Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 171 541 visiteurs 276 832 pages lus et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.arthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 

Youtube 

 
Crowdbunker 

 
 

Recherche

réf.

3 février 2022 4 03 /02 /février /2022 11:23

Comme vous le verrez dans cette vidéo McKinsey se nourrit d'opportunités et prend le contrôle petit à petit des états qui lui demandent conseil ; vous pourrez l'apprécier pour ce qui concerne le domaine militaire puisque l'agence retire un tiers de son budget en conseils variés pour le Pentagone et l'armée américaine.

 

Vous noterez l'efficience des résultats notamment durant la guerre en Afghanistan. Mais bien au delà de ses compétences nationales McKinsey oeuvre si l'on peut dire dans des pays ou les conflits d'intérêts notamment avec la stratégie commerciale mais aussi militaire avec son pays d'origine les USA.

 

Une constante, des conseils opportunistes là ou McKinsey trouve un auditoire et surtout des proies faciles, proies volontaires ou non.

En certains cas des opportunités par connivence et corruption va s'en dire !

 

Cabinet motivé par la cupidité pourrait on penser, mais l'arbre ne cacherait il pas la forêt ! A vous de juger !

 

_________________________________________

 

La France, de son côté, maintient le cap du « tout vaccin », sur les conseils du cabinet McKinsey.

27 millions d'euros dépensés en conseil depuis mars 2020

Ils sont ceux qui chuchotent à l'oreille de nos dirigeants depuis le début de la crise sanitaire. Le même jour, avant de se rendre sur le plateau de BFM TV, Olivier Véran a été auditionné au Sénat dans le cadre de la commission d'enquête portant sur l'influence des cabinets de conseils. Le ministre de la Santé y a été confronté à des documents portant sur les interventions de McKinsey, entre autres cabinets.

« Leur lecture donne quand même le vertige, car elle démontre une intervention massive de ces cabinets sur tous les points de la crise sanitaire et sur des missions qui nous semblaient relever de l’administration », s'inquiète Éliane Assassi, du groupe communiste. Cela étant, le ministre de la Santé n'y voit aucun problème. « Est-ce qu’il y a marqué McKinsey quelque part dans ce document ? », demande-t-il avec suffisance, pour trancher ensuite que les membres de McKinsey n'ont fait que « contribuer ». L'absence de toute signature de McKinsey, c'est bien ce qui dérangeait certains sénateurs. Arnaud Bazin, du groupe LR, déplorait : « On a l’impression qu’on a pris des agents publics dans un vivier privé, sans avoir passé un marché clair sur une mission précise avec les cabinets privés ». À ces mots, le ministre perd patience et mime l'indignation : « Vous êtes en train de conclure ou d’insinuer qu’il y aurait des marchés pas clairs. » Impossible !

Sur les réseaux sociaux, nombreux sont les internautes, parmi lesquels des avocats ou docteurs en droit, à pointer du doigt la connivence :

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages