Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 171 541 visiteurs 276 832 pages lus et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.arthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 

Youtube 

 
Crowdbunker 

 
 

Recherche

réf.

14 octobre 2022 5 14 /10 /octobre /2022 14:04
La France vient de jeter pour 30 millions de doses soit 600 millions d'euros.

Soit 20 euros la dose, l'euro vient de commander pour fin 2022-2023 pour 1,8 milliards de doses soit 36 milliards d'euros.

 

Face au stock immense de vaccins périmés, l’

envoie des étiquettes aux pharmaciens qu’ils doivent coller sur les flacons afin de prolonger leur date de péremption. Les vaccins injectés sont périmés depuis avril 2022.

 

Et depuis avril 2022 les vaccins sont périmés ! Bravo !

 

___________________________________________________________________________

 
La France va se débarrasser de 30 millions de doses de vaccins Covid d'une valeur de 522 millions de livres sterling (sur l'article original soit environ 600 millions d'euros)

 

Les autorités sanitaires françaises sont sur le point de se débarrasser de 30 millions de doses de vaccins Moderna et Pfizer Covid qui n'ont pas expiré et pourraient encore être utilisées selon la Direction générale de la santé du pays.

 

Mais malgré l'augmentation signalée des cas de covid, le nombre de personnes venant pour les injections a rapidement diminué.

 

Ces chiffres sont largement insuffisants pour épuiser les stocks colossaux encore disponibles. Alors qu'une nouvelle campagne de vaccination de rappel rapide démarre début octobre, ce ne sont pas ces 30 millions de doses qui seront directement concernées.

 

Selon les recommandations de la Haute Autorité de Santé (HAS), ce sont les vaccins adaptés aux nouveaux variants qui, une fois livrés en France, seront utilisés en priorité pour les personnes les plus vulnérables, et non les doses Pfizer et Moderna.

 

« A court terme, les vaccins traditionnels resteront injectés jusqu'à l'arrivée des nouveaux vaccins bivalents. De plus, ces vaccins bivalents n'ont été approuvés que pour les injections de rappel. Le stock de vaccins conventionnels permettra donc de maintenir l'accès à la primo-vaccination », indique la Direction générale de la santé à L'Express.

Par conséquent, les 30 millions de doses concernées devraient être jetées en grand nombre. Pour écouler le stock, il faudrait surtout que les Français veuillent massivement une quatrième injection.

Pour le moment, la Chambre syndicale de la répartition pharmaceutique estime les livraisons hebdomadaires aux pharmacies à 150 000 doses de vaccin de première génération. Même si ce niveau venait à augmenter, il ne suffirait pas à écouler les 30 millions d'injections en attente.

Pour limiter au maximum les déchets, la France pourrait donc livrer ces doses aux pays à faible couverture vaccinale. "Il pourrait être intéressant, comme le gouvernement l'a déjà fait à plusieurs reprises, pour des volumes importants, d'envoyer des dons de vaccins à certains pays", souligne David Lepoittevin, directeur des vaccins de Pfizer France. Mais le temps presse et ces doses pourraient atteindre leur date de péremption.

Réagissant à la nouvelle, le leader des Patriotes Florian Philippot a fustigé : « Covid-19 : la France devra sûrement détruire 30 millions de doses de vaccin ! Plus personne n'en veut ! 600 millions d'euros (£522M) jetés ! On aurait pu construire plusieurs hôpitaux avec ça !

Cela survient alors que la Suisse a également été contrainte de détruire 10,3 millions de doses de vaccins Moderna, qui ont atteint leur date de péremption la semaine dernière.

 
Rédactrice chez NewsPunch
Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages