Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 171 541 visiteurs 276 832 pages lus et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.arthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 

Youtube 

 
Crowdbunker 

 
 

Recherche

réf.

10 mars 2022 4 10 /03 /mars /2022 18:50

Le gouvernement du Canada a confirmé que les Canadiens triplement et doublement vaccinés sont responsables de la grande majorité des hospitalisations et des décès dus à la dernière vague du virus Covid-19, remettant en question la validité des restrictions draconiennes imposées à la population non vaccinée.

Le premier ministre du Québec, François Legault, a annoncé en janvier 2021 qu’il prévoyait d’imposer aux adultes non vaccinés contre le coronavirus des frais de “contribution à la santé”. Le montant à facturer n’a pas été révélé, mais Legault a déclaré à l’époque que les frais seraient “importants”.

“Les personnes qui refusent de se faire vacciner représentent un fardeau financier pour le personnel hospitalier et les Québécois”, a déclaré le premier ministre du Québec.

Heureusement, le premier ministre a depuis abandonné son projet de taxer injustement les personnes vaccinées, probablement en raison de la volonté et de la détermination des camionneurs qui ont manifesté dans la capitale Ottawa contre le mandat d’injection de Covid-19. Mais cela vous donne une idée de l’état d’esprit des dirigeants du pays, et de ce que les Canadiens non vaccinés doivent injustement subir.

Mais il pourrait y avoir une autre raison pour laquelle le premier ministre a décidé d’abandonner le projet d’imposer une amende au public qui ne se soumettrait pas à une injection expérimentale, et cela pourrait être, aussi difficile à croire que cela puisse être, qu’il a réellement examiné les données officielles et réalisé que c’est la population entièrement vaccinée qui représente le plus gros fardeau financier pour le personnel hospitalier et les Canadiens en général. Car c’est précisément ce que montrent les données officielles du gouvernement du Canada.

Le gouvernement du Canada publie une mise à jour épidémiologique quotidienne sur le COVID-19, et le rapport quotidien contient des données sur les cas, les hospitalisations et les décès liés au COVID-19 en fonction du statut vaccinal, qui, au lieu d’être mises à jour quotidiennement, semblent l’être quand le gouvernement du Canada le souhaite.

Il semble qu’ils n’aient pas souhaité publier une mise à jour de ces chiffres spécifiques depuis un certain temps maintenant, car les données les plus récentes ne couvrent que la période allant jusqu’au 13 février 22. (voir figure 5, numéro)

Source

Le gouvernement du Canada a fait preuve d’une grande habileté dans la présentation de ces chiffres, car les paramètres de données utilisés lui permettent de donner l’impression que les personnes non vaccinées représentent clairement la plus grande charge pour les soins de santé et la société en général, et que les injections de Covid-19 relèvent du miracle. Mais il s’agit d’une tromperie.

Le 14 décembre 2020 est la date choisie par le gouvernement du Canada pour présenter le nombre de cas, d’hospitalisations et de décès par statut vaccinal, et il fait croire que ces données correspondent au début de la campagne de vaccination Covid-19.

Source

C’est pour cette raison que les chiffres du gouvernement du Canada sont incroyablement trompeurs, car les chiffres publiés incluent des milliers de cas, d’hospitalisations et de décès qui se sont produits alors que seulement 0,3 % de la population du Canada était considérée comme entièrement vaccinée.

Mais grâce au don de la “WayBackMachine“, nous pouvons consulter les précédents rapports du gouvernement du Canada sur le Covid-19 (Daily Epidemiology Update) pour déduire qui a été à l’origine de la majorité des décès, des hospitalisations et des cas de Covid-19 lors de la dernière vague qui a frappé le pays, qui a d’ailleurs enregistré le plus grand nombre de décès dus au Covid-19 en une seule journée depuis le début de la prétendue pandémie.

Voici le tableau indiquant le nombre de cas, d’hospitalisations et de décès dus au Covid-19 entre le 14 décembre 2020 et le 15 janvier 2022.

Source

Il ne nous reste plus qu’à faire de simples soustractions pour calculer le nombre réel de cas, d’hospitalisations et de décès dus au Covid-19, par statut vaccinal, dans tout le Canada, lors de la vague record de virus qui frappe actuellement le pays.

Le tableau suivant montre le nombre de cas de Covid-19 dans l’ensemble du Canada, par statut vaccinal, entre le 16 janvier et le 13 février 2010.

Au total, 359 625 cas de Covid-19 ont été enregistrés au cours de ces quatre semaines, et les personnes triplement/doublement vaccinées représentaient 184 914 d’entre elles. Les personnes non vaccinées représentaient 142 288 cas et les personnes partiellement vaccinées (y compris les personnes qui ne sont pas encore considérées comme protégées mais qui sont encore vaccinées) 34 423 cas.

Cela signifie que la population non vaccinée représentait 40% de tous les cas de Covid-19 entre le 16 janvier et le 13 février 22, tandis que la population vaccinée en représentait 60%, avec 51% des cas parmi les personnes doublement/triplement vaccinées et 9% des cas parmi les personnes partiellement vaccinées.

Le graphique suivant montre le nombre d’hospitalisations dues au Covid-19 dans l’ensemble du Canada, par statut vaccinal, entre le 16 janvier et le 13 février 22.

Au total, 12 744 hospitalisations liées au virus Covid-19 ont été enregistrées au Canada au cours de ces quatre semaines, dont 8 298 pour les personnes triplement/doublement vaccinées et 3 763 pour les personnes non vaccinées.

Cela signifie que la population non vaccinée a représenté 30 % de toutes les hospitalisations dues au Covid-19 entre le 16 janvier et le 13 février 22, tandis que la population vaccinée en a représenté 70 %, avec 65 % des hospitalisations parmi les personnes doublement/triplement vaccinées et 5 % des hospitalisations parmi les personnes partiellement vaccinées.

Sachant que les injections de Covid-19 sont censées réduire le risque d’hospitalisation jusqu’à 95 % et que les personnes entièrement vaccinées ne représentaient que 51 % des cas, ne devrions-nous pas nous attendre à ce que les personnes entièrement vaccinées représentent une proportion encore plus faible d’hospitalisations, plutôt qu’une augmentation de 14 % de la proportion de cas ?

Le graphique suivant montre le nombre de décès dus au virus Covid-19 dans l’ensemble du Canada en fonction du statut vaccinal entre le 16 janvier et le 13 février 2010.

Le Canada a enregistré 2 207 décès au cours de ces quatre semaines et la population triplement/doublement vaccinée en a représenté 1 463. On a enregistré 76 autres décès parmi les personnes partiellement vaccinées, tandis que 668 décès seulement ont été enregistrés parmi les personnes non vaccinées.

Cela signifie que la population non vaccinée représentait 30 % de tous les décès dus au Covid-19 entre le 16 janvier et le 13 février 22, tandis que la population vaccinée en représentait 70 %, avec 66 % des décès parmi les personnes doublement/triplement vaccinées et 4 % des décès parmi les personnes partiellement vaccinées.

Si l’on considère que les “vaccins” Covid-19 sont censés réduire le risque de décès jusqu’à 95 % et que les personnes entièrement vaccinées ne représentaient que 51 % des cas, ne devrait-on pas s’attendre à ce que les personnes entièrement vaccinées représentent une proportion encore plus faible de décès, plutôt qu’une augmentation de 15 % de la proportion de cas ?

Il est clair que les injections de Covid-19 ne font pas ce qu’elles sont censées faire, comme le prouve le fait que la dernière vague de décès dus au Covid-19 au Canada est comparable à la première vague de décès dus au Covid-19 au Canada.

Mais la différence entre aujourd’hui et cette époque est que des millions de personnes sont désormais vaccinées, et que la variante Omicron, une variante extrêmement bénigne qui provoque une maladie comparable au rhume, est la variante dominante qui sévit dans le pays depuis fin 2021.

Il est temps que les autorités admettent au public que les injections de Covid-19 ne fonctionnent tout simplement pas, et qu’il est tout à fait possible qu’elles aggravent la situation des bénéficiaires. Leurs propres données le prouvent.

Source : https://dailyexpose.uk/2022/03/09/canada-70-percent-covid-deaths-fully-vaccinated/

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages