Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 171 541 visiteurs 276 832 pages lus et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.arthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 

Youtube 

 
Crowdbunker 

 
 

Recherche

réf.

6 septembre 2022 2 06 /09 /septembre /2022 17:05

En effet les BRICS (BRESIL RUSSIE INDE CHINE... ) se sont débarrassés de leur obligations de dette Américaine (Bon du Trèsor) au fur et à mesure des dernières pour instituer une monnaie ou des monnaies parallèles au $ basées sur l'or et les matières premières.

 

Alors que les USA, l'Europe engagent des monnaies numériques sur l'ancienne base pétro-dollar.

 

Il restait un bastion sur le marché de l'Or, celui de la London Bullion Market Association qui contrôle et agit sur le marché de l'or au niveau mondial. Mais il y a un gros HIC, une partie du marché est modéré par l'or papier et non  seulement l'or physique.

Il y a ce jour un énorme masse d'or papier bien au delà de ce qu'il représente en réalité physique, si bien que le marché de l'or est largement sous estimé.

En remettant des monnaies basées sur l'or et en démontant le mécanisme anglo saxon de manipulation des cours, il y a fort à parier à une remontée exponentielle du métal jaune, mais aussi des métaux d'échanges tel de l'argent ou le platine, cela va mettre également au jour la vaste manipulation des cours qui s'opère depuis des décennies à Londres. Un vaste scandale qui va encore plus déstabiliser l'économie occidentale.

H.

 

 __________________________________________________

 

Une coalition de pays veut dynamiter le bloc des banques anglo-saxonnes manipulant les cours des métaux précieux -Partie 1
 

Par Ronan Manly, BullionStar.com – Vers la fin du mois de juillet, des informations sont apparues dans les médias russes selon lesquelles Moscou et un certain nombre de ses alliés eurasiens examinent actuellement une proposition visant à créer une infrastructure de négociation et de tarification entièrement nouvelle pour les métaux précieux internationaux, afin de détruire le monopole de Londres et de New York sur la tarification mondiale des métaux précieux et de stabiliser le marché de l’or russe.

Cette infrastructure prendrait la forme 1) d’un standard mondial de Moscou (MWS) pour le commerce des métaux précieux, semblable à ce que fait la London Bullion Market Association (LBMA) ; 2) d’une nouvelle bourse internationale des métaux précieux (lieu de négociation) dont le siège serait à Moscou et qui serait basée sur le MWS, sous le nom de Moscow International Precious Metals Exchange (Bourse internationale des métaux précieux de Moscou) ; 3) un comité de fixation des prix, chargé de la découverte des prix et de la fixation des nouveaux prix des métaux précieux sur la base du MWS, avec des prix de référence établis dans les monnaies nationales des pays participants ou dans de nouvelles unités de règlement internationales.

Les sources rapportées discutant de cette nouvelle “proposition” concernant le devenir de cotation des métaux précieux proviennent principalement de trois sites d’information russes, à savoir Prime (qui fait partie du groupe de médias RIA Novosti), RBC business daily (qui fait partie du groupe de médias RBC) et URA news (un site d’information basé à Yekaterinburg). Toutes les sources ont été traduites du russe en anglais.

L’objectif vise à normaliser le fonctionnement de l’industrie des métaux précieux.

Mais qui est à l’origine de cette proposition ? Pour la réponse, nous nous tournons vers le site d’information URA.

Le 29 juillet, dans un article intitulé “Le ministère des Finances de la Fédération de Russie a lancé une discussion sur la réforme du marché mondial de l’or”, le site d’information URA a déclaré que : La discussion sur le nouvel étalon-or a été lancée par la Commission économique eurasienne (CEE), l’organe de régulation de l’Union économique eurasienne (UEEA), a indiqué le service de presse de la CEE à URA.RU le 29 juillet.”

Rappelons que les Etats membres de l’Union économique eurasienne (UEEA) sont la République d’Arménie, la République du Belarus, la République du Kazakhstan, la République kirghize et la Fédération de Russie. L’URA poursuit : “Selon un porte-parole de la CEE – ‘Le 11 juillet, Sergey Glazyev, ministre de l’intégration et de la macroéconomie de la Commission économique eurasienne, a tenu une réunion pour discuter d’une proposition visant à créer une norme internationale pour le marché des métaux précieux comme alternative à la London Bullion Market Association (LBMA) et une infrastructure pour la circulation de l’or et des métaux précieux tokenisés. La réunion avec Glazyev a été suivie par des experts des ministères des Finances et des banques centrales, des bourses nationales, des producteurs de métaux précieux, ainsi que d’autres organisations intéressées des Etats de l’EAEU. Il s’agit d’une liste assez incroyable et de haut niveau d’entités ayant participé à la réunion avec Sergey Glazyev et qui devrait envoyer des ondes de choc au sein même des banques centrales occidentales et de leurs homologues des banques d’investissement.

L’URA continue : “Les participants ont échangé leurs points de vue, et à la suite de la réunion, la CEE a envoyé des lettres aux gouvernements des parties en leur demandant de prendre position sur cette question.”

Maintenant, tout devient plus clair.

 

Source

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages