement aboutir à La Coronavirus Aid, Relief, and Economic Security Act (H.R.748), également connue sous le nom de CARES Act (Loi américaine sur l’aide, les secours et la sécurité économique concernant les coronavirus), est une loi destinée à lutter contre les retombées économiques de la pandémie de coronavirus de 2020 (!) aux États-Unis

Donc l'on savait déjà qu'une récession de grande ampleur pointait son vilain museau depuis plus d'un an.

Sans précédent par sa taille et sa portée, la législation était le plus important plan de relance économique de l’histoire des États-Unis, représentant 10% du produit intérieur brut total des États-Unis. La facture était beaucoup plus importante que la loi de relance de 831 milliards de dollars adoptée en 2009 dans le cadre de la réponse à la Grande Récession.

Le Congressional Budget Office a estimé que cela ajouterait 1,8 billion de dollars aux déficits sur la période 2020-2030, avec presque tout l’impact en 2020 et 2021.

Le projet de loi est désigné par les législateurs comme la « phase 3 » de la réponse du Congrès contre les coronavirus. La première phase « était un projet de loi de 8,3 milliards de dollars encourageant la recherche et le développement de vaccins contre les coronavirus » (la loi de 2020 sur les crédits supplémentaires pour la préparation et la réponse aux coronavirus), qui a été promulguée le 6 mars 2020. La deuxième phase était « un ensemble d’environ 104 milliards de dollars largement axé sur les congés de maladie payés et les allocations de chômage pour les travailleurs et les familles » (la loi sur la réponse aux coronavirus d’abord aux familles), qui avait été promulguée le 18 mars 2020.

 

Un timing extraordinaire évidemment, qui permet aux uns et aux autres d'ajuster leurs tirs et d'agir de concert semble t il pour agencer une politique d'action internationale, ou du moins nationale par endroit, puisque l'on ne peut pas dire que la France ait eu une quelconque vision, à moins que ce défaut de vision ne soit intentionnel, ce qui aurait eut pour effet de plonger un peu le pays dans le marasme économique et laisser en proie à quelques lobby ou pays en manque d'expansionnisme économique, ce qui semblerait finalement confirmer comme l'affirme si bien Bill Gates qu'une guerre économique a bien lieu.

 

Réduction de l’activité économique

Voici l’information que l’on peut lire dans l’encyclopédie Wikipédia : En réponse à la pandémie de coronavirus, il y a eu une réduction spectaculaire de l’activité économique, à la fois dans le monde et aux États-Unis, en raison de l’adoption de mesures de distanciation sociale destinées à freiner la propagation du virus. Ces mesures comprenaient le travail à domicile, l’annulation généralisée d’événements, l’annulation de cours (ou le déplacement en personne vers des cours en ligne), la réduction des déplacements et la fermeture d’entreprises.

En mars 2020, il était prévu que sans l’intervention du gouvernement, la plupart des compagnies aériennes du monde feraient faillite. Lundi 16 mars, le groupe commercial représentant l’industrie du transport aérien américain a demandé un renflouement fédéral de 50 milliards de dollars. Le 18 mars, la National Restaurant Association a écrit au président des États-Unis et aux membres du Congrès pour dire qu’ils « estimaient que les ventes de l’industrie diminueraient de 225 milliards de dollars au cours des trois prochains mois, ce qui entraînerait la perte de cinq à sept millions d’emplois ». La National Restaurant Association a demandé une aide aux restaurants d’un montant de 145 milliards de dollars.

Dans un effort pour obtenir le soutien républicain d’un vaste plan de relance qui, à l’époque, était estimé à environ 1 billion de dollars, le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, a déclaré aux sénateurs républicains que le taux de chômage aux États-Unis pourrait atteindre 20% si aucune mesure gouvernementale n’était prise. Près de 3,3 millions d’Américains ont déposé une demande de chômage au cours de la semaine se terminant le 21 mars, « près de cinq fois plus que le précédent record de 695 000 établi en 1982 ».

Le 20 mars, Goldman Sachs a prédit que le produit intérieur brut américain « diminuerait de 24% au deuxième trimestre 2020 en raison de la pandémie de coronavirus ». La Deutsche Bank a prédit que l’économie américaine diminuerait de 12,9% au deuxième trimestre 2020.

 

Propositions initiales

À la mi-mars 2020, les politiciens démocrates Andrew Yang, Alexandria Ocasio-Cortez et Tulsi Gabbard ont plaidé pour un revenu de base universel en réponse à la pandémie de coronavirus de 2020 aux États-Unis; Gabbard a suggéré que ce soit une mesure temporaire jusqu’à la fin de la crise. Le 13 mars, les représentants démocrates Ro Khanna et Tim Ryan ont présenté une législation pour verser des paiements aux citoyens à faible revenu pendant la crise via un crédit d’impôt sur le revenu. Le 16 mars, les sénateurs républicains Mitt Romney et Tom Cotton ont déclaré leur soutien à un revenu de base de 1 000 $, le premier estimant qu’il devrait s’agir d’un paiement unique pour aider à couvrir les coûts à court terme. Le 17 mars, l’administration Trump a indiqué qu’un paiement serait versé à des non-millionnaires dans le cadre d’un plan de relance.

Sous la direction de la Maison Blanche, le chef de la majorité au Sénat, Mitch McConnell, a proposé un troisième plan de relance s’élevant à plus de 1 billion de dollars. Il a été suggéré que 200 à 500 milliards de dollars financeraient les chèques de remboursement d’impôt pour les Américains qui ont réalisé entre 2500 et 75000 dollars en 2018. pour aider à couvrir les coûts à court terme via un ou deux paiements de 600 à 1 200 $ par adulte et 500 $ par enfant. Les démocrates ont préparé un paquet de 750 milliards de dollars comme contre-offre, qui se concentrait sur l’élargissement des allocations de chômage au lieu des remises fiscales. Un plan de compromis a été fait pour mettre de côté 250 milliards de dollars pour les réductions d’impôts et le même montant pour le chômage.

Partager cet article

Repost0
15 avril 2020 3 15 /04 /avril /2020 10:29

Pascal Borel, nous explique l'origine du coronavirus, ce qui est démontré dans mon dossier coronavirus.

Mais là ou je veux en venir est ce qui se passe en réalité sur la suite au niveau financier et économique.

Blackrock augmente sa sphère d'influence, notamment dans le pétrole, voir article joint.

Donc Blackrock joue en bourse ce gestionnaire de fonds profite de la crise pour accumuler les profits.

L'Etat US achète a tour de bras les actions des entreprises touchées par la crise boursière. C'est une nationalisation de masse. Une soviétisation du capitalisme ; étonnant non.

Pascal Borel nous explique pourquoi les rapports entre la Chine et les USA se sont dégradés considérablement. Et l'on peut donc s'interroger sur la venue tout a fait opportune de ce coronavirus au moment ou les tensions étaient à leur comble, aussi bien extérieure, mais intérieure pour la Chine.

Donc une réflexion très intéressante, que je rejoins totalement "Nous sommes administrés par des gérants et aujourd'hui dans la crise actuelle que nous traversons nous avons besoins de leader, et la différence entre un gérant et un leader, ç'est qu'un leader, il est capable de prendre des décisions à partir d'informations incomplètes, ç'est à dire qu'il est capable d'apprécier un certain nombre de faits, de les converger dans son cerveau pour en faire quelque chose d'intelligible et capable de prendre des décisions."

Pascal Borel nous alerte donc sur la tournure des évènements qui peuvent assurément aller en faveur d'une dictature. La solution est aussi la communication alerter, alerter et alerter encore afin de prendre conscience des pertes de libertés.

 

Je vous poste également une vidéo de Philippe Juvin Chef du Service des Urgences à l'hôpital Pompidou le 31 mars 2020 sur BFMTV. Interviewé par Apolline de Malesherbe.

Il souligne la difficulté des services sans matériel, il leur rend hommage, il montre les difficultés à travailler, car il manque de produits comme le curare. Tout cela est bien un échec de stratégie politique qui ne devra et ne pourra plus être accepté.

 

Partager cet article

Repost0
9 avril 2020 4 09 /04 /avril /2020 16:13

Encore une fois Pierre Jovanovic se déchaîne sur le net et il y a de quoi !

A grands renforts de publicités médiatiques on nous annonce des plans de soutiens pour les TPE et PME, artisans, commerçants avec des aides par la BPI, mais qu'en est il exactement. Sur le terrain les banques bloquent et P. Jovanovic nous explique pourquoi !

Ensuite il s'en prend aux médias, qui sans l'ombre d'un doute optimisent au mieux le discours officiel et il souligne cette citation de Bourdieu qu'il faut retenir :

"Les riches achètent les médias pour donner leurs informations aux pauvres"

Il est fort probable que si Macron disait que la terre est plate (par des voies omnibus d'intérêts obscurs), l'on aurait dans les médias le lendemain, toutes les expertises nécessaires pour appuyer cette théorie, hors les députés de La rame qui entonneraient  en choeur la bonne nouvelle !

et nous en sommes bien là !

Ensuite un petit tour du côté Europe ou la réunion de l'Eurogroup à faillit se terminer en pugilat, chacun est donc reparti fulminant contre son voisin, au moment ou l'union devrait être sacrée, chacun tire la couverture à soi.

Mais cela ne sort pas des médias évidemment ! alors restez informés par les médias alternatifs tel que celui ci Putsch Média Merci !

 

Partager cet article

Repost0
8 avril 2020 3 08 /04 /avril /2020 17:14

Eh oui, la France serait dans les derniers pays à déconfiner en Europe, vu  la gestion calamiteuse de cette crise sanitaire et pourtant à les en croire on avait les meilleurs, (mais on ne savait pas encore en quoi, maintenant nous le savons !)

 

Il n'y a toujours pas de masque, pas de test et pas assez de lits en réanimation, donc malgré les promesses :

"Anne, ma chère Anne ! ne vois tu rien venir ?" "«Je ne vois rien que le soleil qui poudroie et l'herbe qui verdoie!» Autrement dit tout va miraculeusement se décanter à la saint Glin Glin qui devrait se situer courant Juin voire fin Juin.Ah ! bienheureux qui pourra porter un masque pour Carnaval !

 

Youpi ! dirons certains alors que d'autres irons pleurer dans leur mouchoir, faute de mieux ; çe sera bien après, que ruminations après ruminations, et pertes sur pertes que la colère pourra enfin s'exprimer, Autant dire que certains ne seront pas pressé d'y arriver, si vous voyez ce que je veux dire !

 

On aura comme à l'habitude fait des économies de bouts de chandelles pour arriver à une note que les Français auront bien du mal a payer. En 4 semaines 6 points de PIB et bien rajoutez en encore 12 ma bonne dame pour faire bonne mesure ! Après ça il nous faudra faire la manche, et l'on nous répondra "qu'avez vous à nous vendre...." et ceux qui nous ont mis dans le pétrin braderons, qui les hôpitaux, qui les aéroports, qui les voies ferrées, qui les Postes, qui l'Education et même qui l'Intérieur après tout on a déjà eu l'exemple de la Grèce.

 

A moins et ce qui est fort possible qu'une deuxième vague scélérate cette fois ci ne nous atteigne  et là nous saurions en profiter. Mais après cette vague ci on pourra marquer en épitaphe place de l'étoile  à côté du soldat inconnu !" Ci git un grand pays balayé par un virus !"

 

 

Partager cet article

Repost0
29 mars 2020 7 29 /03 /mars /2020 14:17

Paul Jorion "Il faut cette fois ci éviter comme en 2008 de privatiser les bénéfices et de mutualiser les pertes"

Une fois de plus nous allons encore devoir retourner aux paiements des erreurs de spéculations boursières des années 2008. Il s'agit donc de refuser de retourner à cet ancien modèle que l'on va encore nous proposer pour la nième fois.

 

La crise du coronavirus nous aura permis de nous apercevoir que les économies budgétaires ne nous permettent pas d'affronter aisément une situation catastrophique quelle quelle soit. Nous nous apercevrons encore plus de la situation réelle après que cette crise virale soit passée, au delà des mots, des paroles, des discours.

 

Gael Giraud : propose de fermer les marchés financiers pour éviter l'effondrement. L'injections de liquidité par le moyen du Quantitative easing dans l'économie en 2008 n'a fait qu'alimenter les marchés financiers pour accroitre la spéculation. Réflexions sur les pandémies en général.

 

Autrement dit par parabole si l'on irrigue au départ avec 750 milliards de litres d'eau pour arriver à la fin a une goutte d'eau ça ne vaut pas la peine, ou  : imprimer 750 milliards d'euros pour au bout pas être foutu d'avoir une salade ! et de rajouter ça nourrit pas une population

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
29 mars 2020 7 29 /03 /mars /2020 13:45

Les actions ont chûtées de près de 35 %, pas d'obligations d'états car elles explosent, la bulle de l'immobilier.

La garanties des dépôts est de 100 000 euros en théorie. Les états sur recommandation de la BCE pourront ponctionner sur les comptes bancaires.

 

Bon ! Nous voyons que la théorie gouvernementale de protection et de réaction à super bien fonctionné alors soyons rassurés !

Partager cet article

Repost0

Pages