Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 171 541 visiteurs 276 832 pages lus et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.arthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 

Youtube 

 
Crowdbunker 

 
 

Recherche

réf.

23 février 2022 3 23 /02 /février /2022 19:02

Chute des actions Moderna après la vente du patron Bancel ...

 

La semaine dernière, l'action de Moderna a plongé de 72 % par rapport à un sommet historique de clôture de 484 $ le 9 août 2021. Le crash fait suite à un rapport du CDC qui a déclaré que les injections de rappel Moderna et Pfizer avaient perdu une efficacité substantielle après environ quatre mois. De plus, quatre dirigeants de Moderna, dont le PDG milliardaire Stéphane Bancel, ont vendu un total de 23 281 actions pour environ 3,6 millions de dollars la semaine dernière, ce qui était un signal d'alarme pour les autres investisseurs. Plus de 140 milliards de dollars de la capitalisation boursière de l'entreprise, qui s'élève désormais à moins de 57 milliards de dollars. Les experts se demandent si les vaccins seront une source de revenus durable dans les années à venir.

Les actions de Moderna ont chuté lundi alors que les fabricants de vaccins Covid-19 ont entraîné une baisse turbulente du marché, poussant le stock à son plus bas niveau en près d'un an après des résultats d'étude décevants et une multitude de ventes des principaux dirigeants de l'entreprise ajoutées aux préoccupations qui en ont fait un des actions les plus performantes de l'année dernière se sont effondrées de plus de 70 %.

Faits marquants

Les actions de Moderna ont chuté de 13% lundi pour atteindre un creux de 10 mois de moins de 140 $, faisant chuter les actions de plus de 30% au cours du mois dernier au milieu d'une vente largement centrée sur les entreprises de technologie et de soins de santé dont la valeur a explosé au cours de la pandémie.

La déroute a été particulièrement mauvaise pour les actions liées à Covid-19 ces dernières semaines, déclare l'analyste de Bank of America Geoff Meacham, qui souligne que le géant pharmaceutique Pfizer, en baisse de 2% lundi, a également été pris dans le pétrin malgré la promesse de son Covid pilule antivirale après avoir averti dans son rapport sur les résultats du quatrième trimestre que les ventes de vaccins ralentiraient cette année.

Avec la chute des cas de Covid par rapport à des sommets historiques, les experts se demandent de plus en plus si les vaccins seront une source de revenus durable dans les années à venir, et ajoutant aux inquiétudes, une étude publiée vendredi par les Centers for Disease Control and Prevention a montré que Moderna et Pfizer les injections de rappel ont perdu une efficacité substantielle après environ quatre mois.

Les pertes récentes de Moderna font également suite à une série de dépôts réglementaires publiés vendredi soir qui montraient que quatre dirigeants de Moderna, dont le PDG milliardaire Stéphane Bancel , ont vendu 23 281 actions combinées pour environ 3,6 millions de dollars la semaine dernière.

Constituant la majorité des ventes totales, Bancel a déchargé 19 000 actions pour environ 155 $ chacune pour un produit net d'environ 3 millions de dollars avant impôts dans le cadre d'un plan commercial qui a aidé l'homme de 49 ans à vendre plus de 2 millions d'actions au cours de la pandémie.

 

Dans un communiqué, un porte-parole de Moderna a déclaré que Bancel "avait personnellement investi dans chacun" des cycles de financement de l'entreprise avant son introduction en bourse en 2018 et restait propriétaire de 21,8 millions d'actions ordinaires de Moderna.

Lire l'article complet ici…

Partager cet article
Repost0
23 février 2022 3 23 /02 /février /2022 18:50

L'ancien patron d'une agence de mannequins accusé de viol et soupçonné de trafic de mineurs a été retrouvé mort en prison.

 

#JeanLucBrunelNe s'est pas tué

jean luc brunel (à droite) avec jeffrey epstein (au centre) et sa petite amie ghislaine maxwell, sur le jet privé d'epstein le 'lolita express'

 

 

 

_______________________________________________________________

 

 

Après Jeffrey Epstein à New York, son ami français Jean-Luc Brunel a été suicidé dans la nuit du 18 au 19 février 2022 dans sa cellule de la prison de la Santé à Paris.

Une enquête formelle sur les circonstances de cette mort a été ouverte mais restera sans suite comme dans les cas des suicides assistés du milliardaire Jeffrey Epstein dans une prison à New York ou encore John McAfee dans une prison de Barcelone.

Jean-Luc Brunel, de son vrai nom Benchamoul est un entrepreneur et un ancien agent de mannequins français proche non seulement de Jeffrey Epstein mais de toute la Jet Set internationale. Il a été mis en examen en juin 2021 pour viol sur mineurs après des accusations émanant de plusieurs anciennes « top-modèles » mais a toujours fermement nié avoir abusé d’aucune femme.

Les commanditaires de la neutralisation de Epstein, de Brunel et de McAfee sont les mêmes qui ont épargné Ghislaine Maxwell et négocié en secret avec le prince Andrew de York, membre de la famille royale britannique, un accord incluant dans une se ses clauses le paiement d’une somme d’argent non divulguées en échange d’une cessation des poursuites.

Comme Epstein, Brunel savait énormément de choses sur les opérations de chantage aux mœurs ciblant des personnalités politiques, des membres des familles royales de plusieurs pays, des célébrités et des scientifiques. Sa neutralisation était l’objet de paris à Londres.

Contrairement à McAfee et son tempérament de feu (il a fallu l’organisation d’une opération de type militaire pour neutraliser des serveurs contenant des données compromettantes en Floride), Brunel était mondain, raffiné, discret, fin observateur et très affable. Il connaissait pratiquement tout le monde. C’était une mine d’information sur les mœurs des élites du monde dit libre et de ses mensonges.

Cette vague de suicides assistés porte le signe indiscutable et indéniable d’un service de tueurs professionnels capables de pénétrer aussi aisément dans le Metropolitan Correctionnel Center de Manhattan, l’une des prisons les plus sécurisées des États-Unis que dans la prison de la Santé à Paris ou dans un centre de détention à Barcelone. Cela implique forcément des complicités mais surtout une extrême vulnérabilité des pays du monde dit libre à ce type d’actions menées pour le compte d’un seul et unique commanditaire.

Il est parier que comme pour Epstein, les sources de la manipulation psychologique de masse et d’infoguerre vont commencer à répandre des théories complotistes noyant l’ensemble des faits et multipliant les conjectures à dessein. Cela exclut les hypothèses d’une exfiltration dans le cas de Epstein et sa reallocation sous une autre identité dans un endroit sécurisé. Mais dans les cas de MacAfee et de Brunel, ils sont bel et bien morts. Seule la mort de MacAfee a dû nécessiter l’emploi de gros moyen de destruction après son suicide assisté dans un centre de détention à Barcelone.

C’est une suppression en cours de preuves compromettantes sur les élites au pouvoir ou au devant de la scène médiatique et historiographique, mais surtout sur le mode de fonctionnement d’un système opaque basé sur le chantage forcé, le racket et la coercition à des fins politiques. La pédophilie est à la fois un outil commode d’adhésion et de chantage politique et économique. C’est aussi un sujet qui fâche susceptible de provoquer des suicides assistés par pendaison ou par défenestration.

Les véritables tueurs sont toujours en liberté et bénéficient de l’impunité la plus totale anéantissant tous les mythes sur l’existence de système de justice ou de valeurs dans le monde dit libre. En réalité, ce monde dit libre très corrompu et plus pourri que ce qu’en pensent réellement beaucoup d’observateurs avertis, n’a jamais fonctionné autrement que par la loi du plus fort avec des variations tactiques ciblant toujours à affaiblir la partie considérée comme pouvant poser un problème à un système profondément prédateur et injuste sous un vernis libéral et infantilisant.

Décidément l’affaire Epstein, une affaire d’une magnitude inédite, fait trembler l’ensemble d’un système basé sur le vol et le mensonge permanents.

source : Strategika 51

Source : reseauinternational

 

 

______________________________________________________

 

Source :  Gardian :

"L'ancien patron d'une agence de mannequins française accusé de viol et mis en examen pour avoir fourni des filles mineures au défunt financier américain Jeffrey Epstein a été retrouvé mort en prison. Le corps de Jean-Luc Brunel, 75 ans, aurait été retrouvé pendu dans sa cellule aux premières heures de samedi. Le parquet français a confirmé le rapport et a déclaré qu'une enquête avait été ouverte sur la cause exacte du décès, mais les premières indications indiquaient un suicide.

Le journaliste Derrick Broze vérifie une mise à jour rapide sur le dernier décès dans le réseau Epstein. Regardez ci-dessous :

 

Lisez aussi: Le banquier privé de Jeffrey Epstein chez Deutsche & Citi a également été trouvé en train de se balancer à partir d'une corde .

Jeffrey Epstein est-il toujours en vie ? Le juge exige des réponses après que des millions de dollars ont inondé sa banque offshore dormante dans les îles Vierges .

Jeffrey Epstein du Canada : Peter Nygard et le pipeline de la mode à l'agression sexuelle .

Sources : TheConsciousResistance.com ; VoluntaryTube.com / Références : Jean-Luc Brunel, soupçonné de fournir des filles à Epstein, retrouvé pendu60 Minutes – Filles américaines à Paris (1988) ;

 

 

 

Jean-Luc Brunel, associé d'Epstein, retrouvé pendu en prison. Le prince Andrew négocie un accord avec sa plaignante
Jean-Luc Brunel, Youtube
 
 
 
Paris: Jean-Luc Brunel, 75 ans, une cohorte de Jeffrey Epstein, qui avait été accusé de viol sur mineur et était également détenu pour des soupçons de trafic de filles mineures à des fins sexuelles, a été déclaré mort, après s'être « pendu » à la Prison de la Santé. Brunel n'était pas sous surveillance suicidaire, ayant déjà été en prison pendant de nombreux mois. Aucune caméra n'a enregistré sa mort signalée. Jeffrey Epstein s'est également « pendu » en prison il y a près de 3 ans en attendant son procès. Les victimes de son trafic présumé ont déclaré qu'elles étaient en colère que Brunel, comme Epstein, ne soit jamais jugé, et elles estimaient que Brunel avait « laissé de nombreux secrets ».

 

Le prince Andrew a réglé le procès pour abus sexuels de mineurs de Virginia Guiffre contre lui, pour un personnage non divulgué. Il n'a pas reconnu sa culpabilité.

Les victimes des abus sexuels présumés d'un agent de mannequins français ont exprimé leur choc et leur consternation après qu'il ait été retrouvé mort dans sa cellule, en écho apparent au suicide en prison de son proche associé, le financier américain en disgrâce Jeffrey Epstein .

La police parisienne enquête sur la mort de Jean-Luc Brunel, 75 ans, qui avait été inculpé de viols sur mineurs et également détenu pour des soupçons de trafic de filles mineures à des fins sexuelles, dont le corps a été retrouvé samedi matin à la prison de La Santé.

 

Des sources proches de l'enquête ont déclaré que Brunel s'était pendu, mais cela n'a pas été officiellement confirmé. Epstein a été retrouvé pendu dans sa cellule de prison de New York en août 2019 alors qu'il attendait son procès pour abus présumé de centaines de jeunes filles.

La mort de Brunel signifie que l'affaire contre l'agent – ​​qui a été arrêté en décembre 2020 à l'aéroport Charles de Gaulle dans le cadre d'une enquête française lancée après que des accusations américaines de trafic sexuel ont été portées contre Epstein – est désormais close à moins que d'autres suspects ne soient identifiés.

Compagnon fréquent d'Epstein, qui voyageait souvent en France et avait des appartements à Paris, Brunel a été accusé dans des documents judiciaires américains de viol et de recrutement de jeunes filles pour son ami et a été considéré comme central dans l'enquête française.

Les victimes de son trafic présumé, qui auraient pour la plupart été attirées par des promesses de contrats de mannequinat lucratifs, ont déclaré qu'elles étaient en colère que Brunel, comme Epstein, ne soit jamais jugé. Anne-Claire Le Jeune, avocate des plaignants, a décrit la nouvelle comme "assez terrible" pour eux, ajoutant qu'ils estimaient que Brunel avait "laissé de nombreux secrets".

Le Jeune a exprimé la "frustration et l'amertume des femmes de ne pas pouvoir obtenir justice - tout comme pour les victimes d'Epstein", ajoutant qu'il leur avait fallu "tellement de courage pour pouvoir parler, être entendues par la police". ”.

Thysia Huisman , une ancienne mannequin néerlandaise qui a déclaré avoir été droguée et violée par Brunel à l'adolescence et était l'une des nombreuses femmes à s'être identifiée à la police française comme victime des abus de l'agent, a déclaré qu'elle avait été choquée par la nouvelle de sa mort.

"Cela me met en colère, parce que je me bats depuis des années", a déclaré Huisman. «Pour moi, la fin de tout cela était d'être au tribunal. Et maintenant, toute cette fin – qui aiderait à la fermeture – m'est enlevée. Se reconstruire, c'est une étape essentielle.

L'une des principales accusatrices d'Epstein, Virginia Giuffre, qui a déclaré que le financier s'était vanté une fois auprès d'elle d'avoir couché avec plus de 1 000 "des filles de Brunel", s'est dite déçue par la nouvelle de la mort de l'agent.

"Le suicide de Jean-Luc Brunel, qui a abusé de moi et d'innombrables filles et jeunes femmes, clôt un autre chapitre", a tweeté Giuffre . "Je suis déçu de ne pas avoir pu l'affronter lors d'un dernier procès pour le tenir responsable, mais heureux d'avoir pu témoigner en personne l'année dernière pour le maintenir en prison."

Giuffre a récemment accepté une somme non divulguée du prince Andrew sans reconnaissance de responsabilité après avoir intenté une action civile contre le deuxième fils de la reine, avec qui elle dit avoir eu des relations sexuelles à l'âge de 17 ans – une mineure en vertu de la loi américaine – après lui avoir été présentée par Epstein .

Sigrid McCawley, l'avocate de Giuffre, a déclaré que la nouvelle de la mort de Brunel était "dévastatrice". «Pour les femmes qui se sont levées… ce n'est pas la façon dont ces hommes sont morts, mais la façon dont ils ont vécu et les dommages qu'ils ont causés à tant de personnes. La lutte pour la vérité et la justice continue », a-t-elle déclaré.

Lire l'article complet ici…

DailyMail :   https://www.dailymail.co.uk/news/article-10530573/The-hellhole-prison-Epsteins-pimp-hanged-Infamous-19th-century-Le-Sante-jail.html

Partager cet article
Repost0
23 février 2022 3 23 /02 /février /2022 18:28

Ou serait ce pour dissimuler les accidents vaccinaux et les décès.

 

Ainsi vont les démocraties, les USA puis l'Ecosse dissimulent les données au grand public. C'est l'un des signe de la désagrégation complète de ce qu'on peut appeler les démocraties occidentales. Les dernières nouvelles que ce soit au Canada, aux USA ou bien en Europe le démontrent très bien !

 

___________________________________________________________________

 

 

 

 

_______________________________________________________________

 

https://www.businessbourse.com/wp-content/uploads/2022/02/preuves-de-linefficacite-des-vaccins-417x470.png

 

 

 

Rapport : Les CDC ont caché les données du COVID aux Américains pour « prévenir l’hésitation à se faire vacciner »
 
 

Les données ne sont « pas encore prêtes pour les heures de grande écoute ».

 

Le New York Times a rapporté le week-end dernier que les CDC ont choisi de ne pas publier d’énormes quantités de données sur le COVID et de les garder secrètes, par crainte que ces informations ne provoquent une « hésitation vaccinale » au sein de la population américaine.

Le rapport indique que les données retenues comprennent des informations sur les rappels, les hospitalisations, les analyses des eaux usées, ainsi que des informations essentielles sur les infections et les décès dus au COVID, ventilées par âge, race et statut vaccinal.

La justification de la rétention de ces informations ? La crainte que les données soient « mal interprétées » et conduisent à une « hésitation vaccinale », selon le rapport.

En d’autres termes, ces données ne cadraient pas avec le discours selon lequel tout le monde doit être vacciné et boosté, quelles que soient son identité et sa situation.

 

Le rapport note :

« Kristen Nordlund, porte-parole des C.D.C., a déclaré que l’agence a mis du temps à publier les différents flux de données « parce qu’en fin de compte, elles ne sont pas encore prêtes pour le prime time ». Elle a ajouté que la « priorité de l’agence, lorsqu’elle recueille des données, est de s’assurer qu’elles sont exactes et exploitables ».

Ahhh, la plèbe n’est pas prête à connaître la vérité.

« Une autre raison est la crainte que les informations soient mal interprétées, a déclaré Mme Nordlund. »

Les données ont été retenues pendant plus d’un an, note le rapport :

…les C.D.C. recueillent régulièrement des informations depuis le lancement des vaccins Covid l’année dernière, selon un fonctionnaire fédéral qui connaît bien la question. L’agence a été réticente à rendre ces chiffres publics, a déclaré le fonctionnaire, car ils pourraient être interprétés à tort comme une inefficacité des vaccins.

 

 

 

 

Comme nous l’avons déjà signalé, la directrice des CDC, Rochelle Walensky, admet que les conseils de l’agence sur le COVID ont été basés sur ce que le gouvernement pensait que les gens accepteraient.

« Cela avait vraiment beaucoup à voir avec ce que nous pensions que les gens seraient capables de tolérer », a avoué sans ambages Mme Walensky lors d’une interview en décembre.

 

Le mois dernier, Walensky a également reconnu, pour la première fois seulement, que plus de 75 % des décès liés au COVID concernaient des personnes « qui présentaient au moins quatre comorbidités » et étaient « mal en point au départ ».

 

Les commentaires ont ensuite été modifiés par les médias pour faire croire qu’il y avait eu moins de décès liés à des comorbidités.

Pendant plus de deux ans, les CDC ont également fondé ses recommandations sur les tests PCR, dont ils ont récemment admis qu’ils produisaient des quantités massives de faux positifs.

 

 

_________________________________________________________

 

L’Écosse cesse de publier les données relatives aux décès et aux hospitalisations en fonction du statut vaccinal, car elles suscitent le scepticisme en ligne
 

Le gouvernement met fin à sa transparence dans le but de réduire les échanges en ligne.

 

L’Écosse ne publiera plus les chiffres de Covid, c’est-à-dire les données sur les décès et les hospitalisations, car le gouvernement affirme que cela alimente le scepticisme à l’égard des vaccins sur les médias sociaux.

 

Public Health Scotland (PHS) a déclaré que « les taux de cas, les taux d’hospitalisation, les taux de décès sont des statistiques très simples », et a accusé les sceptiques du vaccin en ligne de mal interpréter les données « de manière inappropriée et parfois délibérée ».

« Ce qui se passe, c’est que les gens regardent ces données simples et essaient de faire des déductions sur la vaccination, sur l’efficacité des vaccins, de manière inappropriée et parfois délibérée », a déclaré un porte-parole du Special National Health Service Health Board lors d’une conférence de presse.

Il y a tellement de mises en garde et ils sortent certains chiffres qui ne devraient pas être utilisés », a-t-il ajouté. Désormais, les organismes de santé publique écossais s’occuperont « beaucoup plus de l’efficacité du vaccin et essaieront de faire comprendre aux gens à quel point le vaccin est efficace ».

Le PHS a ajouté qu’il considérait que « le point le plus important de toute l’analyse est de comprendre si les vaccins sont efficaces contre l’infection et contre l’apparition d’une forme grave de la maladie, et c’est là qu’interviennent les études sur l’efficacité des vaccins, dont la méthodologie est complètement différente ».

Les études sur l’efficacité des vaccins qu’ils mèneront « utilisent la modélisation, nous comparons les personnes qui ont eu un test négatif à celles qui ont eu un test positif et nous les faisons correspondre sur leurs comorbidités sous-jacentes. »

 

« C’est une méthode complètement différente qui est beaucoup plus robuste et c’est ce sur quoi nous voulons que les gens se concentrent », ont-ils affirmé.

Source :  Reclaim The Net

 

Partager cet article
Repost0
18 février 2022 5 18 /02 /février /2022 14:11
 

La protéine Spike se transmet-elle sexuellement d’un vacciné à un non vacciné ? Réponse du Dr Benoit Ochs: « Obligatoirement oui ! »

Partager cet article
Repost0
18 février 2022 5 18 /02 /février /2022 14:06
Commandes pour big pharma, bilan sur les vaccinations, opacité des contrats big pharma et 4ème dose
 
L’autorité européenne de préparation et de réaction en cas d’urgence sanitaire (HERA) lance l’offensive et présente son premier plan de travail à 1,3 milliard d’euros. Au programme, coopération en matière vaccinale et développement des plateformes de données de santé et d’essais cliniques. Mais qui a voté pour l’HERA ?
European Health Union featured image
 

Le pilier du futur de l’Union Européenne de la santé

Le nouveau joujou de l’UE a été créé en septembre 2021 « pour renforcer la réaction et la préparation de l’UE en cas d’urgence sanitaire ». Son développement tire surtout profit de l’effet d’aubaine formidable du Covid, comme l’explique très bien notre Olivier Véran national, décidément dans tous les plans.  

  pic.twitter.com/s1b7FKlzhc

 

Les objectifs de l’HERA

L’agence européenne se décline en 3 objectifs :  

Prévenir les urgences sanitaires transfrontières futures et s’y préparer par le biais des essais cliniques, ainsi que des plateformes de données ;

Détecter les menaces futures pour la santé, avec notamment « la mise en place d’un système ultramoderne de détection des menaces sanitaires et de renseignement en temps réel en la matière » ;

Et surtout, Réagir aux menaces pour la santé:

  • assurer la fourniture en temps utile de vaccins contre la COVID-19 aux États membres de l’UE, y compris en vaccins adaptés aux variants si nécessaire;
  • acheter des traitements contre la COVID-19 pour les États membres de l’UE;
  • renforcer les capacités nationales de détection et d’évaluation scientifique des variants;
  • assurer la fourniture de vaccins dans le monde entier.
 

Un budget qui ne fait pas dans la demi-mesure

Le budget s’élève à 1,3 milliard d’euros le budget de fonctionnement de cette nouvelle Autorité va absorber la moitié du budget UE de la santé.

En effet, le budget global de l’HERA s’élève à 6 milliards d’euros pour la période 2022-2027, dont une partie proviendra du complément NextGenerationEU (le fameux plan de relance qui va nous rapporter moins que notre contribution, et qui est en fait un agenda plus politique qu’économique).

 

Mais qui a voté pour l’HERA ?

Il importe surtout de rappeler qu’en matière de santé, l’Union européenne n’a pas de compétence directe mais a surtout une compétence d’appui aux États membres. Personne n’a demandé aux citoyens européens s’ils voulaient renforcer la compétence UE en matière de santé !

De plus , L’HERA n’est pas une Autorité indépendante mais une émanation de la Commission européenne, à ce titre le Parlement européen – soit un semblant de lien avec la démocratie – n’aura pas de droit de regard sur son fonctionnement.

 

En somme les citoyens ont juste le droit de payer pour se faire piquer.

Source

Partager cet article
Repost0
18 février 2022 5 18 /02 /février /2022 13:37
On peut se poser une question et ç'est peut être la Cour de Justice Américaine qui y répondra : Les vaccinations amoindrissent elles les armées et par là même le pays !
 

Liste des 8 accusations :

  • Chef d’inculpation 1. 18 U.S.C § 2331 §§ 802- Actes de terrorisme perpétré sur le territoire intérieur et ayant entraîné la mort de citoyens américains.
  • Chef d’inculpation 2. 18 U.S.C § 2339 – Complots en vue de commettre des actes de terrorisme.
  • Chef d’inculpation 3. 15 U.S.C §1-3 – Complots en vue de commettre une activité commerciale
    criminelle.
  • Chef d’inculpation 4. 18 U.S.C § 175 – Financement et création d’une arme biologique.
  • Chef d’accusation 5. 15 U.S.C. §8 – Manipulation du marché et répartition.
  • Chef d’accusation 6. 18 U.S.C § 1001 – Mensonges auprès du Congrès.
  • Chef d’accusation 7. 15 U.S.C. §19 – Directions imbriquées.
  • Chef d’accusation 8. 18 U.S.C § 2384 – Atteinte à la sureté de L’État.

et d'autre part il en découlera cela était il prémédité.

 

En tout cas une certitude, une armée amoindrie peut elle être effective en cas de conflit !

 

 

 

Covid-19: les armées américaines ont débuté une campagne ...

 

_________________________________________

 
Auteur(s): FranceSoir
 

Au cours d’une audition au Sénat organisée par Ron Johnson, l’avocat Thomas Renz, qui représente des clients attaquant les obligations vaccinales, a présenté les chiffres issus de la base de données d’épidémiologie médicale de la défense, qui montrent un explosion des pathologies des militaires américains pour l’année 2021, année où la vaccination a été mise en place dans tout le pays.

Lundi 24 janvier, le sénateur républicain Ron Johnson organisait une nouvelle audience au Sénat intitulée "COVID 19 : Une seconde opinion" (document contenant une version courte de 38 minutes et une version longue de 5 heures). Une audition qui a permis à un groupe de médecins et d'experts médicaux d’offrir un point de vue différent sur la réponse à la pandémie, l'état actuel des connaissances en matière de traitements précoces et hospitaliers, l'efficacité et la sécurité des vaccins. L’occasion de faire un bilan de ce qui a bien ou mal fonctionné, ce qui devrait être fait maintenant et ce qui doit être envisagé à long terme. Plusieurs médecins et scientifiques de très grande renommée dont Peter McCullough, Pierre Kory, Robert Malone, Richard, Urso, Pierre Kory, Ryan Cole ou Theresa Parks y ont contredit le discours officiel en témoignant de très nombreuses anomalies.

Mais le témoignage le plus choquant est venu de l’avocat Thomas Renz, avocat de l'Ohio.

Rappelant les alertes lancées par les docteurs Theresa Long, Samuel Sigoloff et Peter Chambers, trois membres de l’armée américaine qui ont révélé l'importance des effets secondaires après la vaccination, il est venu exposer des données de facturation médicale - passage obligé pour tout diagnostic médical dans l’armée - provenant de la base de données d’épidémiologie médicale de la défense (DMED). Ce système informatique de la Direction de la surveillance de la santé des forces armées (AFHSB) qui permet d’interroger à distance des données médicales anonymes du personnel militaire est un programme de surveillance épidémiologique conçu dans le but de détecter les épidémies, mais également l’ensemble des pathologies afin de s'assurer que les soldats sont opérationnels. Par conséquent, au-delà de la question de santé publique, il s'agit de sécurité nationale.

Voir aussi: Theresa Long, médecin de l’armée américaine, alerte sur la vaccination contre le Covid-19

Que révèle cette base de données ?

Une augmentation très importante des pathologies au cours de l’année 2021

Détaillant toutes les données qu’il prévoit d’utiliser pour l’ouverture d’une commission d’enquête nationale qui devrait se tenir devant un tribunal fédéral, l’avocat Thomas Renz annonce des chiffres très inquiétants pour l’année 2021, en établissant une comparaison avec les chiffres des années précédentes dont il fait une moyenne sur cinq ans, de 2016 à 2020.

Toute pathologies confondues, le nombre de maladies enregistrées était en moyenne de 2 millions par an, un nombre qui variait peu d’une année à l’autre. L’année 2021 a marqué un tournant puisque ce chiffre est passé à 21,5 millions pour les 11 premiers mois de l’année, ce qui représente une augmentation de 941%, alors que l’année n’était pas encore terminée. Cette explosion de la mortalité n’a pas eu lieu en 2020, année du Covid, mais en 2021, année de la vaccination de masse, les membres de l’armée américaines étant vaccinés à hauteur de 96 %. Il est important de comprendre que ces chiffres ne représentent pas le nombre de personnes individuelles diagnostiquées avec diverses affections, mais le nombre total de codes de diagnostic renseignés. Une personne souffrant de maladie auto-immune va consulter plusieurs fois avec de multiples visites en ambulatoire ou hospitalisation, et ainsi accumuler plusieurs données de facturation médicale.

L’incidence des fausses couches dans l’armée a connu une augmentation de 300 % par rapport à la moyenne sur cinq ans. Celle-ci était de 1499 cas par an tandis qu’au cours des 10 premiers mois de l’année 2021, elle était de 4182. Un chiffre qui interroge, au regard des discours relayés par certains membres de la santé publique qui affirment que le Covid expose les femmes à un risque plus élevé de fausses couches.

Outre ces diagnostics, l’avocat est également revenu sur les problèmes neurologiques croissants, indiquant une augmentation de plus de 1048 % des pathologies neurologiques qui affectent les militaires, passant d’une moyenne de 82 000 par an à 863 000.

Par ailleurs, d’autres chiffres non mentionnés au cours de cette audience ont été confiés au sénateur Johnson, chiffres qu'il a indiqués dans sa lettre au Secrétaire de la défense Lloyd J Austin, le 1er février 2022.

Mais l'ensemble des pathologies ont été enregistrées par Thomas Renz dans un document qu'il met à disposition en ligne.

- Une augmentation de 2191% de l’hypertension
- Une augmentation de 894% des tumeurs malignes de l’œsophage
- Une augmentation du 680% de la sclérose en plaques
- Une augmentation de 624% des tumeurs des organes digestifs
- Une augmentation de 551% du syndrome de Guillain-Barré
- Une augmentation du cancer du sein de 487%
- Une augmentation de 487% des tumeurs démyélinisantes
- Une augmentation de 474% des tumeurs malignes des glandes endocrines
- Une augmentation de 472% de l’infertilité féminine
- Une augmentation de 468 % des embolies pulmonaires.
- Une augmentation des migraines de 452%
- Une augmentation du dysfonctionnement ovarien de 437%
- Une augmentation du cancer des testicules de 369 %
- Une augmentation de la tachycardie de 302 %
- Une augmentation de 269 % des infarctus du myocarde
- Une augmentation de 291 % des paralysies de Bell
- Une augmentation de 156 % des pathologies congénitale des enfants de militaires

Le cancer longuement évoqué lors de l’audition au Sénat

Regrettant que peu de personnes s’intéressent à l’augmentation de cette pathologie, Thomas Renz remercie Ryan Cole, venu témoigner au cours de cette séance de ce qu’il avait observé en tant qu’anatomo-pathologiste et de ce que certains de ses collègues oncologues et radiologues lui avaient rapporté ; des patients dont les cancers étaient contrôlés connaissent à nouveau une progression rapide tandis que certaines pathologies présentent des formes étranges plus difficilement identifiables.

Étayant les propos du docteur Cole, le sénateur Johnson raconte avoir été joint par des soignants qui ne veulent pas se faire vacciner après avoir observé la reprise rapide de certains cancers en rémission chez leurs patients.

Selon la scientifique Theresa Parks, ce phénomène pourrait s’expliquer par la dérégulation immunitaire que ces injections pourraient provoquer notamment au niveau de la protéine P53, un anti-oncogène qui se lie à l’ADN pour favoriser l’expression de gènes pour réparer les dommages cellulaires. Cette protéine, dont le rôle est d'empêcher les cellules endommagées de se transformer en cellule cancéreuse, pourrait interagir avec la protéine Spike vaccinale, et ne plus de jouer son rôle de catalyseur de tumeur notamment en induisant l'apoptose (suicide des cellules).

Voir aussi : Covid-19 : Spike, ARN et "vaccins"… Et si on lançait les études préalables ?

Si ce phénomène était avéré, cela expliquerait l’augmentation de près de 300 % des diagnostics de cancers, passant d’une moyenne de 38 700 cas sur les cinq dernières années pour atteindre les 114 645 au cours de 11 premiers mois de l’année 2021.

La bataille des chiffres

Les augmentations du nombre de certaines pathologies avaient été révélées par des lanceurs d’alerte et consignées par l’avocat Thomas Renz. Cependant, depuis la révélation de ces données par Thomas Renz mais également par l’avocate des droits de l’homme Leigh Dundas qui collabore avec lui sur ce dossier, les chiffres ont été changés en fin d’année. Ainsi, les écarts spectaculaires entre les années 2016-2020 et les 10 ou 11 premiers mois de l’année 2021 ont simplement disparu.

Suite à ces changements, ces lanceurs d’alerte, qui avaient pris soin de se filmer en consultant la base de données, en ont informé leurs avocats qui ont présenté les chiffres originaux et les modifications apportées depuis.

Voici quelques exemples :

 


Immédiatement après la diffusion de ces chiffres, Jeff Cercone, contributeur à Politifact, a commis un "fact-check" (une vérification des faits) expliquant que les chiffres de 2016 à 2020, massivement sous-évalués en raison d’une défaillance informatique, étaient erronés, donnant à tort l’impression que cela a explosé en 2021.

S’il est curieux que personne ne se soit rendu compte de ce bug auparavant, il est encore plus surprenant d'observer que ces changements n’ont concerné que les pathologies pour lesquelles le vaccin aurait pu être la cause d’événements indésirables. En effet, des pathologies comme la maladie de Lyme n’ont fait l’objet d’aucun ajustement.

 

Suite à ces événements, le sénateur Johnson s’est emparé du dossier en écrivant une lettre au secrétaire de la Défense Lloyd Austin, le 24 janvier 2022, suite aux allégations selon lesquelles les données auraient été falsifiées, lui demandant de conserver tous les documents se rapportant aux données enregistrées dans le DMED.

Le 1er février 2022, dans un nouveau courrier, le sénateur du Wisconsin lui demande d’expliquer ces hausses de diagnostics enregistrées et de l’informer des actions du DoD pour enquêter sur la cause profonde de l’augmentation de toutes ces pathologies. Par ailleurs, il lui demande d’expliquer pourquoi et quand ces données ont été changées et d’identifier les personnes qui ont pris l’initiative d’opérer ces modifications.

Si aucune vérité n'a été établie pour le moment, il faudra faire toute la lumière sur le changement soudain de ces données en suivant les interrogations et l'enquête menées par les avocats Thomas Renz et Leigh Dundas et portées par Ron Johnson, afin de savoir s'il y a eu malversations ou pas. Si la falsification des chiffres venait à être avérée, la bataille juridique pour établir la responsabilité vaccinale pourrait prendre des décennies dans un pays qui depuis 1986, a mis en place un système de lois offrant une grande protection aux entreprises pharmaceutiques.

