Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Contact : Administrateur@Henrydarthenay.com

  • : Vouillé un peu d'Histoire
  • : Histoire, politique historique comparée, économie, finance, généalogie, techniques Moyen âge,
  • Contact

vous êtes 1784 000 visiteurs 300 000 pages lus et je vous en remercie vues , merci de votre visite

contact :henry.arthenay@hotmail.fr
 
Facebook :
 

Youtube 

 
Crowdbunker 

 
 

Recherche

réf.

23 mai 2024 4 23 /05 /mai /2024 18:43

Partager cet article
Repost0
23 mai 2024 4 23 /05 /mai /2024 10:29

Qu'on le veuille ou pas le but de l'éveil, la méditation, l'élévation est de se séparer du corps physique, de s'en dissocier pour rejoindre ou accéder à notre part de divinité intérieure, ç'est à dire trouver la lumière-énergie qui meut la matière.

La religion n'est pas nécessaire, sinon dans son apport de définition du bien et du mal, qui sont cependant parties intégrantes de chacun.

La proposition d'un homme augmenté par l'électronique est une illusion, comme vous le verrez dans cette vidéo, avec laquelle je suis parfaitement d'accord. Le travail à faire est sur soi, il arrive a un moment donné ou l'on est prêt à le recevoir, l'accepter, il n'y a pas nécessité d'apport technologique, l'approche de son être intérieur ne nécessite de l'effort que l'on y consent le moment venu.

L'homme augmenté ou connecté est soumis à la technologie qu''il le veuille ou non il perd son libre arbitre, il devient l'objet téléguidé par une conscience apprenante de la multitude des connectés. Ainsi l'IA apprendra vite à dominer son créateur, le percer pour l'asservir.

Le domaine du rêve, de l'illusion est un des principe actif outre la possession qui motive nos sociétés capitalistes ; là on passe au delà ce domaine pour accéder au Paradis numérique. Nous perdrons notre identité propre, notre libre arbitre, nos particularités.

Il faut se fier à la nature qui développe toutes les formes elle demeure l'antithèse de l'uniformité ; même si nous devons découvrir que nous sommes tous animés par la même flamme vitale ; nous sommes UN tout en étant multiples, et nous sommes multiples tout en étant UN, nous formons un tout que ce soit la faune, la flore, les éléments. C'est à nous de faire l'effort de s'extraire de la matérialité pour comprendre le sens du tout, de la multitude et du UN. 

La soumission à l'IA c'est la solution de facilité, le renoncement à l'effort, la délégation de son pouvoir à un tiers que l'on vante comme le principe de l'évolution, ce n'est pas une évolution, ç'est une régression que l'on souhaite présenter comme 4ème révolution industrielle, encore une révolution d'asservissement même si les premières nous on apportées le confort et la mécanisation et pas forcément moins de pénibilité.

Evidemment par rapport à l'esclavage antique l'homme s'est affranchit d'une certaine pénibilité, mais dans la suite cela n'a été que pour accroitre ou conserver le pouvoir ou les profits. Les révolutions industrielles ont augmentées les bénéfices pour une élite tout en réhabilitant un esclavagisme par des conditions de travail quasi identiques 

Aujourd'hui le moment est venu de mettre en oeuvre pour l'élite un contrôle total une combinaison d'ordre mondial et de connexion humaine à l'IA numérique, en effet quoi de mieux que suggérer une évolution, une avancée, une augmentation pour la population en voulant la lier à l'IA, cela offre la quasi possibilité du contrôle total des esprits, de la pensée ; une fourmilière mondiale obéissante et asservie a une élite sélectionnée et cooptée, une hiérarchie verticale stricte structure d'une uniformisation globale, en quelques années ce sera la soumission, la sanction, l'encadrement. Tout est prêt, mais on ne transformera pas un canasson en cheval de course, un imbécile même augmenté restera un imbécile, d'ailleurs nous voyons déjà cette uniformisation des élites et le résultat, incurie, laissé faire, on préférera placer un cadre sot mais obéissant car la pensée deviendra subversive. Peut être et certainement avant il faut qu'il y ait une période de chaos pour instaurer ce genre de vue sous prétexte de sécurité et protection.

 

Pour ma part je refuse net ce genre d'innovation, de soumission, d'esclavagisme moderne, le véritable combat n'est pas dans les drames passés de l'exploitation humaine par d'autres humains, mais dans ce que l'on vous propose qui est nettement pire que tout, puisque c'est le contrôle total de la pensée, des rêves, de l'imaginaire, de la création, de ce qui fait que nous sommes tous différents et que cette différence est une chance pour l'humanité et non pas l'uniformisation.

 

N'oublions pas que les sociétés qui aujourd'hui utilisent l'IA ont opté pour le crédit social, ç'est à dire le contrôle des populations via une évaluation de leur soumission aux règles d'un gouvernement plutôt dictatorial. La tendance à la mise en place de ce système nécessite une uniformisation globale avec un contrôle par IA, qui sera d'autant plus fort si ce dernier est connecté avec le cerveau humain. Au début on pourrait avoir l'illusion d'une augmentation, mais au dépend de  libertés individuelles, de droit fondamentaux tels que le fait de décider librement de son choix de vie, de sa façon de vivre a contrario  d'une vie enrégimentée. La connaissance de  soi permet aussi de connaitre les autres et de les respecter sans nuire à leur vie. Pourquoi la nécessité d'une uniformisation sinon pour niveler la société et faire accepter toutes les décisions autoritaires des élites sous prétexte de sécurité (souvent après que les gouvernements aient laissés sciemment le chaos se développer). La liberté, le libre arbitre doivent être préservés  pour le futur ç'est la condition d'une société plus équilibrée respectueuse de chacun.

 

Henry

Partager cet article
Repost0
20 mai 2024 1 20 /05 /mai /2024 10:59
Obama, Stanford, 21 avril 2022
 
 
Partager cet article
Repost0
20 mai 2024 1 20 /05 /mai /2024 10:53

Partager cet article
Repost0
20 mai 2024 1 20 /05 /mai /2024 10:51
Hydrogène : une industrie de connivence
 

 

Malgré des progrès, l’industrie de l’hydrogène ne parvient pas à satisfaire les attentes.

Ainsi, le distributeur d’énergie Engie recule par exemple à 2035 l’objectif de production de 4GW d’hydrogène sans émissions de carbone, au lieu de 2030. Selon la directrice du groupe, « la mise en place des bonnes conditions pour l’investissement dans l’hydrogène vert progresse plus lentement que nous le voudrions ».

 

Dans une étude sur le secteur, Engie exprime le besoin de plus de soutien aux renouvelables et aux technologies comme l’hydrogène. En effet, ces investissements dépendent des soutiens de la part des gouvernements.

Engie a déjà engagé des milliards d’euros d’investissements dans les projets de renouvelables, dans l’hydrogène, les batteries, ou d’autres. Le graphique ci-dessous, provenant d’Engie, montre leurs projets d’hydrogène actuellement en préparation :

Le journal Les Echos donne des détails des investissements d’Engie dans les renouvelables et dans la lutte contre les émissions de carbone, dont fait par exemple partie l’hydrogène :

“L’enveloppe globale consacrée aux investissements [chez Engie] va augmenter de 50 % sur la période 2023-2025, par rapport à la période 2021-2023. Ceux servant à financer la croissance atteindront 22 à 25 milliards d’euros dans les trois prochaines années, dont 70 % seront consacrés aux renouvelables et aux solutions de décarbonation proposées aux clients du groupe.”

Sans le soutien de quotas et des subventions pour l’hydrogène, comme pour les renouvelables, Engie risque des pertes de milliards d’euros sur les investissements dans ces projets.

Les écologistes contre l’hydrogène

Pourtant, l’hydrogène attire les critiques… de la part d’écologistes, évidemment. Ils veulent en effet non pas le remplacement des carburants de moteurs avec de l’hydrogène, mais une baisse de toutes les consommations dans toutes les énergies. En fait, ils veulent des restrictions sur les déplacements et les transports de biens.

Selon le journal Reporterre, l’industrie de l’énergie soutient la conversion à l’hydrogène, en alternative aux restrictions sur la consommation. En théorie, l’hydrogène fournit une alternative aux carburants pour les véhicules, les avions, et les navires et le journal met en avant les dépenses de l’industrie dans l’hydrogène, des sociétés comme Engie, pour le lobbying et les campagnes d’influence sur les politiciens. Pour Reporterre, l’industrie protège ainsi les consommateurs d’énergies contre les normes et les quotas.

Le graphique ci-dessous montre la comparaison dans l’Union européenne avec l’industrie de la tech et la finance. Les dépenses en lobbying de l’industrie de l’hydrogène atteignent 75 millions d’euros en 2023, contre 43 millions pour la tech, et 38 millions pour la finance.

Reporterre se fend du commentaire suivant : “L’engouement mondial autour de l’hydrogène est dopé par le lobbying massif de l’industrie des énergies fossiles. Objectif : nous rendre encore plus dépendants d’elle.”

Selon le journal, les producteurs d’hydrogène proposent ainsi une alternative aux restrictions contre la consommation d’énergies :

“L’hydrogène « vert », c’est-à-dire produit par électrolyse de l’eau à partir d’énergies renouvelables, peut à la fois servir à stocker de l’énergie (un enjeu essentiel pour compenser l’intermittence de la production électrique des éoliennes et panneaux photovoltaïques), à fabriquer des carburants décarbonés et, surtout, à remplacer les énergies fossiles dans des secteurs industriels difficiles à décarboner autrement, comme la sidérurgie et de vastes pans de l’industrie chimique.”

Or, pour le journal, les promesses du secteur de l’hydrogène énergétique déçoivent les attentes :

“Ces derniers mois, pourtant, plusieurs analyses majeures se sont montrées assez pessimistes, voire carrément alarmistes quant à nos capacités à déployer l’hydrogène vert dans les temps impartis pour tenir nos objectifs climatiques.”

Le graphique ci-dessous montre le manque de projets en cours dans l’hydrogène, par rapport aux prévisions des dirigeants pour le secteur.

Le directeur de TotalEnergies, Patrick Pouyanné, fait le même genre de constat sur l’hydrogène : “Reconnaissons que nous n’en sommes qu’au stade embryonnaire et cessons de parler de 10, 20 millions de tonnes”, dit-il dans un discours récent, en relation aux objectifs de l’Union européenne pour l’hydrogène.

En effet, le secteur produit en réalité peu d’énergies pour le moment.

Des restrictions en soutien aux bénéfices

En réalité, l’industrie de l’hydrogène – comme celle des renouvelables ou des batteries – dépend avant tout de la création de normes et de restrictions arbitraires contre les émissions de carbone. L’industrie de l’hydrogène requiert en fait plus de restrictions à l’avenir sur la consommation de carburants à base de pétrole. Les efforts de lobbying servent donc non pas à éliminer des règles pesantes – comme l’affirme Reporterre – mais à la création d’encore plus normes et de quotas… au profit de l’hydrogène.

En effet, les coûts de production de l’hydrogène – à base de renouvelable – dépassent de loin le coût du gaz naturel, par exemple.

Selon les estimations, les coûts de production de l’hydrogène via de l’électricité issue de renouvelables arrivent à 32 $ le MMBtu (une unité d’énergie), au minimum. En comparaison, le gaz naturel coûte 1,60 $ le MMBtu, sur l’indice américain. Il coûte 9,6 $ le MMBtu à l’indice d’Amsterdam. D’autres, comme la Manhattan Institute, placent le coût de l’hydrogène à base de renouvelables à 59 $ le MMBtu.

De plus, la transformation d’électricité en hydrogène aboutit à une perte d’énergie d’environ 50 % entre les pertes dans la production, le stockage, le convoyage puis l’utilisation comme carburant. Le graphique ci-dessous montre la comparaison à d’autres formes d’énergies, en termes de retour sur les besoins d’énergie dans la production.

Ainsi, le nucléaire produit 75 fois plus d’énergie que ce qui a été nécessaire pour s’en procurer (minage d’uranium, raffinement, enrichissement, construction de centrales, etc). Le charbon, lui, génère un retour de 30 fois sa consommation d’énergie pour l’exploiter. Le gaz naturel génère 28 fois la consommation d’énergie dans l’extraction, puis la transformation en électricité.

En face, la production d’hydrogène par des renouvelables revient en fait à une perte d’énergie pour environ la moitié de la consommation d’électricité. En somme, les efforts de l’industrie de l’hydrogène visent non un assouplissement des règles mais à plus de restrictions sur la consommation d’autres formes d’énergies. Et c’est logique : pour prospérer, l’industrie de l’hydrogène dépend d’une lutte active contre le pétrole, le gaz, et le charbon…

Ainsi, les sociétés d’énergies comme Engie cherchent – comme les auteurs chez Reporterre – des restrictions sur la consommation d’énergie, ici au profit de l’hydrogène. Pour ces sociétés, c’est une garantie de revenus (via les ventes d’hydrogène à l’industrie ou aux consommateurs) au nom de la protection du climat.

En pratique, la demande d’énergie grimpe sans ralentissement depuis des décennies, à travers le monde (voir graphique ci-dessous). L’avis des écologistes change peu de choses au global.

Les sociétés comme Engie voient dans l’hydrogène une source de rente grâce à systèmes de quotas et de subventions. Comme les écologistes, elles veulent plus de quotas sur les émissions de carbone, et sur l’utilisation d’énergie.

 

Henry Bonner

 

Source

Partager cet article
Repost0
20 mai 2024 1 20 /05 /mai /2024 10:49
Les prix de l’électricité au plus bas… c’est le moment de renégocier votre contrat !
 

 

Les prix de l’électricité baissent figurez-vous et c’est une sacrément bonne nouvelle pour chacun de nous, parce que si nous pouvons vivre sans action à la bourse cotée au Nasdaq, sans électricité c’est plus compliqué ! On peut échapper à un krach boursier, pas à une envolée des prix de l’électricité. Nous en savons tous quelque chose !

 

Depuis dix-huit mois les prix de gros de l’électricité… s’effondrent.

Des hauteurs stratosphériques qu’ils avaient atteintes (plus de 1000 euros le mégawatt-heure en août 2022 au pire des craintes sur l’approvisionnement en énergie de l’Europe après l’invasion de l’Ukraine par la Russie en février 2022, les prix de gros ont fondu depuis à seulement 70 euros le mégawatt. Depuis ils oscillent entre 70 et 80 euros le mégawatt-heure) ! C’est donc une excellente nouvelle pour notre porte-monnaie (mais attention cela va faire aussi baisser le PIB et cela pourrait faire une désagréable différence en Allemagne par exemple ou la croissance n’est attendue qu’à 0.2 %)

Alors pourquoi cela baisse aussi fortement et est-ce que cela va durer ?

Voilà une bonne question.

Si cela baisse c’est que nous recevons enfin les livraisons massives de GNL américain (issu des gaz de schiste), que nous avons construit et pris livraison des terminaux de regazéification, qu’EDF a retrouvé une grande partie de ses capacités nucléaires. Alors si l’électricité baisse c’est parce qu’il y en a et cela devrait durer !

C’est peut-être le moment de renégocier son contrat !

Si vous avez un contrat EDF nous avons tous intérêt à nous précipiter sur le site du médiateur de l’énergie où l’on peut faire une simulation en tarif régulé ou de marché et comparer tous les fournisseurs en quelques clics.

Je l’ai fait et même moi avec ma barbe blanche j’ai réussi sans l’aide des enfants.

C’est dire que ça marche !

N’oubliez pas que pour les particuliers vous avez le droit de résilier votre contrat quand vous le voulez. Les économies peuvent être très substantielles et c’est aux beaux jours que les prix sont les plus bas. Il ne faut donc pas attendre le retour de la bise hivernale comme nous le conte les Fables de la Fontaine.

Pour le site du médiateur de l’énergie c’est ici

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

Charles SANNAT

Partager cet article
Repost0
20 mai 2024 1 20 /05 /mai /2024 10:14

La guerre économique et financière entre les blocs Est/Ouest arrive à son terme, en effet on sait qu'il risque d'y avoir un effondrement des armées Ukrainiennes, mais l'offensive est générale ; voyons un peu :

 

- Saisie des avoirs Occidentaux par la Russie (Deutsch Bank et Uni Crédit),

- Vente des Bons du Trésor Américains par la Chine pour acheter de l'or, ce qui va provoquer un affaiblissement du $, (je vous signale que Macron a fait augmenter l'achat de Bons du Trésor Américain de 351 % soit 235,1 milliards de $)

- Risque d'un effondrement obligataire,

- Situation économique et financière des ménages Américains pis que 2008,

- Achat d'or et argent  par les pays de l'Est qui provoque une envolée des cours (en effet les monnaies vont être adossées à l'or),

 

Je ne parle pas de la situation Européenne et notamment Française avec le champion de la dilatation de la dette Bruno Le Maire

 

Tout augure une liquéfaction Occidentale dans les mois qui viennent (même si les Républicains devaient revenir au pouvoir aux USA), je dis bien une liquéfaction. Il faut également évaluer que dans un risque systémique la Chine ne sortirai pas indemne d'un Krach , quand à la Russie, elle a épurée ses dettes depuis longtemps, la monnaie est stable.

 

Pour sauver le système Occidental, Macron à pensé à son économie de guerre qui permettrait de pomper littéralement dans l'épargne de manière à éponger la dette, qu'il s'ingénie à augmenter ainsi la France serait sous l'entière domination de ses prêteurs. Normal avez-vous déjà vu un banquier se préoccuper de l'intérêt de ses clients !

 

Henry

 

_________________________________

 

 

 

Le FMI met en garde l'Occident contre la saisie de l'argent russehttps://t.co/DWBfsUqtQc @BusinessBourse @stratpol_site @Nova153 @RussieInfos @IdLibertes @ODelamarche @TomBenoit_ @russeurope @pierrejovanovic @decoder_l @BPartisans pic.twitter.com/OWQnFEssnf

— JulienM (@JulienM__) May 17, 2024

 

_______________________________________________

 

Mise à mort du dollar: la Chine vend un montant historique de dette américaine

 

Pékin s’est délesté de 53,3 milliards de dollars de bons du Trésor au cours du premier trimestre 2024, selon des calculs basés sur les données du Département du Trésor américain.

Et la Belgique, souvent considérée comme le dépositaire des avoirs chinois, en a cédé 22 milliards de dollars au cours de cette période.

«Il y a une intention claire de diversifier les avoirs en dollars américains», est bien obligé de reconnaître l’expert maison de Bloomberg Intelligence, Stephen Chiu.

«La vente de titres américains par la Chine pourrait s’accélérer avec la reprise de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine.»

Dans le même temps, la Chine augmente ses réserves d’or mois après mois; + 4,9 % en avril, soit sa plus forte augmentation depuis 2015.

Si l’on ajoute à ceci que Moscou et Pékin poursuivent leur stratégie de dédollarisation de leurs échanges, dont ils espèrent qu’elle fera des émules…

… sans oublier l’énorme épée de Damoclès que fait peser sur le petrodollar l’adhésion de l’Arabie saoudite aux BRICS.

Le constat est implacable: le dollar, outil de domination de l’Empire par excellence, vit ses derniers instants en tant que monnaie de réserve mondiale.

 

____________________________________________________________________

 

La Fed craint un effondrement Obligataire

 

Danielle Lacalle: « La Réserve fédérale est réticente à admettre deux choses : l’offre de dette du Trésor est nettement supérieure à la demande du secteur privé, et la Fed est plus préoccupée par un effondrement du marché obligataire que par une inflation élevée »

 

_______________________________________________

 

Les Américains sont en grande difficulté financière: les impayés augmentent et l’endettement atteint un niveau record !

Des dizaines de millions d’Américains sont « piégés » dans un cycle sans fin d’endettement qui les tue financièrement

 

Saviez-vous que les ménages américains sont endettés à hauteur de 17 690 000 000 000 de dollars ? Bien entendu, l’endettement des ménages n’est qu’une partie d’un problème bien plus vaste. Le gouvernement fédéral a une dette de 34 500 milliards de dollars, les gouvernements des États et locaux se noient absolument sous la dette et les dettes non financées, et la dette des entreprises atteint un niveau sans précédent. En tant que société, nous sommes confrontés à la plus grande frénésie d’endettement de toute l’histoire, et la situation ne fait qu’empirer chaque année. Les générations précédentes nous ont légué une économie qui nous assurait un niveau de vie incroyablement élevé, mais il nous a toujours fallu en avoir plus. Nous avons donc emprunté et dépensé sans aucune limite , et maintenant le jour de jugement approche à grands pas. Bref, il va falloir passer à la caisse !!

Selon la Fed de New York, la dette des ménages américains a atteint un nouveau sommet historique au premier trimestre de cette année…

Au cours des trois premiers mois de 2024, la dette totale des ménages a atteint un nouveau record de 17 690 milliards de dollars, soit une augmentation de 184 milliards de dollars, ou 1,1 % de plus par rapport au trimestre précédent. Cette augmentation résulte principalement d’une hausse des soldes hypothécaires, qui ont augmenté de 190 milliards de dollars par rapport au trimestre précédent pour atteindre 12.440 milliards de dollars fin mars.

Si nous pouvions gérer toute cette dette, il n’y aurait pas vraiment lieu de s’alarmer.

Malheureusement, les taux de défaillance augmentent.

En fait, la proportion de soldes sur les cartes de crédit en défaut de paiement grave a atteint son niveau le plus élevé depuis 2012 …

Un nombre croissant d’Américains sont en retard dans leurs paiements mensuels par carte de crédit alors qu’ils continuent de lutter contre une inflation et des taux d’intérêt élevés, selon les données de la Réserve fédérale de New York publiées mardi.

Les impayés sur les cartes de crédit, qui ont déjà dépassé leurs niveaux d’avant la pandémie, ont continué d’augmenter au cours de la période de trois mois allant de janvier à mars.

Le flux des dettes sur les cartes de crédit devenues en souffrance a atteint 8,9 % au premier trimestre en taux annualisé, contre un taux de 8,5 % au trimestre précédent et 5,87 % à la fin de 2023. En effet, le pourcentage de soldes sur les cartes de crédit en grave défaillance a atteint son niveau le plus élevé depuis 2012.

En 2012, nous sortions tout juste de la Grande Récession.

Aujourd’hui, une nouvelle crise économique a commencé et des millions de ménages américains sont au bord du désastre financier.

Si vous utilisez des cartes de crédit, il est très important de les rembourser intégralement chaque mois.

Malheureusement, environ 44% de tous les titulaires de cartes ne le font pas…

Les soldes globaux des cartes de crédit ont totalisé 1 115 milliards de dollars au premier trimestre de l’année, soit 129 milliards de dollars de plus que l’année dernière. Pour les utilisateurs de cartes de crédit qui paient l’intégralité de leur solde chaque mois, ce n’est pas un problème. Mais selon Bankrate, environ 44 % des emprunteurs ont des dettes de carte de crédit de mois en mois.

Cela a toujours été un suicide financier que de reporter les soldes de ses cartes de crédit de mois en mois, et c’est particulièrement vrai aujourd’hui parce que les taux d’intérêt sont trèsélevés …

L’augmentation de l’utilisation des cartes de crédit et de l’endettement est particulièrement préoccupante car les taux d’intérêt sont astronomiquement élevés. Le taux annuel moyen des cartes de crédit, ou TAEG, a atteint un nouveau record de 20,72 % la semaine dernière, selon une base de données Bankrate datant de 1985. Le précédent record était de 19 % en juillet 1991.

Si les gens s’endettent pour compenser la hausse des prix, ils pourraient finir par payer plus cher leurs articles à long terme. Par exemple, si vous avez une dette de 5 000 $, ce que font en moyenne les Américains, les niveaux actuels du TAEG signifieraient qu’il faudrait environ 279 mois et 8 124 $ d’intérêts pour rembourser la dette en effectuant les paiements minimums.

J’encourage toujours mes lecteurs à rembourser leurs dettes à intérêt élevé dès que possible.

Si vous avez des dettes de carte de crédit, les éliminer devrait être votre premier objectif.

Malheureusement, le nouveau rapport de la Fed de New York nous apprend qu’un nombre croissant d’Américains sont en retard de paiement sur leurs cartes de crédit et leurs prêts automobiles …

Le rapport de la Fed montre que 6,9 ​​% des dettes sur les cartes de crédit sont devenues de graves défauts de paiement au dernier trimestre, contre 4,6 % il y a un an. Et pour les titulaires de cartes de crédit âgés de 18 à 29 ans, 9,9 % des soldes étaient en grave défaut de paiement.

Les impayés sur les prêts automobiles sont également plus élevés, le paiement mensuel moyen d’une voiture ayant grimpé à 738 $ en 2023. Près de 2,8 % des prêts automobiles sont désormais en souffrance depuis 90 jours ou plus, ce qui équivaut à plus de 3 millions de voitures. Les prêts automobiles constituent la deuxième catégorie de dette en termes d’importance après la dette  hypothécaire , avec un encours de 1620 milliards de dollars.

Des dizaines de millions de ménages américains se sont retrouvés dans une situation financière extrêmement précaire.

Lorsque vous arrivez à un point où vous êtes tellement endetté que vous pouvez à peine effectuer les paiements minimums, vous pouvez avoir l’impression de vous retrouver dans un « piége » sans issue…

Les taux d’intérêt élevés poussent au bord du gouffre les Américains à faibles revenus ou modérés qui ont pris du retard dans leurs paiements par carte de crédit et leurs prêts automobiles, selon un nouveau rapport.

« C’est fou », a déclaré Ora Dorsey, vétéran de l’armée de 43 ans, au New York Times. « Cela rend difficile le désendettement. On dirait que vous ne payez que les intérêts.

« Nous n’avons pas le crédit nécessaire pour acheter une maison et nous avons beaucoup de dettes, soit des prêts étudiants, soit des dettes de carte de crédit », a déclaré Chris Nunn, 31 ans, qui conduit pour l’application de livraison DoorDash. « Nous sommes donc piégés. »

Dorsey a déclaré au média qu’elle essayait depuis des années de réduire les dettes accumulées à la suite de divers problèmes de santé. Elle occupe trois emplois pour réduire son importante dette.

Aujourd’hui, les Américains sont plus pessimistes à l’égard de l’économie qu’ils ne l’ont été depuis très longtemps.

Il peut être absolument déchirant de travailler aussi dur que possible et de ne toujours pas avoir assez d’argent pour rembourser toutes les factures.

Si vous ressentez énormément de stress à propos de vos finances, vous n’êtes certainement pas seul.

Selon une enquête récente, environ la moitié de la population entière est aux prises avec des problèmes de santé mentale dus à des difficultés financières…

Environ la moitié des adultes américains ont des problèmes de santé mentale en raison de leur situation financière.

47% des adultes déclarent que les préoccupations concernant l’argent ont, au moins occasionnellement, provoqué de l’anxiété, du stress, des pensées inquiétantes, une perte de sommeil, une dépression ou d’autres effets, selon la dernière enquête sur l’argent et la santé mentale de Bankrate.

Environ 65 % d’entre eux déclarent que leur plus grande préoccupation est l’inflation et la hausse des prix, et près de 60 % déclarent que leur stress vient du paiement des dépenses quotidiennes telles que l’épicerie et les services publics. Selon l’enquête, environ 56 % se disent inquiets de ne pas disposer de suffisamment d’épargne d’urgence, et 47 % craignent surtout d’être endettés.

Après avoir vu des chiffres comme ceux-là, comment peut-on prétendre que l’économie américaine soit en bonne santé ?

Le niveau de souffrance économique auquel nous sommes déjà témoins est absolument stupéfiant, et les conditions ne feront qu’empirer au cours des mois et des années chaotiques qui nous attendent .

Mais même si nos dirigeants continuent de prendre des décisions incroyablement imprudentes, de nombreuses personnes continuent d’être convaincues que tout ira bien d’une manière ou d’une autre.

Source: theeconomiccollapseblog

L’Union de l’Épargne livre votre argent à l’Allemagne et BLACKROCK…
Partager cet article
Repost0
20 mai 2024 1 20 /05 /mai /2024 10:04

Mes chères impertinentes, chers impertinents,

Les bons chasseurs et les mauvais chasseurs, je ne reviens pas sur cette blague que je suis contraint de vous sortir bien trop souvent par ces temps pitoyables de médiocrité politique, philosophique et d’intelligence indigente.

Pourtant, voilà encore une belle occasion.

Il y a Trump le mauvais protectionniste.

Mais il y a Joe Biden, le bon protectionniste.

L’ami Joe Biden de l’autre côté de la grande mer appelée océan, vient d’augmenter significativement les droits de douane sur tout un tas de produits chinois.

100 % sur les voitures électriques. 

Dans le détail, les droits de douane seront relevés cette année de :

25 % à 100 % pour les véhicules électriques (VE),

7,5 % à 25 % pour les batteries lithium-ion destinées aux VE et les composants de batterie.

25 % à 50 % pour les cellules photovoltaïques utilisées dans les panneaux solaires.

Mais ce n’est pas tout.

Des droits de douane de 25 % seront imposés à « certains » minéraux critiques, qui ne sont pas taxés actuellement.

Certaines importations d’acier et d’aluminium déjà visés par des mesures prises par Donald Trump verront leurs droits de douane relevés de 7,5 % à 25 %.

Les droits de douane passeront de zéro à 25 % pour les grues-portiques de quai, de zéro à 50 % pour les seringues et aiguilles, tandis que les équipements personnels de protection seront taxés à hauteur de 25 %, certains équipements n’étant pas taxés actuellement.

D’autres mesures seront prises en 2025 et 2026 sur les semi-conducteurs, dont les droits de douane doubleront à 50 %, ainsi que sur les batteries lithium ion utilisées dans d’autres secteurs que celui des VE, le graphite, les aimants, et les gants chirurgicaux et en caoutchouc.

 

L’Amérique de Biden, mais aussi celle de Trump bien évidemment sait qu’elle se fait laminer par la mondialisation qui est en réalité la « chinoisisation » de l’économie mondiale et de la production.

Les Etats-Unis remettent du protectionnisme pour permettre leur réindustrialisation en utilisant leur énergie abondante et peu coûteuse.

Il vont y arriver !

Et nous en Europe ? On va se faire couillonner par les technocrates de Bruxelles !

Nous, en Europe, nous sommes dirigés par des « socialistes » qui veulent organiser la transition écologique par des oukases technocratiques et nous « limiter ».

Ils veulent exporter notre pollution ailleurs.

Ils ne veulent pas réellement réindustrialiser pour reproduire en Europe.

Pour cela il ne faut pas des éoliennes ni des panneaux solaires chinois mais des centrales nucléaires pour produire de l’énergie intensive.

Pour cela il ne faut pas flinguer l’industrie européenne automobile en laissant les voitures chinoises déferler sur le continent européen sans droit de douane !

A Bruxelles la commission laisse les frontières ouvertes rendant impossible tout processus de réindustrialisation de l’Euope.

C’est pour ça que « Choose France » ne fonctionne pas.

C’est pour cela que c’est « Loose France ».

Nous ne sommes pas pragmatiques.

Les Américains viennent de dire « mondialisation piège à cons ».

A Bruxelles ils en veulent encore plus.

A ce niveau, ce n’est plus de l’incompétence. C’est de la trahison.

Vous assistez à la ruine de l’Union Européenne, à la démondialisation et à une forme de renaissance américaine.

Il est déjà trop tard, mais tout n’est pas perdu.

Préparez-vous !

 

Charles Sannat

 

______________________________________

 

 

La Russie confisque les actifs de la Deutsche Bank.

 

La Russie réagit aux sanctions imposées par l’Occident : c’est désormais la Deutsche Bank qui est touchée. Plus précisément, il s’agirait de réclamations suite à l’annulation de la construction d’un terminal GNL. Une filiale de Gazprom réclamait près de 240 millions d’euros. Un tribunal a confisqué des titres et de l’argent.

 

Partager cet article
Repost0
20 mai 2024 1 20 /05 /mai /2024 09:54

LES CAPSULES JURIDIQUES DE MAÎTRE X – #207 (Avec Maître Z – 15/5/2024)

Liens évoqués dans la vidéo : .

La vidéo de 1min41sec sur le canal de Maître Z https://t.me/Maitre_Z_Officiel/186 Music by Aleksey Chistilin from Pixabay .

La carte de France des premières mises en demeure : https://framacarte.org/fr/map/droit-en-action-protection-sante_182256#6/46.769/4.484 .

La carte des premières mises en demeure à Paris : https://framacarte.org/fr/map/droit-en-action-protection-sante_182256#12/48.8810/2.4043 .

« Que dit la constitution ?  » https://conseilnational.fr/wp-content/uploads/2021/12/cntch-que-dit-la-constitution_2021-0720.pdf .

Sur la fraude scientifique de la virologie : https://conseilnational.fr/faites-valoir-vos-droits/#fraudescient

Source : CrowdBunker

Partager cet article
Repost0
20 mai 2024 1 20 /05 /mai /2024 09:45
L'escroquerie vaccinale du Covid commence à se voir par le nombre de morts !

NEW : COVID19 – Le général Mike Flynn déclare que Fauci devrait être immédiatement inculpé de crimes contre l'humanité. https://t.co/5uJOJ8rgkU pic.twitter.com/GLgePPTKAl

— Le Canal 17 (@MaelAffarezzo) May 18, 2024

Partager cet article
Repost0

Pages