Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

26 décembre 2020 6 26 /12 /décembre /2020 18:36

La Cour de Rome, section civile 6, dans l’ordonnance n. 45986/2020 R.G. du 16 décembre 2020, visant à résoudre un différend concernant la demande de validation d’expulsion pour arriérés d’une opération commerciale pendant la période de l’urgence Covid-19, est entré pleinement dans la question de la pandémie en déclarant la pleine illégalité des décrets ministériels (DPCM) du président du Conseil des ministres Giuseppe Conte et de son gouvernement.

Comme prévu, le juge Alessio Liberati est arrivé à la conclusion que les DPCM « sont entachées de violations par manque de motivation » et « de multiples profils d’illégitimité » et à ce titre sont « caducs », c’est-à-dire qu’ils ne produisent pas d’effets concrets d’un point de vue jurisprudentiel. Par conséquent, ils doivent être annulés. Les décrets avec lesquels le gouvernement est intervenu ne sont pas « de nature normative » mais ont un « caractère administratif », ils devraient donc se référer à une loi déjà existante, ce que la DPCM ne fait pas.

Plusieurs constitutionnalistes faisant autorité avaient également noté ce problème au cours des derniers mois, arguant qu’ils étaient inconstitutionnels. Déjà Annibale Marini, président émérite de la Cour constitutionnelle, a commenté le 29 avril dernier à Adnkronos :

«… Voulant sauver sa légitimité, il est inconstitutionnel là où il ne prévoit pas de délai. Il contient donc un défaut réparable, car il suffit de fixer le «délai». Il n’en demeure pas moins que, de mon point de vue, le DPCM ne peut affecter les droits à la liberté. Il a été utilisé au moins de constitutionnalité douteuse , «en dehors du système», ce qui a complètement modifié la structure de tous les organes institutionnels ».

Dans l’arrêt de la Cour de Rome, nous lisons maintenant que le DPCM « a imposé un renouvellement de la limitation des droits à la liberté » alors qu’il aurait exigé « un nouveau passage dans un Parlement différent » par rapport à celui qui a eu lieu pour la conversion du décret « Je reste chez moi » et « Cura Italia ».

« Par conséquent, ce sont des mesures qui contrastent avec les articles allant de 13 à 22 de la Constitution et avec la discipline de l’article 77 de la Constitution, comme le souligne la doctrine constitutionnelle faisant autorité ».

« Une déclaration intéressante, qui devient presque un avertissement pour prendre conscience de la valeur réelle des décrets pris ces derniers mois », commente l’avocat Stefania Pomaro consultée par nous, qui continue d’expliquer :

« Le juge de la Cour de Rome a bien résumé tous les aspects de l’illégitimité, non seulement constitutionnelle, du DPCM émis par le gouvernement. L’aspect le plus pertinent de la sentence se trouve dans la pensée du magistrat, qui soutient que les problèmes de crise au sens large qui affligent de nombreuses personnes et les activités productives ne découlent pas de la Covid elle-même, mais de la régulation de cette situation menée par le gouvernement à travers le DPCM, qui a limité certaines des libertés fondamentales, provoquant directement la crise évoquée ci-dessus. Le magistrat en question dit aussi que ce sont précisément ces DPCM, illégitimes à d’innombrables points de vue, qu’il faut contester (tant qu’il est en vigueur), en éliminant les conséquences (négatives) qui en découlent. Bref, le moment viendrait d’agir pour la protection de ses droits, en tant que personnes et en tant que citoyens. »

L’avocat Pomaro Conclut ainsi :

« Fondamentalement, pour résoudre les problèmes découlant des limitations imposées par le gouvernement, il faut orienter nos énergies, plutôt que contre d’autres citoyens, qui sont en fait dans la même situation que nous, envers ceux qui ont contribué à causer les injustices d’aujourd’hui, afin de générer, de cette manière, un effet d’entraînement positif pour tous. »

Pourtant, la nouvelle « bombe » concernant le DPCM gouvernemental est passée inaperçue auprès des médias qui ont choisi de l’ignorer (à l’exception de certains journaux comme Il Giornale et Libero).

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2020 6 26 /12 /décembre /2020 18:16

 

Tenez encore des arguments complotistes, qui confirment les dires du Pr. Montagnier.

 

Les vaccins Covid-19 actuellement en développement pourraient augmenter le risque de contracter le VIH, a averti un groupe de chercheurs du journal médical The Lancet , ce qui pourrait conduire à une augmentation des infections.

 

Et en plus si ça chamboule le système immunitaire vous avez tout gagné, enfin pas vous Big Pharma, et vous voilà patient à vie, quelle aubaine !

 

 

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2020 6 26 /12 /décembre /2020 18:08

Selon un nouveau rapport du CDC, près de 3 150 personnes qui ont reçu le vaccin COVID-19 étaient paralysées et étaient «incapables d'accomplir leurs activités quotidiennes normales, incapables de travailler et nécessitaient des soins d'un médecin ou d'un professionnel de la santé».

 

Entre allergies, chocs anaphylactiques, paralysies et atteintes ganglionnaires laquelle choisissez vous à la roulette russe !

 

APRES :

 

Plus de Vaccins obligatoires en France | Agnes Buzin ...

 VOUS AUREZ :

 

https://s2.qwant.com/thumbr/0x0/6/d/26d187f8117c6631ed94c5920a46f27221b30c1a41cdc5c0541d33771f9b27/marisol_touraine_vaccination_obligatoire_dessin_ignace.png?u=https%3A%2F%2Fresistanceinventerre.files.wordpress.com%2F2017%2F10%2Fmarisol_touraine_vaccination_obligatoire_dessin_ignace.png&q=0&b=1&p=0&a=1

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2020 6 26 /12 /décembre /2020 17:47

https://s1.qwant.com/thumbr/0x0/9/8/ee0df69123e4c88b4b311455e07f15bafbcf46d5d909aaee35c5f2c85ede55/Crazy-Scientist.jpg?u=https%3A%2F%2Fwww.kickassfacts.com%2Fwp-content%2Fuploads%2F2015%2F02%2FCrazy-Scientist.jpg&q=0&b=1&p=0&a=1

 

Ils sont tellement sûr de son innocuité sur la stérilité que des chercheurs d'Université pensent qu'il serait utile avant de recevoir le vaccin de faire congeler le sperme des individus mâles afin de leur assurer une possible descendance, à condition de Mesdames puissent elles aussi assurer la suite.

Autant dire qu'on nage dans le surréalisme le plus complet. Autant livrer pieds et poings lié la démographie humaine aux laboratoires et les laisser opérer en douce un eugénisme à l'échelle mondiale, mais pour quels but.

Nous le saurons bientôt dans un prochain épisode, Klaus Schawb nous a déjà évoqué une humanité qui sera la "fusion de l’identité physique, numérique et biologique" instaurant ainsi les idées spectrales d'une dictature mondiale eugéniste ou seule une élite aura le pouvoir de se prendre pour Dieu, de réguler la démographie, la sélectionner suivant des critères peut être de soumission ou de l'éradiquer.

 

https://olivierdemeulenaere.files.wordpress.com/2020/10/schwab-klaus-world-reset.jpg?w=550&h=488

 

 

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2020 6 26 /12 /décembre /2020 17:41

Voyons jusqu'où cette folie vaccinale va nous conduire, mais pourquoi tant d'acharnement est ce par cupidité ou bien y a t il un objectif caché.

Aux USA ç'est par le biais des entreprises que l'on construit la dictature sanitaire :

 

"La US Equal Employment Opportunity Commission a publié des lignes directrices la semaine dernière affirmant que le fait d'exiger un test COVID ne violerait pas la loi américaine de 1990 sur les Américains handicapés et que, bien que les employeurs ne puissent pas exiger certains examens médicaux tels que des tests sanguins, le vaccin COVID ne s'applique pas. Les critiques concluent que c'est ainsi que le vaccin COVID sera appliqué: par le biais d'entreprises, tout comme la façon dont les mesures de distanciation sociale et de masques COVID ont été appliquées à l'échelle nationale. -GEG "

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2020 6 26 /12 /décembre /2020 17:38

Les États-Unis ont déjà commencé à déployer 2,9 millions de doses du vaccin Pfizer et vendredi, la FDA a autorisé un deuxième vaccin COVID-19 de Moderna pour une utilisation d'urgence et prévoit d'expédier 7,9 millions de doses dans 3700 sites cette semaine. Ni le vaccin Pfizer ni le vaccin Moderna n'ont été approuvés par la FDA, car ces vaccins expérimentaux ont reçu une autorisation d'urgence et n'ont pas été entièrement testés.

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2020 6 26 /12 /décembre /2020 17:21

https://s2.qwant.com/thumbr/0x380/7/c/cbb10369d9e3438b2dac30b132f993f32a6cd9439ecbaf68803e21f312429e/Veran-Masques-Gel-web.jpg?u=https%3A%2F%2F1.bp.blogspot.com%2F-igzN_WjKOTo%2FXnp0cERbHxI%2FAAAAAAAADtA%2F8mK2MlHowE0A-zi-b-m0-3AX4WDMuJWFQCLcBGAsYHQ%2Fs1600%2FVeran-Masques-Gel-web.jpg&q=0&b=1&p=0&a=1

 

 

L'air faussement contrit notre Ministre du gouvernement de pharisiens s'aplatit et se débat sur le chantage aux vaccins que son collègue Castex s'était empressé de déposer en projet de loi ; projet condamnant les réfractaires gaulois aux rétorsions de transports publics mais également d'activité, mais çe n'était qu'une ébauche qui préludait au passeport vert, vous savez celui qui instaure la ségrégation vaccinale ou l'ostracisme sanitaire.

Le voici qui se répand en “mauvaise polémique” selon lui, pour un texte qui “n’a pas du tout vocation à envisager la vaccination obligatoire” Mais bien sûr et la marmotte emballe le chocolat dans du papier alu.

 

Pour rappel,  : “Le Premier ministre peut, le cas échéant […], subordonner les déplacements des personnes, leur accès aux moyens de transports ou à certains lieux, ainsi que l’exercice de certaines activités à la présentation des résultats d’un test de dépistage établissant que la personne n’est pas affectée ou contaminée, au suivi d’un traitement préventif, y compris à l’administration d’un vaccin, ou d’un traitement curatif…”

 

 

Partager cet article
Repost0
26 décembre 2020 6 26 /12 /décembre /2020 17:04

https://s1.qwant.com/thumbr/0x380/b/7/c15b582cc8c46bde7a45fa422b0ba3557c2f9b13abd44925af120f3effa71c/T%C3%AAte-de-noeud-V%C3%A9ran-07.04.2020-1000x1024.jpg?u=http%3A%2F%2Fwww.caricature-animation.com%2Fwp-content%2Fuploads%2F2020%2F05%2FT%25C3%25AAte-de-noeud-V%25C3%25A9ran-07.04.2020-1000x1024.jpg&q=0&b=1&p=0&a=1

 

Oui, le chantage aux vaccins et l'instauration de la dictature sanitaire ont été prorogés, mais pour combien de temps. En effet en France on peut tout faire à condition d'y mettre les formes, alors on nous resservira le plat à peine tiède en nous arguant que ç'est le plat unique que l'on sert sur  la planète.

Si en Angleterre on ne prend pas de détour pour imposer les vues de la coterie de Big Pharma, nos politiques aux manettes avancent et freinent à mesure des audiences et des sondages, ayant en alerte le fantôme de la pétaudière du XIXème siècle ; celle du libéralisme triomphant.

 

Alors restons vigilants car quand l'on avance et l'on recule ses pions avec autant d'agitations ç'est que l'on peut soupçonner que la situation est bien tangente et facile à retourner en peu de choses, et il ne faudra en aucun cas hésiter à le faire. Le courage et la franchise ne sont certainement pas l'apanage de l'équipe qui nous gouverne.

 

"Un tollé massif contre le “chantage aux vaccins” signifie un retard dans la proposition de loi

Un projet de loi radical proposé par le gouvernement français qui verrait les personnes non vaccinées se voir refuser des services de base tels que les transports publics a été mis en veilleuse après un tollé massif.

 

La proposition de loi exige que les citoyens apportent la preuve d’un test de dépistage du COVID négatif ou d’un “traitement préventif, y compris l’administration d’un vaccin” afin “d’avoir accès aux transports ou à certains endroits, ainsi qu’à certaines activités”.

Cependant, le gouvernement a été contraint de retarder la législation après des protestations de colère.

Le ministre français de la santé, Olivier Véran, a publiquement reporté le projet de loi dans une annonce mardi soir.

“Parce qu’il faut que les Français aient confiance pour aller se faire vacciner de leur plein gré, parce que nous sommes toujours en état de crise sanitaire … le gouvernement ne présentera pas le texte [à l’Assemblée nationale] avant plusieurs mois, avant la sortie de crise”, a déclaré M. Véran.

Le projet de loi a été critiqué par des personnalités politiques de tous bords, le député conservateur Fabien Di Filippo l’ayant qualifié de “chantage aux vaccins”.

La leader du RN, Marine Le Pen, a qualifié la mesure relative au vaccin “d’essentiellement totalitaire”.

“D’une manière détournée, ce projet de loi ne vise pas à rendre les vaccinations obligatoires, mais empêchera toute personne qui ne s’y conforme pas d’avoir une vie sociale”, a-t-elle déclaré.

Le porte-parole du parti RN, Sébastien Chenu, a qualifié le plan de “dictature de la santé”, tandis que la sénatrice centriste Nathalie Goulet a déclaré que le projet était “une attaque contre les libertés publiques”.

 

Guillaume Peltier, leader adjoint du parti de centre-droit LR, a averti que la loi permettrait au gouvernement de “prendre tout le pouvoir pour suspendre nos libertés sans contrôle parlementaire”.

Le programme de vaccination de la France, qui doit débuter dimanche, ne sera pas obligatoire, mais une majorité de 55 % des citoyens disent qu’ils ne se feront pas vacciner."

Aube Digitale

 

 

 

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2020 4 24 /12 /décembre /2020 19:31
Alors à quoi servirait un vaccin fabriqué à partir d' une souche ancienne ; puisqu'il deviendrait inefficace et donc inutile !
 
 
Des scientifiques mettent en garde contre la mutation du COVID au Royaume-Uni, “différente de tout ce que nous avons vu”

Comme nous l’avons noté la nuit dernière, Boris Johnson a placé Londres (et certaines parties du sud-est de l’Angleterre) dans une situation encore plus restrictive, les scientifiques ayant mis en garde contre une nouvelle souche mutée du SARS-CoV-2 – ce que la presse et le ministre de la santé Matt Hancock ont appelé “une nouvelle variante” – qui serait 70 % plus infectieuse que le COVID-19 initial.

Nous ne sommes pas des épidémiologistes, mais cela nous semble certainement être une différenciation notable dans le profil du virus. Peut-être même pas assez importante pour que les scientifiques s’inquiètent de savoir si les chiffres d’efficacité manifestement élevés donnés pour les vaccins de Pfizer et de Moderna ne s’appliquent pas à d’autres souches du virus.

 

Après qu’une infirmière s’est évanouie en direct à la télévision après avoir reçu sa première dose du vaccin Pfizer, les autorités sanitaires ont reçu des rapports sur au moins six patients qui ont fait un choc anaphylactique après avoir reçu le vaccin. Ce type de réaction allergique, qui pourrait être mortelle, a été attribué à un ingrédient contenu dans le vaccin. Selon les CDC, au 18 décembre, 3 150 personnes ont signalé ce que l’agence appelle des “événements ayant un impact sur la santé” après avoir été vaccinées, la plupart d’entre eux étant moins graves que les réactions allergiques.

En attendant, une semaine après que les premières doses du vaccin Pfizer aient été chargées dans des camions dans le Michigan, le vaccin Moderna nouvellement approuvé commencera à être distribué à travers les Etats-Unis à partir de dimanche, après qu’un panel des CDC ait recommandé son utilisation pour les personnes de 18 ans et plus. Malheureusement pour tous les acheteurs de dernière minute dans l’État d’Or, Apple ferme temporairement tous ses magasins de détail en Californie, alors que la pandémie de COVID-19 continue de s’étendre dans tout l’État. Samedi, le nombre de cas dans l’État de New York a battu le record établi vendredi. Samedi, Moderna a voté pour recommander le vaccin à toute personne âgée de 18 ans et plus.

Dimanche, alors que des inquiétudes concernant les allergies ont éclaté dans la presse nationale, les CDC ont reconnu qu’ils avaient été mis au courant des réactions allergiques au vaccin et qu’ils allaient enquêter, tout en publiant de nouvelles directives, sur ces réactions et d’autres “événements ayant un impact sur la santé”. De tels événements se sont également produits au cours des essais, bien que le lien avec les vaccins ait été dissimulé dans chaque cas.

Pour revenir à la situation au Royaume-Uni, le Financial Times a publié dimanche un long article dans lequel des scientifiques ont commenté les données où la nouvelle “variante” virale fait des ravages. Dans le deuxième paragraphe, le journaliste a reconnu la vitesse alarmante des mutations observées dans le code génétique du virus.

La caractéristique la plus remarquable de la variante est le nombre de mutations qui l’ont façonnée. Sir Patrick Vallance, le principal conseiller scientifique du gouvernement, a déclaré que 23 lettres du code génétique viral ont changé, dont beaucoup sont associées à la protéine de spicule que le virus utilise pour pénétrer dans les cellules humaines. Les coronavirus ne mutent généralement pas aussi rapidement, accumulant environ deux changements génétiques par mois.

“Cette nouvelle variante est très inquiétante et ne ressemble à rien de ce que nous avons vu jusqu’à présent dans la pandémie”, a déclaré Jeffrey Barrett, directeur de l’initiative Covid Genomics au Wellcome Sanger Institute.

Après être apparue dans le Kent fin septembre, la mutation était responsable de 28 % des infections à Londres début novembre et de 62 % dans la semaine se terminant le 9 décembre.

Hier, le gouvernement a fait passer Londres et ses environs au “niveau 4” en raison des inquiétudes suscitées par la nouvelle souche.

Le Premier ministre britannique Boris Johnson s’est engagé à donner à 350 000 personnes leurs premières doses de vaccin dans deux semaines. De plus, l’autorité britannique de réglementation des médicaments devrait approuver le vaccin AstraZeneca-Oxford avant la fin de l’année, malgré ses défauts et les nombreuses questions entourant la recherche.

Si l’on regarde les chiffres internationaux, les cas ont dépassé les 76 millions dès dimanche matin, avec des décès dépassant les 1,6 millions.

 

Aux États-Unis, les hospitalisations, les décès et les nouveaux cas ont tous dépassé les records de la semaine dernière

Voici les dernières nouvelles sur l’épidémie de COVID-19 des dernières 24 heures.

  • L’état de New York a rapporté 9 900 cas, le lendemain de l’établissement d’un record depuis le début de la pandémie de 12,7K nouvelles infections, a déclaré le gouverneur Andrew Cuomo. Les hospitalisations et le taux de tests positifs ont légèrement diminué. L’État a fait état de plus de 100 décès pour le troisième jour consécutif.
  • La Californie a ajouté 43 600 nouveaux cas de Covid-19 hier, dépassant la barre des 1,8MM, tandis que les décès ont augmenté de 272 pour un total de 22.432, selon le site web du département de la santé. Le nombre de lits d’unité de soins intensifs dans l’État a augmenté de 50 pour atteindre 1 300, malgré une augmentation des admissions à l’hôpital de 433 pour atteindre 17 400.
  • La France a enregistré 17 565 nouveaux cas samedi, la moyenne mobile sur sept jours grimpant pour un quatrième jour à 13 605 cas, le plus haut niveau en trois semaines. La part des tests positifs est tombée à 5,6 %, contre 5,9 % un jour plus tôt. Les décès liés au virus ont augmenté de 189 à 60 418, selon les autorités sanitaires.
  • L’Italie a vu le nombre de décès quotidiens dus au coronavirus baisser à 553 le samedi contre 674 la veille. Il y a eu 16 308 nouveaux cas contre 17 992 le vendredi.
  • La Pologne, qui a annoncé de nouvelles mesures sévères de confinement pour la période des fêtes, a signalé 11,3K nouveaux cas de coronavirus samedi, contre 11.013 vendredi ;
  • Le vaccin Oxford-AstraZeneca Covid-19 devrait être approuvé pour une utilisation au Royaume-Uni avant la fin de l’année, a rapporté le Telegraph, citant des sources de haut niveau de Whitehall.

* * *

Nous avons constaté hier que l’Inde, bien qu’elle ait réussi à ralentir le rythme de son épidémie de COVID-19, est devenue le deuxième pays après les États-Unis à dépasser la barre des 10 millions de cas. Le deuxième pays le plus peuplé du monde a atteint ce record samedi après avoir enregistré 25 000 cas par jour au cours de la semaine écoulée, contre un pic de près de 100 000 nouvelles infections par jour en septembre. L’Inde a enregistré plus de 145 000 décès dus au virus, soit le troisième plus grand nombre de décès après les États-Unis et le Brésil. Et dans les bidonvilles les plus surpeuplés, des études montrent que jusqu’à la moitié de la population a déjà développé des anticorps anti-Covid.

Aube Digitale

Partager cet article
Repost0
24 décembre 2020 4 24 /12 /décembre /2020 19:29

Sondage : la majorité des Américains qui ont entendu parler du “Grand Reset” s’y opposent

53 % des personnes interrogées rejettent le programme mondialiste visant à réorganiser la société.

La majorité des Américains qui ont entendu parler du “Grand Reset” (Grande Remise à Zéro ou Grande Réinitialisation) – un programme visant à pousser plus loin le mondialisme et le contrôle technocratique du comportement humain – s’opposent à ses objectifs.

 

Un sondage réalisé par Rasmussen Reporters et l’Institut Heartland révèle que 53 % des électeurs probables s’opposent au Grand Reset, contre 42 % qui soutiennent ses objectifs. 4 % ont déclaré qu’ils n’étaient pas sûrs.

Alors que les électeurs des états charnières sont plus susceptibles de s’opposer au programme, l’opposition entre les démocrates et les républicains se divise largement selon les lignes de parti, avec 72 % des démocrates soutenant l’initiative et 76 % des républicains la rejetant.

Selon le sondage, “les Américains comprennent que la souveraineté nationale est supérieure à la gouvernance mondiale. En outre, selon les données, les Américains se méfient, comme il se doit, du mouvement anticapitaliste Grand Reset du Forum économique mondial. Apparemment, les Américains sont bien conscients que le mondialisme n’est pas la réponse aux questions de politique américaine”.

Comme nous l’avons souligné précédemment, le mouvement du Grand Reset, lancé par le fondateur du Forum économique mondial Klaus Schwab, est déterminé à utiliser la crise des coronavirus pour réorganiser le monde et faire progresser des technologies de surveillance draconiennes pour suivre et contrôler le comportement humain.

Schwab a récemment publié un livre intitulé “COVID-19 : The Great Reset”, dans lequel il affirme que même si la pandémie ne représente pas une “menace existentielle”, elle devrait être exploitée pour réorganiser complètement le monde et inaugurer une dystopie technocratique transhumaniste.

Les médias traditionnels comme le New York Times continuent de prétendre que le “Grand Reset” est une “théorie du complot”, même si les dirigeants du monde entier l’annoncent ouvertement.

L’ancien secrétaire d’État John Kerry a participé à une récente table ronde au WEF au cours de laquelle il a affirmé qu’une grande réinitialisation était nécessaire de toute urgence pour arrêter la montée du populisme.

Lors d’une présentation aux Nations Unies, le Premier ministre canadien Justin Trudeau a déclaré que la pandémie de coronavirus avait “fourni l’occasion de réinitialiser”, mais lorsqu’il a ensuite été interrogé sur la remarque des journalistes, Trudeau a dénoncé toute cette affaire comme une “théorie du complot”.

 

Aube Digitale

Partager cet article
Repost0

Pages