Auteur(s): FranceSoir

Partager cet article
Repost0
18 février 2022 5 18 /02 /février /2022 13:25

Une autre « théorie du complot » largement moquée est devenue réalité suite à un tweet inquiétant des CDC mercredi dans lequel ils ont finalement admis que des tests PCR Covid-19 ont été envoyés à des laboratoires pour un « séquençage génomique » sans consentement ni compensation.

NOS TESTS PCR, ANTIGENIQUES ET SEROLOGIQUES

Le séquençage génomique est un processus utilisé pour analyser la composition génétique des virus. En bref, si vous vous êtes soumis à un prélèvement nasal par PCR, il est possible que votre matériel génétique ait été envoyé à un laboratoire, probablement hors des États-Unis, et utilisé à des fins échappant à votre contrôle.

 

« Ses [tests PCR] sont utilisés par les scientifiques du monde entier pour suivre l’émergence des variantes du SRAS-CoV-2 », ont déclaré les CDC dans la vidéo.

L’annonce faite par les CDC a suscité l’indignation et de sérieuses questions sur la confidentialité de l’ADN humain.

Sur Twitter, des personnes se sont interrogées mercredi sur les motifs des CDC, alléguant que l’ADN des personnes était prélevé sans leur consentement.

La représentante Marjorie Taylor Greene (R-GA) a écrit sur Twitter : « Les @CDCgov ont-ils obtenu la permission des gens pour prélever leur ADN ??? »

 

De nombreuses autres personnes se sont emparées de la nouvelle pour alléguer que les « théories du complot » entourant le prélèvement d’ADN par le gouvernement sont vraies.

« OMG ils admettent qu’ils ont volé votre ADN en utilisant les prélèvements nasaux & il est maintenant utilisé dans les laboratoires pour étudier le séquençage du génome », a écrit @USRising1776 sur Twitter. « Encore une autre ‘théorie du complot’ qui était vraie à 1000%. Procès de classe là pour la prise de laboratoires utilisant vos gènes sans votre consentement ou compensation. »

 

Le gouvernement américain prélève de l’ADN depuis des années. Un article éclairant de l’Atlantic datant de 2012 rapporte que le gouvernement collecte et décode l’ADN des dirigeants mondiaux :

« Le gouvernement américain collecte subrepticement l’ADN des dirigeants du monde entier, et protégerait celui de Barack Obama. Décodés, ces plans génétiques pourraient fournir des informations compromettantes. Dans un avenir pas si lointain, ils pourraient également fournir quelque chose de plus – la base pour la création d’armes biologiques personnalisées qui pourraient faire tomber un président sans laisser de traces. »

Le président français Emmanuel Macron a refusé de consentir à un test PCR en Russie la semaine dernière, apparemment par crainte de remettre son ADN à la Russie.

Cependant, les citoyens ordinaires ne devraient pas s’inquiéter que le gouvernement s’empare de leur matériel génétique, selon le professeur d’épidémiologie et de nutrition à Harvard Albert Ascherio. Selon Ascherio, les scientifiques analysent simplement le séquençage du virus Covid-19 à la recherche de variantes comme Delta et Omicron, et ils ne sont pas intéressés par votre ADN.

Ascherio affirme que les tests PCR utilisés pour le séquençage génomique permettent de distinguer les variantes communes du virus, et non l’ADN humain.

Cependant, Ascherio n’a pas nié que le gouvernement a pris le contrôle de votre matériel génétique sans consentement ni compensation.

« Les tests PCR ne séquencent généralement pas le génome complet, mais seulement des segments/gènes sélectionnés qui sont plus pertinents pour distinguer les variantes les plus courantes », a déclaré Ascherio à Newsweek. « Le séquençage complet est cependant possible et il est réalisé à des fins de recherche pour identifier la relation entre les différents variants, l’apparition de nouveaux variants. »

Newsweek rapporte : Bien qu’il y ait une chance que l’ADN humain soit séquencé, Ascherio dit que c’est peu probable.

« Il n’est pas nécessaire de tester l’ADN humain, mais bien sûr, il sera sur l’écouvillon et pourrait donc être testé, ce qui est probablement ce qui peut inquiéter les gens s’ils sont d’humeur [conspirationniste] », a déclaré Ascherio.

Richard Painter, professeur de droit et ancien chef du service d’éthique de la Maison Blanche, ne voit pas de problème au séquençage génomique du virus, car l’ADN humain n’est pas collecté. Si les CDC devaient suivre les variantes de l’ADN de chaque personne, il y aurait des problèmes de confidentialité.

« Ils prennent le test positif et ils veulent regarder les souches pour voir ce que nous avons », a déclaré Painter à Newsweek. « Et il ne s’agit que de l’ADN du virus. Quel intérêt privé ai-je dans l’ADN d’un virus ? Tout ce qu’ils peuvent faire pour étudier l’ADN du virus afin d’aider à résoudre cette pandémie, ils devraient le faire. »

Partager cet article
Repost0
17 février 2022 4 17 /02 /février /2022 19:51

 

 

 

La police d'Ottawa est allée de camion en camion, distribuant des dépliants aux manifestants du Freedom Convoy leur demandant de quitter immédiatement la zone de manifestation ou de faire face à une arrestation et à des accusations criminelles .

 

les tyrans abusant du pouvoir les manifestants du convoi de la liberté sont sur le point d'être arrêtés en masse

"Vous devez quitter la zone maintenant", lit-on dans l' avis . "Quiconque bloque des rues ou aide d'autres personnes à bloquer [des] rues, commet une infraction pénale et vous pouvez être arrêté", selon le Wall Street Journal .

 

 

L'avis est une escalade des efforts des forces de l'ordre alors que la protestation contre les restrictions sanitaires et les restrictions sociales entre dans son 20e jour. Cette décision intervient après que le premier ministre Justin Trudeau a invoqué cette semaine des pouvoirs d'urgence visant à mettre fin aux manifestations.

«La police d'Ottawa, dans son avis, a déclaré qu'avec les nouveaux pouvoirs rendus disponibles en vertu de l'ordonnance d'urgence fédérale, il est désormais illégal pour les nouveaux manifestants ou leurs partisans d'entrer au centre-ville d'Ottawa et de se joindre à la manifestation . La police a également déclaré que les permis de conduire pourraient être révoqués, conformément à une ordonnance d'urgence distincte de la province de l'Ontario. – WSJ

 

Plus tôt dans la journée, nous avons noté que 13 manifestants impliqués dans un " blocus de Coutts " avaient été arrêtés, mais l'ordre d'aujourd'hui met officiellement en garde contre des arrestations massives .

Les ordonnances de Trudeau, visant en partie à couper les fonds aux manifestants, ont une portée plus large que ce qui avait été annoncé précédemment – ce qui «oblige les gestionnaires de portefeuille et les sociétés de valeurs mobilières à examiner de plus près avec qui ils font affaire», selon Bloomberg .

