Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 171 541 visiteurs 276 832 pages lus et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.arthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 

Youtube 

 
Crowdbunker 

 
 

Recherche

réf.

7 décembre 2022 3 07 /12 /décembre /2022 19:32
Partager cet article
Repost0
7 décembre 2022 3 07 /12 /décembre /2022 19:23
ÉNORME ÉVENEMENT PRÉVU LE 10 DÉCEMBRE 2022 DANS TOUTE LA FRANCE !! TÉMOIGNONS !

DES RASSEMBLEMENTS POUR LA VÉRITÉ CONTRE LES MENSONGES DE LA VACCINATION MORTELLE SONT PRÉVUS DE PARTOUT EN FRANCE !!


DE TRÈS NOMBREUX GROUPES SE PRÉPARENT, DES PARENTS, DES ASSOCIATIONS, TOUS UNIS POUR TÉMOIGNER !!



                                                                                                        

                            VOUS POUVEZ TROUVER TOUTES LES INFOS SUR LE SITE OFFICIEL :

TOUT Y EST, LES AFFICHES, LES TRACTS, LES TÉMOIGNAGES, LES VRAIS CHIFFRES OFFICIELS, LES PREUVES, LES FAITS !!
                                                                        

JE VOUS METS LA LISTE DES VILLES PARTICIPANTES QUI VA GROSSIR !!

« NE DOUTEZ JAMAIS QU’UN PETIT GROUPE D’INDIVIDUS CONSCIENTS ET ENGAGÉS PUISSE CHANGER LE MONDE. C’EST MÊME DE CETTE FAÇON QUE CELA S’EST TOUJOURS PRODUIT. »                                                                                                     

À PARTAGER ET RELAYER EN MASSE DE PARTOUT !!

LES EXPLICATIONS DE L’ÉVÈNEMENT ICI :

Le 10 décembre aura lieu la journée « Témoignons et changeons l’Histoire » en hommage aux victimes de la campagne d’attaque massive contre la santé et la liberté des peuples en cours depuis 2020.

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2022 3 07 /12 /décembre /2022 19:19
William Saurin, Zapetti, Garbit… à cause de l’inflation, ces produits vont temporairement disparaître des supermarchés. Le groupe agroalimentaire Cofigeo a annoncé arrêter temporairement 80% de sa production à partir du 2 janvier 2023.

 

 

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2022 3 07 /12 /décembre /2022 19:17
 

Si vous pensiez que l’effondrement de FTX était quelque chose d’incroyable, attendez simplement que l’ensemble du système financier mondial s’effondre autour de nous. La plupart des gens supposent simplement que le système est géré par des personnes rationnelles qui se comportent de manière rationnelle, mais bien sûr, d’innombrables investisseurs ont supposé les mêmes choses à propos de FTX. Malheureusement, le système financier mondial s’est lentement mais sûrement transformé en le plus grand casino de l’histoire du monde. C’est un système colossal de Ponzi, et de temps en temps les autorités nous donnent un petit aperçu de ce qui se passe réellement derrière le rideau.

Par exemple, cette semaine, la Banque des règlements internationaux a publié un rapport avertissant que 65 000 milliards de dollars de dérivés de devises « cachés » pourraient potentiellement constituer une menace majeure pour la stabilité de l’ensemble du système

Selon la Banque des règlements internationaux, il existe un risque caché pour le système financier mondial lié à une dette de 65 000 milliards de dollars détenue par des institutions non américaines via des dérivés sur devises.

Dans un article intitulé « Énorme, manquement et en croissance », la BRI a déclaré qu’un manque d’informations rend plus difficile pour les décideurs politiques d’anticiper la prochaine crise financière. En particulier, ils se sont inquiétés du fait que la dette n’est pas enregistrée dans les bilans en raison des conventions comptables sur la façon de suivre les positions des dérivés.

L’année dernière, la valeur totale de tous les biens et services produits dans le monde entier n’était que de 96 000 milliards de dollars.

On parle donc d’une somme d’argent presque inimaginable.

Tout ira bien tant que les conditions financières resteront relativement stables.

Mais les analystes de la « BRI » préviennent que « la prochaine fois que la liquidité du financement en dollars sera réduite« , nous pourrions avoir une crise énorme entre nos mains…

« La dette en dollars hors bilan peut rester hors de vue et hors de l’esprit, mais seulement jusqu’à la prochaine fois que la liquidité de financement en dollars sera réduite », écrivent les analystes. « Ensuite, l’effet de levier caché dans les portefeuilles des fonds de pension et des compagnies d’assurance. . . pourrait poser un défi politique.

Espérons donc qu’un tel scénario ne se concrétise pas de sitôt.

Selon le rapport de la BRI, les banques en dehors des États-Unis sont particulièrement vulnérables

Pour les chercheurs de la BRI, c’est l’ampleur même des échanges qui est inquiétante. Ils estiment que les banques dont le siège est en dehors des États-Unis portent 39 billions de dollars de cette dette, soit plus du double de leurs obligations au bilan et dix fois leur capital. Les conventions comptables exigent uniquement que les dérivés soient comptabilisés sur une base nette, de sorte que la totalité de la trésorerie impliquée n’est pas enregistrée dans un bilan.

« Il y a un volume stupéfiant de dette hors bilan en dollars qui est en partie cachée, et le règlement du risque de change reste obstinément élevé », a déclaré Borio, chef du département monétaire et économique de la BRI.

Quand cette chose explosera enfin, il n’y aura plus assez d’argent dans le monde entier pour tout réparer.

Mais ne vous inquiétez pas.

Les « experts » nous disent que tout va bien.

Pendant ce temps, un plus grand nombre de nos plus grandes entreprises prévoient des licenciements. Selon le « Wall Street Journal », cela inclut même « PepsiCo »

« PepsiCo » aurait licencié des employés du siège social, rapporte le « Wall Street Journal ».

Une personne proche du dossier a déclaré au Journal que des centaines d’emplois sont supprimés au siège social des divisions nord-américaines des collations et des boissons.
Les employés de « Purchase », NY, Chicago, Illinois et Plano, Tex seraient touchés.

Je pensais que « PepsiCo » allait bien.

Je suppose que non désormais.

Mais ne vous inquiétez pas.

Les « experts » nous disent que tout va bien.

Cette semaine, certains des plus grands noms des médias mainstream ont également annoncé des licenciements

Des centaines de membres du personnel de l’industrie des médias ont été licenciés cette semaine au cours d’une période brutale qui a vu « Warner Bros. Discovery », « Gannett » et d’autres réduire leurs effectifs alors que l’incertitude économique afflige les organes de presse.

« Gannett », un mastodonte de journaux qui possède des dizaines de médias locaux avec « USA Today », a entamé jeudi sa dernière série de licenciements. L’effort de réduction des coûts a touché environ 6% de l’effectif de presse de l’entreprise, qui compte environ 3 440 employés.

Je ne me souviens pas avoir jamais vu une telle vague de licenciements dans nos plus grandes entreprises de médias.

Mais ne vous inquiétez pas.

Les « experts » nous disent que tout va bien.

Bien sûr, la vérité est que tout ne va pas bien.

Les conditions économiques se détériorent partout autour de nous et les effets d’entraînement se font sentir partout.

Selon « Fox Business », même Las Vegas ressent la douleur…

L’inflation fait des ravages sur Sin City, car moins de touristes visitent la Mecque du jeu et ceux qui dépensent moins que d’habitude, selon un nouveau rapport.

L’école de commerce de l’Université de Las Vegas a publié un rapport prévoyant les perspectives économiques de la ville entre 2022 et 2024 et a noté que son économie était devenue sombre en juin de cette année, selon « Fox 5 ».

« Les taux d’intérêt ont augmenté. Et nous savons que nous savons que les prix augmentent également. Et c’est ce que la Fed essaie de mettre la main et de résoudre les problèmes. Il se peut donc que les politiques de la Fed aient un effet non seulement au niveau national, mais qu’elles affectent également notre économie au niveau local », a déclaré l’un des auteurs de l’étude, le professeur Stephen Miller, au média.

2008 et 2009 ont été des années incroyablement difficiles pour Las Vegas.

Maintenant, ceux qui dirigent des entreprises à Sin City se préparent à un autre ralentissement prolongé.

Au cours de toutes mes années d’écriture, je n’ai jamais été aussi préoccupé par les perspectives économiques à court terme que je suis en ce moment.

Il est très probable que 2023 sera une année vraiment difficile pour l’économie américaine, et bien sûr cela arrive à un moment où le monde entier est frappé par des crises, les unes après les autres.

Pendant des siècles, nous avons été avertis qu’un jour de jugement viendrait, et maintenant il semble que ce jour de jugement est déjà arrivé.

Il n’y a certainement rien de mal à espérer le meilleur. Mais il y a aussi de la sagesse à se préparer au pire.

Source: theeconomiccollapseblog

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2022 3 07 /12 /décembre /2022 19:12

Dans une vidéo de 13 minutes Antonio IMPELLIZZERI, chef d’entreprise, pousse un cri d’alerte concernant les fameux « PGE » et les répercussions sur les PME et les TPE.

L’objet du CSIERP est de mettre en commun des moyens pour aboutir à un effet unique, oeuvrer en confédération, par un regroupement de toutes les personnes physiques ou morales, les associations et syndicats participatifs, qui permette de concourir à défendre des intérêts interprofessionnels et citoyens par répercussions quant à des sujets et objectifs identiques, similaires ou complémentaires à ceux définis par ses statuts, à savoir :

A – Redonner aux PME, TPE, artisans, commerçants, professions libérales, auto-entrepreneurs, aux travailleurs et dirigeants indépendants en règle générale, aux entrepreneurs retraités, leur place dans le monde économique.

B – Assurer la représentation, l’assistance et la défense des intérêts de toute entreprise, chef d’entreprise et, plus généralement, de toute personne physique ou morale devant toutes les juridictions pour faire valoir leurs droits ainsi que ceux du collectif syndical lui-même et lutter contre l’isolement des membres dudit collectif syndical.

C – Promouvoir l’économie française, en oeuvrant pour la valorisation de l’économie réelle au détriment de l’économie financière.

D – Lutter pour obtenir une suprématie de la production de richesses sur la fabrication d’argent ex nihilo et pour l’effacement des dettes injustifiées et/ou illégitimes et/ou illégales et/ou odieuses et/ou insoutenables.

E – Mener des actions en vue de lutter contre la corruption, le népotisme, le parasitisme, le conditionnement psychologique, le secret organisé, les faux-semblants, la fraude fiscale ou toute autre atteinte à la probité et l’intégrité tant sur le plan local, national et international. Militer pour un usage régulier des deniers publics. Sous le terme de corruption, le collectif syndical vise toutes les formes de malversations et de manquements, notamment les conflits d’intérêts, les abus de biens sociaux, les trafics d’influence, les détournements de fonds publics, la prise illégale d’intérêts, l’excès de pouvoir et plus généralement toute atteinte à la probité publique, aux libertés publiques, à la dignité et aux valeurs morales ayant des conséquences graves sur l’essence même de toute société qui doit reposer sur une organisation harmonieuse, paisible et sereine de ses ressources générées par les activités libérales, entrepreneuriales, salariales et sociétales dans le but exclusif de faire le bien.

F – D’une manière générale et conformément aux dispositions garanties par la Constitution, le respect de la hiérarchie des normes de droit, les Traités internationaux, les juridictions internationales, le collectif syndical entend représenter et défendre toute personne physique ou morale contre la violation de son droit à se défendre équitablement, de son droit de propriété, de domicile et de patrimoine, de son accès légitime à tous les dispositifs d’une protection sociale non discriminatoire, transparente en matière de gestion technique, financière, de proportionnalité cohérente entre cotisations et prestations servies, échappant à tout régime d’irresponsabilité, et en général, toute violation liée au droit des contrats…

A ce titre, le collectif syndical intervient dans la négociation collective élargie en tant qu’acteur du dialogue social qui ne peut, d’un point de vue démocratique, constituer un domaine réservé à des minorités agissantes, de fait, non représentatives du plus grand nombre.

Ce, étant rappelé que le collectif syndical tient son droit à agir, de représenter et de défendre en justice, conformément aux dispositions du droit international. Le droit national s’oppose à ce principe de liberté de représentation en fixant un minimum d’années d’existence de cinq ans alors que le droit de représentation envers ses adhérents démarre au premier jour de son existence, la France ayant déjà été condamnée sur ce principe par la C.E.D.H.

G – Lutter contre les mesures répressives et/ou abusives, d’ordres politique, économique, financier, sanitaire, les restrictions de circulation et de rassemblement et toutes atteintes aux libertés individuelles et fondamentales, s’opposant notamment à la liberté d’entreprendre, empêchant notamment de travailler dans un environnement concurrentiel sain et loyal, privant toute personne physique ou morale de disposer de ressources issues de son travail, impliquant, de fait, une mise en péril de l’équilibre social et économique. D’autre part, les faits à la date à laquelle est intervenue la rédaction de nos statuts incitent à rappeler d’autres principes fondamentaux qui dictent la nécessité de lutter contre toutes les formes d’extorsion de consentement par chantage, notamment par l’obligation de se soumettre à des expériences sur le génome humain ou autre « vaccination », au titre d’une prétendue condition nécessaire pour obtenir un droit à travailler, à circuler, à se rassembler… D’une manière générale, lutter contre tout acte criminel à l’encontre de tout individu ou groupe humain, violant gravement les droits de la personne, en considération du crime imprescriptible inscrit dans le code pénal français par la loi du 26 décembre 1964, visant le crime contre l’humanité défini le 8 août 1945 dans les statuts du tribunal de Nuremberg qui a jugé les nazis.

Notre site Internet : https://www.csierp.fr/

Notre canal Telegram : https://t.me/csierp

Contact : contact@csierp.fr

Le témoignage d’un chef d’entreprise révolté : « On crève la faim ! » le témoignage de Manu au 3216

 

Source : Medias Presse Info

 

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2022 3 07 /12 /décembre /2022 18:53
«Je suis ventilée 24 heures sur 24, je me demande comment je vais faire. Si je n’ai pas d’électricité, je ne respire plus et je meurs», s'inquiète Malika Reineix, une patiente atteinte d’une forme de myopathie et dont la vie dépend d’un respirateur, dans #Punchline pic.twitter.com/99l33PTjBz
 
 
Couper l’électricité des respirateurs artificiels : une opération marketing concertée ?
 

 

Le porte-parole d'Enedis a déclaré lundi à la télévision que les coupures d'électricité annoncées pour janvier concerneraient également les "personnes à haut risque vital", c'est-à-dire les personnes sous respirateur artificiel à domicile. Il n'en fallait pas plus pour faire monter la tension d'un cran autour de ces possibles pénuries énergétiques. Curieusement, Emmanuel Macron s'est tout de suite emparé du sujet pour faire appel à la responsabilité collective. La même mécanique qu'au moment du COVID, avec des annonces anxiogènes suivies d'appel à l'engagement individuel, revient donc... comme par hasard ?
 

La polémique qui a suivi les propos du porte-parole d’Enedis vaut la peine d’être suivie, pour ce qu’elle révèle des principes d’ingénierie sociale qu’elle mobilise pour nous faire accepter artificiellement une baisse de notre consommation individuelle d’énergie. 

Ainsi, lundi, ce porte-parole a déclaré à la télévision

« Les personnes à haut risque vital (…) sont éventuellement délestables. Ils sont non-prioritaires si je peux me permettre de leur dire ainsi » (…).

« On a eu une attention particulière à leur égard, on les prévient, ils ont un numéro dédié pour appeler et avoir toutes les informations nécessaires. Et à J-2 [de la coupure : N.D.L.R] on va les appeler, leur envoyer un SMS ou un mail. Si on sait qu’ils vont être délestés et qu’ils ne peuvent pas prendre les précautions qu’il faut, alors on va envoyer quelqu’un, et éventuellement on va les aider à aller dans un endroit qui ne sera pas délesté ».

Les coupures d’électricité rendues inévitables par l’incurie d’EDF mettraient donc en danger la vie des plus fragiles. Cette annonce tonitruante et forcément anxiogène a donné à Emmanuel Macron l’occasion de se mêler au débat. 

Macron entre en scène sur les coupures d’électricité

Il n’en fallait évidemment pas plus pour qu’Emmanuel Macron prenne sa grosse voix et dénonce publiquement l’alarmisme de ce second couteau d’Enedis. La circonstance est suffisamment curieuse pour qu’on s’y arrête. Dans la France de Macron, c’est un porte-parole d’Enedis qui annonce calmement au détour d’une conversation à la télévision que des personnes sous respirateur artificiel pourraient ne plus être approvisionnées en électricité. Et c’est au détour d’un micro-trottoir que le chef de l’Etat commente directement ces propos en expliquant que tout ça, c’est à cause de la guerre, et qu’il faut rester “unis”. 

Voilà qui ressemble, de pied en cap, à une “opération de communication”, comme on dit, où l’anxiété est utilisée par de très grandes entreprises pour permettre au pouvoir de jouer aux sauveurs et aux preux chevaliers qui appellent le bon peuple à s’unir derrière lui. 

Faire baisser spontanément la consommation électrique

Les amateurs d’ingénierie sociale connaissent le principe d’engagement de Cialdini, pour mieux manipuler les esprits. On demande au consommateur “d’outer” son soutien, son adhésion, son amour pour une marque, en manifestant publiquement ce soutien. 

La mécanique à l’oeuvre ici n’est pas différente. La sortie du porte-parole d’Enedis donne à Macron l’occasion de pousser les Français ordinaires à dire : “non, je ne veux pas tuer un malade en consommant trop d’électricité”. Et Macron ne lésine pas sur la sauce : il rappelle que les coupures peuvent être évitées si chacun s’engage à baisser préventivement sa consommation. 

Et ça marche… on en veut pour preuve ses messages passés en boucle par BFM :

 

Et pendant ce temps, personne ne se demande à quoi tiennent vraiment ces coupures d’électricité. La guerre en Ukraine, comme le dit Macron sans être contredit par les prétendus journalistes ? Vraiment ?

Rappelons ici le contenu de la stratégie bas carbone publiée par le gouvernement en mars 2020

Source

_________________________________________________________________________

 

Les coupures d’électricité feront des morts !

Peu de personnes mesurent toutes les conséquences de ces coupures.

Le gouvernement essaie déjà de rejeter la faute sur les Français alors qu’ils sont entièrement coupables de la situation !https://t.co/uqzYWcC8Oc pic.twitter.com/VSr3oMi2UT

— Charles-Henri Gallois  (@CH_Gallois) December 5, 2022

Partager cet article
Repost0
7 décembre 2022 3 07 /12 /décembre /2022 18:49
Tentative de coup d'Etat en Allemagne ?
 
 
Partager cet article
Repost0
7 décembre 2022 3 07 /12 /décembre /2022 18:00
Le Pr Christian Perronne.
F. Froger / Z9, pour FranceSoir
 

Le Pr Christian Perronne est l’invité de ce nouvel “Entretien essentiel” dans lequel il vient nous présenter son dernier ouvrage “Les 33 questions auxquelles ils n’ont toujours pas répondu”. L'occasion pour le médecin et professeur des universités de revenir sur les critiques dont il a fait l’objet au cours de la crise sanitaire, à l’image de plusieurs autres praticiens et scientifiques qui ont exprimé des opinions divergentes sur sa gestion, et d'énoncer les “plus gros scandales” de cette période. Après avoir établi ce panorama, il développe une démarche à suivre pour la suite.

Interrogé sur son œuvre, Christian Perronne explique son objectif : "Éclairer avec mes petits moyens les personnes qui sont restées libres par rapport à une espèce d'oppression (...). Je ne pouvais pas me taire face à tout ce que nous avons vu ces trois dernières années (...). Ils ont capturé beaucoup de cerveaux de Français." Cependant, il note : "De plus en plus de gens sont éveillés, je le vois dans ma rue quand ils me parlent (...). Cela montre que les Français ont compris qu’il faut que chacun agisse à son niveau pour refuser tout ce qu’on nous impose de manière complètement totalitaire”.

Les “mêmes mécanismes de manipulation”

Le médecin a évoqué les virulentes critiques dont il a fait l’objet ces dernières années. “J’avais déjà une certaine expérience de ces attaques car bien avant, je me suis battu pour la reconnaissance de la maladie chronique de Lyme (...) Je m’étais opposé à des collègues, à des autorités". "J’étais un peu blindé”, rassure-t-il.

M. Perronne explique avoir constaté les mêmes “mécanismes de manipulation” qu'à l'époque où il militait pour la reconnaissance de la maladie de Lyme. “Lorsque j’ai vu la supercherie du covid apparaître dans tous les médias, j’ai constaté les mêmes mécanismes de manipulation des données de santé publique, la même manipulation des instances de recommandations, des grands journaux médicaux internationaux... Cela m’a sauté aux yeux...”, dit-il.

Et de revenir sur la gestion de la crise du Covid-19 : “On a fait peur aux Français (...) On a fait peur aux gens tous les jours. En juillet dernier, ce virus représentait 0.002% de mortalité. C’était une pandémie de peur, de manipulation, de scandales financiers qui éclatent de partout”.  Il s’agit, poursuit encore Christian Perronne, d'un “petit groupe de milliardaires qui veut contrôler le monde et tout cela est coordonné par des agences privées de conseil, que le Sénat a cité. On voit que les mêmes décisions sont prises à Madrid, au Canada, en Australie, en Hongrie... Une coordination des décisions”. 

Il évoque les trois “plus gros scandales” de son avis durant cette épidémie, à savoir “les restrictions et les menaces liées à l’utilisation des traitements qui marchent comme l'hydroxychloroquine", l’usage “de produits expérimentaux qu’ils ont appelé vaccin” et la surenchère médiatique et politique, créée “artificiellement”, autour des différentes vagues de l'épidémie.

“On va nous sortir d'autres causes de peur”

Revenant à son livre, il explique qu’on “savait déjà que la pandémie allait arriver, que c’était organisé (...)”. Il cite le cas de l'hydroxychloroquine : “Dès le début, y avait déjà des études randomisées publiées en Chine qui l’avait comparé à un placebo et qui montrait la supériorité de l’hydroxychloroquine”. Puis notre invité cite aussi l’ivermectine et les pressions sur les chercheurs qui ont mené des études favorables aux deux traitements.

Christian Perronne estime qu’il “faut que tous les Français soient rassurés. Le covid est une maladie respiratoire comme d’autres. La mortalité est extrêmement faible. On rencontre des cas sévères avec des décès comme n’importe quel virus respiratoire”. Il appelle aussi à cesser “d'interdire de prescrire des traitements comme de l’hydroxychloroquine (...) des médecins ont été radiés pour cela (...) Les variants sont de plus en plus bénins (...) on s’aperçoit que cela devient une maladie courante. Toutes ces injections de pseudo-vaccins sont totalement inutiles (...)”, dit-il, rappelant que “ceux qui ont été vaccinés avant d’être contaminés ont fait face à des situations beaucoup plus graves”, citant également les cas de jeunes victimes de myocardites après avoir reçu les doses de vaccin.

Et d’ajouter : “Il ne faut pas toucher aux enfants (...) Ils font des formes bénignes et ne transmettent pas le virus (...) Faut rester zen. On va nous sortir d'autres causes de peur pour essayer de continuer à nous asservir mais les gens doivent se sentir libérés de cette pandémie”.

Abordant la pression que subissent des médecins qui ne suivent pas les recommandations adoptées par les autorités, Christian Perronne fait le parallèle avec la presse. Il rend hommage à FranceSoir, estimant que le retrait de l’agrément CPPAP doit être considéré comme “une légion d’honneur” : “On traite [FranceSoir] de la même manière qu’on a traité les médecins et les autres experts. Finalement, on voit que c’est une organisation globale pour augmenter la censure”.

 

 

Le Dr Gayet, une nouvelle frappe contre la tyrannie sanitaire

 

 

Le Dr Gayet est moins connu que les Raoult, Perronne, Toussaint, Toubiana, Delépine, Henrion-Caude, ces stars des réseaux sociaux et du peuple français qui ont ouvert la voie à la résistance des scientifiques honnêtes contre la tyrannie covidique depuis maintenant presque trois ans.

 

Il est moins connu, mais il a repris le drapeau que d’autres ont lâché, ou partagé : ses interventions relayées sur Twitter sont un modèle de logique, d’humour et de pugnacité. Mais d’une pugnacité tranquille, qui a l’assurance d’avoir la vérité, ou du moins la justice avec elle.

Il est temps de relayer les sorties de ce docteur pas comme les autres (la masse soumise ou terrorisée par l’Ordre des médecins) qui tient la dragée haute à la désinformation officielle et aux injonctions des Véran et autres Braun, c’est-à-dire du Big Pharma.

Le Dr Gayet n’a évidemment rien à voir avec la Julie du même nom, qui est la maîtresse officielle de l’ex-président de la République, qui a d’ailleurs totalement disparu du paysage politique, comme si son contrat – un CDD de 5 ans – d’affaiblissement de la France était terminé.

D’abord, le Dr Gayet est une victime du covidisme en tant que soignant.

 

 

Pourtant, ses analyses de la situation sanitaire et des effets extrêmement nocifs des injections sont à la fois claires et intéressantes :

 

 

Le Conseil de l’Ordre serait-il contre la logique scientifique et l’information du grand public ? Gayet expliquera le 24 novembre 2022 devant le Parlement européen situé dans sa ville pourquoi il a été radié.

 

 

Il est vrai que les propos mesurés, sourcés et cohérents du Dr Gayet peuvent déranger et le corps médical soumis au covidisme, et le grand public qui a cédé à l’injonction de l’injection ou qui l’a gobée toute crue.

Ici, Gayet balance une information sur ses confrères qui a déjà été relayée à propos de Buzyn et ses proches : les vaccinateurs ne sont pas forcément vaccinés...

 

 

Pire, beaucoup de ses confrères ont alimenté le moulin de la psychose covidique uniquement pour se faire du fric, car chaque injection était rémunérée. De là à dire que ces médecins étaient plus intéressés par leur profit personnel que par la santé de leurs potentielles victimes...

 

 

Il est clair que ce faisant, Gayet se met hors de la communauté médicale, car la loi du milieu dit qu’un médecin ne doit pas attaquer un autre médecin. Le devoir de solidarité est total, et qui l’enfreint est sévèrement puni.

Cependant, Gayet appartient désormais à la partie noble, même si elle est minoritaire, de la médecine, celle des soignants qui ne sont pas mus par le profit ou l’ambition personnelle, que ce soit dans l’Ordre ou le mille-feuille administratif et parasitaire de la santé française.
Dans cette liste se glissent aussi les défenseurs médiatiques de ces médecins qui ont gardé l’esprit du serment d’Hippocrate.

 

 

Bonus sans rire : le serment d’Hippocrate sur le site du Conseil de l’Ordre

Au moment d’être admis(e) à exercer la médecine, je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité.

Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux.

Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions. J’interviendrai pour les protéger si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité. _ Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l’humanité.

J’informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences.

Je ne tromperai jamais leur confiance et n’exploiterai pas le pouvoir hérité des circonstances pour forcer les consciences.

Je donnerai mes soins à l’indigent et à quiconque me les demandera. Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire.

Admis(e) dans l’intimité des personnes, je tairai les secrets qui me seront confiés. Reçu(e) à l’intérieur des maisons, je respecterai les secrets des foyers et ma conduite ne servira pas à corrompre les mœurs.

Je ferai tout pour soulager les souffrances. Je ne prolongerai pas abusivement les agonies. Je ne provoquerai jamais la mort délibérément.

Je préserverai l’indépendance nécessaire à l’accomplissement de ma mission. Je n’entreprendrai rien qui dépasse mes compétences. Je les entretiendrai et les perfectionnerai pour assurer au mieux les services qui me seront demandés.

J’apporterai mon aide à mes confrères ainsi qu’à leurs familles dans l’adversité. Que les hommes et mes confrères m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses ; que je sois déshonoré(e) et méprisé(e) si j’y manque.

Question  : le Conseil de l’Ordre peut-il s’auto-radier pour avoir enfreint ou violé quasiment tous les points du serment d’Hippocrate ?

 

Source

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2022 2 06 /12 /décembre /2022 20:28

Puisque l'information ne passe pas, voilà une question ; sur ce qui est le vivant, il n'y a pas de brevet, de droit de propriété, hormis les animaux de fermes, les animaux domestiques ; mais sur l'humain jamais encore on avait pensé à cela.

Le dépôt de ce brevet pose deux questions, la première si l'on ne peut toucher au vivant du Créateur ou de la Création alors faut il le modifier pour que l'on puisse en tirer un brevet, mais un brevet sur quoi ? Sur la transmission ou sur l'humain en tant que tel ou l'humain modifié Selon Harari, "Le concepteur de la vie ne sera plus dieu, le WEF va être les concepteurs de l'avenir de la vie."

Donc voilà bien la conclusion, elle est de vous réduire a un état qui n'est pas celui de nature ou vous avez votre propre arbitre (et encore !) mais a un état d' être dépendant (ç'est à dire lié par l'informatique, monnaie numérique, crédit social, contraintes...  juridiquement propriété d'une structure supra nationale), bref taillable, maléable, corvéable à merci, un esclave quoi !

En Résumé, voulez vous être esclaves de ces gens là (finit les restaurants, l'art culinaire, les plaisirs champêtres, l'artisanat... )

Plus de librairies, plus de charcutiers, boulangers, patissiers, bouchers, agriculteurs mais également professeurs, médecins.... ) réfléchissez, voyez ! Regardez ! Envisagez ! Est cela que vous voulez et au préalable vous a t on demandé votre avis !

 

Henry

Un brevet accordé à Bill Gates a accordé au tsar mondial de la santé autoproclamé les "droits exclusifs" d'informatiser les corps humains et de les utiliser comme réseaux sans fil locaux.

 

Un brevet accordé à Bill Gates a accordé au tsar mondial de la santé autoproclamé les «droits exclusifs» d'informatiser les corps humains et de les utiliser comme réseaux sans fil locaux.

Le corps humain est une passerelle vibrante, palpitante et pulsée de tubes et de tunnels, remplis d'électrolytes et tous capables de transmettre des informations, la pierre angulaire d'Internet et du 21e siècle. Il est maintenant apparu que Microsoft de Gates s'était vu accorder des «droits exclusifs» sur cette capacité du corps à agir comme un réseau informatique.

 

Si cela ressemble trop à de la science-fiction, vous êtes invités à vérifier cela par vous-même. Microsoft a obtenu le brevet américain 6 754 472, intitulé : Méthode et appareil de transmission de puissance et de données à l'aide du corps humain.

 

Ce qui devrait vraiment être de la science-fiction, si vous vous arrêtez pour y penser. Quelqu'un vous a-t-il consulté pour savoir si vous souhaitiez céder à Bill Gates les droits exclusifs sur votre corps ?

 

Les groupes de défense des libertés civiles ont exprimé leur indignation face à la décision de Gates de breveter le corps humain. "Les parties du corps, dans ce cas la peau, ne devraient en aucun cas être brevetables", a déclaré Jim Thomas du groupe ETC, qui surveille les développements technologiques. "Il y a de grandes questions ici quant à savoir si les individus pourront refuser cette technologie si elle est utilisée, par exemple, dans des dispositifs de suivi."

Le bras droit de Klaus Schwab, Yuval Noah Harari, affirme qu'il ne fait aucun doute que les individus n'auront rien à dire sur le refus de cette technologie. Selon Harari, "Le concepteur de la vie ne sera plus dieu, le WEF va être les concepteurs de l'avenir de la vie."

Harari explique également pourquoi le brevet de Gates sur le corps humain est si important. Gates était à l'avant-garde de la révolution informatique, selon Harari, et il est également à l'avant-garde de « la révolution des sciences biologiques ». Et devine quoi? Selon Harari, les deux révolutions de Bill Gates sont sur le point de fusionner.

Alors que Harari laisse tomber quelques indices, Gates reste timide sur ce qu'ils prévoient de faire au corps humain, et plus précisément, dont ils prévoient d'informatiser les corps humains.

La grande question est de savoir si Gates prévoit de laisser le choix à ses sujets humains en la matière.

Selon Robert F. Kennedy Jr, Gates a une "volonté divine d'expérimenter la vie d'humains inférieurs".

Kennedy Jr. poursuit en avertissant que Bill Gates a utilisé son argent pour acheter systématiquement « des pouvoirs dépassant, à certains égards, ceux exercés par les présidents » et utilise ces pouvoirs pour expérimenter sur des êtres humains comme des « cobayes ».

« La stratégie de Gates d'acheter l'OMS [Organisation mondiale de la santé] et d'acheter le contrôle des responsables américains de la santé comme Tony Fauci et Deborah Birx » signifie que le co-fondateur de Microsoft peut désormais « dicter les politiques de santé mondiales affectant 7 milliards de personnes et contrôler les détails les plus intimes ». de nos vies », a déclaré Kennedy Jr. sur sa page Instagram.

« Sous sa direction, l'OMS mène une expérimentation sociale et médicale mondiale appliquant la foi religieuse de Gates selon laquelle il peut utiliser la technologie (vaccins et agriculture OGM) et sa profonde compréhension des ordinateurs pour faire de lui le sauveur de toute l'humanité. Nous sommes ses cobayes.

Mais si vous pensez que les plans de Bill Gates pour l'humanité sont dérangeants, attendez de rencontrer les personnes avec lesquelles il collabore.

Une proposition controversée d'un professeur de l'Université de New York visant à lutter contre le changement climatique par le biohacking a attiré l'attention du Forum économique mondial et de la Fondation Gates.

Attachez-vous. Les choses sont sur le point de devenir bizarres.

Matthew Liao, un bioéthicien à NYU, a d'abord présenté la proposition dans un article qu'il a écrit en 2012. Intitulé « Génie humain et changement climatique » , le cœur de l'article plaide pour l'utilisation d' interventions biomédicales radicales sur les humains afin de créer des personnes qui sont littéralement physiologiquement respectueux de l'environnement.

Ces interventions biomédicales impliquent trois approches : un programme d'eugénisme contre les personnes de grande taille, induisant une intolérance envers la viande, notamment le bœuf, le porc et le poulet, et abaissant radicalement les taux de natalité en altérant les capacités cognitives des femmes.

Liao déclare qu'il est nécessaire d'avoir un programme d'eugénisme qui exclut les personnes de grande taille de la population, car l'augmentation de la taille humaine au cours des derniers siècles a eu un impact environnemental négatif, car les personnes de grande taille consomment plus de calories.

Pour mener à bien le programme d'eugénisme, Liao a deux suggestions. Le premier étant le dépistage génétique des embryons avant l'implantation de la FIV afin que les parents puissent avoir la possibilité de choisir des enfants susceptibles d'être petits et petits. La deuxième suggestion de Liao est encore plus radicale et consiste à injecter aux enfants des hormones pour retarder sévèrement leur croissance afin qu'ils consomment moins de calories lorsqu'ils sont adultes.

Quant à induire une intolérance à la viande, Liao utilise l'excuse préférée des élites mondialistes, le changement climatique, pour affirmer que nous devons rendre les gens allergiques à la viande, en stimulant le système immunitaire contre les protéines bovines communes.

Cela porte l'autoritarisme à un tout autre niveau, dépassant de loin tout ce qui a été tenté dans la Chine de Mao ou la Russie de Staline.

Au lieu de manger de la viande, comme les humains le font depuis le début des temps, le WEF veut que nous mangions la viande cultivée en laboratoire de Bill Gates. L'élite a aussi un faible pour le cannibalisme. Voici Ben Zion, politicien transhumaniste aligné sur le WEF, qui consomme de la viande humaine cultivée en laboratoire dans ce qu'il prétend être une première historique.

Le politicien Facebook de 40 ans devenu biohacker affirme que la viande humaine cultivée en laboratoire provient de cultures cellulaires qu'il a prélevées sur sa propre peau.

Ça n'a pas vraiment l'air savoureux. Pourquoi veulent-ils que nous mangions des grillons, des insectes et de la viande humaine cultivée en laboratoire ? La réponse réside dans la volonté de l'élite de nous humilier et de nous dégrader.

Mais les suggestions de Liao ne s'arrêtent pas là. Abordant le sujet préféré de l'élite, le dépeuplement, et Liao suggère que pour réduire encore plus les taux de natalité, le WEF devrait pomper aux femmes des médicaments intelligents pour améliorer leurs capacités cognitives. Il arrive à cette conclusion en affirmant que plus les femmes sont instruites, moins elles ont d'enfants.

"Les femmes ayant de faibles capacités cognitives sont plus susceptibles d'avoir des enfants avant l'âge de dix-huit ans", explique Liao. "Par conséquent, une autre solution d'ingénierie humaine possible consiste à utiliser des améliorations cognitives telles que le Ritalin et le Modafinil pour obtenir des taux de natalité plus faibles."

Lorsque Liao a publié son article il y a près de dix ans, il a suscité la controverse et a été pour la plupart rejeté comme éco-extrémisme, même par les militants du changement climatique. Mais avançons rapidement jusqu'à nos jours, et les propositions extrêmes de bio-ingénierie du document sont sérieusement discutées au Forum économique mondial.

L'année dernière, en décembre, en préparation du Sommet de Davos de cette année, le Forum économique mondial a dévoilé son cadre de bio-ingénierie dans une présentation intitulée "3 scénarios sur la manière dont la bio-ingénierie pourrait changer notre monde en 10 ans". Les vaccins comestibles cultivés dans les plantes et l'édition de gènes CRISPR étaient quelques-uns des points forts du cadre. La présentation était basée sur un article académique parrainé par le Forum économique mondial intitulé Bioengineering Horizon Scan 2020 . Pour le sommet de Davos de cette année, le document de Liao sur la bio-ingénierie humaine a été ajouté au document "Bioengineering Horizon Scan 2020" pour le cadre de bio-ingénierie du Forum économique mondial et le cadre du changement climatique.

Aussi radicales que puissent paraître les suggestions de bio-ingénierie humaine de Matthew Liao, leur examen et délibération par le Forum économique mondial ne devrait pas surprendre. Bill Gates est un adepte des expérimentations sur le corps humain, que ses sujets humains aient donné leur consentement ou non. Et Klaus Schwab considère la bio-ingénierie comme un élément clé de sa quatrième révolution industrielle .

Ne sous-estimez pas ces personnes. Ils sont fous, ivres de pouvoir, et ils n'ont pas nos meilleurs intérêts à cœur.

Regardez:

Baxter Dimitri
 
 
Baxter Dmitry est écrivain chez News Punch. Il couvre la politique, les affaires et le divertissement. Dire la vérité au pouvoir depuis qu'il a appris à parler, Baxter a voyagé dans plus de 80 pays et a remporté des arguments dans chacun d'eux. Vivre sans peur.
Courriel : baxter@newspunch.com
Partager cet article
Repost0
6 décembre 2022 2 06 /12 /décembre /2022 19:56

L'Allemagne ordonne aux fermes de cesser leurs activités alors que le WEF demande la fin de l'agriculture en Europe

 

Le Forum économique mondial (WEF) veut réduire considérablement la population mondiale via des pénuries alimentaires orchestrées à travers le monde, qu'ils blâmeront sur le « réchauffement climatique ».

 

Cette attaque coordonnée contre l'approvisionnement alimentaire mondial s'est intensifiée cette semaine lorsque le gouvernement allemand a ordonné aux agriculteurs de réduire considérablement leur utilisation d'engrais afin de se conformer au programme du WEF.

 

La semaine dernière, le gouvernement néerlandais, agissant également sous les ordres du WEF, a fermé 3 000 fermes pour se conformer aux objectifs de réchauffement climatique de Klaus Schwab.

 

 

Thegatewaypundit.com rapporte : Pendant ce temps, le coût de la nourriture dans l'Union européenne a augmenté de 17,26 % en octobre 2022 par rapport au même mois de l'année précédente.
via  l'économie commerciale .

 

Leurs dirigeants sont aussi brillants que Joe Biden.

Mike Adams  de  Natural News  a rapporté :

Au cours de l'année dernière, la bureaucratie tyrannique verte de l'UE a réussi à presque détruire la relation énergétique de l'Europe occidentale avec la Russie, laissant le continent désespéré d'apports énergétiques pour maintenir son réseau électrique en état de marche. Aujourd'hui, l'approvisionnement alimentaire de l'Europe est directement attaqué par le biais de multiples programmes qui semblent conçus pour mettre fin à la nourriture abordable en même temps que l'électricité devient inabordable pour les entreprises et les ménages résidentiels.

"L'Allemagne interdit aux agriculteurs de fertiliser correctement les terres pour servir l'agenda vert de l'UE",  déclare Breitbart.com . "Depuis jeudi, l'utilisation d'engrais azotés a été fortement restreinte pour de vastes étendues de terres agricoles en Rhénanie du Nord-Westphalie", rapporte le site, faisant référence à l'une des zones de production alimentaire les plus abondantes d'Allemagne.

L'interdiction trouve son origine dans la guerre des bureaucrates de l'UE contre l'azote, l'élément essentiel qui constitue près de 80 % de l'atmosphère terrestre et qui est essentiel à la production agricole. Après avoir déclaré la guerre au carbone - la pierre angulaire de la vie biologique - les mondialistes ciblent maintenant l'azote comme un moyen de provoquer délibérément une famine généralisée et une mort massive (dépopulation).

Sean Adl-Tabatabaï
 

 

 

Presque la moitié des terres agricoles d’Ukraine seraient désormais aux mains de fonds d’investissement américains
 

 

Vandana Shiva : Bill Gates promeut « l'agriculture de surveillance »

Partager cet article
Repost0

Pages