Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

2 août 2022 2 02 /08 /août /2022 17:45
 
 

 

 

D'après un récent rapport remis à au ministère de la Santé, l'Assurance Maladie accusait à la fin de l'année 2021 un déficit de près de 24 milliards d'euros. Le remboursement des tests de dépistage auprès des laboratoires et des pharmacies pèse énormément dans la balance.

 

C'est un Graal que l'Assurance Maladie semble ne jamais parvenir à éteindre. La branche maladie de la Sécurité sociale accuse ces dernières années un déficit grandissant et s'éloigne de plus en plus de l'équilibre budgétaire. Dans un rapport annuel remis au début du mois de juillet dernier au ministère de la Santé, en vue de la prochaine loi de finances de la Sécurité sociale, l'Assurance Maladie accuse ainsi près de 24,6 milliards d'euros de déficit pour l'année 2021. 

 

Le gouffre est énorme. Avant la pandémie, en 2019, le déficit ne s'élevait qu'à 1,5 milliard d'euros. Ce qui a pesé dans la balance pour l'organisme, c'est avant tout les tests de dépistage contre le Covid-19. En deux ans de pandémie, 266 millions de tests ont été réalisés dans l'Hexagone. L'Assurance Maladie a d'abord dû mettre la main à la poche en ce qui concerne les tests PCR, réalisés en laboratoires. Montant total de l'enveloppe : 12 milliards d'euros. S'ajoutent à cela les frais liés aux 151 millions de tests antigéniques réalisés ces dernières années (notamment en pharmacies) : près de 4 milliards d'euros sortis du porte-monnaie.

Quelques dizaines d'officines françaises ont d'ailleurs profité du contexte sanitaire pour frauder et détourner au moins 53 millions d'euros en déclarant de faux tests de dépistage : un véritable trou dans la raquette pour l'Assurance Maladie. 

Un nouveau pacte financier avec les labos ? 

En pratique, durant cette pandémie, le secteur de la biologie médicale a vu son chiffre d'affaires grimper de façon exponentielle. En 2019, les laboratoires avaient gagné près de 5,1 milliards d'euros. Ce montant a doublé en 2021, pour plafonner à 9,4 milliards d'euros alors qu'à de multiples reprises, l'Assurance Maladie a diminué les taux de remboursement des tests de dépistage. Biogroup, Cerballiance, Inovie, Synlab, Eurofins et Unilabs - les 6 plus grands groupes - cumulent à eux seuls 61% du chiffre d'affaires du secteur, comme le rappelle le Parisien

Devant une telle rentabilité, l'Assurance Maladie souhaite aujourd’hui mettre en place un nouveau pacte financier et une régulation pluriannuelle des tarifs. La prochaine loi de finances de la Sécurité sociale pourrait permettre d'effectuer ces réajustements. 

Source

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages