Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

24 décembre 2020 4 24 /12 /décembre /2020 19:29

Sondage : la majorité des Américains qui ont entendu parler du “Grand Reset” s’y opposent

53 % des personnes interrogées rejettent le programme mondialiste visant à réorganiser la société.

La majorité des Américains qui ont entendu parler du “Grand Reset” (Grande Remise à Zéro ou Grande Réinitialisation) – un programme visant à pousser plus loin le mondialisme et le contrôle technocratique du comportement humain – s’opposent à ses objectifs.

 

Un sondage réalisé par Rasmussen Reporters et l’Institut Heartland révèle que 53 % des électeurs probables s’opposent au Grand Reset, contre 42 % qui soutiennent ses objectifs. 4 % ont déclaré qu’ils n’étaient pas sûrs.

Alors que les électeurs des états charnières sont plus susceptibles de s’opposer au programme, l’opposition entre les démocrates et les républicains se divise largement selon les lignes de parti, avec 72 % des démocrates soutenant l’initiative et 76 % des républicains la rejetant.

Selon le sondage, “les Américains comprennent que la souveraineté nationale est supérieure à la gouvernance mondiale. En outre, selon les données, les Américains se méfient, comme il se doit, du mouvement anticapitaliste Grand Reset du Forum économique mondial. Apparemment, les Américains sont bien conscients que le mondialisme n’est pas la réponse aux questions de politique américaine”.

Comme nous l’avons souligné précédemment, le mouvement du Grand Reset, lancé par le fondateur du Forum économique mondial Klaus Schwab, est déterminé à utiliser la crise des coronavirus pour réorganiser le monde et faire progresser des technologies de surveillance draconiennes pour suivre et contrôler le comportement humain.

Schwab a récemment publié un livre intitulé “COVID-19 : The Great Reset”, dans lequel il affirme que même si la pandémie ne représente pas une “menace existentielle”, elle devrait être exploitée pour réorganiser complètement le monde et inaugurer une dystopie technocratique transhumaniste.

Les médias traditionnels comme le New York Times continuent de prétendre que le “Grand Reset” est une “théorie du complot”, même si les dirigeants du monde entier l’annoncent ouvertement.

L’ancien secrétaire d’État John Kerry a participé à une récente table ronde au WEF au cours de laquelle il a affirmé qu’une grande réinitialisation était nécessaire de toute urgence pour arrêter la montée du populisme.

Lors d’une présentation aux Nations Unies, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a déclaré que la pandémie de coronavirus avait “fourni l’occasion de réinitialiser”, mais lorsqu’il a ensuite été interrogé sur la remarque des journalistes, Trudeau a dénoncé toute cette affaire comme une “théorie du complot”.

 

Aube Digitale

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2020 4 24 /12 /décembre /2020 19:20

Bon ils ne sont pas pléthore mais ç'est un bon début, en fait cela semble être la proportion professionnelle de mise. Encore une pierre dans le jardin des Ayatollah de la pensée unique.

Un cardinal catholique de premier plan déclare que le COVID-19 a été utilisé pour promouvoir un “programme impie et meurtrier”, inaugurant le “Grand Reset”

Début novembre, un archevêque italien et ennemi du pape François, Carlo Maria Vigano, a lancé une attaque contre les responsables du confinement pour enrayer les épidémies dans le monde entier, avertissant dans une lettre le président Trump du prochain “Grand Reset” dont les architectes sont “une élite mondiale qui veut soumettre toute l’humanité, en imposant des mesures coercitives visant à limiter drastiquement les libertés individuelles et celles de populations entières”.

L’archevêque Carlo Maria Vigano

 

“Le but du Grand Reset est d’imposer une dictature sanitaire visant à instaurer des mesures liberticides, camouflées derrière des promesses alléchantes d’assurer un revenu universel et d’annuler la dette individuelle”, poursuit la lettre de Vigano.

Aujourd’hui, environ six semaines plus tard, l’un des catholiques les plus puissants des États-Unis, le cardinal Raymond Burke, est passé à la vitesse supérieure, en faisant taire les “forces laïques” qui veulent “nous rendre esclaves de leur programme impie et meurtrier” dans une homélie du samedi.

 

Burke a également critiqué la dépendance des États-Unis vis-à-vis de la Chine, en déclarant : “Pour obtenir des gains économiques, nous nous sommes permis, en tant que nation, de devenir dépendants du Parti communiste chinois, une idéologie totalement opposée aux fondements chrétiens sur lesquels les familles et notre nation restent en sécurité et prospèrent.

Le COVID-19

Burke – qui siège au Tribunal suprême de la Signature apostolique, la plus haute autorité judiciaire de l’Église catholique – s’est ensuite penché sur la pandémie, en déclarant : “Il y a ensuite le mystérieux virus de Wuhan, dont la nature et la prévention nous donnent quotidiennement des informations contradictoires dans les médias. Ce qui est clair, cependant, c’est qu’il a été utilisé par certaines forces, hostiles aux familles et à la liberté des nations, pour faire avancer leur programme diabolique. Ces forces nous disent que nous sommes maintenant les sujets de ce qu’on appelle le “Grand Reset”, la “nouvelle normalité”, qui nous est dictée par leur manipulation des citoyens et des nations par l’ignorance et la peur”.

Regardez l’intégralité de l’homélie ci-dessous :

Aube Digitale

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2020 4 24 /12 /décembre /2020 18:46

L'un des cadres du "Spectre" a encore frappé, sous prétexte de cyberattaque le réseau électrique tomberait en panne et comme par hasard les services bancaires.

ça tomberait tellement bien par hasard, au moment ou la situation bancaire est plus que pourrie.

 

Fondateur du Forum économique mondial il n'en est pas a ce genre de sortie inhabituelle, non c'est coutumier il en produit d'autres, une véritable anthologie  telle que :

Le Grand Reset “mènera à une fusion de notre identité physique, numérique et biologique”

 

Des micropuces implantables qui peuvent lire dans vos pensées.

 

Bref c'est notre Attali à nous, d'ailleurs ce dernier dans un entretien au quotidien La Liberté confiait que « Davos est une opération commerciale très efficace où il faut payer très cher pour participer. »7

Vous voyez le genre de petites mesquineries qu'on se balance entre collègues du "Spectre".

 

“Et dire qu'il y en a encore pour crier au complotisme, qu'ils demandent aux cadres de leur secte de la fermer ça fera des économies de vains babillages et d'usure de salives inopinées et déplacées.

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2020 4 24 /12 /décembre /2020 18:09

Par un communiqué de presse sur sa page Facebook, ce jeudi 17 décembre, le professeur Christian Perronne annonce que M. Hirsch, directeur général de l'AP-HP (Assistance Publique Hôpitaux de Paris), lui a remis un arrêté mettant fin à ses fonctions de chef de service suite à une convocation le 17 décembre à 8 heures.Il est reproché au professeur Perronne des propos publics jugés "indignes de la fonction qu'il exerce".

Le Pr Perronne s'est essayé au Défi de la vérité, notre nouvelle émission. Au micro de Richard Boutry, il a relaté hier (jeud) soir, son entretien du matin et déclaré qu’avec l’assistance de son avocat, il va attaquer certains médecins devant le Conseil de l’Ordre. 

Entre les tweets de Martin Hirsch, de l'APHP, d’un médecin qui diffuse impunément la décision de la CME, et le communiqué de presse nominatif de l'APHP, on peut s’interroger sur les motifs de cette cabale qui s’apparente à du harcèlement moral en meute. Il ne serait en rien étonnant de voir une plainte voire une saisine directe en correctionnelle de la part du Pr Perronne.

Avec un CV aussi éloquent que celui du professeur Perronne, qui met ses patients avant tout est un martyr pour avoir voulu soigner

De forts soutiens des Français et des soignants

Durant l’interview, Richard Boutry a appris qu’une manifestation en soutien du Pr Perronne serait organisée ce mardi 22 décembre à 13 heures devant l’hôpital de Garches (92).

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 19:06

"Le play boy en photo rira moins quand il fera de la concurrence à Quasimodo !"

 

Les « voyageurs d’affaires de grande valeur » n’auront pas à s’isoler.

Les journalistes et les personnes riches définies comme « voyageurs d’affaires de grande valeur » seront dispensés d’une quarantaine COVID de deux semaines à leur retour au Royaume-Uni en vertu des nouvelles règles annoncées par le gouvernement.

« À partir de 4 heures du matin samedi, les personnes appartenant à un certain nombre de catégories ne devront plus s’isoler à leur retour en Angleterre, même si elles viennent d’un pays qui ne figure pas sur la liste des couloirs de voyage », rapporte Sky News.

Ces catégories comprennent les journalistes, les « voyageurs d’affaires de grande valeur », les professionnels des arts du spectacle et les riches stars du sport.

Selon les règles actuelles, toute personne revenant d’un pays ne figurant pas sur la liste des « couloirs de voyage » du Royaume-Uni doit s’isoler chez elle pendant 14 jours, sous peine d’une amende croissante.

Le ministère de la santé publique britannique a déclaré que les nouvelles mesures n’augmenteraient pas le risque de transmission nationale du coronavirus.

Le changement de règles est présenté comme un moyen de stimuler l’économie, mais beaucoup ont réagi en le présentant comme un exemple classique de privilège élitiste.

« Nous sommes gouvernés par des imbéciles, des clowns et des charlatans. Si je suis assez riche pour me payer la classe affaires, je suis immunisé contre le Covid ? », a demandé un utilisateur de Twitter.

« Ah ! Une règle pour “nous” et une autre pour tous les “petits gens”. » Un autre utilisateur a fait remarquer : « C’est un geste intelligent, juste au moment où la confiance et la cohésion sociale sont nécessaires. »

« Quel tas de conneries. Vous voulez dire que les gens aisés n’ont pas besoin de suivre les “mesures de quarantaine” », a déclaré un autre.

« Il y aura de grandes entreprises qui pourront en profiter », a déclaré Paul Charles, directeur général du cabinet de conseil en voyages The PC Agency, soulignant une fois de plus à quel point les règles favorisent les grandes sociétés transnationales alors que les petites entreprises continuent de faire faillite.

Source

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 18:38

AH quand même les autorités autorisées à s'autoriser et autoriser s'autorisent à admettre d'autorité qu'il est temps de quitter le navire ! PANIC ON THE TITANIC !

 

Seulement après vous aurez droit à la grande risette de votre banquier !

 

Avis de tempête sur les Banques Européennes
 

Le titre du journal des Echos n’incite pas à l’optimisme.

« Les autorités européennes appellent les banques à se préparer au pire »

« Le régulateur bancaire européen redoute que les impayés explosent l’an prochain, avec l’arrêt des mesures de soutien à l’économie, et plombent les bilans des banques. Pour éviter que celles-ci ne ferment le robinet du crédit, la Commission européenne prépare un dispositif de « bad banks ».

Fortes turbulences en vue. L’Autorité bancaire européenne (EBA), régulateur du secteur, a appelé vendredi soir le secteur bancaire à se préparer à une possible explosion de prêts impayés (créances non performantes ou « NPL » dans le jargon) l’an prochain, tout en lui demandant de maintenir grand ouvert le robinet du crédit.

 

« L’incertitude économique demeure, la profitabilité n’a jamais été aussi faible, et il y a plusieurs signes avancés d’une détérioration de la qualité des actifs », a prévenu l’institution à l’issue de son traditionnel exercice de transparence des bilans bancaires ».

Analysons sereinement tout cela !

J’ai toujours dit depuis le début de la crise du Coronavirus qu’il n’y avait rien à craindre du côté des banques et qu’il ne fallait pas redouter de faillites à court terme !

 

Le problème viendrait après, lors du « dégel ».

Je m’explique.

Les banques financent l’économie. Elles prêtent soit par des crédits de plus ou moins long terme, soit par des découverts en compte.

Tant que les gouvernements s’arrangent pour verser les salaires, indemniser les chômeurs, maintenir à flot les entreprises, les banques ne peuvent techniquement pas avoir ni subir d’impayés puisque pour résumer, c’est l’État qui paye, c’est le fameux « quoi qu’il en coûte » de Macron.

Sauf que si l’on veut rembourser la dette le « quoi qu’il en coûte » à une limite, et cette limite nous y sommes globalement avec 120 à 130 % de dettes sur PIB.

Le risque est donc double pour les banques et l’économie.

 

Lorsque les Etats vont cesser leur soutien massif à l’économie, les faillites professionnelles comme personnelles vont se multiplier. Que va-t-il se passer alors ? Les bilans des banques déjà pas terribles vont devenir tellement mauvais qu’il faudra les recapitaliser. Dès lors pour éviter la faillite la tentation est de ne plus rien financer.

 

Si les banques ont peur de la situation économique et qu’elles cessent de prêter pour maîtriser leurs risques, alors… la crise économique sera encore plus forte, la récession terrible et les faillites encore plus nombreuses.

Du coup, les autorités européennes sont en train de travailler à un mécanisme de Bad Bank où l’on met toutes les créances pourries qui ne seront jamais remboursées pour continuer à dire que les banques vont bien !

Reste à savoir qui paiera et comment ?

Nous seront rapidement fixés, car les autorités européennes feront tout ce qu’il faut pour éviter une nouvelle crise bancaire et c’est plutôt une bonne chose.

En attendant, répartissez vos avoirs entre plusieurs établissements si vous en avez beaucoup et ne dépassez jamais les 100 K€ par banque, mais, il n’y a pas lieu lorsque vous lirez ces lignes de paniquer ou de vous ruer chez votre banquier. Les banques tiendront et si je vois le risque augmenter, je vous en parlerai immédiatement afin que vous puissiez agir en conséquence.

Charles SANNAT

 

Source: insolentiaeVoir les précédentes interventions de Charles Sannat

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 18:35

C'est vrai qu'avec son air engageant on peut s'attendre à tout !

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 18:34

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 18:32

Partager cet article

Repost0
16 décembre 2020 3 16 /12 /décembre /2020 18:10
 

05 décembre 2020

Aveu du Ministre de la Santé Belge : "’il n’y a pas de risque de contagion et la fermeture des commerces n’est pas une mesure sanitaire mais « un électrochoc » pour la population…"

 
 

Partager cet article

Repost0

Pages