Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

28 janvier 2021 4 28 /01 /janvier /2021 18:39

Préparez vous ! ça va peut être arriver en Europe au point ou nous en sommes !

Chine

La Chine a commencé à utiliser des prélèvements anaux pour tester les résidents de Pékin pour le coronavirus au milieu d'une nouvelle vague d'épidémie

 

Des experts en maladies infectieuses auraient prétendu que la méthode était un moyen plus précis de détecter le virus.

Le New York Post rapporte: La méthode de détection de derriere est utilisée plus fréquemment à Pékin après qu'un garçon de 9 ans ait été testé positif pour la variante britannique très contagieuse du virus le mois dernier, a rapporté Newsweek .

Mais des prélèvements anaux y sont utilisés depuis l'année dernière, réservés aux personnes vivant dans les hotspots COVID-19 tels que Shanghai. Les prélèvements nasaux et de gorge restent les méthodes les plus populaires en raison de leur commodité et de leur rapidité, selon le point de vente.

"Bien sûr, les prélèvements anaux ne sont pas aussi pratiques que les prélèvements de gorge, ils ne sont donc utilisés que sur des individus dans des zones de quarantaine clés", a déclaré Li Tongzeng de l'hôpital You'an de Beijing, selon Newsweek. «Cela réduira le retour des faux positifs.»

 

Les écouvillons sont insérés de 3 à 5 centimètres 1,2 à 2 pouces à l'intérieur du rectum, selon la sortie.

Tongzeng a déclaré que la méthode peut augmenter le taux de détectabilité et réduire les chances de rater un diagnostic.

"Ce que nous avons constaté, c'est que chez certains patients infectés, le coronavirus survit plus longtemps dans leur tube digestif ou dans leurs excréments que dans leurs voies respiratoires", a déclaré Tongzeng au journal.

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2021 4 28 /01 /janvier /2021 18:36
Le professeur de génétique moléculaire, le Dr Dolores Cahill, met en garde contre les effets secondaires des vaccins à ARNm

Le Dr Dolores Cahill est professeur de génétique moléculaire à la faculté de médecine de l'University College Dublin et présidente du Parti irlandais de la liberté. Dans une récente interview, elle met en garde contre les effets secondaires des vaccins à ARNm .

Le professeur de génétique moléculaire, le Dr Dolores Cahill, met en garde contre les effets secondaires des vaccins à ARNm

Nous publions ici des extraits de l'interview (voir ci-dessous).


Ensuite, les vrais événements indésirables se produiront, contre quel que soit le véritable ARNm dans les vaccins, et lorsque la personne vaccinée rencontrera (ce coronavirus) quelque temps plus tard…. ce qui s'est passé dans les études sur les animaux, 20% ou 50% ou 100% des animaux sont morts. Parmi les personnes de plus de 80 ans, environ 2,5% subiront peut-être des effets secondaires graves, des événements indésirables où les gens ne peuvent pas travailler ou vivre normalement.

Ensuite, avec la deuxième vaccination, il pourrait être de 1 sur 10 ou dix pour cent. Pour les plus de 80 ans, je pense que 80% d'entre eux auraient des réactions limitant la vie ou mourraient lorsqu'ils rencontreraient à nouveau l'ARN messager.

Pour d'autres (pas les personnes âgées), cela pourrait être la moitié des personnes qui pourraient être gravement blessées.

Ce qu'il fait, c'est que cette thérapie génique ou dispositif médical crée une maladie auto-immune de manière chronique.

C'est l'anaphylaxie dans la première vague. C'est anaphylaxie + réaction allergique la 2ème vague. Mais la troisième réaction se produit lorsque vous rencontrez tout ce que l'ARN messager est contre (virus), et maintenant vous avez stimulé votre système immunitaire pour avoir une maladie auto-immune de bas grade, pas une immunité contre vous-même en soi parce que l'ARNm exprime une protéine virale. .

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2021 4 28 /01 /janvier /2021 18:22
J’ai lu le livre de Klaus Schwab, « Covid-19, la grande réinitialisation » - Ce qui nous attend…
 

https://s1.qwant.com/thumbr/0x380/0/b/7e6e0bf2a2f988db8a197f26c967df02ad31d7d00be940b11efb923ba184db/18d4b5a9-c6a9-4f40-afb3-999029e817a4_16x9_788x442.jpg?u=https%3A%2F%2Fvid.alarabiya.net%2Fimages%2F2017%2F01%2F24%2F18d4b5a9-c6a9-4f40-afb3-999029e817a4%2F18d4b5a9-c6a9-4f40-afb3-999029e817a4_16x9_788x442.jpg&q=0&b=1&p=0&a=1

En apéritif, ci-dessous 2 commentaires postés sur Amazon sous le livre de Klaus Schwab, le fondateur (inventeur) du Forum de Davos.

 

Cette magistrale propagande de guerre révèle l’instauration d’un nouveau communisme 2.0 pour 2030, ce projet est tout à fait messianique dans le sens où rien ne sera plus désormais comme avant le Covid: les opposants politiques seront psychiatrisés (réseaux sociaux, GAFAM), instauration d’une surveillance mondiale des populations, accélération des mouvements migratoires, transhumanisme et destruction radicale des structures familiales, , luttes intersectionnelles portées à leur paroxysme, réduction (physique) de la population mondiale de 7.5 à 1 milliard sur l’autel du réchauffement climatique (la mort de tous les peuples), pour au final une élite qui règne sans partage sur une humanité résiduelle à laquelle le bonheur est imposé contre sa volonté.
La fin de l’ouvrage se termine en effet ainsi: "Je ne possède plus rien, je n’ai plus de vie privée et jamais la vie n’a été aussi belle!"

 

 

Ce livre a été écrit par un illuminé . Illuminé mais puissant, car il conseille et oriente les politiques occidentales .
Caricature de socialisme messianique , comme aux pires heures de L.URSS , on comprend un refus total d accepter la nature humaine telle qu.elle est ! Pour le bonheur de l humanité il faut l asservir et tout les prétextes sont bons !
Pseudo réchauffement climatique, Covid ! Ce livre est une déclaration de guerre

 

.https://lh3.googleusercontent.com/proxy/KrD45KL2KZgEjpPvpVvK6Lcu80UYhUj4aszah1mPkPZxevmXQIGiWNd7MX_TOzAWxBktrWLgcP_rwsc6BCTCQJ76v0ptr7VbKjZ-Dt6Cfbi78a6x2zFukbUxAqmf1eWUM-yvDh612evqVM3noSqSrajU_8tDhcmhw7SPkNjGkxBtzrJsU4s37-IXVci0N8BG

 

Ce texte est une adaptation résumée de la traduction du remarquable article des journalistes dissidents du Guardianle 12 octobre 2020.

 

Celui qui contrôle la peur des gens devient le maître de leurs âmes« .

Machiavel,

« Soyez résolus à ne plus servir et vous voilà libres !« 

 La Boétie 

 

La  maxime de La Boétie ci-contre doit devenir pour nous tous le meilleur antidote au projet eugéniste de Klaus Schwab dont le livre « Covid19 : la grande réinitialisation » se veut le bréviaire et la feuille de route d’une prise d’otage mondiale qui a commencé, afin de soumettre les peuples dans une dictature sanitaire avec le Covid 19 pour mettre en œuvre la grande réinitialisation du capitalisme.

 

Qui est Klaus Schawb !

 
 

Il est né en Allemagne à Ravensburg en 1938 et est le dirigeant fondateur du Forum de Davos (WEF) qui rassemble depuis 1971 le gratin de l’élite économique mondiale, mais aussi, politique, financière et des médias, à l’image d’autres organisations plus informelles que sont le Bilderberg ou la Trilatérale ([1]), rassemblant chaque année des décideurs internationaux parmi lesquels Jacques Attali, Christine Lagarde, Bill Gates, Jeff Bezos ou David Rockefeller.

 

« L’existence de ces organisations pose pourtant des questions aussi essentielles que :

 

Est-il possible de répondre aux défis de notre temps avec des appareils de coordination contrôlés par des élites aussi restreintes ?

 

Élites uniquement sélectionnées en vertu de leur pouvoir et de leur richesse, qu’elles appartiennent à quelques pays seulement, ne sont élues par personne, ni déléguées par aucune autorité publique et sont inspirées par le dogme du marché autorégulé » ([2]).

 

Seulement voilà, le dit marché autorégulé donne des signes de faiblesse depuis quelque temps. La crise des subprimes de 2008 montre à quel point une gestion confiée à un groupe restreint et aux favorisés du marché est porteuse de chaos.

 

« Ce système de création monétaire kafkaïen voulant que l’argent soit créé à partir de dettes et d’intérêts qui nous obligent mécaniquement à générer perpétuellement de nouvelles dettes plus grandes que les précédentes est à bout de souffle.

 

Un système d’esclavage financier qui porte en lui les germes de l’autodestruction, puisqu’une dette en constante augmentation exige une croissance en constante augmentation et donc des émissions de CO2 toujours plus grandes » ([3]).

 

.

 

Pour éviter la surchauffe qui ne peut mener qu’à un effondrement généralisé de tout le système financier dans son ensemble, Klaus Schwab et ses affidés ont imaginé un scénario de décroissance accélérée appelé grande réinitialisation, ou « grand reset » et qu’ils s’appliquent à mettre en œuvre aujourd’hui avec le Covid.

De même que ce sont les États, donc les peuples, qui ont sauvé les banques de la faillite lors de la crise des subprimes de 2008, ce sont à nouveau les peuples qui sont mis à contribution pour éviter le naufrage financier suite à la dérégulation financière débridée de la mondialisation dont la dette devient aujourd’hui insoutenable.

La décroissance voulue par Schwab passe donc par la mise au pas des peuples en leur imposant de gré ou de force une dictature sanitaire en agitant la peur d’un virus pour endiguer toute croissance de la consommation et saper des pans entiers de l’économie jugés non essentiels : culture, tourisme, restauration, PMI-PME, le point commun de ces secteurs économiques étant qu’ils utilisent tous, entre autre, la monnaie papier pour leurs règlements, monnaie que veulent faire disparaître les grands argentiers de la planète pour faire advenir la monnaie cryptée pour mieux tracer et contrôler la population à l’image de ce qui se fait déjà en Chine.

 

Cette prise d’otage des peuples s’inscrit dans un scénario planifié en deux temps simultanés :

 
  • Tout d’abord l’intrusion de la fraude dans l’élection américaine en mettant tout en œuvre pour exclure la réélection de Donald Trump dont le premier mandat a favorisé une croissance de 2,5%, inédite depuis longtemps aux États-Unis.
    Le corollaire de cette croissance est que la dette déjà insoutenable de l’économie américaine s’est littéralement envolée. Donald Trump a certes bénéficié d’un héritage très positif, mais il est parvenu à faire en sorte que l’expansion se poursuive.
    Avec un chômage de 3,5%, au plus bas depuis 50 ans jusqu’à la crise du Covid, la réélection de Donald Trump semblait assurée.
    C’était sans compter sur la volonté d’en finir des mondialistes avec l’administration Trump : les 6 swings states ont basculé comme par miracle dans le camp du challenger démocrate Joe Biden.
    Aujourd’hui, il apparaît indéniablement que ces élections ont été entachées de fraudes massives pour faire élire le candidat démocrate, les innombrables preuves compilées par l’avocate Sidney Powell étant accablantes.
  • Ensuite, la deuxième mise au pas des peuples, la plus effrayante et la plus cauchemardesque par son ampleur et sa solution finale, passe par la création d’une peur collective planifiée et entretenue par la scénarisation de la contagion d’un virus à l’échelle planétaire : le Covid 19.
 

Ce virus a la létalité de 0,05% dont on doit rappeler qu’il n’est ni plus ni moins mortel que celui de la grippe saisonnière.

 

Malgré tout, ce que l’on appelle dorénavant « la grande pandémie du Covid 19 » n’est rien d’autre qu’un scénario monté de toutes pièces par Klaus Schwab, le tout relaté en détail dans son livre ([4]), pour tétaniser les peuples par la peur afin de mettre en scène son grand reset de l’économie mondiale.

 

A tel point que ce scénario a fait l’objet d’une répétition générale en 2019 au Forum de Davos que l’on peut trouver en ligne sur la chaîne Youtube du FEM sous le titre :

 

« We ran a massive viral pandemic simulation. Here’s what we learned about managing Coronavirus« .

 

(« Nous avons testé une simulation de pandémie virale. Voici ce que le management du Covid nous a appris« ).

 

Il suffit de lire tous les commentaires de cette vidéo de 3 minutes pour voir que personne n’est dupe : il ne s’agit ni plus, ni moins qu’une manipulation de grande envergure ([5]).

 

.

 

Tout avait déjà été prédit par le gourou Jacques Attali dès 2009 dans un article messianique publié par L’Express et intitulé « Avancer par peur » ([6]), où il affirmait que « l’humanité ne pouvait évoluer significativement que lorsqu’elle a vraiment peur et que seule une pandémie majeure ferait surgir la prise de conscience d’un altruisme (!) Pour jeter les bases d’un véritable gouvernement mondial« .

 

Publié en juillet 2020, le livre de Klaus Schwab « Covid 19 : la grande réinitialisation » n’est rien d’autre qu’un programme économique et politique totalitaire qui se propose d’avancer « des conjectures et des idées sur ce à quoi le monde post-pandémique devrait ressembler« .

 

Le plus étonnant est que Schwab admet que le Covid-19 est « l’une des pandémies les moins meurtrières que le monde ait connues au cours des 2000 dernières années », ajoutant que « les conséquences du COVID-19 en termes de santé et de mortalité seront bénignes par rapport aux pandémies précédentes« .

 

Il continue : « Cela ne constitue pas une menace existentielle, ni un choc qui laissera son empreinte sur la population mondiale pendant des décennies« .

 

Et pourtant ! Incroyablement, cette maladie « bénigne » est simultanément présentée comme l’occasion unique d’un changement sociétal sans précédent, sous la bannière de « La Grande Réinitialisation ! »

 
 
 

Schwab place ainsi le Covid-19 dans une longue tradition d’événements allant de la peste noire du Moyen-Age au 11 septembre 2001 en passant par la Seconde Guerre mondiale qui ont facilité des changements soudains et significatifs dans nos sociétés.

 

Il invoque ainsi « La Seconde Guerre mondiale qui a été la guerre de transformation par excellence, déclenchant non seulement des changements fondamentaux dans l’ordre et l’économie mondiale, mais aussi des changements radicaux dans les attitudes et les croyances sociales qui ont finalement ouvert la voie à des changements radicalement nouveaux des politiques et des dispositions du contrat social« .

 

Il ajoute qu’il « existe évidemment des différences fondamentales entre une pandémie et une guerre, mais l’ampleur de leur pouvoir de transformation est comparable.

 

Les deux ont le potentiel d’être une crise transformatrice aux proportions auparavant inimaginables. C’est notre moment décisif« , pavoise-t-il. « Un nouveau monde émergera« .

 

« Le bouleversement sociétal déclenché par le COVID-19 durera des années, voire des générations« .

 

.https://encrypted-tbn0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQHNo62oIcxAIx7DWijzAvz6by-s8Q6B7v1cQ&usqp=CAU

 

Beaucoup d’entre nous se demandent quand les choses reviendront à la normale.

 

La réponse est : jamais

 

Les industries de la restauration, du tourisme et de la culture, mais aussi les petits commerces savent à quoi s’en tenir désormais.

 

Le ton est donné : « Des changements radicaux d’une telle ampleur sont tels que certains experts ont évoqué une ère « avant le coronavirus » et « après le coronavirus« .

 

Tous ces commentaires montrent une seule et même chose :

Schwab se veut le grand architecte de cette pandémie planifiée par lui et ses acolytes pour mettre en place le grand reset.

Comment Schwab et ses amis milliardaires peuvent-ils imposer leur société dystopique au reste d’entre nous ?

La solution est le lavage de cerveau par la propagande implacable débitée en copié-collé par les grands médias occidentaux, mais aussi les GAFAM, verrouillés par une oligarchie financière aux mains d’une poignée de multimilliardaires pour instiller la peur du virus durablement.

 

Schwab est évidemment déterminé à faire tout ce qui est en son pouvoir non négligeable pour réaliser son monde eugéniste et transhumaniste de la surveillance, du contrôle et du profit exponentiel.

 

Il proclame : « Le fait qu’il soit maintenant beaucoup plus facile de manipuler avec précision le génome humain dans des embryons viables, signifie que nous sommes susceptibles de voir l’avènement de bébés sur mesure qui possèdent des traits particuliers ou qui sont résistants à une maladie spécifique« .

 

Une section entière de ce livre est consacrée au thème « Modifier l’être humain« , ravalant les dystopies « 1984 » et « Le meilleur des mondes » à celui des Bisounours.

Ici, Schwab bave sur « la capacité des nouvelles technologies à devenir littéralement partie de nous » et évoque un futur cyborg impliquant « des curieux mélanges de vie numérique et analogique qui redéfiniront nos natures mêmes« .

Il écrit : « Ces technologies fonctionneront dans notre propre biologie et changeront notre interface avec le monde. Ils sont capables de traverser les frontières du corps et de l’esprit, d’améliorer nos capacités physiques et même d’avoir un impact durable sur la vie elle- même« .

 

Aucune violation ne semble aller trop loin pour Schwab, qui rêve de « micro puces implantables actives qui cassent la barrière cutanée de notre corps« , de « tatouages intelligents« , de « calcul biologique » et « d’organismes sur mesure capables de lire dans nos souvenirs » (!)

 

Il est ravi d’annoncer que « les capteurs, commutateurs de mémoire et circuits peuvent être codés dans des bactéries intestinales humaines communes« , que « les dispositifs implantés aideront aussi à communiquer des pensées exprimées verbalement via une puce numérique intégrée, et des pensées ou des humeurs potentiellement non exprimées en lisant les ondes cérébrales« .

 

La « biologie synthétique » est à l’horizon dans le monde de Schwab, donnant aux chefs du capitalisme technocratique mondial « la possibilité de personnaliser les organismes en écrivant de l’ADN« .

C’est ce sur quoi certains labos s’ingénient à travailler dès à présent avec les « vaccins » ARN. L’idée même des neuro technologies, dans lesquelles les humains auront des souvenirs entièrement artificiels implantés dans le cerveau suffit à nous donner la nausée, tout comme « la perspective de connecter notre cerveau à la réalité virtuelle via des modems corticaux, des implants ou des nano robots« .

 

Le Covid-19 sert parfaitement les objectifs de Schwab d’asservissement des peuples, car l’urgence immédiate qu’il présente permet de précipiter l’ensemble du processus sans examen minutieux et sans aucune considération éthique.

 

Ainsi : « Notre peur persistante et durable d’être infectés par un virus COVID-19 ou un autre accélérera la marche implacable de l’automatisation.

 

De nouvelles réglementations resteront en place« .

 

Il ajoute : « L’impératif actuel est de propulser, quoi qu’il arrive, « l’économie sans contact » et la volonté ultérieure des régulateurs de l’accélérer signifie que l’on est sans tabou« . (!)

 

« Bon nombre des comportements technologiques que nous avons été forcés d’adopter pendant la détention (!) deviendront plus naturels grâce à la familiarité.

 

Au fur et à mesure que les distanciations sociales et physiques persisteront, l’appui sur les plateformes numériques pour communiquer, travailler, demander conseil ou commander quelque chose va petit à petit gagner du terrain sur des habitudes autrefois ancrées« .

« Le mouvement de l’entreprise ira vers une plus grande surveillance : pour le meilleur ou pour le pire, les entreprises surveilleront et enregistreront parfois ce que font leurs effectifs.

 

La tendance pourrait prendre différentes formes, de la mesure de la température corporelle avec des caméras thermiques à la surveillance via une application de la manière dont les employés respectent la distanciation sociale« .

 

Des mesures coercitives d’un type ou d’un autre sont également susceptibles d’être utilisées pour forcer les gens à prendre les « vaccins Covid » en cours de préparation, car derrière les « vaccins » se cache le traçage et la surveillance de masse de toute la population.

On ne s’étonne donc pas qu’il insiste sur le fait « qu’un retour complet à la normale ne peut être envisagé avant qu’un « vaccin » ne soit disponible« .

 

Il ajoute :

 

« Le prochain obstacle est le défi politique de vacciner suffisamment de personnes dans le monde avec un taux de conformité suffisamment élevé malgré la montée des anti-vaxxers« .

 

Ceux-ci rejoignent ainsi la liste des menaces pesant sur le projet de Schwab, aux côtés des manifestants anti-mondialisation et anticapitalistes, des Gilets Jaunes et de tous les engagés dans des « conflits de classe« , « résistance sociale » et « réaction politique« .

 

Mais comment Schwab envisage-t-il de faire face au « sombre scénario » des gens qui se soulèvent contre sa grande réinitialisation et sa quatrième révolution industrielle transhumaniste ?

Quel degré de force et de mesures coercitives serait-il prêt à accepter pour assurer l’aube de sa nouvelle ère technocratique ?

 

La question est effrayante, mais nous devons également garder à l’esprit l’exemple historique du régime du XXe siècle dans lequel Schwab est né.

 

La nouvelle normalité nazie d’Hitler était censée durer mille ans, elle s’est effondrée 988 ans avant son objectif.

 

Ce n’est pas parce qu’Hitler a dit, avec toute la confiance du pouvoir, que son Reich durerait un millénaire, qu’il en a été ainsi.

 

Ce n’est pas parce que Klaus Schwab et ses amis disent que nous entrons maintenant dans la quatrième révolution industrielle et que notre monde sera changé à jamais, qu’il en est ainsi.

 
  • Nous n’avons pas à accepter leurs propos alarmistes et leur conditionnement pour accepter leur dictature sanitaire et leur nouvelle norme.
  • Nous n’avons pas à prendre leurs vaccins qui ne sont rien d’autre qu’une thérapie génique.
  • Nous n’avons pas à les laisser nous implanter des puces numériques ou à modifier notre ADN.
  • Nous n’avons pas à rester confinés ou marcher muselés et soumis, pour bientôt être piqués tels des poulets dans l’attente de l’abattoir de leur enfer transhumaniste.
  • Nous devons dénoncer leurs mensonges !
  • Exposer leur agenda mortifère !
  • Refuser leur grand reset qui n’est rien d’autre qu’un populicide !
  • Rejeter leur idéologie toxique !
  • Résister à leur fascisme !
 

Klaus Schwab n’est pas un dieu, juste un homme âgé.

 

Et ceux avec qui il travaille, l’élite capitaliste mondiale, dont Emmanuel Macron est l’apôtre le plus servile et zélé, sont peu nombreux.

 

Leur vision transhumaniste est répugnante pour presque tout le monde en dehors de leur petit cercle et ils n’ont pas notre consentement pour la dictature technocratique qu’ils essaient de nous imposer.

 

Tout cela pour tenter de sauver le néolibéralisme qu’ils ont fait prospérer au-delà de tout contrôle alors qu’il existait d’autres voies plus raisonnables et plus viables comme le Keynésianisme qu’ils ont systématiquement rejetées et balayées.

 

C’est pourquoi, après tout, ils ont dû se donner tant de mal pour nous forcer à nous confiner et nous bâillonner sous le faux drapeau de la lutte contre un virus.

 

Ils ont compris que sans la justification d’urgence par la peur, nous n’allions jamais accepter leur plan monstrueux.

 

Mais la peur est en train de changer de camp : pourquoi le prochain Forum Economique Mondial aura-t-il lieu à Singapour et non pas à Davos, puis Genève comme prévu précédemment ?

Ont-ils peur de notre pouvoir potentiel parce qu’ils savent que si nous nous soulevons, nous les vaincrons ?

En réalité, si nous nous en donnons la peine, nous pouvons faire échouer leur projet avant même qu’il n’ait vraiment démarré. Pour preuve, le Dr Drosten, le conseiller virologue d’Angela Merkel est poursuivi par la justice allemande pour avoir faussé le protocole des tests PCR qui a amené les gouvernements à prendre des décisions de confinement ravageuses.

En effet, en préconisant des valeurs de réglage CT au-dessus de 30, les résultats des tests devenaient positifs avec des traces infimes de virus dans la plupart des cas, dans le but de continuer à alimenter la peur généralisée.

Enfin, le Conseil d’État italien vient d’autoriser à nouveau l’hydroxychloroquine comme traitement du Covid 19, entravant ainsi la thérapie génique mortifère planifiée par Schwab.

 

Aujourd’hui, il appartient à chacune et à chacun d’entre nous de lire le livre de Klaus Schwab qui jette les bases du monde cauchemardesque dans lequel on vient d’entrer si l’on veut savoir ce qui nous attend pour en sortir au plus vite.

 

Quand il sera trop tard, on ne pourra pas dire qu’on ne savait pas.

 

Car comme pour « Mein Kampf« , tout était déjà écrit.

 

Comme l’a dit Emmanuel Macron, nous sommes bien en guerre, mais pas contre un virus : contre Klaus Schwab et ses soldats mondialistes qui veulent nous asservir par la dictature sanitaire et la thérapie génique pour éviter l’effondrement du néolibéralisme.

 

Ce n’est pas aux peuples de payer les erreurs néolibérales d’une poignée de multimilliardaires corrompus qui ont mis l’économie mondiale à genoux.

 

Il y aura un tribunal de Nuremberg pour toutes celles et ceux qui auront participé à cette tentative de génocide mondial : politiques, économistes, financiers, gourous, médecins, chercheurs et autres apprentis sorciers des laboratoires pharmaceutiques.

 

Nous devons gagner cette guerre idéologique par tous les moyens : judiciaire, médiatique, cyber et politique.

 

Il y va de notre survie à tous et de l’avenir de nos enfants !

 

Nous sommes le peuple, nous sommes les 99%, et ensemble, nous pouvons reprendre dès demain notre liberté des mâchoires mortelles de cette machine infernale à broyer les humains et sauver la démocratie.

 

Winter Oak

 

Mondialisation.ca, 15 janvier 2021.

 

Off-Guardian 12 octobre 2020

 

Source : Winter Oak, Klaus Schwab & His Great Fascist Reset, off-guardian, le 12 octobre 2020.

 

Résumé et adaptation par Jean-Michel Grau, Concepteur-rédacteur en communication.

 

[1] Le groupe Bilderberg, « l’élite » du pouvoir mondial, Domenico Moro, éditions Delga.

 

[2] Mondialisme. Commission Trilatérale, Sir Keir Starmer, Jeffrey Epstein

 

Chroniques Illuminati. Une brève histoire du nouvel ordre mondial, partie II

 

Affaire Epstein : nouvelles révélations sur le vilain visage de l’élite

 

Le Deep State français

 

Le nouvel ordre mondial et ses bourreaux volontaires. N. Bonnal

 

USA / Iran. C’est la queue qui remue le cabot et qui fait de Biden un idiot

 

Vaccins. La plus ancienne arnaque

 

Le futur totalitaire que les globalistes veulent pour le monde entier est dévoilé

 

[3] Les esclaves de l’anthropocène, Nicolas Teterel, éditions Yves Michel.

 

[4] Klaus Schwab, Covid-19 : la grande réinitialisation, forum Publishing.

 

[5] https://www.youtube.com/watch?v=0-FQbhkWYuY

 

[6] Lexpress.fr/actualite/societe/sante/avancer-par-peur_758721.html.

Source

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2021 4 28 /01 /janvier /2021 18:20
 
La vaccination de masse anti Covid-19 préparerait une catastrophe sanitaire mondiale
 

http://

Les communiqués de victoire des fabricants de vaccin à ARN messager proclamant 95% d’efficacité a été très efficace sur leurs cours de bourse, mais a mal caché l’absence de données sur la mortalité et en particulier sur la seule cible éventuelle des vaccins : les personnes très âgées avec comorbidités multiples.

 

 

 

En l’absence de données probantes publiées, les campagnes massives de vaccination en Israël et en Grande-Bretagne constituent des essais thérapeutiques phase 3 sur des populations mal informées. Leurs résultats constatés du premier mois font craindre qu’elles se transforment bientôt en catastrophe/scandale sanitaire.

Signal d’alerte fort venant d’Israël

 

Les médias sacrent Israël, le champion de la lutte anti covid19 par le vaccin Pfizer. Superbe opération financière pour Pfizer qui a obtenu un bonus de prix de 40% pour cette priorité accordée à Israël. Depuis le 20 décembre, en un mois, près de 25% de la population (plus de 2 millions de personnes) auraient été vaccinées.

 

Mais depuis cette date, selon les chiffres de l’OMS, les nombres quotidiens de contaminations et de morts attribuées au Covid19 explosent.

 
 

Les contaminations quotidiennes sont ainsi passées de 1886 cas le 21/12 à 5674 cas le 20 janvier 21.[1]

 

Le Dr Sharon Elrai-Price, [2] des services de santé publique au ministère israélien a averti le 12/1/2021 qu’une seule dose du vaccin contre le coronavirus n’offrait pas une protection suffisante contre l’infection par le virus.

 

Elle a ajouté que 17% des patients gravement malades actuellement hospitalisés sont des patients qui ont reçu une première dose du vaccin avant leur hospitalisation. Les données montrent qu’à cette date, 4.500 personnes ont été diagnostiquées positives au coronavirus après avoir reçu la première dose de vaccin.

 

Le nombre de cas confirmés a atteint un nouveau sommet, nous avons passé la barre des 9.000 tests positifs. Il n’y a jamais eu un tel chiffre et la mortalité journalière a été multipliée par 3 passant de 18 le 20 décembre à 50 le 19 janvier 2021, et conduisant le gouvernement à prolonger le 3ème confinement du pays pour une durée indéterminée.

 

Forte inquiétude en Grande-Bretagne depuis la vaccination

 

La Grande-Bretagne est le second pays dans la course à la vaccination qui a débuté le 4 décembre avec le vaccin développé par Pfizer et BioNTech.

 

Depuis cette date, le nombre de contaminations quotidiennes a explosé passant de 14898 le 4/12/2020 à 33355 le 20/1/2021 (après un pic de 68063 le 9 janvier 2021.

 

 

Et malheureusement la mortalité Covid19 aussi, qui après une augmentation de près de 300% (414 le 4/12 à 1610 le 20/1/2021) dépasse de 30% celle observée en mars-avril 2020 (pic maximal 1224 le 22 avril 2020)

 


 

Dans ces deux pays les vaccins, présentés comme le moyen de sortir des confinements mortifères, aboutissent en fait à les prolonger !

 

Inquiétudes aux USA

 

Depuis le début de la vaccination, la mortalité Covid19 a augmenté de près de 200% (1296 le 28/12 à 3557 le 17/2021) et dépasse la moyenne des décès quotidiens observés en mars-avril 2020.

 

 

Ces augmentations considérables et simultanées des incidences journalières des contaminations et des décès après la première dose de vaccin Pfizer dans les trois pays à la couverture vaccinale les plus élevées sont très inquiétantes et constituent des signes d’alarme forts.

 

Alerte en Norvège pour les personnes fragiles

 

La Norvège a émis le 15/1/2021 une alerte après la constatation de 23 décès liés au vaccin Pfizer [3] [4]chez des personnes âgées en Ehpad. Parmi ces décès, 13 ont été autopsiés, les résultats suggérant que les effets secondaires courants pourraient avoir contribué à des réactions graves chez les personnes âgées fragiles. Selon l’Institut norvégien de santé publique : « pour les personnes les plus fragiles, même des effets secondaires relativement légers peuvent avoir des conséquences gravesPour ceux qui ont une durée de vie restante très courte de toute façon, les avantages du vaccin peuvent être marginaux ou non pertinents » et l’Institut national de santé publique a modifié le guide de vaccination contre le coronavirus, y ajoutant de nouveaux conseils de prudence sur la vaccination des personnes âgées fragiles.

 

Évolution en France non vaccinée pendant cette période

 

En France, tant le nombre de nouveaux cas que le nombre de morts quotidiennes ont diminué lentement durant cette période à un niveau beaucoup plus faible (par million) que dans les pays champions de la vaccination.

 

 

On est donc frappé par les différences évolutives de l’épidémie Covid19 entre les pays gagnants de la course à la vaccination et la France plus lente à vacciner.

 

Cet éloge de la lenteur rappelle qu’il n’y a pas de médicaments ou de vaccin sans risque et qu’ils peuvent paradoxalement augmenter la gravité de la maladie qu’ils sont censés combattre.

 

Vaccins anticancer à risque et vaccin contre le SIDA et la dengue

 

Cela a été constaté avec les vaccins prétendument anticancer (les vaccins anti-hépatite B censés prévenir le cancer du foie [5]et les vaccins anti-papillomavirus prétendument anticancer du col de l’utérus)[6], quelques candidats vaccins contre le Sida et plus récemment avec le scandale du vaccin contre la dengue aux Philippines qui a entraîné plusieurs centaines de morts.

 

Mais les leçons de la catastrophe du Dengvaxia n’ont pas été tirées et la propagande provaccin actuelle, en l’absence d’essais suffisants, met en danger ceux qui se font vacciner contre le Covid19.

 

Peter Doshi, un associé de l’Université du Maryland chargé de recherche sur les services de santé pharmaceutiques a prévenu dès novembre 2020 : « attendons de disposer des données complètes des essais » car les communiqués de victoire de l’industrie sont imprécis et incomplets. Il a rappelé aussi que les essais n’étudiaient pas le seul critère pertinent, la mortalité [7] seulement le nombre de cas basé sur des tests souvent faux [8] « le monde a tout parié sur les vaccins pour apporter la solution à la pandémie, mais les essais ne sont pas centrés sur la démonstration qu’ils le seront ».

