Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 171 541 visiteurs 276 832 pages lus et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.arthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 

Youtube 

 
Crowdbunker 

 
 

Recherche

réf.

5 février 2024 1 05 /02 /février /2024 18:47
"Tous les gouvernements sont affligés d'un grave problème chronique ; le pouvoir exerce une grande attraction sur les natures pathologiques. Ce n'est pas tant que le pouvoir corrompt, mais il fascine les sujets corruptibles. Ces gens ont tendance à s'enivrer de violence, ce qui crée rapidement les conditions d'une accoutumance fâcheuse." 

- Frank Herbert
 
________________________________________________________
vos plants de légumes contribueraient gravement au "réchauffement climatique"
 
Les globalistes utiliseront le contrôle du carbone pour vous empêcher de cultiver votre propre nourriture
 

 

Au début de l’année 2020, au milieu des confinements Covid, les états bleus dirigés par des gouverneurs gauchistes ont poursuivi les obligations avec un préjudice extrême. Dans les États rouges comme le Montana, après le premier ou le deuxième mois, la plupart d’entre nous ont simplement ignoré les restrictions et ont continué à vivre comme d’habitude. Il était clair que la Covid-19 n’était pas la menace que les autorités fédérales faisaient peser sur lui. Cependant, dans des États comme le Michigan, l’étau s’est resserré de plus en plus sous l’impulsion de dirigeants véreux comme Gretchen Whitmer.

 

 

Gretchen Whitmer a profité de l’occasion pour imposer des restrictions étranges au public, notamment en interdisant aux grandes surfaces de vendre des graines et des produits de jardinage à leurs clients. “Si vous n’achetez pas de nourriture, de médicaments ou d’autres produits essentiels, vous ne devriez pas aller au magasin”, a déclaré Gretchen Whitmer lors de l’annonce de son décret. La gouverneure gauchiste n’avait rien contre l’achat de billets de loterie et d’alcool, mais pas contre celui d’outils de jardinage et de semences.

Elle n’a jamais donné de raison logique pour expliquer pourquoi elle ciblait les produits de jardinage, mais la plupart des membres de la communauté des survivalistes ont très bien compris de quoi il s’agissait : Il s’agissait d’un bêta-test en vue de restrictions plus importantes en matière d’indépendance alimentaire. Tout au long de l’année 2020, les médias se sont largement répandus en discours attaquant tous ceux qui stockaient des produits de première nécessité en les qualifiant de “thésauriseurs”, et maintenant ils s’en prenaient à ceux qui planifiaient à l’avance et essayaient de cultiver leur propre nourriture. L’establishment ne veut PAS que les gens stockent ou produisent des réserves alimentaires personnelles.

Une autre perspective ouvertement discutée par les globalistes était l’idée que les mesures de confinement étaient “utiles”, au-delà de l’arrêt de la propagation de la Covid -19 (les mesures de confinement étaient en fait inutiles pour arrêter la propagation de la Covid-19). Ils ont suggéré que ces mesures pourraient être efficaces pour prévenir les émissions mondiales de carbone et sauver le monde du “changement climatique”. L’idée de l’enfermement climatique a commencé à se répandre.

Depuis, les grands médias ont menti sur l’existence de ce programme de confinement climatique, mais il est facile de trouver et de lire des articles et des livres blancs vantant les vertus de l’arrêt de la planète au nom du changement climatique. Les globalistes et leurs défenseurs universitaires voulaient des confinements PERMANENTS, ou des fermetures tournantes tous les deux mois, interrompant la plupart des activités humaines et des déplacements en dehors de la production de base.

J’ai soutenu par le passé que ce que Whitmer faisait dans le Michigan faisait partie de cet agenda – que son interdiction de l’approvisionnement des jardins faisait partie d’un objectif plus large qui n’avait rien à voir avec la sécurité de la santé publique et tout à voir avec le fait d’empêcher les gens de se préparer. Les contrôles Covid n’étaient qu’un précurseur des contrôles sur le carbone.

La semaine dernière, nous en avons eu la confirmation avec une étude de l’université du Michigan qui affirme que les aliments cultivés à la maison produisent cinq fois plus d’émissions de carbone que les méthodes d’agriculture industrielle. En d’autres termes, les jardins privés pourraient être considérés comme une menace pour l’environnement. Le Telegraph et d’autres plateformes commerciales se sont emparés de l’affaire, et je pense qu’il y a de quoi s’inquiéter.

L’étude comprend l’analyse de divers jardins, depuis les parcelles familiales individuelles jusqu’aux parcelles urbaines et communautaires, et affirme que les “infrastructures de jardinage” pour les parcelles individuelles (telles que les plates-bandes surélevées) contribuent à une pollution par le carbone bien plus importante que l’agriculture à grande échelle. L’étude semble ignorer le fait que les plates-formes surélevées sont plus efficaces et permettent de cultiver plus d’aliments dans un espace plus restreint, mais je doute qu’ils se soucient vraiment de prendre ce genre de choses en considération.

Le commun des mortels pourrait s’en étonner et penser que le contraire est vrai : la culture d’aliments à domicile ne serait-elle pas MEILLEURE pour l’environnement ? Ce n’est pas le cas si votre financement repose sur l’idée que l’approvisionnement indépendant en nourriture est mauvais pour la planète. L’étude est financée par un grand nombre de groupes internationaux, dont le programme Horizon de l’Union européenne, dont l’un des objectifs est de créer “100 villes intelligentes et neutres sur le plan climatique d’ici à 2030”. Ces 100 villes sont censées servir de modèles phares pour la prise de contrôle de toutes les villes d’ici 2050.

Ces groupes disposent de milliards de dollars et concentrent la majeure partie de cette puissance de feu monétaire sur la recherche (propagande) en matière de changement climatique. Est-ce que je pense que l’étude du Michigan est truquée en faveur d’un résultat prédéterminé ? Probablement. Lorsque ces études sont financées par des intérêts globalistes, leurs résultats semblent toujours favoriser les objectifs globalistes. L’étude elle-même n’affirme pas nécessairement que les gens devraient cesser de jardiner, mais elle pousse l’idée que les contrôles carbone sont nécessaires, même au niveau individuel.

Le rapport du Michigan peut sembler une note de bas de page sans importance. Cependant, comme nous l’avons vu l’année dernière avec une étude de la Commission de sécurité des produits de consommation (CPSC) sur les appareils à gaz naturel, ces petites études obscures sont souvent utilisées pour justifier des interventions gouvernementales à grande échelle dans la vie quotidienne des gens. L’étude de la CPSC a suscité des mois de débats de la part des Démocrates américains, qui ont demandé l’interdiction des appareils à gaz, y compris les cuisinières, parce qu’ils PEUVENT avoir des effets secondaires sur la santé, en particulier chez les enfants (il s’est avéré que l’étude ne reposait sur aucune base concrète pour cette affirmation).

Les gauchistes et les globalistes ne se soucient pas de protéger votre santé ; ils se préoccupent de la manière dont ces études peuvent être utilisées pour semer la peur et accroître ainsi leur pouvoir. En d’autres termes, si l’on peut truquer la science, on peut truquer les lois.

Nous avons vu quelque chose de similaire dans une étude de l’ONU en 2006 qui affirmait que la production de viande contribuait à près de 20 % de toutes les émissions de carbone et était pire pour l’environnement que les transports. L’étude a été révélée en 2010 comme étant “viciée” (frauduleuse), mais pendant des années, les médias et les organisations globalistes ont utilisé ses fausses conclusions comme tremplin pour exiger des limitations et des interdictions de la production de viande au nom de la sauvegarde du climat.

Si vous pensez que la guerre contre l’agriculture qui fait rage actuellement en Europe ne concerne que les exploitations industrielles, détrompez-vous. L’establishment va tenter d’utiliser le mensonge du changement climatique provoqué par l’homme pour dicter TOUTE la production alimentaire, jusqu’à votre modeste jardin. Et ils ne limiteront pas leurs efforts à l’UE ; ils s’en prendront aux exploitations agricoles américaines avec les mêmes restrictions.

C’est là tout l’intérêt des programmes globalistes “net zero” et des villes de 15 minutes : ils reposent sur l’idée que toute activité humaine doit être surveillée et gérée. Ils disent que c’est pour le bien de la planète, mais les systèmes qu’ils veulent mettre en place entre 2030 et 2050 ressemblent à un nouveau féodalisme numérique, une société où les bureaucraties suivent, tracent et micro-gèrent chaque aspect de votre vie. Les élites en profiteront largement sans jamais prouver que les émissions de carbone représentent un danger pour qui que ce soit.

Pourquoi cette focalisation obsessionnelle sur l’alimentation ? Parce que si les gens ont leur propre nourriture, ils seront peut-être plus enclins à se rebeller contre de nouvelles obligations. C’est aussi simple que cela. La finalité est évidente : contrôlez la nourriture et vous contrôlerez le monde. Faites-le au nom de la sauvegarde de la planète et beaucoup de gens vous remercieront même si vous les affamez.

Brandon Smith

Traduit par Hervé pour le Saker Francophone

 

 

__________________________________________

Vous mangerez de la merde et vous serez heureux !
 

 

 

Cette semaine, je voulais partager avec vous quelques réflexions concernant la crise agricole que nous venons de vivre et que nous croyons terminée, alors que nous n’en sommes qu’au tout début.

Cette crise va inévitablement ressurgir à très courte échéance, car, en réalité, cela va devenir un combat existentiel pour nos agriculteurs, français bien évidemment, mais aussi et surtout européens. S’ils ne font rien, ils vont disparaître, et les gros aussi, ceux qui se pensent à l’abri, sont aussi devenus de trop et « inutiles » dans le monde prévu sans eux.

 

Comprendre le projet F2F

Pour comprendre cette crise agricole, il faut comprendre le projet F2F « Farm to Fork », de la ferme à la fourchette comme on dit chez les europathes de la grosse commission de Bruxelles.

En réalité ce vocable est totalement trompeur, puisqu’il s’agit ni plus ni moins que de changer radicalement la chaîne de valeur de la production non plus agricole mais alimentaire.
L’idée, c’est de passer de la production agricole traditionnelle et telle que nous la connaissons, à la production uniquement en usine et de nous passer de la culture en plein champ ou de l’élevage.

C’est donc la fin de nos agriculteurs, de leurs exploitations et de notre manière ancestrale de vivre et d’occuper nos territoires devenus terroirs.

Vous mangerez donc des farines d’insectes et des viandes cellulaires produites en bioréacteurs biologique avec des cultures de cellules souches de bœufs, de poulets et même de poissons.

Monde dystopique et effrayant.

Avenir effroyable.

Voilà ce qui se joue, rien de moins que notre autonomie alimentaire et notre manière de se nourrir.

Voilà le grand tableau que je voulais vous faire découvrir. Partagez massivement.

Si vous comprenez ce message, vous êtes la résistance. Partagez.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

Partager cet article
Repost0
5 février 2024 1 05 /02 /février /2024 18:41
Partager cet article
Repost0
5 février 2024 1 05 /02 /février /2024 11:14

Les élites suivront les directives ou les études qu'on leur a mis sous le nez, les élites se font confiance, elles ne remettrons pas en cause leur méthodologie de fonctionnement, d'accession sociale, leur raisonnement, même si tout est faux, ou partiellement faux.

Voyez vous pendant le Moyen Age, ç'est bien la faculté de théologie de Paris qui donnait le tempo, et à aucun moment il n'aurait traversé en Europe à l'esprit un autre modèle, notre monde à leur yeux serait perversion et entreprise de démons (et sur certains points de vue on ne pourrait que leur donner raison)

Ainsi les élites non seulement Américaines mais aussi mondiales ne remettrons pas en cause le discours officiel qu'on leur sert, parce que ç'est progressiste, parce que ç'est pour le bien de l'humanité etc... mais cela évidemment ne peut s'appliquer qu'aux peuples ignorants, pas à eux, qui sont le nectar social, la pensée luminescente éclairant le monde des incultes et des ignorants.

Hors ce que je sais et que j'ai montré, comme vous fidèles lecteurs ç'est que l'opération climatique, qui soit disant est la faute de la multitude,  est un plan monté de toute pièces, oui il y a bien un changement climatique, mais il n'est la du à l'activité humaine.

C'est donc Black Rock et les ESG (groupement d'entreprises, états, multinationales) assis sur un fond de 66 000  milliards de dollars qui tire les ficelles (voir lien en bas d'article).

« Les ingénieurs et les scientifiques travaillent 24 heures sur 24 sur la manière de décarboner le ciment, l’acier et le plastique, le transport maritime, le camionnage et l’aviation, l’agriculture, l’énergie et la construction. Je pense que la décarbonation de l'économie mondiale va créer la plus grande opportunité d'investissement de notre vie. »

 

 

_________________________________________________

 

Un nouveau rapport inquiétant révèle qu’un nombre écrasant de soi-disant « élites américaines » soutiennent les politiques « climatiques » tyranniques du Forum économique mondial (FEM). Selon un rapport du Committee to Unleash Prosperity (CUP), les citoyens américains les plus riches soutiennent pleinement le plan du FEM visant à rationner le gaz, l’électricité, la viande et les produits laitiers pour le grand public afin de prétendument « lutter contre le changement climatique ».

 

Une démonstration par l'absurde de la "taxe carbone", des scientifiques décident que les arbres ne peuvent plus absorber de CO2 et de cette conclusion on sort des machines qui remplacerait les arbres. Tout est prétexte à émission de carbones, les vaches (mais s'est on inquiété de ce qui provoquait les flatulences, telles les gaz par les produits fermentés), les animaux domestiques, et bientôt l'humain. On vous prouvera par A + B qu'il est nécessaire d'amalgamer l'humain avec la machine, car la machine régulera l'émission de carbone.

En fait ç'est une atteinte générale sur tout le vivant, l'anéantissement du vivant.

 

Henry

 

_________________________________________________________

On arrête quand le canular climatique ? Maintenant, les écolocinglés s’en prennent aux arbres !
 

Quand Marco Nius a lâché les deux infos j’ai cru à un gag, et pourtant ?

Nous savons tous que les arbres capturent le CO2 pour s’en nourrir. Plus il y a de CO2, plus la planète verdit…

 

Cette certitude scientifique heurte le catastrophisme écolo, ils décident donc maintenant que les arbres ne captureront plus le CO2 !

Heureusement ils ont trouvé la solution pour remplacer les arbres : un bac d’eau avec des micros organismes !

Il s’agit bien d’un « bioreacteur » urbain, qui comprend un aquarium de 600 litres ( https://worldbiomarketinsights.com/a-liquid-tree-scientists-in-serbia-make-incredible-innovation/ ) rempli d’algues monocellulaires, comme on en trouve dans les étangs, et qui prétend remplacer 2 arbres de 10 ans (pourquoi 10 ans ?) en terme de production d’oxygène et de captage de CO2, à condition bien-sur de récupérer la « biomasse », de la pyrolyser et de l’enfouir, ce que personne ne fait et ne fera sans doute jamais.

Dr Ivan Spasojevic, Ph.D. en sciences biophysiques, et l’un des auteurs du projet de l’Institut de recherche multidisciplinaire de l’Université de Belgrade, a développé un outil innovant pour réduire les émissions de gaz à effet de serre et améliorer la qualité de l’air : l’arbre liquide. Également baptisée LIQUID 3, cette nouvelle création est le premier photo-bioréacteur urbain de Serbie, une solution dans la lutte pour l’air pur. Il contient six cents litres d’eau et utilise des microalgues pour lier le dioxyde de carbone et produire de l’oxygène pur par photosynthèse.

Partager cet article
Repost0
5 février 2024 1 05 /02 /février /2024 10:50

Suit - il des directives ou est ce de son initiative, on ne sait pas ! En tout cas les va-en-guerre de tout poils et surtout les démocrates Américains, ainsi que l'OTAN en premier lieu appuis fortement pour un conflit avec la Russie.

On sait bien que Macron à laissé la France sous la gouvernance de cabinet Américain durant la crise sanitaire Mc Kinsey et autres Conseils opaques.

Là ,il vend ou plutôt il donne la force de dissuasion nucléaire à l'Europe, mais par quel biais ! qui décidera de son utilisation pour le jeux d'alliances. Von der Leyen ou le futur Président de la Commission Européenne, ç'est à dire lui puisqu'il l'envisage sérieusement.

Eh oui ! Quand on n'a pas d'autres arguments diplomatiques, on utilise la pression pour se faire valoir. Son égo surdimensionné, son sentiment de supériorité, sa mégalomanie seront à  l'origine de sa perte mais il pourraient être la notre également.

 

Henry

 

 

Macron de plus en plus mégalomane offre  la dissuasion nuclaire française à l’Europe!

Lors d’une visite d’État en Suède, le 30 janvier dernier, Emmanuel Macron a rompu avec 60 ans de souverainisme nucléaire : « La France a la responsabilité de mettre sa capacité de dissuasion nucléaire à la disposition de l’Union Européenne », a-t-il assuré fièrement.

Ce n’est plus un secret pour personne ; le président français mise beaucoup sur l’Europe. Serait-il capable pour cela d’en oublier la France ? Interrogé devant l’académie de défense suédoise sur le recours à la dissuasion nucléaire pour protéger l’Union européenne, Emmanuel Macron n’a pas hésité : « Oui, définitivement ! » Et de se justifier : « Une partie de nos intérêts vitaux sont dans l’Union européenne et cela nous confère une responsabilité particulière ».

Pour les gaullistes, ce n’est ni plus ni moins qu’une « haute trahison » : « C’est une rupture fondamentale avec la doctrine française. Avec le gaullisme. L’arme nucléaire est intrinsèquement liée à notre souveraineté nationale. C’est de fait la transférer à l’UE : c’est dire qu’on l’utilisera possiblement demain en cas de guerre de la Pologne ou de la Lettonie avec la Russie par exemple ! », s’énerve Florian Philippot sur Twitter (X).

Et le président lui-même en était convaincu : « Notre force de dissuasion nucléaire demeure, en ultime recours, la clé de voûte de notre sécurité et la garantie de nos intérêts vitaux. Aujourd’hui comme hier, elle garantit notre indépendance, notre liberté d’appréciation, de décision et d’action. Elle interdit à l’adversaire de miser sur le succès de l’escalade, de l’intimidation ou du chantage », assurait-il en 2020. Mais déjà, comme le rapportait La Tribune, il prévoyait « un dialogue stratégique » sur le rôle de la dissuasion nucléaire française dans la sécurité de l’Europe. « Notre indépendance de décision est pleinement compatible avec une solidarité inébranlable à l’égard de nos partenaires européens », avançait-il alors.

L’Union, c’est fait… Bientôt l’OTAN ? A priori, non. Si la France constitue de facto une puissance alliée, Macron assurait en 2020 qu’elle « ne participe pas aux mécanismes de planification nucléaire de l’Alliance et n’y participera pas plus à l’avenir ». D’ailleurs, deux ans plus tard, il l’a peut-être crié un peu fort. En octobre 2022, alors que le conflit russo-ukrainien se poursuivait, il avait assuré à la télévision que la France ne riposterait pas pour l’Ukraine si la Russie venait à attaquer avec l’arme nucléaire. « Une erreur stratégique » qui risquait de fragiliser le pays, selon plusieurs hauts gradés militaires qui s’étaient alors confiés à FranceInfo.

De conflits, le monde ne manque pas. Advienne que pourra.

Source : France Soir

 

___________________________________________________________

 

« La France a la responsabilité de mettre sa capacité de dissuasion nucléaire à la disposition de l’Union européenne » a osé déclarer Macron en Suède !

 

« La France a la responsabilité de mettre sa capacité de dissuasion #nucléaire à la disposition de l’Union européenne » a osé déclarer #Macron en Suède !

C’est une haute trahison, et les mots sont pesés ! C’est une rupture fondamentale avec la doctrine française. Avec le gaullisme. L’arme nucléaire est indirectement liée à notre souveraineté nationale.

C’est de fait la transférer à l’UE : c’est dire qu’on l’utilisera possiblement demain en cas de guerre de la Pologne ou de la Lettonie avec la Russie par exemple !

Bref Macron a trahi la France. Macron doit dégager. La France doit dégager de l’UE au plus vite ! Question de survie et de paix ! #FrexitVite #MacronDégage

Source : ANNE BELLA INFOS SANS LANGUE DE BOIS

Partager cet article
Repost0
1 février 2024 4 01 /02 /février /2024 20:28
MACRON EN PANIQUE ! « Le mouvement des agriculteurs a triplé. Au ministère de l’Intérieur on est inquiet. Les renseignements territoriaux craignent que des Français se joignent à la mobilisation. »
Partager cet article
Repost0
1 février 2024 4 01 /02 /février /2024 20:04

Mark Zuckerberg en panique lorsque le Sénat américain l’interroge sur le trafic sexuel d’enfant en ligne – VIDEO

 

On nous avait pourtant dit que c’était une théorie du complot 👀

Ted Cruz vient de confronter Zuckerberg sur l’article du Wall Street Journal sur Instagram qui a révélé que les médias sociaux connectaient les pédophiles avec des mots de code de pizza et que l’algorithme d’Instagram aidait les pédophiles à trouver du contenu.
Lorsque Ted a montré à Zuckerberg l’écran d’avertissement d’Instagram qui disait : « Voir les résultats de toute façon », la foule a sursauté.
Zuckerberg se fait détruire lors de cette audition pour avoir littéralement encouragé l’exploitation des enfants dans son algorithme.

