Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

15 mai 2020 5 15 /05 /mai /2020 15:31
Comment voler la France sans aucun remord

Comment sous couvert d'une oeuvre de charité Mme Macron se permet de vendre le bien national.

 

Voir vidéo su ce lien merci :

 

 

En effet Mme Macron dans le cadre d'une vente du mobilier national, qui je le souligne est un bien inaliénable du patrimoine Français, va recevoir le montant de celle ci en tant que Présidente et personne privée de la Fondation des Hôpitaux de France.

La vidéo dissèque   la méthodologie qu'emploi le couple Macron, une technique bien rôdée ou le scrupule n'est pas de mise, ç'est avec un certain culot  que le couple suit le sillage que certains autres avaient déjà tracés avec  non moins d'aplomb.

Aux temps ou les peuples du monde doivent subir une récession sans précédent, certains politiques s'empressent de piller les patrimoines nationaux voire vendre les fleurons de l'économie de ceux ci aux rapaces de la Finance internationale décadente.

 

je donne le détail juridique décrit par Régis de Castelnau auteur de l'article que vous trouverez en lien plus bas :

 

"Sur le plan juridique, cela ne semble pas permettre de justifier le déclassement de biens publics inaliénables pour les vendre à l’encan. Ce montage semble bien justiciable de l’application de l’article 432–15 du code pénal qui sanctionne le détournement de biens publics. De plus celui-ci serait double, d’abord les meubles dont on va quand même rappeler que Monsieur et Madame Macron n’en sont pas les propriétaires et qu’ils appartiennent à tous les Français. Ensuite les fonds recueillis sont évidemment des fonds publics, et les voilà attribués à Madame Macron personne privée pour faire reluire sa communication."

 

" Enfin les époux Macron ont pris cette initiative en tant que personnes publiques. Ils auraient dû le faire en théorie exclusivement pour des motifs d’intérêt général. Or le produit de la vente sera versé à Madame Macron personne privée en tant que présidente de l’organisme privé Fondation des hôpitaux de France. Ce mélange des genres public-privé, cette double casquette que l’on porte en étant des deux côtés de la barrière est sanctionnée par le code pénal et l’article 434–12 du code pénal qui sanctionne la « prise illégale d’intérêts ». Le caractère « intérêt général » de la décision de la vente à l’encan du mobilier national doit être chimiquement pur. Or en la circonstance le fait d’en attribuer le produit à la structure privée présidée par Madame Macron fait peser un lourd soupçon sur la motivation en la polluant avec un caractère privé. " article

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pages