 

Après examen du dossier remis à la FDA, il estime : « l’efficacité réelle beaucoup plus faible que celle affirmée jusqu’à présent : “bien en dessous du seuil d’efficacité de 50 % fixé par les autorités réglementaires pour l’approbation”. Ce chiffre ne serait donc pas de 95% mais bien en dessous, entre 19% et 29%. Si ces données avaient été présentées et analysées, il n’y aurait pas été possible d’obtenir d’autorisation de diffusion de ces vaccins par les autorités compétentes.

 

Les anticorps facilitateurs sont-ils responsables de cette catastrophe annoncée ?

 

Après vaccination, les anticorps peuvent entraîner une aggravation paradoxale de la maladie. Ce phénomène immunologique particulier est appelé anticorps facilitateur (en anglais Antibody-dependent enhancement [9]).

 

Chez l’homme, un tel phénomène a été observé dans les essais de vaccins contre le virus respiratoire syncytial[10](VRS) et lors de la campagne de vaccination contre la dengue [11]  entraînant plusieurs centaines de morts aux Philippines en 2017, l’arrêt de la vaccination et une cascade de procès en attente de jugement.

 

Chez le chat, le vaccin contre le coronavirus responsable de la péritonite virale féline  a été abandonné à cause de ce mécanisme [12]. Chez les macaques vaccinés contre le SARS-COV spike protéine, les infections post vaccinales ont été marquées par l’aggravation de la pathologie pulmonaire. Lors d’essais de vaccin contre le coronavirus du Mers, les lapins développent des anticorps mais leur pathologie pulmonaire est aggravée.

 

Dans un communiqué récent l’Académie de médecine [14]  avertit : « sur le plan collectif, l’obtention d’une couverture vaccinale élargie, mais fragilisée par un faible niveau d’immunité, constitue un terrain favorable pour sélectionner l’émergence d’un ou de plusieurs variants échappant à l’immunité induite par la vaccination

 

Ni pro ni antivaccin, je suis fermement opposé pour l’instant à la généralisation d’un vaccin insuffisamment évalué et dont les premiers résultats en population réelle sont catastrophiques.

 

Contrairement à ce que prétendent les décodeurs /déconneurs liés à l’industrie pharmaceutique, je ne suis pas contre la vaccination. Je suis pro-vaccin lorsqu’un vaccin est efficace, sans danger et qu’il permet d’éviter une maladie grave.  Je suis contre un vaccin lorsqu’il est inutile, comme pour les maladies transmises uniquement par l’eau (polio, typhoïde, choléra) dans les pays à l’hygiène publique disposant d’eau potable et de traitement des eaux usées ou lorsqu’il n’a pas été correctement étudié et évalué : vaccin contre la dengue (qui a causé des centaines de morts), vaccin Gardasil (qui augmente paradoxalement le risque de cancer du col).

 

L’indication de n’importe quel traitement ou vaccin doit reposer sur l’évaluation de sa balance avantages/ risques.

 

On ne peut espérer aucun avantage individuel à vacciner contre le Covid les moins de 65 ans, puisque la maladie est chez eux plus bénigne que la grippe ; cette population ne peut donc rien espérer des vaccins anticovid si ce n’est des complications.

 

Et l’argument sociétal (on se vaccine pour protéger les autres) n’est pas non plus pertinent puisqu’il n’est pas démontré que le vaccin soit capable d’empêcher ou de ralentir les transmissions virales.

 

En l’état actuel des connaissances, la vaccination des plus âgés présentant des facteurs de risques (population où un vaccin efficace et sans danger pourrait être utile) n’a pas été correctement évaluée, car les essais refusent d’inclure cette population à risques.

 

Le principe de précaution soulevé par l’alerte norvégienne justifie de ne pas les vacciner systématiquement, tant qu’on ne disposera pas de données transparentes en nombre suffisant affirmant l’efficacité et l’absence de toxicité en population réelle.

 

En conclusion :

 

Il faut se réjouir paradoxalement de la lenteur que met le gouvernement à généraliser la vaccination anti Covid19. Les résultats actuels du vaccin génique dans les populations israélienne et britannique laissent en effet craindre un possible catastrophe sanitaire vaccinale.

 

Dr  Gérard Delépine chirurgien, statisticien

 

 

Notes :

 

1T Zrihen Dvir Israël : plus ils nous vaccinent, plus la pandémie progresse Riposte Laique 20 janvier 2021

 

2 i24NEWS Israël/Covid-19 : 4.500 personnes infectées après avoir reçu la première dose de vaccin janvier 2021

 

3 La Norvège lance une alerte après la découverte de 23 décès liés au vaccin Pfizer Businessman 15/1/2021 https://fr.businessam.be/la-norvege-lance-une-alerte-apres-23-deces-possiblement-lies-au-vaccin-pfizer/

 

4 Norway Warns of Vaccination Risks for Sick Patients Over 80 https://www.infobae.com/en/2021/01/15/norway-warns-of-vaccination-risks-for-sick-patients-over-80/

 

5 www.docteurnicoledelepine.fr

 

6 Hystérie vaccinale, N et G Delépine éditions Michalon 2018

 

7 ] Peter Doshi : Pfizer and Moderna’s “95% effective” vaccines—let’s be cautious and first see the full data November 26, 2020 https://blogs.bmj.com/bmj/2020/11/26/peter-doshi-pfizer-and-modernas-95-effective-vaccines-lets-be-cautious-and-first-see-the-full-data/

 

8 ] Peter Doshi associate editor Will covid-19 vaccines save lives ? BMJ 27 10 2020 Current trials aren’t designed to tell us : BMJ 2020 ;371 :m4037 http://dx.doi.org/10.1136/bmj.m403.

 

9 Dejnirattisai, W. et al. Cross-reacting antibodies enhance dengue virus infection in humans. Science 328, 745–748 (2010).

 

10 Polack, F. P. Atypical measles and enhanced respiratory syncytial virus disease (ERD) made simple. Pediatr. Res. 62, 111–115 (2007).

 

11 Sridhar, S. et al. Effects of dengue serostatus on dengue vaccine safety and efficacy. N. Engl. J. Med. 379, 327–340 (2018

 

12 Vennema, H. et al. Early Death after feline infectious peritonitis virus challenge due to recombinant vaccinia virus immunisation. J. Virol. 64,1407–1409 (1990).

 

13 Hohdatsu, T., Nakamura, M., Ishizuka, Y., Yamada, H. & Koyama, H. A study on the mechanism of antibody-dependent enhancement of feline infectious peritonitis virus infection in feline macrophages by monoclonal antibodies. Arch. Virol. 120, 207–217 (1991).

 

14  Communiqué de l’Académie du 11 janvier 2021 : Élargir le délai entre les deux injections de vaccin contre la Covid-19 : quels risques pour quels avantages ?

 

Source

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2021 4 28 /01 /janvier /2021 18:06

Les vases communiquant ce qui sort d'un côté va dans un autre.

Comment Pfizer n'a pas voulu faire son vaccin a prix coutant, en effet il n'en portera pas la responsabilité puisque cela est prévu dans les contrats de vente. Donc la marge est de 50 % selon l'intervenant de cette vidéo, ce qui est considérable.

Tout est expliqué, le financement du vaccin a été provisionné pour 1 milliard mais déduit du budget de la Santé. Donc au final ç'est bien le personnel, les soins, le médical qui est impacté par de telles mesures. Cqfd.

 

Outre la forte présomption de mise sur le marché de "vaccins" a thérapie génique de futur scandale sanitaire, il s'ajoutera celui de scandale financier qui ne fera que porter une sacrée ombre sur le secteur de la Santé, mais aussi sur le décisionnaire des Etats.

 

Thread by @JeanneKarp, Klaus Schwab et le " Grand Reset " fasciste, un  homme, un [...]

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2021 4 28 /01 /janvier /2021 18:04
L’illusion du choix et de la liberté — L’opposition contrôlée est un mouvement de protestation dirigé par des agents du gouvernement
Une opposition contrôlée est un mouvement de protestation qui est en fait dirigé par des agents du gouvernement. Presque tous les gouvernements de l’histoire ont utilisé cette technique pour tromper et maîtriser leurs adversaires. Notamment Vladimir Lénine qui a déclaré : « La meilleure façon de contrôler l’opposition est de la diriger nous-mêmes ». Le comte Mirabeau faisait partie de l’opposition contrôlée, car si tout le monde pensait qu’il soutenait la révolution, en réalité il soutenait la monarchie et était un ami personnel du roi. C’était un agent du gouvernement.

[Par Roderick Campbell, 29 août 2019] — Si vous allez en ligne et recherchez « opposition contrôlée », vous trouverez plus de 2 millions de résultats, et essentiellement tous sont des ordures. C’est une tactique qui a été utilisée tout au long de l’histoire humaine connue, et pourtant vous constaterez qu’Internet a été nettoyé de presque toutes les références significatives. Ma première introduction à l’opposition contrôlée a été le livre 1984 de George Orwell, un roman dystopique qui dresse un tableau éclatant d’un avenir sombre : l’humanité est devenue l’esclave d’une guerre perpétuelle, d’une surveillance gouvernementale inéluctable, d’une propagande insidieuse et d’un déni irrationnel. Cela vous rappelle-t-il le projet pour le nouveau siècle américain ? Cela devrait.

Dans le roman d’Orwell, les gens se concentrent sur les super-États, la police de la pensée et Big Brother. Mais, en fait, le plus grand personnage est une personne oubliable nommée Goldstein; il est le leader de « The Brotherhood » et il est basé sur Léon Trotsky. Dans le récit du roman, Goldstein est censé être le héros dont l’écriture révolutionnaire inspire ces esprits « éveillés » du système à se lever et à démanteler le système corrompu dans lequel ils sont asservis. Pourtant, au fur et à mesure que le roman progresse, Orwell nous révèle bientôt que l’héroïque « Goldstein » n’est rien d’autre que de la fiction, un personnage créé par la culture dominante pour attirer les dissidents au grand jour afin qu’ils puissent être identifiés et neutralisés. Orwell utilise « Goldstein » pour peindre une image vivante de l’opposition contrôlée.

Orwell utilise le personnage de Goldstein pour démontrer une tactique insidieuse, utilisée par la culture dominante, pour contrôler les limites de la dissidence. Ce personnage est effectivement un « piège à rats » pour captiver ces quelques individus qui osent regarder au-delà du voile de notre réalité fabriquée, afin qu’ils puissent être traités et neutralisés avant de fomenter une réelle résistance contre l’hégémonie de l’État.

La suite par le lien ci-dessous...

 

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2021 4 28 /01 /janvier /2021 17:49

Précarisés par la crise du Covid-19, de nombreux étudiants se rendent chaque semaine auprès d’associations afin de recevoir des paniers alimentaires. Selon le site Actu Paris, le nombre de bénéficiaires a doublé dans la capitale depuis le mois d’octobre.

 

https://s1.qwant.com/thumbr/0x0/8/0/dd3fe2329a583a0189696ef4ee590d2e23b0afef624bb764404838ead313e2/caricature-vie-etudiante-revenus.png?u=https%3A%2F%2Flumieresdelaville.net%2Fwp-content%2Fuploads%2F2017%2F05%2Fcaricature-vie-etudiante-revenus.png&q=0&b=1&p=0&a=1

Lundi 25 janvier, une file de plusieurs centaines de jeunes s’est formée devant un centre de distribution alimentaire du XIIIème arrondissement de Paris, relate un reportage d’Actu Paris. D’après la Maison des Initiatives étudiantes, qui regroupe plusieurs associations dans la capitale, ils sont 2 000 à attendre chaque semaine, soit deux fois plus qu’en octobre.

 

C’est « l’autre urgence sanitaire », estime le média, précisant que ces étudiants ne viennent pas seulement y recevoir de la nourriture, mais aussi des produits d’hygiène et de l’aide psychologique. « La moitié vit avec moins de 400 euros par mois, le revenu médian », précise Tina Biard, directrice de la Maison des Initiatives étudiantes.

 

« On a commencé les colis aux étudiants en octobre, avec la Ville de Paris, après avoir vu la dégradation des conditions de vie étudiante au premier confinement », déplore Alexis Carer, membre de l’association Linkee.

La crise du Covid-19 a engendré la fermeture des bars, restaurants, cinémas, et autres commerces, supprimant dès lors de nombreux jobs pour ces étudiants, certains n’ayant dès lors plus les moyens de se nourrir. D’autres se sont retrouvés isolés et basculent dans la dépression, tandis que trois cas de suicide ont déjà été rapportés depuis le début de l’année.

Outre les distributions de colis, les associations font aussi du porte-à-porte pour venir informer les étudiants de toutes les prises en charge disponibles, notamment les psys gratuits. « Le mal-être est insidieux car on n’en parle pas. Ce qui peut alerter c’est un isolement total, une précarité financière importante, une résignation », explique Romain Dubourdieu, chef d’équipe dans les relais de santé de la mutuelle parisienne.

Annonce d’aides pour les étudiants en difficulté  

Le 21 janvier, Emmanuel Macron a annoncé une série de mesures de soutien envers les étudiants souffrant économiquement et psychologiquement des effets de la crise sanitaire. Parmi celles-ci, deux repas par jour au CROUS pour un euro, un chèque psy, la possibilité d’une révision d’un dossier du droit à la bourse, ou encore un numéro de téléphone national pour obtenir des aides ou du soutien.

source : https://fr.sputniknews.com/france

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2021 4 28 /01 /janvier /2021 17:39

L'esclavage par la dette et notamment par les intérêts de la dette soit l'usure n'est pas récent, il s'est déjà présenté à Athènes mais aussi à Rome durant la période antique et à chaque fois ceci a tourné à l'émeute pour finalement être annulé.

Le principe était simple après crise des propriétaires terriens notamment dans l'antiquité ont empruntés de l'argent mais la situation ne s'arrangeant pas on leur a proposé, de remettre leur dette à condition qu'ils acceptent la servilité, pour eux bien sûr mais sur leur descendance, ce qui évidemment incluait les générations suivantes, ceci pour les citoyens Athéniens mais aussi Romains, ce sont les émeutes qui ont évitées que ce principe n'entre dans les us et coutumes.

Aujourd'hui la situation est plus vicieuse, vous pour la plupart empruntez pour du concret, mais même le concret est sujet à caution.

 

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2021 4 28 /01 /janvier /2021 17:19

Certains s'enrichissent de manière considérable tels ces milliardaires américains pour la plupart qui ont gagnés collectivement en a peine 10 mois  3 900 milliards, alors que le bilan de la BCE frôle les 7 024 milliards. Autrement dit le poids du ralentissement économique du au Covid19 ou son prétexte et les mesures de confinements qui ont nettement favorisées les milliardaires américains pour la plupart on fait exploser le bilan de la BCE; et qui va payer la somme !

 

  • Tous les milliardaires qui sont visibles en Amérique l’ont soutenu, à l’exception d’Elon Musk.
  • Bill Gates est littéralement la figure de proue du mouvement de confiner, et il prétend avoir, par le biais de son association caritative, inventé le concept de fermeture de tout en guise de réponse. Bezos est propriétaire du Washington Post, qui est l’une des trois principales sources de désinformation sur ce virus dans le monde. Les autres milliardaires du secteur des technologies se sont engagés dans une censure massive et coordonnée de toute personne en désaccord avec la panique et la réponse à celle-ci.
  • Les milliardaires du monde entier ont gagné des milliers de milliards de dollars grâce au confinement.

Ce que l’on nous dit, c’est que tout cela est une coïncidence.

Cela vous semble-t-il logique ?

Vous rappelez-vous quand Bill Cosby a admis avoir donné aux femmes des pilules pour les endormir et avoir ensuite eu des relations sexuelles avec elles, mais a prétendu que les deux choses n’étaient pas liées ? Il a dit qu’elles semblaient avoir besoin de quelque chose pour les aider à dormir, mais qu’elles avaient ensuite eu des relations sexuelles avec lui volontairement, après leur avoir donné des cachetons ?

 

Ça ressemble un peu à ça, non ?

Via Business Insider :

Un nouveau rapport d’Oxfam a révélé que les milliardaires du monde entier n’ont pas seulement compensé les pertes dues au coronavirus : L’augmentation de leur richesse collective pourrait payer les vaccinations du monde entier et empêcher quiconque de tomber dans la pauvreté.

“L’augmentation de la richesse des dix milliardaires les plus riches depuis le début de la crise est plus que suffisante pour empêcher quiconque sur Terre de tomber dans la pauvreté à cause du virus et pour payer un vaccin contre le COVID-19 pour tous”, indique le rapport.

Dans le monde entier, les milliardaires ont vu leur richesse augmenter de 3.900 milliards de dollars entre le 18 mars et le 31 décembre 2020. Alors que les milliardaires ont subi des pertes initiales au début de la pandémie, comme des millions d’autres personnes dans le monde, le rapport indique qu’ils avaient récupéré toutes les pertes en novembre.

En attendant, la reprise pour ceux qui se trouvent au bas de l’échelle pourrait prendre jusqu’à une décennie ; le rapport estime également qu’entre 200 et 500 millions de personnes pourraient avoir sombré dans la pauvreté en 2020.

Cet angle “ils pourraient payer pour le vaccin” est évidemment destiné à encadrer la conversation à ce sujet, comme une tactique de diversion. (Et probablement parce qu’ils vont finir par financer une campagne mondiale de vaccination).

C’est du pipeau. Oubliez ça.

Pensez simplement à la situation dans son ensemble :

 

D’où cet argent est-il censé venir ?

Rappelez-vous : les classes moyennes et ouvrières ont perdu leur argent au cours de cette période. Il n’y a pas tant de milliers de milliards de dollars dans le monde.

C’est le même argent.

Les médias n’en parlent pas vraiment, parce qu’ils veulent que vous restiez concentré sur le virus. Et les particuliers n’aiment généralement pas parler de leur situation de vulnérabilité, parce que c’est embarrassant. Mais les gens sont vraiment, vraiment en difficulté. La majorité de la classe moyenne est en train de sombrer.

Eux se gavent et tout l’establishment est ravis à ce sujet.

Aube Digitale

 

La BCE accélère davantage l’expansion de son bilan. Le total des actifs a augmenté de 8,6 Milliards d’euros la semaine dernière en raison du QE (Quantitative Easing: Planche à billets), pour atteindre un nouveau sommet historique à 7 024,24 Milliards d’euros. La taille du bilan de la BCE représente désormais 69% du Pib de la Zone euro ! En comparaison, la taille du Bilan de la BOJ représente environ 130% du Pib contre près de 35% pour la Fed, et 36% pour la Banque d’Angleterre.

https://s2.qwant.com/thumbr/0x0/f/2/06bb03f7ec371f5f6eaffcb0b5c1e7416ceb9176d4360a8b85821e4358141c/content_capture_d_ecran_2020-05-11_a_09_15_26.png?u=http%3A%2F%2Fwww.pitchme-am.com%2Fsystem%2Fhaasgestion%2Fckeditor_assets%2Fpictures%2F72%2Fcontent_capture_d_ecran_2020-05-11_a_09_15_26.png&q=0&b=1&p=0&a=1

 

Dans les années à venir, Lagarde sera connue comme le plus gros imprimeur de billets au monde ! La Planche à Billets est le monde qu’ils ont placé devant ton regard pour t’empêcher de voir la Vérité !… Le monde est en Faillite !

Partager cet article
Repost0
28 janvier 2021 4 28 /01 /janvier /2021 17:09

Maître Brusa évoque la situation actuelle au niveau politique et juridique concernant l'évolution des vaccins à thérapie génique ainsi que les mesures de confinements qui ont été dénoncées par plusieurs pays en Europe.

La vidéo est longue mais vaut le détour, Merci de la visionner ç'est important !

 

Le tribunal régional de Weimar déclare inconstitutionnel le confinement voir article ci dessous.

Partager cet article
Repost0

Pages