Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 171 541 visiteurs 276 832 pages lus et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.arthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 

Youtube 

 
Crowdbunker 

 
 

Recherche

réf.

4 février 2022 5 04 /02 /février /2022 10:44

Mêmes pratiques, mêmes résultats, mais cette fois ci les produits sont toxiques. Nous aurons des procès, des morts extrêmement nombreux, des maladies consécutives aux vaccins, la corruption sera démontrée à tous les niveaux, financiers, exécutifs décisionnaires. Cette fois ci les conséquences seront incalculables sur l'économie, le lien social, la société. Cette crise à permis d'affaiblir les pays Occidentaux par la dette en les livrant petit à petit aux préteurs qui ne manqueront pas le moment venu d'exiger leur du, alors qu'en sous mains ils auront oeuvrés à cette situation.

 

Ainsi on peut estimer d'emblée que tout ceux qui se sont enrichis par le biais de cette pseudo épidémie, ceux qui ont validés consciemment celle ci, l'ont exagérée, ont favorisés la prise de produits toxiques évitant toutes exigences préalable d'innocuité se sont rendus coupables de complicité de meurtres, de fait de corruption, de crimes de masse.

 

Donc l'affaire commence déjà a prendre tournure, elle se dessine a grands traits, l'embellie de l'opportunisme, de cupidité commence à s'estomper. Ils n'échapperont pas au sort qui leur est destiné, ç'en est déjà fait !

Alors vous qui lisez sachez bien que le vent tourne, la tempête se lève !

 

Rien ne sera plus comme avant, car ils ont été trop loin !

 

Merci !

__________________________________________________

par Décoder l’Éco.

Le Sénat vient de lancer une commission d’enquête sur la gestion de la Covid-19. L’objectif annoncé est d’examiner « l’adéquation du pass vaccinal à l’évolution de l’épidémie de covid-19 ». Espérons que l’enquête se penchera plus profondément sur l’importance réelle de la crise et les impacts de toutes les décisions prises depuis 2 ans.

Le Sénat avait déjà permis il y a 10 ans de faire la lumière sur le plus gros scandale sanitaire jusqu’à aujourd’hui : la pseudo pandémie H1N1. En effet, en 2009 a eu lieu la « première pandémie » du XXIe siècle. Cet épisode a finalement laissé peu de traces dans les mémoires. Pourtant, tous les ingrédients de ce qui s’est révélé être une arnaque monumentale devraient résonner aujourd’hui dans nos mémoires pour mieux nous faire comprendre ce que nous vivons.

Après cet épisode, en 2010, le Sénat avait réalisé un rapport d’enquête parlementaire permettant d’expliquer les mauvaises décisions qui avaient été prises. Nous y retrouvons la critique des modèles mathématiques utilisés farfelus et alarmistes, les conflits d’intérêts entre les scientifiques des plateaux de télévision, l’OMS et les laboratoires pharmaceutiques, le tout ayant abouti à une campagne vaccinale aussi chère qu’inefficace.

retrouvez le rapport du Sénat ici : https://www.senat.fr/rap/r09-685-1/r09-685-1_mono.html

 

 

 

source : YouTube/Décoder l’Éco

Source : reseauinternational

 

________________________________________

Le scandale de la grippe A

 

Des conflits d’intérêts importants à l’Organisation mondiale de la santé auraient mené à l’alerte pandémique de grippe A (H1N1). Un des plus grands scandales de l’histoire médicale ?

L’épidémiologiste allemand et ex-président de la sous-commission de la Santé du Conseil de l’Europe, le Dr Wolfgang Wodarg, réclame une enquête sur le rôle joué par les laboratoires pharmaceutiques dans la proclamation de la récente pandémie de grippe. Son constat est brutal : rien ne justifiait que l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) donne l’alerte à un tel niveau.

«  Tout ce qui importait et tout ce qui a conduit à la formidable campagne de panique à laquelle on a assisté, c’est qu’elle constituait une occasion en or pour les représentants des labos, qui savaient qu’ils toucheraient le gros lot en cas de proclamation de pandémie », confiait-il en janvier 2010 au quotidien français L’Humanité. Et avec le gros lot, ils gagnaient aussi l’immunité, c’est-à-dire l’exemption de faire l’objet de tout recours judiciaire si le vaccin s’avérait défectueux ou entraînait des effets secondaires graves.

En juillet 2009, le Dr Thomas Jefferson, épidémiologiste britannique respecté, critiquait sévèrement l’OMS dans une entrevue accordée à l’hebdomadaire allemand Der Spiegel : « La décision de l’OMS est motivée par l’argent et relève d’une manipulation des faits qui vise à faire peur. N’est-il pas frappant que l’OMS ait allégé sa définition de pandémie peu avant l’éclosion de la grippe ? On a parfois l’impression que toute une industrie attend la survenue d’une pandémie », fait-il remarquer.

La suite de cet article est en format PDF, cliquez ici pour le consulter.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages