Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

20 janvier 2022 4 20 /01 /janvier /2022 12:13

Le nouveau traitement de Pfizer permet de soigner « que les vaccinés.. » lorsqu’ils développent des symptômes graves, afin de leur éviter l’hospitalisation..! Donc le vaccin ne protège même pas des formes graves..! Alors pourquoi on emmerde les non vaccinés..?

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2022 4 20 /01 /janvier /2022 11:59
Le cabinet McKinsey aurait touché 235 620 euros en 2020 pour la rédaction d’un guide du télétravail dans la fonction publique à destination des managers. Pourquoi avoir eu recours à ce cabinet pour rédiger ce type de guide ? »… Pourquoi avoir eu recours à ce cabinet pour rédiger ce type de guide ?
 

« Le cabinet McKinsey aurait touché 235 620 euros en 2020 pour la rédaction d’un guide du télétravail dans la fonction publique à destination des managers. Pourquoi avoir eu recours à ce cabinet pour rédiger ce type de guide ? »… Pourquoi avoir eu recours à ce cabinet pour rédiger ce type de guide ?

 

« Vous avez obtenu un contrat d’un montant de 496 800 € pour « évaluer les évolutions du métier d’enseignant ». Vous pouvez nous dire à quoi a abouti cette mission ? » interroge la rapporteure de la commission d’enquête au Directeur associé Senior de McKinsey France.

 

France : « Le gouvernement a embauché le cabinet conseil McKinsey qui a appliqué toutes les méthodes d’ingénieries sociales pour la propagande sanitaire…C’est affligeant et ça a marché !!!

 

Philippe Béchade: « Le gouvernement conseillé par McKinsey déploie l’arme fatale décrite par Hannah Arendt : subvertir l’esprit des français en mélangeant purs mensonges, réalités alternatives, propagande, vérités dénoncées comme complotistes. Qui croit plus en rien ne peut plus s’opposer à rien ! »

 

573 millions de dollars de condamnation pour le cabinet qui conseille Macron ! Condamnation pourquoi ? Pour dissimulation et fraude dans une affaire de conseil médicamenteux ! Et c’est ce même cabinet « McKinsey » qui nous coûte 2 millions/mois pour ses conseils sur la stratégie de vaccination en France.

 

Eric Verhaeghe : « Le Deep State Américain utilise McKinsey pour uniformiser les stratégies de gestion de la crise sanitaire…Toutes les populations subissent les Pass Sanitaires ! Les Pass vaccinaux ! De véritables mécanismes de tracing !!! »

 

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2022 4 20 /01 /janvier /2022 11:28
 
 

 

La Pologne a fermé des entreprises en raison du coût élevé du gaz. Beaucoup travaillent en continu depuis des décennies. Par exemple, la boulangerie nationale populaire de Gliwice a été forcée de cesser ses activités. Selon le propriétaire de la boulangerie, le coût du gaz a augmenté de 800 % et la facture approche les 8.000 $.

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2022 4 20 /01 /janvier /2022 11:07

Arrêt de réacteurs nucléaire, vente à perte de l'énergie à des concurrents, libéralisation du marché, mauvais investissements et mauvaise gestion conduisent à des hausses de prix faramineuses qui en dernier recours sont a payer par les utilisateurs. Pour confirmer le vieil adage " privatiser les profits et mutualiser les pertes

 

_____________________________________________________

 

Hausse de l’électricité, un rattrapage de 40 % en 2023 à l’étude ?

 

« Un rattrapage des prix de l’électricité en 2023 à l’étude » selon cette dépêche de l’agence Reuters.

En effet, « la Commission de régulation de l’énergie (CRE) a annoncé mercredi une évaluation de l’éventuel rattrapage à réaliser en 2023 sur les tarifs réglementés de vente d’électricité (TRVE), dont le niveau dépendra des prix de marché en 2022 et des éventuelles mesures qui seront prises.

Elle propose par ailleurs dans son communiqué de relever de plus de 44 % les TRVE au 1er février, une proposition qui ne sera pas suivie d’effet puisque le gouvernement a décidé de limiter leur hausse moyenne à 4 % en moyenne ».

Bon en gros les tarifs auraient du augmenter de 44 % !!!

Hahahahahaha, sacré succès de la libéralisation du marché de l’énergie sous la pression de l’Europe de Bruxelles qui nous fait vivre un véritable enfer économique et social.

Mais le gouvernement, pas totalement suicidaire à 3 mois de l’élection présidentielle, a décidé d’une augmentation de seulement 4 % et pas 44 %.

Du coup il manque 40 % de hausse.

Et l’idée géniale c’est de vous l’imputer l’année prochaine en 2023 !

Et c’est ainsi que le prix de votre électricité va doubler tous les deux ans.

C’est beau l’Europe.

C’est bien l’Europe.

Peu importe le prix de l’électricité en France, ce sont les prix internationaux que nous devons appliquer et la libre concurrence.

Nous nageons en plein délire.

Enfin, le délire étant général et sur tous les sujets, il n’y a avait pas de raison pour que nous soyons plus intelligents sur l’énergie que sur le reste.

Charles SANNAT

EDF : les quatre plus gros réacteurs nucléaires français arrêtés jusqu’à l’automne
 

Après le séisme, les réacteurs de la centrale nucléaire de ...

C’est une très mauvaise nouvelle pour EDF. Selon nos informations, les quatre plus gros réacteurs du parc nucléaire français de la centrale de Chooz dans les Ardennes et de Civaux dans la Vienne – mis à l’arrêt mi-décembre à cause d’un défaut détecté dans sur le circuit de refroidissement de secours – ne pourront pas être remis en marche avant l’automne, voire avant la fin de l’année. EDF a annoncé que leur arrêt serait prolongé sans préciser le calendrier.

Besoin de nouvelles pièces

Les quatre réacteurs, qui produisent environ 10% de l’électricité nucléaire en France, présentent un problème de corrosion qui nécessite des réparations et de nouvelles pièces. Il faudra donc attendre la fin de l’année, selon les informations d’Europe 1, le temps que ces nouvelles pièces soient fabriquées pour que les réacteurs puissent être remis en marche.

Cet arrêt prolongé devrait coûter plusieurs milliards d’euros à EDF. Par ailleurs, ce problème de corrosion touche aussi la centrale de Penly en Seine-Maritime et pourrait aussi concerner d’autres centrales nucléaires françaises.

Peu d’électricité pour passer l’hiver

Une nouvelle qui arrive au pire moment pour EDF qui a annoncé mercredi matin un nouveau retard sur le chantier de l’EPR de Flamanville , et au moment où la disponibilité de ses réacteurs est à son plus bas niveau historique. Dix réacteurs sur les 56 que compte le parc sont arrêtés. Soit pour des problèmes de maintenance, soit pour des problèmes techniques imprévus.

Le gestionnaire du réseau électrique RTE a alerté début janvier sur le risque de ne pas avoir assez d’électricité pour passer l’hiver. La ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili, a pris la décision il y a quelques jours d’augmenter la quantité d’électricité produite par les centrales à charbon pour compenser le manque d’électricité nucléaire.

Un risque de pénurie d'électricité ?

Invité sur Europe Midi vendredi, Nicolas Goldberg, expert en énergie chez Colombus consulting, a estimé que ce constat est plutôt inquiétant. "On savait qu'il allait y avoir certains réacteurs nucléaires arrêtés pour passer les visites décennales qui permettent de prolonger le parc nucléaire jusqu'à 50 ans voire plus, et que ça allait être compliqué pour passer l'hiver. Et en plus, on a ce problème de corrosion", a-t-il posé. Selon lui, ces problèmes ne sont par ailleurs pas forcément liés à un vieillissement des parcs nucléaires. En effet, les réacteurs concernés sont "les plus puissantes et les plus récents".

Concernant les risques de pénurie d'électricité, Nicolas Goldberg a affirmé sur notre antenne qu'"ils sont très circonscrits dans le temps". "On a bandeau de consommation supplémentaire en hiver en France, du fait que l'on se chauffe beaucoup à l'électricité. Donc là, jusqu'à fin février-début mars il y a un risque. RTE met chaque mois son étude à jour pour voir à quel point c'est risqué et à quel point ils sont susceptibles d'utiliser ce que l'on appelle des leviers post-marché", a-t-il expliqué. 

"Pour l'heure, tant que nous avons une météo clémente - tout cela dépend de la température - et un peu vent - parce que nous avons beaucoup d'éolien sur le réseau - il y a peu de risque", a enfin affirmé l'expert. "C'est pour cela que RTE a été plutôt rassurante pour janvier. Mais on se donne rendez-vous à l'hiver prochain. A priori, ces tensions sur le réseau sont prévues pour durer encore deux ou trois hivers."

Source 

Blablabla, c'est la production électrique allemande qui permet à la France de tenir, même avec un hiver doux. Nous importons de grandes quantités d'électricité de ce pays, dont les centrales fonctionnent avec un charbon très polluant (lignite) !

 

___________________________________

Production d'électricité : encore 10 réacteurs sur 56 à l'arrêt en plein hiver !
 
Un problème de corrosion a été détecté sur un système de sécurité de la centrale nucléaire de Penly, en Seine-Maritime, le même que sur quatre autres réacteurs EDF actuellement à l'arrêt.
 
Un réacteur nucléaire de la centrale de Penly, en Seine-Maritime, est également concerné par un problème de corrosion sur un système de sécurité déjà détecté ou soupçonné sur quatre autres réacteurs EDF actuellement à l'arrêt, a annoncé ce jeudi 13 janvier l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN).
 
"Les défauts qui ont été constatés sur les réacteurs de dernière génération ont été constatés sur un autre réacteur", celui de Penly 1, qui est déjà à l'arrêt, a indiqué Karine Herviou, directrice générale adjointe de l'Institut.
 
Actuellement, 10 réacteurs sur 56 sont à l'arrêt, ce qui représente environ 20% de la capacité nucléaire française.
 
Le problème n'avait jusqu'à présent été identifié que sur des réacteurs parmi les plus récents et les plus puissants du parc français, ceux de 1.450 MW. Le défaut détecté à Penly 1, un réacteur de 1.300 MW, est le premier qui concerne une autre famille de réacteur.
 
EDF avait annoncé à la mi-décembre l'arrêt par précaution des deux réacteurs de la centrale de Chooz, dans les Ardennes, pour vérification d'éventuels défauts sur son circuit de refroidissement de secours, après la détection de défauts à Civaux, dans la Vienne, une autre centrale de même modèle, dont l'arrêt avait alors été prolongé.
 
Le groupe a depuis annoncé qu'un des réacteurs de Chooz était effectivement concerné par le même problème. Le second fait toujours l'objet d'investigations.
 
Le problème identifié à Penly "serait dû aussi à un phénomène de corrosion sous contrainte, c'est-à-dire le même phénomène qui a été détecté" sur les réacteurs de 1.450 MW, a précisé Karine Herviou, évoquant "un défaut de l'ordre du millimètre".
 
"On ne sait pas s'il n'y a pas de problèmes ailleurs. EDF est en train de revoir tous les enregistrements" des contrôles effectués dans le passé sur le parc, a-t-elle ajouté.

Source

 

_____________________________________

Dormez tranquilles : Les plus vieux réacteurs nucléaires français prolongés au-delà de 40 ans !
 

http://

Les 32 réacteurs de 900 MégaWatt électrique (MWe) d’EDF sont les plus anciens en fonctionnement en France. Ils avaient été initialement conçus pour fonctionner 40 ans.

 

L'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) a ouvert la voie jeudi à la poursuite de la vie des plus vieux réacteurs en France de 40 à 50 ans, enjoignant l'opérateur EDF de réaliser des travaux pour améliorer leur sûreté.

Le "gendarme" du nucléaire a publié une décision, qui était attendue, portant sur les 32 réacteurs de 900 MW, les plus anciens du parc français, mis en service pour l'essentiel dans les années 1980. L'ASN a fixé dans ce texte les conditions pour qu'ils puissent fonctionner au-delà de leur quatrième «réexamen périodique», qui a lieu tous les dix ans, soit jusqu'à la fin des années 2020 ou 2030, selon la date de mise en service.

«L'ASN considère que l'ensemble des dispositions prévues par EDF et celles qu'elle prescrit ouvrent la perspective d'une poursuite de fonctionnement de ces réacteurs pour les dix ans qui suivent leur quatrième réexamen périodique», indique-t-elle.

«L'ASN prescrit la réalisation des améliorations majeures de la sûreté prévues par EDF, ainsi que des dispositions supplémentaires qu'elle considère comme nécessaires», précise-t-elle.

 

EDF devra ainsi réaliser une série de tests et de travaux pour améliorer la sûreté de ses réacteurs.

«Un premier objectif est de réduire les conséquences des accidents et notamment des accidents graves, avec une fusion du cœur du réacteur», a expliqué à l'AFP Julien Collet, directeur général adjoint de l'ASN.

Des améliorations sont notamment prévues pour que la radioactivité reste confinée à l'intérieur de l'enceinte en cas d'accident.

La France tire aujourd'hui près de 70% de son électricité du nucléaire, un record mondial. Elle veut ramener cette part à 50% en 2035 pour faire plus de place aux renouvelables mais hésite aussi à relancer un nouveau programme de construction de réacteurs.

Source 

Décision obligée par manque de capacités de production,  retaper du vieux pour faire du neuf. Statistiquement, un accident majeur aurait déjà dû arriver en France.

L'éolien et le solaire n'ont aucun avenir, voir ce qui s'est passé en Allemagne avec le froid, la neige et le manque de vent, et au Texas où les éoliennes ont gelées. 

Les énergies dites "renouvelables" ne sont pas fiables et nécessitent, afin de stabiliser le réseau, de construire en parallèle de nouvelles centrales classiques, à charbon, à gaz ou nucléaires. Sauf que la France à perdu le savoir faire concernant la construction de centrales nucléaires.

 

___________________________

EDF, le massacre du gouvernement. Achat à 300 € et revente à 46 € à perte à ses concurrents !
 

Relever son compteur d’électricité et de gaz : quand et ...

C’est un article de Marianne absolument terrible sur la réalité économique ahurissante imposée par l’Etat à EDF qui va racheter son électricité jusqu’à 300 euros le MWh… et la revendre à 46,20 euros à ses concurrents !!

C’est juste hallucinant.

 

Nous sommes en pleine vente à perte et destruction de valeur.

« Face à l’envolée des prix de l’électricité qui atteignent des sommets, la promesse du gouvernement de limiter la hausse pour les ménages à 4 % semblait tenir de la gageure. À trois mois des présidentielles, il fallait trouver une solution, quitte à inventer une usine à gaz. Problème : cela conduit EDF à fournir aux opérateurs alternatifs des volumes d’électricité qu’elle n’a plus.
Les circonvolutions du gouvernement autour du protocole sanitaire applicable dans les écoles ne pourraient être qu’une aimable mise en jambes. Son plan pour limiter la hausse de l’électricité à 4 % en 2022, promesse de Jean Castex faite septembre, risque lui d’être un véritable marathon pour la communication gouvernementale. Il va devoir expliquer qu’il demande à EDF de racheter aux prix vertigineux de 2022 l’électricité qu’il a déjà vendue pas cher, pour ensuite la brader à ses concurrents à un prix six fois inférieur.

En effet, le plan du gouvernement partage l’effort entre une baisse de 8 milliards d’euros des taxes supportée par l’État, et 8,4 milliards à la charge d’EDF. Des sommes importantes liées à l’envolée des prix et leur répercussion sur les tarifs pour les ménages. La Commission de régulation estimait en effet le 10 janvier que la hausse devait atteindre entre 30 % et 40 %, selon Le Parisien.

Dans cette optique, l’État, premier actionnaire de l’opérateur historique, a tout simplement intimé l’ordre à EDF d’augmenter le volume d’électricité nucléaire qu’il a l’obligation de vendre à ses concurrents à prix réduits. L’idée est simple : transférer aux clients finaux, les ménages et les entreprises, cette baisse des prix. Sauf que ces 20 TWh à 46,20 euros le MWh, qui s’ajoutent aux 100 TWh vendus à prix d’ami de 42 euros, EDF n’en dispose plus. Il les a déjà vendus sur le marché de gros lors des négociations qui ont eu lieu en 2021. L’électricien a donc déjà perdu une partie des bénéfices qu’il aurait pu retirer de la hausse des prix. Et il va les perdre une seconde fois car EDF va devoir racheter des montagnes de sa propre électricité, au prix de marché qui se situe entre 275 euros et 300 euros le MWh, et les revendre six fois moins cher. »

C’est juste incroyable.

La libéralisation du marché de l’énergie est une vaste fumisterie et une usine à gaz européenne à laquelle il faut mettre fin.

L’électricité est un bien commun, et il faut évidemment renationaliser EDF, ENEDIS.

Nous sommes dirigés par des vedettes !

Charles SANNAT

 

Source Marianne.net ici

 

_______________________________

Macron : Hausse non seulement abusive mais continue du tarif de l’électricité
 

Le dossier est un peu technique, il faut rentrer dans les lois et les chiffres (et lire l’article de Que Choisir en entier) mais à l’arrivée, ce sont les ménages qui vont payer, et de plus en plus. Tout ça pour satisfaire les appétits de ces nouveaux vendeurs d’énergie qui n’ont rien créé et qui ont été créés pour obéir à la logique concurrentielle dans un marché qui était auparavant monopolistique (EDF-GDF).
 
Les prix ne sont plus tenus comme ils l’étaient (même les tarifs dits réglementés), car le prix de l’électricité et du gaz, à l’instar de celui du pain, étaient des prix stratégiques, c’est-à-dire qu’ils avaient un impact directement politique. Un régime qui aurait doublé le prix de la baguette aurait eu des difficultés à se maintenir.

Certes, ces augmentations ont lieu désormais en douce, mais la dérégulation du secteur de l’énergie a profité à de grands groupes comme Engie, pas aux ménages, dont la facture augmente de manière impitoyable. Nous ajoutons cet épisode douloureux pour les Français dans notre dossier « Énergie », déjà bien alourdi par l’énorme arnaque du compteur Linky.

N’oublions pas que près de 12 millions de Français, soit 6 millions de ménages, ont du mal à payer leurs factures de gaz et d’électricité. On dit qu’ils sont en situation de précarité énergétique : ils consacrent plus de 10% de leurs revenus à ces factures. Du coup, 4 millions de ménages bénéficient du chèque énergie, qui remplace les tarifs sociaux du gaz et de l’électricité.

Le pire, dans cette affaire, c’est que l’État, ou ce qu’il en reste, vient palier le pillage organisé du porte-monnaie des Français en mettant la main à la poche avec l’argent des contribuables solvables : sur chaque facture figure un discret volet social pour ceux qui ne peuvent faire face à leurs dépenses énergétiques.

Les multinationales se gavent, les Français souffrent. C’est le résumé du libéralisme économique à tous les étages. Les électeurs ont voté Sarkozy en 2007 pour payer moins d’impôts, il a poursuivi le travail de sape de Balladur sur l’économie nationale, et Macron vient le parachever.

La paupérisation, que les médias et politiques nous vendent comme une fatalité – ah mes pauvres compatriotes, c’est la mondialisation, que voulez-vous – n’est pas une fatalité : c’est une politique, et une politique bien française. On allait dire nationale ; le terme adéquat est antinationale.

Que Choisir démontre que la hausse des tarifs qui vient (en juin) est une décision politique sous couvert d’une recommandation de la Commission de régulation de l’énergie, théoriquement indépendante du pouvoir politique (mais pas du marché !).

Pour ceux qui veulent aller plus loin, le site picbleu.fr nous explique pourquoi les tarifs du gaz et de l’électricité vont augmenter de 100% d’ici 2023. Et attention à bien distinguer la hausse des taxes sur la facture, la hausse du prix du kWh et le coût final pour les ménages.
 
Rédaction d’E&R

 
Électricité, hausse de tarif abusive

L’Autorité de la concurrence défend la modération du tarif réglementé d’EDF et contredit la Commission de régulation de l’énergie, qui exige une hausse de 5,9 %. Explications.

On n’attendait pas l’Autorité de la concurrence dans le rôle de défenseur des consommateurs face à la Commission de régulation de l’énergie (CRE), l’autorité indépendante du secteur, qui va nous imposer une forte hausse du tarif réglementé d’EDF (1), + 5,9 % au plus tard le 1er juin. C’est pourtant ce qui se passe. « 40 % de la hausse proposée ne correspondent pas à une augmentation des coûts de fourniture d’EDF mais ont pour but de permettre aux concurrents d’EDF de proposer des prix égaux ou inférieurs au tarif réglementé », dénonce l’Autorité dans un avis rendu public le 25 mars dernier.

Des prix du marché de gros moins compétitifs

Cette décision de la CRE ne doit en effet rien au hasard. Jusqu’au début de l’année 2018, les fournisseurs alternatifs avaient la vie facile. Les prix du marché de gros de l’électricité étaient inférieurs au tarif de 42 €/MWh qu’ils peuvent obtenir auprès d’EDF. Ils s’approvisionnaient sur ce marché à des montants leur permettant de faire des offres commerciales compétitives par rapport au tarif réglementé. Depuis, les prix de marché sont repartis à la hausse. Par conséquent, ces fournisseurs alternatifs achètent le quota auquel ils ont droit à 42 €/MWh auprès d’EDF. Pour le solde, ils s’approvisionnent au prix fort sur le marché de gros. Ne pouvant pas tenir très longtemps à ce rythme, ils vont être contraints d’augmenter leurs prix de vente. Mais s’ils passent au-dessus du tarif bleu d’EDF, c’est-à-dire réglementé, la clientèle va les fuir pour revenir à ce dernier. À l’exception de mastodontes de l’énergie comme Engie, Total ou Eni, et de cas particuliers comme celui d’Enercoop, dont les prix sont déconnectés du marché, ils vont faire faillite.

[...]

La CRE traite désormais EDF comme s’il subissait les mêmes contraintes d’accès à sa propre production que les fournisseurs alternatifs, qui, pour la plupart, ne sont que des entreprises commerciales ne produisant pas le moindre kWh ! Malgré sa neutralité revendiquée, la CRE prend le parti de la rentabilité des fournisseurs alternatifs plutôt que celui du pouvoir d’achat des ménages. L’autre grand gagnant de ce tarif inflationniste, c’est EDF. Sa marge sur le tarif bleu va bondir de 87 %, a calculé l’Autorité de la concurrence ! Tout cela sur le dos des consommateurs, par la seule volonté de la CRE.

Lire l’article entier sur quechoisir.org 
Partager cet article
Repost0
20 janvier 2022 4 20 /01 /janvier /2022 10:40

Le Professeur Montagnier avait indiqué que les vaccins pouvaient provoquer des variants surtout quand ceux ci sont injectés en période d'épidémie.

Mais il avait indiqué également que les multiples vaccinations auraient des conséquences sur l'immunité et provoqueraient à terme le VIH (Sida), ce que corroborent des études Allemandes et Britanniques ; donc réfléchissez à deux fois avant de vous vacciner ou vacciner vos proches dont vous avez la responsabilité

 

 

_________________________________________________________

 

C’est officiel ! L’agence européenne du médicament déclare: « si nous avons une stratégie dans laquelle nous donnons des rappels tous les 4 mois, nous finirons par avoir potentiellement des problèmes avec la réponse immunitaire… »

Les données officielles Allemandes indiquent que les personnes vaccinées développeront le syndrome d’immunodéficience d’ici fin janvier
 

Les données du gouvernement allemand, concernant le variant  Omicron, suggèrent que la plupart des « complètement vaccinés » auront un syndrome d’immunodéficience acquise (SIDA) induit par le vaccin Covid-19, d’ici la fin du mois de janvier 2022, après avoir confirmé que le système immunitaire des personnes entièrement vaccinées s’est déjà dégradé de 87%.

Un lecteur : Les chiffres du gouvernement allemand sur le Covid-19 sont produits par le « Robert Koch Institut » (voir ici). Leurs dernières données sont disponibles en pdf téléchargeable ici.
Page 14 contient son rapport hebdomadaire de gestion COVID-19 du 30 décembre 2021 –

 

Traduction

« Des informations sont publiées, concernant les cas Omicron, dans le système de déclaration. 6.788 cas ont été renseignés sur les symptômes, la plupart du temps aucun ou des symptômes bénins sont indiqués. Les plus fréquents sont des symptômes d’écoulement nasal (54%), de toux (57%) et de maux de gorge (39%). 124 patients ont été hospitalisés, quatre personnes sont décédées. Une exposition à l’étranger a été signalée pour 543 (5 %) cas. 186 patients n’étaient pas vaccinés, 4.020 étaient complètement vaccinés, parmi ceux-ci, une vaccination de rappel a été rapportée pour 1.137. Sur la base des données transmises, 148 réinfections ont été trouvées parmi toutes les infections à Omicron publiées, aucune d’entre elles n’ayant été signalée à la personne touchée par la réinfection. La figure 9 montre la répartition des cas d’Omikron, signalés jusqu’à présent en Allemagne. Des cas d’Omicron ont été détectés dans tous les États fédéraux.

  • 186 cas non vaccinés
  • 2.883 cas doublement vaccinés
  • 1.137 cas triplement vaccinés
  • 4.020 cas entièrement vaccinés

En Allemagne, 70,53 % sont entièrement vaccinés, 2,97 % partiellement vaccinés et 26,5 % non vaccinés – https://ourworldindata.org/covid-vaccinations  

Ainsi, les non-vaccinés contaminés représentent 186 cas, la population entièrement vaccinée 4.020 cas. Ainsi, l’incidence des cas Omicron vaccinés est de 57,0% de la population (830.000 représente 1% des 83 millions d'allemands)
Et l’incidence des cas d’Omicron non vaccinés est de 7,02% de la population. Donc, les vaccinés sont 57.0 / 7.02 = 8.12x plus susceptibles d’être infectés par Omicron que les non-vaccinés en Allemagne . C’est ce que la vaccination a provoqué sur le peuple allemand. L’Institut Koch n’a pas fourni son tableau habituel de l’efficacité des vaccins, dans son rapport hebdomadaire du 30 décembre. Cela peut être dû aux vacances (les Britanniques ont complètement abandonné le 23 décembre) ou peut-être parce que les chiffres seraient désastreux pour la vaccination. Mais nous pouvons aider les Allemands ici en faisant le calcul pour eux, en utilisant la formule d’efficacité du vaccin de Pfizer. Efficacité du vaccin = efficacité du système immunitaire = (1-8,12)/8,12 = -7,12/8,12 = -87,7 %. Ainsi, les vaccinés ont une réponse immunitaire inférieure de 87,7% à celle des non-vaccinés. Cela signifie que l’Allemand moyen n'a plus que 12,3% de son système immunitaire, pour lutter contre certaines classes de virus et certains cancers. Voici la prédiction, l’extrapolation à partir des données du rapport de surveillance des vaccins ukHSA, des semaines 35 à 42, que nous avons fait pour la première fois le 10 octobre. Les chiffres prévus sont en vert olive.

Ainsi, l’Allemagne, avec une dégradation du système immunitaire de 87,7%, a fait 6,7% de moins que notre modèle prédictif, une dégradation de 81,0% cette année (pour les plus de 18 ans, sur la base de 2 doses, plutôt que de 3). C’est la 3ème dose qui détruit vraiment le système immunitaire, comme le montrent les données de l’OMS pour Omicron.
Voici le tableau 1b du rapport de l’OMS : Enquête sur les infections à coronavirus (COVID-19), Royaume-Uni : Caractéristiques liées à un résultat compatible avec Omicron chez les personnes testées positives à la COVID-19 (84,8 kB xlsx) 

Tableau 1b: Probabilité modélisée de tests positifs avec un résultat probable Omicron chez les personnes testées positives au COVID-19, par caractéristique démographique dépistée, Royaume-Uni: 29 novembre 2021 au 12 décembre 2021

Nous avons maintenant les chiffres du gouvernement allemand pour Omicron et ils montrent que les personnes complètement vaccinées sont 8,12 fois plus susceptibles d’avoir une infection à Omicron que les personnes non vaccinées. Ces chiffres vraiment étonnants montrent que nous sommes plus de 8 fois plus en sécurité par rapport à Omicron dans une chambre, un restaurant, un bar, une boîte de nuit, un train, un bateau ou un avion rempli de personnes non vaccinées, que nous ne le sommes avec des personnes « entièrement vaccinées ». Et plus vous recevez d'injections, plus la dégradation de votre système immunitaire progresse rapidement. Il semble également que les non-vaccinés atteignent une immunité sous-collective contre le Covid-19, tandis que les complètement vaccinés sont empêchés de l’atteindre à cause des vaccins. Les chiffres allemands ont détruit les passeports vaccinaux et prouvent à eux seuls l'aberration d’une thérapie génique et de la vaccination au moyen des protéines de pointe.

Les vaccinés s’en sortent mal contre Omicron, parce que les anticorps induits par le vaccin contre la protéine de pointe Alpha de Wuhan sont presque inutiles contre Omicron. Ainsi, les dommages progressifs sous-jacents au système immunitaire, causés par la production incessante de protéines, n’ont presque plus rien à combattre.
Nous voyons donc dans ces chiffres une estimation beaucoup plus proche de l’ampleur des dommages causés aux personnes vaccinées, que nous n’avons pu voir avec les chiffres du delta, pour les les personnes vaccinées et non vaccinées.
Le Royaume-Uni compte 69,45% de vaccinés doubles ou triples, 6,41% vaccinés isolément et 24,14% non vaccinés (ourworldindata). Nous ferons donc légèrement pire que les Allemands, avec un peu plus de victimes. D’ici la fin du mois de janvier, toutes les personnes entièrement vaccinées dans les deux pays, âgées de plus de 30 ans, auront une vaccination complète, médiée par le sida. Cependant, une grande partie du système immunitaire, qui reste actuellement avec la capacité de combattre Omicron, aura disparu. Cela entraînera un fardeau énorme pour les services de santé des deux pays et une douleur et une mortalité massives, toutes infligées par un système de santé corrompu. Nous avons les chiffres grâce à la précision et à l’efficacité des Allemands. Mais je n’ai pas de mots en anglais pour décrire l’immoralité des escrocs impliqués dans ce programme de vaccination.

Source

Les données officielles Britanniques indiquent que les personnes triplement vaccinées développent le syndrome d’immunodéficience acquise à un rythme alarmant

 

Les données officielles indiquent que les personnes triplement vaccinées développent le syndrome d’immunodéficience acquise à un rythme alarmant
Une enquête approfondie sur 5 mois de données officielles du gouvernement britannique publiées par l’Agence de sécurité sanitaire du Royaume-Uni semble confirmer les prédictions faites précédemment par The Expose selon lesquelles la dose de « rappel » de Covid-19 donnerait un coup de fouet temporaire de très courte durée au système immunitaire de la population vaccinée avant de décimer son système immunitaire beaucoup plus rapidement que ce qui avait déjà été observé chez les personnes ayant reçu deux doses du vaccin Covid-19.

En bref, les données officielles du gouvernement britannique suggèrent fortement que la population vaccinée contre le Covid-19 développe une nouvelle forme de syndrome d’immunodéficience acquise induite par le vaccin Covid-19.

L’Agence britannique de sécurité sanitaire (UKHSA) publie un rapport hebdomadaire de surveillance des vaccins, chaque rapport contenant quatre semaines de données sur les cas, les hospitalisations et les décès liés au Covid-19, par statut vaccinal. Pour notre enquête, nous avons analysé 5 de ces rapports de surveillance des vaccins publiés, contenant des données du 16 août 2021 au 2 janvier 2022, afin d’obtenir une image claire de l’effet des vaccins Covid-19 sur le système immunitaire de la population vaccinée, et voici ce que nous avons trouvé…

Les rapports de surveillance des vaccins de l’UKHSA utilisés pour notre enquête peuvent être consultés ici.

Efficacité du vaccin Covid-19 dans le monde réel

Pfizer affirme que son injection d’ARNm Covid-19 a une efficacité vaccinale de 95 %. Cette affirmation repose sur un calcul simple (dont les détails complets peuvent être consultés ici) effectué sur le nombre d’infections confirmées dans le groupe vacciné et le groupe non vacciné au cours des premières étapes des essais cliniques toujours en cours.

Aujourd’hui, grâce à une multitude de données publiées par l’Agence britannique de sécurité sanitaire, nous sommes en mesure d’utiliser le même calcul que celui qui a servi à calculer l’efficacité à 95 % du vaccin Pfizer, pour calculer l’efficacité réelle des vaccins Covid-19, et les données dressent malheureusement un tableau extrêmement inquiétant.

Le rapport de surveillance des vaccins de la semaine 37 comprend le nombre de cas de Covid-19 par statut vaccinal entre la semaine 33 et la semaine 36 de 2021 (du 16 août au 12 septembre). Comme le rapport nous indique les taux de cas de Covid-19 pour 100 000 personnes parmi la population non vaccinée et la population vaccinée à deux doses, nous sommes en mesure de calculer l’efficacité réelle du vaccin au cours de cette période, et elle s’est avérée être la suivante –

Source

L’efficacité dans le monde réel de tous les vaccins Covid-19 disponibles combinés était aussi faible que moins-47% dans le groupe d’âge 60-69 ans, et aussi élevée que +66% dans le groupe d’âge moins de 18 ans entre le 16 août et le 12 septembre 2021. Les seuls autres groupes d’âge pour lesquels le vaccin avait un effet positif à ce stade étaient les 18-29 ans, les 30-39 ans et les 80 ans et plus. Mais comme vous pouvez le constater, aucun de ces groupes d’âge n’a montré une efficacité du vaccin proche de 95 %.

Cependant, il suffit de voir comment les choses se sont inversées un mois plus tard.

Le rapport de surveillance des vaccins de la semaine 41 incluait le nombre de cas de Covid-19 par statut vaccinal entre la semaine 37 et la semaine 40 de 2021 (du 13 septembre au 10 octobre), et l’efficacité réelle du vaccin au cours de cette période s’est avérée être la suivante –

Source

L’efficacité dans le monde réel de tous les vaccins Covid-19 disponibles combinés était aussi faible que moins-109% dans le groupe d’âge des 40-49 ans, et aussi élevée que +89% dans le groupe d’âge des moins de 18 ans entre le 13 septembre et le 10 octobre 2021. Le seul autre groupe d’âge pour lequel le vaccin avait un effet positif à ce stade était celui des 18-29 ans.

Ce qui est inquiétant, c’est la chute de l’efficacité réelle du vaccin dans tous les groupes d’âge, mais surtout dans le groupe des 40-49 ans, qui est passé d’une efficacité réelle de moins 36 % à moins 109 %.

Le fait que l’efficacité réelle des vaccins ait dépassé la barrière de moins 100 % suggère que non seulement les vaccins échouaient, mais qu’ils décimaient aussi complètement le système immunitaire des bénéficiaires.

La lecture du prochain rapport de surveillance des vaccins est donc effrayante.

Le rapport de surveillance des vaccins de la semaine 45 comprenait le nombre de cas de Covid-19 par statut vaccinal entre la semaine 41 et la semaine 44 de 2021 (du 11 octobre au 7 novembre), et l’efficacité réelle du vaccin au cours de cette période s’est avérée être la suivante

 
__________________________________
Les vérités dérangeantes sur le SIDA révélées par Luc Montagnier
 
 
 
Professeur émérite à l’institut Pasteur, prix Nobel de médecine, co-découvreur du VIH, Luc Montagnier a fait des révélations fracassantes sur le VIH dans le film documentaire d’un jeune réalisateur. Depuis Brent Leung est la cible de toutes les attaques possibles et imaginables de la part des représentants de l’industrie pharmaceutique.
 
Les vérités dérangeantes sur le SIDA révélées par Luc Montagnier

Un réalisateur cible de toutes les attaques


Quand Brent Leung a montré son documentaire révolutionnaire sur le SIDA, "House of Numbers" , il a été l’objet d’attaques diffamatoires sans précédent. Les "spécialistes" , promoteurs des théories conventionnelles sur le SIDA, avec leurs vaccins et produits pharmaceutiques, se sont déchaînés contre le protagoniste en le qualifiant de "négationniste du SIDA" faisant un parallèle sans équivoque possible avec l’expression « négationniste de l’Holocauste ».

 
 
Quelle curieuse comparaison : si vous niez une quelconque partie des théories conventionnelles sur le SIDA, vous êtes aussi méchant qu’un criminel de guerre nazi ?

Leur mythologie sur le SIDA est fondée sur des mensonges et de la désinformation. C’est pourquoi au lieu de s’engager dans un débat intelligent fondé sur les preuves disponibles, ils attaquent toute personne mettant en doute les partisans de leur culte pro-pharmaceutique. 

Des coupables qui accusent
 
 
Comparaison curieuse et même paradoxale : car les origines de l’industrie pharmaceutique moderne se trouvent précisément dans le régime nazi, quand des scientifiques menaient des expériences pharmacologiques sur les prisonniers des camps de concentration. Des réalités historiques nous rappellent combien certains domaines, telle la pharmacologie, ont un passé bien peu reluisant.

Par exemple, le président de Bayer, celui de l’aspirine Bayer, était durant la 2ème guerre mondiale le docteur Fritz ter Meer. Un criminel de guerre reconnu coupable de crimes contre l’humanité et condamné à sept ans de prison lors du procès de Nuremberg.

Ainsi donc voit-on d’anciens criminels nazi et consorts, affubler un jeune réalisateur de négationnisme alors qu’il ne fait qu’apporter aux yeux du monde de simples vérités… dérangeantes certes, mais des vérités dites par un personnage bien informé sur le sujet.

Un secteur industriel qui n’a pas vraiment changé
 
 
Peu de changement depuis l’après guerre pour l’industrie pharmaceutique d’aujourd’hui qui est largement vérolée par des criminels non inculpés, mais coupables de crimes contre l’humanité biens actuels.

Leur méthode n’est plus à démontrer. Elle a été largement employée et éprouvée : pour multiplier les profits ils favorisent d’abord la maladie puis vendent le vaccin ou le médicament qui soit disant « traite » la maladie.

L’efficacité de leurs produits commercialisés n’est que rarement réellement vérifiée. Car les études réalisées sont financées par les mêmes acteurs qui ont des intérêts financiers dans le secteur.

 
Ce qui se vérifie toujours par contre : c’est le prix excessif auquel les médicaments sont vendus, surtout au début de leur apparition sur le marché. On prétexte les coûts de la recherche et en même temps, on engraisse les actionnaires de dividendes aux montants à peine avouables. Et de fait on exclut les populations pauvres de l’accès aux traitements.

C’est toujours la même vieille escroquerie, qu’ils parlent de cancer, de grippe aviaire, du SIDA ou maintenant d’Ebola.

Le film qui dérange


Quand le film House of Numbers sort, les habituels promoteurs de la pharmaceutique qui l’ont visionné savent qu’ils doivent attaquer le message et essayer de le discréditer aussi vite que possible.

Ils prétendent alors entre autres allégations, que Brent Leung cite des scientifiques hors contexte en déformant ce qu’ils disent. En particulier, le réalisateur est attaqué sur son interview du Docteur Luc Montagnier, Prix Nobel de médecine et co-découvreur du virus du SIDA, qui explique entre autres choses à Brent Leung durant l’interview :
"on peut vaincre le SIDA par la nutrition… l’approche vaccinale est entièrement exagérée."

De telles affirmations annoncent une catastrophe financière pour les sociétés pharmaceutiques. Car tous profitent du mythe souvent répété que l’on ne guérit pas du SIDA et que seuls les médicaments peuvent traiter la maladie.

L’interview du professeur Luc Montaginier

Pour aider à clarifier cette question, Brent Leung, le réalisateur de House of Numbers a accepté de fournir un film non coupé de la conversation avec Luc Montagnier qui a un message différent sur le SIDA à faire passer, jugez par vous même :
 


Luc Montagnier raconte son parcours de chercheur et retrace l’histoire de cette découverte dans son livre « DES VIRUS ET DES HOMMES « , où fait le point sur ce qu’on sait aujourd’hui du virus et de son origine, de la maladie et de ses mécanismes :

Dans les faits, Brent Leung n’a pas cité Luc Montagnier hors contexte. Celui-ci clarifie parfaitement sa position sur des points comme la manière dont l’alimentation peut aider à contrer une infection par le VIH.

Ceux qui critiquent Brent Leung sont profondément – ou bizarrement – mal informés pour porter leurs accusations. En tout cas, ils ne peuvent nier aujourd’hui connaitre le point de vue de l’un des plus éminents chercheurs sur le SIDA. Il suffit de visionner la vidéo

Une vidéo sans équivoque possible

Comme on le voit dans la vidéo, Brent Leung ne pose pas de questions tendancieuses. Au contraire, il est tout à fait réservé dans son interrogatoire, préférant permettre à Luc Montagnier de faire l’essentiel de la conversation. Il n’interrompt pas son interlocuteur, ni n’essaie de le piéger verbalement d’aucune manière.

Pour sa part, le professeur Montagnier ne mâche pas ses mots. Il est très clair sur ses arguments, les énonçant plusieurs fois de différentes manières :
 
 
  • On peut être exposé au VIH sans être infecté.
  • Un système immunitaire fort peut protéger du SIDA
  • Avec une bonne alimentation, on peut repousser le SIDA chez le malade et réduire la pandémie.
  • L’importance des vaccins pour le SIDA est exagérée.
  • Le SIDA peut être traité avec des moyens alternatifs aux vaccins, peu coûteux et très efficaces, mais peu utilisés.
  • Ce dont les Africains ont réellement besoin est une meilleure alimentation pour les protéger du SIDA.
  • L’importance de l’alimentation pour le SIDA est négligée par les autoritésLes autorités sanitaires prennent leurs conseils auprès d’experts qui protègent les intérêts de l’industrie du médicament.
Luc Montagnier n’est pas neutre, il parle avec une intention claire, sans hésitation sur chacun des différents points évoqués. À la toute fin de l’interview, il reconnaît même devant Brent Leung que ce qu’il vient de dire est une « bombe » d’informations, en conflit avec les affirmations des scientifiques conventionnels du SIDA comme Anthony Fauci.

Leurs mythologies du SIDA sont fondées sur des mensonges. Au lieu de s’engager dans un débat intelligent fondé sur les preuves disponibles, ils attaquent simplement toute personne qui met en doute les partisans de leur culte du médicament.

Les vérités interdites par les groupes pharmaceutiques… et leurs complices
 
 
Les sociétés pharmaceutiques ne veulent pas que vous connaissiez la vérité à propos du SIDA, tout comme pour le cancer, le diabète ou des maladies du cœur. Il y a une vérité simple qui, si elle était reconnue largement, dévasterait totalement l’industrie pharmaceutique avec tous ses vaccins lourdement promus et ses produits chimiques brevetés :

Le SIDA a une cure. Le cancer a une cure. Le diabète peut être guéri. La maladie du cœur peut être guérie. La liste ne s’arrête pas là…

Quand le co-découvreur du virus du SIDA dit devant la caméra que le SIDA peut être guéri par l’alimentation, il dit une vérité interdite que les sociétés pharmaceutiques ne peuvent tolérer. Si les gens comprennent que le SIDA peut régresser et même disparaître grâce aux nutriments comme les antioxydants, leur foi dans les vaccins et les médicaments en prendrait un coup.

Mais la seule industrie du médicament ne pourrait à elle seule contrôler si bien la désinformation…

Les complices qui se cachent


Des milliards de dollars/euros sont en jeu pour les sociétés de la chimie médicinale. Ce sont également des recettes de TVA énormes pour les différents pays producteurs de médicaments et c’est bien là tout le problème.

Les différents gouvernements des pays concernés ont trop de budget à perdre pour se risquer à reconnaître une explication autre sur le sujet des grandes maladies. Mais eux non plus ne parviendraient à contenir le discours dans sa dimension mensongère sans une aide puissante… celle des médias.

Les quelques grands groupes de presse qui existent à travers le monde (possédant plus 80% de l’ensemble de la presse sur tous les continents) appartiennent à des groupes plus importants et très puissants, où figurent en bonne place les différents laboratoires pharmaceutiques producteurs d’argent.

C’est la raison pour laquelle très peu de gens ont entendu les propos de Luc Montagnier qui remontent tout de même à 2009… D’ailleurs si vous n’avez pas vu le House of Numbers, ne vous en privez pas.

Luc Montagnier raconte son parcours de chercheur et retrace l’histoire de cette découverte dans son livre « DES VIRUS ET DES HOMMES « , où fait le point sur ce qu’on sait aujourd’hui du virus et de son origine, de la maladie et de ses mécanismes :

 
 
Récompenses du film documentaire House of Numbers, de Brent Leung :
  • Gagnant du festival Washougal International Film Festival 2009
  • Gagnant du festival Radar Hamburg Film Festival 2009
  • Gagnant du festival Docuwest Film Festival 2009
  • Gagnant du Golden Ace au Festival International du Film de Las Vegas en 2009
  • Certificat du Mérite au Global Cinema Festival
Source :
Film «House of Numbers».
Professeur Docteur Luc Montagnier, sa fiche Wikipédia


Vu ici
Partager cet article
Repost0
19 janvier 2022 3 19 /01 /janvier /2022 19:30
 
 

 http://

 
Dépôt de plainte à La Haye par un avocat du UK
 

 

 

 

 
Après l'Autriche, la police espagnole déclare désormais sa résistance à la tyrannie du Covid
 

Ce rapport est basé sur une vidéo tweetée d'un policier espagnol s'exprimant lors d'un rassemblement. Il semble que ce soit Sonia Vascovacci et son groupe de policiers militants dont nous avons déjà parlé – Policias por la Libertad.

après l'autriche, maintenant la police espagnole déclare la résistance à la tyrannie et à la corruption covid

Nous avons suffisamment entendu parler de flics et d'organisations policières indépendantes en France pour savoir qu'ils reconnaissent clairement et n'apprécient pas d'être utilisés pour opprimer une population qu'ils ont juré de protéger. Découvrez le travail de Mark Sexton sur ce site, un ancien flic britannique, qui intente une action pénale contre des ministres du gouvernement britannique, des fonctionnaires et des hauts responsables des médias devant la Cour pénale internationale avec l'aide du Dr Mike Yeadon et d'autres personnalités. . Il y a eu des histoires récentes montrant des policiers roumains marchant avec des manifestants, ainsi que des histoires de mécontentement policier et militaire en Italie. Voir Le régime Draghi est en plein désarroi .

policiassp min

Comme nous le savons, le rôle de la police est essentiel.

La police espagnole déclare sa résistance à la tyrannie et à la corruption de Covid

Déclarez qu'ils sont unis avec les forces de police à travers l'Europe

 

espagne covid police de protestation

par Célia Farber

« Nous avons promis de protéger et de servir le peuple et non les politiciens corrompus. Nous sommes très fiers d'être des policiers, mais de vrais policiers, pas des tueurs à gages du gouvernement.

Notre association est en contact direct avec les membres des forces de sécurité en Italie, au Portugal, en France, en Autriche, en Suisse, en Suède, en Allemagne et en Hollande.

Nous allons réunir toutes les polices d'Europe. On va arrêter ça.

Les forces de sécurité et les forces armées sont la clé de tout cela.

Nous devons nous mettre du côté du peuple et tourner le dos aux gouvernements corrompus !

 

Nous avons dénoncé le passeport Covid ici à Valence avec notre association.

Nous allons demander la responsabilité de Señor Marlasca pour les deux états d'urgence, et pour avoir utilisé la police et la guardia civil pour contraindre les citoyens. Nous ne soutenons pas cela.

Voir le clip de Valence, Espagne ici : https://t.me/GreatBritishBird_News/12088

Cela semble être un développement critique, et nous garderons un œil attentif sur celui-ci.

Merci à Pélerine pour cette nouvelle astuce. Traduit avec l'aide de sources en Espagne qui ont souhaité rester anonymes.

Source et référence : EuropeReloaded.com ; AlethoNews.com

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2022 3 19 /01 /janvier /2022 19:17
Tranfusions/Russie : réactions étranges lors de transfusions sanguines
 
"J’ai jugé nécessaire de partager avec vous des nouvelles récentes, qui me sont parvenues d’une tierce personne, du milieu médical. Les gens peuvent refuser de se laisser transfuser avec un liquide gluant, qui pénètre en eux.
 
Des établissements recherchent des donneurs de sang qui n’ont pas participé à l’expérience vaccinale, afin de mettre de côté ce sang. Ils l’accumulent pour les situations d’urgence. Cette information provient d'une personne qui travaille dans une clinique privée et elle dit que de plus en plus de personnes viennent à l'hôpital avec leur propre sang, afin de le stocker au cas où. Cela signifie que si il y a des complications, après une opération, ils refusent catégoriquement les transfusions avec du sang d'origine inconnue, qui provient du centre de collecte.
 
Cette personne détient des d’information sur des gens qui ont dû être transfusés de toute urgence, avec du sang d’un centre de collecte et des réactions sanguines assez étranges ce sont produites.
 
Je ne voudrai rien dire de superflu ici, mais je pense que cette information vaut la peine d’être diffusée, afin de se poser les bonnes questions…"
 
 

http://
 

 

 

Témoignage d'une assistante médicale... Hallucinant !
 

 

 
 
Partager cet article
Repost0
19 janvier 2022 3 19 /01 /janvier /2022 19:15
Les Japonais Ont Certifié Officiellement le Vaccin Comme Étant Hautement Toxique !
 

 

Source : businessbourse

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2022 3 19 /01 /janvier /2022 19:08
C'est officiel, Israël, pays le plus injecté du monde, est aussi devenu le pays le plus contaminé de la planète

Israël, et ses 8,5 millions d'habitants,  (avec une moyenne de 2 doses/habitants) et qui propose la 4ème dose à sa population, est devenu le pays le plus contaminé de la planète …

C'est donc le seul pays quadruple vacciné au monde (utilisant également des obligations de masque et des passeports Covid), qui vient de battre le record international des cas quotidiens de Covid, une réalité qui devrait faire réfléchir, voire interagir.

 

Marc Bildermann pour WikiStrike

Pr. Eric Chabrière: « Le 30 décembre, record de PCR+ 167 154 PCR+ dont 131 498 vaccinés. Qui peut encore accuser les non vaccinés de propager l’épidémie ? On peut discuter de tout sauf des chiffres – Source la drees. »

Partager cet article
Repost0
19 janvier 2022 3 19 /01 /janvier /2022 18:59

LES STATISTIQUES OFFICIELLES NE CACHENT MEME PLUS QUE LES INJECTIONS EXPOSENT A LA MALADIE les plus jeunes et les plus à risque

CONTAMINATIONS HOSPITALISATION / OMICRON INVERSE LA DONNE / LES INJECTIONS NE SONT PAS SEULEMENT INEFFICACES MAIS NEGATIVES

La Drees dans son bilan admet enfin que le risque d’être contaminé par Omicron est plus élevé si on est vacciné. Les non vaccinés ne représentent que 14% des contaminés pour plus de 20% de la population totale.

Les moins de 20 ans non vaccinés représentent 63% de la population et seulement 43% des contaminés . La vaccination expose les jeunes à la contamination . Idem pour les plus de 60 ans . Seule la catégorie des 20 à 60 ans retrouve un pourcentage de contaminés comparable à la part dans la population

Marco Nius a fait un travail exceptionnel

Pour ce qui est des cas graves il est encore tôt pour tirer des conclusions. DEPLUS LES DONNEES DE LA DREES SONT TRUANDEES. 40% des malades (non boostérisés ) sous l’appellation statut inconnu sont retirés puis répartis pour les 2/3 d’entre eux comme non vaccinés

Malgrè le truandage ils doivent admettre que 82% des hospitalisés de plus de 60ans et 70% des décès sont des vaccinés

Deux autres données sont à prendre en compte:

-Les cas graves sont divisés par 10 avec Omicron

-Les effets secondaires des injections sont à prendre en compte

Pfizzer n’ a jamais donné de preuve que les injections n’avaient pas de conséquences pour les femmes enceintes et pour les plus fragiles!

Dr Martin Blachier: « je me suis fait boycotter de certains médias car il y a des experts qui leurs ont demandés… il y a des articles à charge qui ont été commandés dans certains médias sur une ligne assez enfermiste… les gens qui travaillent dans des institutions publics ont leurs propres agendas, ils touchent de gros budgets »

 

Dr Gayet
 

 

VOYAGE AU COEUR DES STATISTIQUES DE VERAN: MIRACLE OU MAGOUILLE ?

Après l’étranger, la France , je voudrais tenter de résoudre le mystère de plus en plus épais : pourquoi cet écart avec les statistiques du reste du monde? Pourquoi les statistiques de MR VERAN sont elles si différentes de ce qui observable ailleurs?

Les réseaux sociaux sont riches de professeurs de vaccinologie, de statisticiens, de médecins… et les informations qu’ils se passent sont de vraies bombes …

1LE VACCIN EST PLUS EFFICACE EN FRANCE QUE PARTOUT AU MONDE/ MIRACLE OU BIDOUILLAGE?

Dans les articles précédents je vous ai donné les statistiques officielles de plusieurs pays (Israel, UK, Suede, Danemark…) . Partout le risque d’être contaminé avec Omicron est bien plus élevé pour les vaccinés victimes d’anticorps facilitateurs

En France la Macronie tente de faire croire que les non vaccinés sont une menace mais un consensus se fait sur l’incapacité du vaccin à empécher la contamination. La Drees avoue 21% de contaminations non vaccinées pour 22% de la population. Et si c’était bien moins? Et si le vaccin facilitait chez nous aussi la contagion

Du côté des formes graves, en Suede on admet que les injections protègent mal , les Israeliens s’inquiétent de l’effondrement de la protection après la troisieme dose et du pétard mouillé de la quatrième. Quand la protection a lieu elle dure peu de temps, n’a de sens que pour les plus fragiles, et dans les meilleures conditions réduit les risques de formes graves par trois (sans compter les effets secondaires )

Où sont les vingt fois moins de risques de décéder de Véreux?….

Au Royaume Uni les décès se concentrent après 60 ans et plus de 80% sont vaccinés (protection de 3 pour 1 sans soins précoces sans tenir compte des effets secondaires)

Pour les moins de 65 ans en Suede aucun bénéfice, que les risques des effets secondaires

Depuis le début des campagnes 7 ,5 millions  de suédois sont complètement vaccinés, on a enregistré parmi eux 363 décès avec le vaccin et seulement deux fois plus avec la covid

AVANT OMICRON

RETENEZ CES DONNEES / DES RISQUES APRES 50/60 ans multipliés par trois sans compter les effets secondaires et sans soins précoces

SI PAS DE COMMORBIDITES VACCINATION INUTILE AVANT 50/60 ans

En France l’escroquerie a la peau dure , la DREES affirme même qu’une majorité de non vaccinés sont en soins critiques et que 40% des décés sont non vaccinés

Ailleurs , deux fois moins…. et à vaccination comparable…. MIRACLE OU BIDOUILLAGE?

Pierre de Décoder l’ éco et Marco Nius ont rétabli la vérité sur la fausse saturation des hopitaux par les non vaccinés

marco nius@NiusMarco

Déconner l’éco@deconnerlecohttps://pgibertie.com/2022/01/07/la-preuve-est-faite-les-titulaires-du-pass-vaccinal-seront-contamines-deux-fois-plus-souvent-que-les-non-vaccines/https://pgibertie.com/2022/01/07/les-suedois-sont-vraiment-bizarres-le-pfizer-ne-les-protege-pas-des-formes-graves-et-en-plus-la-covid-ne-les-tue-pas/

Admettons que les données Drees soient exactes, un journaliste intègre donnerait les infos de ce tableau

Mais CES DONNEES SONT CONTESTABLES

2 LES INCOHERENCES DES STATISTIQUES

Officiellement la Drees reprend les données de Santé Publique France (contaminations, hospitalisations , décès et les statistiques de vaccination pour compléter ce que fournit Santé publique France avec le statut vaccinal.

Tout devrait correspondre mais rien ne correspond comme si la Drees inventait tout…

Marie-Laure Beiso@MarieLaureBeiso

Comparaison données santé publique / DREES

Le 5 décembre 29 personnes sont mortes , la Drees en trouve 42,61 rien que pour les non vaccinés

La répartition par statut vaccinal au 5/12 montre 42.61 morts chez les non vaccinés de type zéro dose, or le nombre total de morts de la journée est de 29 pour santé publique

Il y a 164.8 morts de + dans les données DREES (sur toute la période DREES à partir du 31/05/2021, il n y a jamais de correspondance y compris dans les moyennes glissantes/décalées sur 3,4,5,6 ou 7 j)

Les répartitions de décès par classe d’âge et les médianes sont comparables entre la base santé publique & DREES MAIS PAS les quartiles, centiles et moyenne calculés.

Dans la base DREES il y a 2 décès pour la tranche 0-19 ans alors qu’il y en a zéro dans la base santé publique

Conclusion: le base DREES qui établit les indicateurs entre décès et statut vaccinal ne semble pas avoir de lien avec celle de santé publique même si la médiane et les % par âge semblent proches.

On remarque aussi la disparité au sein des deux bases DREES (classe d’âge et décès) On ne peut pas donc pas attribuer les valeurs de DREES à des valeurs réelles (comptage de décès = valeurs entières sauf algorithme mystérieux)

Dans la base DREES à 6 reprises sur 19 jours le nombre de décès de la tranche 80 ans et + est supérieure à la somme des décès tous âges confondus de santé publique

3LE MYSTERE DES STATUTS INCONNUS

Les chiffres de la drees revus par Marco Nius, c’est d’abord la levée du mystère des décimales pour donner un nombre de cas bruts et non en pourcentage

Les décès non ventilés ont une valeur de : 1 Toutes les fractions sont des vaccinés ventilés

En tout cas pas des non vaccinés attestés.

La drees retire les vaccinés malades moins de 14 jours après leur injection, de la catégorie des vaccinés. Elle constitue ainsi la catégorie des statuts inconnus

En réalité ces malades sont bien victimes des injections comme l’a démontré Didier Raoult

Puis ces statuts inconnus sont répartis de manière plus qu’étrange: 75% deviennent des non vaccinés , 12% des vaccinés 6 mois sans rappel et 12% des vaccinés moins de 6 mois sans rappel . Une personne décédée de la catégorie  » statut inconnu est donc répartie par décimales , 0,75% rajoutés au nombre des non vaccinés

Le bidouillage augmente artificiellement la part des non vaccinés de 50% dans toutes les statistiques.

Pour les admissions en soins critiques dans l’ exemple ci dessous la Drees part des données brutes suivantes

2 vrais non vaccinés

6 non vaccinés, malades 15jet plus après l’injection

6 vaccinés tombés malades moins de 15j après les injections

qui deviennent 4 non vaccinés et 2 des vaccinés

Bilan on présente au médias 6 non vaccinés et 6 vaccinés

mais les politiques propagent « 90% de non vaccinés « 

Marco Nius donne un exemple concret qu’il a trouvé sur le site de la Drees, les décès des moins de 20 ans en France . O non vacciné 0 vacciné après 15j 2 statuts « inconnus » qui seront attribués pour les 2/3 aux non vaccinés

Mais la Dress a un problème avec ses publications anciennes, elle avait oublié des décédés , elle corrige ses anciennes publications en distribuant des décès récents . Mais Marco a conservé les anciens ficiers de la Drees et les compare avec ceux réactualisés.

Toujours pour les moins de 20 ans , la Drees compte 15 décès dont 4 non vaccinés. Par le mystère de la redistribution et des statuts inconnus ils deviennent 11,83 sur 15. Les vaccinés passent quant à eux de 11 à 3,17

La presse, les décideurs politiques, les citoyens méritent mieux que ce flou dangereux…..Des ARS COMME CELLE DE LA CORSE COMPTABILISENT LES VACCINES COMME NON VACCINES S ILS N ONT PAS ETE BOOSTERISES

l’ARS Corse « 100 % des personnes en soins critiques ne sont pas vaccinées OU N’ONT PAS RECU LEUR DOSE DE RAPPEL »

Source : ns2017

Partager cet article
Repost0

Pages