Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

14 février 2022 1 14 /02 /février /2022 19:31
3 Hauts Gradés De la US ARMY dévoilent le scandale des vaccins - CRIME CONTRE L'HUMANITÉ

Partager cet article
Repost0
14 février 2022 1 14 /02 /février /2022 19:15
Christine Cotton présente son « tableau de bord ». FS

La biostatisticienne Christine Cotton a présenté une expertise complète de l’essai clinique Pfizer dans un debriefing précèdent. Son travail, qui a consisté à évaluer les pratiques méthodologiques mises en œuvre dans les essais Pfizer pour le développement de son vaccin ARN messager contre la Covid-19, montre que les résultats annoncés par le géant pharmaceutique, ne peuvent être considérés comme « fiables » et « intègres » au regard des bonnes pratiques cliniques. Sa conclusion est sans appel : compte tenu de tous les biais et des informations toujours manquantes, elle demande la suspension en urgence de toute vaccination par Comirnaty, non seulement pour les populations sur lesquelles il n’y a aucune information à ce jour, mais également pour l’ensemble de la population, en attendant les explications du laboratoire Pfizer sur le choix de son plan d’essai, de ses méthodes d’évaluation ou encore sur l’algorithme d’efficacité.

Voir la vidéo ICI

Plus de 315 000 personnes ont vu la vidéo, 14 000 auditeurs l’ont « likée », représentant un taux d’engagement important, tandis que 1 700 ont pris le temps de laisser un commentaire.closevolume_offhttps://www.dailymotion.com/embed/video/x7z8noa?ads_params=main&api=postMessage&autoplay=true&controls=false&id=sw_infeed_v_el_x7z8noa&mute=true&origin=https%3A%2F%2Fwww.francesoir.fr&sharing-enable=false&syndication=273773https://www.dailymotion.com/embed/video/x7z9dh8?ads_params=main&api=postMessage&autoplay=true&controls=false&id=sw_infeed_v_el_x7z9dh8&mute=true&origin=https%3A%2F%2Fwww.francesoir.fr&sharing-enable=false&syndication=273773https://www.dailymotion.com/embed/video/x871n30?ads_params=main&api=postMessage&autoplay=true&controls=false&id=sw_infeed_v_el_x871n30&mute=true&origin=https%3A%2F%2Fwww.francesoir.fr&sharing-enable=false&syndication=273773https://www.dailymotion.com/embed/video/x82zdse?ads_params=main&api=postMessage&autoplay=true&controls=false&id=sw_infeed_v_el_x82zdse&mute=true&origin=https%3A%2F%2Fwww.francesoir.fr&sharing-enable=false&syndication=273773https://www.dailymotion.com/embed/video/x85v2ce?ads_params=main&api=postMessage&autoplay=true&controls=false&id=sw_infeed_v_el_x85v2ce&mute=true&origin=https%3A%2F%2Fwww.francesoir.fr&sharing-enable=false&syndication=273773

Après avoir revu les commentaires, Christine Cotton revient avec une présentation synthétique sous forme de tableau de bord.

La balance bénéfice/risque consiste à comparer, à mettre en balance les bénéfices escomptés par un traitement ou un vaccin avec les risques connus, les risques statistiques fournis par les données déjà disponibles et les risques projetés.

La balance bénéfice/risque s’établit d’un côté par les bénéfices attendus en matière d’efficacité et d’immunogénicité, et les risques associés par les effets indésirables d’autre part.  

Sur le tableau de bord de la biostatisticienne, les voyants étaient à l’orange ou au rouge, ce qui aurait dû entrainer une demande d’informations complémentaires au fabricant.

La Haute Autorité de Santé avait bien indiqué certains de ces risques. Des avertissements qui auraient dû alerter le gouvernement, qui lui-même n’aurait pas dû ouvrir une vaccination dans la précipitation.

exp_2021-02-02-points-cc_v2_002.jpg

Par ailleurs, elle montre que le récit que l’on a vendu aux Français ne reposait sur aucune réalité. En effet, toute la communication qui visait à promouvoir la vaccination avec l’argument qu’elle freine la transmission, n’était étayée par aucun résultat dans l’essai clinique. Il n’y avait pas non plus d’efficacité démontrée sur les formes graves. En écrivant le 23 décembre 2020 que le vaccin « était sans impact sur la transmission » et que « la vaccination des individus les plus jeunes de 18-49 ans ne conduit qu’à très faiblement réduire le nombre de décès pour un vaccin de ce type », la Haute Autorité de Santé (HAS) apportait des conclusions très éloignées du discours des autorités qui ont choisi de prendre des risques en passant outre. 

exp_2021-02-02-points-cc_v2_003.jpg

Sur l’immunogénicité, qui est la mesure de l’action d’un vaccin et son action dans le temps, la réalité ne correspond pas non plus au récit du gouvernement puisque la durée de protection était inconnue. De plus, Christine Cotton fait remarquer que dès décembre 2020 la HAS savait qu’il y avait une étude sur un booster. Par conséquent, tout le message de communication sur le vaccin, le « prenez deux doses et vous retrouverez votre liberté », reposait sur des mensonges et devrait par conséquent être condamné.

Sur la tolérance, la limitation du suivi à deux mois rend difficile l’évaluation des effets secondaires. La biostatisticienne fait remarquer qu’une fois encore les autorités réglementaires auraient pu et dû alerter les politiques des risques de leur choix en matière vaccinale.

En conclusion, la promesse n’est pas remplie sur les critères des bénéfices et des risques. L’incitation à la vaccination dans un intérêt collectif ne pouvait donc être utilisée comme argument puisqu’il était impossible de conclure que le vaccin diminuait la transmission. Idem pour la réduction des formes graves.

En conséquence, le message des publicités du gouvernement/ministère de la Santé sur l’efficacité, la protection contre les formes graves était mensonger. Sur la tolérance, le message aurait dû être qualifié afin d’éviter une prise de risque excessive. Le principe de précaution dans l’utilisation de tout médicament, n’a ainsi pas été respecté. On peut conclure que l’on a fait prendre un risque aux Français pour un bénéfice qui n’a pas été clairement défini. Le premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran auront donc pris des risques excessifs mettant ainsi en danger la vie d’autrui.

Liens vers les documents :

Auteur(s): Xavier Azalbert, pour FranceSoir

Partager cet article
Repost0
14 février 2022 1 14 /02 /février /2022 19:12

 

 
 

 http://

 
 

Il suffit de savoir lire, plus exactement vouloir lire, pour comprendre à quel point la situation est gravissime. Elle l’est d’autant plus que la mortalité des moins de 30 ans est quasi inexistante concernant le Covid-19. Les chiffres correspondent parfaitement aux déclarations du Vaers aux USA (cf. image ci-dessous).

 

La conclusion est simple : toutes les myocardites plus ou moins graves – ainsi que les péricardites – sont des actes criminels causés par les injections dont les seuls responsables sont les politiciens et les médecins qui acceptent d’injecter cette tranche d’âge de la population.

Source
Partager cet article
Repost0
14 février 2022 1 14 /02 /février /2022 19:08
Partager cet article
Repost0
14 février 2022 1 14 /02 /février /2022 18:55

 

 

 

 

 

 

 

 

Le PDG de Moderna vient de se débarrasser de 400 millions de dollars d’actions et a supprimé son compte Twitter
 

Quelques jours après que Pfizer a admis qu’un audit de sécurité pourrait faire perdre des milliards à sa valorisation boursière, le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, s’est débarrassé de centaines de millions de dollars d’actions et a supprimé son compte Twitter.

Rien à voir ici, les gars. Rien de suspect du tout.

 

Transactions récentes du PDG :

  • Le PDG Stéphane Bancel a vendu 10 000 actions de MRNA le 02/11/2021 au prix moyen de 178,29 $. Le prix de l’action a augmenté de 3,06% depuis.
  • Le PDG Stéphane Bancel a vendu 9000 actions MRNA le 02/10/2021 au prix moyen de 182,74$. Le prix de l’action a augmenté de 0,55% depuis.
  • Le PDG Stéphane Bancel a vendu 11 046 actions MRNA le 02/05/2021 au prix moyen de 174,61$. Le cours de l’action a augmenté de 5,23% depuis.
  • Le PDG Stéphane Bancel a vendu 19 000 actions MRNA le 02/04/2021 au prix moyen de 161,73$. Le prix de l’action a augmenté de 13,61% depuis.
  • Le PDG Stéphane Bancel a vendu 11 046 actions MRNA le 29/01/2021 au prix moyen de 173,25 $. Le cours de l’action a augmenté de 6,05% depuis.
 

Stéphane Bancel, PDG de Moderna, s’exprimant au Forum économique mondial

Les étranges manœuvres du PDG de Moderna sont survenues peu de temps après qu’un ancien cadre de Blackrock a commencé à enquêter sur les statistiques de décès des compagnies d’assurance et des entreprises de pompes funèbres.

Edward Dowd est un ancien gestionnaire de fonds spéculatifs qui a commencé à creuser les statistiques de décès des compagnies d’assurance et des entreprises de pompes funèbres :

Il a également commencé à accuser Pfizer et Moderna de fraude dans les essais cliniques du vaccin.

 

Puis le PDG de Moderna a supprimé son compte twitter il y a 2 jours :

 

 

 

Partager cet article
Repost0
12 février 2022 6 12 /02 /février /2022 11:32

Qui est vraiment Bill Gates ?

Nous savons maintenant qu’il n’est pas le philanthrope qu’il prétend être. Cependant, il est bon de s’interroger sur ses motivations. Il n’est pas le seul milliardaire à être eugéniste…

 

Quel est son plan pour la santé mondiale !

 

 

PARTIE 1 : Qui est Bill Gates ? de 00:00 à 23:28


PARTIE 2 : Le plan de Bill Gates pour vacciner le monde de 23:28 à 50:45


PARTIE 3 : Bill Gates et la grille de contrôle de la population de 50:45 à 1:27:02


PARTIE 4 : Rencontrez Bill Gates de 1:27:02 à la fin

Partager cet article
Repost0
11 février 2022 5 11 /02 /février /2022 20:36
Manifestations du 12 février et soutien au " convoi de la liberté"

 

Le convoi de la liberté organisé par les anti-pass arrive ...

Convoi Liberté Ottawa

 

Alors que les camionneurs convergent vers Paris (avant Bruxelles) avec le convoi de la liberté, les manifestants contre le passe vaccinal restent mobilisés dans toute la France.

À Paris, au moins six manifestations sont déclarées : l'Union citoyenne pour la liberté partira de la place Pierre Laroque à 14 h, les Gilets jaunes partiront de la place de la République à 10 h 30 et de la place d'Italie à 14 h 30.

Les patriotes de Florian Philippot se donnent rendez-vous à 14 h, place du Palais Royal. Dans toute la France, les manifestants soutiendront le convoi de la liberté.

Voici une liste des principaux points de rassemblement pour samedi 12 février :

  • Agen – 14 h au Gravier
  • Ajaccio - 14 h - place de la mairie
  • Angers - tous les samedis – 14 h - jardin du mail
  • Angoulême - tous les samedis – 14 h - place New York
  • Annecy - tous les samedis – 13 h 30 - Préfecture
  • Aurillac - tous les samedis – 10 h - place des Droits de L'Homme
  • Auxerre - tous les samedis – 14 h - place de l'Arquebuse
  • Auch – 14 h place de la Libération
  • Avignon – 14 h place de l’horloge
  • Beauvais – 14 h - cathédrale
  • Besançon - tous les samedis – 14 h - place de la révolution
  • Béziers - tous les samedis - 10 h - 30 place du 14 juillet devant la médiathèque
  • Bordeaux – 14 h place de la Bourse
  • Bourg en Bresse - tous les samedis – 14 h - dans le parc face à la préfecture
  • Caen - tous les samedis – 14 h - théâtre
  • Cahors - tous les samedis – 10 h - rond-point de Regourd
  • Châlons-en-Champagne – 14 h au Grand Jarl
  • Chantilly – 10 h parvis de la gare
  • Chartres - tous les samedis – 14 h 30 - place Châtelet
  • Chaumont (52) – 14 h sur le parvis de l’hôtel de ville
  • Cholet - tous les samedis – 14 h 30 - place Travot
  • Colmar – 14 h place Rapp
  • Dijon - tous les samedis - 14 h - place de la République
  • Draguignan (Var) - tous les samedis - 15 h - devant la sous-préfecture
  • Dreux - tous les samedis – 10 h - place Mésirard
  • Fréjus - tous les samedis – 14 h - rond-point Géant Casino
  • Herblay – 15 h rond-point du « La Foirfouille »
  • La Rochelle – 13 h 30 devant l’aquarium
  • Lannion – 10 h – quai de l’Aiguillon
  • Gap - tous les samedis - 14 h - kiosque de la pépinière et départ 14 h 30
  • Grenoble – 14 h 30 rond-point Pierre et Marie Curie
  • Le Mans - tous les samedis - 14 h - 2 rue du Miroir Lycée Marguerite Yourcenar
  • Lille – 14 h place de la République
  • Lyon - 14 h – place Bellecour
  • Lyon - 14 h – place Lyautey
  • Marseille - tous les samedis - 14 h - vieux port
  • Montpellier – 14 h place de la Comédie
  • Mulhouse - tous les samedis - 14 h - place de la Bourse
  • Nantes - tous les samedis - 14 h - croisée des trams
  • Narbonne - tous les samedis - 14 h - Les Barques
  • Nice – 12 h - place Masséna
  • Paris – 14 h 15 place Pierre Laroque (UCPL)
  • Paris – 14 h 30 place d’Italie (Gilets jaunes)
  • Paris – 11 h place de la République (Gilets jaunes)
  • Paris – 14 h 30 place Victor Basch (Gilets jaunes, Sébastien Philippart)
  • Paris - 14 h – place du Palais Royal (Patriotes)
  • Paris – 18 h à la Fontaine des Innocents
  • Perpignan – 14 h - place de Catalogne
  • Rennes - tous les samedis - 14 h - place de la République
  • Royan - tous les samedis - 15 h - rond-point de l'aérodrome
  • Royan - tous les samedis - 14 h 30 - place Charles de Gaulle
  • Rouen – tous les samedi – 14 h devant la mairie
  • Saint-Brieuc – tous les samedis – 14 h place Duguesclin
  • Saint-Brieuc - tous les samedis - 13 h - sous les halles Place du Martray
  • Saint-Dié-des-Vosges – 14 h 30 - devant la cathédrale (place du G. de Gaulle)
  • Saint-Florent-des-Bois – 14 h - salle communale
  • Saint-Germain-en-Laye – 11 h parvis de l’église
  • Saint-Nazaire – 14 h hôtel de ville
  • Sélestat – 14 h – square Ehm
  • Strasbourg – 13 h 30 - place Kléber
  • Toulouse – 14 h – métro Jean Jaurès
  • Thonon-Les-Bains - tous les samedis - 14 h 30 - place des Arts
  • Vannes - tous les samedis - 14 h - esplanade du Port
  • Versailles - 11 h - mairie de Versailles
  • Vichy – 14 h mairie
  • Voiron – 14 h - devant la cathédrale

Auteur(s): FranceSoir

 

_____________________________________

PARIS BRÛLE T IL !

 

Convoi de la liberté : des blindés déployés à Paris
Gilets jaunes « Acte 9 » : Un blindé de la gendarmerie ...
 
 
 

Les forces de l'ordre sont en alerte. Bravant l'interdiction de la préfecture de police, le "Convoi de la liberté" devrait bientôt arriver dans la capitale. Pour y faire face, la préfecture a indiqué que des « tracteurs anti-barricades » avaient été déployés dans Paris. En outre, la gendarmerie mobilise des véhicules blindés.

Selon la préfecture, un « dispositif spécifique » a été prévu en vue d'« empêcher les blocages d'axes routiers, verbaliser et interpeller les contrevenants ».

Le préfet Didier Lallement a aussi rappelé que l'entrave à la circulation était passible de deux ans d'emprisonnement et que l'organisateur « d'une manifestation interdite » encourait six mois de prison et 7 500 euros d'amende. « Les participants seront verbalisés », a prévenu la préfecture.

Sur son compte Twitter, elle a également annoncé déployer des « engins spéciaux », à savoir des tracteurs anti-barricades, des tracteurs, des camions-grue, des dépanneuses, des camions à bras et des canons à eau.

Nicolas Auer, grand reporter pour France 2, a indiqué en début d'après-midi que des véhicules blindés VBRG, utilisés notamment lors du mouvement des Gilets jaunes, étaient arrivés dans la capitale.

Un peu plus tôt dans l'après-midi, d'autres images des blindés de la gendarmerie à Paris ont été mises en ligne sur Twitter par le journaliste indépendant Clément Lanot.

De son côté, le journaliste Amar Taoualit a filmé le déploiement de barrières anti-émeute de la police sur les Champs-Elysées à Paris.

L'AFP, d'après une source policière, fait état de 2 600 véhicules en route à la mi-journée vers Paris. S'il n'a pas chiffré la taille du mouvement, un des coordinateurs de la manifestation a annoncé à l'agence une action « d'une ampleur phénoménale ».

 

Partager cet article
Repost0
9 février 2022 3 09 /02 /février /2022 19:36

Je ne suis pas communiste, ça n'est pas une maladie, mais ça n'est pas une réussite non plus ; l'analyse de Karl Marx est hélas permanente et ç'est bien triste de le constater.

Ce genre de constat est issu de la société capitaliste triomphante du XIXème, qui se perpétue et n'est guère plus efficace, puisqu'il promet des effondrements par saccades et des soubresauts sociaux inhérent à sa nature même. Ce qui nous vivons n'en est ni plus ni moins que l'aboutissement, voire la fin.

 

______________________________________________________

24 février 1848 : Naissance de la Seconde République

 

Quelques années après on a la Révolution de 1848, suivie de la dictature la plus rude de notre histoire (on ne pouvait écrire ni parler ni penser) : c’est le Second Empire  Et cette fois c’est Marx qui écrit, et qui ne rate au passage ni la France ni sa prospère administration

 

« On se rend compte immédiatement que, dans un pays comme la France, où le pouvoir exécutif dispose d’une armée de fonctionnaires de plus d’un demi-million de personnes et tient, par conséquent, constamment sous sa dépendance la plus absolue une quantité énorme d’intérêts et d’existences, où l’État enserre contrôle, réglemente, surveille et tient en tutelle la société civile, depuis ses manifestations d’existence les plus vastes jusqu’à ses mouvements les plus infimes, de ses modes d’existence les plus généraux jusqu’à la vie privée des individus, où ce corps parasite, grâce à la centralisation la plus extraordinaire, acquiert une omniprésence, une omniscience une plus rapide capacité de mouvement et un ressort, qui n’ont d’analogues que l’état de dépendance absolue, la difformité incohérente du corps social, on comprend donc que, dans un tel pays, l’Assemblée nationale, en perdant le droit de disposer des postes ministériels, perdait également toute influence réelle. »

 

Classe a priori régnante au sens kantien, la bourgeoisie Française se range du côté du manche et distribue prébendes et postes pour nourrir la machine oppressive. Marx explique pourquoi :

 

« Mais l’intérêt matériel de la bourgeoisie française est précisément lié de façon très intime au maintien de cette machine gouvernementale vaste et compliquée. C’est là qu’elle case sa population superflue et complète sous forme d’appointements ce qu’elle ne peut encaisser sous forme de profits, d’intérêts, de rentes et d’honoraires. D’autre part, son intérêt politique l’obligeait à aggraver de jour en jour la répression, et, par conséquent, à augmenter les moyens et le personnel du pouvoir gouvernemental, tandis qu’en même temps il lui fallait mener une guerre ininterrompue contre l’opinion publique, mutiler et paralyser jalousement les organes moteurs indépendants de la société, là où elle ne réussissait pas à les amputer complètement. »

 

Dans ce contexte le parlement Français ne sert à rien (chambre d'enregistrement de l'executif) :

 

« C’est ainsi que la bourgeoisie française était obligée, par sa situation de classe, d’une part, d’anéantir les conditions d’existence de tout pouvoir parlementaire et, par conséquent aussi, du sien même, et, d’autre part, de donner une force irrésistible au pouvoir exécutif qui lui était hostile. »

 

Avec tous ces bons rappels, je nous garantis peu de chances. Et pour ceux qui voudraient comprendre pourquoi la France et l’Italie sont les pays plus tyranniques du monde, je rappellerai ces lignes de Debord :

« La place prédominante qu’ont tenue la Russie et l’Allemagne dans la formation du spectaculaire concentré, et les États-Unis dans celle du spectaculaire diffus, semble avoir appartenu à la France et à l’Italie au moment de la mise en place du spectaculaire intégré, par le jeu d’une série de facteurs historiques communs : rôle important des parti et syndicat staliniens dans la vie politique et intellectuelle, faible tradition démocratique, longue monopolisation du pouvoir par un seul parti de gouvernement, nécessité d’en finir avec une contestation révolutionnaire apparue par surprise. »

 

Gare aux putschs à venir, celui de Trudeau, celui de Biden (qui a déjà frappé une fois), ou celui à venir de Macron. Debord encore :

« … Et pourtant Marx est malheureusement resté trop longtemps actuel, qui évoque dans le même livre ce gouvernement “qui ne prend pas la nuit des décisions qu’il veut exécuter dans la journée, mais décide le jour et exécute la nuit”. »

 

Sources principales :

http://classiques.uqac.ca/classiques/Marx_karl/18_brumaine_louis_bonaparte/18_brumaine_louis_bonaparte.pdf

https://www.institutcoppet.org/wp-content/uploads/2012/01/De-la-d%C3%A9mocratie-en-Am%C3%A9rique.pdf

http://achard.info/debord/CommentairesSurLaSocieteDuSpectacle.pdf

https://www.dedefensa.org/article/ortega-y-gasset-et-la-montee-eschatologique-de-la-stupidite

 

Partager cet article
Repost0
9 février 2022 3 09 /02 /février /2022 19:31

Il y a actuellement prolifération de sectes de ce genre aux Etats Unis et qui ont pignon sur rue, en Europe ce genre de groupes est plus confidentiel, ne prenez pas ceci à la légère, cela existe bien !

 

________________________________________

 

 

Tous les ans, les autorités dénombrent pas moins d’une profanation tous les quatre jours en France.

S’agit-il d’actes isolés ou de groupes organisés qui assouvissent ainsi leur passion pour le diable ?

Car les sigles satanistes se retrouvent de plus en plus souvent sur les tombes des cimetières ou à l’intérieur des églises.

Quel est l’objectif de ces profanations ?

Nous avons tenté de mieux comprendre ce courant aux sombres aspirations.

Partager cet article
Repost0
9 février 2022 3 09 /02 /février /2022 19:23
Je viens d'apprendre que deux réacteurs supplémentaires vont être fermés pour causes de fissures !
 
 
___________________________________________________
 
 par Tyler Durden zero hedge
 

Lorsque nous avons entendu pour la première fois hier que le plus grand producteur d'énergie d'Europe, le français EDF (Electricité de France), avait paradoxalement de nouveau réduit son objectif de production nucléaire pour la deuxième fois en un mois - malgré des coûts énergétiques déjà ridiculement élevés en France et sur tout le continent - nous avons eu un réaction très rapide : cela rendrait Poutine très heureux car l'Europe deviendrait encore plus dépendante du gaz russe.

EDF a déclaré que la production nucléaire devrait tomber à 295 et 315 térawattheures en 2022, contre une prévision antérieure de 300 et 330 térawattheures. La dernière fois que la production nucléaire de l'entreprise est tombée en dessous de 300 térawattheures, c'était il y a plus de trois décennies. De nouvelles réductions de la production de l'année prochaine pourraient survenir lorsque EDF publiera ses résultats plus tard ce mois-ci, a déclaré Morgan Stanley dans un rapport.

 

"Lorsque l'objectif est proche ou inférieur à 300 térawattheures, cela commence à soulever des inquiétudes pour l'hiver prochain en termes d'offre et de demande", a déclaré Emeric de Vigan, directeur général de la société française d'analyse énergétique COR-e.

Effectivement, mardi, les prix de l'électricité en Europe ont bondi, comme prévu, alors que les négociants en énergie ont répondu à l'annonce d'Électricité de France SA selon laquelle sa production nucléaire pourrait chuter cette année à des niveaux jamais vus depuis 1990, et Morgan Stanley dit qu'il y a une "probabilité significative" de une production coupée pour 2023. Le déficit a contraint la France à importer de l'électricité à certains moments, resserrant l'approvisionnement des pays voisins habitués à compter sur le géant nucléaire français pour garder les lumières allumées.

L'électricité allemande à un an, une référence européenne en matière d'électricité, a bondi de 4,7 % à 147 euros le mégawattheure, tandis que le contrat de mars a bondi de 5,5 %. Le contrat français pour l'année prochaine a augmenté de 7% à 162 euros, le plus haut niveau jusqu'à présent en 2022.

Et en mettant cela dans son contexte, nous soupçonnons que les "gilets jaunes" ne seront pas contents...

Le géant français du nucléaire, autrefois source de fierté nationale, est aux prises avec plusieurs pannes de réacteurs qui affecteront ses bénéfices. Le rachat de 15 térawattheures d'électricité aux prix actuels coûtera à EDF 2,1 milliards d'euros (2,4 milliards de dollars), soit 8% de la capitalisation boursière de l'entreprise, a déclaré Ahmed Farman, analyste chez Jefferies Group.

La France était le plus grand exportateur net d'électricité d'Europe au second semestre de l'année dernière, envoyant l'équivalent de 10 % de sa demande à l'étranger, selon le consultant industriel Enappsys Ltd. Une production nucléaire moindre en 2022 réduira probablement les exportations vers les pays d'Allemagne et du Royaume-Uni. , augmentant leur exposition aux prix élevés du gaz et du charbon pour ses centrales électriques.

L'action EDF a chuté de 4,5 %, ce qui a poussé Morgan Stanley à dire que "ces annonces nuisent au sentiment sur le titre et peuvent inciter les investisseurs à attendre plus longtemps avant de se réengager sur le nom".

Comme le note Bloomberg, alors que les réacteurs d'EDF sont l'épine dorsale d'un système électrique européen de plus en plus intégré, le parc devient de plus en plus peu fiable en raison de longues périodes de maintenance planifiée et non planifiée. Une série de pannes récentes a aggravé la crise énergétique en Europe, alors que la Russie achemine moins de gaz naturel vers le continent et que les tensions sur l'Ukraine sont vives. En effet, la décision d'EDF a rendu la France - et l'Europe - plus dépendantes des exportations de gaz russe, pas moins, à un moment où la "coopération énergétique" russe avec l'Europe est de plus en plus un sujet de débat brûlant.

C'est presque comme si le marionnettiste Poutine dirigeait discrètement les décisions européennes en matière d'infrastructures énergétiques dans les coulisses de la manière la plus bénéfique pour la Russie. Ça, ou les bureaucrates européens sont une bande de bouffons maladroits.

  

 
Partager cet article
Repost0

Pages