Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

24 octobre 2019 4 24 /10 /octobre /2019 17:23

Pierre Jovanovic nous alerte sur des licenciements en masse en Allemagne, notamment dans le secteur de l'automobile, mais aussi l'industrie, en France déjà ce sont les fabricants de pneumatiques qui licencient, en effet un effondrement des commandes est a l'origine de cela.

Les banques européennes licencient également, et de ce fait car regroupant pour certains dans leur groupes des filiales de l'information, ce sont les médias qui à leur tour "épurent".

Pierre Jovanovic s'interroge sur le métier de journaliste sur un ton caustique, mais loin d'être faux.

Nous voilà donc aux portes, sin nous ne les avons déjà franchies,  de la récession, oui une récession aux dimensions internationales. En Chine ç'est aussi l'effondrement des commandes automobiles depuis 30 ans.

Alors il va falloir s'attendre a des mesures de rétorsion ou encore une fois il va s'agir d'éponger les erreurs de gestions de nos avoirs par des gens peu scrupuleux sur les méthodes, sous tout les angles.

 

Partager cet article

Repost0
4 octobre 2019 5 04 /10 /octobre /2019 17:15

Olivier Delamarche nous explique le fonctionnement actuel des banques de manière simple.

 

Au préalable explication sur le fonctionnement bancaire ! Notamment le marché interbancaire, prêt interbancaire à court terme.

 

Les comptes de dépôts sont du superflu pour les banques, le rapport se fait uniquement sur les opérations de marchés, boursiers évidemment. Les banques ont moins intérêts à prêter car cela est d'un rapport moins efficace que le trading, en plus les intérêts sont bas. Bilan sur les obligations, mais aussi sur les entreprises zombies, (survivent grace aux injections et qui contaminent l'économie puisqu'elles sont insolvables, sans compter les bilans trafiqués par des cabinets d'expertises comptables internationaux, qui se font fait épinglés notamment en Angleterre, mais pas en France curieusement) mais ces entreprises zombies émettent aussi des obligations zombies ç'est à dire pourries, ce qui explique une contagion du marché, une gangrène !

 

 

Philippe Béchade quand  à lui nous explique que si les taux bas reviennent, alors qui prêtera, en effet s'il n'y a aucun rapport au prêt et si l'on commence a demander de l'argent sur les dépots bancaires alors qui prêtera puisque les fonds immobilisés seront sujets à intérêts. De ce fait et cela est logique qui prêtera aux états. Juste une réflexion logique.

 

------------------------

 

collatéral govies (sont les garanties collatérales par emprunts d'état)

L'injection de monnaies QE quantitative easing sert aux banques centrales pour racheter les emprunts d'états. Mais la Banque Centrale Européenne rachète les obligations douteuses parfois, la tendance aux obligations de qualité sont de plus en plus rares, donc les obligations douteuses nettement plus nombreuses.

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2019 4 26 /09 /septembre /2019 17:00

Générali veut mettre fin à la garantie du capital, bientôt l'argent sur votre compte bancaire sera sujet à des prélèvements d'intérêts  - faut bien que tout le monde vive"

 

Partager cet article

Repost0
26 septembre 2019 4 26 /09 /septembre /2019 15:41

Alexandre Baradez: “La Fed de New-York indique qu’elle augmente le plafond des opérations repo overnight à 100 milliards $ (vs 75 mds$)”

"Mais à part ça tout va très bien madame la Marquise,

mais il faut que l'on vous dise on déplore un tout petit rien !

un incident, une bétise, la mort de votre jument grise,

Mais à part ça madame la Marquise, tout va très, tout va très bien !"

On connait la rengaine, un peu comme Tchernobyl !

100 milliards par jour jusqu'au 10 octobre, bon ça peut fonctionner, un certain temps, mais plus éternellement ; soyons réalistes

La dette des états en moyenne dépasse 70 % du jamais vu depuis 150 ans., ce qui nous ramène à la grande dépression (1873-1896)

Soit la FED injecte près d'un milliard pour soutenir le marché interbancaire, en Europe idem ; ça rassure les marchés, ceux ci continuent en partie de monter.

Qui soutient votre marché quotidien, les factures augmentent ainsi que certains prix, le pouvoir d'achat diminue et qui se souci de ce que vous ne puissiez pas finir les fins de mois, qui se souci des suicides par branches professionnelles (agricultures, forces de l'ordre), à cause de la pression morale. Vous pèseriez plusieurs milliards de dollar hypothétiquement, car l'on sait bien que tout est du vent, là on imprime de la monnaie (façon de parler).

Et l'on en vient comme un article plus haut à ne plus garantir le capital de vos placements (avec a l'appui les cris d'orfraie des commentateurs "comment voulez vous que les banques y arrivent puisque les taux sont bas !" Il est vrai que les prêts ne rapportent plus, mais les traficotages financiers dans les paradis fiscaux si avec les institutionnels (banques, multinationales etc.... ) voir les autres articles en dessous sur les opérations à Jersey (paradis fiscal Anglais, un peu notre Monaco à nous) et l'on sort les pleureuses qui larmoient à l'envie et sur commande, et l'on évoque aussi des intérêts sur vos dépôts bancaires, ç'est à dire que la banque prélèverait des intérêts sur votre compte courant même s'il est en positif (hors frais de gestion de compte), autrement dit que vous ayez de l'argent ou pas sur votre compte vous paierez quand même. En fait rien n'a vraiment été fait depuis 2008, tout a continué au niveau des pratiques plus ou moins douteuses, conclusion nous voilà à l'orée d'un possible krach ou d'une sérieuse correction pour un court terme.

D'une manière ou d'une autre il faut revoir le système de fond en comble, ç'est impossible a tenir !

 

Quelques explications supplémentaires avec la vidéo de SUSHI, qui résume assez bien la situation !

 

 

 

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2019 1 23 /09 /septembre /2019 15:06

Vénézuela et Argentine, quelles sont les conséquences d'un effondrement financier, dans une région et non pas mondialisé et je rajoute le Vénézuela a du pétrole !

Partager cet article

Repost0
23 septembre 2019 1 23 /09 /septembre /2019 14:30

La FED injecte 270 milliards de dollars sur 4 jours, comme en 2009 est ce du a un manque de liquidité, qui réduit les prêts interbancaires (prêts entre banque), du a une défiance sur ce secteur (et on en serait à moins), ou une insolvabilité de leur client, ce qui se résumerait à un nouveau crédit crunch.

Mais serait ce aussi une théorie plus complexe exposée par Charles Sannat d'après le roman "La théorie des dominos"

Quoiqu'il en soit, personne n'est véritablement au courant dans le grand public, par "d'affolation dira t on dans les grands corps constipés européens ou étasuniens " autrement dit vous serez au courant quand on vous aura piqué votre pognon, ni plus ni moins.

Quand même la Goldman Sachs (encore une banque qui frise la sainteté) à l'extrême bonté de nous prévenir d'un chaos boursier en Octobre. "Merci not' bon maître !  de l'aumône que votre grandeur à la bonté de nous dispenser"

En tout cas ! gardez bien un oeil sur votre grisbi, votre flouze, vos pépéttes, votre pognon, et apprêtez vous à le sauver ! Sinon serrez les fesses !! Mais très fort alors !!!

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
21 septembre 2019 6 21 /09 /septembre /2019 17:37

Nicolas Chéron: “Liquidités à outrance, nous sommes désormais dans un Q.E infini… Qu’est-ce qui soutient le système en permanence ? Les liquidités des banques centrales !”

Une économie à la ramasse, tous les indices le prouvent, les banques centrales baissent leurs taux et injectent de la monnaie dans l'économie, surtout pour sauver les banques ! Autrement dit ç'est l'économie de la planche à billets qui sauve le système, mais jusqu'à quand. Ce qui était occasionnel devient permanent, le marché est shooté au Q.E et ne peut plus s'en passer, sinon tout s'effondre. Triste réalité.

Il est évident que toute la croissance actuelle est artificielle et uniquement basée sur de la dette et rien que de la dette. Nous faisons face à la plus importante pyramide de Ponzi de toute l’histoire. Jetez un œil par exemple sur l’abominable bilan de la BCE, une montagne d’endettement.

C'est une économie de Ponzi totalement, ! La FED injecte 53 milliards de $ pour sauver l'économie, alors que les résultats boursiers ne cessent d'augmenter, les stocks d'invendus sont au plus haut. Tout fonctionne de travers.

Alors quand la panique va pointer son vilain museau ça va faire très très mal. Un matin vous irez à la tirette et plus un billet, votre banque sera fermée, les transactions par cartes gelées. On apprendra que la bourse chûte de manière vertigineuse, puis qu'elle ferme pour un problème technique ou bien pour stopper la panique (s'ils ont l'honnêteté de le dire), Ce sera un,   voire trois mois épouvantables.

Aucun moyen d'acheter, le liquide se fera rare, les pillages, surtout dans les grandes villes vont se généraliser, l'autorité ne pourra contenir le flot, ni contenir les manifestations monstres, violence sans retenue, période barbare dirons nous. Je ne parle pas d'alimentation, du pétrole, bref tout s'enchainera de manière ultra rapide.

Alors lorsqu'on en a conscience ne peut on pas évoquer sans une certaine connotation biblique "La vallée de la Mort", ce tournant décisif, ce sera celui de tous les dangers, celui de toutes les haines, tous les espoirs aussi ! Il sera ce que nous en feront, il faudra dépasser nos envies, notre quotidien, voire plus loin, et ensemble, il nous faudra nous redécouvrir et nous accepter dans notre humble condition, celle d'hommes soumis aux éléments et qui une fois encore devront aller au delà de leur soi pour un temps nouveau !Mais il faudra avant tout se poser la question "Pourquoi nous en sommes arrivés là!"

 

D'ailleurs Macron ne déclare t il pas au Time "je suis dans la vallée de la Mort"

Partager cet article

Repost0
16 septembre 2019 1 16 /09 /septembre /2019 16:57

Un article très intéressant, qui souligne ce qui se trame dans les coulisses de la finance.

Cette petite réflexion de  Lagarde à la BCE en dit assez long :

"Je pense que nous devrions envisager la possibilité 
d'émettre de la monnaie 
numérique. L'État pourrait peut-être fournir de l'argent 
à l'économie numérique.» 
Elle a ajouté : «Un nouveau vent souffle, celui de la 
numérisation… Quel rôle restera-t-il pour l'argent dans 
ce monde numérique ? … La demande de liquidités 
diminue - comme le montrent les travaux récents du FMI. 
Et dans dix, vingt ou trente ans, qui échangera encore 
des bouts de papier ?"

Oui finalement qui remplacerait le dollar ? ou du moins qui va rééquilibrer la dette des états. En tout cas quelques pistes ;

La Russie accélère sa dédollarisation et en parallèle rembourse ses dettes depuis plusieurs années, vend les bons du trésor américains (dette américaine sous forme de bons du trésor),

La Chine également accelere la vente de bons du trésor US, les deux font des accords d'échanges, financiers,

Ces derniers Pays augmentent de manière significatives leurs réserves d'or.

De l'autre aux USA on pense émettre une monnaie virtuelle nommée LIBRA,

Christine Lagarde évoque donc cette piste évidemment,

Mais en Europe on s'inquiète de l'arrivée d'une monnaie de ce type et pour les élections en Autriche un des candidats demande un "Droit au Cash", qui permettrait de maintenir une économie hors contrôle d'un système financier numérique.

 

Alors quelle voie choisiront nous :

La voie américaine, soumise à des multinationales ç'est à dire une monnaie numérique hors contrôle mais qui empechera toute liquidité, qui permettra aux états sous sa coupe de recueillir les impots, les taxes, les charges, d'éliminer toute fraudes, bref un nivelage complet de la société via la monnaie,

Ou bien la voie russo - chinoise, (mais d'autres pays se sont alignés sur cette voie) avec une monnaie plutôt basée sur les réserves or (la Chine cependant s'interesse fortement a la monnaie virtuelle ?)

Dans le premier cas on comprendrait le partage de gestion de la réserve d'or Française, plus d'or plus de possibilité de verser de l'autre coté.

Mais au delà du contexte géopolitique il faut bien raisonner sur les contraintes voire l'aliénation d'une monnaie virtuelle.

Une aliénation qui ne serait réservée qu'a la masse puisque par quelques clique on peut transferer de l'argent d'un compte vers un autre par exemple vers un organisme de transit pour aboutir après de multiples sauts de puces dans un paradis fiscal, voir plusieurs.

Une monnaie virtuelle est une mise sous tutelle et l'expression est juste de tous les citoyens a très court terme.

Alors l'expression "Nouvel ordre Mondial" prendrait vie d'un seul coup, à savoir si ç'est la suite de  force incompétences ou  force de roueries, de cabales et de tromperies !

 

Partager cet article

Repost0
13 septembre 2019 5 13 /09 /septembre /2019 13:22

Gael Giraud soulignait dans la vidéo que vous trouverez joint, la méthode qui avait été mise en place en 2008 pour éviter la ruine totale des banques françaises ; en effet les élites en quelques jours ont mis sur pied cet artifice pour éviter le chaos social.

2008 oui, mais aujourd'hui, que se passerait il en cas d'effondrement global, peut être y aura t il une solution de secours, il ne faut pas rêver non plus. La dette globale des états est de 63 000 milliards, comment pourra t on éluder la question en à peine un mois, et un mois ç'est déjà trop long, sans compter la dette privée qui atteint des records.

Il ne faut pas se leurrer depuis plus de 10 ans les bulles se sont multipliées, bulle obligataire, celle des actions, celle de l'immobilier et j'en passe.

Si l'on se réfère à 1929, la crise boursière fait que les entreprises du jour au lendemain ferment, du coup personne ne peut acheter, et finalement personne ne paie ses crédits, ses loyers.

On évoque le fait de privatiser alors les services publics, mais faudrait il qu'il y ai quelqu'un pour les racheter, possible certains investisseurs retirent leur fonds dans les investissements à risque, (1 milliard par jour sur la Deutsch Bank) pour les réinvestir mais ou mystère !

et en parlant de celle ci, trouvez en bas le cri poussé par le directeur de cette dernière,

«À long terme, ces taux bas ruinent le système financier» ce qui est vrai, mais ce qui est étonnant c'est que le directeur de  la banque la plus a risque de l'Europe, genre banque Lehman Brothers émette cette opinion; peut être le dernier soupir avant la fin !

et de rajouter : " «Les taux négatifs conduisent à la situation absurde où les banques ne veulent plus avoir de dépôts de leurs clients», avait expliqué début septembre Sergio Ermotti, patron de la banque suisse UBS

là aussi une banque dont la vertu ne sera pas gravée dans le marbre.

Voyez également l'interview sur les méthodes de transit dans paradis fiscaux tels que Jersey, ou l'on s'en donne à coeur joie dans les trafics via les multiples combines des entreprises cotées en bourses, des mafias, des privés, et ou l'on peut trouver des effets de leviers a 400 % par exemple (dites moi quand vous aurez du 400 % sur quelques mois en taux d'intérêts sur vos dépôts.

Tout cela ferait bien rire si l'on ne s'assignait en toute chose à considérer la fin, ç'est a dire une forte probabilité  de chaos social.

Comme en 2008 le spectre des piques et des fourches semble se profiler, mais sans issues de secours !

 

 

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2019 4 12 /09 /septembre /2019 12:15

Gael GIRAUD : Chef économiste de l'Agence Française de Développement nous explique les mécanismes d'une crise qui s'avance mais aussi et cela le plus important les conséquences. Bank run, fermeture des banques, garanties des dépôts des banques, privatisations des services publics en cas d'effondrement (santé, hopitaux, éducation etc... ), hausse du chômage, effondrement immobilier, mais il évoque aussi les solutions possibles.

En somme les idées sont là mais impossibles à appliquer à cause d'une caste qui noyaute tout le système, mais qui comme a son habitude n'assumera pas la responsabilité d'un effondrement ( ça ç'est moi qui le dit )

 

Une vidéo très claire !

Partager cet article

Repost0

Pages