Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 171 541 visiteurs 276 832 pages lus et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.arthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 

Youtube 

 
Crowdbunker 

 
 

Recherche

réf.

8 août 2022 1 08 /08 /août /2022 16:12

Autant donner des tonneaux de vins  a un alcoolique. 

 

Zelensky Homme remarquable par son intégrité et sa probité,  gueule comme un putois quand les aides financières tardent à venir ; mais Biden dans son extrême bonté et générosité, surtout quand ça sort "de la planche à billet" des USA arrive telle une fée clochette réalimenter les caisses Ukrainiennes.

Le bruit des casseroles tintent tellement à ce bout de la planète que le vieux sénile appuie comme un forcené sur la manette a impression de billets pour rester en place.

Un calcul vite fait, sur un milliard des USA 700 millions vont disparaître ! OU CA !

 

______________________________

 

 

Sans surprise -> docu de CBS explore pourquoi une grande partie des milliards de dollars d’aide militaire que les États-Unis envoient à l’Ukraine n’arrivent pas sur les lignes de front : « 30 % de cette aide atteint sa destination ».
 
 

 

_____________________________________________

 

70% des armes occidentales envoyées en Ukraine n'atteignent pas les troupes
 
Un rapport suggère que les États-Unis semblent répéter les erreurs de l'Afghanistan, de l'Irak et de la Syrie.
 
 
 
Alors que les États-Unis et leurs alliés s'engagent à apporter un soutien militaire sans précédent à l'Ukraine, un récent reportage de CBS News a suggéré que seulement 30% environ des armes envoyées par l'Occident parviennent réellement aux lignes de front. Le rapport s'ajoute aux rumeurs persistantes de gaspillage, de corruption et de marché noir. 
 

Les États-Unis ont approuvé plus de 54 milliards de dollars d'aide économique et militaire à l'Ukraine depuis février, tandis que le Royaume-Uni a engagé près de 3 milliards de dollars d'aide militaire à lui seul et que l'UE a dépensé 2,5 milliards de dollars supplémentaires en armements pour Kiev. Toute une gamme d'équipements, des fusils et des grenades aux missiles antichars et aux systèmes de lance-roquettes multiples, a quitté les armureries occidentales pour l'Ukraine, la plupart entrant dans le pays via la Pologne.

 

Cependant, cela se passe rarement sans heurts, a révélé CBS News cette semaine.

 

"Toutes ces choses traversent la frontière, puis quelque chose se passe, environ 30% d'entre elles atteignent leur destination finale", a déclaré Jonas Ohman, le fondateur d'une organisation basée en Lituanie qui fournit l'armée ukrainienne. Ohman a déclaré que l'acheminement des armes aux troupes implique de naviguer dans un réseau complexe de « seigneurs du pouvoir, d'oligarques [et] d'acteurs politiques ».

 
 

"Il n'y a vraiment aucune information sur l'endroit où ils vont" , a déclaré Donatella Rovera, conseillère principale en matière de crise à Amnesty International, à CBS. "Ce qui est vraiment inquiétant, c'est que certains pays qui envoient des armes ne semblent pas penser qu'il est de leur responsabilité de mettre en place un mécanisme de surveillance fiable."

 

L'Ukraine insiste sur le fait qu'elle suit chaque arme qui traverse ses frontières, avec Yuri Sak, un conseiller du ministre de la Défense Alexey Reznikov, déclarant le mois dernier au Financial Times, que des informations contraires "pourraient faire partie de la guerre de l'information de la Russie pour décourager les partenaires internationaux de fournir à l'Ukraine des armes.

 

Cependant, certains responsables occidentaux ont tiré la sonnette d'alarme. Une source du renseignement américain a déclaré  à CNN en avril que Washington n'avait "presque aucune" idée de ce qu'il advient de ces armes, décrivant les cargaisons comme tombant "dans un grand trou noir" une fois qu'elles sont entrées en Ukraine. Des sources canadiennes ont  déclaré le mois dernier qu'elles n'avaient "aucune idée" de la destination réelle de leurs livraisons d'armes.

 

Europol a affirmé que certaines de ces armes se sont retrouvées entre les mains de groupes criminels organisés dans l'UE, tandis que le gouvernement russe a  averti qu'elles se retrouvaient au Moyen-Orient. Une  enquête menée par RT en juin a révélé des marchés en ligne où du matériel occidental sophistiqué – comme les systèmes antichars Javelin et NLAW ou les drones explosifs Phoenix Ghost et Switchblade – était apparemment vendu pour quelques centaines par dollar.

 
 
L'Ukraine est régulièrement classée comme l'un des pays les plus corrompus au monde, avec un score de 122/180 sur l'indice de perception de la corruption 2021 de Transparency International, où 180 représente le plus corrompu et 0 le moins.
 

A Washington, attirer l'attention sur cette corruption est mal vu par les deux partis au Congrès. La représentante Victoria Spartz, une législatrice d'origine ukrainienne, aurait été  mise en garde par ses collègues et la Maison Blanche pour avoir suggéré que le Congrès établisse une "surveillance appropriée" de ses livraisons d'armes en raison de la corruption présumée au sein du gouvernement de Vladimir Zelensky. 

 

"Si vous fournissez des fournitures ou un pipeline logistique, il doit y avoir une certaine organisation, n'est-ce pas?" Andy Milburn, un colonel à la retraite des Marines américains, a déclaré à CBS. "Si la capacité à laquelle vous êtes prêt à vous impliquer s'arrête à la frontière ukrainienne, la surprise n'est pas " oh, tout cela n'arrive pas là où cela doit aller ".

 

Des scénarios similaires se sont déjà déroulés dans les zones de guerre mondiales, avec des conséquences dévastatrices. "Nous avons vu beaucoup d'armes arriver en 2003 avec l'invasion américaine de l'Irak", a déclaré Rovera à CBS, "puis 2014 est arrivé lorsque l’État islamique a pris le contrôle de grandes parties du pays et a repris d'importants stocks d'armes qui étaient destinées à Forces irakiennes.

 

De même, les forces américaines envahissant l'Afghanistan en 2001 ont fait face à des combattants dont les prédécesseurs avaient été armés par les États-Unis dans les années 1980. Lorsque les États-Unis se sont finalement retirés d'Afghanistan en 2021, les talibans ont dû réclamer des milliards de dollars d'équipement militaire laissés pour compte. Cet équipement était destiné à l'armée afghane, bien que des rapports d'il y a plus de dix ans suggèrent que des armes, des véhicules et de l'aide disparaissaient régulièrement en Afghanistan avant même d'atteindre leurs utilisateurs finaux.

 
 
 

En Syrie, les armes américaines destinées à être utilisées par les soi-disant "rebelles modérés" se sont retrouvées entre les mains de l'Etat islamique et  des djihadistes d'Al-Nusra , tandis que les armes vendues à l'Arabie saoudite  ont été saisies par les rebelles houthis au Yémen.

 

Mikhail Podoliak, conseiller du président ukrainien Vladimir Zelensky,  a déclaré dimanche qu'il n'y avait "aucune preuve" que des armes entrant dans son pays ne soient pas comptabilisées. "La Russie cherche à discréditer l'Ukraine aux yeux des sociétés occidentales avec des allégations sur le" marché noir des armes "", a-t- il ajouté, dans un effort apparent pour accuser CBS et d'autres de faire les enchères de Moscou. 

Source

 

 

 

 

________________________________________

 

 

Armée de l’Air états-unienne: Matériel Majeur – La haute technologie US en faillite

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, un texte court (2 pages) de ma composition.

Je m’interroge sur les déboires du F35, fleuron de la haute technologie US, sur ses causes et surtout sur ses conséquences en terme de géopolitique.

Bonne information alternative, et à chacun de se forger sa propre opinion, bien sûr.

Général Dominique Delawarde

Armée de l’Air états-unienne: Matériel Majeur – La haute technologie US en faillite

Les dysfonctionnements de toute nature semblent se multiplier sur le F35, fleuron de l’aviation militaire américaine.

Cet avion a désormais la triste réputation d’être « un fer à repasser », ce qui ne l’empêche pas de connaître un succès commercial sans précédent, allez savoir pourquoi ? ….

Les incidents et accidents en vol des F35 se sont multipliés depuis sa mise en service en 2015. Cet avion US a une fâcheuse tendance à se crasher tout seul, sans même être opposé à un adversaire en combat aérien.

Voici quelques uns des derniers incidents ou accidents en date:

Entre le 2 mai et le 8 juin 2017, toute une flotte de F-35 est clouée au sol aux USA. En cause? Un problème d’approvisionnement en oxygène. https://www.usinenouvelle.com/article/un-nouveau-probleme-detecte-sur-le-f-35-de-lockheed-martin.N551973

En avril 2019, le Japon perd un F35 en mer, cette perte survient après 7 incidents majeurs survenus en quelques mois sur le même appareil, sur une flotte qui ne comportait alors que 13 appareils.

Les 15 et 19 Mai 2020, en 4 jours, l’US Air Force perd deux avions (un F22 et un F35) sur une même base en Floride,

Le 17 novembre 2021, crash en mer d’un F35B britannique.

Le 4 janvier 2022, après une défaillance majeure de l’avionique d’un F-35A ayant interdit la sortie du train d’atterrissage de l’appareil, le pilote réussit à réaliser un atterrissage sur le ventre. L’intégralité de la flotte sud-coréenne de l’avion de 5ème génération produit par Lockheed Martin est clouée au sol.

https://air-cosmos.com/article/dfaillance-majeure-sur-un-f-35-la-flotte-sud-corenne-interdite-de-vol-25768

Le 24 janvier 2022 un F35C s’abîme en mer de Chine

https://www.lefigaro.fr/international/une-video-fuite-du-chasseur-americain-f-35c-qui-s-etait-abattu-en-mer-de-chine-meridionale-2022020

Le 1er août 2022, on apprend que plusieurs dizaines de F35 et d’autres appareils de l’US Navy sont cloués au sol pour des raisons de sécurité. En cause ? Des sièges éjectables défectueux qui pourraient ne pas fonctionner comme prévu en cas d’urgence.

https://www.capital.fr/economie-politique/defense-les-f-35-cloues-au-sol-a-cause-dun-gros-probleme-de-securite-1443089

Ces incidents ou accidents s’ajoutent à une longue liste de problèmes ayant terni la carrière du F-35 depuis sa mise en service en 2015. En juin, l’équivalent américain de la Cour des comptes publiait un rapport affirmant que seule la moitié des F-35 en service était prête au combat.

Cela fait beaucoup en peu de temps, alors que l’avion a déjà 7 ans d’existence et qu’on ne devrait plus invoquer les défauts de jeunesse, d’autant qu’il ne s’agit pas de vols en condition de guerre (pas de problème avec les brouillages et/ou environnement électromagnétique dégradé).

Conclusions provisoires:

1 – Il faut être prudent quand on compare les flottes aériennes militaires des uns et des autres.

2 – Les USA ne savent plus construire des avions correctement, que ce soit le F35 pour le domaine militaire, ou, pour le domaine civil, le Boeing 737 Max suspendu de vol dans le monde entier en mars 2019. https://fr.wikipedia.org/wiki/Suspension_de_vol_du_Boeing_737_Max

A défaut de savoir les construire, les USA savent vendre leurs avions au prix fort (le F35 est l’avion le plus cher du monde), par des pressions politiques, une intense propagande médiatique, des pots de vin, une corruption des élites, un réseautage transnational de la « grande fraternité néoconservatrice » …..). Notons que les businessmen états-uniens excellent désormais dans la fabrication à la va vite de produits de mauvaise qualité, qui ne marchent pas très bien, et dans leur vente à des clientèles captives du monde entier (vaccin Pfizzer par exemple), ce qui est bon pour leurs affaires, mais pas forcément pour les populations et les Forces Armées des États, victimes de leurs mauvaises pratiques.

3 – L’OTAN étant très largement équipé de F35 puisque ses états membres constituent une clientèle captive, il n’est pas forcément judicieux de sa part de provoquer simultanément la Chine, à Taïwan et la Russie en Ukraine. En effet, la supériorité aérienne indispensable pour assurer la victoire est très loin d’être assurée avec des « fers à repasser », en cas d’engagement de haute intensité. Il y a dans le jusqu’au boutisme des néoconservateurs occidentaux, toujours condescendants, dominateurs et sûrs d’eux même, alors qu’ils sont en situation de faiblesse, un comportement que l’on peut qualifier de suicidaire.

4 – L’Allemagne qui excelle aujourd’hui dans l’art de se tirer des balles dans le pied (sanctions anti-russes sur le gaz et le North Stream 2), surtout depuis l’arrivée au pouvoir d’Olaf Scholz, dont on peut se demander « qui le tient et comment ?», a fait le choix du F35 en mars dernier….(???)

Pour des raisons à découvrir, sous l’impulsion du chancelier Scholz et de Annalena_Baerbock, son incomparable ministre des affaires étrangères, l’Allemagne affiche, elle aussi, un comportement suicidaire très « néoconservateur » et très étrange.

Le lecteur notera avec intérêt que, par coïncidence bien sûr, Annalena Baerbock est membre de « la communauté » des Young Leaders de Klaus Schwab et du Forum économique mondial (tout comme son petit camarade français Emmanuel Macron). Mais, bon sang ! qui donc contrôle aujourd’hui l’ « establishment » des affaires étrangères allemand ?

A chacun, bien sûr, d’ajouter à tout cela ses propres conclusions.

Général Dominique Delawarde

Les États-Unis s’apprêtent à verser 1 milliard de dollars dans le cadre du dernier programme d’armement de l’Ukraine
 

L’administration Biden serait sur le point d’envoyer à l’Ukraine une aide supplémentaire d’un milliard de dollars financée par le contribuable américain, dans le cadre de ce qui sera l’un des plus importants paquets à ce jour, rapporte Reuters.

L’aide comprendra des munitions pour armes à longue portée et des véhicules de transport blindés, selon trois sources anonymes, qui ont ajouté que le paquet n’avait pas encore été signé par le président Biden, et qu’il pourrait changer en valeur et en contenu avant que ce ne soit un fait accompli. Dans l’état actuel des choses, l’aide comprend des munitions pour les HIMARS, des munitions pour le système de missiles surface-air NASAMS et jusqu’à 50 véhicules blindés de transport sanitaire M113.

 

Comme le note Reuters, cette dernière aide – qui pourrait intervenir dès lundi – porterait le montant total accordé par l’administration Biden à 8,8 milliards de dollars (ou 9 procureurs ukrainiens licenciés, si l’on arrondit), depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie le 24 février.

Ce nouveau programme fait suite à la décision récente du Pentagone d’offrir un traitement médical aux Ukrainiens dans un hôpital militaire américain en Allemagne, près de la base aérienne de Ramstein.

Il fait également suite à un autre programme d’aide à la sécurité d’une valeur de 550 millions de dollars annoncé par le Pentagone lundi dernier, qui comprend des munitions supplémentaires pour les systèmes de roquettes d’artillerie à haute mobilité (HIMARS).

Le nouveau programme serait financé dans le cadre de l’autorité présidentielle de retrait (PDA), en vertu de laquelle le président peut autoriser le transfert d’articles et de services des stocks américains sans l’approbation du Congrès en réponse à une urgence.

Les HIMARS jouent un rôle clé dans le duel d’artillerie entre l’Ukraine et la Russie. Ce duel a été qualifié de « grinçant » avec très peu de mouvements de la ligne de front dans la région orientale du Donbass en Ukraine.

Depuis que les troupes russes ont franchi la frontière en février dans le cadre de ce que Poutine a appelé une « opération militaire spéciale », le conflit s’est transformé en une guerre d’usure menée principalement dans l’est et le sud de l’Ukraine. -Reuters

La dernière vague d’aide (qui intervient deux semaines après que la première dame d’Ukraine et « portrait de bravoure » du magazine Vogue, Olena Zeleska, a demandé davantage d’armes) ne devrait pas surprendre… après tout, le sénateur Lindsey Graham (R-SC) a récemment dit tout haut ce qui était calme – révélant que tant que l’aide financée par les contribuables américains afflue en Ukraine dans ce qu’il considère comme « la bonne voie », ils peuvent « se battre jusqu’au dernier ».

Aube Digitale

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages