Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 152 000 visiteurs 248 000 pages et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.darthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 
https://www.facebook.com/people/Henry-Darthenay/1649294905
 
Musique (un florilège d'oeuvres musicales) :
 
 http://www.youtube.com/user/henrydarthenay
 
 

Recherche

28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 14:01

 

 

 

II. – SEIGNEURS DU POUGET :

De 969 à 1098 :



- Les vicomtes de Béziers :

- En 1059 – Guillem de Béliarde, seigneur de Montpellier, a des possessions au Pouget (p.18)


De 1098 à 1213 :


- Les seigneurs de Montpellier :


- 1098 – Guillem d’Ermengarde (une partie),(les autres se répartissant entre les enfants d'Hugun Perrun - Hugues Pierre, dont Adalaïs du Pouget)

- 1121 – Guillem d’Ermessinde,

- 1149 – Guy Guerrejat,

- 1177 – Guy Burgondiose,

- 1183 – A délaïs de Conas,

- 1183 – Guillem VIII,

- 1204 – Marie de Montpellier (p. 24)


De 1213 à 1348 :


- Les rois de Majorque :


- 1213 – Jacques Ier,

- 1276 – Jacques II,

- 1310 – Sanche,

- 1324 – Jacques III,

- 1330 – l’Infant Ferrand,

- 1346 – Jacques III (p. 41)


De 1349 à 1618 :


- Les de Roquefeuil :


- 1348 – Arnaud de Roquefeuil,

- 1395 – Catherine de Roquefeuil,

- 1409 – Antoine I de Roquefeuil,

- 1430 – Jean de Roquefeuil,

- 1480 – Bringuier de Roquefeuil,

- Avant 1530 – Charles I de Roquefeuil,

- 1530 – Charles II de Roquefeuil,

- 1553 – Antoine II de Roquefeuil (p. 85)


De 1613 à 1727 :


- Les de La Cassaigne :


- 1618 – Arnaud de La Cassaigne,

- 1651 – Dame de Montchal, veuve d’Arnaud,

- 1651 – Arnaud de Montpeyroux,

- 1691 – Anne de Gardies,

- 1702 – François d’Arnaud,

- 1717 – Paul Abdias d’Arnaud (p. 138)


De 1727 à 1770 :


- Les Viel de Lunas :


- 1727 – Antoine Viel,

- 1747 – les héritiers de Viel (p.190)


De 1770 à 1789 :


- 1770 – le vicomte d’Azon (p.206)



III. – SEIGNEURS DE LESTANG



De 800 à 1121 - Propriétaires laïques de la villa Franconique :


- Teutberg, avant 841 puis ses descendants :

- Amalbert,

- Aliard,

- Audèric,

- Pons, Aifrède et leur fils Engelin,

- Raymond Sicard,

- Guillaume Pons,

- Hugues Rostaing,

- Hugues Pierre (Hugun perrun) et sa femme Ricarde,(père et mère d'Adalaïs)et héritiers d'Engelin, 

- Salomon,

- Les fils de Janelle,

- Guillaume Assalty (de castro Breixach)et Adalaïs du Pouget ainsi que leurs enfants, - Pons Dagon(de Lestang) (voir document sur le litige entre les légataires Assalit - Pouget et l'abbaye d'Aniane - mars 1119 - sur l'honneur de Lestang)- Frédol

- Bertrand (de Brissac),

- Ricarde

- Guillaume Assalit (futur viguier du Razès)

De 800 à 1121 – Propriétaires ecclésiastiques :


- Le monastère d’Aniane acquit des droits sur :


- 841 - l’église de Notre-Dame de Rouvièges,

- 850 - une partie de Lestang (842 acte d'Aliard),

- 1076 - l’église de paroissiale de Notre-Dame de Rouvièges,

- La propriété d’Engelin et l’alleu de Salomon

- 1118 - Guillaume Assalty et Adalaïs du Pouget lui confirmèrent ces acquisitions (P. 12). (prouvant ainsi que ces biens proviennent bien d’une même famille dont Assalty et Adalaïs sont issus – note d’Henry)


D
e 1121 à 1790 – à partir de 1121 les seigneurs de Lestang sont :


- 1122 – Bernard de Lestang (arch. De Lestang), (fils de Pons Dagon)

- 1264 – Raymond de Castries (arch. De Lestang),

- 1314 – Bertrand de Montardier (p. 63),

- 1340 – Pierre de Montardier (p. 93),

- 1371 – Pierre Guitard (p. 106-122-94),

- 1398 – Guitard neveux (p. 106),

- 1398 – les frères Saporis (p.107),

- 1405 – Leudégaire Saporis (p.112),

- 1430 – Jacques Saporis, allias d’Aramon (p. 114),

- Avant 1468 – Les Guers de Castelnau (p. 123),

- 1490 – Eustache de Guers (p. 124),

- 1514 – Guillaume de Guers (p. 126),

- Avant 1573 – Pierre de Guers (p.132),

- 1587 – Jean de Guers (p.132),

- 1602 – Henry de Guers (p. 156-173-145),

- 1625 -1717 – les de La Cassaigne (p.138),

- 1717- 1770 – les Viels de Lunas (p. 190),

- 1770 – vicomte d’Alzon (p. 296)


IV. – SEIGNEURS DE NOTRE-DAME DE ROUVIEGES (église paroissiale de Lestang)



- 842 – Testament de Teutberg : église et terres de Rouvièges (p. 13),

- 1076 – Vente de l’église et des propriétés à l’abbaye d’Aniane (p. 13),

- 1618 – Rente faite à l’évêque de Béziers (Arch. De Lestang)

- 1639 – Le prieuré dépend de la table du Collège de Notre-Dame du Palais à Montpellier. – Fruits décimaux affermés par M. de La Cassaigne, 350 liv. par an (p.135),

- 1707 – Santy , vicaire perpétuel (Arch. D’Aspiran).


*
Histoire de la Vicomté d'Aumelas et la Baronnie du Pouget Abbé A. Delouvrier. p. 332 - 333, Montpellier, imprimerie Grollier père 1896 In-8°, XI 350 p.

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 13:56

Exécution testamentaire du seigneur Teutbert

 

 

(Cartulaire d’Aniane, f° 123 1°) du 29 septembre 842.



In nomine Domini. Ego Teudericus et Graginus et Terdericus persbiter et Feraldus, qui sumus elemosinarii condam qui fuit Teuberti, comendavit nobis suam elemosinam per suum andanlangus et per paginam testamenti sui, quod manibus suis eum adfirmavit vel conscribere rogavi, vel pluresque personarum adfirmaverunt vel subterfirmaverunt atque roboraverunt, ita commendavit nobis ut omnis res suas mobiles tam immobiles eas donare fecisse fecissemus tam in sacertotibus quam et fecissemus in pauperibus vel eciam in monasteriis si que tam sucemancipia deliberare fecissemus, vel etiam ut de suum alodem fecissemus, vel etiam ut de suum ad Amalberto donare fecissemus. Ita nos predicti elemosinarii donamus tibi Amalberto in villa Franconica, qui vocatur stagno pPiperella, qui est in territorio Bitterrense, quantumcumque in ipsa villa vel in sua terminia ille qui fuit condam teubertus habebat quia ex comperacione illius abuerit, quantumcumque in ipsa villa vel in sua terminis ille habebat qusitum vel ad inquirendum, vel adhuc.

 

Deo procipio deinceps conquire potueris, et cum ipsa ecclesia que est fundata in ipsa villa in honore sancte Marie.

 

Similiter tibi donamus ad justissimo ordine ereditario, sed in allo loco qui est la predicto territorio Biterrense, in villa Marguliago, vel in villa Barcianicas, et in villa Vapres tibi donamus ad proprio, et in villa Pupiano similiter tibi donamus, quantum in ipsas villas vel in sua terminis ibidem haber, totum et ab integrum donamus, la casis, casliclis, curtis, ortis, oglatis, vinela, terra culta et inculta, pratis, pascuis, silvis garrigis, arboribus pomiferis et impomeferis, aquis aquarum sive decursibus, cum omnis adjacencias earum sive pertinentes, omnia et in omnibus tiba donamus et tradimus ad proprio, ut potestatem et inde habeas habendi, vendendi, solvendi seuque mutandi in Dei nomen et in omnibus habeas potestatem.

 

Sane si quis contra hanc donacionem ad nos facta venrit ad exquirendum, aut nos elemosinarii venrimus vel quislibet homo, tunc componat nobis ista omnia predicta dubla vel meliorats, vel quale adeo tempore Karius valere, et in antea donacio ista firma permaneat omnique tempore.

 

Facta donacione III Kalendas octobris, anno III quod abiit Lodowicus imperator, tradidit regum in ipsius manus filii Hluterio.

 

 

Partager cet article

Repost0
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 13:24

Donation faite par Aliard, fils de Teutberg , et son épouse Rametrude d'un partie des terres de la Villa Franconique à l’abbaye d’Aniane


(Cartulaire de l’abbaye d’Aniane f° 127 I°) du 18 mars 840.


Sacrosanctoque ac venerabili loca Aniano mosnasterio, quod sitam est in territorio Magdalonense, in honere Domini et Salvatoris nostri Ihesu Christi et sancte ac semper virginis Marie genitricis ejus et aliorum plurimorum sanctorum ubi vir venerabilis Elias abbas disnoscitur. Ego in Dei nomen Aliarduo et utor mea Rametrudis donamus donatum que imperpetuum esse volumus, pro animarum nostrarum remedio seu pro eterna retribucione seu animabus genitoris et genitricis mae Arcaldi seu Deidone, donamus jamdicto monasterio seu rectoribus illius presentibus et futuris, in pago Bittterrense, in villa Franconica vel stagno Piperello seu infra terminium ipsius ville ; donamus omnem porcionem nobis debitum cum omni fando possessionis, in domibus, la curtis, in vineis, in ortis, in campis, in pratis, in pascuis, in arboribus pomiferis et impomiferis, terris cultis et incultis, garricis, molendinis, et exeis et regressis, cum omnibus adjacenciis suis, quicquid in predicta villa visi sumus habere vel possidere vel quicquid adhuc.


Deo procipio adquirere vel augmentare potuerimus ; ea racione ut quandiu vixerimus ipsas res per vocem ac licenciam seu benefico de habitatoribus illius monasterii, sicut inter nos et illos convenir, usufructario teneatis, et per singules annos ad dedicationem basilicae Sancti Salvatoris predicti monasterii in censum ipsius unum modium de annona et unum de vine solvere debeamus, et nichil de ipsis rebus alicui homini donare, vendere aut commutare habeamus licenciam neque deminnere, sed semper in melius augmentare.


Poste obitum vero nostrum, ipsa absque ulla tarditate vel alterius assignacione pars uniuscujusque nostrum qui prior de hoc seculo migraverit ad predictum revertatur monsateriam.


Si quis sane, nos aut aliquis de heredibus nostris, quod minime futurum credimus, seu quelibet persona contra hanc donacionem nostra venire decreverit aut eam infragere conaverit, componat parti ipsius monasterii ipsas res me liorstas duplas et hec presens donacio nostra inrumpi non valeat, sed semper in sua maneat firmitate, omni stipulacione subnixa seu fisci tuicione firmissima.


Facta cartula donacionis XV kalendas aprilis, imperii magni nostri Hlodovici imperatoris.


S. Aliardo,

S. Rametrude, qui hanc cartulam fieri seu firmarer rogavimus,

 

S. Roma,

S. Sibarnado,

S. Tateranno,

S. Teothberto,

S. David,

S. Ebromare,

S. Gasanialdas,

Ingila indignus presbiter hanc donacionem rogitus scripsit, die et anno quo supra.

Partager cet article

Repost0
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 15:36


ASSAILLY (d’), aussi appelée de l’ASSAILLY et d’ASSALLIT.


- Famille noble de Niort, où elle a rempli souvent les premières charges municipales.
Son nom se trouve dans le Nobiliaire de Toulouse, et il est de tradition parmi ses membres, qu’elle est d’origine écossaise.

Depuis la publication de ce qui précède - extrait de la première édition du Dictionnaire - nous avons reçu communication d’un ouvrage sans nom d’auteur, ni d’éditeur qui se publie à Genève sous le titre de : Histoire générale des hommes du XIXe vivants ou morts de toutes les nations. On y dit de l’origine de la famille d’Assailly paraît remonter à 1090 ; que de 1113 jusqu’en 1201, des personnages portant ce nom signent comme témoins ou sont nommés dans les documents émanés des comtes de Toulouse ou des comtes de Béziers ; qu’un Gilbert d’Assailly ou d’Assalit (Roger de Hoveden , sub anno 1183, f° 622, écrit Gilbertus dictus Assailly) fût le 4ème grand maître de l’Ordre des chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem, mort en 1183.


« Les origines de cette famille des plus anciennes et illustres, nous semblent ainsi suffisamment établies, elle s’est perpétuée jusqu’à nos jours, et semble avoir conservé jusque dans ses derniers descendants le caractère d’indépendance absolue de ses ancêtres du Moyen-Âge. »


Sans vouloir discuter cette question, nous extrairons des Confirmations de noblesse de M. de Maupeou ce qui concerne la famille niortaise de ce nom, car il en a existé plusieurs en Poitou, sur lesquelles nous avons recueilli le peu de renseignements que nous allons donner.


Assalit (Audebert d’) existait en 1270, d’après la Charte de l’abbaye de Charroux. Il eût une fille, N., qui à cette époque, était femme de Constantin de Chateauneuf. (D.F.),
 

Assailly (Laurent) était chanoine du grand chantre de N.-D. de Châtellerault le 24 mars 1427,

Assailly (Jean) doyen du chapitre de N-D. de Châtellerault, fonda un service le 22 déc. 1435,


Assailly (Etienne)
est cité parmi les censitaires de la Tour des Mées, acte du 23 mai 1641 (Arch. Nat. r. 329, 332.),
 

On trouve à la même date :


Assaillye (Babeau) veuve de feu Guillaume Morinet, tenant des terres à la dite seigneurie des Mées (Id),
 

Assailly (Gilet) tenait la Baronnie de Mirebeau, l’ hébergement de la Roche-Rambert, de 1453 à 1457. (M.A.O. 1877, 189.),
 

Assailly (Etienne), dit Tredat, archer de la retenue du Roi en 1478, étant à jouer aux quilles près de la ville de Poitiers, eut une dispute avec un nommé Guillot Varlet, qu’il tua dans la chaleur d’une querelle (A.N.),
 

Assailly (Simon) était chanoine de l’église de Luçon en 1491 (De La Fontelle, Hist. de Luçon.),


Assailly . - Trois membres de cette famille, portant tous les prénoms de François, l’un père, l’autre fils, le troisième seigneur du Peux, sont cités aux années 1594  et 1597 dans le Catalogue original des nobles de la généralité de Poitiers (St-All.),


Assailly (Sébastien) habitant de Niort, n’existe plus en févr. 1596 (Livre des fiefs),


Assailly (Sébastien) notaire et tabellion royal à Niort le 8 août 1601, assiste aux assemblées du corps de ville réunies pour aviser des moyens de combattre la peste en 1603 (M. Stat. 9, 193.). Il était en 1620 pair de la maison commune, et en 1629 receveur des deniers de la ville (M. Stat. 1865, 75, 76.),


Filiation suivie :


1- Assailly (François) , Ier du nom , sr. du Peux, dont il a été fait mention ci-dessus, eut un fils qui suit.


2- Assailly (François d’), IIème du nom, sr. du Peux, fut nommé échevin de la commune de Niort au moyen de la résignation faite par Antoine Chargé, le 6 oct. 1634  et le 7 nov. 1634 déclara au greffe vouloir vivre noblement.
Il servit au ban des nobles du Poitou convoqué en 1635, et était en 1660 capitaine du régime royal de Niort ; décéda avant le 6 sept. de cette année, revêtu de sa qualité d’échevin.
Il avait épousé Madeleine Chargé, devenue veuve Madeleine paya à Jehannot de Bertillac la somme de 450 pour la maintenue en noblesse et privilèges.

François Assailly laissa de son mariage les enfants dont les noms suivent, et qui, le 26 févr. 1671, partagèrent sa succession avec leur mère :


A- François, Ecuyer, sr. du Peux, épousa le 30 août 1672 (Piet et son collègue, not. à Niort), Gabrielle de Barazan, fille de Jean, écuyer, sgr de la Salmondière, Il avait fait partie de la deuxième brigade du ban des nobles du Poitou réuni à Moncoutant  le 26 mai 1689. Ce fut lui, qui avec Alexis, sgr de Laubonnerie, et Madeleine, ses frères et soeur, fut confirmé dans sa noblesse par sentence du 10 janv. 1699, signé Maupeou. (O.) Le 1er sept. 1661, il avait arrenté, par acte reçut Joussseaume et Pérot, notaires à Niort, de vénérable Jean Chargé, prieur de Ruffigny, héritier de noble Guillaume Chargé, la terre des Prez. Il légua, le 10  janv. 1737, à Sébastien d’Assailly, Ec. sgr. de Géranson, son neveu, la terre et la seigneurie de la Salmondière, à lui échue de sa femme (F.)


B - Pierre, Ecuyer, sgr de Lorageay, assista au ban de 1691, servit dans les gentilshommes de l’escadron de M. Granchamps ; en 1706 il était officier dans les troupes du roi au service d’Espagne, ainsi qu’il résulte des lettres du lieutenant du roi de la province du Poitou et de M. le Maréchal de Clérembault, à M. l’Intendant du Poitou, 21 août 1706 (F.)


C - Alexis qui suit.
 

D - Madeleine citée dans la maintenue de noblesse.


3- Assailly (Alexis d’), Ecuyer, sgr de Laubonnerie, échevin en 1688 de la commune de Niort et officier major du régiment royal en 1698 (M. Stat. 1875, 75) assista au ban de la noblesse convoqué en 1690, et commanda le 3ème escadron des nobles du Haut-Poitou au ban convoqué en 1703.
Il avait épousé, le 7 juin 1673 (Chauvegrain et Piet, notaire royaux à Niort); Dlle Marguerite Thibaut, fille de N. Ec. sgr du Colombier dont il eut :


4 - Assailly (Sébastien-Guillaume-Alexandre d’) chev. sgr de la Salmondière et de la Rivière d’Arthenay.
Il avait établi à Vouillé, près de Niort, de concert à M. le duc de Béthune-Charost, une communauté des Soeurs de la Providence, pour le soin des malades et l’éducation des enfants de la campagne ; mais la Révolution détruisit cette pieuse fondation et confisqua les biens qui y étaient affectés. (F.)
Sébastien avait épousé Charlotte-Rose-Cécile Grelier de Concize, laquelle, forcée d’émigre, emmena dans sa retraite ses deux fils qui suivent :


A- Alexandre-Charles, né le 24 février 1772, entré lors de la Restauration, dans la maison militaire du roi.

B - Philippe-Antoine, qui suit.


5 - Assailly (Philippe-Antoine d’) né le 11 janvier 1779, épousa le 21 prairial an XI (28 juillet 1803, Trutat, notaire à Paris), Suzanne-Elisabeth-Louise de Sahuguet d’Amarzit d’Espagnac, fille de Charles-Antoine-Léonard Comte d’Espagnac et d’Elisabeth-Ursule de la Toison Rocheblanche, dont il eut :


A- Charles-Philippe-Alfred qui suit.


B- Ursule, religieuse.
 

Philippe-Antoine est décédé en 1832.


6 - Assailly (Charles-Philippe-Alfred d’) né à Paris en 1804, décéda à Paris le 24 juillet 1869, fut ministre plénipotentiaire à Cassel, démissionnaire en 1852 après le coup d’Etat, épousa le 30 janvier 1837, Adrienne-Octavie de Lasteyrie, fille de Louis, Marquis de Lasteyrie et Virginie de La Fayette, dont il eut :


A- Octave-Charles-Ursule, qui suit;
 

B - Valentine-Adrienne née en 1839.


C - Arthur.


D - Alexandre-Charles-Camille-Oscar, capitaine au 7ème chasseurs à cheval, s’est distingué dans la guerre de Tunisie, chev. de la Légion d’honneur le 9 juillet 1883.


E - Camille-Caroline-Marie, mariée le 14 juillet 1864 à Louis-Maurice Baron de Pérignon.

 

7 - Assailly (Octave-Charles-Ursule d’) né le 5 février 1858, auteur de plusieurs publications littéraires (Les Minnssinger), Conseiller général des Deux-Sèvres, a épousé , le 10 mars 1870, Marie-Hélène Gunin-Bridaine, fille de Léon-Martial (fils de l’ancien ministre).

 

Source : Historique et généalogie des Familles du Poitou - H. et Paul Bauchet-Filleau  - Imprimerie Oudin, Poitiers 1891, p.131-132



Liens internes pour études :


Généalogies :


- La France héraldique, Tome 1 - Poplimont Charles -  Paris- 1870-1874,
- Généalogie médiévale (Henry),
- Généalogie moderne (Henry)


Liens matrimoniaux d'Assailly Languedoc entre IX et XIIIème siècle :

 

- histoire de l'abbaye d'Aniane entre 780 et 1187, possessions, actes, transactions, abbés,
- les Guilhem de Montpellier, Vicomté d'Aumelas et baronnie du Pouget,
- liste des seigneurs du Pouget, de Lestang (villa Franconique), de Notre-Dame de Rouvièges,
-
tableau I (généalogie d'Assailly- d'Assalit) (liens Popian, Pouget, Tonneins, Mirepoix - Fanjeaux),
- tableau II (liens famillaux, Mirepoix -Fanjeaux, Laurac - Mazerolles, Ferrand, L'isle Jourdain, Foix),
- tableau III (liens familiaux, Mirepoix - Fanjeaux, Ferrand, Roumengoux, Villeneuve),
- tableau IV (liens familiaux, Mirepoix - Fanjeaux - Pereilhe, Ferrand, Rougmengoux, Villeneuve, Hunaut de Lanta, Aniort - Roquefeuil),
- tableau V (liens familiaux, Mirepoix- Fanjeaux, L'isle Jourdain, Foix, Ferrand, Laurac- Mazerolles)

 

Documents relatifs aux Assalit :


- execution testamentaire du seigneur Teutberg (villa Franconique entre autre), Cartulaire d'Aniane, le 29 septembre 842,
- donation faite par Aliard, fils de Teuberg et son épouse Rametrude, d'une partie des terres de la Villa Franconique à l'abbaye d'Aniane, Cartulaire d'Aniane, le 18 mars 840,
- charte de 1100 pour donation de plusieurs seigneurs à l’ordre de Saint Jean de Jérusalem pour la fondation de la commanderie de Puysiubran,
- plaid de 1119 (Cartulaire de l’abbaye de Saint-Guillem),
- donation faite par Alphonse comte de Toulouse à l’abbaye de Lezat 1127 (Cartulaire de Lezat),
- donation par Guillaume Assalit et son frère Isarn du village et des terres de Fontenille au Temple de Toulouse en 1163,
- commanderie hospitalière d’Homps
- liste des chevaliers de Fanjeaux en 1209,
- noblesse de Fanjeaux en 1242,
- liste des coseigneurs de Mirepoix en 1207,
- Histoire des Mirepoix - Bellisen et liste des coseigneurs en 1223,
- actes seigneurs de Fanjeaux de 1234 et 1242 (paix de Paris),
- lettre patente de Philippe III dit le "Hardi" de 1279.


Documents relatifs à Gilbert d’Assalit/Assailly Vème grand maître de l’ordre de Saint Jean de Jérusalem :


-texte de Guillaume de Tyr, sur la maîtrise de Gilbert d’Assailly et texte de Roger de Hoveden (1183) 
 

 Origine de cette famille :

 

Guilhemus Assalitus (tel noté dans les texte) est l'un des fils du baron de Ganges marié avec Vierne d'Anduze châtelaine de Brissac. Les Ganges sont issus de la famille de Pierre (Peyre) vicomtes de Fenouillèdes, eux mêmes issus dans les années 800 de Sunifred 1er d'Urgel, duc de Septimanie, marquis de la marche d'Espagne, comte de Barcelone, d'Urgel, du Conflent, de Gérone, d'Ausonne, de Cerdagne.

 

http://www.henrydarthenay.com/article-d-assailly-d-assalit-d-assalhit-breve-genealogie-moyen-age-45379545.html

Partager cet article

Repost0
24 décembre 2009 4 24 /12 /décembre /2009 16:14

800px-Le_massacre_des_Albigeois.jpg


La Maison des Mirepoix serait issue de « Roger Ier le vieux », Comte de Carcassonne, décédé vers 1012, dont le père est Arnaldo, Comtes de Comminges et de Couserans (+957) et de Arsinda, Comtesse de Carcassonne (fille d’Acfred, Duc d’Aquitaine, Comte d’Auvergne et donc des familles de Septimanie, Carcassonne et Auvergne)

 


Alleu le 23 janvier 1062 des deux tiers du château de Mirepoix en faveur de la comtesse Rangarde et du Comte Roger son fils par les deux frères Roger et Raymond Bataillé seigneur du pays de Mirepoix. (Dom Vaisette Histoire du Languedoc)


En 1084 hommage de Arnaud de Bellisen pour le château de Mirepoix à la Comtesse Ermengarde fille de la Comtesse Rengarde. (Dom Vaisette Histoire du Languedoc)


En 1096 le comte de Toulouse Raymond IV de saint Gilles à la tête des nobles du Midi participe à la première croisade (Comté de Tripoli). Roger Bellissen de Mirepoix y compris ainsi que Trencavel entre autre
.

Le 22 juin 1209 Raymond VI comte de Toulouse, est excommunié par le pape pour ne pas avoir poursuivi les cathares, accusé d'être l'instigateur de l'assassinat de Pierre de Castelnau, fait amende honorable et est flagellé en public à Saint Gilles.


À partir de 1207-1208, Innocent III fait prêcher la croisade contre les Albigeois. Dans une lettre aux évêques du Midi, il expose pour la première fois les principes justifiant l'extension de la croisade en pays chrétien : l'Église n'est pas obligée de recourir au bras séculier pour exterminer l'hérésie dans une région ; à défaut du suzerain, elle a le droit de prendre elle-même l'initiative de convoquer tous les chrétiens, et même de disposer des territoires des hérétiques en les offrant, par-dessus le suzerain, comme butin aux conquérants. Il offre à tous ceux qui participeraient à la réduction de l'hérésie les mêmes indulgences que pour les croisés de Terre sainte mais en plus, ils leur donnent les terres conquises lors de la croisade. Le IVe concile du Latran de 1215 confirme ces dispositions (Cécile Morrisson, Les croisades, PUF, 2006, p. 58)


Le 5 juillet 1209 L'armée des croisés sous l’égide de Simon de Montfort et de sont Lieutenant Guy de Lévis se met en route pour éradiquer l’hérésie albigeoise. Le Raymond VI Comte de Toulouse se croise car ainsi ses terres passent sous protection papale, elles ne peuvent être attaquées par les croisés.


Le 22 juillet 1209 prise en mise à sac de la ville de Béziers, Simon de Montfort demande que les Consuls livrent les cathares de la ville; les consuls de la ville déclarent « Nous préférons être noyés dans la mer salée plutôt que de livrer nos concitoyens ». L'évêque de la ville a dressé une liste de 222 noms de cathares. Mais on ne sait pas s'il s'agit de membres du clergé.

Donc ordre est donné de piller et anéantir les habitants de la ville de Béziers, notamment pour faire un exemple.

Le chroniqueur Pierre des Vaux de Cernay parle de 7 000 personnes massacrées dans la seule église Sainte-Madeleine. Ces chiffres sont manifestement exagérés, la population de Béziers à l'époque n'excédant pas 10 000 habitants. Certains estiment le nombre de morts à la moitié de la population. Le massacre de la ville de Béziers est entré dans l'histoire sous le nom de grand masèl (grande boucherie en occitan)
.

Le 15 Août 1209 chûte de Carcassonne après quinze jours de sièges pour manque d’eau, le vicomte Raimond-Roger Trencavel remet ses domaines à Simon de Montfort


Le 22 Août il est nommé Vicomte de Béziers et Carcassonne.


En Septembre 1209 l’abbé Vital de Saint Antonin de Pamiers, en conflit avec Roger, Comte de Foix, vient au quartier général de Montfort à Fanjeaux pour lui offrir en paréage la ville de Pamiers et son château. Simon de Montfort s’empare de la ville mais également de Mirepoix.


Le 15 Août 1215 Signature à Carcassonne d'une convention entre Simon de Montfort et l'abbé de La Grasse au sujet des possessions attribuées a Guy de Lévis. Ces biens étaient auparavant sous la dépendance de l'Abbaye et de son prieuré de Camon.


En 1222 Bernard Roger Comte de Foix meurt au siège de Mirepoix. D'un ulcère et non d'une blessure (Chap. 34 Chronique Guillaume de Puylaurens)


En mars 1223, avec l'aide de Raymond Roger Comte de Foix, Pierre Roger de Mirepoix reprend son château. Il fait hommage, avec son frère Ysarn et les autres chevaliers ou feudataires, pour les biens qu'ils possèdent dans la seigneurie

 

1223


Le 11 avril 1229 : « Traité de Paris » : Raimond VII comte de Toulouse retrouve la plus grande part de ses possessions. Tout ce qui se trouvait dans les diocèses de Toulouse, Cahors, Agen et l'Albigeois méridional au sud du Tarn à l'exception du Mirepoix laissé à Guy de Lévis (le fief du Maréchal dépendant directement du Roi de France, Point 15 du traité). Le roi de France recevait l'Albigeois du Nord avec la ville d'Albi. Le pape recevait les terres de St Gilles dans le Royaume d'Arles. La fille unique de Raymond VII épousera le frère du roi de France en lui apportant en dot Toulouse et le Toulousain. Le roi reçoit en gage 7 châteaux

Le Roi de France accordera son pardon aux Mirepoix aux vues de leur participation à la croisade contre les infidèles en Palestine. Privés du blason de Mirepoix (trois étoiles et trois poissons) il recevront plus tard de nouvelles armes. Ce nouveau blason témoignera de leur pénitence : d'azur au trois bourdons de pèlerin rangés en pal d'or, et un chef de gueules, chargé de trois coquilles. Leur famille restera en terre Languedocienne à quelques lieux de Mirepoix. Dans l'Armorial général de Charles d'Hozier dressé en vertu de l'édit de 1696 on trouve plusieurs Bellissend se partageant le même blason (1). Jean de Bellisend seigneur de Camps (coquilles d'argent), Henri de Bellisend seigneur D'Hermines Lalande (coquilles d'or), Guillaume de Bellissend (seigneur de Saint Cougat et Millegrand (Hozier Charles d', Armorial général des personnes... Bibliothéque Nationale. Edition de Carcassonne: F Pomiés 1876)

 

 

Hommage de Mirepoix en 1223 à Raymond Roger comte de Foix et à son fils


L’acte intervient au lendemain de la reconquête de Mirepoix en mars 1223. Le comte Raimond Roger de Foix va mourir. Il sera remplacé par son fils Roger Bernard. . Sur les trente quatre coseigneurs (ou leurs descendants) de 1207 seulement cinq feudataires (soulignés) renouvellent leur hommage à la lignée de Foix.


Nos, dominis hujus castri Mirapisci, videcelet, Petrus Rogerii
et Izarnus, ejus, frater, et ego Lupus de Fuxo, pro me, et pro Bernado de Durbano et ego, Ramundus de Ravato, et ego, Arnaldus Rogerii per me, et per consobrinam mean, Galardam, et, ego, Bernardus Batalha de Mirapisce et ego, Atho Arnaldus de Castro Verduno, et ego, Izarnus de Catillione, et ego, Bernadus de Artinaro per me et per Arnaldus de Lordato, nos omnes prescripti, simul et un unum, per nos et par omnes nostros successores, bono animo, et voluntate gratuita, non decepti, non coacti ab aliquo facimus fermum pactum et firmum statutum vobis Ramundo Rogerii, comiti Fuxis, et filio vestro Rogerio Bernardi, et vestro succedenti ordinio, quod castrum Mirapisce, fortiam et fortitudes ian dicti castri.

 

Pierre Roger de Mirepoix est tué au siége de Fanjeaux.

Petrus Rogerii

Pierre Roger de Mirepoix

Fils du Pierre Roger de l'acte de 1207

 

 

Izarnus

Izarn de Fanjeaux

Frère de Pierre Roger
- tableau III
- tableau IV
- tableau V 

 

 

Lupus de Fuxo

Loup de Foix

Bâtard du comte de Foix, seigneur de Saverdun

 

 

Bernado de Durbano

Bernard de Durban

 

Ramundus de Ravato

Raimond de Rabat

 

Arnaldus Rogerii

Arnaud Roger

Fils de Guillaume de l'acte de 1207

 

 

Bernard Batalha de Mirapisce

Bernard Bataille

Un Bernard Bataille fait partie des défenseur de Montségur

 

 

Atho Arnaldus de Castro Verduno

Ath Arnaud de Chateauverdun

Beau frère de Pierre Roger

 

 

Izarnus de Catillione

Isarn de Castillon

 

Bernadus de Artinaro

Bernard d'Antignac

 

Arnaldus de Lordato

 

 

 

Archives du chateau de Léran A1- 5/3
Cartulaire de Mirepoix ( Pasquier

Partager cet article

Repost0
23 décembre 2009 3 23 /12 /décembre /2009 16:54

Le 20 mai 1207 Pierre Roger de Mirepoix et 34 coseigneurs de Mirepoix reconnaissent aux habitants des coutumes et privilèges. (Cartulaire de Mirepoix t.II )

Le 17 novembre 1207, le Pape Innocent III lance l'appel à la Croisade contre les Albigeois, après avoir excommunié le Comte Raymond VI de Toulouse.

Liste des coseigneurs de Mirepoix (les couleurs représentent les familles dont certaines sont à lier avec les tableaux des généalogies III et IV)

A l'évidence, les coseigneuries sont le résultats d'indivisions succéssorales en pratique dans le Languedoc:

- * "Seigneur, Baron, Seigneur, co-seigneur
Un seigneur est un seigneur féodal qui détient un ou plusieurs fiefs.
Co-Seigneur, co-Seigneur:
Dans le Languedoc, il était en usage courant de partager une succession entre les enfants, même s'il n'y avait qu'un seul fief de partager.
La conséquence est que de nombreux fiefs et châteaux se sont divisés et bientôt appartenu à plusieurs seigneurs (36 pour Montréal, 50 pour Lombers, 34 pour Mirepoix, etc.). Ils ont été "co-Lords" ou "co-Seigneurs". Certains d'entre eux ont pris l'initiative de lancer le fief comme l’actionnariat dans une société actuelle.
A titre d'exemple, la Principauté d'Andorre est toujours gouverné aujourd'hui par deux co-princes.
L’usage du Nord a été généralement favorable à l'aîné des fils, afin de garder chaque fief sans indivision. Cette utilisation a également été suivie par des grands propriétaires terriens dans le Languedoc"

Sources
:
http://www.earlyblazon.com/


1

 

 

PETRUS ROGERII DE MIRAPISCE

 

 

 

Pierre Roger de Mirepoix (le vieux) pére du défenseur de Montségur

 

 

 

O Marquésia née d'Assalit - de Tonneins

 

 

Signe la charte de franchise de la ville de Mirepoix, bléssé dans un attentat en 1204, reçoit le consolament de Guilhabert de Castres

 

 

2

 

 

 

Pierre - Roger de Mirepoix

 

 

 

O Philippa de Mirepoix - Pereilhe

 

 

Fils de Pierre Roger de Mirepoix et Marquésia d'Assalit) Maître militaire et coseigneur du castrum de Montségur. Il commande l'expédition d'Avignonnet qui va massacrer les inquisiteurs en 1242. Faydit, il dirigera la défense de Montségur et négociera la réddition en 1244. Dépossédé de ses terres à l'issue du Traité de Paris. Lors de la réddition il demande aux cathares de Montségur d'abjurer leur foi

 

 

3

 

 

ESQUIVUS ROGERII DE MIRAPICE eius filius

 

 

 

Esquieu de Mirepoix , son fils

 

 

 

 

 

4

 

 

GUILLELMUS DE MIRAPISCE

 

 

 

Guillaume Roger de Mirepoix - Pereihle

 

 

 

O Fournière de Pereilhe

 

 

 

5

 

 

ARNALDUS ROGERII

 

 

 

Arnaud Roger de Mirepoix - Pereihle, baron de Roquefixade, seigneur de Durfort et Montségur) fils de Guillaume

 

 

 

O Corba de Hunaud de Lanta

 

 

 

6

 

 

RAIMUNDUS DE RAVATO

 

 

Raimond de Rabat

 

 

O Eve de Mirepoix

 

 

 

Raymond de Rabat avant 1145 + 1244 Participa à l'expédition d'Avignonnet qui verra le massacre des Inquisiteurs Guillaume Arnaud et Etienne de Saint Thibéry, puis rejoindra Montségur, pour la défense du castrum

 

 

7

 

 

ISARNUS DE FANOJOVIS

 

 

 

Isarn Bernard de Fanjeaux

 

 

 

O Aude d'Assalit

 

 

Isarn Bernard de Fanjeaux 1172 viguier du Razes et du Carcassès, viguier des Trencavel. En 1201 Trencavel lui engage le Quercob et le Balaguères pour 13100 sous Melgueil (co-seigneur de Mirepoix, car fils de Roger IV de Mirepoix

 

 

8

 

 

ROGERIUS ISARNUS

 

 

Roger Isarn

 

 

 

 

9

 

 

ISARNUS BATALA

 

 

Isarn Bataille (chevalier)

 

 

 

 

10

 

 

IORDANUS DE MALARCO

 

 

Jordan ( ou Jourdain) de Malarc (ou Marliac)

 

 

 

 

11

 

 

BERTRANDUS DE MALARCO

 

 

Bertrand de Malarc (ou Marliac)

 

 

 

 

12

 

 

PETRUS DE ROMENGOS

 

 

Pierre de Roumengoux

 

 

?

 

 

Liens familiaux avec les Mirepoix(tableau IV)

 

 

 

13

 

 

BERTRANDUS DE ROMENGOS

 

 

Bertrand de Roumengoux

 

 

?

 

 

Liens familiaux avec les Mirepoix(tableau IV)

 

 

 

14

 

 

ROGERIUS DE VENTENACO

 

 

Roger de Ventenac

 

 

 

 

15

 

 

GUILLELMUS DE VENTENACO frater éius

 

 

Guillaume de Ventenac son frére

 

 

 

 

16

 

 

GIRALDUS DE PRIMARGAS

 

 

 

 

 

17

 

 

GALARDUS DE PRIMARGAS

 

 

 

 

 

18

 

 

HUGO DE AMANSA

 

 

Hugues de Manses

 

 

 

 

19

 

 

BERNADUS HATO

 

 

Bernard Hat (ou At)

 

 

 

 

20

 

 

GUILLELMUS IANINCUS

 

 

 

 

 

21

 

 

BERTRANDUS IANINCUS eius frater

 

 

 

 

 

22

 

 

GUILLELMUS AZEMAR

 

 

Guillaume Azema

 

 

 

 

23

 

 

VITALIS DE BOCIACO

 

 

Vital de Bousignac

 

 

 

 

24

 

 

RAIMUNDUS DE BOCIACO frater eius

 

 

Raimond de Bousignac son frére

 

 

 

 

25

 

 

PETRUS ROGERII DE BOSANNACO

 

 

Pierre Roger de Bousignac

 

 

 

 

26

 

 

PETRUS RAIMUNDUS DE ADALO

 

 

Pierre Raimond de Dalou

 

 

 

 

27

 

 

GUILLELMUS DE SPINOS

 

 

Guillaume de Espinoux

 

 

 

 

28

 

 

PETRUS RAIMINDIS eius frater

 

 

Pierre Raimond son frére

 

 

 

 

29

 

 

HUGO DE LA ROCA

 

 

Hugue de Laroque (chevalier)

 

 

 

 

30

 

 

ARNAUDUS BERENGARIUS

 

 

Arnaud de Bérengard

 

 

 

 

31

 

 

ARNAUDUS HOLIRICUS

 

 

 

 

 

32

 

 

PETRUS GIRALDUS

 

 

 

 

 

33

 

 

BERTRANDUS DE MALESPINO

 

 

Bertrand de Malespine

 

 

 

 

34

 

 

BERNARDUS DE LUPIANO

 

 

Bernard de Loupiac ?

 

 

 

 



Témoins :


1

 

RAIMUNDUS DE CALAVO

 

 

Raimon de Calavo

2

 

RAIMUNDUS DE CASTELO

 

 

 

3

 

PETRUS BARBA

 

 

Pierre Barbe

 

4

 

ARNAUDUS BARBA

 

 

Arnaud Barbe

 

5

 

ARNAUDUS BARBA (filius euis)

 

 

Arnaud Barbe son fils

 

6

 

ARNAUDUS DE SANCTO MARTINO

 

 

Arnaud de Saint Martin

 

7

 

VITALIS BONI PUER ou BONIPERIS

 

 

Arnaud Bon port

 

8

 

ARNAUDUS BEDOCII ou BEOCII

 

 

Arnaud Bedous

 

9

 

BERNADUS DE BERGA

 

 

Bernard de Berga (ou Verge)

 

10

 

PONCIUS MAGISTER

 

 

 

11

 

PETRUS (filius eius)

 

 

 

12

 

PONCIUS BARBA

 

 

Pons Barbe

 

13

 

AMELIUS AURUS ou AURUM

 

 

Ameli Aure

 

14

 

GUIRAUDUS DE VERNHOLA

 

 

Guiraud de Verniolles

 

15

 

GUILLERMUS DE ADALO

 

 

Guillaume de Dalou

 

16

 

BERNADUS FABRI

 

 

Bernard Fabri ( ou Fabre ou Faure)

 

17

 

MARTINUS DE VARILLIS

 

 

Martin de Varilhes

 

18

 

PETRUS BARBA minor

 

 

Pierre Barbe le jeune

 

19

 

PONCIUS AURUS

 

 

Pons Aure

 

20

 

GUILLELMUS BASTARD

 

 

Guillaume de Dalou dit le Bâtard ?

 

21

 

BERNADUS AUDIVINI

 

 

Bernard Audivini

 

22

 

ARNALDUS DE GARMACIA

 

 

Arnaud de Gramasie (Queille)

 

23

 

PETRUS DONADEI

 

 

Pierre Donadieu

 

24

 

PETRUS ROQUA

 

 

Pierre Roque

 

25

 

PONCIUS DE NA COLOMA

 

 

Pons fils de dame Coloma

 

26

 

GUILLEMUS PONCIUS

 

 

Guillaume Pons

 

27

 

BERNARDUS VITALIS

 

 

Bernard Vital

 

28

 

PETRUS FABER

 

 

Pierre Faure

 

29

 

GUILLELMUS DEN BATALA

 

 

 

30

 

GUILLELMUS PONCIUS DE LA GARRIGA

 

 

Guillaume Pons de la Guarigue (de Queille)

 

31

 

GUILLELMUS MEDICUS

 

 

 

32

 

ARNAUDUS ROUZAUDUS

 

 

Arnaud Rouzaud

 

33

 

ARNAUDUS VIGOROS

 

 

Arnaud Vigouroux

 

34

 

ARNAUDUS DE ABELERIIS

 

 

Arnaud de Billiéres

 

35

 

BERNADUS ROQUA

 

 

Bernard Roque

 

36

 

PONCIUS LEBRATERII

 

 

Pons Lebratier

 

37

 

BONAFADIS SUTOR

 

 

Bonnefoy Sutre ou Sudre

 

38

 

ARNAUDUS SUTOR

 

 

Arnaud Sutre ou Sudre

 

39

 

ARNAUDUS MASCARO

 

 

 

40

 

ROGERIUS AURUS

 

 

Rogier Aure

 

41

 

PETRUS RAIMUNDUS RUBEI

 

 

Pierre Raymond Rouch

 

43

 

GUILLELMUS DE SANCTO IULANO

 

 

Guillaume de Saint Julien

 

44

 

RAIMINDUS ARNAUDUS

 

 

Raimond Arnaud

 

45

 

PETRUS ARNAUDUS (frater eius)

 

 

Pierre Arnaud son frére

 



Consuls de Mirepoix :


1

 

ARNAUD ESCOBILON

 

 

Arnaud Escobillon

 

2

 

PONS FABRE

 

 

Pons Fabre

 

3

 

PETRUS DE FORN

 

 

Pierre Du Four

 

4

 

RAMUNDUS PORTA

 

 

Raimond Porte

 



Partager cet article

Repost0
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 17:30
"En 1204, le célèbre ministre cathare Guilabert de Castres avait sa principale résidence à Fanjeaux et y excerçait son ministère. Plusieurs prédications avaient lieu chez lui et on peut affirmer que toute la noblesse de Fanjeaux et des alentours y assistait. On y voyait : " (ceci d'après les extraits du cartulaire de Prouilles qui est un compte rendu inquisitorial, comme quoi la procédure administrative de tout noter va se ficher même dans la "Question", sans remarque supplémentaire!!!, puisque c'est un compte rendu d'interrogatoires. Les familles de Mirepoix, de Durfort, de Feste, de  Ferrand, de Castlar, de Montalive, sont faites faydites, comme le père de Guillaume d'Assailly et disparaissent à jamais. Sur cette liste à minima d'au moins 40 chevaliers il ne restera plus que 17 à prêter serment à Louis IX en 1243) certains suivront les Mirepoix à Montségur, eux, leurs collatéraux et descendance)



Sources : Cartulaire de Notre-Dame de Prouille, précédé d'une étude sur l'albigéisme languedocien aux 12e & 13e siècles -Bibliothèque Historique du Languedoc - Publié par Jean Guiraud, Alphonse Picard et fils éditeurs 1907



Famille de Mirepoix - Fanjeaux
- coseigneurs de Mirepoix en 1207,
-
lignée des Mirepoix - Bellisen
 - tableau III
- tableau IV
- tableau V (Mirepoix - Fanjeaux - Pereihle (Montségur))

 

 

 

Famille de Durfort

 

 

 

Famille de Feste

 

 

 

Famille de Ferrand

 

 

 

Famille de Castlar

 

 

 

Famille de Montalive

 

 

 

Famille d'Assalit
- tableau I
- tableau II
- tableau III
- tableau IV
- tableau V

 

 

 

Lettrage : filiation d'Assalit

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Isarn Bernard de Fanjeaux 1172 viguier du Razes et du Carcassès, viguier des Trencavel Fils de Roger IV de Mirepoix

 

 

 

Izarn Bernard de Fanjeaux 1180 - 1243 Marié également à Ransane puis à Milette d'Asnava (sans descendance) Co-seigneur de Mirepoix (cartulaire de Mirepoix TII)

 

 

Ferrand Raymond 1150 et son épouse Curta

 

 

O Véziade Ferrand 1179

 

Bec de Fanjeaux et son épouse Rica

 

 

 

 

Pierre de Saint Michel et son père Roger Peyre

 

 

 

Raimond Amiel du Mortier et sa femme Saura

 

 

 

Amiel du Mortier, leur fils

 

 

 

Bernard de Durfort, père de Raymond

 

 

 

Guillaume de Durfort

 

 

 

Esclarmonde, mèdre de B. Hugue de Feste

 

 

 

Orbria, mère de Gaillard de Feste

 

 

 

Roger de Feste, mari d'Orbria

 

 

 

Guillaume de Feste, frère de Roger

 

 

 

Feste, père de B. Hugue de Feste

 

 

 

Guiraud de Feste

 

 

 

Raymond Garsias, père de Guillaume

 

 

 

Vidal de la Ilhe, père de Raymond de la Ilhe

 

 

 

Bertrand et Oto de la Fratoas frères

 

 

 

Pierre Amiel de Bram

 

 

 

Hugues de Rieux

 

 

 

Bernard de Pomas

 

 

 

Les frères God

 

 

 

Isarn et Pierre Roger Picarella

 

 

 

Auger de Fenouillet, fils de Raymond Isarn

 

 

 

Guillaume de Prouille

 

 

 

Raymond Sicre de Lasserre

 

 

 

Pierre Sarda (Cerdani)

 

 

 

Guillaume d'Assalit, frère de Bernard de Roquetaillade

 

 

 

Raymond de Vilar, frère de Bernard, père de Raymond de Vilar, chapelain de Fanjeaux

 

 

 

Arnaud Jubileu et son fère Guillaume

 

 

 

Pierre Maurel

 

 

 

Raymond Isarn de Montalive

 

 

 

Pierre Isarn de Montalive

 

 

 

Bernard Guiraud de Montalive

 

 

 

Pierre Raymond de Castlar

 

 

 

Clavel et Roger de Castlar

 

 

 

Guillaume de Brugairoles et son frère Navar

 

 

 

Pons de Pojal

 

 

 

Pons de Arras

 

 

 

Pierre Isarn Servent

 

 

 

Guillaume Faure et Raymond de Faris, son frère

 

 

 

etc..

 

 

 

Partager cet article

Repost0
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 17:11
"Un document de 1242 nous renseigne sur la noblesse de Fanjeaux dans la première moitié du XIIIème. C'est l'acte par lequel les chevaliers de ce bourg et de son territoire s'engagèrent à observer et à faire observer le traité de paix qui venait d'être conclu entre Louis IX, roi de France et Raymond VII de Toulouse. Il porte les noms de dix-sept personnes, qualifiées toutes de "milites de Fanjovis" :"

"Après la victoire de Simon de Montfort, la plupart de ces chevaliers de Laurac virent leurs biens confisqués par les croisés ; plusieurs même payèrent dans la suite de leur mort leur fidélité aux Cathares" (Cela vaut aussi pour Fanjeaux, Mirepoix et nombre de bourgs et villes du Languedoc ; ce qui explique notamment la disparition totale de familles notées par l'Inquisition pour 1204, mais aussi au minima car la liste n'est pas complète de 40 chevaliers, en 1243, sur Fanjeaux,  ils ne sont plus que 17!)


Sources : Cartulaire de Notre-Dame de Prouille, précédé d'une étude sur l'albigéisme languedocien aux 12e & 13e siècles -Bibliothèque Historique du Languedoc - Publié par Jean Guiraud, Alphonse Picard et fils éditeurs 1907

Fils de Roger IV de Mirepoix (tableau IV)

 

 

Filiation d'Assalit
- détail complet tableau I
- brève généalogie médiévale détails et textes

 

 

 

 

 

Isarnus Bernardi

 

Izarn Bernard de Fanjeaux 1180 - 1243 Marié également à Ransane puis à Milette d'Asnava (sans descendance) Co-seigneur de Mirepoix (cartulaire de Mirepoix TII)

 

 

O Véziade Ferrand 1179

 

Petrus de S. Michaele

 

 

 

Ugo de Duroforti

 

 

 

Bernardus Ugonis de Festa

 

 

 

Galardus de Festa

 

 

 

Galardus de Vitario

 

 

 

Amelius de Morterio

 

 

 

Raimundus Rogerii de Orasancio

 

 

 

Petrus Rogerii Picarela

 

 

 

Benardus de Bellomonte

 

 

 

Bernardus de Torrelis

 

 

 

Bernardus de Riuterio

 

 

 

Guillelmus Assaliti

 

Guillaume III d'Assalit. Prête serment au roi de France en 1243

 

O Bérengère de Mons le 18/8/1247 au cloître de St Sernin est condamnée à la prison perpétuelle En 1279 elle retrouve la liberté et ses biens par la Lettre Patente de Philippe III le Hardi

 

 

Raimundus Garsias

 

 

 

Poncius de Montelauro

 

 

 

Guilhemus de Sculencs

 

 

 

Petrus Guilhemi de Sculencs

 

 

 

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 18:50

Généalogie médiévale d'Assalit, de Mirepoix/Fanjeaux, Foix, L'isle Jourdain, Ferrand, Mazerolles/Laurac

Cinquième  partie de la généalogie médiévale, alliances des d'Assalit et familles méridionales par Mme. Dubois Michèle, complétée en collaboration.

Famille D'assalit -d'Assailly
- tableau I,
- tableau II,
- tableau III,
- tableau IV,
- brève généalogie médiévale (textes et détails)
 

 

 

Famille de Laurac -Mazerolles

 

 

 

Famille de Foix

 

 

 

Famille de Mirepoix - Fanjeaux - Pereihle

-Liste des coseigneurs en 1207
- Histoire et liste des coseigneurs en 1223 

 

 

Famille de Ferrand

 

 

Famille de l'Isle Jourdain

 

 

Cette couleur de lettrage indique une filiation d'Assalit

(Brève généalogie médiévale - détails)
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Marquésia née d'Assalit - de Tonneins

 

filiation Mirepoix - d'Assalit tableau IV

 

 

 

 

Pierre Roger de Mirepoix "Le vieux" 1130 + 1209 Signe la charte de franchise de la ville de Mirepoix, bléssé dan s un attentat en 1204, reçoit le consolament de Guilhabert de Castres

 

 

 

 

 

 

 

 

Guillaume d'Assalit viguier du Razes

 

Aude d'Assalit née en 1172 Parfaite, ordonnée par Guilabert de Castres, le même jour qu'Esclarmonde de Foix, signalée à Alaigne

 

Hélis de Fanjeaux 1190, déclarée relaps

 

 

O Ermengarde

 

O Guilhemne de Tonneins, de Fonters

 

O Isarn Bernard de Fanjeaux 1172 viguier du Razes et du Carcassès, viguier des Trencavel. En 1201 Trencavel lui engage le Quercob et le Balaguères pour 13100 sous Melgueil

 

 

O Arnaud de Mazerolles né en 1190, serment de fidélité au Comte de Toulouse, seigneur de Laurac

 

 

Pierre de Mazerolles 1210 seigneur de Gaja-la-selve, participa au massacre de d'Avignonnet, faydit, condamné par contumace par l'inquisition, sera arrêté en 1248 et finira ses jours en prison

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arnaud de Mazerolles

 

 

 

 

 

O ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Pons de Mazerolles

 

 

 

 

 

O ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Izarn Bernard de Fanjeaux 1180 - 1243 co-seigneur de Mirepoix, cachat Guilabert de Castres chez lui 6 mois à Fanjeaux. Aidé par Pierre de Mazerolles et Pons de Villeneuve emmenèrent les croyants cathares à Montésgur et les remirent à Raymond de Pereille. Isarn et Pons de Villeneuve traitèrent avec les cathares de Carcasonne l'approvisionnement pour Montségur.

 

 

India de Fanjeaux

 

 

Ferrand Fonters du Razes 1120

 

Ferrand Raymond 1150 Parfait en 1214

 

O Véziade Ferrand 1179 le couple fût comdanmé à la prison perpétuelle le 16/8/1244 au "Mur" de Toulouse. Ils rentreront en grâce le 1/12/1249 après que Isarn Bernard eût prêté serment au nouveau Comte de Toulouse Alphonse de Poitiers (frère de Louis IX)

 

O Bertrand de l'Isle Jourdain

 

O ?

 

O Turca née en 1160 Parfaite en 1211 Les époux Ferrand sont donnés pour morts lors d'un interrogatoire fait par l'inquisition en 1245

 

 

 

 

 

 

 

 

JourdainII seigneur de l'Isle Jourdain, 1125 +1194

 

Jourdain III baron de l'Isle Jourdain, seigneur de Dunes et de Clermont-Dessus 1150 +1204

 

deux autres fils et trois filles issus de ce mariage

 

 

O De Gimoes Guilhemone Escarone, dame de Terride

 

O Esclarmonde de Foix en 1178, dame de Montségur. Devenue veuve en 1200 , elle devient parfaite en recevant le "consolamentum" à Fanjeaux par Guilabert de Castres en 1204, elle s'installe à Pamiers

 

 

 

 

 

 

 

Roger III de Foix, Comte de Foix 1190+1149

 

 

Roger Bernard Ier, Comte de Foix 1130+1188

 

 

 

 

O Chimène Diaz de Barcelona 1105+1149

 

O Céline Ferrane de Trencavel 1130+1188 fille de Raymond 1er Trencavel, Vicomte de Carcassonne, Béziers et Albi, et de Adélaïde de Béziers

 

Raymond Roger Ier, Comte de Foix 1155+1223 est coseigneur de Fanjeaux avec dame Cavaers "Domina Fanijovis", avec un domaine plus ou moins important.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ermengarde de Fanjeaux

 

 

 

 

 

O ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Aude de Fanjeaux

 

 

 

 

 

O ?

 

 

 

 

 

 

 

 

Bec de Fanjeaux

 

 

 

 

 

O Turca

 

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 17:43

Généalogie médiévale d'Assalit, de Mirepoix, Hunaut de Lanta, Fanjeaux, Ferrand, Roumengoux, Villeneuve

Quatrième  partie de la généalogie médiévale, alliances des d'Assalit et familles méridionales par Mme. Dubois Michèle, complétée en collaboration.

Famille D'assalit -d'Assailly
- tableau I,
- tableau II,
- tableau III,
- tableau V,
- brève généalogie médiévale textes et détails

 

 

Famille de Laurac -Mazerolles

 

 

 

Famille de Roumengoux

 

 

Famille de Ferrand

 

 

 

Famille de Hunaut de Lanta

 

 

 

Famille de Mirepoix - Fanjeaux - Pereihle
- liste des coseigneurs de Mirepoix en 1207
- histoire et liste des coseigneurs de Mirepoix en 1223

 

 

 

Famille de Villeneuve

 

 

 

Famille de l'Isle Jourdain

 

 

 

Cette couleur de lettrage indique une filiation d'Assalit

 

 

 

 

 

Famille d'Aniort - Roquefeuil

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eve de Mirepoix 1130 + 1161

 

 

xx de Rabat

 

 

 

 

 

Raymond de Rabat avant 1145 + 1244 Participa à l'expédition d'Avignonet qui verra le massacre des Inquisiteurs Guillaume Arnaud et Etienne de Saint Thibéry, puis rejoindra Montségur, pour la défense du castrum.

 

xx de Rabat

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hunaut de Lanta Raymond 1184 +1226 de Barvaire, cache Guilhabert de Castres en 1229

 

 

 

Bernard de Congost seigneur du Quercob 1180- 1237

 

 

 

O Marquésia de Fourquevaux 1184 + 16 mars 1244 à Montségur. En 1226 se sentant menacée elle se réfugie à Toulouse, comme sa fille et sa petite fille elle périra dans le bûcher de Montségur aux "Prats das Crematz" ou pré des brûlés

 

 

O Arpaix de Pereilhe

 

 

 

 

 

Corba de Hunaud de Lanta 1195 + 16 mars 1244 Montségur sur le bûché. châtelaine de Montségur. Lors du siège de la forteresse elle s'occupera des bléssés et mourants.

 

 

Esclarmonde de Pereilhe + 16 mars 1244 à Montségur sur le bûché. Surnommée la "Dame blanche"

 

 

 

 

 

O Raymond de Pereilhe (Mirepoix) 1180 + 1245 Baron de Roquefixade, seigneur de Durfort et Montségur

 

 

Jourdain de Pereilhe

 

 

 

 

Fournière de Pereilhe née en 1155

 

 

Philippa de Mirepoix - Pereilhe + 1215 Interrogée par l'Inquisition, elle didra qu'elle n'a jamais assistée à un consolamentum

 

 

Esquieu de Mirepoix

 

 

 

O Guillaume Roger de Mirepoix - Pereihle coseigneur de Mirepoix 1140 + 1207

 

 

O Alzieu de Massabrac 1185 + 1228

 

O Pierre - Roger de Mirepoix 1184 + 1244 ( Fils de Pierre Roger de Mirepoix et Marquésia d'Assalit) Maître militaire et coseigneur du castrum de Montségur. Il commande l'expédition d'Avignonnet qui va massacrer les inquisiteurs en 1242. Faydit, il dirigera la défense de Montségur et négociera la réddition en 1244. Dépossédé de ses terres à l'issue du Traité de Paris. Lors de la réddition il demande aux cathares de Montségur d'abjurer leur foi avant de se rendre aux croisés, ce qu'ils refusèrent, ils périrent donc sur le bûcher en 1244

 

 

 

 

 

 

Azalaïs de Mirepoix - Pereilhe + 1185 à Roquefixade + 1234

 

 

 

 

 

 

0 Alzieu de Massabrac 1185 + 1228

 

Alzieu de Massabrac 1210, part avec sa mère en 1234 pour défendre le castrum de Montségur

 

 

 

 

 

 

 

 

Roger IV de Mirepoix 1094 - 1145/1159

 

 

Pierre Roger de Mirepoix "Le vieux" 1130 + 1209 Signe la charte de franchise de la ville de Mirepoix, bléssé dan s un attentat en 1204, reçoit le consolament de Guilhabert de Castres

 

 

 

Marquésia de Mirepoix née avant 1216

 

 

 

O Almodis ? 1144 +

 

O Marquésia née d'Assalit - de Tonneins + 1240

 

 

O Raymond d'Aniort - Roquefeuil (voir ascendants tableau III)

 

 

 

 

 

 

Séréna de Mirepoix née avant 1188 + 1247

 

 

 

 

 

 

O Athon - Arnaud de Castelverdun, coseigneur de Castelverdun et Mirepoix avant 1185 + 1232

 

 

 

 

 

 

 

Guillaume d'Assalit viguier du Razes

 

Aude d'Assalit née en 1172 Parfaite, ordonnée par Guilabert de Castres, le même jour qu'Esclarmonde de Foix, signalée à Alaigne

 

Hélis de Fanjeaux 1190, déclarée relaps

 

 

O Ermengarde

 

 

O Guilhemne de Tonneins, de Fonters 1125 + 1209

 

O Isarn Bernard de Fanjeaux 1172 viguier du Razes et du Carcassès, viguier des Trencavel. En 1201 Trencavel lui engage le Quercob et le Balaguères pour 13100 sous Melgueil (co-seigneur de Mirepoix, car fils de Roger IV de Mirepoix)

 

 

O Arnaud de Mazerolles né en 1190, serment de fidélité au Comte de Toulouse, seigneur de Laurac

 

 

Pierre de Mazerolles 1210 seigneur de Gaja-la-selve, participa au massacre de d'Avignonnet, faydit, condamné par contumace par l'inquisition, sera arrêté en 1248 et finira ses jours en prison

 

 

 

Roger IV de Mirepoix 1094 - 1145/1159

 

 

 

 

 

 

O Almodis ? 1144 +

 

 

 

Arnaud de Mazerolles

 

 

 

 

 

 

O ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pons de Mazerolles

 

 

 

 

 

 

O ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Izarn Bernard de Fanjeaux 1180 - 1243 Marié également à Ransane puis à Milette d'Asnava (sans descendance) Co-seigneur de Mirepoix (cartulaire de Mirepoix TII)

 

 

India de Fanjeaux 1200

 

 

 

 

 

O Véziade Ferrand 1179

 

O Bertrand de l'Isle Jourdain

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ermengarde de Fanjeaux

 

 

 

 

 

 

O ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aude de Fanjeaux

 

 

 

 

 

 

O ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bec de Fanjeaux

 

 

 

 

 

 

O Rica

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Gaïa de Fanjeaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Braïda de Fanjeaux 1200 Parfaite, tiens une maison cathare à Baraigne. Elle est à Gaja en 1218, Fanjeaux en 1225 et à Toulouse chez les Roqueville en 1230

 

 

Gauzion de Roumengoux 1220

 

 

Pons de Villeneuve 1240

 

 

 

 

O Hugues de Roumengoux 1199 rallie le parti des Trencavels. A pour frère Roger de Roumengoux co-seigneur de Mirepoix (cartulaire de Mirepoix TII)

 

O Pons de Villeneuve 1200-1248 Sénéchal de Toulouse surnommé "Le grand capitaine" Il fût excommunié pour recel d'hérétiques. Témoin au mariage d'Ermangarde et Pierre de Mazerolles. Il trouvait des lieux de prêche pour les cathares, et alimenta en blé Montségur. Arrêté en 1242 et relaché en 1243. Pons suivit le Comte de Toulouse à Rome pour faire lever la sentence d'excommunication

 

 

Raymond de Villeneuve

 

 

 

 

Pons de Villeneuve Viguier du Comte de Toulouse né en 1157 à Toulouse

 

 

Bernard de Villeneuve

 

 

 

 

 

O ?

 

O Fabrissa de Roumengoux Se réfugiera en compagnie de sa soeur Gauzion à Montségur

 

 

 

Partager cet article

Repost0

Pages