Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 171 541 visiteurs 276 832 pages lus et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.arthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 

Youtube 

 
Crowdbunker 

 
 

Recherche

réf.

14 août 2022 7 14 /08 /août /2022 16:29
Le Dr. Franco Giovannini continue l’étude des échantillons de sang de vaccinés.

 

Découverte du graphène dans le sang des vaccinés, et non des non vaccinés ayant ou non contracté le covid, études sur les incidences du graphène sur les cellules sanguines et les risques de thromboses

Français - Le Dr. Franco Giovannini continue l'étude des échantillons de sang de vaccinés. Une fois de plus il trouve les filaments d'oxyde de graphène, toxiques pour les cellules humaines.

Collabore avec La Quinta Columna: https://www.laquintacolumna.info/colabora-con-la-quinta-columna/

Français - La neurodégénérescence de type Alzheimer qui s'annonce, sera provoquée par l'oxyde de graphène inoculé avec les soi-disant vaccins covid.

Collabore avec La Quinta Columna: https://www.laquintacolumna.info/colabora-con-la-quinta-columna/

______________________________
 
En français. Analyse allemande des vaccins

Rapport alarmant sur l’inocula traduit en Français par Google

Voici une version francisée du rapport qui fait peur :

 
Partager cet article
Repost0
14 août 2022 7 14 /08 /août /2022 15:50
Les Usa viennent d'accorder encore un milliard de dollars à Zelensky, quand on sait que seulement 1/3 de l'aide parvient à l'Ukraine. Zelensky est au courant des montages financiers pour placer l'argent sale ou pas dans des paradis fiscaux. Biden quand à lui était l'ancien Sénateur du Delaware; Etat paradis fiscal aux USA,  Ces deux hommes là étaient donc fait pour s'entendre !

 

_______________________________________________________________

 
Offshore95 : Le film que l’Ukraine n’a pas voulu diffuser
 
 
 

Deux journalistes révèlent dans quelle guerre l’Ukraine se trouvait déjà l’été précédant l’invasion russe. Un scandale en particulier met le président ukrainien à nu.

Le 3 octobre, le film « Offshore 95 » doit être présenté en avant-première au théâtre « Le petit opéra » de Kiev.

Il s’agit d’un documentaire basé sur les Pandora Papers, plus de onze millions de documents de prestataires de services financiers ayant fait l’objet de fuites.

 
 

Le réseau international de journalistes d’investigation a commencé à publier le 3 octobre des révélations sur les comptes offshore de centaines de représentants gouvernementaux du monde entier, dont trente-cinq dirigeants politiques.

Dans « Offshore 95 — Les affaires secrètes du président ukrainien », des journalistes d’investigation ukrainiens en rendent compte. Mais la première est annulée à la dernière minute. Le directeur du théâtre a appelé les journalistes quelques heures avant pour leur dire : « Nous ne montrerons pas le film sur le président. »

Tandis qu’il multiplie les provocations contre la Chine au sujet de Taïwan, le gouvernement Biden a approuvé une nouvelle aide militaire d’un milliard de dollars à l’Ukraine. Cela porte à 9,8 milliards de dollars le total de l’aide militaire directe fournie par le Pentagone à l’Ukraine depuis le début de l’invasion impérialiste provoquée par la Russie. La Maison-Blanche a également annoncé lundi une aide financière supplémentaire de 4,5 milliards de dollars pour l’Ukraine.

Selon le Pentagone, la nouvelle tranche de livraisons d’armes comprendra:

  • des munitions supplémentaires pour les 16 missiles HIMARS à longue portée que l’administration Biden a commencé à livrer à l’Ukraine en mai;
  • 75.000 cartouches d’artillerie de 155 mm;
  • 20 systèmes de mortier de 120 mm et 20.000 cartouches de mortier de 120 mm;
  • 1.000 Javelin (d’une valeur unitaire d’environ 78.000 dollars) et des centaines de systèmes antiblindés AT4;
  • 50 véhicules blindés de traitement médical;
  • des explosifs C-4, des munitions et du matériel de démolition; et
  • des munitions pour les Systèmes nationaux avancés de missiles sol-air (NASAMS).

Cette aide s’ajoute aux 23,8 milliards de dollars d’aide militaire, y compris l’aide militaire directe et l’aide financière destinée à aider à financer les futurs achats d’armes, que les États-Unis avaient promis au 1er juillet, selon l’Institut Kiehl pour l’économie mondiale.

 
 

Cette nouvelle tranche d’armes vise à renforcer l’armée ukrainienne, qui prépare une offensive dans le sud du pays, largement occupé par la Russie. Les responsables ukrainiens ont également menacé de lancer une offensive qui vise la péninsule de Crimée, sur la mer Noire, qui a été annexée par la Russie en 2014, un porte-parole du Pentagone refusant d’exclure de telles attaques, même si les responsables du Kremlin ont menacé de riposter avec des armes nucléaires.

Soulignant les immenses dangers posés par le conflit, des combats intenses ont eu lieu à la centrale nucléaire de Zaporizhzhia – la plus grande de son genre en Europe – au cours de la semaine dernière. La Russie et l’Ukraine s’accusent mutuellement d’avoir bombardé la centrale, qui aurait été endommagée la semaine dernière. Des responsables de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) ont averti qu’«un risque très réel existe de catastrophe nucléaire». Selon Bloomberg, la Russie a invité les représentants de l’AIEA à visiter la centrale, mais ils attendent toujours l’autorisation de Kiev, ainsi que des garanties de sécurité et un passage sûr dans la zone de guerre.

La dernière annonce de livraison d’armes par les États-Unis intervient alors que de plus en plus d’informations confirment le caractère totalement criminel de la guerre impérialiste par procuration contre la Russie en Ukraine et son bilan horrible pour la population civile et les soldats des deux camps. Les rapports d’Amnesty International et des Nations unies confirment désormais que l’armée ukrainienne déploie des tactiques qui visent à accroître les pertes civiles. En violation du droit international, les troupes ukrainiennes lancent régulièrement des roquettes, postent des soldats dans des zones densément peuplées, notamment des hôpitaux, et utilisent des civils comme boucliers humains.

Alors que le gouvernement ukrainien a répondu par des dénonciations hystériques au rapport d’Amnesty International, on n’a apporté aucun démenti crédible aux allégations de violations graves du droit international.

Les Nations unies chiffrent désormais le nombre de victimes civiles à plus de 5.400 morts et plus de 7.300 blessés. Au moins 12 millions de personnes, sur une population de moins de 40 millions avant la guerre, se sont déplacées à cause de la guerre. Sur ces 12 millions, environ 5 millions ont fui vers les pays voisins, principalement la Pologne, tandis qu’au moins 7 millions ont fui vers d’autres régions d’Ukraine.

Des chiffres de plus en plus horribles apparaissent également concernant le nombre choquant de victimes parmi l’armée ukrainienne. Bien qu’il soit impossible de confirmer la véracité des documents qui circulent sur les médias sociaux, selon lesquels 191.000 soldats ukrainiens auraient été tués ou blessés au combat, il est évident que les pertes au sein de l’armée ukrainienne se chiffrent désormais en dizaines de milliers. En juin, l’un des conseillers du président ukrainien Volodymyr Zelensky, Aleksei Arestovich, a déclaré publiquement qu’environ 10.000 soldats ukrainiens avaient été tués et que 100 autres mouraient chaque jour. Le nombre total de morts a dû augmenter considérablement au cours des mois qui ont suivi cette révélation publique. L’armée ukrainienne a également admis que 7.200 hommes avaient été portés disparus au combat en date du 11 juillet.

L’armée russe n’a pas fait une seule déclaration publique sur ses pertes depuis mars, lorsqu’elle a reconnu que 1.351 soldats étaient morts et 3.825 avaient été blessés au cours des premières semaines de la guerre. La BBC russe a écrit en juin qu’elle avait établi les noms d’au moins 3.502 soldats et officiers russes morts, sur la base de déclarations officielles et d’informations sur les funérailles. Le gouvernement américain affirme que l’armée russe a subi entre 70.000 et 80.000 pertes.

Quels que soient les chiffres réels, c’est d’ores et déjà évident que la guerre en Ukraine est le conflit le plus sanglant en Europe depuis 1945. En fait, elle pourrait être l’un des plus sanglants de l’histoire moderne, le Washington Postayant noté en juin qu’elle «tue bien plus de soldats par jour qu’une guerre typique». Pourtant, les fabricants d’armes occidentaux tirent des bénéfices de ce massacre et du renforcement massif des capacités militaires des puissances impérialistes.

Rien qu’au cours du premier mois de l’invasion, les actions des deux principaux fabricants d’armes américains, Lockheed Martin et Raytheon Technologies, ont augmenté respectivement de 28 et 20 pour cent. Un reportage de Business Insider datant de mai a révélé que 20 membres du Congrès, démocrates et républicains, possédaient des actions de ces deux fabricants d’armes, certains ayant acheté leurs actions le 24 février, soit quelques jours seulement avant le début de la guerre. Tous ont voté en faveur d’un projet de loi massif de 40 milliards de dollars, qui prévoit plus de 17 milliards de dollars pour des armes qui doivent être fabriquées aux États-Unis, principalement par ces deux sociétés, puis envoyées en Ukraine.

La manne des profiteurs de guerre ne se limite pas aux États-Unis. Le fabricant d’armes allemand Rheinmetall est une entreprise qui figurait déjà parmi les plus grands profiteurs des crimes horribles de l’impérialisme allemand lors des deux guerres mondiales. Rheinmetall a vu le cours de ses actions grimper de 88 pour cent au cours des trois premiers mois de la guerre. Utilisant l’invasion russe de l’Ukraine comme prétexte, le gouvernement allemand a annoncé un programme de réarmement de 100 milliards d’euros, soit le réarmement le plus important de l’histoire allemande, qui comprenait une commande de 42 milliards d’euros à Rheinmetall.

Le Telegraphbritannique a rapporté fin juillet que l’entreprise britannique BAE Systems, le plus grand fabricant d’armes d’Europe, «s’attend à une avalanche de nouvelles commandes de la part de pays qui se préparent au retour de la guerre industrielle.» Au cours des six premiers mois de l’année, l’entreprise a déjà bénéficié d’une augmentation des commandes de 18 milliards de livres (70 pour cent) et a vu son bénéfice avant paiement des intérêts et impôts passer à 1,11 milliard de livres. Le Royaume-Uni est le deuxième plus grand fournisseur d’armes à l’Ukraine, après les États-Unis.

Le deuxième plus grand fabricant d’armes britannique, Babcock, a également vu les commandes pleuvoir des États membres de l’OTAN d’Europe de l’Est qui renforcent massivement leurs armées et tentent de changer leurs armes qui datent de l’ère soviétique. Après avoir enregistré une perte de 1,18 milliard de livres sterling l’année précédente, Babcock a dévoilé un bénéfice avant impôts de 182,3 millions de livres sterling en mars 2022. Elle a un carnet de commandes en hausse de plus de 20 pour cent, à près de 10 milliards de livres sterling.

Charles Woodburn, directeur général de BAE, a déclaré au Financial Times la semaine dernière que son entreprise négociait davantage de commandes avec plusieurs gouvernements, dont le gouvernement britannique. Il a déclaré: «Nous croyons que cette situation va s’étaler sur plusieurs années maintenant».

(Article paru en anglais le 9 août 2022)

 
 
Une vérification de faits surréaliste après coup ! Biden donnant 1 milliard de dollars à l'Ukraine pour faire le ménage dans la corruption du pays, bon même si son fils a l'époque travaillait pour Burisma la compagnie gazière Ukrainienne...

 

______________________________________________________

 
Vérification des faits: Biden a mobilisé 1 milliard de dollars d'aide à l'Ukraine pour évincer le procureur corrompu, pas pour aider son fils
Camille Caldeira par le vérificateur de faits usatoday
ÉTATS-UNIS AUJOURD'HUI
 
 

 

 
La réclamation: Joe Biden a menacé de retenir 1 milliard de dollars à l'Ukraine pour aider son fils, Hunter Biden

Alors que l'ancien vice-président Joe Biden supervisait la politique étrangère en Ukraine, son fils Hunter Biden a siégé au conseil d'administration de Burisma Holdings, la plus grande société gazière de la démocratie naissante.

Malgré une enquête récemment conclue par les républicains du Sénat qui n'a révélé aucun acte répréhensible de la part des Bidens, les affirmations contraires ont continué de circuler sur les réseaux sociaux.

"Le vice-président Biden a menacé de retenir 1 milliard de dollars à l'Ukraine pour sauver l'emploi de son fils", lit-on dans un mème publié sur Facebook par Secure America Now. Le mème a été partagé plus de 9 000 fois depuis le 18 octobre.

Secure America Now n'a pas répondu à une demande de commentaires de USA TODAY.

Vérification des faits: l'appartement d'enfance de Joe Biden est devenu plus tard un logement de la section 8

 

Joe Biden a tiré parti de l'aide pour destituer le principal procureur dans le cadre des efforts de lutte contre la corruption

Il est vrai que Joe Biden a mobilisé 1 milliard de dollars d'aide pour persuader l'Ukraine d'évincer son principal procureur, Viktor Shokin, en mars 2016. Mais ce n'était pas parce que Shokin enquêtait sur Burisma. C'était parce que Shokin ne poursuivait pas la corruption parmi les politiciens du pays.

Alors que les diplomates européens et américains pressaient l'Ukraine de nettoyer sa corruption, ils se sont concentrés sur la direction de Shokin du bureau du procureur général, qu'il a repris en février 2015.

 

 

Mike Carpenter, qui a été conseiller en politique étrangère du vice-président de l'époque, a déclaré à USA TODAY  que Shokin "n'a jamais poursuivi d'individus corrompus" et "n'a jamais poursuivi de cas de corruption très médiatisés". 

Vérification des faits : les affirmations selon lesquelles Hunter Biden a reçu 3,5 millions de dollars de la Russie ne sont pas prouvées et manquent de contexte

Charlie Kupchan, qui était assistant spécial du président Barack Obama et directeur principal des affaires européennes au Conseil de sécurité nationale, a déclaré que les efforts de lutte contre la corruption constituaient "une grande partie de notre diplomatie" avec l'Ukraine, puisque "c'est cette corruption qui a permis La Russie à manipuler politiquement et économiquement le pays."

 

 

En conséquence, Biden a mobilisé 1 milliard de dollars d'aide comme "un bâton pour faire avancer l'Ukraine", a déclaré Kupchan. "Il agissait aux côtés de nos alliés européens. Tout le monde était d'accord pour dire que ce procureur n'était pas la bonne personne pour le poste." 

Daria Kaleniuk, co-fondatrice et directrice exécutive du Centre d'action anti-corruption à Kyiv, en Ukraine, a crédité Biden, le Fonds monétaire international – qui a menacé de retarder 40 milliards de dollars d'aide pour des raisons similaires – et d'autres avec la révocation du procureur.

 

"Les organisations de la société civile en Ukraine faisaient pression pour sa démission", a déclaré Kaleniuk, "mais personne ne s'en serait soucié s'il n'y avait pas eu des voix de l'extérieur de ce pays l'appelant à partir".

Après que Shokin ait quitté le bureau du procureur général, Jan Tombinski, l'ambassadeur de l'Union européenne en Ukraine, l'a qualifié "d'occasion de prendre un nouveau départ".

"J'espère", a déclaré Tombinski, "que le nouveau procureur général veillera à ce que le bureau du procureur général devienne indépendant de toute influence et pression politiques et jouisse de la confiance du public".

Vérification des faits: Joe Biden n'a jamais dit qu'il aurait empêché tous les décès dus au COVID-19

Le procureur n'enquêtait pas sur Burisma au moment où Joe Biden a demandé son renvoi

Burisma Holdings n'était pas sous surveillance au moment où Joe Biden a demandé la destitution de Shokin, selon le Bureau national anti-corruption d'Ukraine, une agence indépendante qui a travaillé en étroite collaboration avec le FBI.

En 2014, Shokin avait enquêté sur Burisma pour blanchiment d'argent et irrégularités fiscales, selon USA TODAY.

L'enquête s'est concentrée sur 2010-12, selon le Bureau national de lutte contre la corruption.

Hunter Biden – qui a rejoint le conseil d'administration en 2014 et y a siégé jusqu'au début de 2019 – n'a pas fait l'objet de l'enquête.

En savoir plus: Commissions sénatoriales dirigées par le GOP: Hunter Biden travaille en Ukraine un conflit d'intérêts, impact "pas clair"

L'affaire a été réglée au tribunal en 2017.

Le récent rapport des républicains du Sénat ne contenait également aucune preuve que Joe Biden avait fait pression sur l'Ukraine pour qu'elle limoge son principal procureur afin de protéger son fils, selon l'Associated Press .

 

Andrew Bates, un porte-parole de Biden, a également déclaré que toute suggestion d'irrégularité est fausse.

"Les enquêtes menées par la presse, pendant la destitution, et même par deux commissions sénatoriales dirigées par les républicains dont le travail a été décrié comme "non légitime" et politique par un collègue du GOP, ont toutes abouti à la même conclusion : que Joe Biden a mené la politique américaine officielle envers l'Ukraine et n'a commis aucun acte répréhensible », a déclaré Bates à USA TODAY .

Vérification des faits : en 1973, Biden a déclaré que "le système bipartite" était "bon pour le nègre"

Notre avis : Faux

Sur la base de nos recherches, l'affirmation selon laquelle Joe Biden a menacé de retenir 1 milliard de dollars à l'Ukraine pour sauver l'emploi de son fils est FAUSSE. Le vice-président de l'époque a mobilisé des dollars d'aide pour persuader le pays d'évincer son principal procureur dans le cadre des efforts de lutte contre la corruption approuvés par d'autres acteurs internationaux qui n'étaient pas liés à son fils, Hunter Biden.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 août 2022 7 14 /08 /août /2022 15:31
Maître Fabrice Di Vizio: « Petit point de situation sur les pompiers étrangers : 3 pays dont ils émanent n’ont pas d’obligation vaccinale ! Ici détail de la suite des opérations après cette info »
 

 

 

___________________________________________________

 

 
 
 

Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et ...

 

Ainsi Sénéque précepteur de Néron, fût il obligé de se tuer sur ordre de ce dernier, il aurait pu dire en parlant de Néron

 

"ON ne peut changer ce qui ne peut être changé, on ne peut changer la nature profonde d'un tyran si son destin est de s'y conformer" et l'on peut y rajouter celle de Marc Aurèle !

Partager cet article
Repost0
14 août 2022 7 14 /08 /août /2022 15:23

Twitter censure un scientifique israélien de renommée mondiale après un commentaire sur la variole du singe. Le professeur Shmuel Shapira, M.D., MPH, ancien directeur général de l’Institut israélien de recherche biologique (IIBR), et l’un des meilleurs scientifiques de médecine au monde, est devenu l’un des principaux détracteurs des vaccins COVID-19 après être tombé malade depuis sa vaccination.

professeur Shmuel Shapira (wikimédia commons)

Le professeur Shmuel Shapira, M.D., MPH, a occupé le poste de directeur général de l’Institut israélien de recherche biologique (IIBR), en Israël, entre 2013 et 2021. Il est le fondateur et le chef du département de médecine militaire de la faculté de médecine de l’Université hébraïque et du corps médical des FDI. Il est également chercheur principal à l’Institut international pour le contre-terrorisme (ICT) de l’Université Reichman en Israël.

« J’ai reçu 3 vaccins, j’ai été physiquement atteint de manière très significative comme beaucoup d’autres ont été victimes de dommages », a tweeté Shapira le 13 mai 2022. « Et en plus, ma confiance dans les décisions et dans les processus de prise de décision a été sévèrement ébranlée ».

M. Shapiro a joué un rôle primordial dans le développement du vaccin israélien BriLife COVID-19, qui est basé sur une structure virale. Après deux ans de développement, le vaccin n’en est qu’à la phase 3 des essais en raison de la paperasserie, a-t-il déclaré au CTC Sentinel. « Nous avons été beaucoup impactés par la bureaucratie, et cela nous a vraiment retardés ».

La semaine dernière, Twitter a censuré Shapira pour avoir publié de la « désinformation » après avoir suggéré que l’épidémie de variole du singe pouvait être liée aux vaccins à ARNm.

« Les cas de variole du singe ont été rares pendant des années. Ces dernières années, un seul cas a été recensé en Israël », a-t-il tweeté. « Il est bien établi que les vaccins à ARNm affectent le système immunitaire naturel. Une épidémie de variole du singe après une vaccination massive de covidés : N’est pas une coïncidence. »

Twitter a contraint l’expert en recherche biologique et en médecine militaire à retirer le tweet.

Un ensemble de communications internes récemment publié, obtenu par America First Legal (AFL), a révélé que les Centres de contrôle et de prévention des maladies (CDC) se sont entendus avec les grands groupes technologiques pour censurer les utilisateurs – y compris les médecins et les scientifiques dissidents – qui ont critiqué les « vaccins » expérimentaux COVID-19. D’éminents sceptiques des vaccins comme le Dr Robert Malone, le Dr Mary Bowden, le virologue Adam Gaertner, l’auteur féministe Naomi Wolf et les journalistes Alex Berenson, Emerald Robinson et Daniel Horowitz ont été bannis de Twitter pour avoir contredit le discours du régime de Biden et de Big Pharma sur les produits génétiques ARNm et ADN adénovirus.

Dans l’un de ses premiers tweets, Shapira a dénoncé le prix israélien Genesis après qu’il ait été décerné au PDG de Pfizer, Albert Bourla.

Le 18 janvier 2022, Shapira a déclaré : « Le prix Genesis israélien a été attribué au PDG de Pfizer, quelle misère. Au lieu de le donner à un scientifique israélien, et tout cela pour un vaccin médiocre et à courte durée d’action qui a rapporté à Pfizer un bénéfice de plusieurs milliards, à un être minable et exilé. Bourla va être nommé roi d’Israël maintenant. Je vous rappelle qu’Israël depuis la vaccination est le quatrième pays au monde pour le nombre de malades de la corona. C’est une compétition. »

Le 6 février 2022, Shapira a demandé : « Quelle note donneriez-vous à un vaccin avec lequel les gens sont vaccinés trois fois et tombent malades deux fois (à ce jour) ? Sans parler des effets secondaires importants […] »

Le 9 avril 2022, Shapira a déclaré : « Le PDG de la société, dont des millions de vaccins ont été utilisés en Israël pour la vaccination, a déclaré dans une interview avec NBC qu’Israël sert de laboratoire mondial. À ma connaissance, c’est le premier cas dans l’histoire où des cobayes expérimentaux ont payé un tarif exorbitant pour leur participation. »

Le 7 juin 2022, Shapira a déclaré : « Nous parlons du cinquième vaccin dans deux ans et demi. Lorsque le vaccin est prévu pour la séquence de janvier 2020 (l’arrière-grand-père de l’arrière-grand-père des variantes actuelles). Un vaccin qui ne prévient pas l’infection ne prévient pas la morbidité. Et on lui attribue des effets secondaires pour le moins importants. Pourquoi ? Quelle est la logique ? Quelle autorité l’a approuvé ? Et ne dit pas qu’il prévient une maladie grave, personne ne l’a prouvé. »

Le 8 juin 2022, Shapira a déclaré : « Je vais continuer et demander pourquoi donner un cinquième vaccin périmé qui ne prévient pas la maladie et provoque apparemment de nombreux effets secondaires communs importants. »

Le 5 juillet 2022, Shapira a évoqué le « fils d’un ami australien de 36 ans » qui a développé « de graves arythmies ventriculaires et a fait une insuffisance cardiaque » seulement « quelques jours après le deuxième vaccin Pfizer ».

« L’indemnisation est automatique par le gouvernement australien », a-t-il déclaré. « Malgré le comportement de leur gouvernement, ils admettent le lien et la phrase ’aucun lien’ n’apparaît pas dans le lexique. »

Le 15 juillet 2022, Shapira a partagé un graphique des taux de COVID de la Nouvelle-Galles du Sud montrant une augmentation du risque d’infection par le COVID avec chaque nouvelle dose du vaccin à ARNm, sur lequel il a fait des commentaires : « Selon les données officielles de l’Australie, plus on vous injecte de doses, plus vous avez de chances de tomber malade, la quatrième injection faisant bondir les chances de manière spectaculaire. D’après cette étude, c’est soi-disant un anti-vaccin, du moins d’après ce qu’on m’a enseigné. »

Le 18 juillet 2022, Shapira a déclaré : « Je ne suis pas anti-vaccin, je suis anti-stupidité, anti-fausse science, et anti-gestion incompétente. »

Le 28 juillet 2022, Shapira a déclaré : « T m’a averti de supprimer le T reliant MP à C. Chaque jour, je comprends mieux où nous vivons et en quelle année. »

En d’autres termes, Twitter l’a averti de retirer le tweet reliant le monkeypox au vaccin COVID.

Le 31 juillet 2022, Shapira a partagé un lien vers les rapports d’événements indésirables du vaccin COVID d’OpenVaers qui montraient un total de 1.357.937 rapports, dont 170.151 hospitalisations et 29.790 décès, au-dessus duquel il a simplement commenté : « Sûr et efficace ».

Tennesseestar

Partager cet article
Repost0
14 août 2022 7 14 /08 /août /2022 15:21

Par WD

13th September 1939: French General Maurice Gustav Gamelin (1872 – 1958). (Photo by J. A. Hampton/Topical Press Agency/Getty Images)

Ceux qui suivent Stratpol adorent voir Xavier Moreau ridiculiser les généraux Français qui paradent à la télévision. C’est le moment humoristique dans ses démonstrations et analyses qui touchent en ce moment l’affaire Ukrainienne. Ses auditeurs sont friands de cet aparté à chacune de ses capsules.

Si le moment est plaisant de voir nos généraux mis en accusation d’incompétence, de les voir comparés à l’ineffable Gamelin, il y a tout de même le sous-jacent bien plus dramatique. On se rend compte que nos armées sont commandées par des guignols. Dans la pratique, des militaires sous leurs ordres meurent sur le théâtre des opérations à cause de leur impéritie. Nous n’avons pas un Joffre pour limoger (1) tous ces joueurs de billard (2) hélas !

Cette incompétence ne touche pas que le domaine militaire. Il y a aussi tous les autres registres à haute valeur stratégique. Nous n’avons plus de Sun Tzu (3) aux commandes ni en France ni en Europe. La grosse commission Européenne chapeaute tout et écarte tous les gens compétents (oui il y en a heureusement) qui du fait de la maîtrise de leur sujet ne participe pas à la doctrine officielle ubuesque. Ne pas être un fervent participant à la grand messe européiste vous relègue au fond du caniveau. La puissance de raisonnement, la pertinence de l’analyse, l’efficience des mesures ne sont pas les critères retenus. Il faut simplement être un adepte confirmé pour être intronisé dans le cercle privé du chapitre. Plus votre soumission sera ostentatoire, plus vous serez considéré et promu. Telle est la règle.

Et nous, en bas de l’échelle, nous prenons en pleine « fiffe » le résultat de leurs errements dogmatiques. La télévision nous délivre tous les jours, dans tous les domaines des spécialistes qui nous démontrent leur incroyable médiocrité qui n’a d’égal que leur collusion. Nous savons bien que leur présence sur les plateau n’est que pour amuser la galerie et entraîner les spectateurs dans les marais du boniment. Ils sont là pour informer des choses qui n’existent pas ou ne sont pas abouties. Ils font croire aux gens que la simple arithmétique est de la science quantique. Le pire, c’est que cette démarche Pavlovienne de niveau 3 fonctionne. Elle conditionne les gens à rester non seulement dans un bas niveau de compréhension, mais dans l’ignorance de l’ensemble des choses. C’est comme si vous voyez seulement une partie d’une photographe en croyant qu’elle est entière. Il vous manque l’ensemble du décor. Les spécialistes de plateau bien sélectionnés en amont induisent sciemment l’erreur de jugement permanente.

Ce qui est étonnant, c’est que tous ces bateleurs de plateau sont dépourvus de l’estime de soi. Passer pour des brèles ne les dérange pas. Pas d’honneur, pas de rate, pas de pertinence, ils n’ont rien pour eux. Le ridicule ne tue pas, certes, mais à un moment donné, leur état de béotien notoire sera source de déplaisir pour eux. Passer pour un con devrait avoir ses limites d’acceptation. Ils sont dans l’antagonisme du « je pense donc je suis ». Il est vrai que « pas de cerveau, pas de migraine ».

Tout ceci ne fait pas notre affaire. Nous retrouvons tous ces charlatans, sans toute honte bue, prodiguer leurs leçons dans les grandes écoles, les centres stratégiques, les groupes d’évaluation, les forums, etc… Ils participent à l’idiocratie générale ce qui est préjudiciable pour le devenir du pays et par extension, comme ils sont partout, du continent voire de notre civilisation occidentale. On en est là, dans la non sélection du meilleur cognitif.

1)- Le 15 Août 1914, Joffre relève de leur commandement tous les généraux incompétents (l’affaire des fiches de 1904 n’avait pas assaini la situation).

2)- Voir Les contes du Lundi d’Alphonse Daudet.

3)- L’art de la guerre.

Signé : WD

Partager cet article
Repost0
14 août 2022 7 14 /08 /août /2022 15:03

Jamais autant de Français n'auront autant priés pour qu'il y ait des fuites !

Zupiter serait il un fabricant de casseroles a l'échelle industrielle ! La  suite au prochain épisode !

 

_________________________________________________

 

 

 
 

 

Partager cet article
Repost0
14 août 2022 7 14 /08 /août /2022 14:13

France: l’eugénisme qui vient ?

 

Avant toute chose je vais vous proposer le concept d'Eugénisme durant la période nazie trouvé sur Wikipédia.  Je met en gras et en bleu  les mots, les ensembles de mots concernant les parallèles entre notre situation et celle passée .

ON obtient une dépopulation soit par la mort, soit par l'infertilité, donc deux liens à suivre,

 

Ensuite trois vidéos, l'une de Yuval Noah Harari (un conseiller à Klaus Schawb), ou il dit que les détenteurs des données informatiques notamment Microsoft sont ceux qui décideront de l'avenir de l'humanité, et par la même les informations que vous laissez sur le net, ne vous servent en rien ou plutôt vous desservent car elles seront utilisées contre vous, à des fins eugénistes de sélection. et ce seront bien eux qui en décideront, car ils sont propriétaires de ces données.

Là se posent des questions fondamentales de droits et philosophiques bref !

 

ECOUTEZ bien la suite ça vaut quand même ! Plus de libre arbitre, ce seront eux qui décideront à votre place. Ils s'occuperont de nous comme ils s'occupent déjà de nous mais sans que l'on puisse rien y faire !

 

Nous avons déjà une élite ultra performante, ça se voit, et intègre avec ça d'une santé mentale à toute épreuve ça également on le voit tous les jours. Alors s'ils doivent être là a perpétuité pour nous ! Hozana !

 

Ensuite vous avez la fameuse allocution de Laurent Alexandre qui rejoint le guguss d'avant mais plus ventre à terre, il doit y avoir une hiérarchie !

 

et après les détracteurs.... que j'aime beaucoup plus !

 

Si vous ne trouvez pas de liens entre l'eugénisme nazi, à part la race, et le transhumanisme, envoyez moi un message !

 

___________________________________________

 

L'eugénisme est une des bases d'une politique eugéniste officielle du Troisième Reich dès 1933. Définie par un ensemble de lois et de décrets, cette politique s'est notamment traduite dans sa dimension criminelle par « l'euthanasie » des enfants handicapés, par le programme Aktion T4 d'euthanasie ainsi que par un vaste programme de stérilisations contraintes. Environ 400 000 personnes auraient été stérilisées dans le cadre de ce programme entre 1933 et 1945.

Origines

Avant même l'arrivée d'Adolf Hitler au pouvoir, une majorité de scientifiques et une large partie de la classe politique allemande étaient favorables à l'eugénisme1. Le concept pseudoscientifique d'hygiène raciale avait été inventé bien avant le nazisme.

Hitler s'est notamment inspiré de l'eugénisme américain, notamment de The International Jew. The world's Foremost Problem de Henry Ford dans lequel étaient présentées de manière très explicite et radicale ses propres conceptions antisémites et eugénistes dans la mouvance d'un courant eugéniste américain illustré entre autres par Madison Grant. Hitler considérait ainsi en 1924 à propos des États-Unis qu'« il y a aujourd'hui un pays où l'on peut voir les débuts d'une meilleure conception de la citoyenneté »2.

Objectifs

La politique eugéniste propre à l'Allemagne nazie, qui s’insère dans un programme plus vaste que l’on peut qualifier d’ « eugénico-raciste »3 s'inscrit dans un ensemble de lois, circulaires et décrets.

Les objectifs essentiels sont :

Le programme eugéniste nazi

La première étape est la loi de stérilisation eugénique du  : Gesetz zur Verhütung erbkranken Nachwuchses « loi de prévention d'une descendance atteinte de maladie héréditaire ».

Programme de stérilisations contraintes

Cette loi du est rédigée avec la participation active du docteur Arthur Gütt (médecin et haut fonctionnaire)4, de Falk Ruttke (de) (juriste) et Ernst Rüdin (psychiatre suisse)5.

Cette loi qui entre en vigueur le impose la stérilisation obligatoire pour les malades atteints de neuf maladies considérées comme héréditaires ou congénitales6 (entre parenthèses, la dénomination plus moderne s'en rapprochant) :

  1. « Imbécilité congénitale » (handicap mental).
  2. Schizophrénie.
  3. « Folie cyclique » (trouble bipolaire).
  4. Épilepsie héréditaire.
  5. Chorée de Huntington.
  6. Cécité héréditaire.
  7. Surdité héréditaire.
  8. Malformation congénitale grave.
  9. Alcoolisme chronique grave.

Ces stérilisations ont fait l'objet d'un quasi-consensus dans la communauté médicale allemande. Gisela Bock conclut qu’environ 400 000 personnes ont été stérilisées entre 1934 et 1945, en incluant les territoires annexés par l’Allemagne après 1937 où la loi fut aussi appliquée7.

La plupart des personnes stérilisées d'après cette loi entre 1934 et 1939 étaient considérées comme « malades mentales »8.

Avortement

L'Allemagne a ainsi durci la législation contre l'avortement pour les femmes considérées comme supérieures, alors que dans le même temps la circulaire secrète de 1934 aux Offices de la santé du peuple autorisait l'avortement pour les femmes si une « descendance héréditairement malade » était considérée comme prévisible9. Le décret secret du a été plus loin en rendant obligatoire l'avortement pour les femmes « inférieures »9.

Dimensions sociale et raciale

D'autres pratiques ont été utilisées pour éliminer les personnes indésirables : euthanasie involontaire, camps de concentration pour les alcooliques, criminels, délinquants, asociaux divers, castration des criminels sexuels et des homosexuels, stérilisation des « bâtards de Rhénanie » (métis nés de mères allemandes et de pères, africains ou indochinois, des troupes coloniales françaises lors de l'occupation de la Rhénanie après la Première Guerre mondiale), élimination des handicapés, extermination des Roms et des Juifs.

 

 

_____________________________________

 

 

Partager cet article
Repost0
10 août 2022 3 10 /08 /août /2022 16:58
 
 
 
Partager cet article
Repost0
10 août 2022 3 10 /08 /août /2022 16:56
 
 
 
Partager cet article
Repost0
10 août 2022 3 10 /08 /août /2022 16:52

La Quinta Columna est une organisation internationale qui est composée de scientifiques de toutes disciplines et du plus haut niveau…
Les conclusions qu’elle révèle aujourd’hui sont sans appel et collent parfaitement avec le projet mondialiste du WEF dirigé par Monsieur Klaus Schwab et aussi à ce qu’ont découvert d’autres scientifiques n’appartenant pas à ce groupe…
Exemple en SUISSE / Le Dr.J.BAUER. Ce qu’il a découvert dans les vaccins
https://rumble.com/v13yjt7-suisse-dr.j.bauer.ce-quil-a-dcouvert-dans-les-vaccins-hd-720.html
Voir aussi les liens qui y sont indiqués…

Dépopulation et Transhumanisation sont au coeur de leur projet pour que les « survivants post-vaccinaux » soient des objets 100% connectés
et donc100% contrôlés…

Voir Preuve que ce « vaccin de type ARNm » est au coeur du « plan de dépopulation » exposé en 2015 au WEF (World Economic Forum)
https://rumble.com/v1ddn61-vaccin-au-coeur-du-plan-de-dpopulation-expos-en-2015-au-wef.html

Notons qu’ils sont pour l’instant sur la bonne voie vu le « taux de population vacciné » de par le monde, mais il n’est pas sûr que ça dure bien longtemps, sauf si ils créent de nouvelles peurs avec de nouveaux virus encore plus inquiétants, pour justifier de nouvelles injections …
… Ou s’il est démontré que pour avoir des défenses immunitaires face aux infections même les plus bénignes (les vaccins ayant eux-mêmes supprimés tout ou partie de nos défenses naturelles), les doses de « rappel » soient essentielles à la survie des concernés…On parle déjà de « rappels » tous les 6 mois pour éviter par exemple qu’une simple grippe se transforme en pneumonie …

Quoiqu’il en soit « le mal », d’évidence dûment programmé, est en grande partie déjà fait.
Il semble irréversible…Ce serait donc déjà pour eux une première et grande victoire !!!

En face la vérité émerge peu à peu,mais il est clair que son chemin est pavé de très mauvaises intentions (crimes contre l’humanité) soutenues par tous les grands medias de la planète « vendus » à cette cause….C’est la raison pour laquelle,elle est si lente à se révéler…
De plus et en la circonstance beaucoup de gens préfèrent ne pas savoir, ce que l’on peut aussi comprendre …

Source : Rumble

Partager cet article
Repost0

Pages