Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

30 juillet 2022 6 30 /07 /juillet /2022 19:20
Bild a révélé que les fonctionnaires de l'UE ont décidé d'augmenter leurs salaires afin de ne pas souffrir de l'inflation et des coûts élevés causés par les sanctions anti-russes qu'ils ont imposé.

"C'est le rêve de millions de travailleurs : une augmentation de salaire automatique, qui compense entièrement l'inflation. Et c'est à Bruxelles que cela se passe - quelque 60.000 employés de l'UE recevront une augmentation de salaire d'environ 8,5 % d'ici la fin de l'année, ce qui atténuera totalement la gigantesque inflation."
 
________________________________________
 

 

À peine démis de ses fonctions de Premier ministre, Jean Castex en cumule déjà quatre autres
 

Jean Castex, qui a quitté Matignon le 16 mai, n’est pas à la rue. Avant d’être Premier ministre, à force de cumuler les emplois, il était un des fonctionnaires les mieux payés de France : 200 000 € en 2019. Il a donc repris ses bonnes vieilles habitudes.


Le 27 juillet 2022, il est nommé président de la Fondation Agir Contre l’Exclusion. Il succède au très macronien Jean-Marc Borello, président du Groupe SOS depuis le 10 mai 2022. Le poste est bénévole, mais… Alain Roumilhac (Groupe Manpower France) et François-Marie Geslin (AG2R La Mondiale) qui l’ont précédé en tant que président et vice-président n’ont pas donné l’exemple du désintéressement et n’ont pas réussi à en convaincre la Cour des comptes. Il faut dire que les partenaires ne sont pas réputés pour être particulièrement philanthropes. Ce sont : Accenture, Adecco, AG2R La Mondiale, Axa, Barilla, BNP Paribas, Carrefour, Casino, Fondation Korian, IBM International, L’Oréal, ManpowerGroup France, Michelin, Publicis, Thalès, Veolia, et tant d’autres…

Toujours le 27 juillet 2022, Jean Castex devient président du conseil d’administration de l’Agence de financement des infrastructures de transport de France (indemnité annuelle de 42 000 euros, pour une présence au conseil d’administration tous les deux mois).

 

Le 26 juillet 2022, Jean Castex a aussi reçu un avis favorable de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) pour « réaliser des prestations de conseil à Olivier Brousse, directeur général de la société Idverde ». Selon l’entourage de l’ancien Premier ministre, il s’agit d’accompagner « de manière très ponctuelle » (pour 1 500 euros/mois) ce « leader français et européen des entreprises du paysage, sur un projet innovant de végétalisation des espaces urbains ». Heureusement que Jean Castex est arrivé pour leur donner un coup de main !

Fin août, Jean Castex va également réintégrer fin août la Cour des Comptes, son corps d’origine, où il sera chargé de « missions spécifiques » à la définition non précisée. Il était conseiller maître en 2008 (9 250 €/mois en fin de carrière), quel échelon lui reste-t-il à gravir ? Premier président ? Procureur général ? C’est de l’ordre de 14 500 euros/mois. Président de chambre ? 12 500 euros/mois.

Les habitants de Prades ne reverront pas leur maire à 22 000 €/an. Jean Castex prend un nouveau départ avec en poche : une prime de 44 730 euros.

Jacqueline pour Le Média en 4-4-2.

 

____________________________________________________

 

 

___________________________________________________________________

 

 

 

 

 

Agnès Buzyn, ancienne ministre de la Santé, est nommée à la Cour des comptes, annonce l’Élysée

« Agnès Buzyn, ancienne ministre, professeur d’université-praticien hospitalier, est nommée conseillère maître en service extraordinaire à la Cour des comptes, à compter du 1er septembre 2022 », a annoncé l’Élysée ce vendredi 29 juillet.

Agnès Buzyn à l’Élysée, le 10 octobre 2018.

Agnès Buzyn à l’Élysée, le 10 octobre 2018. | ERIC FEFERBERG / AFP Ouest France

 

 

 
 
Agnès Buzyn, ministre de la Santé au début du premier quinquennat d’Emmanuel Macron, a été nommée conseillère maître à la Cour des comptes, a annoncé vendredi l’Élysée.
« Agnès Buzyn, ancienne ministre, professeur d’université-praticien hospitalier, est nommée conseillère maître en service extraordinaire à la Cour des comptes, à compter du 1er septembre 2022 », a annoncé la présidence de la République dans le compte rendu du conseil des ministres.

Agnès Buzyn, hématologue de profession, avait notamment dirigé l’Institut national du cancer, avant d’être nommée en 2017 ministre de la Santé après l’élection d’Emmanuel Macron.

L’ancienne ministre est mise en examen pour « mise en danger de la vie d’autrui »

Son passage au ministère a été marqué par un mouvement social dans les hôpitaux ainsi que la polémique sur la fin du remboursement de l’homéopathie par l’Assurance maladie, une mesure en faveur de laquelle Agnès Buzyn a pesé.

 

Elle a quitté le ministère début 2020 pour se porter candidate à la mairie de Paris en remplaçant au dernier moment le précédent candidat de la majorité, Benjamin Griveaux.

Le choix de Agnès Buzyn, qui a finalement perdu contre la maire socialiste sortante Anne Hidalgo, avait fait l’objet de vives critiques en raison du contexte marqué par le début de la pandémie de Covid en France.

L’ancienne ministre, qui a par la suite dirigé l’Académie de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), a été mise en examen fin 2021 pour « mise en danger de la vie d’autrui » dans sa gestion de l’épidémie, une décision critiquée par une partie du monde politique qui craint une judiciarisation excessive de l’action publique.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages