Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 125 000 visiteurs 188 000 pages vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 Vous êtes 95 000 a  avoir visité ce site, 170 000  pages ont été consultées ; je vous en remercie.

Recherche

1 mars 2011 2 01 /03 /mars /2011 07:57

1945 1

 

DSCF0084

 

Le bataillon est reversé ensuite dans la division Rhin et Danube et basé à Reims

 

DSCF0081

 

DSCF0085

 

Son créateur et commandant  Georges Guiet (Louis Marie, Emile)

 

le bataillon fait partie de l'armée secrète Française durant la période 1943 - 1944  et s'illustre notamment dans l'Indre sous le nom de Bataillon Comte (le pseudonyme de mon grand pére étant Camille) durant le mois de juin 1944, ses trois aînés sont dans les enfants de troupes, deux combattrons durant la bataille des Ardennes (René et Gérard) :

 

Le 90e régiment d’infanterie est mis sur pied avec le bataillon Comte (AS) (documents), le secteur Indre-Nord n°2 et le bataillon Lalingerie, des éléments du groupe Indre-Ouest, le maquis du Luant (AS Indre). Aux ordres du commandant André Petit, il compte 797 hommes à sa création en 1944. Dissous pour former à Châteauroux, le 1er janvier 1945, le 1er BCP du capitaine Guiet et commandant Paoli puis du commandant Perot. Affecté à la 4e demi-brigade de chasseurs du commandant Petit, il prend part à la Campagne d’Alsace puis sert devant Saint-Nazaire. A noter que des éléments du 90e RI iront par ailleurs au bataillon de sécurité V/12.

"À la fin de l'été 1944, le Bas-Berry connaît une situation originale et paradoxale : le 22 août, l'Indre fait partie des premiers départements français entièrement libérés sans le concours direct des forces alliées ; mais le 9 septembre, c'est également l'un des derniers départements encore sous le contrôle de l'armée allemande notamment la colonne Elster. En effet, en raison du passage des troupes allemandes en retraite vers l’Est, la plupart des localités de l’Indre ont connu deux libérations, la première vers le 20 août, la deuxième autour du septembre . Ce fut notamment le cas pour les deux villes principales, Châteauroux et Issoudun"

Ces opérations ayant pour but de fixer la colonne allemande et l'empècher de faire la jointure avec les troupes allemandes de Normandie, ceci afin de favoriser le débarquement allié...

 

Par la suite le bataillon participe au combat de la poche de Saint Nazaire... pour rejoindre la division Rhin et Danube...

qui participera aux opérations de libération française à l'Est puis en Allemagne... 

 

le bataillon est après la guerre nommé "premier groupe de chasseurs à pieds" et basé à Reims..

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Henry - dans Résistance
commenter cet article

commentaires

Maxfaqu 29/03/2015 17:37

Bonjour,

Pour informations je viens de mettre en vente une photographie du bataillon à Lourdes en 1945 :
http://www.delcampe.fr/page/item/id,307374529,language,F.html

augry 25/02/2015 18:40

Bonjour, je pense que mon père a servi au 1er RI à Issoudun en 1940. Je n'ai de lui que des photos en uniforme. Pouvez vous me transmettre des photos d'uniforme de cette époque. Je vous remercie
Lionel Augry

Henry 02/03/2015 12:29

Bonjour Lionel,
Helas pas trop de temps en ce moment, mais je ne vous dis pas non. après c'est une question de temps, bien cordialement à vous.

Pages