Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 125 000 visiteurs 188 000 pages vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 Vous êtes 95 000 a  avoir visité ce site, 170 000  pages ont été consultées ; je vous en remercie.

Recherche

12 janvier 2008 6 12 /01 /janvier /2008 14:50
Cherveux-vue-a--rienne.jpg


La ville de Niort, de part sa position stratégique sur les axes Poitiers-La Rochelle, Poitiers/Saintes/Bordeaux, Limoges/Nantes fût assez tôt dotée d'une conséquente ceinture de remparts, puis enfin d'une seconde...

 

Pour renforcer le verrou plusieurs forteresses contrôlaient les axes précités, en amont et en aval de la ville. Nous en verrons quelques unes. Le système défensif se déployaient sur un premier rayon de 20 kms environ puis 10, ainsi c'est au moment des guerres de religions que le second cercle fut rasé pour établir une sorte de contre marche, afin d'empêcher les armées de se positionner à proximité de la ville.

 

On comprends dès lors l'importance et le rôle stratégique qui sont mis en relief durant les campagnes militaires des guerres de religions pour la ville de Saint Maixent, tenir cette ville revenait toujours a maintenir une base pour des offensive contre la cité de Niort. C'est sous Richelieu et Louis XIV que cette place prend son essort et c'est également l'explication de la localisation de régiments dans cette ville.

 

Donc le château qui nous concerne "Cherveux" fût à l'origine une motte castrale appartenant à la famille des Lusignans. Cette famille vraisemblablement l'une des plus ancienne du Poitou, s'illustra très tôt pour son esprit d'indépendance et sa vélléité à toute autorité royale. Son ancienneté et ses alliances familiales firent hisser les Lusignans aux fonctions les plus hautes dans les Etats Latins d'Orient.

 

Lorsque l'empire des Plantagenêts s'effondre, le Poitou retombe dans l'escarcelle royale capétienne, les Lusignans partent en guerre contre leur suzerain. En 1242 Saint Louis confisque   à Hugues XI de Lusignan six fiefs ,suite à la défaite de Taillebourg,  et remet la citadelle à son frère Alphonse de Poitiers(époux également de la fille du Comte de Toulouse - les deux meurent sans enfants et les domaines des Comtés de  Toulouse et Poitou vont directement à la couronne-).

 

Entre temps Hugues fait son serment d'allégeance, va combattre au côté de Louis IX en Egypte ou il meurt en 1249. Le château est restitué aux descendants de la famille de Lusignan. En 1303 il passe aux Mello, puis Craôn et enfin Châlons.

Durant la guerre de cent ans cette place imposante est de nouveau enlevée en 1363 par les troupes anglaises d'Edouard III, ce dernier le donne à son Sénéchal de Poitou Guillaume Felton.

 

Du Guesglin avant de s'emparer de Niort par ruse, fait tomber Cherveux en 1369. Il est alors restitué a Amaury de Craon, et enfin c'est Guy de la Trémoille d'une illustre famille du Poitou qui acquiert le château. Il cumule les postes de premier Chambellan, Ministre et Gouverneur du royaume sous Charles VII.

Louis de la Trémoille le cède à la famille d'Estissac, il change de mains plusieurs fois pour aboutir dans celles de famille Chenin (curieusement c'est aussi le nom d'un cépage ancien)

Louise Chenin l'apporte en 1470 par mariage à Robert de Conningham qui devient dés lors seigneur de Cherveux.

 

Robert de Conningham est capitaine de la très prestigieuse "Carde écossaise" du roi Charles VII puis Louis XI, en effet depuis près de 400 ans la "Old alliance" (vieille alliance) entre le royaume d'Ecosse et de France est effective par le biais de cette garde d'élite au service de la couronne. Tout comme les régiments Suisses plus tardivement, ainsi que ceux de Pologne.

 

Conningham s'illustre notamment durant la campagne de reconquête de la Normandie en 1450, et de la ville de Bayonne en 1451. Il est impliqué dans un complot contre le roi mais est réhabilité par la "French court" (Justice) en 1461. Louis XI reconnait ses mérites et lui accorde la Capitainerie de la Garde avec 50 lances fournies

 

Conningham family

 

Conningham fait doté Cherveux d'une architecture médiévale défensive impressionnante, et luxueuse pour l'époque. La construction s'opére en une seule fois.


undefined

 

Cherveux est transmis de succession en succession pour aboutir dans les mains des Puyguyon et de la famille de Saint Gelais - vieille famille des environs de Niort -

Louis de Saint Gelais est amiral de la flotte protestante sous le futur Henry IV, il est naturellement l'un des chefs de la région du Poitou, car il connaît les lieux. Il s'empare habilement de la ville de Niort ou il trouve 2 ans de blés pour nourrir la ville et les armées. Il obtient le commandement général de la province. Henry IV lorsqu'il accède au trône le nomme Lieutenant Général. C'est donc en ce sens que Saint Gelais fait fortifier la place pour la rendre redoutable.

 

Mme. Redien propriétaire du Château se fera un plaisir de vous guider au cours de cette inoubliable visite. Un des rares vestiges défensif encore debout de la région et qui mérite que l'on y prête toute l'attention nécessaire. Le propriétaire propose ausi des chambres d'hôtes et parfois de la cuisine médiévale.

 

Il est fort probable que la vie de Robert de  Conningham ait inspiré Walter Scott en 1823 pour sa nouvelle historique "Quentin Durward"

 

Il en résulte donc de ce fait un excellent film du réalisateur Richard Thorpe en 1955 : "The adventures of Quentin Durward" avec avec Robert Taylor, Kay Kendall, Robert Morley, George Cole.

 

Une série télévisée franco-allemande en 1971 "Quentin Durward" par Gilles Grangier

annuaire gratuit Annuaire de la Guadeloupe

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Henry 30/11/2013 14:46

Merci pour votre commentaire, il est vrai que je n'ai pas eu trop de temps pour vous contacter, depuis notre dernier contact. J'espère pouvoir être un peu plus disponible. Vous avez un des châteaux
de la période fin médiévale des plus beau de la région, ce qui méritait d'orienter les visiteurs vers celui ci. Dans un très bon état de conservation, ce qui nécessite de votre part un
investissement très onéreux, beaucoup de courage, de temps et de disponibilité privé, ç'est grâce à vous que ce patrimoine est conservé et c'est à vous qu'en revient tout le mérite. Le faire savoir
ç'est normal! Merci à vous pour toute l'œuvre d'une vie patrimoniale.

Redien 14/11/2013 09:58

Merci pour ce bel article bien détaillé sur l'histoire.
Cunningham a eu deux fils,Joachim, et Jean, ce dernier fut capitaine du donjon de Niort. Il se maria avec Jeanne de Puguyon ils eurent une fille qui épousa Charles de Saint-Gelais. De leur union
naquit Louis de Saint-Gelais qui eu son château attaqué deux fois par les troupes catholiques.

Redien 27/07/2009 23:11

Bonjour, le lien vers le château de Cherveux a changé. Merci de rectifier en publiant celui-ci; http://chateaudecherveux.blogspot.com

Merci pour ces informations sur les guerres de religion dans la région, et principalement dans le château de Louis de St Gelais.
A votre disposition pour des infos sur le châetau.

François Redien

Henry 28/07/2009 07:22


Merci M. Redien,

Veuillez vous connecter à votre messagerie, j'ai une proposition à vous faire concernant le développement touristique et historique du lieu.
Je vous ai laissé mes coordonnées

Bien cordialement

Henry


Pages