Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 125 000 visiteurs 188 000 pages vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 Vous êtes 95 000 a  avoir visité ce site, 170 000  pages ont été consultées ; je vous en remercie.

Recherche

20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 09:42

Claude Hagège réflexions sur "La pensée unique" entre autre Professeur au Collège de France :

 

site de M. Claude Hagège

 

 

 

 

Repost 0
Published by Henry - dans sciences
commenter cet article
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 12:26

Nature et géométrie : Fibonacci, nombre d'or, Delaunay, Voronoï ...vidéo 3D

 

 

 Voir également l'article et le lien sur la géométrie en 2-3 et 4 D 

Repost 0
Published by Henry - dans sciences
commenter cet article
15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 08:39

Quand est il des suites de l'échec du sommet de Copenhague :

 

 

Gulf stream arrêt ou pas, études climatologiques et paléoclimatologiques :

<embed id=VideoPlayback src=http://video.google.com/go ogleplayer.swf?docid=69978 30377607838772&hl=fr&fs=tr ue style=width:400px;height:3 26px allowFullScreen=true allowScriptAccess=always type=application/x-shockwa ve-flash> </embed>

Et le fameux rapport du Pentagone de 2003 remis au Président Bush :

Un changement climatique brutal
 
Scénario et ses implications pour les États-Unis de la sécurité nationale October 2003
By Peter Schwartz and Doug Randall Par Peter Schwartz et Doug Randall
Imagining the Unthinkable (Imaginer l'impensable)

http://www.shuartfarm.fsne t.co.uk/nature/pentagon_report.htm

curieux non!!!! La continuation de production de gaz à effet de serre amoindrirait la glaciation sur l'hémisphère nord à peu près identique à celle connue lors de la dernière période glaciaire, mais elle ne ferait que repousser cette période (c'est bien là le problème : l'estimation de la durée). Les bouleversements induits par ce phénoméne sont largement surestimés dans le rapport du Pentagone, mais il n'en demeure pas moins qu'il existerait un point de non retour, après lequel le ralentissement puis l'arrêt du Gulf stream serait irrémédiable sur certaines parties du globe, du moins sur une période de plusieurs siècles. Un arrêt au moins sur ce qui concerne l'Europe Nord et Ouest.

Si ces études et ces évocations ne suscitent pas l'unanimité elles ont le mérite qu'on s'y arrête attentivement, tout en les recadrant avec du recul dans la perspective actuelle comportementale économique par exemple, peu être agricole également, bien sur ce n'est qu'une suggestion. Pourquoi pas !
D'une manière ou d'une autre l'arrêt ou le ralentissement de production de gaz ne peu se faire que de manière uniforme et planétaire, ce qui exige de revoir les modes de production et d'innover dans d'autres énergies, ce qui pour l'instant ne semble pas faire l'approbation des pays émergents notamment ; qui eux aussi désirent une période d'expansion économique consumériste.

De l'autre les études pour l'instant, si elles semblent se confirmer sur plusieurs modes scientifiques ne permettent pas de simuler précisément les modifications, leur rapidité, ou la compensation probable par d'autres facteurs. Ce que l'on sait c'est que cela a eut lieu, cela peu se reproduire.

Historiquement les civilisations disparaissent pour la plupart du temps à la suite d'événements climatiques, puisque ces civilisations étaient basées sur l'agriculture et l'élevage. Ces variations étaient à l'origine de flux migratoires massifs motivés primordialement par le manque de  nourriture et se traduisaient au final par des conflits entre les populations migrantes et les sédentaires.

Ceci est également admis communément dans le monde historique, donc il reste a comparer les études assez rapidement afin de dresser un tableau objectif des hypothèses les plus réalistes. En ce sens, si celles ci devaient s'avèrer assez pessimistes ou bien que la situation ne pourrait être inversée, alors il serait difficile d'alerter les populations, sans créer un vent de panique, du moins c'est toujours ainsi qu'on fonctionnés les responsables ; certainement une manière de préjuger de l'incapacité à raisonner de ceux qui leur sont subalternes.

Au contraire,  je pense particulièrement que l'information doit être communiquée au grand public afin que celui  ci agisse raisonnablement sur les pouvoirs publics afin qu'ils mettent en oeuvre des parades, ou du moins se coordonnent et prévoient plusieurs plans en fonction des hypothèses scientifiques. Parce que tout simplement si les décisions ne sont pas fortement proposées on verra continuer un système uniquement pour la préservation d'intérêts privés, quitte à hypothèquer un futur proche ou moins lointain, comme cela s'est toujours invariablement produit. Cependant cette fois ci la mondialisation pourrait avoir cet avantage, par la communication de changer la donne.

Une info récente sur la désalinisation de l'eau des océans :
http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/climatologie-1/d/le-cycle-de-leau-sest-accelere-la-preuve-par-le-sel_23469/

Un second sur la conférence d'Oslo du Science Daily :
http://www.sciencedaily.com/releases/2010/06/100611093710.htm

Même si l'on est pas d'accord, il s'agit bien d'évaluer toutes les probabilité et de faire passer l'info.
  
Pour en finir, il faut évoquer sans complaisance, le doute soit de résignation des populations, ou bien la constitution d'un appareillage capable de freiner toute modification de l'ordonnancement actuel de la société dite de consommation (ou bien les deux) ;  c'est à dire plus clairement que les groupes de pressions économiques, les détenants industriels, bref tout ce qui est capable de mobiliser rapidement des fonds pour agir en fonction de leur désirs, ils semblent également agir de manière concertée sur l'action des Etats de façon très influente et les gouvernants en oublient conjointement au niveau pratiquement mondial leur devoir envers la perénité de leurs Etats mais aussi la postérité de leur citoyens. Ces groupes ont aussi la particularité d'avoir les moyens de mettre en oeuvre des pressions, mais aussi des stratégies capables d'influencer le public, de le manipuler à leurs seules fins, la plus facile serait donc d'instiller insidieusement  une résignation collective, une déstructuration des liens sociaux subsistants dans les Etats, un démantèlement de la cohérence du maintien social ou des amortisseurs sociaux (retraite par répartition) à seule fin d'asservir un peu mieux les Etats, tout en rendant les citoyens de ceux ci dépendant de ces groupes, notamment par le crédit, mais aussi en captant l'épargne privée afin d'alimenter le fonctionnement de cette théorie du non sens pour l'ensemble mais profitable à très courte vue pour les bénéficiaires. 
Peut être cela serait il rendre service aux Etats et aux gouvernants que d'avoir pour une fois leur population derrière eux, ce qui ne laisserait subsiter alors aucune équivoque sur leurs actions.
 
Il est également vrai que l'échec du sommet de Copenhague démontre aussi un attentisme patent mais surtout un manque réel de projet collectif. La diffusion du modèle économique tel que nous le connaissons devient aujourd'hui préjudiciable à l'équilibre planétaire, ce consumérisme qui puise sa force dans l'égoïsme et l'individualité ne permet qu'un accroissement limité de biens matériels car ce modèle ne peut tenir à l'échelle planétaire (il faudrait 6 planètes Terre pour satisfaire les besoins en consommation à la mode occidentale)
  
L'égoïsme en soi n'a jamais été producteur de civilisation, puisque désormais il s'agit bien de proposer un nouveau modèle de civilisation, mais cette fois ci à l'échelle planétaire, en ce sens c'est bien le partage d'information, l'échange d'idées, la diffusion de recherches scientifiques mal connues, le regroupement des idées, la cohésion des hommes, l'usage de moyens de pressions inverses à ceux des groupes de pression traditionnels ; qui pourraient retourner la situation. Nous voyons tous chacun dans notre domaine, une déstructuration du tissu du rapport humain, une déshumanisation comptable, soit dans le travail, soit dans la vie privée, ou simplement dans les liens sociaux censés soulager des épreuves de la vie.
Si nous admettons la cupidité comme aboutissement, comme une terminaison inéluctable alors nous avons tout perdu, si nous admettons que nous avons encore le pouvoir en tant que citoyen de faire infléchir les Etats et les obliger à prendre des décisions rapides et concrètes alors nous aurons déjà initié un modèle qui pourra être rapidement diffusé par les moyens de communications actuels au delà des florilèges de réunion, sommets entre Etats consentants.
 
Nous sommes bien à la veille d'un bouleversement ou de bouleversements majeurs, dans tous les domaines au niveau mondial,  il nous appartient soit de les subir ou soit de les choisir.  La question n'est plus d'éluder ces alternatives, car elles ne se poseront pas aux générations précédentes mais à la notre. Auquel cas nous nous verrions retourner  aux pires heures du passé, par succession et  répercussions le chaos touchera finalement tout être vivant tout en rompant l'équilibre que nous connaissons actuellement. Un chaos en saut de puce, comme ça on a tout le temps de savourer sa chûte. S'il faut être masochiste autant l'être jusqu'au boût même si l'on ne veut pas jouer!!! Chacun son trip n'est ce pas!!!
 
Alors l'Enfer ou un monde nouveau!!!! Après tout, pourquoi laisserions nous d'autres décider à notre place ou à celle de nos enfants!
Repost 0
Published by Henry - dans sciences
commenter cet article
11 novembre 2008 2 11 /11 /novembre /2008 09:34
Je vous propose cet exellent site pédagogique et spectaculaire à l'usage de tous les publics, sa consultation est gratuite :


http://www.dimensions-math.org/Dim_fr.htm

ce film est proposé en plusieurs langues.
C'est une initiation à la géométrie sur plus de deux heures et divisée en 9 chapitres.

Film produit par :

Etienne Ghys : mathématicien à l'Ecole Normale Supérieure de Lyon (scénario-mathématiques)
Jos Leys : ingénieur spécialisé dans l'image en trois dimensions (graphismes et animations)
Aurèlien Alvarez : réalisation et post-production.

Cet outil indispensable en pédagogie est disponible en dvd :

  • un DVD contenant deux heures de films (format PAL seulement) ;

  • des commentaires en anglais, arabe, espagnol et français ;

  • des sous-titres en allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, français, hebreu, italien, japonais, néerlandais, portugais et russe ;

  • ainsi qu'un livret d'explications de 20 pages.

Prix  très modique sur le site.

Une initiative remarquable et à faire connaitre!!!!!



Du Passé :

(ci-contre) Euclide, Elements, Livre I, proposition 47



















à l'Avenir :

(ci-contre) Une variété de Calabi-Yau, ou espace de Calabi-Yau est un type particulier de variété en mathématiques intervenant dans des domaines comme la géométrie algébrique mais également en physique théorique et notamment dans la théorie des supercordes où elles jouent le rôle d'espace de compactification.















Merci

Henry
Repost 0
Published by Henry - dans sciences
commenter cet article
20 septembre 2008 6 20 /09 /septembre /2008 07:49
"La Gloire est comme un cercle dans l'onde qui va toujours s'élargissant jusqu'à ce qu'à force de s'étendre, il finisse par disparaître" - William Shakespeare - Henry VI


Les empires qui s'étendent doivent se trouver face à ces deux alternatives : - la force décroissante de l'offensive ou bien la surextension. Trop concentrée ou trop dispersée une force ne peut réagir. Ainsi les empires sont amenés a se fondre dans leur conquêtes ou s'écrouler de l'intérieur.

La surface représente donc le kilométrage ne km2, les hommes, le matériel, la durée ; la densité représente  la supériorité numérique, sa rapidité et sa capacité d'action et réaction

Donc vous trouverez un exemple sur cette opposition sur le terrain militaire illustré par l'exemple de la bataille d'Hattin dans mon site. Ici c'est la densité qui utilise le terrain lié à la surface par harcèlement. par usage de la mobilité.

Les grecs anciens préféraient la densité, les romains également - Vègèce "La valeur l'emporte sur le nombre", Les armées concentrées en légions (entre autre) mobiles sont donc privilégiées par rapport aux armées de surfaces orientales. Mais la stratégie inverse est adoptées par les Wisigoths (les Germains en général)  - Alaric "Plus l'herbe était dense, plus elle était facile à tondre" On voit donc finalement s'opposer deux réflexions stratégiques qui en leur temps sont valables, mais l'une devient obsolète par rapport à l'autre selon le cas de figure et l'étendue à défendre ou a assaillir.

La surface est donc le nombre en avantage mais les pertes excessives en cas de soutient d'une position ; la densité est donc la rapidité daction mais s'use dans la durée.

La stratégie l'emporte en matière classique mais la technologie sert la tactique. Les moyens stratégiques servent à obtenir l'action et la projection de l'action et finalement le résultat par calculs.

Il y donc la stratégie indirecte qui en espace et temps permet la durée et à pour finalité l'usure en action.
ou dans le second cas, la stratégie directe qui agit dans le temps rapidement et qui dans l'espace ralentit et dilue ses forces par action fulgurante si les objectifs deviennent trop importants. Il s'agit donc de cibler l'essentiel. Stratégie d'Alexandre III de Macédoine à la Bataille de Gaugamèles, l'infériorité numérique et la tactique lui permette de cibler l'axe fondamental et de frapper par psychologie l'essence même des Perses c'est-à dire Darius.

Cependant le terrain acquis par stratégie directe par la densité tendra à se diluer dans le terrain qu'elle aura conquis. - d'ou l'illustration par la citation de Shakespeare. C'est tout le problème des empires arrivés à leur point zénithal.

D'ou le choix d'abandon des empires territoriaux pour les substituer à des empires hégémoniques, ces derniers nous projettent dans la grèce antique, avec Athènes son 'empire Panhéllènique. L'hégémonie contraint à des coûts d'influences politiques et économiques et oblige à des calculs de projections. Il use peut de force et fait en général porter le coût sur ses alliès, la limite se trouve à l'incapacité de financement par cet empire. Tout l'équilibre subtil est entre le coût et les ressources, qui de fait est fragilisé par les aléas économiques et sociaux. Les empires territoriaux comme Sparte font porter directement le poids de la gestion aux administrés et l'effet de rupture reposera sur l'Etat central.

Nous voilà donc dans l'optique oligarchique et l'optique démocratique, dont on voit la finalité dans Thucydide et la Guerre du Péloponnèse  « L'histoire est un perpétuel recommencement. »  et cet autre citation « Un homme qui ne se mêle pas de politique mérite de passer, non pour un citoyen paisible, mais pour un citoyen inutile. »  c'est le prix qu'implique le choix démocratique, mais il y a aussi le choix oligarchique.L'intemporalité du texte de Thucydide démontre avec force et génie les consèquences implacables qui font qu'une démocratie s'écroule et que le temps de la guerre qui se profile puis éclate devient la source de tous les maux et le déchainemement de toutes les violences. Le grand siècle de Périclès périclite et les idéaux humains sont foulés aux pieds, notamment dans l'affaire de Corcyre, qui non seulement devient un affrontement entre Athènes et Corinthe, mais est l'enjeu de manipulation des groupes corcyréens démocrates pro Athénienset oligarques pro Péloponnèsiens (Sparte), ceci conduit à une terrible guerre civile et d'effroyables massacres.

Cependant éviter le piège de la surextension n'est pas éviter le déclin.
Repost 0
Published by Henry - dans sciences
commenter cet article

Pages