Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 171 541 visiteurs 276 832 pages lus et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.arthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 

Youtube 

 
Crowdbunker 

 
 

Recherche

réf.

18 octobre 2022 2 18 /10 /octobre /2022 16:14

Paysans hollandais

 

Malgré les protestations de dizaines de milliers d'agriculteurs, le gouvernement néerlandais parle maintenant de rachats forcés par l'État d'environ 600 fermes au cours de l'année prochaine.

 

En d'autres termes, le gouvernement néerlandais oblige des centaines d'agriculteurs à vendre leurs terres à l'État.

 

Dans un tweet, la commentatrice politique, animatrice et ancienne membre du parti Forum pour la démocratie, Eva Vlaardingerbroek a déclaré : « Notre gouvernement criminel a annoncé (le mercredi 5 octobre) qu'il accélérera le vol des terres de nos agriculteurs . 500 à 600 agriculteurs seront contraints de vendre leurs terres à l'État l'année prochaine. Les agriculteurs ont annoncé de nouvelles manifestations, alors restez à l'écoute.

 

 

Elle a qualifié le plan hollandais de « vol ».

 

The Expose rapporte : La proposition la plus frappante du médiateur nommé par le gouvernement, Johan Remkes, visait les soi-disant « chargeurs de pointe ». Mercredi, il a appelé 500 à 600 entreprises proches des zones de conservation Natura 2000 et ayant des émissions d'azote relativement élevées, en particulier les élevages, à fermer d'ici un an ou à déménager - dans la mesure du possible par un rachat volontaire mais s'il n'y a pas autre option, sous la contrainte,  NOS signalé .

"Il n'y a plus de bonnes routes disponibles pour l'approche à court terme", a déclaré Remkes. "La voie la moins mauvaise est une fermeture ciblée de 500 à 600 pics de pollueurs en un an."

Cependant, la  Commission européenne précise que  "Natura 2000 n'est pas un système de réserves naturelles intégrales dont seraient exclues toutes les activités humaines".

"L'expropriation des agriculteurs doit être retirée de la table", a déclaré Mark van den Oever de la Force de défense des agriculteurs après que le négociateur nommé par le gouvernement, Johan Remkes, a publié ses recommandations mercredi. "Nous ne permettrons pas que des rachats forcés se produisent."

Quelques jours plus tard,  Vlaardingerbroek tweetait : « Le gouvernement néerlandais multiplie les expropriations de nos agriculteurs, poussant certains d'entre eux au suicide. Ce sont des menteurs et des voleurs avides et inhumains qui ont créé une fausse crise pour priver les gens de leurs droits et de leurs biens.

Dans une interview sur GB News , Vlaardingerbroek a expliqué ce qu'elle pense être les raisons de l'accaparement des terres par le gouvernement néerlandais : « Il n'y a plus de place aux Pays-Bas. Alors, que devront-ils faire ? Ils devront s'emparer d'une partie des terres de ces agriculteurs afin d'héberger de nouveaux Néerlandais, les nouveaux arrivants dans notre pays. Donc, c'est de cela qu'il s'agit vraiment. Et bien sûr, il y a aussi l'élément de nos élites qui ne veulent pas que nous ayons l'indépendance ou le contrôle de notre approvisionnement alimentaire et elles ne veulent évidemment pas non plus que nous mangions de viande. Ainsi, les agriculteurs font obstacle à leurs plans et c'est pourquoi ils sont ciblés en ce moment.

GB News : Vous n'allez pas le croire ! Mark Steyn & Eva Vlaardingerbroek, 10 octobre 2022 (9 min)

es Pays-Bas ne sont pas le seul pays d'Europe où les agriculteurs sont ciblés et mis en faillite, comme l'explique l'agriculteur irlandais dans la vidéo ci-dessous.

 
Rédactrice chez NewsPunch
 
 
_____________________________________
 
 

Le salon Med’Agri ouvre ce mardi à Avignon, dans un contexte difficile pour l’agriculture vauclusienne, entre inflation, sécheresse, réchauffement climatique. André Bernard, le président de la chambre régionale d’agriculture, est l’invité du 6-9 de France Bleu Vaucluse.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages