Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 171 541 visiteurs 276 832 pages lus et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.arthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 

Youtube 

 
Crowdbunker 

 
 

Recherche

réf.

12 février 2024 1 12 /02 /février /2024 19:43

Hier soir, je regardais pour la nième fois "Le loup de Wall Street" vous savez ce courtier licencié de chez LF ROTSCHILD, qui monte sa propre boite et pille,  ç'est un euphémisme, américains moyens puis riches pour engranger des commissions phénoménales, le tout dans univers d' excès de drogues en tout genre, impliquant évidemment sexe à profusion et malversations, comptes offshore et compagnie et au final ennuis avec le fisc etc...

Et ce fût comme une évidence, Jordan Belfort est au pouvoir et se gave à ne plus savoir quoi avaler, avec sa bande de joyeux drilles, tout aussi délurée que lui.... et vraiment la comparaison m'a parue assez juste, ça collait pile poil au personnage et vous qu'en pensez vous !

Et à la fin comme disait le père de Belfort "tout se paie un jour, car ç'est obscène !"

Henry

Partager cet article
Repost0
8 février 2024 4 08 /02 /février /2024 11:26

Très très intéressant, vous avez l'esprit curieux, avec ce récit vous allez découvrir les mythes et légendes d'Afrique concernant l'histoire de l'humanité, ç'est instructif et étonnant,  un autre regard sur l'Afrique

Henry

 

__________________________________________

 

 

Vusamazulu Credo Mutwa, né le dans la province du Natal (Union d'Afrique du Sud) et mort le en Afrique du Sud, est un des derniers chamans du peuple zoulou, présenté comme le chef spirituel des sanusis et sangomas d’Afrique du Sud2.

Également artiste, essayiste et ufologue, il s'était donné pour mission de transmettre ses connaissances et ses « visions » à la civilisation pour la mettre en garde contre son aveuglement aux véritables enjeux de son époque, à la véritable nature de l'expérience humaine sur Terre et à la présence d'extraterrestres parmi nous.

 

____________________________________________________

Credo Mutwa sur les origines et le futur de l’humanité
 

"Au fond, les gens sont fondamentalement bons ; je le crois. Les gens ne veulent pas déclencher des guerres. Les gens ne veulent pas détruire le monde dans lequel ils habitent, mais il y a des créatures, ou il y a une force qui nous conduit, nous les êtres humains, vers l’auto annihilation."

« Les êtres humains n’ont jamais connu aucun véritable progrès, monsieur, parce qu’il y a eu des forces qui nous ont empêché d’atteindre notre place légitime dans l’univers,

et je fais allusion aux Chitauli, je fais allusion aux Mantindane, je fais allusion aux Midzimu. »

 

« Ces soi-disant extra-terrestres ne viennent pas du tout de très loin. Je crois qu’ils sont ici avec nous, et je crois qu’ils ont besoin de substances issues de notre corps, juste comme certains d’entre nous, les êtres humains, utilisent certaines choses extraites des animaux sauvages, tel que les glandes de singe, pour certains de nos propres objectifs égoïstes. »

Les principaux extraterrestres évoqués par Credo Mutwa sont les Chitauli. Ils marchent « gracieusement » (probablement à cause de l’ondulation de leur corps due au poids de leur queue). Ils sont grands, avec de grandes têtes, parfois des cornes tout autour pour le type « guerrier ».

« Les Chitauli royaux n’ont pas de cornes autour de leur tête, mais ils ont une crête plus foncée qui s’étend du haut de leur front à leur dos. Ce sont de très gracieuses créatures, (…) leur petit doigt est une griffe qui est une griffe droite et très acérée, ils l’utilisent pour l’enfoncer profondément dans les nez humains, afin de boire les cerveaux humains dans l’un de leurs rituels. »

« Ils ont la peau blanche, comme du papier, presque comme certaines sortes de carton. Leur peau est comme ça, c’est indéniablement la peau de créatures couvertes d’écailles comme les reptiles. Leurs fronts sont très grands, bombés, et ils ont l’air extrêmement, extrêmement intelligents. »

Ces créatures auraient été obligées de se cacher dans des villes souterraines suite à une bataille céleste. Des esclaves entretiennent de la chaleur pour ces créatures qui ont toujours froid. Par ailleurs, les conflits et parmi eux le génocide du Rwanda, est directement lié à cette influence externe :

« Soit ils consomment du sang humain, soit ils absorbent ce pouvoir : l’énergie qui est générée quand des êtres humains, sur la surface de la Terre, sont en train de combattre et de s’entre-tuer en grand nombre. »


On appelle ces créatures Imbulu ou Chitauli (dictateurs, ceux qui disent la loi, ceux qui disent secrètement ce que nous devons faire). Le dirigeant des Chitauli serait Jabulon, que les Zoulous appellent Umbaba-Samahongo. Il aurait fait une guerre pour le pouvoir contre son fils et se serait réfugié en Afrique centrale, dans une caverne, dans le sol.

Note :
Le terme Umbaba se retrouve dans la mythologie mésopotamienne : Humbaba est le démon gardien de la forêt des cèdres où vivent les dieux. Cette charge lui a été confiée par le dieu Enlil.

« Sous les Montagnes de la Lune au Zaïre se trouve cette grande cité de cuivre, faite de nombreux milliers de bâtiments brillants. »

« Ce dieu est en train d’attendre le jour où la surface de la Terre sera débarrassée des êtres humains afin que lui, et ses enfants, les Chitauli, puissent sortir et profiter de la chaleur du Soleil. »

Credo Mutwa indique que « Akyong Rinpoché » serait venu le voir pour lui demander s’il connaissait la cité secrète de cuivre en Afrique. Il s’agit plutôt de Sakyong Rinpoché, qui en effet, est le détenteur de la lignée bouddhiste Shambhala fondée par son père, Chogyam Trungpa Rinpoché. La faute vient sans doute de la retranscription de l’interview.

« Sakyong Rinpoché, qui est un investigateur très sérieux des phénomènes étranges, m’a dit qu’à une époque le grand Lama a quitté le Tibet avec un groupe de disciples et est venu en Afrique chercher cette cité. Et le Lama, et ses disciples, n’ont jamais été revus. Ils ne sont jamais retournés au Tibet. »

Credo Mutwa dit qu’il y a très longtemps, la terre était couverte d’une grosse couche nuageuse qui ne laissait jamais passer le soleil directement. Il y avait des jungles, des forêts, et les gens vivaient en paix. La parole n’existait pas, mais il y avait la télépathie. Cet état édénique fut rompu par l’apparition des Chitauli dans leurs vaisseaux venus du ciel. Ils étaient puissants et gouvernaient les humains avec des armes lançant des éclairs.

Les pouvoirs spirituels des humains furent retirés. Les nombreuses langues divisèrent l’humanité. Les nouveaux sentiments de la cupidité et de la peur conduisirent à la construction de villages fortifiés et l’instauration de frontières. Les Chitauli forcèrent aussi les humains à travailler dans les mines et travailler le métal, former des alliages. Le commerce apparut.

Les Chitauli retirèrent la brume dans le ciel et instaurèrent un culte envers un dieu céleste supérieur. Ce n’était plus une divinité de la terre (divinité féminine). La présence des Chitauli explique pourquoi nous détruisons la terre d’une manière insensée. Le Sahara était fertile, il est devenu un désert.

Credo Mutwa dit aussi que les Chitauli ont détruit la nation d’Amariri qui résistait à leur emprise. Les rois refusaient de sacrifier leurs enfants aux Chitauli. Amariri était un « pays fabuleux qui s’étendait au-delà du soleil couchant ».

« On dit que les Chitauli ont fait descendre un feu du Ciel. Ils ont pris du feu à partir du Soleil lui-même et ils l’ont utilisé pour détruire cette grande civilisation. Ils ont provoqué des tremblements de terre et des raz de marée et ont détruit la grande civilisation du peuple Rouge aux longs cheveux verts, que l’on dit avoir été le premier peuple qui n’ait jamais été créé sur cette Terre. »

Credo Mutwa explique que dans les cavernes souterraines, les Chitauli ont besoin d’énergie au moment de leur mue. Ils enlèvent alors une jeune fille vierge et elle est enveloppée dans une couverture d’or (ce point concorde avec d’autres sources indiquant que l’or amplifie l’énergie, voir Anton Parks par ex., qui dit que les reptiliens ont besoin de poudre d’or mélangée à du sang), puis elle est ligotée. Elle doit se coucher près du Chitauli en période de mue.

Note :

A noter que c’est une pratique également connue des psychopathes humains :
« Dans de nombreuses cultures, il est courant de croire qu’’il ne faut jamais faire dormir un enfant avec un vieillard. En général, les enfants qui partagent leur lit durant quelques années avec une personne beaucoup plus âgée sont souvent de faible constitution et fréquemment malades. Leur guérison est longue et certains décèdent très jeunes. En fait, le vieillard absorbe l’’énergie de l’enfant, pendant son sommeil et souvent sans vraiment le vouloir. C’’est du vampirisme énergétique. Robert Ambelain, dans son ouvrage consacré au vampirisme, révèle des cas reconnus d’’absorption d’’énergie. »

« Par exemple, le Roi David couchait régulièrement avec une jeune vierge lorsqu’il était âgé, et la même technique remportait un certain succès en Grèce et en Rome antique. On rapporte que l’Empereur Barberousse tenait de jeunes garçons contre son ventre et parties génitales pour « savourer et absorber leur énergie » ; le Pape Innocent VIII utilisait de jeunes enfants en bonne santé qui devaient le caresser afin de lui transférer leurs énergies. » (voir cet article)

Le Chitauli décide alors de faire croire que la jeune fille est libérée, et elle va s’échapper, mais elle sera poursuivie par des « créatures métalliques volantes », et reprise quand elle « atteint le summum de la peur et de l’épuisement ». En effet, la chair d’une personne effrayée serait bien meilleure pour le Chitauli et permettrait son rétablissement. (A noter qu’un épisode de Stargate Atlantis reprend cette thématique de « chasse à l’homme ».)

Credo Mutwa pense que ce rituel effectué lors de la mue d’un Chitauli explique la disparition de cinq fillettes blanches, qui étaient toutes hautement talentueuses et qui avaient des facultés intellectuelles particulières. Mais en essayant d’aider les familles des victimes, Credo Mutwa reçut des menaces lui sommant d’arrêter de le faire sous peine de voir ses enfants assassinés.


« Mon plus jeune fils a bien été brutalement poignardé, presque à mort, un jour, par des gens mystérieux dont ses amis m’ont dit plus tard qu’ils étaient des gens à la peau blanche. Et c’est pourquoi j’ai arrêté, monsieur. »

Mais il n’y a pas que cinq fillettes blanches qui ont disparues. Tous les mois, près de mille enfants disparaissent en Afrique du Sud, et ce sont en général des enfants qui se distinguent de par leur capacité à réfléchir.

Note :
Il est possible que les Chitauli sélectionnent leurs proies pour leur énergie, et que leur énergie est liée à leur lignée de sang. Cela explique que les victimes aient un fort développement intellectuel et spirituel. C’est confirmé par le fait que les « africains aux cheveux roux », étaient considérés comme très forts spirituellement et qu’ils étaient en général sacrifiés à la maturité. Voir aussi Bernard Bidault sur les enlèvements définitifs, et L’onde à propos d’entités de type « mantes religieuses » consommant des enfants.

« Des dieux descendirent du ciel et firent de nous leurs esclaves, et ils nous transformèrent en esclaves de telle façon que nous ne puissions jamais nous rendre compte que nous sommes des esclaves. »

Australie : Credo Mutwa dit que le dieu Byamie [Baiame] des aborigènes est un Chitauli : grosse tête, grands yeux, pas de bouche, longs bras, longues jambes.

Amérique du nord : Le Katchina des Hopis est identique aux créatures Chinyawu des Zoulous. Credo Mutwa les compare aux « Chinyawu » des Zoulous, ou aux « Egwuwu » des tribus nigériennes (esprits des ancêtres).

Rwanda : les Hutu comme les Tutsis parlent des Imanujela, une race de « Seigneurs qui sont venus ». Imanujela ressemble fortement à Emmanuel en hébreu, cela fait référence à ces seigneurs reptiliens.

Lesotho (Afrique du sud) : la tribu Bakwama se rappelle encore de l’Egypte, disant que c’est l’origine de leurs ancêtres divins. Credo Mutwa indique par ailleurs qu’il y a une influence externe dans la mort du Roi Moshoeshoe II du Lesotho, qui mourut d’une façon presque identique à Diana. Tout cela cause des divisions parmi les peuples, et on le voit dans l’omniprésence de la guerre en Afrique : Soudan, Angola…

Afrique de l’Ouest : Un peuple Bambara évoque une même origine céleste des ancêtres. Les créatures sont nommées Zishwezi. [Note : je n'ai pas retrouvé à quoi Zishwezi faisait référence]. Selon la mythologie Bambara, tout l’univers a été créé par le son Yo. Il est aussi question d’un déluge, d’un mythe proche de celui de Noé et de dieux enseignant l’agriculture, etc.

En Afrique de l’Ouest, les Dogons du Mali sont bien connus pour leur mythologie.

Note :
Extrait du Bestiaire du Christ de Charbonneau-Lassay :
En Afrique occidentale et méridionale :

Depuis les temps les plus reculés, les noirs d’Afrique rendent au serpent des cultes divers dont ils ne sont pas encore affranchis. les Dinkas, dans l’Afrique centrale, recueillent et soignent comme des parents certains serpents souvent fort bien apprivoisés, notamment les Pythons; ils voient en eux des êtres surnaturels vivant en ce monde, et en qui se sont transformés les esprits de leurs aïeux défunts, croyance qui existait aussi, quelque peu différente, chez les anciens Egyptiens. [voir A. Demaison, Les rois du Dahomey]

On retrouve des idées analogues, et parfois un culte qui exigeait, récemment encore, de sanglants sacrifices, dans le haut bassin du Zambèze, dans celui du Chari, aux Monts de la Lune, dans la vallée moyenne du Niger. Au Dahomey [actuel Bénin], les missionnaires se plaignent de la place prépondérante que le serpent occupe dans la religion et le fétichisme des noirs, et de la crainte révérencielle dont il est honoré par eux : ils se prosternent devant ces reptiles comme devant des dieux intelligents et dangereux qu’ils n’aiment pas mais qu’ils redoutent. Les documents produits à  l’Exposition Coloniale de 1931 ont confirmé ces données ethnologiques.

Congo (autrefois le Zaïre) : Les extraterrestres (de tous types) étaient nommés Watende. Les reptiliens sont aussi appelés Watende-wa-muinda, car leurs yeux brillent d’une lumière rouge dans la nuit, « comme les feux arrières d’une automobile ». (C’est un trait courant qui se retrouve pour d’innombrables créatures surnaturelles).

Namibie : Credo mentionne les croyances des Ovahimba (= les Himbas). Il mentionne également les gens de la brousse (Désert du Kalahari).

roi chaka zulu

Tanzanie puis Afrique du Sud : Les Zoulous, peuple guerrier qui était mené par le roi Chaka, ont un nom qui se réfère à la fois à l’espace interplanétaire et au voyage, au nomadisme. Ainsi, les Zoulous savaient qu’il était possible de voyager dans l’espace, et ils disent qu’il y a des milliers d’années, une race de lézards a colonisé la terre, donnant lieu à des hybrides devenant les chefs/rois humains.

Credo Mutwa rapporte qu’une princesse (Khombecansini) devait se marier à un prince (Kakaka), mais que le jour de son mariage un Imbulu (ce qui veut dire « grand lézard ») approcha la princesse et adopta sa forme. De ce fait, l’Imbulu se fit passer pour la princesse et la princesse fut son esclave. Il est intéressant de noter que l’Imbulu « crache dans ses yeux », car c’est un acte initiatique (dans le tantrisme ou le shi’isme originel). Il se pourrait que cela produise un « lien » subtil permettant au lézard de « changer de forme ». L’Imbulu force la princesse à tisser un habit pour dissimuler sa queue qui reste visible. Mais la présence de l’Imbulu est détectée dans le village car le lait aigre disparaît (Amasi). Pour le piéger, on met toutes les filles dans un trou rempli de lait, et la fausse princesse est révélée car elle boit le lait par la queue.

Il est curieux de remarquer que dans le folklore, le lait caillé est ce que demandent les entités. Jean-Michel Doulet parle d’un « solide appétit de lait dont semblent doter certains êtres surnaturels et leurs émules humains »… Certaines mères mourraient d’enfants surnaturels qui allaient jusqu’à manger leur sein. La légende du Lauma dit que : « Les enfants qu’elle a kidnappé deviennent monstrueusement forts, invulnérables aux coups des humains et font tourner le lait des vaches. Ils peuvent néanmoins être détruits si on touche le seau de lait dont ils se nourrissent. »

village zoulou traditionnel
peinture de credo mutwa représantant l'afrique

Credo Mutwa retrace ensuite le savoir des zoulous, extrêmement avancé. Les zoulous savaient que la terre tourne autour du soleil et que l’espace et le temps sont intrinsèquement liés.

« Notre peuple croyait, comme le peuple Dogon, qu’il y a 24 planètes dans notre partie de l’espace qui sont habitées par des créatures intelligentes. »

Les créatures qui ont colonisé notre planète sont associées par les zoulous à une étoile rougeâtre aujourd’hui nommée Alpha du Centaure.

Credo Mutwa est le gardien de cette connaissance et assiste avec impuissance à la destruction de son peuple et de toute la sagesse ancienne. Les maladies déciment l’Afrique. Il ne pense pas que ce soit naturel, bien au contraire. Credo Mutwa est le descendant direct du dernier vrai roi zoulou, Dingane.

Note :

Les Cassiopéens, dans la session 020731, signalent une fonction cosmique des zoulous :

(L) J’ai une question. Que penser de Credo Mutwa ?
A: Il a une connexion valide, cependant beaucoup d’interférences [static] autour de lui.
Q: (S) Que signifie une source valide ?
A: Sa source.
Q: (I) Plusieurs d’entre nous ont discuté de l’idée que le peuple Zoulou est - comme leur nom l’indique dans leur langue - des Guerriers de la Lumière. Cette idée a-t-elle une quelconque base factuelle ?
A: Dans un sens, mais pas précisément comme on le pense. Les groupes de gens représentent des portails d’énergie en termes cosmiques plutôt que mondiaux. Les guerriers de la lumière sont des « connecteurs » à un niveau cosmique.
Q: (L) Connecteurs entre quoi et quoi ?
A: Transducteurs d’énergie de transition un peu comme des condensateurs ! (…) Transition de votre secteur d’espace/temps.
Q: (I) Donc les Guerriers de la Lumière – est-ce qu’ils accumulent des énergies et est-ce qu’à un moment particulier où il y aura une transition ils nous aideront à…(S) Fournir l’énergie nécessaire, c’est ce que vous dites ?
A: En partie. Cela dépend de la quantité de conscience que vous parvenez à générer pour diriger l’énergie.
Q: (I) Zoulous, Guerriers de la Lumière. Est-ce une fonction génétique ?
A: Plus ou moins.

Credo Mutwa dit avoir en sa possession une relique nommée la « Pierre qui parle », un bloc monumental gravé de symboles astronomiques et d’écrits secrets en plusieurs langues. Elle était dans une boite en métal et il fallait plusieurs hommes pour la déplacer. Mutwa disait que cette pierre venait des ruines d’un temple d’Afrique du Sud (territoire de Venda, nord de Timbavati). Ce temple aurait appartenu à un Roi Lion qui s’appelait Shelumi. Il avait une épée impressionnante. Shelumi n’était pas noir, mais blanc. C’était un ami du premier roi Monomotapa, Mutota.

Dans le livre Mystery of the White Lions, Linda Tucker rapporte que Credo Mutwa insistait beaucoup sur l’unité de la connaissance à un âge reculé, qui faisait que l’Afrique n’avait rien à envier à l’Egypte (la « Terre de Hor »). Il ajoute qu’un fleuve souterrain, équivalent au Nil, est très important dans le contexte de cette connaissance. Pour Credo Mutwa, les rivières sont des réservoirs de connaissance et il est possible de voir des images photographiques portées par cette énergie. Cela correspond aux informations de Lethbridge. Il existerait aussi un lien énergétique direct entre Gizeh et Timbavati.

Note :

Pour plus d’informations, voir cet article sur Linda Tucker et celui-là de John Lash. Linda Tucker a publié deux livres, Saving White Lions en 2013 et Mystery of the White Lions : Children of the Sun God, en 2010. Une grande partie du livre de Linda Tucker concerne Credo Mutwa. Une information curieuse rapportée par Linda Tucker serait que les humains sont devenus carnivores suite à leur cohabitation avec les félins, ce qui permit à l’humanité d’effectuer un sauf évolutif.

« Ce que Tucker appelle “l’hypothèse Hominidé-Dinofelis” implique un contrat lion/homme qui offrit un saut évolutif immense pour notre espèce parce qu’il nous permit de devenir des mangeurs de viande. Sans exception, les théories courantes de l’évolution fondées sur l’archéologie Africaine assument que les humains apprirent à chasser par nécessité et purement par expérimentations et erreurs tandis que l’hypothèse de Tucker, en cela intégralement soutenue par les enseignements shamaniques de Credo Mutwa, suggère que nous sommes devenus des mangeurs de viande par l’entremise d’un contrat sacré avec une espèce de lion, Dinofelis. » (…)

« Elle souligne qu’en termes Zodiacaux nous sommes, en fait, en train d’entrer dans l’Age du Lion et qu’avec le passage vers un autre âge cosmique, nous pourrions bien devoir faire face à des transformations massives de la Terre. Son chapitre intitulé: “Ages Glaciaires et Lions de Neige” contient des spéculations très avancées concernant cette perspective et, là encore, elle pousse son argumentation à l’extrême. »

localisation kruger park territoire timbavati

Ce lien - qui par ailleurs affirme de façon très agressive que Credo Mutwa est un charlatan - indique que 1979 à 1985 Credo disait posséder des artefacts qui lui ont été donnés suite à l’acquisition de son statut de sanusi ou sangoma (devin ou “docteur sorcier”) en 1963. Mutwa affirme que des « terroristes » ont détruits ces artefacts gravés en 1985, quand son village a été brûlé par des Zoulous radicaux. Il subsiste des photographies dans Three Lost Collections – a Photographer’s View de Warren W. Dexter (Epigraphic Society Occasional Papers Vol. 20, 1991 [1992]; pp. 212-223).

Voici ce que les photographies citées contiennent (en gras les artéfacts reproduits ci-dessous) :


« - Une reproduction sur ardoise d’une très ancienne inscription tri-alphabétique Zoulou (partiellement en Ogham);
- Un phallus en verdite de Soweto, en Afrique du Sud, inscrit en ogham sans voyelles,
- Des hiéroglyphes égyptiens et apparemment un « ogham en branches » (pas de photo);
- Des inscriptions de l’Âge de Bronze du Transvaal;

- Les Dix Commandements de « Moïse » en hébreu carré avec des sortes de hiéroglyphes égyptiens;
- Une effigie en verdite de la Déesse Mère Banu (Tanit) avec derrière des inscriptions en Ogham et Tifinag;
- Une effigie en verdite du dieu de la fertilité Baal, montrant le symbole de « l’Oeil de Baal »  sur sa poitrine, avec le nom B-L écrit en ogham sans voyelles ».

table des dix commandements
effigie de tanit et phallus en verdite
oeil de tanit credo mutwa artefact découvert dans le vermont aux etats-unis

Credo Mutwa représente Shango avec le même chapeau conique que Shelumi. Shango est le dieu de la foudre et du tonnerre. Il est considéré comme l’ancêtre royal des Yoruba.

Selon Wikipédia : « Les Yorubas (Yorùbá) sont un grand groupe ethnique d’Afrique, surtout présent au Nigeria, sur la rive droite du fleuve Niger, mais également au Bénin, au Ghana, en Côte d’ivoire ou ils sont appelés Anango, et au Togo. » « À la différence de bien d’autres peuples d’Afrique noire, les Yorubas élaborent très tôt une civilisation urbaine. Lors de son périple dans la région en 19263, l’explorateur écossais Hugh Clapperton dénombre des dizaines de cités florissantes pour le seul Empire d’Oyo. Selon son témoignage, plusieurs villes yoruba ont alors une population supérieure à 20 000 habitants. »

credo mutwa montre une figurine de Gris

Il évoque ensuite les « Gris », nommés Mantindane (bourreaux), des serviteurs impitoyables des Chitauli. Credo dit avoir été abducté sur le mont Nyangani alors qu’il cueillait des plantes.

Il sentit un grand froid en plein été, puis il se retrouva dans ce qui ressemblait à un tunnel en métal. Les murs éclairaient d’une lumière phosphorescente. Il était sur une table, nu, avec autour de lui de petites créatures grises, lentes et ternes. Une créature était plus grande, et fixait Credo dans ses yeux, ce qui le paralysait. Il remarqua qu’elle avait des pupilles verticales, derrière les yeux noirs qui faisaient comme des couvercles. La créature empestait une odeur de soufre, d’oeuf pourri. (Credo indiquera plus loin que cette odeur persiste sur les femmes fécondées par des Gris).

kim carlberg the art of close encounters

Puis il a ressenti une grande douleur dans la cuisse gauche et la créature lui a posé sa main sur la bouche. Credo dit que c’était comme d’avoir une patte de poulet contre ses lèvres. Beaucoup d’articulations, des griffes… et les créatures portaient des combinaisons gris argenté. L’une des créatures a ensuite inséré quelque chose dans la narine droite de Credo, par une sorte de stylo-bille argenté relié à un câble. Il y avait du sang partout, qui étouffait Credo et l’empêchait de respirer. Puis la douleur très intense a disparu et il a eu des visions apocalyptiques qui ont submergé sa tête (comme si cet « implant » placé permettait ce transfert des visions). Puis une créature inséra un petit tube noir dans son membre viril. En retirant ce dispositif, Credo urina sur une créature qui dut partir.

Alors que l’entité plus grande, inexpressive et d’aspect féminine, était toujours au-dessus sa tête, Credo vit arriver une créature grande et grosse en métal. Une sorte de robot sans bouche et sans nez, avec des yeux brillants. Puis il vit arriver une créature féminine bouffie, avec un corps rose, humain, au poil blond, avec des yeux bleus bridés, et des cheveux qui ressemblaient à du nylon. Les pommettes étaient hautes, les lèvres charnues, le menton pointu. Mais cette créature était très mal proportionnée, les seins mal placés, le corps gras, les jambes trop courtes… etc. Et c’est alors qu’elle est accouplée avec Credo, il dit que l’expérience était traumatique.

entités féminines livre de Bill Chalker

Note :
Bill Chalker a fait des tests génétiques sur un poil d’une entité féminine impliquée dans une abduction. Sa description d’une des femmes correspond à la description donnée par Credo Mutwa : cheveux « comme du nylon », pommettes hautes, yeux bleus, menton pointu… Credo indique que la femme qu’il a vue avait des « poils pubiens roux », ce qui est un autre point qui révèle des aspects génétiques intéressants. Bill Chalker évoquera d’ailleurs l’expérience de Credo Mutwa dans Hair of the Alien.

entité représentée par Dahami dans don guide visuel des aliens
un incubatorium avec un gris. incubateurs sont cubliques et non en cylindre

Credo Mutwa donne ensuite une description de salles fréquemment rapportées lors des abductions (voir par exemple David Jacobs ou Beyond my Wildest Dreams de Kim Carlsberg)

 « Cela me prendrait trop de temps pour décrire ce que j’ai vu dans cet endroit étrange, alors que la créature me poussait, brutalement, de salle en salle. Même maintenant mon esprit ne peut pas comprendre ce qu’était ce que j’ai vu. Parmi les nombreuses choses que j’ai vues il y avait des objets cylindriques énormes, faits de ce qui semblait être une sorte de verre. Et dans ces objets, des cylindres, qui s’étendaient du plafond jusqu’au sol de l’endroit que nous étions en train de traverser, il y avait ce qui avait l’air d’une sorte de liquide rose grisâtre. Et dans ce liquide j’ai vu des petites éditions des créatures extra-terrestres qui flottaient en tournant en rond, comme des petites grenouilles dégoûtantes, à l’intérieur de ce liquide. »


Credo Mutwa voit aussi un autre abducté en passant, un blanc, totalement terrorisé. Puis Credo s’est retrouvé dans la brousse, avec un douleur atroce à la cuisse gauche et un pénis douloureux. Retourné au village, les autres n’étaient pas surpris, disant que ça arrivait à beaucoup de monde. Certaines personnes ne revenaient jamais. Il dit aussi que de nombreuses femmes ont des grossesses provoquées par des abductions, ce qui est extrêmement traumatisant et bien sûr source de conflits familiaux.

« Le sangoma examinera parfois la femme et, si le sangoma trouve que la femme a été enceinte, et a eu d’une manière ou d’une autre son fotus enlevé – une chose qui, quand elle est faite par les Mantindane, entraîne des lésions spécifiques sur la femme que quelqu’un d’expérimenté peut reconnaître – alors, le sangoma sait que la femme dit la vérité. »

représentant d'hybride

Un an plus tard, à Johannesbourg, Credo rencontrera la personne blanche, aux cheveux châtains dorés et yeux bleus, qu’il avait vu lors de son abduction. La personne a été complètement bouleversée par cette rencontre.

« Quand vous vous faites prendre par les Mantindane, vous devenez si traumatisé, votre vie devient si changée, vous devenez si gêné et honteux de vous-même, vous développez une haine de soi que vous ne pouvez pas comprendre, et il y a des changements subtils dans votre vie qui n’ont pas de sens pour vous. »

« Je ne sais pas pourquoi les Mantindane ont volé mon sperme. Une fois que les Mantindane ont traité avec vous, vous avez peur de faire l’amour à une femme. Au moment où le sperme sort, vous vous rappelez de ce jour terrible (…) »


Credo Mutwa note aussi le changement subtil qui s’opère suite à une abduction. Des pouvoirs de l’esprit apparaissent, des perceptions subtiles nouvelles également. « Une certaine sorte d’échange a lieu dans lequel vous connaissez soudain des choses que le Mantindane doit connaître et que les êtres humains ordinaires ne connaissent pas« . Credo Mutwa s’est également mis à fabriquer des « moteurs de fusée », des « fusils », des « télescopes », et des « robots avec de la ferraille » qui marchent. Ceci était du à cette nouvelle connaissance acquise. Il a également « capté » un remède contre le SIDA.

robots de credo mutwa

Credo Mutwa évoque une autre expérience, suite à un crash d’OVNI sur la montagne Laribe, au Lesotho.

Note :

Il se pourrait que ce soit plutôt Leribè. Il s’agit d’un district du nord du Lesotho, et il y eut effectivement des rumeurs de crash d’OVNI, notamment en 1995 puis en 1997 dans les montagnes Maluti.

credo mutwa compare les yeux des mambas à ceux des mantindane

La « chair de Gris » récupérée suite à des crashs est conservée par les africains qui en mangent rituellement. Le goût est « cuivré ». Un ami de Credo lui en a donné un an avant l’expérience des montagnes Nyangani. Credo eut une poussée de boutons sur son corps, des démangeaisons, ce qui conduisit à plusieurs jours d’un état proche de la mort. Il y avait des écoulements de sang et puis la peau se mit à « muer ». Ensuite, il y eut une période de « folie », de démence, avec des rires sans fin. Puis enfin, le but recherché fut atteint : pendant deux mois, il y eut une augmentation spectaculaire de toutes les perceptions, de toutes les sensations. Credo Mutwa parle d’une expérience « indescriptible ».

Credo Mutwa évoque des expériences au Zimbabwe et au Lesotho, mais il n’est pas le seul. Une vague d’OVNI s’est déroulée en avril 2005 en Afrique du Sud, mais c’est déjà en 1956 que la célèbre aductée Elizabeth Klarer, d’orientation « new age », témoigne d’une rencontre dans la région de Drakensberg, les « montagnes du Dragon ». Elle dit avoir eu une relation sexuelle avec un extraterrestre, après avoir été emmenée près d’Alpha du Centaure. Elle aurait eu un fils qui serait resté avec son géniteur.

localisation en haut du mont Nyangani où Crédo Mutwa fut abducté et en bas, de Cathkin Peak, dans le Drakensberg où Elizabeth Klarer fut abductée
Le Drakensberg. région regorge de peintures rupestres. source africansky.com
soucoupe prise en photo par elizabeth Klarer

Il y a donc les « reptiliens » (Chitauli), les « gris » (Mantindane), mais ce n’est pas tout. Credo Mutwa évoque une race d’extraterrestres « ressemblant exactement à l’homme blanc ». Ce sont de grandes entités, d’apparence humaines, aux yeux bleus inclinés et aux pommettes hautes. Ils ont des cheveux d’or, leurs doigts sont admirablement fins et délicats.

Différentes observations d'OVNI en forme de boomerang. Selon Credo Mutwa, ces vaisseaux font des tourbillons de poussières et un bruit de tornade en se poant

Les Wuzungu ont des « sphères ou boules de cristal« , qu’ils semblent faire rebondir entre leurs mains, qui leur permet de devenir instantanément invisible. Credo Mutwa dit que lorsque les africains réussissaient parfois à capturer des Wazungu, ils devaient garder suffisamment loin la boule de cristal pour éviter qu’ils puissent s’enfuir.

wazungu matrix valdamar valerian

Note :
Cela ne peut que rappeler fortement Anton Parks qui explique que les reptiliens utilisent des appareils en forme de boule [Gúrkur] pour changer de dimension. (Anton Parks considère que les « blonds », semblables aux Wuzungu, sont des reptiliens nobles Kingu Babbar).

Cette présence ancienne des Wuzungu explique pourquoi les africains ont dénommé les Européens des « Umlungu », ce qui a la même signification que Wuzungun.

Credo Mutwa évoque 26 races répertoriées en Afrique. Il mentionne en détails les « Yétis », au Zimbabwe, nommés « Ogo ». Il mentionne aussi les Tokoloshe, présents dans le folklore zoulou d’Afrique du Sud, aussi appelés les puhwana. « Ils ressemblent à un ours en peluche qui a l’air très méchant. » Et en effet, sa force serait colossale malgré sa petite taille. Fait intéressant, il raffolerait du lait caillé et des oeufs frais. Par ailleurs, il vient souvent perturber les enfants, en laissant parfois de longues égratignures parallèles.

encyclopédie du paranormal
credo mutwa associe le Tokoloshe (ou Tikiloshe) au Tiki polynésien qui serait une créature comparable, ayant le même comportement
mantindane, représentée ainsi au Cameroun

Dans Passport to the Cosmos, John Mack, qui s’est déplacé à Johannesbourg dans le cadre d’une affaire d’abduction, rencontra également Credo Mutwa, qui lui rapporte d’autres expériences. A noter que John Mack a une vision positive des abductions extraterrestres, qui selon lui apporteraient une transformation intérieure. Credo Mutwa insista sur le fait que ces « mantindane » sont clairement des créatures parasites, effrayantes, cherchant uniquement à défendre leurs intérêts.

John Mack rapporte d’autres expériences avec des Mantindane dans son livre, dont une qui s’est déroulée après les émeutes de Soweto en 1976. A ce moment là, une foule l’a attaquée à cause d’une rumeur dans un journal. Il a été agressé et gravement blessé. Alors qu’il était blessé, une Mantindane lui enleva son bandage, en évitant le sang, et il retrouva sa main guérie, ce qui le surprit beaucoup. Pour John Mack, cela va évidemment dans le sens qu’il souhaite, et il reprend sa théorie selon laquelle les Gris sont là pour nous avertir de dangers environnementaux et faire évoluer l’espèce.

Durant son enfance, Credo Mutwa avait des « compagnons étranges » mais gentils, « pas comme les Mantindane ». Certains étaient bleus. Ils lui ont enseigné beaucoup de choses. A la fin de son adolescence, Credo Mutwa eut une « crise » comme en ont d’ordinaire les chamans, qui le conduisit à l’initiation.

 « Quand vous êtes un sangoma ordinaire, vous êtes guidés par ce qu’on appelle les esprits des ancêtres. Mais quand vous atteignez un certain niveau, vous commencez à être guidé par des créatures que vous acceptez comme les esprits des ancêtres mais qui ne le sont pas. Certaines de ces entités se font passer pour les esprits des ancêtres, ce sont des parasites d’autres dimensions, qui victimisent, manipulent, et contrôlent les sangomas, et qui peuvent même conduire à une mort violente. »

Credo mentionnera à John Mack d’autres sortes de créatures, comme « une entité avec une très grosse tête, une peau spécialement rose, et un long organe mâle », et des « créatures qui portent un chapeau et une armure pour se protéger dans ce monde ».

Une créature, qu’il nomme la « soeur jupe ficelle » car elle porte une jupe faite de ficelles, l’accompagne depuis sa petite enfance. Il pensait, à cause de son éducation religieuse catholique, que c’était un ange gardien. Elle a la peau rouge, des sourcils importants, et des yeux spécialement grands. Elle parle par une trou dans sa gorge. Parfois, elle porte un chapeau en forme de poisson. Selon sa tante, cette créature n’est pas mauvaise et « Des centaines de sangomas et guérisseurs dans le Zoulouland ont été ennuyés et contrôlés par cette créature. » Cette créature donne des dons de prédictions.

complexe touristique et hotelier sun city au pied du Pilenesberg National Park

Afrique du Sud : Credo Mutwa dit que dans la ville de Mafikeng, il y avait un complexe casino/hôtel appelé Sun City. Il y aurait des mines en-dessous et les travailleurs africains disparaîtraient à jamais, même si leurs salaires sont toujours envoyés à leur famille.

Botswana : Construction d’un aéroport secret par les américains. Base secrète. Disparitions nombreuses d’africains.

 « C’est une base aérienne, mais les Noirs ont peur d’être seulement vus près de là car on dit que vous allez disparaître si vous allez trop près de cet endroit, et l’homme qui nous avait amenés là ne voulait pas venir près de cet endroit. »

base américaine Botwana

En juin 1997, Credo Mutwa put acheter grâce à la générosité d’amis, un terrain dans les montagnes Magliesburg, dans un lieu sacré. Il y construisit le village dont il avait rêvé, pour préserver la culture africaine et les artéfacts.

peinture de credo mutwa
légende africaine le président paul Kruger a été ramené par un oiseau fabuleux. sorcier Tswana prophétisa à Kruger qu'il serait vaincu lors bataille reine vicotria guerre de Boers
La prophétie de Pindamulili (Angola). Il y a plus d’un siècle, un homme nommé Phindamulili, vivant en Angola, a fait une prophétie remarquable. Il a dit qu’il y aura de grands changements sur Terre, de grandes guerres et des bouleversements, cent ans aprè
La prophétie de Ntsikana – 90 ans à peu près avant l’arrivée du premier homme blanc au Cap de Bonne-Espérance, vivait un prophète xhosa remarquable nommé Ntsikana, qui avait prédit la venue d’une race blanche sur les rives d’Afrique du Sud. Ntsikana
Ovnis – Les populations africaines connaissent les soucoupes volantes depuis des centaines d’années, et ont un folklore et une mythologie importante sur le sujet. Ils savent qu’il y a des êtres qui voyagent dans ces dispositifs d’afr
La connaissance de l’Afrique – Autrefois en Europe les grands penseurs pensaient que l'hommee au coeur et au cerveau, temps lointains les peuples africains smémoire et de la compréhe
Comment la tortue fut forcée de travailler – Les Africains croient que le soleil est mâle et donc statique, tandis que la terre est femelle et donc mobile et que la terre tourne autour du soleil. Ils disent que le soleil est une grosse boule de feu qui br
Nommo – Les êtres humains ont été créés sur un monde loin du notre, un monde qui a été détruit par une grande guerre entre les hommes et les femmes. Les survivants ont été déplacés sur un autre monde où des êtres-reptiles appelés Nommo vivaient. Ces homme
village culturel
statues village culturel
Stèle du village de Credo Mutwa. Le symbole de l’oeil et des trois cils est TRÈS curieux. Il me semble relié aux reptiliens.
Représentation des attentats du 11 septembre par Credo Mutwa, prédite en 1979
constellation orion egypte dieux reptiliens génétique unité rigel capella

Cet article repris d’un livre de Credo Mutwa donne les significations des nombres selon les Bantous. A comparer avec cet article sur la théodicée Bambara.

Cet article rapporte une conversation avec Credo Mutwa sur les Crop circle, notamment en Afrique du Sud. Ce seraient des messages du divin.

 

Cette excellent article provient du site News of Tomorrow

Vu ici 

Partager cet article
Repost0
31 janvier 2024 3 31 /01 /janvier /2024 11:06

Que l'on y croit ou pas, une petite vidéo sur les conjonctions des trois révolutions Françaises, celle de 1789, 1830 et 1848, puis une projection sur celle de 2024. Quoiqu'il en soit nous savons tous que le mécontentement est largement installé et la colère s'accumule.

Henry

Partager cet article
Repost0
22 janvier 2024 1 22 /01 /janvier /2024 17:57
Pour ma part beaucoup trop de faits concordants mènent hélas à cette conclusion, Louis XVI n'a pas saisi l'opportunité de réformes de taxation sur la noblesse et le clergé notamment, ce qui aurait pu sauver son poste disons. En France à chaque fois que l'on agite la taxe sur les privilégiés, ceux ci se révoltent quitte à faire sombrer le navire et ç'est bien ce qui s'est passé. Manque de caractère, indécision, ç'est peut être ce qu'on peut lui reprocher dans un contexte climatique très défavorable (l'éruption du Laki en Islande 1783-1784) Mais en comparaison de ceux qui nous gouvernent on pourrait le qualifier de  saint et de loin

Henry

 

___________________________________________________

Assassinat de Louis XVI : prémédité par la Franc-Maçonnerie en 1785
 
 

« Décapiter le Roi de France - Lieutenant du Christ - c'est un rite sacrificiel. Lorsque Louis XVI a été décapité, un homme a plongé un mouchoir dans son sang et a aspergé la foule. Sa mort a été un contre-baptême. On vit sous les effets négatifs de ce contre-baptême. »

Quel a été, en 1789, en 1792 et en 1793, le rôle exact de la Franc-Maçonnerie dans la Révolution française ? s’interroge en 1904 l’historien et essayiste Maurice Talmeyr. Rapportant que la Franc-Maçonnerie consiste, dans un premier en temps et en apparence, surtout en bals, en banquets et en démonstrations de bienfaisance, il explique qu’il s’agit d’une simple façade, les philosophes des Lumières, et en tête Voltaire, s’appliquant méthodiquement à « maçonniser » les hautes classes de la société afin de préparer la Révolution et le renversement du régime monarchique, tandis qu’en 1785, un congrès de la Franc-Maçonnerie prémédite l’assassinat du roi Louis XVI...
 
Assassinat de Louis XVI : prémédité par la Franc-Maçonnerie en 1785
Par Maurice Talmeyr

Les documents authentiques, émanant de la Maçonnerie elle-même, ne peuvent pas, on le comprend, ne pas être rares sur le rôle exact de la Franc-Maçonnerie dans la Révolution française, écrit Maurice Talmeyr. Une société secrète ne serait pas une société secrète, si elle ne prenait pas le plus grand soin de cacher tout ce qui peut renseigner sur elle, et les témoignages positifs, là où par principe on les supprime, ne peuvent nécessairement pas abonder.

Néanmoins, si le véritable témoignage nous fait souvent ainsi défaut, il n’en est pas de même de certains faits, singulièrement saisissants, et qui en arrivent, rapprochés les uns des autres, à produire une lumière presque aussi probante que la lumière même des documents. Or ces faits-là sont innombrables, et la démonstration qui en résulte, c’est qu’il n’est peut-être pas une seule des grandes journées de la Révolution qui n’ait pas été, plus ou moins longtemps à l’avance, machinée et répétée dans les Loges, comme on répète et comme on machine une pièce dans un théâtre...

Suivez donc avec un peu d’attention les faits qui vont vous être exposés, et vous verrez, comme de vos yeux, tout un grand pays violemment transformé, par la plus évidente des conspirations, en une immense et véritable Loge. Vous le verrez jeté par force dans toute une succession d’épreuves maçonniques graduées, dont les premières dissimulaient soigneusement le secret final, mais dont la dernière, dès le début, avait toujours dû être le meurtre du roi, pour aboutir au but suprême et caché, c’est-à-dire à la destruction de la nationalité elle-même !

Avant d’en arriver aux faits particuliers, nous constaterons d’abord un grand fait général, c’est que l’histoire de la Révolution a toujours joui, jusqu’ici, du privilège singulier d’être acceptée comme histoire, sans que personne, au fond, l’ait jamais expliquée. D’après les documents les moins niables, et contrairement à une légende audacieusement fabriquée, la nation française, comme masse populaire, en dehors d’une certaine noblesse, d’un certain clergé et d’une certaine bourgeoisie, était alors profondément catholique et royaliste.

Au moment même où on massacrait les prêtres, où l’on détruisait avec le plus de rage tout ce qui était de la Religion traditionnelle, on avait dû renoncer à interdire les processions dans Paris, où le peuple, comme l’établissent aujourd’hui les témoignages les plus précis, obligeait, en pleine Terreur, les patrouilles de sectionnaires à rendre dans la rue les honneurs au saint Sacrement.

Taine, dans La conquête jacobine, explique qu’alors, si un prêtre portant le viatique passe dans la rue, on voit la multitude « accourir de toutes parts pour se jeter à genoux, tous, hommes, femmes, jeunes et vieux, se précipitant en adoration ». Le jour où la châsse de Saint-Leu est portée en procession rue Saint-Martin, « tout le monde se prosterne : je n’ai pas vu, dit un spectateur attentif, un seul homme qui n’ait ôté son chapeau. Au corps de garde de la section Mauconseil, toute la force armée s’est mise sous les armes. » En même temps, « les citoyennes des Halles se concertaient pour savoir s’il n’y aurait pas moyen de tapisser. Dans la semaine qui suit, elles obligent le comité révolutionnaire de Saint-Eustache à autoriser une autre procession, et, cette fois encore, chacun s’agenouille ».

Quant au culte envers le prince, poursuit Talmeyr, il se prouve par les manifestations mêmes dirigées contre sa personne. Pendant deux ans, la Révolution se fait au cri de Vive le Roi ! Ensuite, la plupart même des hommes et des femmes d’émeute, soldés pour outrager le souverain, sont tout à coup ressaisis, en face de lui, de l’insurmontable amour de leur race, pour le descendant de ses monarques. Toute leur exaltation, en sa présence, tourne, comme en octobre 1789, en respect et en tendresse.

Que voit-on, au retour de Varennes, pendant que la famille royale prend son repas ? On voit le député révolutionnaire Barnave se tenant respectueusement debout derrière le roi, et le servant comme un valet de chambre ! Et ce sentiment catholique et royaliste, presque général à cette époque, se confirme, de façon certaine, par les chiffres mêmes des élections. Dès 1790, les ennemis de la Religion et de la Monarchie ne sont plus élus partout que par le dixième, puis par le quinzième, puis par le vingtième des électeurs. Taine constate, à Paris, aux assemblées primaires de 1791, un an déjà avant le 10 août, plus de soixante-quatorze mille abstenants sur quatre-vingt-un mille deux cents inscrits !

N’est-il pas rigoureusement vrai, en conséquence, que la Révolution, considérée comme mouvement national, ne peut pas s’expliquer ? On comprend une nation comme l’Amérique, chez qui la domination anglaise est impopulaire, et qui s’en débarrasse. On ne comprend pas une nation qui a la Religion et la Monarchie dans le sang, qui les veut, qui ne veut qu’elles, et qui les renverse avec fureur. Et cette Révolution-là est tellement inexplicable que tous les historiens, quels qu’ils soient, renoncent, en réalité, à l’expliquer, car les explications par la « fatalité », la « Providence », la « force des choses », le châtiment divin, ou l’ « anarchie spontanée », les seules qu’on nous ait encore données, ne sont pas des explications.

Plus loin, notre essayiste s’interroge : où en était, au dix-huitième siècle, la Franc-Maçonnerie en France ? Elle y daterait, exactement, d’après ses propres annuaires, de soixante-quatre ans avant la Révolution, de 1725, et ses deux premiers grands maîtres auraient été deux Anglais, lord Derwentwater, et lord Harnouester. Elle est ensuite présidée par un grand seigneur français, le duc d’Antin, puis par un prince du sang, Louis de Bourbon, comte de Clermont, puis, de 1771 à 1793, par le duc de Chartres, plus tard duc d’Orléans, et, plus tard encore, Philippe-Égalité (père de Louis-Philippe, roi des Français de 1830 à 1848).

Comme en témoigne la liste de ses grands maîtres, la Franc-Maçonnerie, dans la période immédiatement antérieure à la Révolution, ne cesse pas de suivre, malgré ses crises, une marche ascendante rapide. Elle devient à la mode, finit par faire fureur et le Grand Orient en arrive à créer ces fameuses Loges d’adoption où les femmes étaient admises. Les récipiendaires femmes, nous apprend M. d’Alméras, auteur d’une histoire de Cagliostro, et qui ne semble l’ennemi ni de Cagliostro, ni des Loges, sont des « actrices, des danseuses, des bourgeoises ou des grandes dames sans préjugés ».

Alors, en résumé, la Franc-Maçonnerie, au moins en apparence, consiste surtout en bals, en banquets, en démonstrations de bienfaisance. En 1775, la duchesse de Bourbon recevait le titre de grande maîtresse de toutes les Loges d’adoption de France, le duc de Chartres l’installait lui-même dans ce pontificat féminin, au milieu de fêtes magnifiques, et on faisait une quête, à la fin du banquet, en faveur « des pères et mères retenus en prison pour n’avoir pas payé les mois de nourrice de leurs enfants ».

Telle est, pendant toute cette période, la façade de la Franc-Maçonnerie. Elle est à la fois somptueuse et amusante, avec la promesse d’un mystère, probablement inoffensif, et peut-être même agréable, à l’intérieur de la maison. Sous prétexte de philanthropie, on s’y divertit énormément. On s’y mêle entre gens de la bonne société et de la moins bonne, dans l’illusion d’une égalité sociale qui ne manque pas toujours de piment. On se donne la sensation d’une vie en double où l’on s’appelle de noms de guerre, en échangeant des mots de passe. On se procure le petit frisson d’attendre quelque chose de secret qui sera peut-être défendu.

On joue en grand, en un mot, à ces jeux innocents qui ne le sont pas toujours, et un prodigieux enjouement jette toute la société dans ce jeu-là. Les plus honnêtes gens s’en mettent, et Marie-Antoinette écrit, à cette époque, à Mme de Lamballe : « J’ai lu avec grand intérêt ce qui s’est fait dans les loges franc-maçonniques que vous avez présidées, et dont vous m’avez tant amusée. Je vois qu’on n’y fait pas que de jolies chansons, et qu’on y fait aussi du bien. »

N’existait-il donc, cependant, aucun motif de se méfier ? Si, et certains Etats, dès le milieu du dix-huitième siècle, chassaient assez rudement ces francs-maçons qui s’attachaient en France, avec une si extraordinaire activité, à amuser les Français, à les faire danser, à chatouiller leur frivolité. Le pape Clément XII, en outre, avait lancé contre eux une bulle assez suggestive, dans laquelle il les comparait « aux voleurs qui percent la maison ». On pouvait donc, dès ce moment-là, ne pas déjà voir dans les Loges de simples lieux d’amusements, comme la malheureuse Marie-Antoinette.

Une société « maçonnisée », c’est donc bien celle qui précède immédiatement la Révolution. Elle s’est « maçonnisée » pour s’amuser, mais elle s’est « maçonnisée ». C’est l’atmosphère en dehors de laquelle il ne faut pas même essayer de voir cette époque, sous peine de n’en rien voir de vrai. Et Talmeyr d’expliquer que le « maçonnisme », dès trente ou quarante ans avant 1789, est si bien déjà devenu l’ambiance générale, que les philosophes, en réalité, ne répandent pas simplement leur philosophie par leurs écrits, mais se conjurent maçonniquement pour la répandre, et dans le sens rigoureux du mot...

Ecoutez Voltaire dans sa correspondance : « Il faut, écrit-il, agir en conjurés, et non pas en zélés... Que les philosophes véritables fassent une confrérie comme les Francs-Maçons... Que les mystères de Mithra ne soient pas divulgués... Frappez, et cachez votre main... »

En 1789, entre les atrocités de la prise de la Bastille et celles des massacres d’octobre, un certain Leroy, lieutenant des chasses royales, s’écriait avec des sanglots, lors d’un dîner qui avait lieu chez d’Angevilliers, intendant des Bâtiments du Roi : « J’étais le secrétaire du Comité à qui vous devez cette Révolution et j’en mourrai de douleur et de remords !... Ce Comité se tenait chez le baron d’Holbach... Nos principaux membres étaient d’Alembert, Turgot, Condorcet, Diderot, La Harpe, et ce Lamoignon qui s’est tué dans son parc !... La plupart de ces livres que vous avez vus paraître depuis longtemps contre la religion, les mœurs et le gouvernement étaient notre ouvrage, et nous les envoyions à des colporteurs qui les recevaient pour rien, ou presque rien, et les vendaient aux plus bas prix... Voilà ce qui a changé ce peuple, et l’a conduit au point où vous le voyez aujourd’hui... Oui, j’en mourrai de douleur et de remords... »

Les lettres de Voltaire en date de mars 1763 confirment ces faits : « Pourquoi les adorateurs de la raison, écrivait-il alors à Helvetius, restent-ils dans le silence et dans la crainte ? Qui les empêcherait d’avoir chez eux une petite imprimerie et de donner des ouvrages utiles et courts dont leurs amis seraient les seuls dépositaires ? C’est ainsi qu’en ont usé ceux qui ont imprimé les dernières volontés de ce bon et honnête curé Meslier... » Et il ajoute : « On oppose ainsi, au Pédagogue chrétien et au Pensez-y bien, de petits livres philosophiques qu’on a soin de répandre partout adroitement. On ne les vend point, on les donne à des personnes affidées qui les distribuent à des jeunes gens et à des femmes... »

En réalité, poursuit Maurice Talmeyr, la conjuration philosophique n’avait que très peu perverti le peuple, et par une excellente raison, c’est que le peuple ne savait pas lire. Elle avait surtout empoisonné les hautes classes. Mais cette philosophie qui est une conjuration, et qui machine, dans le mystère, avec des masques et des trahisons, l’application de ses préceptes, n’est-elle pas, pour une époque, toute une caractéristique ?

Notre essayiste rapporte la tenue à Wilhelmsbad (Allemagne), en 1781, d’un grand congrès de la Franc-Maçonnerie universelle, où les délégations arrivaient en masse, de France, de Belgique, de Suède, d’Italie, d’Angleterre, d’Espagne, d’Amérique, de tous les points du globe ! Est-il exact, comme on l’a dit, qu’on ait arrêté, dix ans d’avance, dans cette tenue de Wilhemsbad, la mise à mort de Louis XVI et presque toute la Terreur ? On peut affirmer, dans tous les cas, que, trois ans plus tard, la mort du roi de Suède et celle de Louis XVI étaient décidées dans une tenue de Francfort, en 1785, comme l’atteste une lettre du cardinal Mathieu, archevêque de Besançon :

« Il y a dans mon pays, écrit le cardinal Mathieu, un détail que je puis vous donner comme certain. Il y eut à Francfort, en 1785, une assemblée de Francs-Maçons où furent convoqués deux hommes considérables de Besançon, qui faisaient partie de la Société, M. de Reymond, inspecteur des postes, et M. Maire de Bouligney, président du Parlement. Dans cette réunion le meurtre du roi de Suède et celui de Louis XVI furent résolus. MM. de Reymond et de Bouligney revinrent consternés, en se promettant de ne jamais remettre les pieds dans une Loge, et de se garder le secret. Le dernier survivant l’a dit à M. Bourgon... Vous avez pu en entendre parler ici, car il a laissé une grande réputation de probité, de droiture et de fermeté parmi nous. Je l’ai beaucoup connu, et pendant bien longtemps, car je suis à Besançon depuis quarante-deux ans. »

Ce qu’on sait aussi, et avec certitude, c’est que la réunion de Wilhemsbad avait un épilogue dans le genre des révélations désespérées du malheureux M. Leroy. Le comte de Virieu, sur qui les Illuministes avaient cru pouvoir compter, et qui avait fait partie de la délégation française, revenait terrifié du Congrès, déclarait quitter la secte, et disait au baron de Gilliers : « Je ne vous révélerai pas ce qui s’est passé ; ce que je puis seulement vous dire, c’est que tout ceci est autrement sérieux que vous ne pensez. La conspiration qui se trame est si bien ourdie qu’il sera pour ainsi dire impossible à la Monarchie et à l’Église d’y échapper. »

Enfin, c’est également encore à cette époque que l’écrivain Cazotte, qui avait appartenu aux Illuministes français (alliés à la Franc-Maçonnerie), faisait un soir, dans un dîner, cette soi-disant prophétie dont la réalisation devait, évidemment, comporter une part de coïncidence, mais qui était aussi, avant tout, comme celles de Cagliostro, et sans aucun doute possible, de l’information anticipée. Il disait aux convives qui s’en amusaient beaucoup, trois ou quatre ans avant 1789 :

« Vous, Monsieur Bailly, et vous, Monsieur de Malesherbes, vous mourrez sur l’échafaud... Vous, Madame, on vous conduira en charrette, les mains liées derrière le dos, à la place des exécutions. — Mais, Monsieur le prophète, lui répondait en riant la duchesse de Grammont, ne me laisserez-vous pas au moins un confesseur ? — Non, Madame, non, lui répondait Cazotte énigmatique, non, vous n’en aurez pas, et le dernier supplicié qui en aura un, ce sera le roi !... », rapporte Louis Blanc dans son "Histoire de la Révolution française".
 
L'effroyable vérité dans des documents occultes de 1904
Maurice Talmeyr
 
(PDF gratuit ICI)

À travers une analyse minutieuse et éclairée, l'auteur explore le rôle majeur joué par la franc-maçonnerie dans la Révolution française, en dévoilant les liens étroits entre cette organisation secrète et les grandes figures révolutionnaires de l'époque.

Avec une plume claire et précise, Maurice Talmeyr retrace l'histoire de la franc-maçonnerie et de ses membres influents, qui ont contribué à la diffusion des idées nouvelles de liberté, d'égalité et de fraternité. Il démontre comment la franc-maçonnerie a servi de terreau fertile à la naissance d'un mouvement révolutionnaire puissant, qui a finalement renversé l'Ancien Régime et fondé la République.

Mais ce livre ne se contente pas de raconter l'histoire de la Révolution française. Il aborde également les questions sensibles et controversées, telles que le rôle des Illuminés de Bavière, la participation des francs-maçons à la Terreur, ou encore la véritable nature des idéaux révolutionnaires.

"La Franc-maçonnerie et la Révolution française" est un ouvrage essentiel pour tous ceux qui s'intéressent à l'histoire de la France et de l'Europe, mais aussi pour tous ceux qui cherchent à comprendre les fondements de la démocratie moderne et de la pensée politique contemporaine. 
 
Partager cet article
Repost0
19 octobre 2023 4 19 /10 /octobre /2023 18:48

Texte du psaume 109 (110) : Dixit Dominus

 

109:2 Virgam virtutis tuae emittet
Dominus ex Sion dominare in
medio inimicorum tuorum


Le Seigneur étendra de Sion* le
sceptre de ta puissance : Domine au
milieu de tes ennemis !

* Sion était l'ancien nom de Jérusalem

 

_____________________________________

Ils sont tous devenus fous, oui ç'est bien le cas, entre les messianistes, chrétiens, juifs, musulmans et les athées sionistes tels que les grands groupes financiers qui prônent le transhumanisme.

 

Il  faut un choc civilisationnel pour enterrer l'ancien monde et faire en naître un nouveau, les uns sûrs que le Messie est déjà là et qu'il nous sauvera et les autres sûr que leurs calculs, leurs opérations d'asservissement de la race humaine à leur soumission via la technologie est au terme.

 

Mais si dans les trois livres, l'Ancien, le Nouveau Testament et le Coran on avait parlé non pas au premier degré mais au deuxième ou troisième, que l'avènement du Messie ne soit que personnel.

 

De toutes les façons ils oeuvrent tous a acheminer le monde vers leur folie.

 

Nous savons qu'au moment de l'Apocalypse (révélation) arrivera l'antéchrist (celui qui précède le Christ) Un anti dieu de la matière celui qui prêche le mensonge et la division.

 

Il est important de lire ce texte pour se faire une idée de la situation dissimulée sous le boisseau !

 

Henry

 

 

 

 

 

________________________________________________

 

 

La guerre actuelle entre Israël et le Hamas selon l’érudit musulman et philosophe spécialisé en eschatologie islamique, Sheikh Imran Hosein

Comme chacun le sait, la guerre entre Israël et le Hamas a été déclenchée le 7 octobre 2023 par des attaques du Hamas contre Israël, également appelées par les factions paramilitaires palestiniennes opération Déluge d’al-Aqsa (en arabe : عملية طوفان الأقصى ; Amaliyyat Ṭūfān al-Aqṣā). Avec plus de 1 300 morts, en majorité des civils, ces attaques sont les plus meurtrières depuis la création d’Israël en 1948 : le nombre de morts en trois jours a dépassé celui constaté depuis 2003 pour l’État hébreu. Les attaques débutèrent avec quelque milliers de tirs de roquettes et l’infiltration de militants du Hamas dans les villes et kibboutzim entourant la bande de Gaza, par terre, mer et air à l’aide de deltaplanes motorisés. Des civils et des soldats israéliens ont été victimes d’exactions, tués ou pris en otage. Israël répliqua par l’opération Épées de fer (en hébreu : מבצע חרבות ברזל ; Mivtsa’ haravot barzel), comprenant des bombardements aériens, le “blocus complet” de la bande de Gaza et des opérations au sol à partir du 13 octobre. La riposte a entraîné la mort de plus de 2 200 civils et combattants palestiniens, le déplacement de plus de 400 000 civils et au moins 1 000 personnes sont portées disparues.

En général, lorsqu’ils discutent de ce conflit meurtrier, les commentateurs et les internautes omettent deux aspects importants qui ne doivent pourtant pas être négligés. Le premier point à souligner est que le mouvement terroriste islamiste et nationaliste palestinien, le Hamas (en arabe : حماس, litt. « ferveur, zèle »), est en fait une créature de l’État d’Israël. C’est ce qu’admettait lui-même Avi Primor, ex-ambassadeur d’Israël en Allemagne, en Belgique et au Luxembourg, ancien porte-parole du Ministère des Affaires Etrangères dans le gouvernement d’Yitzhak Rabin, sur la chaîne i24news en 2015. Il disait à ce moment : « C’est le gouvernement israélien, c’est nous qui avons créé le Hamas, afin de créer un poids contre le Fatah à l’époque. Et nous avons pensé que ce serait une organisation de prière qui va se chamailler avec le Fatah , on n’a pas pu prévoir ce que ça allait devenir, mais c’est notre création, alors d’abord les faits. Ensuite conquérir Gaza, détruire le Hamas, à quel prix? » Ceci est très bien expliqué par les deux chaînes Canard Réfractaire et Parlons peu Parlons bien sur la plateforme Youtube.

Voir la vidéo ICI

Il semble donc que le 7 octobre 2023 nous ayons assisté à une opération sous faux drapeau perpétré par Israël sur sa propre population. Mais dans quel but exactement ? Le 22 septembre, deux semaines avant le début du conflit Israël-Hamas, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou s’est exprimé à la tribune de l’Assemblée générale des Nations Unies pour annoncer un accord de paix historique avec l’Arabie saoudite : « Lors de la conférence du G20, le président Biden, le Premier ministre Modi et des dirigeants européens et arabes ont annoncé un projet visionnaire de couloir qui s’étendra de la péninsule arabe à Israël. Il connectera l’Inde à l’Europe par des liens maritimes, des liaisons ferroviaires, des oléoducs, des câbles optiques », dit-il. « La paix entre Israël et l’Arabie saoudite va véritablement créer un nouveau Moyen-Orient. » Netanyahou s’est félicité, jugeant que les Palestiniens n’avaient pas de droit de “veto” sur les nouveaux traités de paix susceptibles d’être conclus entre Israël et les États arabes. [Vidéo]

En fait ne s’agit-il pas du plan visant à la création du Grand Israël, c’est-à-dire à l’extension de l’État d’Israël sur l’ensemble ou une partie de la terre d’Israël avec les territoires palestiniens, incluant le territoire de l’ancien émirat de Transjordanie et la péninsule du Sinaï ? Il semble bien que oui.

C’est ici que nous pouvons souligner le deuxième point que les commentateurs négligent trop souvent lorsqu’ils parlent de la guerre entre Israël et le Hamas, c’est-à-dire l’aspect spirituel de cet événement. Pour plusieurs personnes, celui-ci préfigure les temps eschatologiques annoncés par les prophéties et il est vrai que les conditions qui marqueraient la « période finale du monde » se font de plus en plus pressantes : des guerres sur une grande échelle, la famine, des épidémies, d’importants tremblements de terre (Luc 21:11), ainsi que la dégradation des comportements humains : « Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l’argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d’orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l’apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force. » (2 Timothée 3:1-4) Jésus lui-même a dit que les derniers jours se caractériseraient par la réalisation simultanée de toutes ces prophéties, et pas seulement de quelques-unes ou de la plupart d’entre elles : « De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l’homme est proche, à la porte. » (Matthieu 24:33).

La Bible mentionne des événements liés à la fin des temps qui auront lieu dans le Temple de Jérusalem (Daniel 9:26-27, Matthieu 24:15). 2 Thessaloniciens 2:4 décrit l’Antéchrist comme « l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore, jusqu’à s’asseoir [comme Dieu] dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu. » Pour cela, il faut qu’il y ait un Temple à Jérusalem, le troisième après celui de Salomon et celui de Zorobabel. Il s’agit du Temple d’Ézéchiel qui doit être reconstruit aux temps messianiques et qui fut prophétisé après la destruction du temple de Salomon dans les derniers chapitres du livre d’Ézéchiel. Cela pose toutefois le problème du lieu saint islamique du Dôme du Rocher, qui est construit aujourd’hui sur le site du Temple juif. Pour les musulmans, Mohammed est monté au ciel depuis cet endroit, ce qui en fait un des principaux lieux saints islamiques. Au vu du climat politique actuel, on n’imagine pas les Juifs prendre le contrôle de ce site pour y construire un Temple. Nous savons néanmoins que ce Temple sera construit, avant ou pendant la Grande Tribulation, probablement suite à l’alliance de l’Antéchrist avec Israël (Daniel 9:24-27).

Selon “Got Questions Ministries“, la construction du Temple sera un signe clair de l’accomplissement des prophéties de la fin des temps. Ce sera ce Temple qui sera profané par l’Antéchrist pendant la Grande Tribulation, l’« abominable dévastation » mentionnée par Christ en Marc 13:14.

Représentation du Troisième Temple de Jérusalem, ou Temple d’Ézéchiel (hébreu : בית המקדש השלישי), basée sur les derniers chapitres du Livre d’Ézéchiel décrivant en détail le temple, y compris ses dimensions.

Un autre événement préfigure sans aucun doute les temps eschatologiques qui ont été annoncés par les prophéties bibliques. Il s’agit de l’assèchement accéléré de l’Euphrate qui a cours en ce moment en Asie occidentale. Pour saisir toute la gravité de la sécheresse, il suffit de regarder les images et la vidéo provenant du Centre d’eau d’Anah (مركز ماء عنه), le service de traitement de l’eau qui gère le projet central qui alimente la ville d’Anah, en Irak. Les responsables de ce centre me confirmèrent que « le niveau de l’Euphrate dans cette zone a diminué d’environ 21 mètres. La baisse a commencé début mars 2021 et s’est poursuivie jusqu’à présent ». Or, cette sécheresse est prophétisée dans Apocalypse 16:12 : « Le sixième [ange] versa sa coupe sur le grand fleuve, l’Euphrate. Et son eau tarit, afin que le chemin des rois venant de l’Orient fût préparé. » Selon les Écritures, ce fléau précède la grande bataille d’Armageddon qui aura lieu entre les rois de la Terre et le Dieu Tout-Puissant tel qu’il est décrit dans le texte de l’Apocalypse.

 

Il semble aussi que les anges déchus reviendront parmi nous pour accomplir ces prophéties. En effet, nous lisons dans Apocalypse 9:13-15 : « Le sixième ange sonna de la trompette. Et j’entendis une voix venant des quatre cornes de l’autel d’or qui est devant Dieu, et disant au sixième ange qui avait la trompette: Délie les quatre anges qui sont liés sur le grand fleuve d’Euphrate. » Ensuite, les quatre anges qui avaient été préparés pour cette heure, ce jour, ce mois et cette année furent déliés pour tuer un tiers de tous les habitants de la terre. « Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison. Et il sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre coins de la terre, Gog et Magog, afin de les rassembler pour la guerre; leur nombre est comme le sable de la mer. Et ils montèrent sur la surface de la terre, et ils investirent le camp des saints et la ville bien-aimée. » (Apocalypse 20:7-9)

 

Tout en sachant qu’il est probablement lié à la création du Grand Israël, serait-ce possible que l’accord de paix historique avec l’Arabie saoudite annoncé par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou ait aussi un lien avec le projet de « ville nouvelle futuriste » NEOM, annoncé en 2017 dans le cadre du plan Vision 2030 ? En effet, le régime saoudien, à l’initiative du prince héritier Mohamed Ben Salman, a décidé d’implanter son projet « pharaonique » à l’endroit où se situerait le véritable Mont Sinaï, c’est-à-dire au sommet du “Jabal Maqla”, un pic de la chaîne de montagne nommée “Jebel el Lawz” située dans le Nord-Ouest de l’Arabie saoudite, près de la frontière jordanienne, au-dessus du golfe d’Aqaba. Christophe Cros Houplon écrit dans la présentation de son roman intitulé NEOM : « Cité futuriste, hyper connectée. Pilotée par l’Intelligence Artificielle et les ordinateurs quantiques. Sur la Terre des Prophètes des trois grandes religions monothéistes. Cité immense. Résurrection du Veau d’Or de l’Ancien Testament. Une ville de débauches. » Pour sa part, Yahia Gouasmi écrivait le 12 mars 2021 :

Carte de NEOM, incluant « The Line ».

« Dans les récits religieux, il est dit qu’à la fin des temps, lorsque le Dajjal/Antéchrist apparaîtra pour prendre le contrôle de l’Humanité, il apportera son lot de merveilles et de miracles. Il séduira les peuples et les gouvernements en leur apportant l’illusion de la sécurité et de la prospérité. Il guérira le malade incurable, offrira des remèdes encore inconnus, apportera avec lui le progrès dans tous les domaines (scientifique, technologique, économiques etc….), solutionnera les problèmes de notre époque et il opérera sa magie sur l’ensemble des hommes. C’est ainsi que beaucoup s’y soumettront et que très peu s’y opposeront. Ce sera « son » paradis terrestre qu’il proposera à « notre » Humanité.

« Le Dajjal/Antéchrist a réuni ses meilleurs serviteurs : le sionisme et le wahhabisme pour concrétiser ce plan maléfique et son pseudo « jardin d’éden » commence à prendre forme à l’heure actuelle avec le projet NEOM, qui ne ressemblera à aucun autre. NEOM est perçu dans le monde comme une prouesse technologique voulant amener l’Arabie saoudite dans une ère nouvelle, mais très peu y perçoivent le danger qu’il représente pour notre Humanité car pour cela il faut être éveillé à l’eschatologie ainsi qu’à la Révélation vivante qui nous a été accordée. »

Selon Euronews, en Arabie Saoudite, s’opposer à la construction de NEOM peut coûter la vie. Trois hommes ont été condamnés à la peine de mort par un tribunal saoudien au début du mois d’octobre 2022. Selon l’ONG Alqst, basée à Londres, qui documente les exactions du pouvoir à Riyad, Shadli, Atallah, et Ibrahim al-Howeiti ont été jugés pour avoir refusé de quitter leurs maisons et tenter de protéger leurs familles. Leurs terres devaient être réquisitionnées pour la construction de la ville futuriste NEOM. Ils font tous trois partie de la tribu Howeitat, un groupe habitant la province de Tabuk, à l’extrême nord-ouest du Royaume, près de la frontière avec l’Egypte, la Jordanie et Israël, là où le projet, porté personnellement par le prince héritier Mohammed Ben Salmane, verra le jour.

Cette condamnation intervenait en pleine vague de répression contre les Howeitat réfractaires au projet. Shadli al-Huwaiti a vu son frère tué en avril 2020 par les forces de l’ordre alors qu’il manifestait contre l’expulsion de sa famille et avait publié des vidéos sur Youtube. Au mois d’août 2022, deux hommes ont été condamnés à 50 ans de prison pour avoir défendu le droit de leurs familles à rester sur place. Selon Alqst, de tels cas se multiplient dans une relative indifférence de la presse internationale. La création de cette fameuse « ville nouvelle futuriste » NEOM n’augure certainement rien qui vaille. Loin du paradis artificiel tant annoncé, il semble plutôt que cela laisse présager une ère de domination mentale et physique absolue, régie par l’intelligence artificielle et les robots spécialisés.

Selon toute vraisemblance, la coalition wahhabo-sioniste semble préparer la venue de l’Antéchrist avec la création du Grand Israël et de la « ville nouvelle futuriste » NEOM. Yahia Gouasmi écrit : « Ainsi Jérusalem, sur laquelle tous les projecteurs sont braqués, occulte l’autre lieu saint, le Mont Sinaï/Jebel el Lawz. Et, si tous les croyants se sentent concernés et touchés par le statut de Jérusalem et de ce que le sionisme international veut en faire, seule une poignée de croyants, initiés à l’eschatologie et qui ont connaissance de la valeur spirituelle de ce haut lieu de la Révélation qu’est Jebel el Lawz, sont affectés par cette annonce. » Comme l’écrit à son tour le rédacteur du site web Nemox71, Israël sera certainement chargé d’assurer la gestion sécuritaire de NEOM : « Il est clair que ce ne sont pas les saoudiens qui administreront l’endroit. Ne disposant d’aucun savoir-faire en matière de haute technologie ou d’industrie du divertissement, ils se cantonneront à leur rôle habituel de vaches à lait des projets sionistes. »

Évidemment, certaines personnes rejetteront du revers de la main l’idée que le conflit qui oppose Israël et le Hamas puisse être une opération sous faux drapeau. Ces mêmes personnes rejetteront aussi l’aspect spirituel et eschatologique de la coalition wahhabo-sioniste. Récemment, j’ai seulement partagé la vidéo de l’évangéliste Joe Kirby sur ✘ et en peu de temps, un individu m’a répondu sauvagement en disant d’aller « niquer » ma mère ! Pourquoi cette agressivité et cette violence verbale ? Est-ce ainsi que nous allons trouver la paix en ce bas monde ? Personnellement j’ai toujours privilégié l’intelligence du verbe et des mots, aux préjugés sans discernement. C’est pourquoi je partage avec vous les propos de Sheikh Imran Hosein qui a publié le livre “The Messiah the Qur’ān and Ākhir Al-Zamān“, qui s’adresse principalement aux chrétiens croyants pour leur présenter Jésus, le Messie, dans le Coran.[1]

➽ La guerre en Israël selon Sheikh Imran Hosein

Nous commençons par notre dernier nom béni. Nous le louons et le glorifions comme il se doit. Nous prions pour la paix et les bénédictions sur tous ses nobles messagers, sur notre père Abraham — il est notre père —, sur Moïse — nous croyons en Moïse —, sur David et Salomon — nous croyons également en eux —, sur Jésus le Messie[1], sur sa mère, la Vierge Marie, et sur le dernier d’entre eux, qu’ils croient ou non en lui, n’a aucune importance. (…) Nous vous saluons en cette triste nuit, au lendemain de la guerre qui s’intensifie. La guerre en Terre sainte n’a jamais pris fin. Plus personne ne fait référence à la Terre sainte parce qu’on vit dans un monde sécularisé où la religion n’est plus reconnue comme quelque chose d’important dans les affaires internationales. Plus personne ne fait donc référence à la Terre sainte, pas même le gouvernement d’Israël. C’est donc la Palestine qui est réelle, mais pas la Terre sainte. Mais pour nous qui reconnaissons que la vérité absolue se trouve dans l’Écriture qui vient du Seigneur Dieu. La Terre Sainte, bien sûr, le gouvernement égyptien ne le savait pas. Non, non, non, le gouvernement égyptien ne sait pas que c’est la Terre Sainte. Et en Terre sainte, c’est la guerre. C’est un sujet que nous avons abordé dans l’un des premiers livres que nous avons écrits sur l’eschatologie islamique, que je vous conseille de relire maintenant, après ce qui se passe en Terre sainte, et qui s’intitule “Jérusalem dans le Coran“. Ce livre a été écrit dans ma tête il y a plus de 25 ans, mais il a été publié il y a plus de 20 ans. Je ne peux pas répéter le sujet maintenant. Cette courte vidéo de ce soir vous donne le contexte du sujet dans le Coran. “Jérusalem dans le Coran” est une lecture essentielle pour vous.

Maintenant, les événements qui se sont produits ces derniers jours, et je suis bombardé de demandes de partout autour de de moi, offrent quelques commentaires pour nous apporter un peu de clarté sur ce qui se passe en Terre Sainte. Mon premier commentaire est pour vous rappeler, si vous en avez besoin, que notre Prophète a prophétisé. Il a dit qu’au dernier âge, à la fin des temps, il y aura de grands menteurs. La Russie ne ment pas, Poutine ne ment pas. Mais il y aura de grands menteurs à la fin des temps. Alors méfiez-vous, a-t-il dit, méfiez-vous. Et oui, nous savons ce qui s’est passé à Pearl Harbor. Était-ce en 1945, lorsque le gouvernement américain a su que le Japon préparait une attaque massive contre la flotte américaine ? L’Armada était stationnée à Pearl Harbor, peut-être à Hawaï, et ils n’ont pris aucune mesure pour protéger les navires et les marins qui s’y trouvaient. Ils sont restés silencieux. Et l’armada américaine a été détruite. Et, je ne sais pas, peut-être 2000 hommes ont perdu la vie. Lorsque le Japon a lancé son attaque, les Américains savaient que l’attaque était imminente. Pourquoi l’ont-ils laissé faire ? Pourquoi sont-ils restés silencieux ? Parce qu’ils avaient un plan à mettre en œuvre. Et ils avaient besoin que cette attaque ait lieu pour mobiliser l’opinion publique. Et ces vies innocentes ont été perdues à cause de l’hypocrisie du gouvernement américain.

La même chose s’est produite lors du 11 septembre : non seulement le gouvernement américain savait qu’une attaque terroriste allait être lancée contre le World Trade Center, mais la CIA américaine a participé à la planification et à l’exécution de l’attaque, bien entendu en alliance avec sa consœur, le Mossad israélien. Je ne sais pas qui a joué le rôle principal et qui a joué le rôle secondaire. Cela n’a pas d’importance entre deux sœurs. Ils ont permis que l’attaque ait lieu, même s’ils savaient qu’elle allait avoir lieu, et tant d’innocents ont perdu la vie. Bien sûr, certains avaient été prévenus de ne pas aller travailler ce jour-là. Et bien sûr, ils ne sont pas allés travailler et leurs vies ont été sauvées. Mais les autres, qui n’avaient pas été prévenus, ont perdu la vie ce jour-là.

Nous disons donc maintenant qu’il est impossible qu’Israël n’ait pas eu connaissance du lancement de cette attaque il y a quelques jours. Si Israël n’était pas du tout au courant, et si Israël était honnête et sincère en disant « nous n’avions pas connaissance à l’avance du lancement de cette attaque », alors je dis à Israël, depuis mon salon ici dans l’île caribéenne de Trinidad, si vous êtes sincères, alors un chameau pourrait également passer par le chas d’une aiguille.

Non, non, il n’est pas possible qu’Israël n’ait pas été au courant du lancement de cette attaque. Si nous avons raison, quelles sont les implications ? Dans cette brève vidéo, je me limiterai à cette partie du sujet. Du point de vue de l’eschatologie islamique, vous n’attendez pas de moi une analyse militaire. Je ne suis pas un analyste militaire. J’ai des amis qui sont des analystes militaires et je me suis tourné vers eux pour obtenir des conseils. Je ne suis pas non plus un politologue. Non, vous pouvez vous adresser à d’autres politologues, pas à ceux de Washington, bien sûr, mais à ceux du Pakistan. Mais j’ai obtenu une maîtrise en philosophie et j’ai fait des études en relations internationales dans deux universités. Et bien sûr, je suis diplômé en études islamiques. Mais Allah m’a donné la chance d’être le pionnier de l’eschatologie islamique à l’ère moderne. Vous attendez donc de moi non pas une analyse militaire, ni une analyse politique, mais une analyse eschatologique islamique. Et c’est ce que je souhaite vous proposer brièvement ce soir.

Voir la vidéo ICI

Déclaration d’un Rabin : « Nous sommes aux côtés du gouvernement palestinien et du peuple palestinien. Avant l’occupation de la Palestine par les sionistes, les juifs vivaient en paix et en harmonie avec les musulmans. Notre souhait est le rétablissement de l’État palestinien. »

Si j’ai raison de dire qu’Israël savait que cette attaque était lancée, nous pourrons peut-être apprendre, au jour du Jugement dernier, que le Mossad israélien a joué un rôle dans l’acheminement de toutes ces armes américaines vers Gaza. Comment ont-elles pu parvenir à Gaza en si grand nombre et avec des armes si sophistiquées que le Mossad israélien a dû y jouer un rôle ? Ce n’était donc pas une surprise pour Israël. Mais Israël, comme le gouvernement américain, a choisi de garder le silence et de permettre à des innocents, parce qu’ils étaient innocents, de participer à l’oppression du peuple palestinien. Mais ils ne sont pas innocents en tant qu’oppresseurs du peuple palestinien. Ils font partie du système d’oppression. Mais ils ont perdu la vie. Ils n’étaient pas des combattants, mais ils ont perdu la vie. Nombre d’entre eux ont été faits prisonniers de guerre. Pas des otages, pas des otages, pas des otages. C’est la guerre. Le gouvernement israélien a déclaré que nous étions en guerre. Il s’agit donc de prisonniers de guerre et non d’otages.

Et maintenant. Si le gouvernement israélien savait que cette attaque allait avoir lieu, et qu’il a choisi de rester silencieux et de la laisser se dérouler, cela ne peut être que parce qu’il y a un grand plan à l’œuvre. Et ils avaient besoin de cet attentat pour faire avancer ce plan. Et quel peut être ce plan d’ensemble ? À Jérusalem, dans le Coran, nous avons souligné que la Torah dit que la Terre sainte s’étend du fleuve d’Égypte au fleuve Euphrate. C’est faux. C’est faux. Moscou, j’espère que vous nous écoutez, c’est faux.

La Terre sainte ne s’étend pas du fleuve d’Égypte au fleuve Euphrate. Mais si c’est dans la Torah, et si l’État d’Israël a été restauré en Terre sainte, c’est parce que les Juifs croient que le Messie est encore à venir, qu’il n’est pas encore venu, qu’ils rejettent Jésus, le fils de Miriam, comme le Messie[1]. Jésus n’est pas le Messie, dit Israël ! Dois-je le répéter ? Washington, tu m’écoutes ? Israël dit que Jésus n’est pas le Messie ! C’est un faux Messie, un faux ! Mais le chrétien dit non, et le musulman dit non ! Bien sûr, je parle des chrétiens qui suivent Jésus. Je ne me préoccupe pas des chrétiens qui suivent le Père Noël. Les chrétiens du monde occidental qui soutiennent Israël sont pour la plupart des gens qui suivent le Père Noël. Il suffit de les regarder à la période de Noël pour voir qui ils suivent.

Et c’est la même chose aujourd’hui. Les musulmans et les chrétiens qui suivent Jésus, nous disons non, le Messie était Jésus, le fils de Mariam.[1] Mais ils n’y croient pas. Ils le rejettent. Et ils ont créé un État d’Israël en Terre sainte, afin que leur Messie, qui n’est pas encore venu, puisse régner sur le saint Israël à Jérusalem et sur le monde. C’est ainsi que l’âge d’or reviendra. Si vous lisez Jérusalem dans le Coran, vous l’avez compris. Ils ont donc besoin que l’État d’Israël étende son territoire pour englober les confins bibliques de la Terre sainte. Vous n’entendriez pas cela de la part du Congrès américain. Ils n’en parleraient pas. Ils ont des choses plus importantes à discuter au Congrès. C’est pourquoi la planification de cette guerre permet peut-être à la résistance islamique en Palestine de s’organiser. Rappelez-vous que je n’utilise pas ces termes de talibans, de ceci et de cela. J’ai toujours parlé de la résistance islamique en Afghanistan. De même, je parle de la résistance islamique en Terre sainte, par opposition à la résistance nationale palestinienne laïque dirigée par l’OLP.

La franchise biblique de la Terre Sainte exige qu’Israël étende son territoire jusqu’au Nil de ce côté-ci et jusqu’à l’Euphrate de l’autre côté. Si vous ne le savez pas, lisez mon livre “Jérusalem dans le Coran“. Donc, si j’ai raison, cette guerre a été autorisée à avoir lieu, comme Pearl Harbor a été autorisée à avoir lieu, comme le 11 septembre a été autorisé à avoir lieu, et il y a un plan derrière tout cela, c’est pourquoi ils l’ont autorisé à avoir lieu. Et tant de personnes ont perdu la vie alors qu’elles auraient pu être sauvées. C’est peut-être parce qu’Israël prépare une guerre plus importante.

Le Mossad israélien sera probablement très en colère contre moi pour cette révélation. Il s’agit peut-être d’un plan visant à provoquer le Hezbollah au Liban, pour qu’il entre officiellement en guerre. Et une fois que le Hezbollah entrera en guerre, la route vers l’Iran sera ouverte. Mais si Israël croit qu’il peut lancer une guerre contre l’Iran et qu’il réussira, rappelez-vous qu’il joue avec le feu ! Pourquoi ? Parce que toute l’humanité va souffrir d’une guerre contre l’Iran dès le moment où l’Iran est attaqué. La première implication est que l’Iran va devenir une puissance nucléaire. Dois-je le répéter pour vous à Jérusalem ? Dès que vous attaquez l’Iran, la première implication, et Washington ne peut pas l’empêcher, est que l’Iran deviendra immédiatement une puissance nucléaire, une puissance dotée d’armes nucléaires. Il rejoindra le club des pays dotés d’armes nucléaires. Ce n’est pas ce que vous voulez pour Israël ! Non seulement cela, mais la deuxième implication est que l’Iran ne peut pas utiliser une arme nucléaire contre Israël. Nous n’avons pas besoin de le faire, sauf si, comme dans la politique de l’État russe, c’est lorsque le territoire de la Russie, l’État, qui est en danger. Ce n’est que dans ce cas que la Russie utiliserait des armes nucléaires. L’Iran pourrait donc décider de la même chose. Lorsque la survie de l’Iran en tant qu’État est en jeu, ce n’est qu’à ce moment-là qu’il aurait recours aux armes nucléaires, mais l’Iran deviendrait immédiatement, immédiatement, une puissance nucléaire. La deuxième implication est réelle. J’espère que vous écoutez.

Est-ce immédiatement que vous attaquez l’Iran ? Toutes les installations pétrolières du Golfe, en Arabie saoudite, au Koweït, à Abou Dhabi, seront réduites en cendres parce que l’Iran a la capacité de les détruire à l’aide de missiles et que le pétrole brûle. Il est inflammable et peut se propager facilement. Le feu. Si cela se produit et qu’il y a une destruction catastrophique des champs pétroliers au Moyen-Orient. Pouvez-vous imaginer les conséquences pour l’économie mondiale ? Quelles seront les conséquences pour beaucoup ? Quelles seront les conséquences pour l’inflation ? Partout dans le monde, l’argent commencera à perdre de sa valeur. Partout dans le monde, les prix vont grimper et la haine de l’humanité à votre égard va s’intensifier, car c’est vous qui aurez provoqué l’Iran. Ce sera la conséquence du lancement de votre attaque stupide contre l’Iran, parce que vous pensez que c’est essentiel pour la survie d’Israël et pour toute l’humanité, alors que toute l’humanité souffre avec des prix de plus en plus élevés pour tout, y compris l’énergie. La haine pour l’État d’Israël sera telle que rien à Washington, rien à Londres, rien à Paris ne pourra vous aider. Et ne vous tournez pas vers le Seigneur, le Seigneur Dieu, parce que le Seigneur Dieu est en colère contre vous.

Voir la vidéo ICI

Torah Judaism : « Le sionisme et Israël ne peuvent jamais représenter les juifs et le judaïsme. Le sionisme est une déformation du judaïsme. Il n’y a pas de sionisme dans le judaïsme. Nous voulons que les terres palestiniennes saisies par les sionistes pervers soient rendues à leurs propriétaires d’origine, le peuple palestinien. Les Juifs ne sont pas des sionistes. »

Maintenant, un mot pour notre peuple. C’est mon dernier commentaire pour cette très courte vidéo. Nous allons observer attentivement si le Hezbollah est incité à se joindre à la guerre et si cela conduit à une guerre avec l’Iran, comme je m’y attends. J’espère que cette stupidité ne l’emportera pas. Et Israël a le bon sens de dire qu’il ne faut pas jouer avec le feu. Mais pour nos concitoyens dans le monde de l’Islam, Poutine a raison. Le président russe Poutine a raison. Il dit que le cœur des musulmans du monde entier est avec la Palestine, avec les Palestiniens. Voici ce qu’il a dit. Le cœur des musulmans du monde entier est avec les Palestiniens. Les gouvernements sont peut-être des chiens de faïence de Washington, mais pas les peuples. Regardez la Jordanie et vous verrez le contraste entre le gouvernement et le peuple. Regardez l’Égypte et vous verrez le contraste entre le gouvernement et le peuple. Et regardez le Pakistan pathétique. Regardez les chiots yankees qui sont les généraux des forces armées pakistanaises. Et vous verrez la différence entre le peuple pakistanais, dont le cœur bat pour la Terre sainte, pour les musulmans palestiniens. Et regardez le gouvernement et les généraux.

Et je suis désolé de devoir faire un dernier commentaire. Je n’avais pas l’intention d’être aussi long. Mais comme le dit le Coran, il en sera toujours ainsi. Je veux dire que ce petit régime a été acquis par l’idée que nous avons honoré tous les descendants d’Adam et les uns les autres. Chaque être humain, en vertu de son statut d’être humain, est entouré de respect et d’honneur par le Seigneur Dieu, chaque être humain. Et notre Prophète, que les bénédictions d’Allah soient sur lui, a dit que toute l’humanité se présentera devant le Seigneur Dieu le jour du jugement comme étant égale à ses yeux, comme le sont les dents d’un peigne. Ainsi, lorsque la Torah dit que le peuple israélite naît supérieur, qu’il est l’élu du Seigneur Dieu et que le reste de l’humanité est inférieur, regardez ce à quoi cela a conduit aujourd’hui : le chef d’état-major des forces armées israéliennes qualifie le peuple palestinien d’animal. Soyez vigilants. Tous ceux qui soutiennent l’État d’Israël. Faites attention. Vous êtes du mauvais côté de l’histoire lorsque vous parlez de ces gens qui vivent dans le plus grand camp de concentration à ciel ouvert du monde, à Gaza. Vous les traitez avec mépris d’animaux et d’autres de sauvages.

Je me souviens, il y a de nombreuses années, d’un Premier ministre israélien nommé Yitzhak Shamir. Il s’agissait d’une cérémonie funéraire pour un colon qui avait été tué par un Palestinien, et les funérailles se déroulaient au sommet d’une colline en Israël. Il s’est levé sur cette colline et a déclaré : « Je m’adresse au peuple palestinien pour lui dire qu’à nos yeux, vous n’êtes rien de plus que des sauterelles ». Le même type de langage a été utilisé lorsque les Européens se sont rendus dans les Amériques et ont procédé au nettoyage ethnique des Indiens d’Amérique. C’est la même chose en Australie avec les Aborigènes : ils ne sont pas des êtres humains. Non, ils sont moins que des êtres humains. C’est ce qui a conduit la civilisation occidentale à adopter l’esclavage, à réduire les Africains en esclavage et à les emmener dans les Amériques, à les utiliser comme esclaves parce qu’ils ne croyaient pas qu’il s’agissait d’êtres humains comme eux, qu’il s’agissait d’un peuple inférieur. Nous sommes un peuple supérieur.

La Russie a rejeté cette exclusivité. La Russie chrétienne a dénoncé cette exclusivité. La Russie chrétienne ne se perçoit pas comme un peuple supérieur au reste de l’humanité, mais le peuple d’Israël permet à son chef d’état-major de qualifier le peuple palestinien d’animaux, de bêtes et d’inférieurs. Soyez prudents sur cette voie dans laquelle vous travaillez, car le Coran l’a réfutée. Vous n’êtes pas un peuple élu du Seigneur Dieu. C’est faux. C’est ce qu’Allah dit dans la sourate à Juma, et par ceux qui sont en dessous de lui dans l’ombre. Je m’adresse à tous ceux d’entre vous qui sont Yehudi, c’est-à-dire juifs qui ne font pas partie de la communauté israélite qui a rejeté Jésus en tant que Messie.[1] Ils sont maintenant appelés dans le Coran Allahu. Ce terme signifie “Juifs”. Si vous croyez à la fin des temps et à la pleine conscience, si vous croyez être le peuple élu du Seigneur Dieu, à l’exclusion du reste de l’humanité, si c’est votre croyance, mais que vous voulez en sortir en bons termes, si vous êtes sincères, alors pourquoi ne désirez-vous pas la mort ? Qu’est-ce que tu es ? Non, non, non, dit le Coran, ils ne désireront jamais la mort parce qu’ils savent ce qu’ils font. Ils savent le mal qu’ils commettent. C’est pourquoi ils ne désirent jamais la mort.

Il s’agit donc d’une fausse affirmation selon laquelle vous êtes le peuple élu du Seigneur Dieu, que vous êtes nés supérieurs au reste d’entre nous. Et vous pouvez dire de notre peuple que nous sommes des animaux ! Eh bien, laissez-moi vous dire que c’est l’avertissement qu’a donné Nabi Muhammad, que les bénédictions soient sur lui. Le gouvernement pakistanais ne vous le dira pas. Et les chiots yankees qui sont les généraux de l’armée pakistanaise ne vous le diront jamais, mais nous vous dirons que notre prophète a prophétisé qu’en raison de votre oppression incessante et de votre mauvaise conduite, vous qualifiez notre peuple d’animaux. À cause de cela, notre Prophète a prophétisé que vous alliez vous battre. Vous combattrez certainement les Juifs. Vous les vaincrez certainement. À ce moment-là, lorsque l’oppression aura atteint une telle intensité, il a dit que même les rochers et les pierres parleront en musulman. Un juif se cache derrière moi. Venez et tuez-le.

Notre Prophète ne fait pas référence à tous les Juifs. Faites attention à cette affirmation, car elle est fausse. Notre prophète ne fait certainement pas référence aux juifs qui dénoncent l’oppression de l’État d’Israël et qui sont solidaires du peuple palestinien. Je les connais à Brooklyn. Je les ai rencontrés à Brooklyn. J’en ai rencontré d’autres aussi, qui sont juifs et qui ne soutiennent pas l’oppression de l’État d’Israël. Les Juifs en Israël aujourd’hui qui s’opposent à l’oppression du gouvernement israélien. Je parle de ceux qui font partie de l’élite dirigeante de l’État d’Israël et qui oppriment le peuple et de ceux qui soutiennent le gouvernement dans son oppression. En ce jour qui viendra lorsque le Messie reviendra, rappelez-vous ces paroles de Muhammad, que la bénédiction d’Allah soit sur lui, « les pierres et les rochers parleront en musulman ce jour-là et diront : Un juif se cache derrière moi. Venez et tuez-le ».

Verset 45 (Rappelle-toi,) quand les Anges dirent: « Ô Marie, voilà que Dieu t’annonce une parole de Sa part: son nom sera “al-Masih” [le Messie] “Hissa”, fils de Marie, illustre ici-bas comme dans l’au-delà, et l’un des rapprochés de Dieu ».

إِذْ قَالَتِ ٱلْمَلَٰٓئِكَةُ يَٰمَرْيَمُ إِنَّ ٱللَّهَ يُبَشِّرُكِ بِكَلِمَةٍ مِّنْهُ ٱسْمُهُ ٱلْمَسِيحُ عِيسَى ٱبْنُ مَرْيَمَ وَجِيهًا فِى ٱلدُّنْيَا وَٱلْءَاخِرَةِ وَمِنَ ٱلْمُقَرَّبِينَ

Verset 55 (Rappelle-toi) quand Dieu dit: « Ô Jésus, certes, Je vais mettre fin à ta vie terrestre t’élever vers Moi, te débarrasser de ceux qui n’ont pas cru et mettre jusqu’au Jour de la Résurrection, ceux qui te suivent au-dessus de ceux qui ne croient pas. Puis, c’est vers Moi que sera votre retour, et Je jugerai, entre vous, ce sur quoi vous vous opposiez ».

ِذْ قَالَ ٱللَّهُ يَٰعِيسَىٰٓ إِنِّى مُتَوَفِّيكَ وَرَافِعُكَ إِلَىَّ وَمُطَهِّرُكَ مِنَ ٱلَّذِينَ كَفَرُوا۟ وَجَاعِلُ ٱلَّذِينَ ٱتَّبَعُوكَ فَوْقَ ٱلَّذِينَ كَفَرُوٓا۟ إِلَىٰ يَوْمِ ٱلْقِيَٰمَةِ ثُمَّ إِلَىَّ مَرْجِعُكُمْ فَأَحْكُمُ بَيْنَكُمْ فِيمَا كُنتُمْ فِيهِ تَخْتَلِفُونَ

Verset 56 « Quant à ceux qui n’ont pas cru, Je les châtierai d’un dur châtiment, ici-bas tout comme dans l’au-delà; et pour eux pas de secoureurs ».

َأَمَّا ٱلَّذِينَ كَفَرُوا۟ فَأُعَذِّبُهُمْ عَذَابًا شَدِيدًا فِى ٱلدُّنْيَا وَٱلْءَاخِرَةِ وَمَا لَهُم مِّن نَّٰصِرِينَ

Verset 57 Et quant à ceux qui ont la foi et font de bonnes oeuvres, Il leur donnera leurs récompenses. Et Dieu n’aime pas les injustes.

وَأَمَّا ٱلَّذِينَ ءَامَنُوا۟ وَعَمِلُوا۟ ٱلصَّٰلِحَٰتِ فَيُوَفِّيهِمْ أُجُورَهُمْ وَٱللَّهُ لَا يُحِبُّ ٱلظَّٰلِمِينَ

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2023 7 01 /10 /octobre /2023 18:26

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2023 7 01 /10 /octobre /2023 18:25

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2023 7 01 /10 /octobre /2023 18:23

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2023 3 13 /09 /septembre /2023 17:53

Je vais encore me faire des amis, n'étant ni consensuel ni conventionnel parce que ç'est ma nature, mais également par ce que l'avenir va désintégrer la dissonance cognitive, les blocages, ce sera nécessaire car ce sera une question de survie. Tant pis pour les esprits chagrins !

Henry

Partager cet article
Repost0
11 septembre 2023 1 11 /09 /septembre /2023 18:09

Mauro Biglino est un auteur, essayiste et traducteur italien.

Il est l'un des grands spécialistes au monde de la traduction des textes en vieil hébreu constitutifs de l'Ancien Testament. Chercheur dans le domaine de l’histoire des religions, il approfondit depuis près de trente ans l’étude de ce qu’on nomme les "textes sacrés", convaincu que seules la connaissance et l’analyse directe de ce qu’ont écrit les rédacteurs antiques aident à comprendre véritablement la pensée religieuse formulée par l’humanité au cours de son histoire.

Les connaissances linguistiques et philologiques qu’il a acquises grâce à l’étude de l’hébreu massorétique, ainsi que sa maîtrise des langues grecque et latine, lui ont permis de devenir le traducteur officiel des Edizioni San Paolo, qui ont publié 17 livres de l’Ancien Testament traduits par ses soins à partir de la Biblia Hebraica Stuttgartensia, version imprimée du Codex de Leningrad.

Après plusieurs années de collaboration avec cette maison d’édition, l’auteur a décidé de proposer une version littérale et philologique de l’Ancien Testament, dans le but de se rapprocher le plus possible du message d’origine de ceux qui l’ont compilé.

Sa légitimité de "traducteur" constitue la valeur première de son ouvrage "La Bible comme vous ne l'avez jamais lue". En rupture avec la lecture traditionnelle juive ou chrétienne, et par honnêteté intellectuelle, Mauro Biglino ose affirmer que la Bible est un livre qui raconte l'arrivée sur notre planète d'une race extra-terrestre, les véritables créateurs de l'espèce humaine.

site officiel : https://maurobiglino.it/

Partager cet article
Repost0

Pages