 

Les nouvelles règles imposent des exigences à une large liste d'entités – y compris les banques, les entreprises d'investissement, les coopératives de crédit, les sociétés de prêt, les courtiers en valeurs mobilières, les plateformes de collecte de fonds, les compagnies d'assurance et les sociétés de secours mutuels. Ils doivent déterminer s'ils sont en "possession ou contrôle de la propriété" d'une personne qui assiste à une manifestation illégale ou fournit des fournitures aux manifestants, selon les ordres publiés par le gouvernement mardi soir. 

S'ils trouvent une telle personne dans leur liste de clients, ils doivent geler leurs comptes et le signaler à la Gendarmerie royale du Canada ou au service de renseignement du Canada, selon la réglementation. Toute transaction suspecte doit également être signalée à l'agence nationale de lutte contre le blanchiment d'argent, connue sous le nom de Fintrac. – Bloomberg

"Je pense que cela a pris tout le monde au dépourvu hier soir lors de sa sortie", a déclaré Greg Taylor, CIO de Purpose Investments Inc., sur Bloomberg TV. "Il y a beaucoup de questions en ce moment pour déterminer qui nous ciblons, que devons-nous regarder."

Par Tyler Durden, ZeroHedge.com

Partager cet article
Repost0
17 février 2022 4 17 /02 /février /2022 19:38
Tout est dit en 2 minutes
 
 
 
Martine Wonner : « Depuis aujourd’hui 15 février 2022, 1 PERSONNE sur 5 en France a perdu ses droits fondamentaux grâce à la complicité des institutions…Non au maintien du Pass Vaccinal !!! »
 

 

Florian Philippot: Le Pass Vaccinal va disparaître momentanément » : le Pr Gilles Pialoux crache le morceau ! Leur but est évidemment la pérennisation, ils vont juste le lever le temps des élections…

 

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
17 février 2022 4 17 /02 /février /2022 19:34
Le passe vaccinal bientôt intégré au passeport numérique européen. Numérisé, tracé, et bientôt pucé

Claude Janvier pour WikiStrike

 

Mauvaise nouvelle : le portefeuille d'identité numérique européen a passé le stade de la puberté. Il va devenir adulte à partir de septembre 2022. Merci à Mike Boroswki pour son entretien réalisé le 8 février 2022, de Madame la députée européenne Virginie Joron (1), que je relate dans les grandes lignes.

À feu doux pendant deux ans, vous avez accepté, en grande majorité, et sans broncher les confinements, les couvre-feux, les attestations de sorties, les plages où la position assise était interdite, les brasseries où prendre son café debout était prohibé mais le siroter assis était autorisé et enfin, le passe sanitaire. Puis, mijotage oblige, la sauce a été réduite à un passe vaccinal, trois doses. Désormais, totalement confits, engourdis et soumis, vous êtes cuits à point pour accepter l'esclavage ultime : le passeport numérique européen.

Virginie Joron, députée EU, travaille entre autres, dans la Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs. Après plus de vingt ans d'Internet, nos gouvernants font semblant de pousser des cris d'orfraie concernant le monopole des GAFAM. - Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft -, alors qu'ils se félicitent en secret des censures et de leur contrôle numérique mondial.

Cette commission voudrait les réglementer, car ils ne respectent aucune loi mise à part les leurs. But louable. Mais les explications de Viriginie Joron laissent à penser que ce ne sera pas si simple.

En effet, à peine le sujet GAFAM débattu en commission, elle a été sommée, avec un autre rapporteur de la commission, de s'expliquer en "visio" avec la Maison Blanche. Des députés européens obligés de s'expliquer devant le gouvernement américain, incroyable, mais malheureusement réel.

Aux sceptiques, pensant que Bruxelles est indépendante des USA, revoyez votre copie. Washington, leur a demandé d'y aller mollo avec les pauvres chéris de la Silicon Valley, de ne pas les brusquer et donc de ne pas leur nuire. L'UE est donc bien une franchise américaine, sans aucun pouvoir décisionnaire, à part celui de promouvoir le slogan unique "d'America first".

Ça devrait vous éclairer sur le fait que l'UE fera tout pour sanctionner encore et toujours la Russie, ainsi que les pays non-alignés, tels que par exemple l'Iran, la Syrie et le Vénézuela. Toutes les pièces du puzzle sont présentes. Encore faut-il accepter de les regarder.

Quand vous vous faites grattouiller les sinus par un test RT-PCR*, savez-vous que les résultats sont transmis à Microsoft ? Non, vous ne le saviez pas ? Et bien, c'est la réalité. Vos données personnelles sont gérées en finalité par une équipe de Bill Gates "of Hell", un des serviteurs zélés du Mordor (2). Souriez, vous êtes tracés.

La souveraineté française n'existe plus. L'UE est totalement à la botte de l'oligarchie mondiale financière apatride. La Commission européenne a présenté en mars 2021 une "boussole numérique" - au cas où vous perdriez le nord - pour traduire les ambitions numériques de l'UE pour 2030 en termes concrets. (3)

Bientôt, vous serez l'heureux propriétaire d'un portefeuille d'identité numérique européen, couplé avec votre passe vaccinal, avec votre photo d'identité cachée dans votre QR code. (4) Étant donné que la majorité des gens se sont habitués à exhiber leur passe vaccinal sous forme de QR code, vous aurez bientôt le plaisir de pouvoir montrer votre minois, avec le sourire bien évidemment proscris, genre tête de bagnard. Le top !

D'ailleurs, le QR code existe quasiment partout. Asseyez-vous à la terrasse d'une brasserie, et très souvent vous avez le QR code de la carte des mets et des boissons collé sur la table. Vous scannez et vous profitez - pour employer le slogan niaiseux apprécié d'une grande majorité de restaurateurs bien dans le moule. Ces derniers ne réalisent pas qu'ils sont en train de se faire manger - un comble pour un restaurateur - par le Grand Reset (Klaus Schwab, fondateur de Davos) qui écrit dans cette "bible" les plans de l'oligarchie mondiale. L'un d'entre eux décrit qu'il ne subsistera, dans peu de temps, que 3 ou 4 grands groupes agro-alimentaires et ses franchises mondiales.

"Une identité fiable et sécurisée pour tous les Européens". Tel est le slogan de l'UE. Dans un monde peuplé d'humanistes, ce serait merveilleux. Malheureusement, la vérité est ailleurs. L'oligarchie mondiale veut contrôler chaque citoyen de la Terre, avec pour credo : contrôle, puissance et bénéfices engrangés. 

Mme Stella Kyriakidès ou Stella Kyriakidou, commissaire à la santé et à la sécurité alimentaire, est aussi "Madame vaccin", puisque c'est elle qui a signé les contrats d'achats des liquides expérimentaux ARNm de Pfizer, Moderna, et des deux autres. Elle déclare "... Aujourd'hui, nous proposons d'actualiser les possibilités d'utilisation des certificats en cas de déplacement dans l'UE afin d'apporter une sécurité aux citoyens aussi longtemps que les besoins de santé publique persisteront...".

La commission a donc proposé le 3 février 2022 de prolonger d'un an le certificat Covid-19 de l'UE. Les arguments sont simples : "Le virus Covid-19 reste largement répandu en Europe, avec les nouveaux variants qui ne cessent d'apparaître". Cerise sur le gâteau, la sémillante Chypriote à une affaire non résolue sur les bras : "... Des crédits de plusieurs millions d'euros ont été accordés dans des conditions opaques au mari de la commissaire européenne. L'affaire a poussé un eurodéputé à demander des explications à celle qui est en charge de l'achat des vaccins au nom de l'UE..." Oh, la vilaine... - RT France 17 mai 2021 : corruption : la commissaire européenne à la Santé Stella Kyriakidou au cœur d'une polémique - (5)

Le certificat Covid est donc là pour longtemps, car le portefeuille d'identité numérique à été voté à l'unamité en 2021 au sein de l'UE, peu importe le parti politique.

Que va donc contenir votre E-wallet ou portefeuille électronique ? Tout : carte d'identité - la nouvelle CI française est écrite en anglais. Cherchez l'erreur -, permis de conduire, carte d'électeur, dossier médical, vaccins, numéro de sécurité sociale, maîtresses et amants (presque)... Mais la première chose qu'ils veulent mettre en place dedans est le dossier médical. Tiens donc... Cela vous étonne ? On comprend mieux l'empressement à entériner le passe vaccinal. En ce moment, quelques pays de l'UE ont levé le pied à son propos, mais rassurez-vous, c'est pour mieux l'intégrer dans votre futur portefeuille électronique. N'en doutez pas, nous l'aurons à vie.

Le texte date de 2014, - 8 ans déjà -, avec en substance la volonté de digitaliser les informations. Le travail est pratiquement terminé, car les parlementaires et commissaires européens ont mis le turbo pour y arriver. 

Un des article phare du fondement de l'UE est la liberté de circulation. Mais depuis deux ans, sans respect des règlements ni des lois, tout a été balayé d'un revers de la main. Il faut avoir un passe vaccinal pour se déplacer dans l'UE. Bienvenu dans un crédit social à la Chinoise, sauce européenne, avec la bénédiction de l'oncle Sam. 

25 % de la population en Europe ne possède pas de smartphone. Ceux-là ne pourront bientôt plus bouger, à moins de s'en procurer un. Et si une personne n'a pas de passe vaccinal et refuse le portefeuille électronique ? Elle ne sera rien, n'aura droit à rien, et ne pourra franchir aucune frontière, puisqu'elle n'aura pas d'identité.

L'identité numérique est vendue comme un service qui ne sera pas obligatoire. "...Ne cherchez plus vos papiers dans vos poches. À la place, exhibez votre E-wallet dans votre smartphone...". Très subtil. Personne n'y sera obligé, sauf que dans les faits, il sera obligatoire, à moins de vivre dans son coin, retiré de tout, en cultivant ses endives. Et encore...

Facultatif demain, obligatoire après demain. Prochaine étape, la puce sous la peau. Encore mieux que le smartphone. Pas de risque de perte, votre mémoire sera sous la peau. Jason Bourne sort de ce corps ! (6) Le grand piège mondial dans toute sa splendeur.

Cerise sur le gâteau, votre E-wallet sera géré par des sociétés privées. Toutes vos pathologies, vos penchants, votre bon ou mauvais cholestérol seront à la vue des assurances, des banques, et des institutions. Pratique, car vous saurez pourquoi votre assurance a subitement majoré vos échéances ou pourquoi votre banquier vous refuse un prêt.

Un "magnifique" futur s'ouvre devant chacun de nous. Et vous avez encore confiance dans ceux qui nous gouvernent ? Franchement, vous ne devriez pas. Ce sont des menteurs patentés. Un exemple : ils nous ont garanti l'anonymat lors du scan de votre QR code à un serveur de restaurant. Ils nous ont dit que le serveur ne verrait que la couleur verte - passe valide - ou la couleur rouge - passe invalide -. C'est vrai, mais ils ont oublié de vous signaler que votre nom et votre date de naissance s'affichent aussi.

Etant donné que nous sommes gouvernés par l'oligarchie financière mondiale apatride, les excès sont à prévoir. Le monde des bisounours n'existe que dans l'imaginaire, et franchement, on a du mouron à se faire. Tout, absolument tout, sera contrôlé. Y compris le tri de vos déchets. La taxonomie verte est aussi sur les rails au sein de l'UE. Vous triez bien, un bon point, vous vous mélangez un peu les pinceaux, un mauvais point. Pendant ce temps-là, les grands pollueurs continueront de pourrir la planète sans être inquiétés.

À méditer : « Confier nos vies numériques au gouvernement et aux sociétés privées, plutôt qu'à Facebook et Google, c'est sauter de la poêle à frire pour aller dans le feu », a déclaré le député européen Patrick Breyer (Allemagne)

Claude Janvier pour WikiStrike

Co-auteur avec Jean-Loup Izambert du livre « Le virus et le président «. IS édition. www.is-edition.com

Notes : 

(1) https://www.youtube.com/watch?v=TPPEcotXK04

* RT-PCR : Reverse Transcriptase-Polymerase Chain Reaction

(2) Le Mordor, le pays noir, dans l'œuvre magistrale de Tolkien, "Le seigneur des anneaux". 

(3) https://labo.societenumerique.gouv.fr/2021/06/17/une-boussole-numerique-pour-leurope/

(4) https://www.francesoir.fr/societe-science-tech/qr-code-et-identite-bientot-lies

(5) https://francais.rt.com/international/86789-prets-bancaires-la-commissaire-europeenne-a-la-sante-kyriakidou-au-coeur-d-une-polemique

(6) Jason Bourne est le héros d'une trilogie de l'écrivain Robert Ludlum : La mémoire dans la peau, La mort dans la peau et La vengeance dans la peau. 

Pour aller plus loin : 

https://www.latrompette.fr/articles/posts/l-europe-s-apprete-a-lancer-une-carte-d-identite-numerique-pour-tous-les-citoyens

https://www.crashdebug.fr/l-ue-lance-un-portefeuille-numerique-derniere-etape-vers-une-societe-sans-argent-liquide-zerohedge-com

https://www.bfmtv.com/economie/economie-social/union-europeenne/l-ue-va-lancer-un-portefeuille-numerique-pour-faciliter-la-vie-des-europeens_AN-202106010139.html

https://ec.europa.eu/info/strategy/priorities-2019-2024/europe-fit-digital-age/european-digital-identity_fr

https://www.iphonote.com/actu/249506/ue-veut-creer-un-passeport-numerique-pour-tous-les-citoyens

https://www.nouvelobs.com/politique/20210603.OBS44840/l-ue-veut-creer-une-identite-numerique-europeenne-pour-rassembler-tous-vos-documents-officiels.html#modal-msg

https://www.carbone4.com/analyse-taxonomie-europeenne

Partager cet article
Repost0

Pages