Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

11 août 2021 3 11 /08 /août /2021 18:00

Ce sont des informations importantes que vous pouvez consulter en écoutant cette vidéo, cela recoupe pas mal de recherches, vous pouvez taper dans la barre de recherche : Ivermectine, azythromycine, hydroxychloroquine, protocoles, il y a toujours des solutions en cas de contamination, par contre il faut voir s'ils sont prescriptibles, il reste la délivrance également en pharmacie.

Partager cet article
Repost0
11 août 2021 3 11 /08 /août /2021 17:56
 
 

 http://

 
Partager cet article
Repost0
11 août 2021 3 11 /08 /août /2021 17:53
 

Ils vont reconfiner tout le monde pour éviter les manifestations et faire en sorte que le pass sanitaire continue d’œuvrer !

Partager cet article
Repost0
11 août 2021 3 11 /08 /août /2021 17:10
Le PDG de Moderna devrait avoir l'autorisation de vaccination des 6 mois à 11 ans en début d'automne
 
 
Partager cet article
Repost0
8 août 2021 7 08 /08 /août /2021 18:31
Quand Cahuzac affirmait en 2016 que Pfizer finançait de manière occulte la politique française
 
Quand Cahuzac affirmait en 2016 que Pfizer finançait de manière occulte la politique française

De nombreux anti-vax accusant les fabricants de vaccins contre le Covid d’être corrompus, François Asselineau rappelle que Pfizer a, par le passé, financé de manière occulte le Parti socialiste français. Et les amendes payées par le géant américain dans le cadre de plusieurs procès attestent de ses pratiques douteuses.

Alors que l’un des principaux fabricants de vaccin anti-Covid, Pfizer, procède à une hausse des prix sur ses produits en pleine pandémie, François Asselineau évoque sur Twitter «une longue histoire de corruption et d'escroquerie» du laboratoire, pointant non seulement de nombreux procès visant l’entreprise américaine, mais aussi son financement occulte de la politique française.

Un financement notamment révélé par l’ancien ministre délégué au Budget sous François Hollande, Jérôme Cahuzac, en 2016. Interrogé lors de son procès pour fraude fiscale au sujet des versements du laboratoire sur un compte ouvert en Suisse en 1992, M.Cahuzac reconnaît alors qu’en 1993 «deux versements des laboratoires Pfizer» ont été faits au profit du financement politique.

Selon lui, le compte était destiné à financer les activités politiques de l'ancien Premier ministre socialiste Michel Rocard.

«L'argent ne pouvait pas venir des comptes officiels du laboratoire», ajoute Jérôme Cahuzac lors de son procès en septembre 2016, cité par Europe 1.

Ainsi, l’homme politique confirme que le colosse pharmaceutique américain, et aujourd’hui principal bénéficiaire de la vaccination massive contre le Covid-19, a financé le Parti socialiste français dans les années 1990.

Des pratiques douteuses

À l’heure où certains s’interrogent sur les intérêts du Big Pharma dans la crise sanitaire, accusant les grands laboratoires de vouloir profiter de la manne financière venant de la vaccination massive, de nombreux procès témoignant des pratiques douteuses de Pfizer reviennent à l’esprit.

En 2009, le leader mondial du secteur a par exemple accepté de payer la somme record de 2,3 milliards de dollars pour des pratiques commerciales frauduleuses, selon un communiqué du département américain de la Justice. Cette amende, «la plus grosse jamais infligée par la justice américaine dans le secteur de la santé», visait à résoudre la responsabilité pénale et civile découlant de la promotion illégale de certains produits de Pfizer, à savoir l’anti-inflammatoire Bextra. Le géant américain a notamment promu la vente de cette préparation pour des usages et dosages que «la FDA avait spécifiquement refusé de valider en raison de doutes sur sa sécurité», explique le document.

Qui plus est, le groupe a également été condamné pour pratiques commerciales abusives s’agissant de trois autres produits: le médicament antipsychotique Geodon, l’antibiotique Zyvox et l’antiépileptique Lyrica.

 

En 2012, un nouveau scandale impliquant Pfizer éclate. À l’époque, le groupe pharmaceutique accepte de payer quelque 60 millions de dollars pour régler des accusations de corruption à l'étranger, reconnaissant ainsi son implication dans des pots-de-vin en Chine, République tchèque, Italie, Serbie, Bulgarie, Croatie, Kazakhstan et Russie.

Pour François Asselineau, les amendes impressionnantes payées par Pfizer confirment les «profits colossaux de ce laboratoire».

Le Covid-19, une mine d’or pour les laboratoires

Cela ne fait aucun doute: s’il y a un secteur économique à qui profite n’importe quelle crise sanitaire, c’est bien celui pharmaceutique. Ceux qui n’ont pas été à la traîne dans la course aux vaccins contre le Covid-19 ont certainement tiré leur épingle du jeu. Ainsi, pour Pfizer, c’est bien sa préparation anti- Covid qui assure désormais presque la moitié de ses revenus, soit 7,84 milliards de dollars provenant des ventes directes et des revenus partagés avec son partenaire, l'allemand BioNTech, informe le 28 juillet Associated Press.

Les grosses ventes de son vaccin contre le Covid-19 et d'autres médicaments ont aidé Pfizer à presque doubler son chiffre d'affaires du deuxième trimestre 2021 et à augmenter son profit de 59%. D’autres fabricants de vaccins commercialisés ont eux aussi tiré leur épingle du jeu.

Et les groupes qui n’ont pas sorti leur propre produit, comme le français Sanofi, passent, pour l’instant, à côté de cette mine d’or.

Modèle basé sur le profit

Le modèle économique des laboratoires pharmaceutiques, basé sur le profit, peut donc susciter de l’incompréhension, d’autant plus à l’heure de la pandémie qui a déjà fait des millions de morts. Néanmoins, un tel modèle semble porter ses fruits pour le bien commun. En effet, c’est bien la politique concurrentielle qui a permis aux recherches médicales d’effectuer des avancées sans précédent, par exemple dans la lutte contre le cancer, argumente Xavier Brunschvicg, ancien directeur de la communication d’un laboratoire pharmaceutique dans un article des Échos.

Il rappelle que la grande majorité des recherches scientifiques est financée par les laboratoires eux-mêmes, et en s’y investissant ils courent de grands risques.

«La capitalisation boursière d'une entreprise peut s'effondrer en quelques minutes suite à la publication des résultats d'un essai clinique», explique-t-il.

Partager cet article
Repost0
8 août 2021 7 08 /08 /août /2021 18:29
"Une erreur stratégique qui impacte l'avenir de l'humanité" : appel du Pr Luc Montagnier

 

"Une erreur stratégique qui impacte l'avenir de l'humanité" : appel du Pr Luc Montagnier

Depuis le début de la pandémie, le professeur Luc Montagnier, prix Nobel de médecine, a fait plusieurs déclarations qui ont défrayé la chronique. L’un d’elles est sur l’origine « fabriquée » du virus et de ses insertions identifiées au travers de modèles mathématiques permettant d’identifier les ruptures d’harmonie attendue. Cette révélation a été confirmée dans une étude, revue par les pairs, écrite avec le mathématicien Jean-Claude Perez, puis sur le plateau de FranceSoir, ainsi que par de nombreux experts internationaux jusqu’à devenir une des hypothèses les plus probables et non plus une thèse complotiste comme nombre de médias mainstream l’ont représentée.

Aujourd’hui, le professeur Montagnier lance un appel à la lumière de ses analyses et nombreuses conversations avec des experts de par le monde entier.

"Ceci est un appel aux dirigeants qui font la promotion dans leur pays et au niveau international d'une vaccination massive pour la prévention de la diffusion du coronavirus Covid-19.

Sur la base de données encore expérimentales, ils ont permis et encouragé des campagnes d'inoculation massive de nouveaux types de vaccins.

Ces vaccins portent une partie de l'ARN du virus codant pour sa protéine de surface permettant sa fixation sur des cellules-cibles. Les fabricants de ces vaccins ont naïvement cru et fait croire que les organismes injectés allaient monter une forte réponse en anticorps neutralisant cette protéine de surface et ainsi empêcher la transmission du virus. 

Or les faits contredisent cet espoir : les vaccins Pfizer , Moderna, Astra Zeneca n'empêchent pas la transmission du virus de personne à personne et les vaccinés sont aussi transmetteurs que les non-vaccinés .

Par conséquent l'espoir d'une "immunité collective" par une augmentation du nombre de vaccinés est totalement vain.

L'explication de cet échec est simple : la haute capacité de mutation du virus liée à sa haute transmissibilité permettent la sélection de variants résistant aux vaccins.

C'est une course où le virus aura toujours une longueur d'avance. 
Il faut l'abandonner, et refuser la vaccination obligatoire, notamment des personnels médicaux déjà bien informés des effets secondaires des vaccins actuels.

Je propose aux autorités des solutions salvatrices :

1. Une vaccination par un vaccin générant une forte immunité cellulaire de type T tel le BCG (les pays pratiquant cette vaccination ont une faible incidence de Covid19),

2. Le traitement précoce de l'infection par ivermectine et antibiotique bactérien car il existe un cofacteur bactérien amplifiant les effets du virus."
 

Le professeur Montagnier a donc pesé chacun de ses mots en lançant cet appel qui est reçu favorablement par la communauté des soignants, dont certains sont dévastés par la décision du Conseil constitutionnel de rendre la vaccination obligatoire.

Un médecin réagit : "merci au professeur Montagnier, nous espérons que de nombreux scientifiques comme lui viendront se joindre à cet appel afin que le gouvernement puisse enfin ouvrir le débat".

Aujourd'hui, de nombreuses manifestations contre le passe sanitaire et la vaccination obligatoire du personnel médical vont se tenir dans plus de 180 villes de France.  

 
 

Partager cet article
Repost0
8 août 2021 7 08 /08 /août /2021 18:27
Pfizer teste son ARNm sur les enfants et dissimule ses effets

Publié par wikistrike.com

 

Pfizer teste son ARNm sur les enfants et dissimule ses effets

La Commission européenne des médicaments détient le rapport d’évaluation de Pfizer-BioNTecj sur Comirnati, dit vaccin à ARNm covid-19 administrés à des enfants. Tout le monde peut y avoir accès, sauf que la langue de l’Union européenne est l’américain et que de nombreux tableaux sont remplacés par des blocs noirs. Donc les essais sont aussi transparents qu’un document déclassifié et caviardé par la CIA. On ne va donc lire que ce qu’on nous permet de lire.

Dans l’étude de Pfizer, Comirnaty, a été administré à 2260 adolescents de 12 à 15 ans sur un total de (participants effectifs : 1131 ; placebo : 1129). La même dose (30μg) et le même schéma posologique que pour les sujets adultes ont été utilisés.

Pourquoi certains participants ont quitté les essais avant la fin 

– Abandon après la dose 1 et avant la dose 2
– 
Abandon après la dose 2 et avant la visite d’un mois après la dose 2
– 
Raison de l’arrêt de la période de vaccination
– 
Retrait du sujet
– 
Grossesse
– 
Événement indésirable
– 
Décision du médecin
– 
Déviation du protocole
– 
Perdu au suivi

Ne cherchez pas les motifs de ces abandons : Pfizer les a remplacés par un bloc noir.

Les effets indésirables de l’essai

La liste des effets indésirables est lisible. Elle est longue, très longue. Rien n’a été oublié, certains semblent même anecdotiques, sauf que l’essentiel — leur nombre, leur gravité — a été entièrement recouvert d’un bloc noir avec « BLD » pour « Interim results of an ongoing clinical trial impacting study blinding » (soit résultats intermédiaires d’un essai clinique en cours ayant un impact sur l’aveuglement de l’étude).

 

 

Essai Pfizer page 43
Essai Pfizer page 44
Essai Pfizer page 45
 
 
Liste effets secondaires Pfizer 1
Liste effets secondaires Pfizer 2
 
Des effets secondaires, mais bénins. Vraiment ?

« Les effets secondaires les plus fréquents chez les enfants âgés de 12 à 15 ans sont similaires à ceux observés chez les personnes âgées de 16 ans et plus. Ils comprennent la douleur au point d’injection, la fatigue, les maux de tête, les douleurs musculaires et articulaires, les frissons et la fièvre. Ces effets sont généralement légers ou modérés et s’améliorent dans les quelques jours suivant la vaccination. »

Pourquoi avoir censuré le détail des réactions indésirables ? Pourquoi ne pas avoir tenu compte des morts post-vaccination hors essais, chez les enfants comme chez les adultes ?

Des effets secondaires ? Peut-être. On ne sait pas

« Le comité de l’Agence européenne des médicaments (CHMP) a également noté qu’en raison du nombre limité d’enfants inclus dans l’étude, l’essai n’aurait pas pu détecter les effets secondaires rares. Le comité a également noté que le comité de sécurité PRAC de l’EMA évalue actuellement des cas très rares de myocardite et de péricardite survenus après la vaccination avec Comirnaty, principalement chez des personnes de moins de 30 ans. Actuellement, rien n’indique que ces cas soient dus au vaccin et l’EMA suit de près cette question. »

Tout comme rien n’indique que Maxime, 22 ans, soit décédé suite à l’injection du vaccin qui aurait pu lui causer une allergie alimentaire (voir liste des effets au-dessus). Les médias nous l’ont dit, c’est une « mort tragique »  due à une « allergie alimentaire grave » selon des « sources médicales concordantes ».

L’essai est trop limité pour apporter des réponses

« Le nombre de sujets adolescents âgés de 12 à 15 ans inclus dans l’étude est limité, ce qui ne permet pas de détecter des effets indésirables rares. Un nombre rassurant de sujets adultes a été exposé au vaccin (>300 millions) sans qu’aucun problème de sécurité grave et émergent n’apparaisse. Cependant, si des effets indésirables rares devaient survenir spécifiquement ou plus fréquemment chez les adolescents que chez les adultes, il ne serait pas possible de les détecter dans cette étude. »

C’est bien quand même : les « bénéfices » l’emportent !

Malgré cette incertitude, le CHMP a considéré que les bénéfices de Comirnaty chez les enfants âgés de 12 à 15 ans l’emportent sur les risques, en particulier chez les enfants présentant des conditions qui augmentent le risque de covid-19 sévère.

En route vers l’Autorisation de mise sur le marché !

Le comité de l’Agence européenne des médicaments a conclu que les bénéfices de Comirnaty dans ce groupe d’âge l’emportent sur les risques.

Audrey et Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

Partager cet article
Repost0
8 août 2021 7 08 /08 /août /2021 18:21
Le Canada ajoute l'avertissement de paralysie de Bell au vaccin Pfizer COVID
 

Santé Canada, le ministère du gouvernement du Canada responsable de la politique nationale de santé, a ajouté la paralysie de Bell comme avertissement aux étiquettes des vaccins Pfizer COVID-19 .

Le Canada ajoute l'avertissement de paralysie de Bell au vaccin Pfizer COVID

Des cas de paralysie de Bell ont été signalés chez un certain nombre de personnes au Canada et à l'étranger.

 

Jusqu'à présent au Canada, "il y a eu un total de 206 rapports de paralysie de Bell à la suite d'une vaccination Pfizer", a déclaré l' agence de santé à Global News dans un courriel vendredi.

Les symptômes après la vaccination peuvent inclure une faiblesse temporaire ou une paralysie d'un côté du visage , selon un avis émis par le département.

D'autres symptômes incluent « un mouvement non coordonné des muscles qui contrôlent l'expression du visage ; perte de sensation dans le visage; mal de tête; larmoiement de l'œil; baver; perte du sens du goût sur les deux tiers avant de la langue ; hypersensibilité au son dans une oreille; ou incapacité à fermer un œil d'un côté du visage », selon l'avis.

 
 

Santé Canada a reçu 2 849 déclarations d'effets indésirables graves, notamment une inflammation cardiaque, des réactions allergiques, des caillots sanguins et des accidents vasculaires cérébraux.

L'étiquette du vaccin Moderna COVID-19 contient déjà des informations sur les cas signalés de paralysie de Bell, et Santé Canada « continue d'évaluer ce problème pour tous les vaccins COVID-19 autorisés » actuellement utilisés dans le pays, précise le communiqué. « Le ministère prendra d'autres mesures si nécessaire. »

Santé Canada conseille aux personnes qui ressentent les symptômes de la paralysie de Bell de consulter un médecin.

 
 

Plus tôt, il a été révélé que le vaccin contre le coronavirus de Pfizer  pourrait être lié à une forme d'inflammation oculaire grave appelée uvéite  qui peut entraîner une perte permanente de la vision, selon une étude israélienne multicentrique dirigée par le professeur Zohar Habot-Wilner du centre médical Sourasky de Tel Aviv. .

Le Comité du peuple israélien (IPC), un organisme civil composé d'éminents experts israéliens de la santé, a publié son rapport d'avril sur les  effets secondaires du vaccin Pfizer indiquant des dommages à presque tous les systèmes du corps humain .

 

Le vaccin Pfizer est lié à plus de décès en Israël que celui d'AstraZeneca dans toute l'Europe. Les résultats sont catastrophiques à tous les niveaux possibles. Il s'agit d'un rapport détaillé qui met en évidence les conclusions les plus dévastatrices.

Comme indiqué précédemment par GreatGameIndia , Pfizer a manipulé les  protocoles d' essai du vaccin COVID pour obtenir une autorisation d'urgence de la FDA pour les enfants.

La Food and Drug Administration des États-Unis a ajouté vendredi un  avertissement aux fiches d'information des patients et des fournisseurs pour les vaccins Pfizer et Moderna Covid-19 pour indiquer le risque d'inflammation cardiaque .

 

L'inflammation et le gonflement du cœur, une affection connue sous le nom de  myocardite, ont été identifiés chez de nombreux jeunes qui ont reçu leur dose de vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 .

La myocardite est une maladie cardiaque qui entraîne une inflammation des muscles cardiaques. L'inflammation est le résultat de la réponse immunitaire du corps à une certaine infection, ce qui entraîne un affaiblissement et un gonflement du cœur.

Source : greatgameindia

 

_____________________________________________________

Le vaccin COVID de Pfizer peut provoquer une inflammation oculaire de l'uvéite entraînant une perte de vision permanente
 

Le vaccin contre le coronavirus Pfizer peut être lié à une forme d'inflammation oculaire grave appelée uvéite qui peut entraîner une perte permanente de la vision, selon une étude israélienne multicentrique dirigée par le professeur Zohar Habot-Wilner du Centre médical Sourasky de Tel Aviv.

Vaccin Pfizer perte de vision permanente

La recherche a été menée au Rambam Health Care Campus, au Galilee Medical Center, au Shaare Zedek Medical Center, au Sheba Medical Center à Tel Hashomer, au Kaplan Medical Center et à Sourasky.

 

Il a été accepté pour publication par la revue d'ophtalmologie à comité de lecture Retina.

Habot-Wilner, chef du service d'uvéite à l'hôpital, a découvert que 21 personnes (23 yeux) qui avaient reçu deux injections du vaccin Pfizer ont développé une uvéite dans un délai d'un à 14 jours après avoir reçu leur première injection ou dans un délai d'un jour à un mois après le second, a rapporté le Jerusalem Post .

Vingt et une personnes ont développé une uvéite antérieure et deux ont développé le syndrome des points blancs évanescents multiples (MEWDS).

 
 

" Tous les patients de l'étude répondaient aux critères de l'Organisation mondiale de la santé et de Naranjo liant l'apparition de l'uvéite à la vaccination ", a déclaré Habot-Wilner.

"Ce délai est cohérent avec d'autres rapports d'uvéite suite à divers vaccins."

Elle a dit que tous les patients qui avaient d'autres maladies systémiques qui auraient pu être liées à l'uvéite étaient sous contrôle avant la vaccination.

 
 

De plus, aucun des patients n'a subi de changement dans ses traitements systémiques pendant au moins six mois avant de recevoir les injections.

Habot-Wilner a souligné que si les gens subissent une crise d'uvéite après avoir pris le vaccin, ils devraient subir un bon examen oculaire et être traités de manière appropriée.

 

Habot-Wilner a souligné que le développement d'une uvéite due à la vaccination en général est "assez rare", mais que l'inflammation oculaire a été associée à d'autres vaccins.

"C'est très rare, mais si vous sentez que quelque chose ne va pas avec vos yeux, si vous avez des douleurs, des rougeurs ou une détérioration de la vision", a-t-elle dit, "Veuillez consulter votre ophtalmologiste."

Qu'est-ce que l'uvéite

Selon Mayo Clinic , l'uvéite est une forme d'inflammation oculaire. Elle affecte la couche intermédiaire de tissu de la paroi oculaire (uvée).

 

Les signes avant-coureurs de l'uvéite (u-vee-I-tis) apparaissent souvent soudainement et s'aggravent rapidement. Ils comprennent la rougeur des yeux, la douleur et la vision floue. La condition peut affecter un ou les deux yeux, et elle peut affecter les personnes de tous âges, même les enfants.

Les causes possibles d'uvéite sont une infection, une blessure ou une maladie auto-immune ou inflammatoire. Souvent, une cause ne peut pas être identifiée.

 

L'uvéite peut être grave, entraînant une perte de vision permanente. Un diagnostic et un traitement précoces sont importants pour prévenir les complications et préserver votre vision.

Rapport du Comité du Peuple Israélien

Plus tôt, le Comité du peuple israélien (IPC), un organisme civil composé d'éminents experts israéliens de la santé, a publié son rapport d'avril sur les  effets secondaires du vaccin Pfizer indiquant des dommages à presque tous les systèmes du corps humain .

Le vaccin Pfizer est lié à plus de décès en Israël que celui d'AstraZeneca dans toute l'Europe. Les résultats sont catastrophiques à tous les niveaux possibles. Il s'agit d'un rapport détaillé qui met en évidence les conclusions les plus dévastatrices.

 

Autres effets indésirables

Comme indiqué précédemment par GreatGameIndia , Pfizer a manipulé les protocoles d' essai du vaccin COVID pour obtenir une autorisation d'urgence de la FDA pour les enfants.

La Food and Drug Administration des États-Unis a ajouté vendredi un  avertissement aux fiches d'information des patients et des fournisseurs pour les vaccins Pfizer et Moderna Covid-19 pour indiquer le risque d'inflammation cardiaque .

 

L'inflammation et le gonflement du cœur, une affection connue sous le nom de  myocardite, ont été identifiés chez de nombreux jeunes qui ont reçu leur dose de vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 .

La myocardite est une maladie cardiaque qui entraîne une inflammation des muscles cardiaques. L'inflammation est le résultat de la réponse immunitaire du corps à une certaine infection, ce qui entraîne un affaiblissement et un gonflement du cœur.

 

Source : greatgameindia

Partager cet article
Repost0
8 août 2021 7 08 /08 /août /2021 18:18

Toutes les preuves scientifiques sont extrêmement claires que la recrudescence des maladies de Covid est causée par les injections d'OGM toxiques.

Fauci et ses gestionnaires mondialistes savaient depuis le début que les «vaccins » expérimentaux feraient cela.

Après tout, ils ont développé le virus au laboratoire de Wuhan .

Partager cet article
Repost0
8 août 2021 7 08 /08 /août /2021 18:16

Medscape a lancé un nouveau portail où les médecins peuvent partager leurs propres histoires personnelles sur les effets indésirables des vaccins. Et déjà, il y a bien plus de 1 000 entrées, dont beaucoup contiennent des histoires d'horreur sur la façon dont les injections chimiques détruisent la vie des gens.

les médecins partagent leurs propres histoires d'horreur de blessures vaccinales

Un médecin s'est dit préoccupé par la pression exercée par le gouvernement et les médias sur les adultes en bonne santé à faible risque pour qu'ils se fassent « vacciner » contre le coronavirus de Wuhan (Covid-19 ). Les enfants et même les bébés subissent également des pressions.

Un autre lien vers le site Web de l'Administration des ressources et des services de santé , qui contient des informations permettant aux personnes ayant subi des blessures liées au vaccin de demander une indemnisation par le biais du programme d'indemnisation des contre-mesures.

Entrée après entrée raconte comment les vaccins de toutes sortes, y compris ceux lancés par Donald Trump dans le cadre de « l'opération Warp Speed », endommagent le corps des gens et, dans certains cas, les tuent.

 

L'establishment médical préférerait que nous croyions tous que de tels incidents sont «rares», mais la vérité est qu'ils sont beaucoup plus fréquents que les gens ne le pensent.

Le Vaccine Adverse Event Reporting System (VAERS) ne capture peut-être qu'un pour cent de toutes les blessures et décès causés par les vaccins, ce qui signifie que les chiffres sont beaucoup, beaucoup plus élevés que ce que le gouvernement rapporte.

« J’ai le pressentiment que chaque fois que nous administrons le vaccin COVID, nous retardons l’immunité naturelle du troupeau de 6 mois supplémentaires », a écrit un autre médecin. « Je préférerais contracter le virus et avoir une immunité naturelle. »

«La Cleveland Clinic a publié une étude de cas indiquant que des titres supérieurs à 200 confèrent une immunité naturelle adéquate. Cela soulève la question : pourquoi faisons-nous des tests gratuits et des vaccins gratuits mais pas des titres gratuits ? Pourquoi donc?"

Cette même personne a poursuivi en expliquant que si elle était responsable par opposition à des charlatans médicaux comme Tony Fauci, elle mettrait tout le monde sous supplément de vitamine D et leur dirait de boire un gallon d'eau chaque jour et de sortir pendant 15 minutes. la lumière naturelle du soleil.

"Je commencerais une campagne de tirage au sort et me concentrerais sur ces chiffres", a-t-elle ajouté.

 

Les hôpitaux sont envahis par les patients vaccinés souffrant d'événements cardiaques

Cette approche préventive est quelque chose que le gouvernement américain, et vraiment la plupart des gouvernements, n'approuvent ou ne promeuvent jamais. Le gouvernement thaïlandais a récemment fait accorder l' approbation pour l'utilisation de l'herbe verte chiretta dans le traitement du virus chinois, mais cela est certainement atypique.

Le paradigme occidental de la médecine préférerait simplement injecter à tout le monde des produits chimiques expérimentaux mystérieux et les garder masqués pour toujours tout en poussant la malbouffe et la malbouffe. C'est naturellement pourquoi une grande partie de l'Occident est maintenant un désert d'obésité, de maladie et de mort.

« J'ai vu des niveaux élevés de fibrinogène chez des patients vaccinés en attente d'une intervention chirurgicale », a révélé un autre médecin, précisant que presque tout le monde a des niveaux de fibrinogène dépassant 900 mg/dl.

Une praticienne en massage a expliqué que ses patients vaccinés réussissaient à inverser les dommages causés par le vaccin en prenant des enzymes protéolytiques.

Une patiente affirme avoir « expulsé la protéine de pointe » après avoir pris des enzymes protéolytiques, car son urine était « extrêmement sombre pendant 3 à 4 jours après / pendant qu'elle présentait des symptômes pseudo-grippaux / de désintoxication ».

Une employée de l'hôpital a déclaré qu'elle voyait "au moins le triple des codes d'urgence que nous avions il y a même un an".

Ce ne sont pas des "cas de covid" que l'hôpital voit, cependant, mais plutôt des accidents vasculaires cérébraux et des événements cardiaques qui semblent être liés aux protéines de pointe contenues dans les injections de virus chinois.

"Il y a eu plusieurs anomalies où les patients n'ont pas d'antécédents thrombotiques et présentent une charge importante de caillots et sont parfois également significativement anémiques", a ajouté cette personne.

Par Ethan Huff , Rédacteur invité / Références : Medscape.com ; HRSA.gov

Partager cet article
Repost0

Pages