Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 171 541 visiteurs 276 832 pages lus et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.arthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 

Youtube 

 
Crowdbunker 

 
 

Recherche

réf.

7 février 2022 1 07 /02 /février /2022 18:19

RDC: l’armée américaine reprend sa coopération avec Kinshasa

 

De 2016 à 2020 l’armée américaine déclara officiellement, tous critères confondus, environ 1,7 million de maladies par an. Ce chiffre est passé à 22 millions de pathologies diverses sur les 11 premiers mois de l’année 2021, l’année de la vaccination de masse (l’armée américaine étant vaccinée à hauteur de 96% à la fin 2021).

Dans cet article, le magazine Newsweek transmet l’information sans bien sûr analyser les raisons de cette explosion de cas, laissant entendre que le variant Omicron pourrait en être la cause, participant – sans ne rien dire non plus – à propager la politique de la peur.

 

Les décès dus au COVID dans l’armée américaine ont augmenté au cours des quatre derniers mois, bien que 96 % d’entre eux aient été vaccinés.

Au cours des 18 mois entre mars 2020 et août 2021, les forces armées américaines ont connu 43 décès attribués au COVID-19. Au cours des quatre derniers mois, de septembre à décembre, l’armée a enregistré le même nombre de décès, selon un rapport du Pentagone examiné par Newsweek.

Cette augmentation du nombre de décès militaires survient alors que 96 % des soldats en service actif sont entièrement vaccinés, selon un mémo du Pentagone.

La variante Omicron s’est imposée comme la souche dominante du COVID-19 aux États-Unis, ont rapporté les Centers for Disease Control and Prevention le 20 décembre. Cette souche a entraîné une augmentation de 215 % des cas au cours des deux dernières semaines et une hausse de 82 % des hospitalisations. Toutefois, les décès ont augmenté à un rythme beaucoup moins rapide, avec une hausse de 16 % seulement.

[…]

Parmi les troupes qui sont décédées après avoir contracté le virus au cours des quatre derniers mois, 19 avaient entre 50 et 59 ans, 10 entre 40 et 49 ans, sept entre 30 et 39 ans et deux entre 20 et 29 ans, selon les données disponibles fournies par le Pentagone et examinées par Newsweek.

[…]

Le nombre de décès de militaires a augmenté lorsque la variante Delta s’est répandue dans le pays, parallèlement à l’augmentation du nombre de décès dans le reste de la société. Quand Delta a commencé à diminuer, les décès militaires ont suivi.

 

 

Selon le média The Blaze, les chiffres – non mentionnés dans l’audience des avocats dans la vidéo ci-dessous – indiquent :

- une augmentation de 269 % pour les infarctus du myocarde
- une augmentation de 291 % pour les paralysies de Bell
- une augmentation de 156 % de malformations congénitales (enfants de militaires)
- une augmentation de 471 % pour l’infertilité féminine
- une augmentation de 467 % pour les embolies pulmonaires

 

Leigh Dundas, avocate des droits de l’homme, qui travaille avec l’avocat de l’Ohio Thomas Renz, dénonce cette explosion de cas sur une chaîne de télévision indépendante puis lors d’une audience du sénateur Ron Johnson :

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Pages