Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 171 541 visiteurs 276 832 pages lus et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.arthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 

Youtube 

 
Crowdbunker 

 
 

Recherche

réf.

11 septembre 2022 7 11 /09 /septembre /2022 18:09

 

Une enquête approfondie sur les réseaux sociaux désormais privés révèle les dessous sombres de l’un des récents recrutement de Joe Biden.

WASHINGTON, D.C. – Le 2 août, le président Biden a nommé le docteur Demetre Daskalakis au poste de coordinateur adjoint de la Maison Blanche pour la réponse nationale à la variole du singe. Également directeur de la division des CDC pour la prévention du VIH, il a précédemment travaillé au sein de l’administration du maire Bill de Blasio, au département de la santé de la ville de New York.

Daskalakis est connu pour ses efforts dans le monde du VIH et d’autres maladies affectant la communauté LGBTQ+, ayant fréquenté la faculté de médecine de l’Université de New York, suivie d’une résidence, d’une bourse et d’un master supplémentaire à la faculté de médecine de Harvard. Dans une interview accordée à The Atlantic en 2014, il a déclaré : « J’ai appris mes manières au chevet des malades auprès des drag queens d’East Village. » Il a fréquenté l’université Columbia en tant que premier cycle et était un « double major général et religieux ». Élevé par des immigrants grecs orthodoxes à Arlington, en Virginie, un examen de la présence du Dr Daskalakis sur les médias sociaux révèle un penchant pour les pentagrammes et autres symboles sataniques, révèle The National Pulse.

https://twitter.com/i/status/1567603017297313796

 

 

L’activité des médias sociaux de la nouvelle personne nommée par Biden révèle un comportement occulte inquiétant.

La présence de Daskalakis sur les médias sociaux est pour le moins troublante. Avec son partenaire Michael MacNeal, ils ont lancé une salle de sport « gothique » à New York, qui dépendait à l’origine de la célèbre chaîne de salles de sport Equinox, avant de devenir une marque à part entière basée dans une ancienne boîte de nuit gay qui avait elle-même investi une ancienne église de Manhattan : Monster Cycle.

 

 

Les réseaux sociaux de Monster Cycle regorgent d’images sataniques.

Les pages des médias sociaux de Monster Cycle sont pleines de références au satanisme, au diable, aux croix enflammées et aux pentagrammes, entre autres. Alors que la salle de sport a bénéficié d’une couverture élogieuse du New York Times (ci-dessous) en 2014, sa critique sur « SweatConcierge » faisait référence à une imagerie « alarmante » et à des vestiaires mixtes « terrifiants ».

Le New York time a fait une couverture médiatique de la salle de gym satanique.

« Il y a de la lumière même dans l’obscurité », a déclaré MacNeal au New York Post la même année – ce qui est en corrélation directe avec une citation tatouée sur la poitrine du coordinateur de la variole de Joe Biden, son partenaire le Dr Daskalakis.

« J’ai appris qu’il y a de la lumière même dans les endroits les plus sombres », peut-on lire sur le tatouage.

« J’ai appris qu’il y a de la lumière même dans les endroits les plus sombres », peut-on lire sur le tatouage de Daskalakis représentant un pentagramme. Il a également de l’encre représentant le cadavre d’une créature morte, ainsi qu’un serpent, une tête avec trois yeux, et ce qui semble être une figure ressemblant à un saint ou même une représentation de Jésus-Christ sur son estomac.

Ce n’est pas la seule référence au Christ que le duo – Daskalakis et MacNeal – fait dans ses publications sur les médias sociaux. Une série d’images datant de 2012 semble représenter une séance de spiritisme, ou une cérémonie de planche Ouija, avec un crucifix allumé représentant Jésus-Christ, posé sur un pentagramme sur la table.

L’imagerie satanique est monnaie courante chez Daskalakis.

Une autre image de la même nuit montre MacNeal avec une amie productrice, Bianca Grey, utilisant la planche Ouija avec le crucifix. Une autre image, datant de 2011, montre Daskalakis semblant se moquer du Christ dans la représentation de la Cène.

Macneal et Grey avec une planche ouija.

 

Biden, qui prétend être catholique, a engagé Daskalakis comme coordinateur de la variole du singe cette année.

L’imagerie et les associations inquiétantes ne s’arrêtent pas là. Une image datant d’octobre 2011 montre l’employé de la Maison Blanche portant un casque à pentagramme avec une croix renversée au-dessus. MacNeal, à l’arrière-plan, semble porter une couronne d’épines.

 

D’autres images de pentagrammes peuvent être vues dispersées sur les pages de médias sociaux de Monster Cycle, mettant en scène l’un ou l’autre du couple, ou leurs amis. Un post de 2014 sur Facebook dit : « Nous volerons ton âme. »

L’un des comptes que Daskalakis suit sur Instagram est The Satanic Temple TV, qui décrit sa mission comme suit :

« Nous allons divertir et défier, ravir et dégoûter. Nous explorerons les racines artistiques, politiques et transgressives du satanisme moderne. Nous donnerons la parole à nos diverses communautés en tant que satanistes, athées et militants pour la justice sociale dans une société mondiale. »

Dr Demetre suit le temple satanique.

Le couple – MacNeal et Daskalakis – semble également s’être « marié » lors d’une cérémonie sombre et occulte en 2013. Avant de rencontrer MacNeal, Daskalakis n’avait pas la pléthore de tatouages occultes qu’il arbore maintenant.

 

Un an auparavant, le couple avait vu la drag star de la télé-réalité Sharon Needles en concert. Cette année-là, il a été constaté que Needles utilisait des images explicitement racistes dans ses spectacles, et qu’elle utilisait librement le « mot en N ». À l’époque, un démenti a été publié, mais d’autres personnes ont depuis fait part d’expériences similaires avec Needles, alléguant des blagues sur le 11 septembre et l’utilisation fréquente du mot « n*gger ».

En 2021, Needles a été accusé d’avoir exposé une fan de 15 ans à des drogues et à l’alcool, ainsi qu’à des images de son pénis et à des attouchements inappropriés. Son accusatrice, Annecy, a déclaré que le drag queen « m’a donné de l’herbe et m’a embrassé sur la bouche un milliard de fois », ajoutant ensuite que « la bière est dégueulasse, Sharon m’a fait essayer et j’en ai craché partout ».

MacNeal a tagué son tweet sur Needles, « #HellYeah » qui est aussi un slogan pour sa salle de sport occulte.

 

Le travail de M. Daskalakis a été salué par le grand magazine gay The Advocate, qui a publié un autre recrutement de M. Biden – Sam Brinton – défendant un site web appelé « Rent Boy », connu pour mettre en relation des hommes homosexuels plus âgés avec des garçons.

Pendant la période de rédaction de cet article, Daskalakis a rendu sa page Instagram privée, bien que The National Pulse ait archivé une grande partie du contenu.

Regardez :

Lire aussi : Un événement Pride ciblant les enfants présente des satanistes effectuant des « débaptêmes » sur les enfants

Source : The National Pulse

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages