Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

15 octobre 2020 4 15 /10 /octobre /2020 16:52
 
- Christopher EXLEY est un chimiste anglais, spécialiste incontesté de l'aluminium et de sa toxicité dans les environnements biologiques de l'organisme, comme le cerveau. Il a clairement démontré la grande toxicité de l'aluminium dans l'organisme, en calculant sa dose minimale toxique chez l'animal, qu'il a fixée à 0,01 mg d'aluminium / kg de poids. (référence: Christopher Exley, EllenBurgess, J. Philip Day, Elizabeth H. Jeffery, Srikumaran Melethil, Robert A. Yokel, ALUMINUM TOXICOKINETICS, in RESEARCH ISSUES IN ALUMINUM TOXICITY, sous la direction de Robert A. Yokel et Mari S. Golub, volume 48 , numéro 6, 30 août 1996, p.117-132).
 
 
- Philippe JOUHANNEAU est un scientifique français, qui travaille au CEA, au GIF sur Yvette. Il a mesuré la biodisponibilité de l'aluminium chez le rat, c'est-à-dire la quantité d'aluminium qui pénètre dans l'organisme, lorsqu'il est administré par voie orale, sous forme de chlorure d'aluminium marqué 26AlCl3.Il a montré que l'absorption de l'aluminium par voie orale était très faible, et comprise entre 0 .1 et 1% (référence: Jouhanneau, P., Raisbeck, GM, Yiou, F., Lacour, B., Banide, H., andDrüeke, TB 1995. Absorption gastro-intestinale, rétention tissulaire et excrétion urinaire des niveaux alimentaires d'aluminium dans rats comme déterminé par 26Al. Clin. Chem. 1997

Partager cet article

Repost0
15 octobre 2020 4 15 /10 /octobre /2020 16:42

Vous trouverez joint le courrier qui a été adressé à Robert F. Kennedy par le Pr. Fourtillan de Poitiers au sujet de la toxicité de l'aluminium dans les vaccins et les médicaments.

Jean-Bernard Fourtillan, né le 7 octobre 1943 à Bordeaux (France), expert en pharmacologie et en toxicologie et ancien professeur des universités

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2020 1 12 /10 /octobre /2020 18:32

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2020 1 12 /10 /octobre /2020 18:30
IMMUNOLOGIE VIRALE Volume 18, numéro 2, 2005 © Mary Ann Liebert, Inc. Pp. 317-326 Revue du vaccin vivant atténué contre la rougeole comme vecteur potentiel de vaccination pédiatrique polyvalente FRÉDÉRIC TANGY1 et HUSSEIN Y. NAIM2 RÉSUMÉ Les viroses à ARN atténué vivant constituent des vaccins très efficaces. Parmi eux se trouve le vaccin vivant atténué contre le virus de la rougeole (MV) qui a été administré à un très grand nombre d'enfants et qui s'est avéré très efficace et sûr. Le vaccin MV induit une immunité à vie après une seule injection ou deux injections à faible dose. Il est facilement produit à grande échelle dans la plupart des pays et peut être distribué à faible coût. Un retour à la pathogénicité n'a jamais été observé avec ce vaccin. Pour toutes ces caractéristiques, la mise au point du vecteur du vaccin MV en tant que vaccin multivalent pour immuniser les enfants contre la rougeole et d'autres agents infectieux tels que le virus de l'immunodéficience humaine (VIH), les flavivirus ou le paludisme pourrait être très prometteur pour une utilisation mondiale. Le vaccin MV étant peu coûteux à produire, la génération de vaccins recombinants peut rester abordable et intéressante pour le monde en développement. Dans cet article, nous décrivons le développement du vecteur MV et présentons quelques données récentes montrant la capacité du vaccin MV recombinant à exprimer diverses protéines du VIH et du virus du Nil occidental. De plus, la capacité du MV recombinant à induire des réponses immunitaires spécifiques contre les différents pathogènes est présentée et discutée
 
 
 
 

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2020 1 12 /10 /octobre /2020 18:03

Dossier assez complet incluant des dépôts de Brevets : une véritable enquête à lier avec les articles du dossier coronavirus

Partager cet article

Repost0
12 octobre 2020 1 12 /10 /octobre /2020 17:45

Ce n'est pas contestable, puisque les informations proviennent de registres officiels des brevets aux Pays-Bas et aux États-Unis. Et nous avons toute la documentation

 

Le lien n'est pas toujours accessible, mais j'ai pu me connecter à celui ci (vous trouverez ceux ci dans le texte et plus bas)

première immatriculation: Pays-Bas, 2015

Source: site Web du registre des brevets du gouvernement néerlandais

Info (copie textuelle):

L'invention concerne un procédé d'acquisition et de transmission de données biométriques (par exemple, des signes vitaux) d'un utilisateur, les données étant analysées pour déterminer si l'utilisateur souffre d'une infection virale, telle que COVID-19. Le procédé comprend l'utilisation d'un oxymètre de pouls pour acquérir au moins le pourcentage de saturation en oxygène du pouls et du sang, qui est transmis sans fil à un smartphone. Pour s'assurer que les données sont exactes, un accéléromètre intégré au smartphone est utilisé pour mesurer le mouvement du smartphone et / ou de l'utilisateur. Une fois les données précises acquises, elles sont téléchargées sur le cloud (ou sur l'hôte), où les données sont utilisées (seules ou avec d'autres signes vitaux) pour déterminer si l'utilisateur souffre (ou risque de souffrir) d'une infection virale, comme COVID-19. En fonction des besoins spécifiques, les données, leurs modifications,et / ou la détermination peut être utilisée pour alerter le personnel médical et prendre les mesures correspondantes.

 

deuxième enregistrement: nous, 2017

Informations détaillées ci-dessous.

TÉLÉCHARGER À PARTIR DE GOOGLE BREVETS (PDF)

UN DÉTAIL CLÉ M'A FRAPPÉ SUR CES INSCRIPTIONS: les
deux ont été déposés et mis à jour il y a des années, mais ils devaient être rendus publics en septembre 2020.

C'est une preuve suffisante qu'ils savaient en 2015 ce qui allait se passer en septembre 2020!

 

TROISIÈME INSCRIPTION: US, 2017 (ACTUALISATION À PARTIR DE 2015)

La source

Partager cet article

Repost0
9 octobre 2020 5 09 /10 /octobre /2020 18:35

Partager cet article

Repost0
4 octobre 2020 7 04 /10 /octobre /2020 17:11

En matière de vaccination, il existe des exceptions juridiques qu’aucune autre industrie ne peut obtenir. Et pourtant, sous couvert de politiques sanitaires d’urgence, les industriels ont, d’abord aux États-Unis, obtenu une exemption juridique qui leur donne une totale impunité en cas d’effets secondaires graves. Récemment, cette même exemption a été octroyée concernant le futur vaccin contre le Sars-cov-2.

Dans le film « 1986 the act », Andy Wakefield démontre, faits à l’appui, comment Big Pharma a littéralement fait la loi dans les années 80 aux États-Unis. Ce document exceptionnel nous plonge au cœur de la collusion entre l’industrie et le gouvernement. (Voir notre vidéo plus bas)

1986 a marqué un tournant dans l’histoire de la vaccination avec la signature de la loi sur les vaccins pédiatriques, le « National Childhood Vaccine Injury Act », par le président Ronald Reagan. Cette loi qui devait mettre en place un système d’indemnisation des victimes de dommages vaccinaux, rapide et efficace, tout en offrant une certaine protection à l’industrie, fut entièrement détournée des objectifs annoncés. Donnant carte blanche aux fabricants, elle créa en réalité, les conditions d’une véritable ruée vers l’or vaccinal.

1986

◆ De Vaxxed à 1986

Loin du film « Vaxxed, de la dissimulation à la catastrophe » toujours du Dr Wakefiled, qui explorait à l’époque les éléments controversés d’une fraude scientifique, « 1986 the act » (voir le site : 1986theact.com) parcourt des décennies d’erreurs inavouées et de malversations dont le déni a fini par engendrer une avalanche de conséquences mettant tout le système de politique de santé en péril. À ne pas confondre avec Vaxxed 2, document réalisé par Polly Tommey, qui reprend les témoignages dramatiques d’accidents vaccinaux, recueillis lors de la tournée du bus Vaxxed à travers les États-Unis, « 1986 » est un film qui fait bien plus appel à la réflexion qu’aux larmes. En suivant les interrogations et l’enquête menée par un couple qui attend un bébé et dont les premiers avis s’opposent, le spectateur découvre une réalité politique particulièrement dérangeante.

1986

◆ Des questions légitimes

Pourquoi a-t-on a caché les risques dans les études cliniques ? Comment, les signaux d’alerte ont-ils systématiquement été étouffés ? Quelles études a-t-on manipulées et pourquoi ?  Comment l’industrie est-elle parvenue à obtenir une véritable impunité pour tout ce qui concerne la vaccination ? Pourquoi et comment le système judiciaire et les organismes de régulation et protection de la santé se sont-ils systématiquement rangé du côté de l’industrie ?

1986

◆ Un scénario dramatique

Prédictions de catastrophes épidémiques, promesses du vaccin salvateur, développement à la hâte de produits à peine testés, exonération de responsabilité, obligations vaccinales, accidents vaccinaux, absence de données, refus d’indemnisation, complicité des médias, omerta, censure… Ce qui frappe le plus, c’est l’apparition d’un scénario glaçant. Sans nul doute, les mêmes schémas se répètent à l’identique, depuis des décennies, privilégiant toujours les uns, sanctionnant toujours les autres. Et tandis que l’industrie et ses investisseurs voient leurs chiffres grimper de manière astronomique, des milliers d’enfants et d’adultes payent aujourd’hui le prix fort de ces désastreuses politiques de santé publique. Comme l’a souligné l’avocat Robert Kennedy, Jr. épiloguant sur la crise du coronavirus : « Ce qui est en train de se passer est kafkaïen, orwellien, je n’ai pas assez de mots forts pour le dire. C’est une gigantesque bombe sur l’humanité lancée par l’industrie du vaccin ! »

Senta Depuydt

 

INTERVIEW DE SENTA DEPUYDT, JOURNALISTE SPÉCIALISTE DES QUESTIONS VACCINALES :

 

Partager cet article

Repost0
18 septembre 2020 5 18 /09 /septembre /2020 11:14

Partager cet article

Repost0
10 septembre 2020 4 10 /09 /septembre /2020 09:16
Rudolf Steiner: Dans l'avenir, nous éliminerons l'âme avec la médecine grâce à des vaccins qui supprimeront la conscience spirituelle

« Dans l'avenir, nous éliminerons l'âme avec la médecine. Sous le prétexte d'un 'point de vue de santé', il y aura un vaccin par lequel le corps humain sera traité dès que possible directement à la naissance, afin que l'être humain ne puisse pas développer la pensée de l'existence de l'âme et de l'Esprit.

Aux médecins matérialistes, sera confiée la tâche de retirer l'âme de l'humanité. Comme aujourd'hui, les gens sont vaccinés contre cette maladie ou cette autre maladie, donc à l'avenir, les enfants seront vaccinés avec une substance qui peut être produite précisément de telle manière que les gens, grâce à cette vaccination, seront immunisés contre la 'folie' de la vie spirituelle. Ils seront extrêmement intelligents, mais il ne développerait pas de conscience, et c'est le véritable objectif de certains cercles matérialistes.

Avec un tel vaccin, vous pouvez facilement libérer le corps éthérique dans le corps physique. Une fois le corps éthérique détaché, la relation entre l'univers et le corps éthérique deviendrait extrêmement instable, et l'homme deviendrait un automate, car le corps physique de l'homme doit être relié sur cette Terre par la volonté spirituelle. Ainsi, le vaccin devient une sorte de force arymanique; l'homme ne pourra plus se débarrasser d'un sentiment matérialiste profond. Il devient matérialiste dès la constitution et ne peut plus s'élever vers le spirituel.»

- Rudolf Steiner (1861-1925)

Partager cet article

Repost0

Pages