Un mot peut-être messieurs les Factchekeurs et journalistes mainstream ?

Sauce:
@Ultrafrog17

Partager cet article
Repost0
1 février 2024 4 01 /02 /février /2024 19:16

Agriculteur: « Si ça continue comme ça, y a aucune alternative, c’est la Révolution ! Depuis la trahison du référendum de 2005, le taux de participation aux élections ne fait que baisser.. Et ça se finira par une Révolution !! »

 

________________________________

 

Distribution de la PAC pas forcément pour les agriculteurs !

 

Ukraine : les 27 pays de l'Union européenne s'accordent sur une aide de 50 milliards d'euros
 
Marchandages, magouilles, oboles agricoles

Mensonges éhontés des médias !

 

Médiapart révèle les salaires des dirigeants de la FNSEA payés par les cotisations des agriculteurs
 

 

(Crédits : © Stephane Mahe / Reuters)
 

 

Jusqu'à 14.900 euros mensuels. Avec un art consommé du timing - le Salon de l'Agriculture (SIA) ouvre ses portes samedi à Paris -, le site d'information Mediapart vient de dévoiler la rémunération des hauts dirigeants du syndicat majoritaire chez les agriculteurs. Alors que "30% des agriculteurs n'ont pas pu se dégager de revenu durant l'exercice 2017", ces révélations font tache pour le syndicat agricole qui accuse Mediapart de "règlement de comptes".

 

La première organisation syndicale agricole, la FNSEA, a accusé mercredi le site d'information Mediapart de s'être livré à un "règlement de comptes" en révélant les rémunérations importantes perçues par ses principaux dirigeants. Des révélations gênantes au vu de la précarité d'une grande part des agriculteurs, comme le reconnaissait d'ailleurs mardi 18 février la présidente de la FNSEA, Christiane Lambert, cité en introduction de l'article de Mediapart:

« (...) un certain nombre d'agriculteurs ont l'économie de leur exploitation dans le rouge. 30 % des agriculteurs n'ont pas pu se dégager de revenu durant l'exercice 2017. »

Lire (sur Mediapart) : "A la FNSEA, le train de vie hors sol des dirigeants"

Dans un communiqué, la FNSEA "s'insurge contre un article tenant plus du règlement de comptes que de l'enquête journalistique". Elle dit "assumer pleinement les niveaux de rémunération de ses cadres dirigeants", situés selon elle "en dessous des normes de rémunération pour une organisation professionnelle nationale de cette taille".

La FNSEA argue que les informations divulguées lui ont été volées

Le syndicat explique également que les informations divulguées par le journal d'investigation ont fait l'objet d'un vol pour lequel une plainte a été déposée.

Or, s'il s'agit d'un vol, c'est que ces informations n'étaient donc pas publiques, ce qui semble en contradiction avec les propos de la FNSEA qui dit, citons-les à nouveau, "assumer pleinement les niveaux de rémunération de ses dirigeants".

Mercredi à la mi-journée, Mediapart a publié les salaires du nouveau directeur général du syndicat Clément Faurax, de son remplaçant au poste de directeur adjoint Jean-Louis Chandellier, et les différentes rémunérations attribuées à la directrice générale sortante Catherine Lion.

Selon le média, Clément Faurax "émarge aujourd'hui à 13.400 euros brut mensuels" à l'issue d'une revalorisation de 22% décidée après son arrivée en avril 2019. Toujours selon cet article, son remplaçant, Louis Chandellier, a bénéficié pour sa part d'une augmentation de 30% de sa rémunération, désormais de 9.600 euros brut.

Un cumul emploi-retraite qui atteint 12.500 euros par mois

"Les augmentations réalisées restent dans la tendance des augmentations habituelles", avait répondu M. Faurax dans un entretien à Mediapart.

Enfin, le journal en ligne s'était penché sur les rémunérations attribuées à Catherine Lion après son départ de la direction. Restée conseillère à temps partiel jusqu'en septembre, elle avait bénéficié d'un salaire de base de 8.900 euros et d'une prime mensuelle de 6.000 euros, selon l'avenant à son contrat de travail consulté par Mediapart.

À la retraite depuis octobre, elle cumule désormais sa pension avec un salaire à temps partiel (notamment, car elle a été désignée par le syndicat pour siéger au Conseil économique, social et environnemental) pour un montant total de 12.500 euros, sans que cette situation de cumul soit inédite au sein de la FNSEA, signale Mediapart.

La FNSEA a demandé mardi une "revalorisation urgente" des pensions de retraite des agriculteurs, "au moins à 85% du Smic", en déclarant "attendre des réponses du président de la République et du gouvernement" sur le sujet lors du Salon de l'agriculture qui s'ouvre samedi à Paris.

(Avec AFP)

HUMOUR

 

______________________________________________

 

Et on voudrait nous forcer à entrer en guerre contre la Russie ?  https://t.co/r8nau9yMeD
    — rasta rocket (@rastarocket16) February 1, 2024

 

_______________________________________________

Partager cet article
Repost0
1 février 2024 4 01 /02 /février /2024 19:13
Partager cet article
Repost0
1 février 2024 4 01 /02 /février /2024 19:08

Décidément quel négociateur ce Macron, voilà qu'il vend la technologie de Safran à l'Inde sans contrepartie.

______________________________
Rafale, le groupe Safran transfère 100 % de sa technologie à l’Inde !
 

C’est une histoire à peine croyable, où l’on brade encore une fois la technologie française et le président actuel est un Mozart non pas de la finance mais du démantèlement de notre pays et de nos grands fleurons industriels.

 

 

Vendre des machins à un pays en lui filant le mode d’emploi et la technologie pour qu’il fasse la même chose pour moins cher 10 ans après ce n’est pas franchement une bonne affaire.

Nous avons bradé de la sorte nos TGV à la Chine qui vend des TGV low-cost dans le monde entier alors que nous, nous n’en avons vendu aucun (sauf à l’Espagne).

Avions de combat : le groupe Safran transfère 100 % de sa technologie à l’Inde

« Lors de son déplacement au pays des Maharadjahs, Macron a accepté que Safran transfère 100 % de sa technologie au groupe indien Hindustan Aeronautics Ltd pour concevoir un moteur d’avion de chasse ! Un concurrent du Rafale ?

On découvre dans The Economic Times, principal quotidien économique indien, une information particulièrement intéressante, révélée par l’ambassadeur d’Inde en France. Jawed Ashraf, a donné un aperçu des discussions en cours entre l’Inde et le groupe français Safran (deuxième équipementier aéronautique mondial) concernant le contrat du moteur d’avion Shakti. L’objectif est d’aligner les spécifications du moteur sur les besoins futurs de l’Inde en matière d’avions de combat. L’accord vise à aller au-delà du transfert de technologie et à approfondir la conception, la métallurgie et d’autres éléments critiques. »

Safran est un fleuron français et les dirigeants français, affligeants, pathétiques pour ne pas employer de terminologie autour de la trahison économique qui seraient sans doute plus appropriée, poursuivent la destruction de notre pays.

Le pouvoir politique a été confisqué par des gens qui ne manquent pas de conscience de l’Etat. Non, c’est bien plus grave que cela. Ils ont pour mission la destruction de l’Etat pour détruire la nation pour faire émerger un nouveau pays, les Etats-Unis d’Europe, les EUE ou les USE, les United States Of Europe.

Charles SANNAT

 

Source ici

Partager cet article
Repost0
1 février 2024 4 01 /02 /février /2024 18:50

Nestlé dont Macron banquier chez Rothschild finalise la transaction de rachat de Pfizer nutrition pour Nestlé à hauteur de 11,9 milliards d'euros. Tient des noms déjà connus ces dernières années.

Lui se serait pris au passage une petite commission de 1 million d'euros, une obole par rapport aux pourcentages pratiqués dans la profession (selon Philippe Béchade).

 

Cette fois c'est toute la chaîne d'action qui est compromise dans cette affaire de couverture de traitement d'eaux en bouteilles vendues soit disant nature !

Quelle société formidable !

 

Henry

 

 

Partager cet article
Repost0

Pages