Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 171 541 visiteurs 276 832 pages lus et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.arthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 

Youtube 

 
Crowdbunker 

 
 

Recherche

réf.

19 juin 2022 7 19 /06 /juin /2022 17:37
 
 
 
Partager cet article
Repost0
19 juin 2022 7 19 /06 /juin /2022 17:33
Partager cet article
Repost0
19 juin 2022 7 19 /06 /juin /2022 17:30

La Cour de Rome considère également que la vaccination obligatoire du personnel de santé est illégitime.

Le Tribunal de Rome, le plus important d’Italie et d’Europe, prend enfin position sur la question de la vaccination obligatoire des professionnels de la santé et donc de tout le monde en général.

Dans une procédure initiée par le recours d’un travailleur sanitaire suspendu, assisté par Andrea Perillo, avocat à la Cour de Rome, le juge a considéré, avec des arguments amples et acceptables, que la disposition de la suspension sans salaire était en contradiction évidente avec les articles 2, 3, 32, alinéa 2, et 36 de la Constitution (“Vu les articles 134 de la Constitution et 23 de la loi n° 87 du 11.3.53. Vu les articles 2, 3, 32, alinéa 2, de la Constitution, considérant, en relation avec les dispositions susmentionnées, la question de la légitimité constitutionnelle concernant l’article 4, alinéa 5, du décret-loi n° 44 du 1er avril 2021 (in Gazz. Uff, n° 79 du 1er avril 2021), converti en loi avec modifications par la loi n° 76 du 28 mai 2021, dans la mesure où, en prévoyant que “pour la période de suspension, aucun salaire ou autre rémunération ou émolument, quelle que soit sa dénomination, n’est dû”, il exclut, en faveur d’un agent public exerçant une profession de santé ou une profession sanitaire, pendant la période de suspension prévue à l’art. 4 Décret-loi 44/2021, le paiement de l’indemnité d’entretien (quelle que soit sa dénomination) prévue par la loi ou par la convention collective pour la catégorie en cas de suspension préventive ou disciplinaire.

La Cour de Rome déclare que « considérant que les questions de légitimité constitutionnelle soulevées semblent pertinentes et non manifestement infondées et conseille de recourir à l’institution de la soi-disant « suspension indue » en attendant l’issue des arrêts relatifs ».

En substance, le juge considère que la suspension du travail pour non-respect de l’obligation de vaccination est effectivement illégitime.

Cette mesure est très importante car elle est prononcée par un tribunal qui, jusqu’à présent, avait toujours rejeté les recours en la matière présentés par les agents de santé suspendus.

La Cour ne va pas plus loin, en ce sens que le juge ne pense pas avoir le pouvoir d’obliger le travailleur de la santé à reprendre le travail puisque la question est en instance devant la Cour constitutionnelle.

Cependant, l’avocat Andrea Perillo, qui assiste l’agent de santé suspendu, envisage de faire appel de la décision pour exiger sa réintégration immédiate au travail.

Vous trouverez ci-dessous le lien pour consulter la décision : https://www.ilparagone.it/wp-content/uploads/2022/06/Ordinanza-Tribunale-di-Roma_.pdf

Partager cet article
Repost0
19 juin 2022 7 19 /06 /juin /2022 17:23

Partager cet article
Repost0
18 juin 2022 6 18 /06 /juin /2022 18:26
Partager cet article
Repost0
18 juin 2022 6 18 /06 /juin /2022 18:24

Source Rootymous TV @Rootymous
https://www.youtube.com/watch?v=RSKXQQFCBiI

Xavier Poussard : l’entourage d’Emmanuel Macron / Faits & Documents

 

Source : Odysee

Partager cet article
Repost0
18 juin 2022 6 18 /06 /juin /2022 18:21
Partager cet article
Repost0
18 juin 2022 6 18 /06 /juin /2022 18:18
Vladimir Poutine : « L’Union européenne a complètement perdu sa souveraineté »

Partager cet article
Repost0
18 juin 2022 6 18 /06 /juin /2022 18:15

Les banques locales chinoises gèlent les comptes. Les manifestants ne peuvent pas s’approcher des banques car leur application sanitaire pour le COVID-19 devient rouge. Les autorités n’ont fourni aucune explication…

 

Comme le rapporte Dorothy Li de The Epoch Times, plusieurs déposants ont déclaré à The Epoch Times le 14 juin que le code de santé sur leur application COVID-19 était devenu rouge dès qu’ils avaient scanné les codes-barres des lieux à Zhengzhou, la capitale de la province du Henan, en Chine centrale.

 

Un code de santé rouge – indiquant un patient potentiel du COVID-19 – signifie que le porteur se voit interdire l’accès à tous les lieux publics, des toilettes publiques aux magasins en passant par les gares, et qu’il doit être placé en quarantaine dans des centres d’isolement centralisés.

Ils font partie des dizaines de milliers de détenteurs de comptes bancaires qui se battent depuis plus de deux mois pour récupérer leurs économies. La crise a commencé en avril lorsqu’au moins quatre prêteurs du Henan ont gelé les retraits d’argent, invoquant des mises à niveau de leur système interne. Mais les clients ont déclaré que ni ces banques ni les responsables n’ont depuis lors fourni d’informations sur les raisons et la durée de ce gel, ce qui a provoqué des manifestations de colère devant le bureau du régulateur bancaire à Zhengzhou en mai.

Environ un million de clients auraient été touchés, ce qui a mis en péril les économies de nombreux habitants et empêché les patients de payer leurs soins médicaux réguliers.

Les déposants ont été privés d’au moins 39,7 milliards de yuans (5,91 milliards de dollars), selon le Sanlian LifeWeek, un magazine d’État.

Les déposants lésés à travers le pays ont prévu une autre manifestation à Zhengzhou le 13 juin pour exiger une réponse, bien que les rassemblements précédents se soient heurtés au silence des autorités locales et à la violence de la police en civil.

 

(…)

Leur plan a toutefois été contrecarré une nouvelle fois, leur code sanitaire étant devenu rouge dans les gares ou à l’entrée des autoroutes de la ville.

 

Un code rouge indique le niveau de risque le plus élevé, ce qui signifie que la personne a été testée positive, a été proche d’un patient atteint du COVID-19 ou a visité des zones à haut risque de COVID au cours des 14 derniers jours. Les résidents ayant un code rouge risquent deux semaines d’isolement centralisé.

(…)

« Ils [les fonctionnaires] sont comme des voleurs », a déclaré un troisième client de banque qui a été arrêté par la police à la gare de Zhengzhou le 12 juin et a dû partir.

« Nous sommes tous des déposants légaux… Pourquoi n’avons-nous même pas pu avoir une explication ? ».

(…)

« C’est tellement effrayant », a commenté un utilisateur.

« Si le code sanitaire est utilisé de manière abusive (…), cela pourrait nous mettre des menottes numériques. Tout le monde deviendra un prisonnier à partir de maintenant et pourra être arrêté n’importe où, n’importe quand. »

Lisez la suite ici…

 

Partager cet article
Repost0
18 juin 2022 6 18 /06 /juin /2022 18:13

Partager cet article
Repost0

Pages