Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 171 541 visiteurs 276 832 pages lus et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.arthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 

Youtube 

 
Crowdbunker 

 
 

Recherche

réf.

24 août 2022 3 24 /08 /août /2022 08:37

On pense que ces produits chimiques toxiques contaminent l’eau potable de plus de 200 millions d’Américains.

Substances toxiques : les pires produits ménagers à éviter | Bio à la une

Des chercheurs ont découvert une nouvelle méthode pour décomposer les dangereux « produits chimiques éternels ».

 

Selon un rapport d’information publié jeudi par The Guardian, une nouvelle méthode de décomposition de certains composés PFAS (produits chimiques éternels) pourrait représenter une avancée majeure dans la lutte contre la contamination environnementale généralisée dans le monde.

Les PFAS, ou substances per- et polyfluoroalkyles, sont surnommés « produits chimiques éternels » parce qu’ils ne se dégradent pas naturellement, et que les procédés mis au point par l’homme pour les détruire sont coûteux, consomment beaucoup d’énergie et donnent des résultats discutables.

« La connaissance fondamentale de la manière dont les PFAS se dégradent est la chose la plus importante qui ressort de cette étude », a déclaré Will Dichtel, chercheur à l’université Northwestern et coauteur de la nouvelle étude.

Environ 12 000 composés composent la classe des PFAS, et la méthode mise au point par les chercheurs de l’université Northwestern de Californie à Los Angeles et de l’université de Tianjin est efficace sur une sous-classe, les acides perfluorocarboxyliques.

Tous les composés PFAS ont un point commun qui les a rendus pratiquement indestructibles jusqu’à présent : ils ont tous au moins un atome de carbone fluoré.

La nouvelle méthode consiste à « défluorer » les composés avec une solution d’eau et de diméthylsulfoxyde (DMSO), un solvant aprotique dipolaire, ce qui donne du carbone et du fluorure inorganique, tous deux relativement inoffensifs.

Les PFAS non dégradables

Les PFAS non dégradables continuent de circuler et de s’accumuler dans l’environnement, et on pense aujourd’hui que ces produits chimiques toxiques contaminent l’eau potable de plus de 200 millions d’Américains.

On les a trouvés dans l’Arctique, dans la pluie partout dans le monde, et on pense qu’ils sont présents dans 98 % du sang des Américains. De nouvelles recherches ont permis de les découvrir à des concentrations alarmantes dans certains aliments et dans l’air.

Plus tôt, Interesting Engineering a documenté comment l’eau de pluie n’est plus potable en raison de la présence de « produits chimiques éternels ».

 

Bien qu’il existe une technologie permettant d’éliminer les PFAS de l’environnement, les chercheurs n’ont pas réussi à trouver comment décomposer complètement les produits chimiques après leur élimination.

L’efficacité d’une nouvelle technique à basse température pour décomposer les PFAS a été décrite dans une étude publiée jeudi dans la revue Science.

Les défenseurs de la santé publique s’inquiètent depuis longtemps de l’élimination généralisée des produits chimiques par des pratiques telles que les puits d’injection profonds et la mise en décharge. Les preuves suggèrent que les produits chimiques fréquemment incinérés ne font que décomposer les composés, libérant des fragments de PFAS potentiellement dangereux dans l’air.

« Il n’y a pas de moyen d’éliminer les PFAS qui soit bénin, il faut donc trouver une méthode pour se débarrasser des PFAS d’une manière qui ne soit pas encore polluante », a déclaré Brittany Trang, chercheuse à Northwestern et l’un des principaux auteurs de l’étude.

De nombreuses industries et des milliers de biens de consommation utilisent les PFAS pour les rendre résistants à la chaleur, à l’eau et aux taches. Cependant, ces composés ont été associés à des maladies graves telles que le cancer, des handicaps congénitaux, des maladies du foie, des problèmes rénaux, une baisse de l’immunité et un taux de cholestérol élevé.

Des résultats « significatifs »

Selon les chercheurs, leur méthode pourrait être étendue à d’autres sous-classes de PFAS et nécessiter moins d’énergie que les autres méthodes utilisées pour tenter de détruire les PFAS.

« Cette méthode fonctionne dans des conditions douces et donne des produits bénins, ce qui la rend immédiatement prometteuse pour des études ultérieures », a déclaré William Dichtel, professeur de chimie à l’université Northwestern.

Les chercheurs ont souligné que les résultats sont préliminaires et que la méthode est loin d’être prête à être mise à l’échelle et appliquée commercialement. L’osmose inverse, le charbon actif granulaire ou d’autres formes de filtration devraient être utilisés pour filtrer d’abord les produits chimiques de l’eau contaminée, car ils y sont présents en quantités toxiques à de très faibles concentrations.

La nouvelle méthode pourrait être utilisée pour traiter les produits chimiques qui ont été concentrés dans les eaux usées.

« Nous n’avons jamais eu de réponse satisfaisante à la question ‘Qu’allons-nous faire de ces produits et comment pouvons-nous nettoyer notre eau ?' » a déclaré M. Dichtel.

Dichtel, qui travaille à la mise au point de méthodes de décomposition des PFAS depuis environ sept ans, a qualifié ces résultats de « significatifs ».

Lire aussi : L’Arctique laisse échapper de fortes concentrations de « produits chimiques éternels »

Source : Interesting Engineering – Traduit par Anguille sous roche

Partager cet article
Repost0
14 août 2022 7 14 /08 /août /2022 16:45

Partager cet article
Repost0
10 août 2022 3 10 /08 /août /2022 16:47

Article qui contient des précisions sur un sujet que les gens qui s’intéressent à leur santé connaissent dans les grandes lignes. Plus quelques vérités évidentes pour lesquelles le lien n’est pas toujours fait comme par exemple :

https://s2.qwant.com/thumbr/700x0/f/9/4f644cbf51d860649f9de45126c67c5d5fd679e2f290449c15b17082a61b70/capture-decran-2018-01-25-y-07.54.07.png?u=https%3A%2F%2Fi1.wp.com%2Fwww.jdbn.fr%2Fwp-content%2Fuploads%2F2018%2F01%2Fcapture-decran-2018-01-25-y-07.54.07.png%3Fresize%3D1280%252C640&q=0&b=1&p=0&a=0il existe « Tout indique que l’industrie pharmaceutique et l’industrie alimentaire sont une seule et même entité et qu’une conspiration dans laquelle l’une aide l’autre à faire des profits. »

La nouvelle est incroyable : la cause première du cancer a été officiellement découverte il y a plusieurs décennies (1923) par un scientifique lauréat du prix Nobel en 1931.

Très peu de personnes dans le monde le savent, car ce fait est caché par les industries pharmaceutique et alimentaire.

En 1931, le scientifique allemand Otto Heinrich Warburg a reçu le prix Nobel pour sa découverte de la cause première du cancer.

C’est vrai. Il a découvert la cause première du cancer et a obtenu le prix Nobel.

Otto a découvert que le cancer est le résultat d’un pouvoir anti-physiologique et d’un mode de vie anti-physiologique.

Pourquoi ? Parce qu’avec un style nutritionnel anti-physiologique (alimentation basée sur des aliments acidifiants) et la sédentarité, le corps crée un environnement acide (dans le cas de la sédentarité, en raison d’une mauvaise oxygénation cellulaire).

L’acidose cellulaire entraîne l’expulsion de l’oxygène. Le manque d’oxygène dans les cellules crée un environnement acide.

Il a déclaré : « Le manque d’oxygène et l’acidité sont les deux faces d’une même pièce : si une personne a l’un, elle a aussi l’autre.

Autrement dit, si une personne a un excès d’acidité, elle aura automatiquement un manque d’oxygène dans son système. S’il y a un manque d’oxygène, vous aurez de l’acidité dans votre corps.

Il a également déclaré : « Les substances acides repoussent l’oxygène, contrairement aux substances alcalines qui l’attirent.

Autrement dit, un environnement acide est un environnement sans oxygène.

Il a déclaré : « Priver une cellule de 35 % de son oxygène pendant 48 heures peut la transformer en cancer.

Toutes les cellules normales ont un besoin absolu d’oxygène, mais les cellules cancéreuses peuvent vivre sans oxygène. (Une règle sans exception).

« Les tissus cancéreux sont acides, alors que les tissus sains sont alcalins. »

Dans son ouvrage intitulé « Le métabolisme des tumeurs », Otto a montré que toutes les formes de cancer sont caractérisées par deux conditions fondamentales : l’acidose (acide) sanguine et l’hypoxie (manque d’oxygène).

Il a découvert que les cellules cancéreuses sont anaérobies (elles ne respirent pas d’oxygène) et ne peuvent pas survivre en présence de niveaux élevés d’oxygène.

Les cellules cancéreuses ne peuvent survivre que grâce au glucose et dans un environnement sans oxygène.

Par conséquent, le cancer n’est rien d’autre qu’un mécanisme de défense dont disposent certaines cellules de l’organisme pour survivre dans un environnement acide et sans oxygène.

EN RÉSUMÉ :
Les cellules saines vivent dans un environnement oxygéné et alcalin qui permet un fonctionnement normal. Les cellules cancéreuses vivent dans un environnement acide et pauvre en oxygène.

IMPORTANT :
Une fois le processus de digestion terminé, les aliments, en fonction de la qualité des protéines, des glucides, des graisses, des vitamines et des minéraux, fournissent et génèrent une condition d’acidité ou d’alcalinité dans le corps. En d’autres termes … tout dépend uniquement de ce que vous mangez.

Le résultat acidifiant ou alcalinisant est mesuré à l’aide d’une échelle appelée PH, dont les valeurs vont de 0 à 14 ; une valeur de 7 correspond à un pH neutre.

Il est important de savoir comment les aliments acides et alcalins affectent la santé, car les cellules… doivent avoir un pH légèrement alcalin (légèrement supérieur à 7) pour fonctionner correctement.

Chez une personne en bonne santé, le pH du sang se situe entre 7,4 et 7,45.

Si le pH sanguin d’une personne est inférieur à 7, elle tombe dans le coma.

LES ALIMENTS QUI ACIDIFIENT L’ORGANISME :
* Le sucre raffiné et tous ses sous-produits. (C’est le pire de tous : il ne contient pas de protéines, pas de graisses, pas de vitamines ni de minéraux, juste des glucides raffinés qui écrasent le pancréas). Son pH est de 2,1 (très acide).
* Viande. (Tous les types)
* Produits animaux (lait et fromage, fromage blanc, yaourt, etc.)
* Sel raffiné.
* Farine raffinée et tous ses dérivés. (Pâtes, gâteaux, biscuits, etc.)
* Pain. (La plupart contiennent des graisses saturées, de la margarine, du sel, du sucre et des conservateurs).
* Margarine.
* Caféine. (Café, thé noir, chocolat).
* Alcool.
* Tabac. (Cigarettes).
* Antibiotiques et médecine en général.
* Tout aliment cuit. (la cuisson élimine l’oxygène en augmentant l’acidité des aliments).
* Tous les aliments transformés et en conserve contenant des conservateurs, des colorants, des arômes, des stabilisateurs, etc.

Le sang s’autorégule en permanence pour ne pas tomber en acidose métabolique, assurer son bon fonctionnement et optimiser le métabolisme cellulaire. Le corps a besoin d’obtenir des bases minérales alimentaires pour neutraliser l’acidité du sang dans le métabolisme, mais tous les aliments déjà mentionnés (pour la plupart raffinés) acidifient le sang et ramollissent le corps.

Nous devons tenir compte du fait qu’avec le mode de vie moderne, ces aliments sont consommés au moins 3 fois par jour, 365 jours par an et que tous ces aliments sont anti-physiologiques.

LES ALIMENTS ALCALINISANTS :
* Tous les légumes crus. (Certains sont acides au goût, mais à l’intérieur du corps, une réaction alcalinisante se produit. D’autres sont quelque peu acides, mais ils fournissent la base nécessaire à un bon équilibre). Les légumes crus produisent de l’oxygène, les légumes cuits non.
* Fruits, même chose. Par exemple, le citron a un pH d’environ 2,2, mais dans le corps, il a un effet très alcalin. (Probablement le plus puissant de tous – ne vous laissez pas tromper par le goût aigre).

* Les fruits produisent suffisamment d’oxygène.
* Certaines graines, comme les amandes, sont très alcalines.
* Les céréales complètes : la seule céréale alcalinisante est le millet. Tous les autres sont légèrement acides, cependant, comme le régime idéal nécessite un pourcentage d’acidité, il est bon d’en consommer certains. Toutes les céréales doivent être consommées cuites.
*Le miel est très alcalinisant.
* Chlorophylle : les plantes sont très alcalines. (En particulier l’aloe vera, également connu sous le nom d’aloès).
* L’eau est importante pour la production d’oxygène. « La déshydratation chronique est la principale contrainte pour l’organisme et la racine de la plupart des maladies dégénératives. » Le Dr Feydoon Batmanghelidj déclare que.
* L’exercice physique oxygène l’ensemble du corps. « Un mode de vie sédentaire use le corps. »

L’idéal est d’avoir un régime alimentaire composé d’environ 60 % de produits alcalins plutôt qu’acides et, bien sûr, d’éviter les produits les plus acides, comme les boissons gazeuses, le sucre raffiné et les édulcorants.

N’abusez pas du sel et évitez-le autant que possible.

Pour les personnes malades, l’idéal est que l’alimentation soit alcaline à environ 80%, en éliminant tous les produits les plus nocifs.

Si vous avez un cancer, le conseil est d’alcaliniser le plus possible. »

Le Dr George W. Crile, de Cleveland, l’un des chirurgiens les plus respectés au monde, déclare ouvertement : « Toutes les morts dites naturelles ne sont rien d’autre que le point final d’une saturation en acide dans le corps. »

Comme indiqué précédemment, il est tout à fait impossible qu’un cancer apparaisse chez une personne qui débarrasse son corps de ses acides par un régime alcalin, qui augmente sa consommation d’eau pure et qui évite les aliments acidifiants.

En général, le cancer n’est ni contracté ni hérité. Ce dont on hérite, ce sont les habitudes alimentaires, environnementales et le mode de vie. Cela peut produire un cancer.

Mencken a écrit : « La lutte de la vie est contre la rétention d’acide. « Le vieillissement, le manque d’énergie, le stress, les maux de tête, les maladies cardiaques, les allergies, l’eczéma, l’urticaire, l’asthme, les calculs rénaux, l’athérosclérose, entre autres, ne sont que l’accumulation d’acides. »

Dr. Theodore A. Baroody a écrit dans son livre Alkaline or Die :
En réalité, peu importe le nom de ces innombrables maladies, ce qui compte, c’est qu’elles ont toutes la même origine : beaucoup de déchets acides dans le corps.

Le Dr Robert O. Young a déclaré :
L’acidification excessive de l’organisme est la cause de toutes les maladies dégénératives. Si l’équilibre est perturbé et que l’organisme commence à produire et à stocker plus d’acidité et de déchets toxiques qu’il n’est capable d’en éliminer, la maladie s’installe. »

ET LA CHIMIOTHÉRAPIE ?
La chimiothérapie acidifie l’organisme à tel point qu’elle puise dans les réserves alcalines du corps pour neutraliser l’acidité, sacrifiant ainsi les bases minérales (calcium, magnésium et potassium) stockées dans les os, les dents, les articulations, les ongles et les cheveux.

C’est pourquoi on observe de telles altérations chez les personnes recevant ce traitement et, entre autres, une perte de cheveux. L’absence de cheveux ne signifie rien pour le corps, mais un pH acide signifierait la mort.

Rien de tout cela n’est décrit ou raconté parce que, selon toute vraisemblance, l’industrie du cancer (lire : l’industrie pharmaceutique) et la chimiothérapie sont parmi les entreprises les plus rentables qui existent… On parle d’une entreprise de plusieurs millions de dollars et les propriétaires de ces industries ne veulent pas que cela soit publié.

Tout indique que l’industrie pharmaceutique et l’industrie alimentaire sont une seule et même entité et qu’il existe une conspiration dans laquelle l’une aide l’autre à faire des profits.
Plus les gens sont malades, plus les profits de l’industrie pharmaceutique sont élevés. Et pour avoir beaucoup de malades, il faut beaucoup de malbouffe, autant que l’industrie alimentaire en produit.
Combien d’entre nous ont entendu la nouvelle d’une personne atteinte d’un cancer et quelqu’un a dit : « … Cela aurait pu arriver à n’importe qui… ».

Non, ça ne peut pas !

« Que la nourriture soit ton médicament, le médicament ta nourriture. »
(Hippocrate, le père de la médecine)

En 2010, quelque 80 ans après les études de Warburg, en partant précisément de la considération que l’acidité est une caractéristique fondamentale du micro-environnement tumoral, toutes les études sur lesquelles se concentre l’International Society for Proton Dynamics in Cancer (ISPDC) ont été présentées à l’Istituto Superiore di Sanità, lors du premier symposium international. L’objectif de cette recherche est de cibler exclusivement la cible moléculaire à l’origine de la tumeur, « afin d’éviter les effets secondaires fréquents des thérapies traditionnelles utilisant des inhibiteurs de la pompe à protons pour inhiber la croissance de la masse tumorale », comme l’explique Stefano Fais, du département pharmaceutique de l’Istituto Superiore di Sanità.

Les conditions favorables à la croissance des tumeurs sont dues à une accumulation initiale d’acide lactique due au métabolisme tumoral et à la sélection ultérieure de cellules qui, pour faire face à l’augmentation de l’acidité, provoquent un hyperfonctionnement des pompes cellulaires qui éliminent les protons hors de la cellule.

En Italie, les deux premiers essais cliniques ont été réalisés pour les mélanomes à l’Istituto dei Tumori de Milan et à l’Université de Sienne, et pour les ostéosarcomes au Gruppo Italiano dei Sarcomi, à Bologne.
La même approche a été utilisée par des chercheurs de l’université Fudan de Shanghai pour lutter contre le cancer du sein.

En Floride, le professeur Robert Gatenby, du département d’oncologie intégrée du Cancer Center of Tampa, a utilisé du bicarbonate administré par voie orale pour ses recherches.

Là encore, le professeur Kusuzaki, du département d’oncologie de l’université Edobashi de Tokyo, a utilisé l’acridine orange pour combattre les sarcomes ; cette molécule a la capacité de se concentrer dans les organelles acides de la cellule et, à la suite d’une impulsion lumineuse (rayons X), se transforme en un composé hautement toxique pour les tissus tumoraux, sans toutefois présenter de signes de toxicité pour les tissus sains environnants.

Toutes les thérapies choisies pour ces études sont basées sur l’utilisation de médicaments qui utilisent l’acidité de la tumeur comme cible, soit en inhibant les mécanismes qui la provoquent – c’est-à-dire les inhibiteurs de la pompe à protons – soit en la tamponnant simplement – en utilisant du bicarbonate – ou en changeant son état lorsque

concentré dans les tumeurs – avec de l’orange acridine -.

Par conséquent, la théorie du vieux professeur Otto Henrich Warburg semble maintenant trouver une nouvelle confirmation, même si ce n’est évidemment pas qu’il en avait besoin, mais il était certainement nécessaire que ces connaissances soient portées à la connaissance du public. Ce n’est que de cette manière que chacun peut prendre des décisions pour sa propre santé, en sachant qu’elle est déterminée par ce qu’il mange.

Une personne en bonne santé a un pH sanguin compris entre 7,4 et 7,45. Si ces valeurs sont inférieures à 7, on tombe dans le coma. Pour maintenir un pH élevé et protéger ainsi sa santé, il est essentiel d’éviter tous les aliments acidifiants : en tête de liste, le sucre raffiné, dépourvu de vitamines et de minéraux, et riche uniquement en glucides raffinés qui mettent le pancréas à rude épreuve ; puis la viande et tous les produits laitiers ; également la farine et ses dérivés, ainsi que toutes les conserves, la margarine, le café, le thé noir et l’alcool. Il faut garder à l’esprit que tout aliment cuit augmente l’acidité tout en éliminant l’oxygène. Et puis, bien sûr, il ne faut pas oublier que tous les médicaments, des antibiotiques à la chimiothérapie, sont aussi acidifiants !

Les seuls aliments alcalins sont les légumes et certains fruits. Par conséquent, pour rester en bonne santé, il faut consommer quotidiennement de grandes quantités de légumes de différentes variétés, crus bien sûr. Plus nous parviendrons à équilibrer positivement les aliments alcalins et acidifiants, moins nous aurons à craindre de contracter des maladies dégénératives.

TOUTE PERSONNE SOUHAITANT CONTESTER CE QUI EST COPIÉ-COLLÉ DANS CETTE LÉGENDE PEUT ENVOYER SES RÉFLEXIONS, NOTES ET RÉCRIMINATIONS AUX SOURCES DONT L’ARTICLE EST TIRÉ. MERCI.

SOURCES : http://www.ecplanet.com/node/3619
http://www.pmbeautyline.wordpress.com

http://www.edizioniscientifichestill.com/index.php?op..

AUTRES ARTICLES :
PLANÈTE CANCER : http://www.assie.it/italiano/nir/nir.htm
ALDO VACCARO : http://valdovaccaro.blogspot.it/2012/11/documento-esp..
CETTE ITALIE : http://questaitalia.wordpress.com/2012/11/01/nel-1931..
WIKIPEDIA : http://it.wikipedia.org/wiki/Otto_Heinrich_Warburg
_________
PHOTOS ORIGINALES, LES AUTRES (Association culturelle « Makaniya », Eco(R)existence)

Rapporté par le Codex Genesis
https://t.me/+3K5mFdwR2aVkMTA0

edizioniscientifichestill
edizioniscientifichestill.com – Ressources et informations sur edizioniscientifichestill.

edizioniscientifichestill.com est votre première et meilleure source pour toutes les informations que vous recherchez. Des sujets généraux à ce que l’on s’attend à trouver dans le…

 

Source : Intérêt pour tous

Partager cet article
Repost0
9 août 2022 2 09 /08 /août /2022 13:11

Partager cet article
Repost0
18 février 2022 5 18 /02 /février /2022 14:23

Si vous en avez un vous reconnaitrez le comportement de votre chien, ç'est assez typique, Pour ceux qui n'en ont pas, ç'est un chien très calme, qui passe son temps à dormir souvent sur du moelleux, sous des couvertures , manger, grignoter, jouer, mais dès qu'il s'agit de courir, marcher sur de longues distances, il n'est pas le dernier.

Un caractère doux, qui fait que seuls les propriétaires affectueux, calmes peuvent l'adopter, si vous lui criez dessus ça ne fonctionnera pas, et surtout ils ne supportent pas d'être maltraités, comme la majorité des lévriers. Donc on reconnait les propriétaires à ce que ce sont en général des gens assez calmes, patients et mesurés, s'ils sont sportifs ç'est encore mieux pour le chien. Bref si vous le câlinez, le sortez, lui offrez des espaces de repos douillet, il vous apportera tout son amour et sa générosité. Il aime les enfants en général, les autres chiens s'ils ont de bonnes intentions, mais aussi les autres animaux du foyer.

 

Un seul défaut, évitez de le lâcher là ou il y a des lapins ou des lièvres.

 

Ne dit on pas  "un whippet un jour, un whippet toujours !"

 

 

Partager cet article
Repost0
5 mai 2015 2 05 /05 /mai /2015 08:16

cumul des crises, consommation, pic oil, énergies alternatives, technologies,

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 12:11

Arte propose un documentaire le 29 janvier 2012 à 20h40 sur la vie sauvage en France, àcette suite dansle cadre du projet "La France sauvage" une série sera diffusée sur son patrimoine naturel à travers l'exploration des 10 écosystèmes...

 

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 06:56

Jacques Ellul (sociologue) - Interview sur la propagande contemporaine via les techniques et technologies

 

 

 

Partager cet article
Repost0
26 juillet 2011 2 26 /07 /juillet /2011 06:11

Les alternatives au nucléaire, les nouvelles technologies de l'énergie, par Jean Pierre Petit (scientifique français spécialiste en mécanique des fluides, physique des plasmas, magnétohydrodynamique et en physique théorique ; il a été directeur de recherche au Centre national de la recherche scientifique en activité en tant qu'astrophysicien à l'Observatoire de Marseille)

 

Plusieurs pistes sont évoquées en toute simplicité par ce scientifique parfois controversé, mais ces dernières ont le mérite d'être entendues durant une partie de son interview (qui dura 5 h sur enquête-débat.fr)

 

Vous trouverez sur son site d'autres éléments Jean-Pierre Petit.org

 

Partager cet article
Repost0
14 août 2010 6 14 /08 /août /2010 09:42

Qui est donc Jean Marie Pelt :

 

D’abord professeur de biologie végétale et de cryptogamie à la Faculté de Pharmacie de Nancy jusqu’en 1972, il fonde en 1971 à Metz l’Institut européen d'écologie, et enseigne la botanique et la physiologie végétale à la Faculté des Sciences de l’Université de Metz.

 

Cofondateur en 1999 du Comité de recherche et d'information indépendantes sur le génie génétique (CRIIGEN), il est aujourd’hui très sollicité par les médias pour les questions de sécurité alimentaire, notamment celles concernant les organismes génétiquement modifiés (OGM) contre lesquels il s'oppose fermement.

 

Entretien de la Biodiversité 2008 :

 

  
Ensuite une conférence par Christian Vélot :
  
  
 
Docteur en Biologie et maître de conférences en génétique moléculaire à l’Université Paris-Sud 11. Il est responsable d'une équipe de recherche sur le Centre Scientifique d'Orsay. Membre du Conseil Scientifique du CRIIGEN (Comité de Recherche et d'Information Indépendantes sur le Génie Génétique et administrateur aux côtés de Jacques Testart de Fondation Sciences Citoyennes , il est aussi co-fondateur et Vice-Président d'un réseau de chercheurs européens engagés pour une responsabilité sociale et environnementale (réseau ENSSER)
OGM en Russie :
 
 
Etude du  Dr Alexey Surov et son équipe ont nourri pendant deux ans et d'une manière classique les petits mammifères, à l'exception près que certains d'entre eux ont été plus ou moins nourris avec du soja OGM (importé régulièrement en Europe) tolérant à un herbicide :
 
 
 
Ce qu'en dit infogm :
 
 
L'innocuité de la pomme de terre transgénique mise en cause  (article du Monde du 3 mars 2010)
 
 
Carte mondiale de la production d'OGM en 2005
L'affaire Arpad Pusztai (1999), corrollaire de l'étude russe d'Alexey Surov :
Partager cet article
Repost0

Pages