Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 171 541 visiteurs 276 832 pages lus et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.arthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 

Youtube 

 
Crowdbunker 

 
 

Recherche

réf.

9 novembre 2022 3 09 /11 /novembre /2022 18:02

L'on s'étonne aujourd'hui de voir des théories eugénistes et ségrégationnistes basées sur la sélection par les élites notamment celle du Forum Economique Mondial, mais aussi promu par d'autres officines Européennes mais aussi Américaines. D'où vient que cette propagation telle une infection s'étende dans le monde Occidental. Peut être est ce par ce que l'origine du mal était dans la reprise de dignitaires nazis aux seins des circuits décisionnels. 

 

Ne disait on pas avant guerre dans les milieux aisés ceci "Plutôt Hitler que le Front Populaire !"

 

C'est ainsi que cette cinquième colonne a oeuvrée à la perte de la France dans l'indécision d'attaquer lors de la drôle de guerre

 

Aujourd'hui il semble bien que l'hydre ait recouvrées ses têtes qu'il va falloir encore trancher !

 

 

Henry

______________________________________________________________

L'ombre d'Hitler : Les services secrets américains et les criminels nazis pendant la Guerre froide

  • Breitman, Richard (Auteur)

Cet ouvrage ouvre en France un champ encore inexploité des archives de la guerre froide. Comment les États-Unis ont pendant des années recruté, formé et utilisé des anciens criminels de guerre nazis ou pro-nazis en Europe de l’Est contre l’influence soviétique. Ce livre court et tonique nous rend compte de ce clair-obscur entre espionnage et infiltration que les Américains et certains Européens ont monté dans le cadre des réseaux anticommunistes, où le cynisme fit que les anciens ennemis devinrent, en dépit des victimes, des alliés de circonstances.
Enfin ces archives révèlent les liens qu’entretinrent pendant la guerre les nationalistes ukrainiens de Stepan Bandera avec les nazis, chassant et assassinant juifs et Polonais.
Après la guerre, pour infiltrer l’Ukraine sous le régime soviétique, les services secrets occidentaux utilisèrent tour à tour Bandera, qui restait le héros du nationalisme ukrainien.
Le public verra avec stupeur que certaines problématiques très actuelles, comme la présence de néonazis en Ukraine, trouvent leurs racines dans ces années sauvages où derrière l’humanisme des vainqueurs se cachaient les anciens bourreaux trouvés dans l’ombre d’Hitler.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages