Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 171 541 visiteurs 276 832 pages lus et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.arthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 

Youtube 

 
Crowdbunker 

 
 

Recherche

réf.

21 décembre 2022 3 21 /12 /décembre /2022 19:35
Le FBI a versé 3,4 millions de dollars à Twitter alors qu'il poussait le géant des médias sociaux à interdire les comptes et à cibler les opérations dites "d'influence étrangère". Le FBI a payé l'entreprise dans le cadre d'un "programme de remboursement" en échange de l'affectation d'heures de personnel au "traitement des demandes du FBI". Le FBI et d'autres organismes chargés de l'application des lois ont influencé l'ancien responsable de la confiance et de la sécurité de Twitter, Yoel Roth, pour qu'il rejette le rapport explosif du NY Post d' octobre 2020 sur le tristement célèbre ordinateur portable de Hunter Biden comme une opération russe de "piratage et fuite". À maintes reprises, le FBI a demandé à Twitter des preuves d'influence étrangère et Twitter a répondu qu'il n'avait rien trouvé qui valait la peine d'être signalé.

Le FBI a remboursé Twitter à hauteur de plus de 3 millions de dollars alors qu'il poussait la société de médias sociaux à interdire des comptes et à cibler des opérations dites "d'influence étrangère" , a révélé lundi le dernier volet des "Twitter Files" .

Dans un e-mail daté du 10 février 2021, un employé non identifié de Twitter a déclaré à l'avocat général adjoint de l'époque Jim Baker et à l'avocat général de l'époque Sean Edgett que "nous avons collecté 3 415 323 $ depuis octobre 2019!"

L'e-mail, publié par le journaliste indépendant Michael Shellenberger, expliquait que la division Sécurité, contenu et application de la loi (SCALE) de Twitter avait mis en place un "programme de remboursement" en échange de consacrer des heures de personnel au "traitement des demandes du FBI".

Le message ajoutait que Twitter avait choisi de ne pas exercer son droit de remboursement avant octobre 2019, sans toutefois préciser pourquoi.

L'e-mail note que les fonds seront utilisés par Twitter pour des "projets liés à [l'application de la loi]", y compris "la formation LE, l'outillage, etc."

Les rapports de Shellenberger et de ses collègues journalistes indépendants Matt Taibbi et Bari Weiss ont révélé une collaboration étendue et un chevauchement d'employés entre Twitter et le FBI, qui, selon Taibbi la semaine dernière, traitait la société de médias sociaux comme une "filiale" et rapportait à plusieurs reprises une supposée "désinformation".

Lire l'article complet ici…

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages